Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 14 novembre 2019
Antananarivo | 11h37
 

Télécommunication

Telemad dans l’attente de la libéralisation

vendredi 16 janvier 2009

Le milieu de la télécommunication ne se limite pas aux opérateurs de téléphonie courants, à savoir, Zain, Telma ou Orange. D’autres sociétés interviennent également dans ce domaine hautement névralgique dans le développement d’un pays. Telemad figure parmi ces acteurs. Entretien avec Ravalomanda Andry Tiana, son Directeur Général.

Madagascar Tribune : Une année nouvelle s’ouvre, qu’apportera-t-elle pour votre secteur d’activités ?

- Ravalomanda Andry : Elle promet de belles choses pour le secteur des télécommunications à Madagascar. Je citerai pêle-mêle, l’arrivée d’un quatrième opérateur mobile, la mise en place du Backbone National en fibre optique, la connexion de Madagascar vers l’international par la fibre optique.

Peut-on s’attendre alors un boom du secteur ?

- Effectivement, mais nous attendons toujours la sortie officielle des décrets d’application de la loi sur la libéralisation des télécommunications. Sans cadre règlementaire clair et précis, nous ne pourrons exploiter tout le potentiel offert par le réseau en fibre optique. Nous attendons encore la sortie de ces décrets prévue en juin 2008 mais qui était encore au stade des débats lors des derniers dialogues présidentiels.

Que signifie cette libéralisation pour Telemad ?

- En exploitant les infrastructures réseaux mises en place, nous serons capables de libérer tout le potentiel des entreprises en leur permettant de s’affranchir de la complexité technique des TIC et se concentrer sur leur cœur de métier. En s‘appuyant sur les nouvelles technologies – IP, VPN, VOIP…-, nous pourrons offrir aux entreprises plus de simplicité, plus d’économies et de maîtrises de coûts, plus de fiabilité, plus de connectivité et plus d’innovation. Notre but étant de répondre aux besoins croissants des entreprises en matière d’échange d’information en proposant des offres de convergence voix, données et images intéressantes en termes de coûts. La téléphonie ne sera plus une application à part mais sera intégrée au système d’information de l’entreprise.

On connaît déjà l’I.P et VOIP, parlez-nous du VPN !

- C’est le Virtual Private Network ou Réseaux Privés Virtuels. En d’autre termes : relier tous les sites d’une entreprise se trouvant dans des localités différentes afin de leurs permettre de s’échanger des données en temps réel.

L’impact de la fibre optique sur l’économie malgache ?

- L’arrivée de la fibre optique internationale facilitera les activités d’externalisation de services sur le marché international (centres d’appels, BPO, saisie de données…). Cela attire inéluctablement des investisseurs intervenant dans ces activités .Donc, il y aura plus d’emplois, d’autant plus que Madagascar possède des ressources humaines compétentes dans ces domaines.

Recueilli par Ramboa Michel

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS