Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 9 décembre 2022
Antananarivo | 23h32
 

Société

Natacha Barday

Son emprisonnement est-il une affaire d’Etat ?

mardi 10 juillet 2007 | Alphonse M.

La mise en détention préventive de l’épouse de l’homme d’affaires, Riaz Barday, n’est plus un simple fait divers. Il semble que cette affaire ait pris actuellement, une tournure politique. Après la demande du Quai d’Orsay d’hospitaliser cette mère de famille, suite à une maladie, les confidences ont affirmé que l’Elysée aurait pris l’affaire en main. La famille de cette Française jetée en prison suite à son accusation d’être impliquée dans une affaire de tentative d’assassinat de l’un des associés de son mari, a demandé une audience auprès du président Nicolas Sarkozy pour qu’il puisse intervenir auprès des autorités malgaches. Le père et le mari de Natacha Barday ont été reçus le 21 juin avec leurs avocats par Philippe Etienne, directeur de cabinet du ministre des Affaires étrangères et ont sollicité un entretien auprès du président de la République. « Nous sommes convaincus à présent que Natacha Barday, mère de deux enfants en bas âge, ne pourra recouvrer la liberté qu’à la seule faveur d’une intervention politique au premier niveau », ont avoué ses deux avocats. L’emprisonnement de cette ressortissante française risque de devenir une affaire d’Etat.

Erreur judiciaire ?

A l’heure actuelle, personne n’est en mesure de dire si le numéro un français a déjà donné suite à cette demande de la famille de Natacha Barday. Rappelons que lors de l’émission « Sept à Huit » de la chaîne privée TF1, la mère de Natacha, qui est venue spécialement à Madagascar pour être au chevet de sa fille, a parlé d’une grave erreur judiciaire. Car, il s’agit, selon elle, d’un coup monté de toutes pièces. Désormais, Mme Barday est admise à l’hôpital pour pouvoir bénéficier des soins appropriés. Plus d’un s’interrogent si cette affaire pourrait empoisonner les relations entre Paris et Antananarivo. Faut-il signaler que, ces derniers temps, des ressortissants français ont été expulsés du territoire malgache pour des raisons inconnues. A ne citer que notre confrère Olivier Peguy et le père Sylvain Urfer. Les observateurs craignent une riposte de la part des autorités françaises à l’encontre des ressortissants malgaches vivant dans l’Hexagone.

La restriction au niveau de la délivrance des visas au consulat français d’Antananarivo pourrait être également envisageable. A qui profite le crime ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS