Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 08h41
 

Politique

Andry Rajoelina

Ultimatum expiré mais non respecté

jeudi 22 janvier 2009 | R. C.

La deuxième sommation de Rajoelina Andry appelant à la démission du ministre des Finances et de son collègue de l’Aménagement du territoire a pris fin hier. Comme prévu, le résultat escompté n’est pas venu. En fait d’ultimatum, le maire d’Antananarivo a plutôt parlé devant ses partisans à Ambohijatovo samedi : « ho esorintsika ve ny minisitry ny Vola sy ny minisitry ny Fanajariana ny tany ». L’assistance a répondu, comme un seul homme, par l’affirmative. Traduit librement, Andry TGV a demandé l’autorisation du public pour démettre les deux ministres incriminés. Le délai passé, il n’y est pas parvenu. Comme il n’était pas arrivé, non plus, à ouvrir sa station de télévision le 13 janvier, date d’expiration du premier ultimatum. Autant dire qu’il a du mal à transformer le premier essai marqué dans l’euphorie et avec beaucoup de panache, samedi dernier. Ce qui complique la tâche du maire d’Antananarivo car comme dans un mouvement de balancier, c’est à son tour maintenant de subir la pression qu’il a grandement contribuée à mettre en place.

A la ville et au pays

Aussi, en représailles, beaucoup attendent qu’il mette à exécution ses menaces de fermeture de la chaîne de télévision et de radio MBS dont il a dénoncé dans des termes très vindicatifs le contrat de bail avec la mairie. C’est également à lui d’élargir le champ de bataille puisqu’il a annoncé à la ville et au pays que le combat pour la démocratie ne se limite pas à la capitale. D’autant que le pouvoir est passé à la contre-offensive après avoir laissé venir le camp adverse. Ce dernier dispose maintenant de deux jours, avant le troisième ultimatum de samedi, de montrer son sérieux en jouant vraiment dans la cour des grands.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS