Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 9 août 2020
Antananarivo | 07h04
 

Société

Affaire Natacha Barday

Sur l’émission Sept à Huit de TF1

lundi 2 juillet 2007 | Alphonse M.

Décidément, l’affaire de Natacha Barday dépasse largement nos frontières. Après la réaction des autorités françaises, c’est au tour des journalistes de l’Hexagone de s’intéresser à cette affaire. Notre confrère Jean-Pierre Montanay de la chaîne privée TF1 a mené ses propres enquêtes à Madagascar pour élucider cette affaire. Au cours de son séjour dans le pays, il a rencontré Mme Natacha Barday qui croupit à la prison centrale d’Antanimora depuis un mois, sa mère qui est venue spécialement de France afin d’être au chevet de sa fille ainsi que le plaignant qui n’est autre que l’homme d’affaires Gilbert Dailly.

Muni d’une camera cachée, le journaliste de TF1 a pu filmer les conditions de détention de cette ressortissante française à Antanimora. Cette dame partage une chambre avec ses 54 co-détenues avec 3 par lit.

Une erreur judiciaire

Selon le reportage de notre confrère qui, notons-le, a été diffusé sur TF1 hier soir lors de l’émission Sept à Huit, Gilbert Dailly, un ancien associé de son mari pour l’exploitation d’un hôtel sis à Nosy Iranja, a porté plainte contre X pour tentative d’assassinat. Ses conversations téléphoniques avec un certain Serge, présumé auteur de tentative d’assassinat, ont suffi aux enquêteurs d’épingler cette dame. Sa mère a qualifié cette décision d’une grave erreur judiciaire. Visiblement, cette affaire, après avoir fait la Une des journaux réunionnais et des télévisions françaises, risque de nuire l’image de la Grande Ile en général et la Justice en particulier sans oublier les conditions de détention inhumaine dans les prisons.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS