Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 16 octobre 2018
Antananarivo | 10h29
 

Société

Société

Terrorisme ou déstabilisation : Deux africains arrêtés à Tsaralalàna

mercredi 23 mai | Vavah Rakotoarivonjy

L’arrestation musclée de deux ressortissants africains, à proximité de l’hôpital des enfants, à Tsaralalana, a surpris plus d’un mardi matin. Les éléments de l’Emmoreg les ont fait coucher à l’arrière de leur voiture tout terrain, avant de les conduire au commissariat du 1er arrondissement. Les badauds se sont très vite rassemblés. Quelques minutes plus tard, deux voitures de l’Unité d’intervention rapide (UIR) sont arrivées sur place. Ces derniers ont emmené les deux individus à la Brigade criminelle (BC) à Anosy.

Les forces de l’ordre auraient reçu des informations sur le comportement suspect de ces deux personnes et se sont mises à leurs trousses. Les deux suspects auraient arpenté les rues de la capitale avec des sachets en plastique noirs. Les premiers éléments de l’enquête ont permis de savoir que les sachets contenaient des outils nécessaires à la fabrication de cocktail Molotov : des bouteilles contenant de l’essence munies de mèche et deux charges explosives qui contiendraient du gaz butane.

Ces deux africains seraient originaires de la Centrafrique. Ils ont débarqué à l’aéroport d’Ivato le 17 mai dernier. Le motif inscrit dans leur visa : tourisme. Pour l’heure, les forces de l’ordre ne sont pas encore en mesure de déterminer les véritables intentions de ces deux individus : acte de terrorisme ou tentative de déstabilisation de la manifestation sur la place du 13 mai ? L’enquête est actuellement menée par la gendarmerie et les deux personnes sont transférées à la caserne Ratsimandrava à Ambohijanahary-Ouest.

C’est la deuxième fois en un mois que les forces de l’ordre ont découvert des cocktails Molotov dans les environs d’Analakely. Les premières bouteilles découvertes il y seulement quelques semaines, avaient explosé sur l’estrade installée par les manifestants sur le parvis de l’Hôtel de ville, incendiant une partie de cette infrastructure.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 23 mai à 10:32 | Isambilo (#4541)

    Les évènements politico-juridiques actuels sont des points de détail par rapport à cette nouvelle.

  • 23 mai à 10:32 | Jipo (#4988)

    @ Vavah Rakotoarivonjy .
    Qui essayez vous de convaincre avec des incohérences pareilles ?
    Des bouteilles qui explosent seules, des individus qui se baladent avec des sachets pour fabriquer des cocktails , il s’ avèrera que c’ est pour fabriquer du caipirinha ou autre toaka ?
    Excusez du peu mais c ’est du n’ importe quoi .
    Quant à la recette du molotov, non ce n’ est pas avec de la Vodka, mais / @ avec un peu d’ essence , de sucre et de sable, un bout de chiffon et un bouchon fendu dans une bouteille de THB fait parfaitement l’ affaire 👻 ...
    Connaissant nos fins limiers, après quelques mois de recherches assidues ils se rendront « vite » compte que le lingot trouvé au fond du port était bien du plomb et non de l’ argent ...
    Pour du Sarin prévoyez un délai !

    • 23 mai à 23:11 | loulou (#10109) répond à Jipo

      effectivement cette « spectaculaire arrestation » pue la diversion à plein nez ! Les fins limiers gasy n’ont rien trouvé de mieux pour redorer leur « blouson » que de monter de toutes pièces une opération anti terroriste avec des coupables idéaux.... des « Africains » comme si les Malgaches n’étaient pas des Africains eux aussi ! Bref du grandguignol à la sauce malgache xénophobe comme on l’aime !

  • 23 mai à 14:42 | Ibalitakely (#9342)

    Tsy fantratry ny olona vahina angaha fa efa mitady hahita tsirony @ fitsaram-bahoaka ny efa maimbo rà ?? Efa mitombona izany ny nambaran’ny mpitandro filaminana hoe manomboka izao izahay dia tsy hanao hafa tsy ny miaro ny vahoaka & ny fananany. OK ramaramila OK hoy ilay hira iray izay !!

  • 23 mai à 14:45 | kartell (#8302)

    De vrais-faux touristes centrafricains, pris en flagrant délit, de préparation de cocktail molotov, viennent d’être mis en état d’arrestation, on frémit, rétrospectivement, à l’idée que ces deux malheureux auraient pu contribuer à l’état de déstabilisation d’une capitale, passablement inquiète !….
    Tout cela semble empester la grosse ficelle, de sisal, en confirmant ce que beaucoup pensent, déjà, : le seul danger, il ne peut venir que d’andafy !…
    Mais, qui donc, aurait un quelconque intérêt à offrir des vacances, pyromano-touristiques à des individus venant s’empaler dans un pays où la main d’oeuvre reste innombrable ?….
    D’un autre côté, nous sommes rassurés par la diligence des forces de l’ordre, plus promptes à neutraliser des rastaquouères, qu’à purger la faune, insécurisant la capitale ….
    A moins, que certains soient prêts à mettre quelques ariary, détournés, pour financer quelques banderilles, d’okoumé, à l’encontre d’un pouvoir, qui ne sait plus où donner de la tête….ni, du portefeuille !….
    L’ anecdotique viendrait-il au secours d’un entre-soi, ennuyeux, mais restons zen, car, c’est, comme le dit, si bien, le proverbe sud-africain :
    « Si, en te baignant, tu as échappé au crocodile, prends, garde, au léopard sur la berge ! »…..

    • 24 mai à 10:49 | vatomena (#8391) répond à kartell

      Le Centre Afrique est déjà un beau champ de manoeuvre pour les terroristes et leurs apprentis . EthInies et religions différentes s’affrontent .Il y a déjà de l’emploi pour eux là bas

  • 23 mai à 16:53 | ratiarison (#10248)

    Izany no antsoina : VENDRANA**** izany marina no PARASY LAFRIKA : misaina any @ny VODINY****

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 623