Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 15 novembre 2018
Antananarivo | 16h20
 

Editorial

Sous quelle emprise le pays est-il ?

lundi 10 septembre | Fanambinantsoa

L’Etat est en cours de déliquescence. A preuve, « l’accord politique » non rendu public a désigné le Premier ministre Christian Ntsay et mis en place un gouvernement qui a pour mission d’instaurer l’apaisement pour permettre des élections libres, inclusives et transparentes acceptées par tous. Le non-droit et le juridisme règnent. L’insécurité sur tous les plans et dans tous les compartiments de la vie est quotidienne, qu’elle soit urbaine ou rurale. L’éthique politique est très rarement observée par des soi-disant chefs politiques. La parole donnée et les signatures apposées n’ont plus aucune valeur. Des candidats officiellement éligibles dans la course à la magistrature suprême réclament le report des élections et présagent des troubles électorales car, à leur avis la situation politique et constitutionnelle exige une transition pour apaiser la tension socio-politique.

Quelques candidats promettent la lune, monts et merveilles du moins, si quelques autres candidats cachent mal un avenir de réduction des revenus et salaires des travailleurs ; bref la galère de longue haleine en vue sinon un futur dans l’obscurité d’un tunnel sans électricité. Des illuminés proposent l’émergence et des changements de structures ou un autre ajustement structurel. Mais il faut avouer que les Dragons du Sud-est asiatique, pays émergents aujourd’hui, ont mis en chantier les travaux acharnés pour l’émergence voici trente ans déjà et en sont aujourd’hui à leur niveau de croissance et leur standing de vie. A beaucoup d’égards et si un changement de structure est incontournable pour ce pays mal administré et sous-administré -170 000 fonctionnaires dont un peu plus de 100 000 sont dans l’éducation et l’enseignement- pour environ 25 millions d’habitants, la tentation de remettre la structure de fokonolona sur les rails est judicieuse ; au moins cette structure apparaît comme conforme aux aspirations de la population malgache.

Devant toute cette situation, les électeurs potentiels –un peu moins de dix millions recensés et inscrits dans la liste électorale, demeurent indifférents, trop absorbés par le « fitadiavana » ou le quotidien domestique. Ignorant les lois surtout les enjeux et les devoirs en matière de politique, et très peu réactifs par rapport aux décisions des dirigeants et à celles de la communauté étrangère, ces électeurs potentiels pour ne pas dire la majorité des Malgaches facilitent et encouragent les politiciens à n’en faire qu’à leur tête. Les comportements de nombre de Malgaches sont comparables aux moutons de Panurge. Ils courent après l’argent des candidats. Au fond beaucoup de candidats à ces présidentielles sont à plaindre car ils n’ont pas d’idées à proposer et de solutions durables et inclusives ; ils écoutent et adoptent plutôt les programmes et projets de la communauté internationale et des puissances étrangères.

Mais qu’est-ce qui nous diffère des pays où le terrorisme est déclaré et combattu. Daesh ou Boko Haram … , sauf qu’ici les terroristes sont diffus, apparemment non organisés mais ravitaillés et armés jusqu’à défier les forces militaires légales. Ils osent prendre d’assaut des campements militaires et n’hésitent pas à affronter des éléments héliportés. Ces terroristes malgaches ne se déclarent pas publiquement. Il en est de même des auteurs de rapt qui imposent des rançons insoupçonnables car le plus souvent en devises étrangères.

En cinq (5) ans, quatre mille (4000) morts, dont trois mille (3000) dahalo ; et trente mille (30.000) zébus volés, seulement en 2017. C’est le constat fait par la Gendarmerie nationale le 23 juin 2018 dernier. En ville en tout cas, la communauté des Français d’origine indienne de Madagascar a subi une centaine d’enlèvement depuis 2010.

Monja Jaona en son temps membre du Conseil Suprême de la Révolution (CSR) avait demandé mandat au président de la République pour éradiquer le grand banditisme rural (dahalo) et leurs réseaux jusqu’à leurs commanditaires, mais ce fut un appel dans le désert. En coulisse, on disait que le vol de zébus est un sport traditionnel. On invoque aussi la complaisance de personnalités en haut lieu car la capitale consomme 400 têtes de zébus par jour aussi ne peut-on pas priver les consommateurs de leur viande bovine. L’ampleur des dégâts causés pourtant est énorme car le risque de disparition du cheptel est là, palpable. Car finalement, les exportations de zébus sur pieds ont été interdites et on a même fermé des abattoirs installés par des opérateurs chinois. Ces derniers mois, des bataillons interarmes dotés de moyens modernes sont créés dans le Sud et le moyen Ouest pour lutter contre le phénomène. Mais les frontières maritimes et aériennes sont restées malgré tout des passoires.

15 commentaires

Vos commentaires

  • 10 septembre à 13:35 | Jipo (#4988)

    Voilà enfin un os digne de ce nom, merci à l’ auteur Fanambinantsoa de citer ce que personne n’ ose dénoncer et constater, (comme la police ), à croire que le rôle de Prezidia est de couper des rubans, et celui des forces du désordre d’ en constater les dégâts, je ne parlerai pas des ces forces spéiciales imitation GIGN croisées avec un cowomby de c/° Marlboro, et un ninja de c/° bruce lee ; VS Millésime vita gasy 2018 ...
    Constat accablant et pourtant tellement réaliste, certains diront sans complaisance, mais sommes nous là pour ça ?
    L’ irresponsabilité des mougeons, une nouvelle race génétiquement homologuée, conforme , et imposée, qui si non vous qualifie de suite de terroriste, frondeur, facho, indésirable quoi ...
    D’ en déduire avec regret certes que les Malgaches n’ ont que ce qu’ ils méritent ?
    De plaindre les Andafy, bien conscients de ces dérives, de cette immaturité, de cette situation sans porte de sortie, de voir leurs compatriotes se bouffer la queue tels des serpents pris à leur propre pièges, et d’ assister sans ne pouvoir faire grand chose à voir également des compatriotes sans foi ni lois, je ne parlerai pas de morale ni d’ éthique, abuser plus de de raison de la situation, sans la moindre empathie pour leurs congénères , faire pire que ce que leur anciens ont reproché à ceux qu’ ils sont foutu dehors, , quels sort pourrait - on , devrait - on leur proposer, réserver , face à un tel constat ?
    Oui il faut changer la mentalité, mais pas seulement des dirigeants, mais également des dirigés, la bêtise invite toujours celui qui l’ est moins à en profiter .
    L’ éducation, encore et toujours l’ éducation avant toutes choses, initiatives, et quelconques projets, il est capital d’ allouer un budget plus que conséquent à l’ éducation la formation et l’ enseignement, sur le budget de l’ Etat tous ministères confondus, celui de l’ enseignement devrait à lui seul représenter ( au regard du retard ) 35 % à minima, couper celui de l’ armée et de la police qui ne servent à pas grand chose par 2 et l’ allouer à l’ enseignement, la recherche et le développement . : !!!
    ça suffit le tsangatsanga, la désinvolture, le népotisme et la corruption AMPI BE - VOKY BE !!!

    • 11 septembre à 16:07 | Ibalitakely (#9342) répond à Jipo

      -  « Mais qu’est-ce qui nous diffère des pays où le terrorisme est déclaré et combattu. Daesh ou Boko Haram … , sauf qu’ici les terroristes sont diffus, apparemment non organisés mais ravitaillés et armés jusqu’à défier les forces militaires légales. Ils osent prendre d’assaut des campements militaires et n’hésitent pas à affronter des éléments héliportés. Ces terroristes malgaches ne se déclarent pas publiquement. Il en est de même des auteurs de rapt qui imposent des rançons insoupçonnables car le plus souvent en devises étrangères. »
      -  « En cinq (5) ans, quatre mille (4000) morts, dont trois mille (3000) dahalo ; et trente mille (30.000) zébus volés, seulement en 2017. C’est le constat fait par la Gendarmerie nationale le 23 juin 2018 dernier. En ville en tout cas, la communauté des Français d’origine indienne de Madagascar a subi une centaine d’enlèvement depuis 2010. »
      Jeneraly zato mahery ao @ firenena iray misy mponina 22 000 000, bebaoty 30 000 & pôlisy 5 000, na ny iem na ny fisandratana 2030 tsy milaza mazava tsara hoe atao ahoana ireo isa tsy mifanaraka [proportionnel] & atao ahoana ny hizarana ara-dalàna tokoa araka ny volan’ny vahoaka manarama azy ireo ny asa aman’andraikitra vaovao omena azy ireo.

  • 10 septembre à 15:17 | efa ela (#4563)

    Bonjour,
    Un point de détail (qui n’en est peut-être pas un...) :
    Depuis 50 ans que j’ai commencé à connaître Dago, des parallèles sont établis avec d’autres pays : il y a eu la Côte d’Ivoire, le Japon, et maintenant la Corée du Sud principalement.
    Si quelqu’un connaît une étude digne de ce nom permettant de comprendre si Madagascar avait, il y a 30 ou 40 ans, les mêmes atouts que les pays du Sud-Est asiatique que l’on désigne maintenant, ce serait bien de la faire connaître. L’incantation ne suffit pas.

    Si ça intéresse quelqu’un.e de lire une fiction que j’écrivis en 2012 - un village-laboratoire en pays Betsimisaraka - mais que je n’ai pas réussi à faire éditer depuis tout ce temps -,
    je suis tout disposé à en envoyer une copie par mail.
    Ecrire à l’Oncle H : loncleh gmail.com

  • 10 septembre à 17:35 | akam (#7944)

    - Emprise et deliquescence : C’est un pays amorphe fonctionnant avec une administration « liquefiee » : sans structure « tridimensionnelle » palpable. L’administration locale (quelles que soient les qualifications attribuees…et meme si la CI l’appuie encore) n’est que fantomatique. Car l’argent donne par la CI disparait. Fuites multiples…meme si les mouvements sont saisis l’ordinateur. C’est donc cet « argent manquant en permanence » qui hante les supposes « administrateurs » de ce pays. En un mot c’est la corruption generalisee qui paralyse tout. Le PRM demissionnaire a meme reconnu l’existence de cela dans les palais de la republique (recours aux mallettes au sein de l’AN !). Un pays qui est incapable de s’autofinancer et notamment la prise en charge de ces elections PRM. Peut-on parler d’ independance politique ?
    - L’accord politique…designation du PM Tsay : Beaucoup ont ete dits, debattus…On ne peut parler d’accord car les « couleuvres » servies par la HCC au peuple ont ete insipides ! Pour parler d’accord, il a fallu s’entendre avec les partis en conflits. Vu que c’etaient des deputes qui s’echarpaient dans les rues il n’y a jamais eu de table ronde entre eux et le PRM. Ces deputes etaient meme surpris de la decision de la HCC publiee le 25 mai. C’etait unilaterale ! Si Tsay a pu s’extraire de son poste au sein du BIT afin d’etre le PM de « consensus », oui… un accord a ete conclu entre la HCC et la CI car ce fut la mise en disponibilite d’un fonctionnaire international en poste qui a ete conclue.
    - Instaurer l’apaisement pour permettre des élections libres, inclusives et transparentes acceptées par tous : Ah ce qui se fait au LIT ! enfin elections Libres, Inclusives et Transparentes qui seront acceptees par tous ? qui vivra verra !
    - Le non-droit et le juridisme règnent : Si l’administration est en deliquescence, il ne peut y avoir de justice dans ce pays ? rien qu’ a se rememorer de l’affaire Arfa ! l’elu supreme est le principal fautif car c’est le principal executif…reconnu par la CI. Sa mise a l’ecart par la HCC avec l’accord de la CI sur un strapontin ejectable depuis le 25 mai est la preuve irrefutable de l’inconstitutionnalite de cette fameuse HCC qui se croit « plus haut » que celui qui l’a instituee ! Le zebu qui a ete choisi par le charretier « homo sapiens » est plus vertueux que son maitre !

  • 10 septembre à 17:36 | KARIBO (#7602)

    Bonjour a tous .
    Si peu de commentaires pour un sujet d’ une telle importance, ne peut qu’ interpeler !
    Pour répondre à cette question, somme toute simple, la réponse est sous nos yeux,
    le Pays est sous la tutelle d’ une bande d’ auto élus, qui dirigent le Pays en coupe réglée, à la manière d’ une secte, ou mafia .
    S’ abrogeant tout ce qui rapporte, et ne laissant contre leur volonté les miettes à leur compatriotes, pour s’ approprier les gros morceaux , les contrats et aides financières étrangères sans discrimination aucune, l’ argent n’ ayant pas d ’odeur à Madagascar aussi ! .
    Cette caste régente tout , appuyée par des semblables, armés qui rackettent kidnappent et assassinent en toute impunité .
    Tel est le triste constat que l’ on peut faire pour répondre à la question sus posée , hélas .
    De penser qu’ il est temps que le Peuple Malgache se réveille et cesse ses jérémiades .

    • 10 septembre à 18:29 | olivier2 (#9829) répond à KARIBO

      @ Karibo ou encore minijipo (’reference au « mini-moi »)

      Bah alors camarade..

      Un coup de mou ?

      Les « jeremiades » du peuple ...

      NAN’N..

      Le tonneaux des danaides est tellement a moitie plein qu il ne peut que se remplir !

      Restons PO-SI -TIFS

      La methode coue !

      😂

  • 10 septembre à 17:37 | tsimahafotsy (#6734)

    Sous quelle emprise le pays est-il ?
    Mais sous la bêtise crasse !
    Cette bêtise crasse qu’on voit surtout dans les asiles psychiatriques ou dans une colonie pénitentiaire !
    Car Madagascar est une colonie pénitentiaire à ciel ouvert !
    L’injustice que font subir les politiciens ( les gardes-chiourmes ) et les Malgaches ( les condamnés à la misère ) n’est pas prête de cesser à cause de :
    - de l’avidité humaine,
    - du sentiment d’impunité des nantis et des politiciens gasy,
    - de la déresponsabilisation collective,
    - de l’acculturation, et donc perte des repères.
    - d’une Kon.stitution archi nulle, inadaptée au pays.

    Se profile à l’horizon une énième crise sanglante ( semblable à 2002)
    parce que les résultats de l’élection présidentielle vont être contestés
    ( c’est garanti, il ne s’est pas porté candidat pour rien le fossoyeur amiral aux mains rouges )
    et parce que NOUS avons été incapables de faire une révolution culturelle pacifique.
    Je dis « NOUS ».
    NOUS sommes TOUS responsables à un degré ou à un autre de la faillite de notre pays.
    Pourquoi ?
    - Par abandon.
    - Parce qu’on a perdu la fierté d’être Malagasy.
    - Parce que la politique ce n’est pas important.
    - Parce que ce n’est pas mon problème.
    - Je ne vis pas à Madagascar.
    - Et puis, les Malgaches sont incultes, passifs, corrompus, opportunistes, fourbes, hypocrites.... on ne peut rien faire avec eux.
    Tant pis pour eux, etc...et j’en passe !
    J’ai entendu les motifs les plus égoïstes et les plus pitoyables pour ne pas prendre ses responsabilités et ne plus être « Malagasy Aho. »
    Comme si la politique était un domaine réservé aux nantis et aux plus fourbes !

    Un proverbe malagasy dit : tay enti-ndriaka.
    Tay enti-ndriaka ?
    ou syndrome de Stockholm ?
    Regardez les merdeux, les tay sans mémoire qui suivent encore les
    « riaka » Didier le fossile, ou le Dj imbé.cile !
    Ces Gasy qui s’apprêtent encore à suivre Didier le sénile, ou le Dj les deux plus grands fossoyeurs du pays sont-ils des tay enti-ndriaka ?
    ou des malades atteints du syndrome de Stockholm ?

    Vivement une révolution culturelle !
    Et une décolonisation des esprits de cette génération maudite née dans les années 40,50 et 60 qui est au pouvoir et qui nous a mené vers l’acculturation, le néant !

    • 10 septembre à 18:00 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à tsimahafotsy

      Tsimahamachin,
      Noble de mes deuzes
      « Et une décolonisation des esprits de cette génération maudite née dans les années 40,50 et 60 qui est au pouvoir et qui nous a mené vers l’acculturation, le néant ! »
      Génération dont tu fais partie !
      C’est sur qu’avec des eunuques dans ton genre ,Madagascar n’avait aucune chance !

    • 10 septembre à 18:41 | olivier2 (#9829) répond à tsimahafotsy

      Evidemment

      Je ne dis que cela..

      Et toi tu tapes sur le messager...sur le malagasy basheur..tout en sachant qu il y a une tres grosse part de verite dans mon bashing.

      Et PIRE.. en affirmant que je ne comprends rien...alors que toi meme tu es completement perdu dans un tel bowdel...tu preferes rejoindre la meute des victimes perpetuelles..aux motivations plus que douteuses...tu le sais MIEUX QUE MOI !!! PARADOXE GASY ?

      il faut savoir raison garder Ami Tsimahafotsy..

      perso je ne change pas ma ligne..il ya des gens bien, vous en faites partie..mais je vais tirer dans le tas quand meme !

      😀

  • 10 septembre à 17:38 | akam (#7944)

    - L’insécurité sur tous les plans et dans tous les compartiments… le risque de disparition du cheptel : D’ailleurs ce fameux zebu qu’on loue tant l’engouement et la preference ! a-t-on mis en place des programmes de conservation ou d’amelioration de la race ? de races adaptees au changement climatique (un nouveau parametre qui concerne la planete actuellement) ? a-t-on des ecoles de veterinaires ? des programmes d’amelioration genetique ? A-t-on besoin de chinois pour nous apprendre l’elevage, l’hygiene d’abattage, de consommation du zebu ? tt fout le camp la ! En effet s’il fut un temps ou chaque gasy possedait au moins 2 zebus …l’augmentation demographique des gasy est loin d’etre en cause. C’est plutot cette obsession malsaine de l’argent facile qui demoralise l’administration. Ceci est anachronique car elle remonte a des echelles lointaines (plus de 30ans) qu’aucun effort n’ a ete pris pour presever le zebu gasy. Les coutumes Bara n’ont rien a voir a ce declin recurrent de l’elevage bovin. L’allusion se resume aux acces des consommateurs gasy au systeme bancaire qui sont plutot inexistants…car la logique veuille que tu sois ruine si tu ne peux epargner tes gains. C’est donc clair que si tu consommes sans moderation tes zebus e notamment si t’as aucun programme de conservation, t’es « mosary ».
    - 170 000 fonctionnaires dont un peu plus de 100 000 sont dans l’éducation et l’enseignement- pour environ 25 millions d’habitants : Parler de refondation ? c’est plutot l’education qu’il faudra metamorphoser. Primo, le gasy a besoin de connaître son pays (infrastructure geopolitique, environnmentale, humaine…). Deployer une education de base (3 a 10 ans) consistant a apprendre aux gasy leur culture ! les eduquer qui ils sont, leurs origines, leurs regions, provinces, pays, la faune, la flore tout en maitrisant les connaissances basiques axees sur l’arithmetique et la lecture, c’est important. Il faudra creer des comites de reflexion apolitiques qui devraient initier cette education de base. L’Ocean Indien (les iles sœurs), l’Afrique et l’International seront au programme du premier cycle du secondaire. Il est evident que l’eleve qui quittera le secondaire a 16 sans vouloir acceder au Bac aura une culture suffisante de son pays, de ses voisins….Eduquer de vrais citoyens responsables reposera notamment sur la connaissance de son terroir et in extenso son pays.
    - L’éthique politique est très rarement observée par des soi-disant chefs politiques. La parole donnée et les signatures apposées n’ont plus aucune valeur : L’ethique n’a pas sa place lorsque la morale est corrompue. D’où la necessite d’eduquer des citoyens responsables. Eux ne se laisseront jamais corrompre s’ils ont a defendre ceux qui les ont mis au monde. Bien sur que c’est une bataille culturelle et perenne car la transgression peut aussi remettre tout en cause ! Non seulement c’est l’amplification des moutons de Panurge…mais plutot un effet « domino » qui remettra en « boucle » l’argent facile et ses effets. Les riches genereront la prostitution morale des faibles.
    - Les illuminés et les Dragons du Sud-est asiatique : L’Afrique n’a plus de secret aux chinois, depuis pres de 30 ans ils deploient une energie phenomenale pour prendre les places anciennement occupees par les democraties occidentales. Non seulement ils consolident ce qui est en place mais ils partent en conquete sur tt ce qui est recuperable : des minerais qu’ils n’ont pu acceder jusqu’à present. Leur objectif est de s’installer durablement ! C’est de la vraie globalisation, en bref une liquidation jusqu’à epuisement du stock.

  • 10 septembre à 19:36 | AzaMbaDonJona (#9745)

    Kidnapping, meurtres effectués par les policiers
    Avec en parallèle nominations massives de généraux 😂😂😂😂😂😂😂

    C’est de la mentalité foza

  • 11 septembre à 00:25 | KARIBO (#7602)

    Sir Oliver, vous me flattez de me comparer à Mr Jipo comme déjà dit, bien que je ne sois pas toujours d’ accord avec lui , beaucoup de points communs je vous le concède .
    Votre tonneau des danaïdes plein ou vide selon votre humeur, ne m’ intéresse pas et vous le laisse .
    Pour en revenir au sujet, je ne peux que déplorer cette incapacité à la majorité des Malgaches à pouvoir y mettre un terme, incapacité financière, morale, mentale, due à un manque de formation, de maturité, peu importe, la majorité des Malgaches n’ est pas équipée, formatée, éduquée, sensibilisée, responsabilisée pour se rebeller, et cela depuis la colonisation , tel est mon constat et je le regrette .

    • 11 septembre à 16:48 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090) répond à KARIBO

      Karibo,
      « la majorité des Malgaches n’ est pas équipée, formatée, éduquée, sensibilisée, responsabilisée pour se rebeller, et cela depuis la colonisation , tel est mon constat et je le regrette »

      ben voila ,c’était mieux avant la colonisation !
      T’a bien appris la leçon ,c’est pas de not faute ,c’est les frantsay qui ont tout fait !
      Bravo ,palme d’or de l’hypocrisie tropicale ,très loin devant le reste du monde !

  • 11 septembre à 19:35 | Turping (#1235)

    Sans instaurer un vrai état droit ,on patauge dans le vide !
    - Pour ce faire ,il faudrait adopter des règles dans l’intransigeance acceptées par tous et toutes . Donc ,par récurrence cela demande des moyens ,de budget alloué à chaque organe institutionnel pour améliorer le bien être des populations . Combattre les gabegies et la corruption qui gangrènent au bon fonctionnement des administrations .
    - Sans la justice rigide ,l’impunité reste toujours de vigueur car personne ne devrait pas être au -dessus des lois .La justice pour tous !
    - La Constitution adaptable qui assure la stabilité politique que tout le monde veille à la respecter !

  • 12 septembre à 17:38 | vatomena (#8391)

    Karibo— vous oubliez les mouvements de révolte contre la colonisation française : VVS ,Menalamba ,fahavalo de 1947 . Il est vrai que les révoltes contre l"administration malgache de l’indépendance ont été plus nombreuses encore : tous les 8 ou 10 ans . La prochaine révolte est peut etre pour demain . Aujourd’hui déjà les malaso font la loi sur une grande partie du territoire . Aucun des 300 ou 500 généraux malgaches n’a l’étoffe d’un seul Lyautey pour apaiser le grand sud .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 390