Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 novembre 2021
Antananarivo | 21h15
 

Divers

Naufrage du MAROA IV à Sainte-Marie

SOS Pollution marine

mercredi 23 avril 2008 | Razaka O.

Le MAROA IV, un navire en bois de 30 mètres de longueur a mystérieusement coulé au port de l’Ilot Madame à Sainte-Marie dans la nuit du 19 au 20 avril 2008. Aucune personne ne se trouvait à bord au moment du sinistre.

Le MAROA IV est un navire de bornage, c’est-à-dire, un navire destiné au ravitaillement des petites localités n’ayant pas d’infrastructure portuaire, le long du littoral de Madagascar. Les grandes villes étant servies par les navires de cabotage. Le MAROA IV, nom raccourci de Maroantsetra, dessert la ligne Toamasina Maroantsetra, via Mananara-Nord. Pour le moment, le motif du naufrage reste encore non défini. Il faudra attendre les résultats de l’enquête pour en savoir davantage sur les causes probables. Ce qui paraît étrange, c’est que personne ne se trouvait à bord au moment de l’événement, alors que le bateau est amarré au port de l’Ilot Madame avec un chargement de 50 tonnes de marchandises. Du moment qu’il ne s’agit pas d’un incendie ou d’explosion à bord, l’hypothèse de la voie d’eau en serait certainement la raison !

  • Booming

Etant le premier à être sur place, le détachement des Forces Navales de la Marine Nationale Malgache a déjà pris les mesures nécessaires, à savoir, le déploiement d’un barrage « Booming » de 50 mètres de circonférence. Le booming est un barrage anti-pollution constitué d’une sorte de collier de radeaux ou de chaînes pour confiner la quantité d’hydrocarbures qui sort de l’épave du navire. Le MAROA est doté d’une soute à gazole de 3 mètres-cube équivalant à environ 3 tonnes. Appel est donc lancé à toutes les entités concernées, entre autres, l’Organe de Lutte contre les Evénements de Pollution marine, OLEP, car la fuite de gazole sur le plan d’eau nécessite une intervention rapide par les spécialistes. La Marine Nationale a déjà instruit le responsable du navire de débarquer tout chargement. Les plongeurs de la Marine sont déjà en pleine action pour expertiser la soute à gazole du bateau.
Entre temps, les Forces Navales déploient tous les moyens dont elle dispose. Après la mise en place du barrage booming empêchant la dispersion de la quantité de gazole sortant de la soute du navire, la Marine Nationale prépare d’autres procédures anti-pollution. Il s’agit du pompage de la soute pour évacuer la quantité d’hydrocarbures. Certes, le gazole plus léger que l’eau de mer finit à longue par s’évaporer, d’après les techniciens de la Marine.

  • Littoral en péril

Mais toujours est-il qu’il ne faudra pas attendre la période du « Zagnaharibe » pour agir car le littoral de Sainte-Marie constitue une potentialité touristique. L’usage des produits dispersant pourrait être la mesure la plus efficace et à moindre coût, car l’éparpillement du gazole parait être maîtrisé par la Marine Nationale malgache.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS