Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 26 septembre 2022
Antananarivo | 00h37
 

Transport

Projet téléphérique urbain

Soarano : Des marchands s’opposent à l’installation des pylônes à l’intérieur du marché

jeudi 14 juillet | Mandimbisoa R.

Après les anciens élèves du collège Saint-Michel à Amparibe, ce sont les commerçants du marché de la Petite Vitesse à Soarano qui se tracassent de la mise en place de potentiels pylônes pour le projet de téléphérique dans leur marché.

Hier, plusieurs d’entre eux ont fermé boutique pour contester l’installation de pylônes à l’intérieur de ce marché. Cela obligerait l’expulsion de nombreux marchands, s’inquiètent-ils. « Nous demandons à l’Etat de trouver d’autres endroits pour implanter les pylônes  », réclament ces marchands.

La semaine dernière, des techniciens étaient venus sur les lieux pour faire des tracés d’implantation. La mise en place des pylônes pourrait impliquer le déplacement de certains marchands et réduire les places disponibles d’où les inquiétudes. Ces derniers reprochent également à la Commune et autres entités responsables du projet ne pas les avoir officiellement informés. Dans tous les cas, l’installation des pylônes dans ce marché est inéluctable étant donné que l’une des gares du téléphérique urbain sera construite à la gare de Soarano.

Deux lignes de transport par câble relieront les cinq arrondissements de la capitale avec 78 pylônes à ériger mais l’emplacement de certains d’entre eux, proches de bâtiments historiques dans le tracé initial avait suscité la contestation comme le cas au collège Saint-Michel.

Les travaux de construction des infrastructures nécessaires à ce nouveau moyen de transport sont prévus débuter depuis le premier trimestre 2022 mais les difficultés de mis en oeuvre sont encore nombreuses.

7 commentaires

Vos commentaires

  • 14 juillet à 12:00 | Besorongola (#10635)

    TÉLÉPHÉRIQUE OU DETTES DE CARBURANT. L’ETAT DE MR HO PRÉFÈRE LE TÉLÉPHÉRIQUE.

    Le projet téléphérique s’élève à près de 152 millions d’euros estimé amortis en 12 ans sans compter les frais d’entretien, mais le prix du ticket qui est estimé entre 3000 et 4000 Ariary est impératif pour être dans le clou de ce calcul. Dans le concret, selon Mr Ho, 274 cabines téléphériques, d’une capacité de 10 à 12 personnes chacune, circuleront sur ces lignes qui auront 8 stations. 28.000 à 38.000 passagers par jour pourront utiliser ce transport mais la question qui se pose c’est celle-ci : Qui sont les 38 000 Antananarivois qui pourraient payer ces tickets ? Déjà avec 1000 euros le ticket des taxis be aujourd’hui on "predite" (merci Isandra) la catastrophe.

    Les dettes carburant de l’Etat s’élève à 550 milliards d’ariary tous les mois 6 mois c’est à dire 132 millions d’euro. Cherchez l’erreur !
    Des études sérieuses d’une équipe d’urbanistes estiment que ce qui provoque les embouteillages à Antananarivo c’est l’état lementable des rues mais pas le nombre de véhicules qui circulent. Les rues sont étroites et les trottoirs dignes de ce nom n’existent pas et le peu qui existe sont occupés par des marchands. Résultat, les piétons qui sont mille fois plus nombreux que les voitures sont obligés de marcher sur les chaussés et ralentissent la circulation. La solution c’est de fixer la distance minimum entre les trottoirs et les constructions souvent sauvages permettant d’élargir les zones piétones.
    Il est vrai qu’il faudrait une "révolution" pour arriver à mettre en place une politique d’urbanisation efficace à Madagascar. Les gens se soucient de leur lendemain et le fait de leur enlever leur "petite place" dans la ville est souvent au prix d’un révolte populaire.
    Pour son joujou Tanamasoandro, Mr Ho a décidé un investissement de 2.575 milliards d’Ariary (environ 600 millions d’euros) représentant près de la moitié de tout le budget général de fonctionnement et d’investissement 2019 de l’Etat Malagasy. Mais la question c’est de savoir qui seront les vrais bénéficiaires de ce projet annoncé comme "pharaonique" ?.
    Mais Mr Ho sait bien que le jour où tous ces projets foiraient, il ne sera plus là. Pourr Mr Ho c’est ça passe ou ça casse. Si ça passe c’est tout pour lui, si ça casse, c’est le peuple qui paie.

    • 14 juillet à 12:16 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      S’IL Y A AUTANT D’OPPOSITIONS À CHAQUE PROJET DE MR HO C’EST PARCE QUE CES PROJETS SONT SOUVENT MAL PRÉPARÉS. ET DÉMAGOGIQUES.

      Tout le monde monde sait que Mr Ho est en campagne électorale permanente et la stratégie qui a marché en 2018 c’était de faire rêver les gens. Ambatondrazaka comme Paris, Toamasina comme Miami... Tramway, Flyover Téléphérique...
      Bon nombre de promesses ont été émises par Mr Ho qui porte bien le nom lors des campagnes électorales des élections présidentielles de 2018 dans le but de se faire élire. L’atteinte de l’autosuffisance alimentaire figure parmi les promesses émises, mais hélas, on est encore loin du compte. On a pourtant eu droit à un renouvellement de ladite promesse à l’inauguration d’un nouveau laboratoire au Centre national de recherche appliquée au développement rurale à Ambatobe, le 11 mai dernier. Mr Ho a parlé de l’autosuffisance alimentaire comme si c’était une nouvelle promesse alors qu’il figure à la neuvième place parmi les treize velirano de ce régime. C’est vraiment prendre les Malgaches pour des ânes de laisser passer des anciennes promesses pour de nouvelles. Il est tout à fait normal que le Chef d’Etat parle de l’autosuffisance alimentaire comme si c’était quelque chose de nouveau étant donné que l’Etat n’a pas vraiment pensé à aller dans ce sens. On peut même dire que l’Etat va dans le sens contraire avec l’importation massive de riz qu’il opère continuellement. Il n’y a rien d’étonnant à ce que la production agricole ne fasse que s’amoindrir à Madagascar, surtout que les dirigeants n’y accordent pas trop d’importance. Avec la situation actuelle, il paraît difficile de croire que la Grande Ile atteigne un jour cet objectif. Par ailleurs, le velirano neuf s’est vu attribuer la plus mauvaise note dans le rapport provisoire du baromètre citoyen effectué par l’organisation non gouvernementale Ivorary avec une note de -0,88.
      Si l’Etat veut réellement aller vers le développement, l’autosuffisance alimentaire ne devrait pas être négligée. Il est évident qu’on ne peut pas dire qu’un pays est développé s’il n’est même pas capable de se nourrir. Madagascar devrait un peu plus se tourner vers la mécanisation agricole s’il compte améliorer ses rendements. Il est clair qu’on n’arrivera à rien avec les pratiques agricoles qui prévalent dans le pays à l’heure actuelle et qui comme on le sait, datent du moyen âge ou plutôt d’Andrianamponimerina.

  • 14 juillet à 12:29 | Besorongola (#10635)

    MR HO, LE SÉDUCTEUR HORS PAIRE EST ESSOUFFLÉ !

    Mr Ho finance la reconstruction des 13 Tranobe de Mahafasa détruites par un incendie en Octobre 2021

    Sept mois après l’incendie de Mahafasa, l’ethnie Rabakara pourra commencer à reconstruire ses 13 Tranobe détruites par les flammes. Mr Ho a remis aux autorités traditionnelles de cette tribu la somme nécessaire aux travaux lors de son passage à Farafangana,

    Les Tranobe ont une place importante dans la culture malgache », souligne Mr Ho pour expliquer son engagement dans la reconstruction. « Ce sont des lieux de solidarité et de cohésion, des lieux d’unité dans la joie comme dans les peines », poursuit-il, remettant en même temps une enveloppe d’aides financières aux 53 Ampanjaka de la région d’Atsimo Atsinanana.

    Dans la nuit du 8 au 9 Octobre 2021, un incendie s’est déclaré dans le fokontany de Mahafasa à Farafangana, détruisant plus de 700 cases et envoyant dans la rue près de 4.000 personnes. « Cet incendie qui a détruit, ravagé et réduit en cendres les Tranobe des Rabakara m’a marqué quand je suis venu ici la dernière fois », souligne Mr Ho , rappelant le déplacement effectué dans la région d’Atsimo Atsinanana auparavant en Février, après le passage du cyclone Batsirai. « C’est là que nous avons décidé de reconstruire ces Tranobe », ajoute-t-il.

    Mr Ho s’est rendu à Vohipeno et à Farafangana par la suite . Outre la rencontre avec les autorités traditionnelles, Mr Ho est aussi venu sur place pour procéder à l’inauguration du tronçon de la route nationale (RN) 12 reliant les deux localités. La réhabilitation de ces 22km de route répond d’ailleurs à la demande des Ampanjaka de la région lors de la campagne électorale de 2018, rappelle-t-il « Je ne trahirai jamais les engagements que j’ai pris envers vous et envers le peuple malgache », insiste-t-il.

    Un bâtiment de la direction régionale de la sécurité publique, un autre de la direction régionale du Travail, de l’emploi, de la fonction publique et des lois sociales ont également été inaugurés pour l’occasion dans le chef-lieu de l’Atsimo Atsinanana. Dans le discours présidentiel lors de la rencontre avec la population locale, un hôpital ‘manara-penitra’, un stade ‘manara-penitra’ ainsi qu’une éventuelle unité de transformation industrielle dans le cadre du programme « One district One factory » ont été promis. A Vohipeno, Mr Ho a inauguré un lycée ‘manara-penitra’ de 12 salles de classe et une route en pavé autobloquant à Ambohimagnarivo, baptisée rue Lucien Botovasoa.
    Mais en ce moment les inaugurations s’estompent car la situation sociale est explosive et Mr Ho a trop vite brûlé ses cartouches. Les gens se rendent compte aussi que tous ces bâtiments aux multiples couleurs "HOÏQUES" ne leur apportent rien dans leurs marmites.

  • 15 juillet à 14:43 | Ibalitakely (#9342)

    Inona no iraharahiany izay mimenomenona fa ny azy tsy maintsy manao colisée [rentable ou pas], tsy maintsy manao kianjan’ny barea [rentable ou pas], tsy maintsy manao téléphérique [rentable ou pas] fa avelany any izay kere, izay làlana simba, izay jirama & air mad mitsipozipozy. Tsy raharahiany ihany koa izay fidangan’ny vidi-piainana fa kianja manaraka penitra aloha.

    • 15 juillet à 17:34 | arsonist (#10169) répond à Ibalitakely

      Ka ny "mampirevy ny vahoaka" anie no ikirizany e !

      Heveriny fa vahoaka bado ka manadino ny fahoriana mihatra amin’ny ainy ny vahoaka rehefa mirevy !

  • 15 juillet à 16:13 | ravalitera (#10915)

    "prévus débuter depuis le premier trimestre 2022"
    Ce n’est pas la première fois, ni la deuxième, ni la troisième fois qu’il nous ment ...

  • 15 juillet à 23:18 | kunto (#7668)

    Il faut peut être régler les problèmes actuelles avant d’aures " méga " projets ....

    Halte aux gestions hasardeuse ....

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS