Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 25 octobre 2020
Antananarivo | 16h34
 

Politique

Prévoyance sociale

Seulement 6% des malgaches bénéficient d’une couverture sociale

vendredi 13 décembre 2019 | Mandimbisoa R.

Madagascar a accueilli hier le conseil des ministres de la conférence interafricains de la prévoyance sociale (Cipres) qui s’est tenue à l’hôtel Carlton à Anosy. Cette 29e session ordinaire du conseil a réuni les acteurs de la prévoyance sociale des 17 pays membres de la Cipres. Les participants ont pris pour exemple le modèle de gestion de la prévoyance sociale malgache qui a reçu le « certificat de bonne gouvernance » de l’International Society Security Association.

En matière de couverture sociale, le chef de gouvernement malgache, Christian Ntsay, a affirmé que la couverture de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnaps) à Madagascar se limite dans le cadre d’une économie formelle. Seulement 6% des malgaches bénéficient d’un travail décent et des avantages de la Cnaps.

Bien que la gestion de la prévoyance sociale malgache reste un modèle pour l’ensemble des pays membres, les autorités malgaches reconnaissent qu’il faudra réformer l’actuel modèle du système de couverture si on envisage d’accroitre ce taux. Pour ce faire, le gouvernement a initié l’élaboration d’un nouveau projet de loi sur le code de la prévoyance sociale. Certaines contradictions au niveau des acteurs concernés ont cependant retardé la finalisation. Le nouveau code sera prochainement présenté en conseil des ministres pour validation après les rectifications apportées au texte initial, affirme Christian Ntsay. Pour rappel, le projet de loi sur ce nouveau code aurait dû être soumise au Parlement depuis 2017.

Cette réforme devra ainsi contribuer de manière significative à résoudre une grande partie des difficultés d’extension du domaine d’action de la couverture sociale et améliorer les prestations de la Cnaps. A Madagascar, 10 à 12% des sociétés privées formelles sont affiliées et affilient leur personnel à la Cnaps.

14 commentaires

Vos commentaires

  • 13 décembre 2019 à 12:52 | olivier2 (#9829)

    Tous les intervenants de ce forum bénéficient d’une couverture sociale..

    Pourtant, ils pensent tous êtres légitimes à représenter les 94% qui n’en bénéficient pas..

    le PARADOXE malgache n’a pas fini de nous faire rire..

  • 13 décembre 2019 à 13:36 | kunto (#7668)

    KUNTO ny Patriote Malagasy d’Antananarivo

    - ça c’est un sujet URGENT , mais vous : îles éparses - blablablabblas

  • 13 décembre 2019 à 13:52 | nez_gros (#10715)

    des chiffres, que des chiffres, 11 mois de presidence, 19 mois de primature, 6% de couverture pour des malgaches, 12% d’affiliation pour les Entreprises(formelles de surcroît). Et t’as pas honte Gros ? qu’est ce que vous foutu depuis 11 mois, et 18 Mois.

    Si vous avez un minimum de fierté, vous démissionnez gros. t’as capté ou pas.

    Pour ramener le 12% d’entreprise à 90% , on a pas besoin de 2 Mois, car ils sont déjà formelles. gros c’est la honte Ici

    Depuis 11 mois si cela n’as pas été fait, c’est mort gros. t’as capté ou pas ?

  • 13 décembre 2019 à 14:12 | Jipo (#4988)

    Bonjour 6% qualifié de bonne gouvernance ???
    Etre tolérant est une chose prendre les interlocuteurs pour des kons : une autre
    Je vois déjà les candidats aux examens, ou doctorants avec 6 % de moyenne et délivrer mention honorable , voir bien ???
    allez pour vous remonter le moral en ce week-end prometteur ...

    https://www.youtube.com/watch?v=zIJyHX517VY

    https://www.youtube.com/watch?v=7wvVo3DS3_w

    https://www.youtube.com/watch?v=hxsBEm0j8GM

    https://www.la-croix.com/Monde/Europe/Lancien-premier-ministre-belge-Charles-Michel-tete-conseil-europeen-2019-07-03-1201033125

  • 13 décembre 2019 à 14:14 | Turping (#1235)

    Les injustices sociales sont loin d’être éradiquées .
    - L’ absence d’une couverture sociale chez 94% des malgaches nous démontre le fossé entre les gouvernants et les gouvernés .
    - Exemples ;
    - Un automobiliste roulant à vive allure sans avoir respecté la vitesse autorisée (désolé même si les panneaux n’existent plus sur les routes dans la plupart des cas) avait fauché un enfant .Ce dernier avait pris la poudre d’escampette pour fuir sa responsabilité (non assistance d’une personne en danger).Vu ,que le pauvre enfant n’a pas le moyen de se faire soigner ,sa vie n’a pas d’importance d’autant plus qu’à l’hôpital à la HJRA ,il faut tout payer (coton ,médicaments ,etc,....) avant d’être pris en charge 2 heures après son arrivée ( l’Urgence n’existe pas ) ni la prise en charge gratuite pour les plus démunis .C’est scandaleux ! Cette histoire est vraie .
    - Beaucoup de gens souffrants d’ALD ( affections de longue durée ) n’ont pas les moyens de se soigner car les coûts des médicaments sont très chers surtout s’il s’agit d’un soin palliatif ;cancéreux (leucémie foudroyant ,...)demandant des suivis réguliers ou dialyse etc.... .
    - La liste n’est pas exhaustive en se posant également de la qualité des soins où beaucoup de charlatans exercent leur métier dans l’incapacité de mener de vrais diagnostics dans un système corrompu .
    - Cela demande de la solidarité nationale ,de patriotisme .....le Mvola existe et le Western union .Il m’est arrivé de faire ce geste à Madagascar ,il y a une semaine avant de repartir à l’étranger comme à l’étranger pour marquer cette solidarité humaine ( la pensée monarchiste comme les bons républicains ).

  • 13 décembre 2019 à 14:16 | Turping (#1235)

    Lire ; en se posant également la question sur les qualités de soins !?,.....

    • 13 décembre 2019 à 15:16 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Avant de se poser cette question , encore faudrait-il que soin : il y ait ?

  • 13 décembre 2019 à 16:17 | Turping (#1235)

    Jipo ,
    Si vous n’êtes jamais allé vous faire soigner dans un des hôpitaux publics ou privés à Madagascar ,il y a des soins à géométrie variable(pour les riches et pauvres) .
    - D’abord ,tout le monde n’est pas égal ni soigné de la même façon .Ceux qui ont les moyens ou les privilèges de se faire soigner bien ,il faut du "vola" ou être pris en charge par les boîtes privées puissantes pour les prises en charge des consultations et médicaments .Un système réservé encore aux privilégiés ; des cadres et les employés de banque ,de société du genre Ambatovy ,etc....la liste n’est pas exhaustive . En gros ,ce qu’a dit l’article ,cela représente les 6% de la population malgache tout en sachant que la sécurité sociale et les mutuelles n’existent pas à Madagascar pour tout le monde.
    On dirait que Jipo le vazah Zanatany venait de débarquer dans le pays ,c’est pathétique !
    Titre ;On parle d’une couverture sociale ,pour être concis .

    • 13 décembre 2019 à 17:17 | Jipo (#4988) répond à Turping

      Méfiez-vous les apparences peuvent l’ être également ...

  • 13 décembre 2019 à 19:24 | alain MOULINIER (#10809)

    "Seulement 6% des malgaches bénéficient d’un travail décent et des avantages de la Cnaps".
    On peut se demander à la lecture de cette statistique si l’écrasante majorité des employeurs sont informés de leur obligation de déclarer aux fins "d’immatriculation", à l’institution compétente, les salariés qu’ils embauchent. Oubli volontaire ou ignorance coupable ?
    On peut également se poser la question de savoir ce que contrôle réellement les inspecteurs du travail, il est vrai trop peu nombreux et pas toujours bien formés fautes de moyens et de documentation à jour et parfois de complaisance à l’égard des contrevenants.

    • 13 décembre 2019 à 20:03 | Vohitra (#7654) répond à alain MOULINIER

      Bonsoir,

      Il y en a une proportion conséquente de Malagasy qui travaille dans le secteur informel d’une part, et d’autre part une majorité au chômage apparent ou réel, et je crois que les 6 % restant déclarés sont les travailleurs formels, et cette minorité se trouve pour la plupart en ville…et la population Malagasy est constituée au moins à 70 % de ruraux

    • 13 décembre 2019 à 20:40 | alain MOULINIER (#10809) répond à alain MOULINIER

      Le secteur informel est-ce un secteur légal ? Je crois que vous avez la réponse à cette question.

    • 13 décembre 2019 à 20:46 | Isambilo (#4541) répond à alain MOULINIER

      Oubli volontaire.

    • 13 décembre 2019 à 23:21 | Vohitra (#7654) répond à alain MOULINIER

      Dans l informel on peut dire que :

      - ce n est pas legal mais l Etat n y peut rien car c est une bouee pour la survie dans sa majorite

      - il y aussi de l informel strictement illegal opere par des bandits et d autres crapules de la Republique

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS