Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 9 août 2022
Antananarivo | 01h21
 

Culturel

Festival de la musique vivante « Angaredona 2007 »

Trois groupes pour ouvrir cette nouvelle édition

mercredi 5 septembre 2007

Avec plusieurs concerts au programme dans différents endroits de la capitale, l’ouverture de la nouvelle édition d’Angaredona s’annonce prometteuse. Le concert d’ouverture du festival des musiques vivantes, se tiendra au Centre Culturel Albert Camus avec trois groupes qui ont marqué, par leurs propres parcours musicaux, le paysage artistique malgache : Remanindry, Salala, et Tambours Gasy.

En premier lieu, on retrouvera le groupe Remanindry regroupant en grande partie des anciens tireurs de pousse-pousse antandroy installés à Tuléar.

Soucieux de préserver la culture d’une partie de la région de l’île, leur musique, particulièrement saisissante, réunit le « beko » (improvisation vocale), le « lokanga » (violon traditionnel), le « marovany » (cithare sur caisse) et la transe des rythmes à trois temps...

En 1997, les Remanindry ont été invités, pour la première fois, à se produire pour quelques concerts sur des scènes européennes.

Et en 2000, ils ont enregistré avec d’autres artistes, pour le label Buda Musique, une compilation intitulée « Madagascar : L’île où les ancêtres sont rois » (Collection Sons et musiques du monde).

Ensuite, il y aura Salala, le trio vocal qui éblouit à chacune de leur représentation . Ce groupe a été créé en 1983 par M’Bassa, leader de ce groupe qui a connu ses premiers succès au beau milieu des années 90.

Salala est très influencé par le « beko », une tradition au caractère sacrée et religieuse antérieure à la colonisation. Leur musique se caractérise par des techniques vocales uniques et des rythmes envoûtants.

C’est lors de la Révélation du festival Africolor en 1994 que le groupe enregistre son premier album. Cette même année, le groupe est sélectionné pour représenter la zone Océan Indien au sein des « Découvertes du Printemps de Bourges » et partage l’affiche d’une tournée européenne de 25 dates avec Oumou Sangaré. Depuis, les trois chanteurs ont beaucoup tourné dans toute la zone Océan Indien et en Afrique. Ils ont sorti parallèlement 2 albums : « Salala » (1998), et « Benaombe » (2000). Le groupe disparaît, un moment, de la scène musicale après le décès de Senge, la voix basse du trio, qui sera remplacé par Lambo Daniel.

Le dernier mais pas des moindres sera le groupe Tambours Gasy dirigé par un certain Tiana Ramarokoto dit « Rainitelo ». Il a créé le groupe en 2000, dans l’objectif de prendre sous son aile des jeunes adolescents de son quartier qui avaient arrêté l’école. Quatre ans durant, il les a initiés à la musique et formés aux percussions. Quelques-uns travaillent d’ailleurs dans son atelier car Rainitelo est aussi un fabriquant d’instruments de musique.

De ses voyages dans toute l’île, Tambours Gasy a ramené les percussions des différentes régions.

Cet ensemble de percussions, magistralement orchestré par Rainitelo, présente un mélange de sons subtils et variés. C’est un mariage de rythmes de tous horizons, de la musique traditionnelle malgache, du hiragasy, antsa, salegy…

Leur premier album, sorti en 2005, s’intitule « Andian-Gadona » ou littéralement, l’ensemble des rythmes.

Concert d’ouverture d’Angaredona le Vendredi 7 Septembre 2007 à 19h. Sur invitation (à retirer au CCAC dans la limite des places disponibles).

Recueillis par Daddy R.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS