Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 19 octobre 2020
Antananarivo | 23h27
 

Société

Nouveau concept du tourisme

« Tanàna madio sy be flera »

lundi 14 mai 2007 | Volana R.

Tamatave bouge pour promouvoir le tourisme solidaire, un tourisme qui aura un impact direct sur la population des lieux visités, et incitation à l’ouverture… Nouveau concept : village propre et fleuri, en dialecte betsimisaraka, « tanàna madio sy be flera ». La stratégie consiste, en premier lieu, à promouvoir un concours de village fleuri auquel participeront, pour commencer, trois villages : Ambodisaina sur le canal des Pangalanes, à 30 minutes de la ville de Toamasina, en allant vers le sud ; Vohibendrana, sur la RN5, route de Foulpointe, près d’Ambodiatafana ; et Melville, sur la route de la capitale. Trois villages dans trois zones dont la réussite sur les soins prodigués au village feront tâche d’huile et inciteraient les voisins à en faire autant.

Le GITH, organisateur du concours, est un groupement interprofessionnel du tourisme et de l’hôtellerie de Toamasina. Le week-end dernier, il a offert un lot de fleurs, boutures, balais, rateaux et autres matériels à ces trois villages, avec sensibilisation et explications sur la façon de s’occuper des plantes. Le « meilleur village fleuri » et propre ainsi que « la meilleure maison » décrocheront un prix au mois de novembre, un prix qui sera offert par un tour operator malgache basé à Paris, partenaire du GITH.

Madagascar à l’honneur

Il y a aussi un projet de construction d’un gîte rural avec l’aide de la Région Rhône Alpes en France, un gîte qui sera géré par les habitants des villages à qui l’on donnera la formation utile et nécessaire pour s’occuper des visiteurs (base en langues étrangères, guidage, hébergement et propreté, cuisine,...)

Parmi les partenaires du GITH et membres, une tour operator d’origine tchèque, basée à Tamatave, dont le responsable parle parfaitement le malgache dialectal de la région, sera l’initiatrice de la promotion de Madagascar en République tchèque et aussi dans les pays de l’est de l’Europe. De juin à octobre, Madagascar sera à l’honneur dans une exposition internationale qui se tiendra au musée international de Prague. Madagascar, grâce à ce tour operator, passe de temps en temps dans des revues en langue tchèque (article sur tourisme, élections, les provinces, les us et coutumes, l’histoire, l’éducation, et tant d’autres sujets...).

L’ONTM écarté

Une réunion avec l’office national du tourisme à Toamasina fera l’objet d’un lancement de la carte touristique express, genre carte visa avec laquelle le touriste peut payer en toute sécurité ses factures pendant le séjour. Le représentant de l’office a également présenté et distribué le nouvel annuaire du tourisme à Mada, en langue française et anglaise. Ce fut l’occasion pour présenter un rapport sur la participation de Madagascar, et la région de Toamasina particulièrement, au salon « Mahana » de Lyon début Mars ; un rapport au cours duquel on a évoqué le problème concernant le « stand malgache ». En fait, le stand proprement dit a été payé par l’Office National du Tourisme de Madagascar (ONTM), et ce pour la promotion de la destination Madagascar. Malheureusement, ni le sigle de l’ONTM, ni la destination n’ont été affichés sur les écriteaux. Seuls l’enseigne et les services d’un tour operator (malgache) prédominaient pour donner le change, une façon comme une autre de devancer et l’officiel et l’essentiel. Un autre concept ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS