Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 07h45
 

Editorial

Routes en piteux État...

lundi 12 août 2013 | Ndimby A.

Le troisième épisode de la série de documentaires « Va voir Ailleurs » (M6) a été consacré le 7 août dernier à Madagascar. Nicole Viala, chauffeur de taxi sexagénaire à Marseille, est partie vivre le quotidien de Hans, chauffeur de taxi-brousse à Madagascar [1].

Le réalisateur de ce docu-réalité de 66 minutes a réussi à montrer de multiples aspects du pays : l’éducation en milieu rural, le quotidien des petits exploitants miniers, mais surtout l’état des routes et leur impact sur la vie des citoyens. L’avantage de ce documentaire, c’est son caractère objectif : s’il avait été produit par le Ministère des transports, la TV nationale ou l’Union européenne, certains se seraient empressés de hurler à la propagande, sans chercher à considérer la réalité des faits qui y étaient montrés. Mais telle qu’elle est, la vidéo nous montre le vécu des compatriotes qui voyagent par la route vers Fort-Dauphin, ville censée pourtant être un pôle de croissance à travers le tourisme et l’exploitation de l’ilménite. État des routes pitoyables, conditions de voyage éprouvantes, et mauvaise piste qui alterne les mauvaises surprises : ponts coupés car la population environnante a volé le bois, éboulement, embourbement etc. Dans ce tableau, il ne manquait plus qu’une rencontre avec Remenabila ! Cette épopée, unique dans la vie de Nicole Viala, est le vécu quotidien de milliers de personnes qui doivent sillonner les routes de la Grande Ile.

Ce documentaire appelle à une réflexion sur les infrastructures routières du pays. La Première République a fait le choix de multiplier les petits aéroports au lieu de bâtir un véritable réseau routier digne de ce nom. Or ces petites dessertes n’ont maintenant qu’une rentabilité politique, et non pas commerciale [2]. En regardant le site internet de la Compagnie nationale, on se demande combien de Malgaches ont les possibilités financières de prendre l’avion régulièrement et permettre de rentabiliser l’exploitation des lignes vers Manja, Tsiroanomandidy, Antsalova, Besalampy etc... [3] Seule solution donc pour le Malgache moyen : les routes nationales, qui en-dehors des grands axes vers les chefs-lieux de Province, n’ont souvent de route que le nom.

Il faut reconnaître que cette situation est le legs de décennies de mauvais choix, d’inaction et de gabegie, et il serait donc non-objectif de mettre la situation actuelle sur le dos du Président de la transition (PT) Andry Rajoelina. Par contre, il est indéniable que le coup d’État du PT a soufflé comme un vent mauvais sur les projets routiers soutenus par les grands bailleurs de fonds, à commencer par l’Union européenne. Mais de toutes manières, comment la clique hâtive, qui n’est même pas fichue de faire réparer un trou de 17 mètres de hauteur qui bée depuis plus d’un an en plein milieu de la Capitale à Ambanidia (source photo : Facebook), pourrait-elle se préoccuper de la RN13 à des milliers de kilomètres de ses yeux ?

Je ne tomberai pas dans la facilité à la mode chez les éjaculateurs orateurs précoces, et qui trouvera toujours de bons clients à Madagascar (tant parmi ceux qui parlent/écrivent que ceux qui les écoutent/lisent) : la critique systématique des étrangers pour défausser les Malgaches de leurs propres turpitudes. On pourrait certes se demander si les bailleurs de fonds effectuent correctement leur travail d’investigation sur la conformité des travaux effectués avec le cahier de charges, avant de donner un avis de non-objection au paiement. Mais c’est quand même triste d’attendre systématiquement que ce soient les vazaha qui fassent le gendarme chez nous, tout simplement parce qu’on n’a ni la volonté, ni la capacité de le faire nous-mêmes. Et après, on se permet de vilipender la médiation de la SADC....

De manière générale, c’est à l’État qu’il revient de faciliter la circulation dans des conditions optimales des personnes et des biens dans le territoire sous son contrôle. Or depuis 50 ans, l’État malgache a failli à cette mission, qui n’est pas seulement philosophique, mais a un impact économique se traduisant en désenclavement des zones agricoles et accès des producteurs aux marchés. En plus, on peut légitimement se poser trois questions.

  • Les relations privilégiées (sous plusieurs régimes, depuis Zafy jusqu’à maintenant) entre certains gros transporteurs et les dirigeants n’ont-il pas un lien avec les difficultés d’application des normes de charge à l’essieu et de tonnage autorisé sur les ponts ? [4] Cela a détérioré bien des kilomètres de routes avant l’heure, et a eu des conséquences dramatiques sur certains ouvrages, comme celui de Marivorahona en août 2012 (crédit photo : La Tribune de Diégo).
  • N’y aurait-il pas un puissant lobbying de la part de transporteurs opérant dans certaines contrées de l’Île pour que les routes du coin restent dans cet état lamentable, afin d’y maintenir une situation de monopole juteux ? Car qui dit amélioration des routes, dit ouverture du transport de marchandises et de voyageurs à la concurrence.
  • Quel est l’impact de la corruption sur la durabilité des routes ? Il y a plusieurs années, un entrepreneur m’avait avoué que pour obtenir le marché de réfection de routes dans une région, il avait été obligé "d’arroser" toute une chaîne de responsables ministériels et de notables de la région concernée, et que pour se rattraper, il avait réduit l’épaisseur et les caractéristiques du goudron utilisé.

La plupart des routes et des ponts a été construite avec des emprunts auprès des bailleurs de fonds, mais aussi d’impôts et de taxes prélevés sur les contribuables. Par conséquent, un État qui se laisse suborner par ces lobbies de transporteurs, ou qui refuse de pratiquer les contrôles dans les règles de l’art lors des réceptions techniques, manque aux principes fondamentaux de bonne gouvernance et à ses obligations vis à vis des générations actuelles et futures. Sans oublier qu’il est défaillant à sa mission d’organiser la circulation des personnes et des biens. Donc, au final, un piteux État.

D’après une conversation que nous avons eue avec un cadre du Ministère des Transports, sans les bailleurs de fonds des programmes routiers (principalement Union européenne, Banque mondiale et Banque africaine de développement), on ne peut même pas assurer une maintenance correcte du réseau actuel de routes et de ponts. Alors en construire relève d’une illusion. Par conséquent, on aime bien critiquer la communauté internationale, mais on est bien content qu’elle soit là, dans un pays où 75% du Programme d’investissement public est financé par elle. Et quand elle suspend ses financements, les nids de poules deviennent des nids d’autruches sur les routes nationales (crédit photo RN2 : Felana Rajaonarivelo), et apparemment, certains ponts manqueraient maintenant de s’effondrer.

Selon d’ailleurs une étude de la Banque mondiale [5], le manque d’entretien et de maintenance des routes a entrainé le fait qu’entre 1970 et 2000, "le pays a perdu en moyenne environ 1.000 km de routes par an". Le linéaire routier qui était d’environ 50.000 km au début des années 60, était de 38.000 en 2010. À titre de comparaison, la densité des routes revêtues est de 31 km / millier de km² en Afrique subsaharienne, tandis qu’à Madagascar, il n’est que de 9,7 km. Et toujours selon cette même étude, seulement 22,4% de la population rurale à Madagascar vit à moins de 2 km d’une route circulable toute l’année.

CARACTERISTIQUES LONGUEUR
Routes bitumées 5.700 km
Routes nationales en terre 6.050 km
Pistes 30.000 km

Marc Ravalomanana avait compris le lien entre développement et infrastructures routières, et a essayé de corriger les lacunes à travers un ambitieux programme, préoccupation symbolisée d’ailleurs par une des illustrations du billet de banque de 10.000 Ariary (photo). Comme le montrent les études psychiatriques effectuées dans le temps sur un sujet appelé Mike Raybbisso, les personnes à quotient intellectuel limité ne sont pas capables de voir au-delà de l’immédiateté du visible, et réagissent au quart de tour et avec mauvaise foi, faute de pouvoir engager une réflexion de fond. Ainsi, les esprits chagrins s’offusqueront que ce pictogramme du programme routier sur le billet de banque fut aussi le symbole du parti politique de Marc Ravalomanana. D’autres s’étaient empressés d’ironiser en disant que les routes ne se mangeaient pas, et que le programme routier de Marc Ravalomanana était inutile. Réflexion de ceux qui n’ont sans doute jamais roulé ailleurs que sur les grandes routes nationales vers Toamasina, Mahajanga, Antsiranana ou Toliara, face apparente et honorable d’un iceberg moins glorieux dans l’ensemble. Et surtout, réflexion de ceux qui vont sciemment « oublier » de se demander si les futilités manara-penitra se mangent.

Sur le sujet des routes, la seule action dont on se souviendra de la part de ce régime hâtif (=orangés pressés) est le chant de ralliement de ses troupeaux sur la Place du 13 mai au premier trimestre 2009 : Iny lalana iny ("cette route-là"). Quelles que soient les opinions sur les défauts et les abus de Marc Ravalomanana, force est de constater qu’au moins l’ancien Président avait une réelle vision au sujet de l’importance des infrastructures routières, comme le montrent les trois cartes intégrées sur un excellent article de Vero Razafintsalama sur le blog de l’ONG Lalana. Je tire d’ailleurs de cet article une citation de Julius Nyerere, ancien Président de la Tanzanie :

« Alors que les grandes puissances s’efforçaient d’atteindre la lune, nous cherchions les moyens d’atteindre nos villages…
Maintenant, les grandes puissances sont allées sur la lune et sont revenues, et communiquent même avec les étoiles… nous essayons toujours d’atteindre nos villages, et nos villages semblent de plus en plus éloignés. »

Maintenant, nous devons nous contenter de la vision de développement (sic et resic) de notre DJ national, centrée comme il se doit sur la construction de stades de rugby et de salles de concert (comme dit le proverbe, maso-tsokona ka ny kely ananana no ahiratra). Les stades pour amadouer les gros bras (toujours utiles quand on se complait dans la politique malsaine...), les salles de concert pour faire croire à la jeunesse qu’on s’occupe d’elle. Tout en faisant oublier aux uns et aux autres les perspectives chétives qui s’offrent à eux en matière d’emploi, de sécurité, d’éducation et d’avenir. "Pleure ô mon pays bien aimé", comme l’écrivait le Sud-africain Alan Paton au début de l’Apartheid. Quant à vous, placeriez-vous le développement de routes au premier rang des priorités pour Madagascar ?

P.-S.

Pour revoir l’épisode de l’émission de M6, il y a trois possibilités.

Notes

[1Je serai curieux de savoir si ce Hans, qui par ailleurs est un type formidable, est dans la vie un vrai chauffeur de taxi-brousse, ou bien un chauffeur-guide touristique d’élite recruté par la production pour les besoins du documentaire.

[2Air Madagascar l’appelle d’ailleurs "réseau social", par opposition à son réseau commercial.

[3La stratégie qui consiste à espérer une rentabilité des petites lignes grâce aux touristes s’est avérée non payante. Les dessertes d’Isalo et d’Andavadaoka, créées il y a un an dans le but de faciliter l’afflux des touristes vers cette zone touristique, ont été abandonnées faute de rentabilité il y a deux semaines.

[4Selon l’Autorité routière de Madagascar (ARM), il y a toutefois un système d’amendes qui est appliqué contre les surcharges depuis le deuxième trimestre 2013.

[5Graftieaux Pierre, "Le maitre mot des transports : pérenniser, tant les infrastructures que les réformes institutionnelles", Madagascar, vers un agenda de relance économique, Juin 2010, pp 243-257

275 commentaires

Vos commentaires

  • 12 août 2013 à 09:01 | Stomato (#3476)

    Dans le milieu des années 60 des fonds avaient été débloqués pour établir une route goudronnée entre Antalaha et Andapa. Il fallait établir des ponts.
    Les piles des ponts n’ont pas été faites selon les règles de l’art. Une fois en charge les ponts se seraient enfoncé dans le sol.
    La firme chargée des travaux est partie dans son pays après avoir touché l’argent. Pendant les travaux les contrôles élémentaires de bonnes exécution n’ont pas eu lieu ! (No additional comments).
    Vers la fin du siecle dernier la route vers Tamatave a été refaite par les Chinois dit-on... J’ai pu "faire" cette route après le passage de Géralda. Et ai pu constater que l’épaisseur du soubassement et celle du revêtement étaient bien faible, en tout cas peu adaptées aux conditions climatiques de Madagascar, pas plus qu’à la charge par essieu de la plupart des camions circulants sur cet axe.

    Vous semblez avoir des doutes sur la personnalité de Hans... Je partage votre perplexité. Il est possible que ce soit un malgache exilé en France qui a servi de facilitateur avec les structures du pays. J’ai rarement vu des chauffeurs de taxi hésiter aussi longtemps avant de prendre une décision.

    Ce qui un un peu choquant : en France les routes sont de bonne, voire très bonne, qualité et les zotorités prennent plaisir à y mettre des "gendarmes couchés" et des ilots directionnels pour baisser cette qualité.
    Pourquoi ne pas échanger les nids de dinosaures des routes malgaches avec la France pour remplacer les ralentisseurs ou les radars ?

    • 12 août 2013 à 10:13 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Dîtes-vous des années 60,
      OUI..j’avais vu des buldozers abandonnés dans le nord-est de Madagascar,en plein chantier autoroutier....
      Vous ajoutez qu’il est parti dans son PAYS..
      - "Il était de nationalité française mais parti se réfugier,en Espagne".
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:19 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      - nord-ouest de Madagascar,du côté d’Antsohy...

    • 12 août 2013 à 11:21 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à Stomato

      J’ai toujours dit que le fléau c’est ça. La CI veut soi-disant aider (UE etc...). Ils s’arrangent toujours pour présenter des entrepreneurs véreux occidentaux et autres et lorsque l’argent est encaissé, ils se tirent. Après, on vient nous donner des leçons comme quoi, "ce sont les routes de l’impossible". C’est ce genre d’opérations que les Africains appellent "opération éléphant blanc". Il y a un exemple très parlant en Italie où une autoroute est toujours en chantier depuis une décennie. A chaque fois, un mafieux entreprend de la faire et après chaque passage en caisse, il disparaît et l’UE européenne continue de payer sans contrôle. Ceci se passe en terre vazaha et l’autoroute n’est toujours pas finie.
      On avait Ravalomanana qui a entrepris ce déblocage des provinces et des paysans et ce sont des Malgaches (malheureusement) et des Français qui ont décrété que les routes ne se mangent pas. Alors que c’est un fonctionnaire européen de l’UE qui m’avait demandé il y a presque 30 ans pourquoi Madagascar n’accepte pas de faire les routes qu’on leur propose. Où est la cohérence dans tout cela. Toujours les éléphants blancs. On a viré Ravalo et que reste-t-il des routes ? Tout le monde en souffre. Et que fait le DJ et son gendarme débile Richard bomba ? Ils ont fait avancer Madagascar avec leurs méthodes ? Réfléchissez. Les Malgaches ont aussi un esprit mafieux, c’est ce qui est triste. Tout ce qui est louche les séduit au détriment des intérêts du pays. Triste mentalité. Que ceux qui ont des oreilles "entendent".

    • 12 août 2013 à 12:08 | KARIBO (#7602) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Bonjour .
      Les routes sont la priorité pour le développement d’ un pays , ne pas le comprendre est une hérésie .
      Comme le dit Mr Ndimby , en partie à votre enseigne : que d’ accuser systématiquement les autres de vos propres turpitudes , non seulement ne se mange pas , mais de plus ne fait pas avancer les choses , en plus de mauvaise foi .
      Je constate que vous regardez la télévision des vazahas et leurs turpitudes avec les différentes mafias et leurs méthodes , mais ne trouvez-vous pas une certaine similitude avec vos gouvernants ?
      Un copié/ collé en réponse à votre post de Samedi , concernant la liberté et souveraineté .
      " La liberté est une notion, une idéologie, une utopie .
      La liberté c’ est de pouvoir dire non, c ’est n’ être dépendant de rien , c ’est être autonome et indépendant .
      Quel Pays aujourd’hui peut se prétendre l’ être ?
      Nous sommes tous dans la même « galère » et interdépendants , il n’ y en a pas un capable de s’ en sortir seul .
      La question de se mêler ou pas ne se pose pas ,( diversion puérile) seul un Pays qui s’ en sort peut « se mêler » voir aider un autre , seul quelqu’ un qui sait nager peut en secourir un autre qui ne sait pas .
      Si aider quelqu’ un qui ne s’ en sort pas est, pour vous : « une attaque , une honte, une abomination », réservées aux chacals qu’ il faut dénoncer :
      A qui ?
      Cela ressemble à non assistance, non pas à personne, mais Peuple en danger et il est du devoir de tous ces « chacals » d’ intervenir malgré ceux qui leur crache dans la main , au bénéfice de la majorité .
      « L’ abomination » comme vous dites est l’ indifférence des dirigeants à laisser leurs compatriotes crever de faim, sans la moindre gène, et se balader dans leur véhicules ostentatoires, sans scrupules aucun, c ’est bien cela qui est une honte à dénoncer madame, rien d’ autre, et si cela ne vous choque pas, mieux vous en demandiez encore, c ’est que vous n’ êtes pas représentative de vos compatriotes, loin s’ en faut, la honte, l’ abomination : c ’est vous qui cautionnez, défendez, cela , ignorant la misère de la majorité de vos compatriotes, comme une minorité sur ce forum .
      Pour préserver la Paix, faisons la guerre : juste ou pas ?
      Ce qui est suggéré aux Malgaches sans exception, c ’est de cesser cette politique de l’ autruche, du serpent qui se mord la queue , et que ces fossoyeurs soient définitivement écartés , pour enfin partir sur des bases saines , de ne plus vous accrocher à vos bourreaux comme vous le faites depuis 50 ans , et si vous faites partie de cette aristocratie privilégiée et imbue de sa supérieure incompétence, sachez que vous ne représenterez jamais 20 millions des Malgaches qui ne font que subir ces incapables parvenus .
      Ne peux qu’ espérer avoir été compréhensible dans mes descriptions auxquelles il semble impossible que vous y adhériez, il y a des gens qui fort heureusement pensent différemment " .

    • 12 août 2013 à 16:54 | Bena (#494) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      puisque les route ne se mangent pas, l’autre a été renversé. maintenant, il faut bien bouffer les stades et les murs des hôpitaux manara-penitra !

    • 12 août 2013 à 17:44 | Jipo (#4988) répond à KARIBO

      Ne vous fatiguez pas , ça ne sait que dégurgiter du venin xénophobe pour ne pas dire raciste , l’ élite de la nouvelle bourgeoise, qui s’ est faite sur le dos de leur compatriotes, et mieux abuser d’ eux, avec une ostentation qui ferait dresser les cheveux de Lucifer en personne et qui expatriée pour toujours les mêmes raisons, excellent pour cracher dans la soupe :
      De l’ ADN étrangement similaire à du ratsy hiraka et qui prennent les castes inférieures comme esclaves , sans jamais avoir le cran de se regarder en face, se remettre en question, et continuer à se croire supérieurs à leurs compatriotes .
      Des arrivistes parvenus dont la diaspora se passerait bien et qui n’ attendent qu’ une chose rentrer au Pays continuer leurs exactions comme avant leur exil .
      Sans oublier son frère siamois,de la même veine, le devin narcisse du 9/3 : moimoi-zeuzeu . /, pour les familiers,
      découverts & cernés dans leurs retranchements, elle aura le courage de ne pas vous répondre , préférant continuer à parjurer et profaner leur origine et ceux qui leur ont donné les moyens d’ etre ce qu’ ils auraient pu devenir : des gens biens , d’ ou leur frustration convertie en complexe de supériorité , pour cacher son contraire .

    • 13 août 2013 à 20:55 | el che (#344) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      "Ils s’arrangent toujours pour présenter des entrepreneurs véreux occidentaux et autres et lorsque l’argent est encaissé,"


      C’est l’état malgache qui lance les appels d’offres pour la réalisation des travaux publics. C’est à ce niveau-là, madame qu’il faut déceler la faille.
      Vous savez tous les dessous de table nécessaires ici pour faire bouger les agents de l’admiration aujourd’hui, pour la moindre autorisation.

      Alors, commencez par dénoncer la corruption malgache, vous y gagnerez davantage en crédibilité !.

      Et la corruption est davantage ravageuses que le pays est pauvre !

    • 14 août 2013 à 09:59 | Isandra (#7070) répond à Bena

      Au moins ils peuvent se distraire et se soigner,...

    • 14 août 2013 à 12:55 | FAHJUNZI (#424) répond à el che

      Moralité ? Il n’y a plus de voleurs que des volés ! Plus de corruptions que des corrompus ! La leçon vient du grand pays comme nos ancêtres les gaulois. Jusqu’à aujourd’hui, je n’ai jamais vu la famille de gaulois QUE DES gauloises et des mégots dans tous les coins sombres.

    • 14 août 2013 à 19:51 | poiuyt (#584) répond à Isandra

      216 messages dans ce sujet. Appeler à boycoter Ndimby : très intelligent

  • 12 août 2013 à 09:19 | alamino (#809)

    Bonjour à Tous,

    Dans les années 70, le petit séminaire de Majunga m’avait prié de quitter le séminare por avoir collaboré à écrire un véhément critique contre le régime PISODIA(mandrakizay) à cause des routes en piteux états ! ...40 ans après monsieur Ndimby dans cet article me rappelle ce combat contre non seulement la fatalité qui colle à la peau des poiciticiens véreux et incompétents qui dirigent le Pays mais aussi et surtout CONTRE LA CORRUPTION qui gangrène Madagascar.
    Bref, dans ce Pays les routes en piteux états ne sont pas des priorités ! e toute façon, Entretenir ou améliorer l’état des routes et des bâtiments publics n’ont jamais été leur tasse de th ces dignitaires corrompus !
    J’espère qu’on m’écoute cette fois-ci : Tant que des politiciens corrompus et de connivence avecf des diables putschistes sont là RIEN n’ira.
    40 ans qu’on vous le dit:Aimer Madagascar c’est d’abor penser à rendre les moyens de communication et de transport meilleurs pour que tous les malgaches des quatre coins de l’Ile puissent se rendre SERVICE et faire du business entre eux.
    Merci
    Président de Madagascar Libre

    • 12 août 2013 à 10:34 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à alamino

      alamino..
      - "le petit séminaire de Majunga m’avait prié de quitter le séminaire pour avoir collaboré à écrire un véhément critique contre le régime PISODIA,à cause des routes en piteux états.." dîtes-vous ?
      OUI,je partage votre critique mais cette portion de route était très mal entretenue malgré l’intensité de fréquentations== AXE TANA- MAJUNGA==
      La faute était aux transporteurs avec leurs GROS MERCEDES/camions..etc..,à tonnage non respecté.

      - Mon frère adoptif était le GOUVERNEUR DE MAEVATANANA==Soavelo Marie Raphaẽl==Cet axe,je fréquentais deux fois par trimestre...
      Un deuxième sujet m’interesse :
      - "vous êtes un défroqué,et vous n’êtes pas le seul dans la sphère politique Malgache,depuis la Première République".
      - "Parmi les meilleurs,à Madagascar,la majorité était ==des défroqués==

      Dans les années 70,j’avais corrigé les articles d’un PRETRE MALGACHE,à PARIS,avant toute publication dans le JOURNAL LA CROIX,à MADAGASCAR pour sauvegarder les étudiants boursiers Malgaches.
      - Ce prêtre étai l’aumônier ==officiel==des étudiants catholiques Malgaches,en France,bref à l’étranger.

      VOUS POUVEZ CRITIQUER LE REGIME PISODIA mais il a laissé ==des héritiers valables==à Madagascar.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefariqsoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:28 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à alamino

      Oui, Alamino on a commencé à voir le jour lorsque Ravalo a entrepris de faire les routes. Et tout le monde lui a tapé dessus. Moi, c’est le déblocage des produits des paysans qui m’enchantait. Tous ces gens qui parlent pour ne rien dire et qui ont mis le DJ et ce sombre homme de main, ce gendarme fantôche qui mériterait qu’on le boucle en mandat de dépôt pour être tranquilles, ont-ils pensé à ces paysans qui voudraient bien avoir le même bien-être qu’eux et circuler confortablement sur les routes malgaches qui sont depuis devenues des "circuits touristiques à découvrir pour les vazaha en sacs à dos avides d’aventure et de montrer au monde que Madagascar est irrémédiablement un pays aux routes impossibles". Indignons-nous c’est vrai.

  • 12 août 2013 à 09:36 | alamino (#809)

    Lettre ouverte à tous les médias !

    Pourquoi diable vous voulez toujours mettre sous les feux de vos projecteurs ces DIABLES de politiciens véreux qui ont jusqu’ici dégradé notre Pays avec la CORRUPTION généralisée ?

    Seriez-vous comme un IVROGNE qui cherche sous les feux des projecteurs des lampes publiques sa montre égarée ailleurs dans le noir sans éclairage ?

    Facile de montrer ces effets de la mauvaise gouvernance RE OLONA !
    Mais il est plus difficile de mettre en lumière des inconnus comme nous qui ne cherchent que du bien pour la population qui souffrent de tous ces maux dont les causes seules n’ont pas été mises sous VOS PROJECTEURS BIZARRES !
    A bon etendeur !

    Président de Madagascar Libre !

    • 12 août 2013 à 10:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à alamino

      Corruption/corrupteur .Point barre !
      C’est un cercle infernal tant que les étrangers se mêlent de nos affaires intérieures.

      MADAGASCAR AUX MALGACHES.

      - "ra_valomananakotonirainijoelina-mahefarysoa-2013"-

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:32 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Entièrement d’accord Basile, c’est pour cela qu’il faut s’indigner pour leur montrer qu’on n’est pas si aveugles que ça. Ils nous mettent les bâtons dans les roues et ils prétendent que nous sommes bons à rien. Ce dernier adjectif est valable pour ceux qu’ils choisissent de mettre en place pour que rien ne marche et qu’ils puissent tirer les marrons du feu et culpabiliser en permanence les citoyens Malgaches. C’est cela qui est insupportable. Je pense qu’ils continuent de se moquer de nous en se servant de Malgaches très bêtes à leur solde.

    • 12 août 2013 à 12:49 | vatomena (#7547) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Un ancien de la renaissance en Europe avait dit ; ""donnez moi un levier et je soulèverai le monde’ ’
      Le malgache avec son angady n’a pu empecher la disparition de pistes et routes coloniales -au contraire !

    • 12 août 2013 à 14:36 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      C’est Archimède de Syracuse (en grec ancien : Ἀρχιμήδης / Arkhimếdês), né à Syracuse vers 287 av. J.-C. et mort à Syracuse en 212 av. J.-C.
      qui a dit : « Donnez-moi un point d’appui, et un levier, je soulèverai le monde »

      C’est bien tenté, mais la culture c’est comme le parachute, quand on n’en a pas on s’écrase.
      Vous connaissez Monsieur Google ?

    • 12 août 2013 à 14:59 | vatomena (#7547) répond à Stomato

      Le principe d’Archimède ni la force de son levier n’ont pas été reniés par les hommes de la Renaissance qui retrouvèrent ce qui était en train d’etre oublié . Renaissance .

      Que Madagascar prenne à son tour la voie d’une Renaissance

    • 12 août 2013 à 17:42 | debile profond (#6180) répond à vatomena

      Sauf qu’ a mada laisse pas trainer ton levier ... il sera revendu 3 village plus loin ... et de 3 en 3 villages au final il se retrouvera quelques siècles plus tard au "Louvre" ...

      Ou plus tôt dans un vide grenier en France ....

      De ce fait rien n’a, n’aura, ne sera jamais soulevé au pays !

    • 12 août 2013 à 17:57 | Tsisdinika (#3548) répond à Stomato

      J’appelle pas se souvenir exactement de qui a dit quoi et quand "culture". Je sais, "Questions pour un Champion" est probablement votre référence. Un autiste peut très bien apprendre par cœur tout un dictionnaire de citations, c’est pas pour autant qu’on le considèrerait comme cultivé, pas vrai ?

    • 12 août 2013 à 18:30 | Stomato (#3476) répond à Tsisdinika

      Vatomena se considère probablement comme le champion du fetsy fetsy !

    • 12 août 2013 à 21:53 | vatomena (#7547) répond à debile profond

      C"est comme le plancher d’un pont qui se retrouve comme bois à bruler dans un fétapèra malgache

    • 12 août 2013 à 21:56 | vatomena (#7547) répond à Tsisdinika

      Vatomena avoue en toute humilité qu’il ne vit pas avec Google . le pauvre

    • 13 août 2013 à 11:06 | vatomena (#7547) répond à Tsisdinika

      " la culture ,c’est ce qui reste quand on a tout oublié " qui a dit cela ? Question pour un champion ou pour les amis de Google

    • 13 août 2013 à 11:44 | debile profond (#6180) répond à vatomena

      Ahhhhh !

      Le levier a donc servi .... lol

  • 12 août 2013 à 09:55 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Cher Ndimby A ;
    Je vais juste réagir :
    - "La Première République a fait le CHOIX de multiplier les petits aéroports au lieu de bâtir un véritable réseau routier".

    Les petits aéroports existaient déjà avant notre "INDEPENDANCE".C’était vraie que la ligne aérienne intérieure de Madagascar s’appellait ==réseau social Malgache==J’en avais profité pour couvrir tout Madagascar pour une ONG américaine.
    C’est dommage que Madagascar n’a pas continué dans cette perspective pour l’économie Nationale.

    Tout le monde sait que les travaux routiers,à Madagascar, doivent répondre à certains critères draconiens pour la réalisation/exécution.

    =DU PAIN BENI POUR LES ENTREPRISES ETRANGERES MULTINATIONALES,car LA BANQUE MONDIALE VA Y INVESTIR"=

    Les axes routiers principaux sont retappés mais a-t-on respecté les conditions d’usage de ces routes ?

    J’avais fait,par route l’axe TANA/Fort-Dauphin,durant une partie e la Première République.Tout se passait bien car les règles d’usage étaient respectées.Point barre !

    Si tout va mal,à l’heure actuelle,ce n’est pas la faute des ==GOUVERNANTS==,c’est la faute des usagers.Point barre !

    Malheureusement,il manque de l’AUTORITE ou d’AUTORITE,à Madafgascar.

    Il faut en finir,avec cette TRANSITION et allez aux élections.
    Démocratie ou Dictature ???
    Qu’importe !

    IL FAUT INSTALLER L’AUTORITE POUR LE PAYS,sans que les étrangers se mêlent des affaires internes Malgaches.

    MADAGASCAR AUX MALGACHES.

    - Réconciliation Nationale=GRAND PARDON=Amnistie Générale=

    ...NOUS FERRONS FAIRE MIEUX QUE MANDELA...

    - "ra_valomananakotonirainijoelina_mahefarysoa-2013"-

    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 10:10 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      >>- Réconciliation Nationale=GRAND PARDON=Amnistie Générale=

      ...NOUS FERRONS FAIRE MIEUX QUE MANDELA...<<

      Sauf que : Nelson Mandela a bien spécifié qu’avant le pardon accordé il devait y avoir expression des regrets et demande de l’accord du pardon sollicité.

      L’amnistie, dont l’origine grecque signifie « oubli », est une notion de droit public pénal, qu’on peut définir comme l’acte qui dispose que des fautes passées devront être oubliées, et qui interdit à quiconque de les rechercher ou de les évoquer sous peine de sanctions.

      Ce n’est pas ce que Monsieur Mandela a préconisé. Dans une amnistie la personne qui en bénéficie n’est pas obligée de reconnaitre qu’elle a fait des fautes.

      Le pardon des fautes passées avouées est indispensable pour que Madagascar puisse commencer à se reconstruire après les dégâts post indépendance.
      Mais obtenir des aveux de culpabilité de la part de qui vous savez semble une opération contre nature.

    • 12 août 2013 à 10:42 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      C’est pour cette question=GRAND PARDON..
      Nous remettrons la pendule==MALGACHE== à Zéro.

      OUI,nous porrions faire mieux que Mandela.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:07 | zorey974 (#7033) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      N’est pas Mandela qui veut ! Mandela ne trainait pas des casseroles (que dis-je des marmites !) comme ceux que vous appelez au pardon.
      Mettre sur un même pied Mandela et les Ratsiraka, Ra8 ou rajoel c’est vraiment du grand n’importe quoi ! Pourquoi pas Gandhi !
      Pauvre Basile...

    • 12 août 2013 à 11:21 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à zorey974

      En-êtes vous sûr ??

    • 12 août 2013 à 11:40 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à zorey974

      Zorey, aucun homme politique sur terre ne peut prétendre ne pas avoir de casseroles à traîner. Si tu cherches un saint pour être président sur terre, tu n’en trouveras jamais. Regarde voir les européens et leurs gouvernement, tous pourris, tu crois que le monde entier ne voient pas leurs manoeuvres et leur corruption ? Encore une fois, ce n’est pas une spécialité malgache. Le moindre mal c’est celui qui s’occupe de faire avancer le pays en offrant aux citoyens les moyens de créer et de se développer. Peu importe les richesses de cette personne, du moment que le citoyen lambda y y trouve son compte : écoles, cantines scolaires, hôpitaux, soins, routes essentiellement, ponts..... plutôt que des stades... quelle imbécilités. Oui le pardon est nécessaire. Je martèle : tu ne trouveras pas un saint pour diriger ce pays. Le premier qui se présentera même s’il a un bon programme, tu le critiqueras toujours. Le pire c’est cette transition, où en sont tous les gens qui l’ont soutenue (il est vrai qu’ils se sont tous enrichis mais l’adage est toujours valable - Biens mal acquis...) ?

    • 12 août 2013 à 12:57 | zorey974 (#7033) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      C’est vrai qu’on accède pas au pouvoir en étant tout blanc et effectivement en europe on est pas insoupçonnable mais il y a une organisation structurée qui permet de limiter (à défaut de les supprimer) les excès.
      Je pense que beaucoup de gasy donneraient chers pour avoir des dirigeants corrompus comme les nôtres en remplacement de ceux qu’on vous propose (un ami gasy me disait récemment "41 candidats, 41 voleurs !").
      Arrêtez de vous regarder le nombril en crachant sur tout ce qui vient de l’extérieur car si c’est de l’intérieur que votre salut devait venir ça se saurait depuis longtemps !

    • 12 août 2013 à 16:07 | Isandra (#7070) répond à zorey974

      Citez-nous alors des pays qui s’en sortent économiquement, qui deviennent développés ou émergents, sous les aides des pays étrangers, hormis les DOM TOM,...

    • 12 août 2013 à 17:44 | l’ankarana (#6795) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      — Il ne faut pas généraliser

      — Il y a au moins Julius Nyéréré.

      — Je vous met au défi de trouver des casseroles à Mme Saraha Georget Rabeharisoa.

      — Et elle n’est peut-être pas la seule. Je suis loin d’avoir entendu parler de tous les candidats.

    • 13 août 2013 à 00:17 | el che (#344) répond à Isandra

      Posez-vous la question : qu’a-t-on fait des milliards d’aides internationales. Si elles ont été utilisées à bon escient, çà se verrait. Le ver est dans la pomme : ce sont les dirigeants corrompus qui se servent en priorité, en laissant des miettes à la société.

      Enfin, sortez de votre trou, et vous verrez que presque tous les pays africains sont expansion économique, hormis M/scar. Ceux-là ont compris qu’il faut mener la longue et difficile lutte contre la corruption. A M/scar, un corrupteur est d’abord un fetsifetsy, avant d’être qualifié de bandit.

    • 14 août 2013 à 10:03 | Isandra (#7070) répond à el che

      Donc, si je comprends ils s’en sortent parce qu’ils sont sous les aides de pays étrangers...

    • 15 août 2013 à 08:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      ==oui,nous pourrons faire mieux que mandela==

  • 12 août 2013 à 10:16 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonjour et bonne journée à tous.

    Tout a été dit sauf la continuité de l’Etat qui :
    - a permis à RA8 de réaliser la réhabilitation de certaines routes à l’exception de la RN 44 reliant Antananarivo-Ambatondrazaka et RN 12 IRONDRO MANAKARA, attribuée à une entreprise Malaisienne avec comme sous-traitant la propre entreprise de RA8 (suite à la défaillance des entreprises titulaires, les travaux ont été effectués par d’autres à la suite des exigences des bailleurs de fonds).
    - n’a pas permis à la transition actuelle de faire de même car le financement des bailleurs de fonds a été suspendu en 2008 suite à l’achat par RA8 de l’avion force one two dont la demande d’explication y afférente n’a pas reçue de réponse.

    • 12 août 2013 à 11:09 | Vahoaka ihany koa (#6013) répond à plus qu'hier et moins que demain

      bonjour,
      Je me permets de répondre à vous parce que je connais un peu cette domaine.
      La RN44 était attribué à Ho hup, une entreprise malaisienne, c’est vrai. Mais ce qui n’est pas vrai, l’’entreprise de Ra8 n’a jamais sous-traité ces marchés.
      Le marché de la RN44 était résilie et encore en litige au niveau international jusqu’à maintenant.Ce problème a coûte à Zaza R son poste de Vice PM.
      La RN12 était attribué à une entreprise grecque et résilié aussi.Les restants des travaux était finalisé par l’entreprise Sogea Satom (Vinci).
      Je crois pas que les financements des routes dépendent de l’achat de l’avion de Ra8 puisque ces fonds sont assurés pour la plupart par l’Union européenne.L’UE n’a pas arrêté ces projets qu’après le 17 Mars 2009

    • 12 août 2013 à 11:10 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous stigmatisez toujours l’echec, mais vous omettez systématiquement et sciemment ce qui fut réalisé en terme de communication routier sous 7 années de Monsieur Ravalomanana.

      Celà vous arrachait il la bouche de reconnaitre que son règime fut celui qui a réalisé le plus de routes depuis 50 ans ??

      Pourquoi stigmatiser Rav8, et ne pas évoquer qu’en 12 ans Ratsiraka en avait réalisé moins de 1000 Km et VOTRE CRETINUS de Rajoelina en bientôt 5 ans moins de 100 km ??????????????

      La communication, que cela soit routier, informatique,oral, télévisuel, téléphonique, ou radiophonique , par avion, ou par bateau ne peut être que "facteur de développement.

      Qui a developpé le port autonome de Tamatave depuis 2007 ? qui a restructurer IVATO à la même epoque ?

      Enfin une information : LE TOURISME A MADAGASCAR A CHUTE DE 15% en 2012 !!! Merci qui ??? La faute à qui ???

    • 12 août 2013 à 11:25 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      Le tourisme apporte-il vraiment de l’argent pour le développement de Madagascar ?
      - DONNEZ-NOUS DES EXEMPLES.==précis et bien étayés==
      Merci.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:43 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à DIPLOMAT

      Bonjour,

      Vous êtes hors-sujet : lisez bien ce que j’ai écrit "Tout a été dit sauf la continuité de l’état..." car les financements ont été signés sous le gouvernement précédent (PM TANTELY Andrianarivo).
      RA8 n’a laissé rien de positif pour ses successeurs : transfert de pouvoir anticonstitutionnel, financement extérieur suspendu et puis gelé, AGOA annulé ; l’après moi le déluge a été son leitmotiv.

    • 12 août 2013 à 11:46 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à DIPLOMAT

      Tout à fait DIPLOMAT, je soutiens à 100 % tes propos. Les Malgaches ont toujours tendance à tirer vers le bas celui qui réussit à faire quelque chose qui profite à tout le monde. Le Malgache a beaucoup de côtés sombres que les étranges mettent à profit pour les utiliser à détruire Madagascar. Leurs parents ne leur ont pas du tout inculqué le "Fahendrena Malagasy" dont se taguaient les anciens mais qui n’a eu aucun impact sur de nombreux jeunes de l’après-colonisation (qui sont vieux maintenant, vieux mais sans maturité).

    • 12 août 2013 à 11:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vahoaka ihany koa

      Bonjour,

      Creusez un peu et vous verrez la partie cachée de l’iceberg ( les engins utilisés, les goudrons, etc..).

    • 12 août 2013 à 11:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Bonjour,

      Les vrais malgaches sont honnêtes mais pas aveugles comme certains qui avalent tout sans discernement : "NY TODY TSY MISY FA NY ATAO IHANY NO MIVERINA" "NY MPANGALATRA ATODY IHANY HONO NO LASA MPANGALATRA OMBY". Après avoir confondu la caisse de l’état avec la caisse de ses entreprises et en voulant faire de même avec l’argent des bailleurs de fonds il s’était fait prendre comme un débutant et la suite appartient à l’histoire qu’on raconte n’importe comment.

    • 12 août 2013 à 12:03 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile ,

      Le tourisme est une industrie .
      Celà implique une politique car elle concerne pour faire court :

      - Des offices de tourisme
      - des transporteurs aeriens
      - des Aeroports
      - Des Tour Operateurs
      - Des agences de Voyages
      - Des Hotelliers
      - Des restaurateurs
      - Des Artisans
      - Des bureaux de change
      - les formations (cuisine, hotellerie, transports etc...)
      - la police touristique
      - les réserves naturels

      Pour 2012 , le tourisme a rapporté au pays 263 millions d’€ selon le ministère du tourisme Malgache, soit 15% de la rentrée de devise de l’economie nationale. Prêt de 200 000 Touristes ont visités l’ile l’année passée.
      En Europe les professionnels du tourisme ,malgré une forte demande deconseiLle la destination « les agences de voyages, déconseillent fortement à leurs clients de séjourner à Toamasina, Antsiranana, Mahajanga et Fort-Dauphin où les agressions sont monnaies courantes "
      Et que dire des déboires d’AIR MADAGASCAR en 2012 ?
      Entre les vols internationaux annulés, et le maintien de changement de rotation, ou de modification de plan de vol , permanents des vols nationaux ? Comment voulez vous que les Tour operateurs puissent s’organiser convenablement dans leur circuits, et dans l’acheminement de leurs clients ???

      Pour information, l’ile Maurice a reçu 610 000 touristes en 2012 et plus 50% de son PIB ( devant le sucre, la banque, et l’industrie textile) est généré par cette activité qui est le principal employeur de l’ile . Par ailleurs, la qualité de l’accueil et des infrastructures sont tels, qu’un touristes sur deux récidives et revient dans les cinq années suivantes....

    • 12 août 2013 à 12:15 | DIPLOMAT (#846) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Vous sous entendez que Rav8 confondait la caisse de l’etat et la caisse de son entreprise ... Comment expliquez vous alors qu’il ait pu faire des routes ? Avec quel argent ?

      Par ailleurs les bailleurs de fonds avaient demandé à Rav8 de justifier l’argent avec lequel il a acheté l’avion AIR FORCE 2.
      Avion qui demeurait un bien public rappelons ici, (et non pas un bien de la famille Ravaloamana ... )

      Rav8 n’a pas eu le temps de répondre aux allégations du FMI d’une part, et d’autre part, il ne s’agissait nullement d’enrichissement personnel, mais au pire des cas à une mauvaise affectation d’une attribution d’un financement de bailleur de fond ....

      Voyez vous, là encore, il ne faut pas prendre des vessies pour des lanternes, mais d’être objectif .

    • 12 août 2013 à 12:57 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Au niveau des financements d’acquisition de ces avions, il n’y avait pas de mélange, car il savait pertinemment distinguer quand il s’agissait de dépenses,...là dessus pas de souci,...par contre, au niveau d’utilisation qui posait beaucoup de problème pour lui, il les confondait avec les matériels de transport immatriculés 77,...

    • 12 août 2013 à 13:14 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Pourriez vous être plus explicite svp ?
      Merci

    • 12 août 2013 à 13:20 | DIPLOMAT (#846) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Merci Aubertine !

      Autre point : Madagascar avait retrouvé une dignité, voire une respectabilité dans les années 2007/2008 !
      Des films au nom de ce pays ont éte tourné, des documentaires et des mis à l’honneur , grace à une ambassade très active en France (entre autre) , favorisait l’artisanat, le chocolat etc...

      Aujourd’hui, plus rien, nada, même les stands pour representer Mada dans les salons sont financés par ... la France !!! Les Malgaches redeviennent des mendiants !

    • 12 août 2013 à 13:35 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      De surcroît, la politique de centralisme tous azimuts de Ra8, "tout relié directement à Tana", ont favorisé le désengagement des autorités régionales, lesquelles auraient dû surveiller et contrôler les réalisations de tous ces projets routiers,...

      Il privilégiait directement Tana-régions au lieu de chef lieu de provinces-régions,...

    • 12 août 2013 à 13:43 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Creusez un peu..., vous finiriez par me comprendre...!

    • 12 août 2013 à 14:15 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Non, pas envie...

    • 12 août 2013 à 14:26 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Ah bon ?

      Et l’exploitation d’Elemenite qui a entrainé le developpement de la region de Fort Dauphin et de son port , vous l’avez "zappé" ?? combien de Km de routes dans la règion ?

      Combien d’emplois et de retombées economiques dont jouissent les ânes au pouvoir d’aujourd’hui ?

      Et Sherritt dans la region de Tamatave ? Quel developpement règional ?

    • 12 août 2013 à 14:43 | Vahoaka ihany koa (#6013) répond à Isandra

      Ny mahagaga amintsika malagasy dia betsaka ny olona no tsy misy lojika mihitsy.Tsy resaka politika fa filazana ny marina sy ny zava-misy talohan’ny 17/03 sy ny ankehitriny.
      Raha manakiana ny talohan’ny 17/03 ny olona dia tokony hitroatra mihitsy raha mahita ny zava-misy @ zao fotoana izao. Betsaka ny zavatra tsy mazava nefa nanakianana ny teo aloha ary dia tsy misy fiovana fa vao maika mitombo aza.
      Ohatra :
      - Lay 100millions $ t@ ny WISCO zay tatanan’ny PT ve misy mangarahara ny fitantanana azy (firy millions no lany t@ hopitaly manara-penitra sns...) ?
      - firy millions ny vola miditra @reo entreprises minières izay nanomboka 2009 vao nanondrana vokatra ?
      - Moa ve nisy audit t@ 2009 nilaza fa t@ zany dia efa faillite ny etat malagasy ? (rah tsy izany dia vola taiza no anaramana reo CT, CST, sns zay tsy miaro ny tombotsoan’ny vahoka akory).
      Aoka ny marina no lazaina @ vahoaka fa efa leo ny olona @ty laingan’ny mpanao politika ity satria raha tena tombotsoam-bahoaka marina no naovana an’ireny t@ 2009 reny dia tsy ho toy izao ny iafaran’i Madagasikara.

    • 12 août 2013 à 15:03 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à DIPLOMAT

      La réalisation de RA8 a été financée par la 9ème FED (2002-2007) signée par le gouvernement du PM Tantely Andrianarivo.
      Le gouvernement RA8 n’a rien signé pour le dixième FED (2008-2013).
      Si on n’entame pas le retour à l’ordre constitutionnel cet année, on va encore louper le onzième FED (2014-2020) : On va dire adieu à tous projets routiers d’envergure jusqu’à 2020 voir au-delà.

    • 12 août 2013 à 15:31 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      On ne peut pas nier les changements apportés par les installations des ces sociétés dans ces régions, toutefois, les questions qui se posent :

      Ces retours sont-ils proportionnel aux richesses qui en sont sorties,...? Qui en bénéficient davantage...?

    • 12 août 2013 à 16:06 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Merci de ne pas nier les changements ... Quant aux richesses , n’est ce pas d’abord aux investisseurs d’avoir à amortir leurs investissements ?

      Enfin, ne serait ce que pour les emplois générés, les familles qui en vivent et qui consomment ?

      Voyez vous, rien que celà c’est positif ? Quel équivalent pour l’ère Rajoelina ? Ah oui c’est vrai des milliers d’emplois perdus et autant de familles sinistrés du fait de la suspension de l’AGOA ... Quel (mal)gachi !

    • 12 août 2013 à 16:58 | vatomena (#7547) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Les malgaches ne sont pas aveugles ? Certes ils ne sont pas aveugles et pourtant ils ne voyent pas ,ils ne comprennent pas comment apres des années et des années de colonisation,30 années de guerre et de bombardement ,ce sont les vietnamiens qui vendent du riz aux malgaches au moment de la soudure .
      Maurice et ses 600 000 touristes par an ,Maurice et sa réputation , ils ne voient pas ,ils ne comprennent pas

    • 12 août 2013 à 16:59 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      "Exemples précis & bien étayés" ...
      quelque chose à rajouter narcisse ?

    • 12 août 2013 à 17:10 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Si je comprends bien, ces sont leurs investissements qui comptent pour vous, nos richesses naturelles qu’ils exploitent ne valent rien,...et nous ne devons faire que nous contenter les emplois qu’ils créent... Quelle vision !

      A propos d’AGOA, c’est la crise qui est à l’origine de cette suspension, mais, ce n’est ni le choix politique de Rajoelina, ni sa façon de diriger le pays. Vous allez me dire qui a provoqué la crise, là dessus, je vous réponds, la responsabilité est partagée...La preuve, la menace de sanction de la CI vise les deux camps à la fois.

    • 12 août 2013 à 18:47 | Ndimby A. (#444) répond à Isandra

      Isandra

      Même si l’usage au sein de la rédaction de MT.com veut que l’éditorialiste n’intervienne pas dans le forum, on ne peut pas laisser passer une de vos phrases empreinte d’une extrême mauvaise foi, pour rester poli : A propos d’AGOA, c’est la crise qui est à l’origine de cette suspension, mais, ce n’est ni le choix politique de Rajoelina, ni sa façon de diriger le pays.

      Texte du Département d’Etat sur l’éligibilité de Madagascar à l’AGOA (10 décembre 2009)

      Madagascar has been a leader in the utilization of the trade benefits under the African Growth and Opportunity Act (AGOA) since becoming eligible in October 2000. (...) The March 2009 undemocratic transfer of power and the inability to establish a return to democracy have violated one of the vital criteria for Madagascar’s continued eligibility for these trade preferences. The U.S. Government urges the Malagasy political leadership to take concrete steps toward reestablishing a constitutional democratic government and the rule of law.

      Si la crise perdure, c’est à cause de gens comme vous, griot à tort et surtout à travers du régime hâtif, toujours prêt à faire avaler des couleuvres et faire prendre des vessies pour des lanternes. Comment pouvez-vous dire que le coup d’Etat de Rajoelina n’est pour rien dans la suspension de l’AGOA ?

      Que vous soyez fier du coup d’Etat et de ses impacts, cela vous regarde, vous et votre conscience. Mais que vous tentiez de faire du révisionnisme historique pour prétendre que votre gourou orange n’y est pour rien dans la fermeture de l’AGOA, honte à vous.

      Ndimby A.

      PS : si vous ne comprenez pas l’anglais, passez par Google Translate !

    • 12 août 2013 à 18:54 | Rakitoza (#689) répond à Ndimby A.

      ka Inandra anie efa tenenina fa hajanony ny Cote d’Isandra, mba Eau Vive indray no sotroina e.... Avy eo vao hoe tsy mamo aho fa ny taoka no mahery, dia lasa mirediredy sy mitsoatsoampoana.

    • 12 août 2013 à 19:34 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Isandra,

      J’ignore les closes des accords confidentionnels entre les industriels, et le gouvernement Malgache.
      Globalement ces accords prévoient systèmatiquement un reversement de 3 ou 4% du CA à l’etat hôte et naturellement , ils sont imposables sur leur revenu. Evidemment, il y a tjs une part obscure qui graisse la patte aux ministère de l’environnement, de l’economie, et peut être de la règion....

      Quand nous n’avons pas de quoi fabriquer nous même des forages, ou des usines d’extraction, nous serons tjs soumis à ce type de contrat.

      Alors de 2 choses l’une : Soit vous vous lancez, soit vous ne faites rien... Le gvt de Rav8 avait fait le choix de lancer ces chantiers...

      Quant à l’AGOA et sa suspension, Vous ecrivez que ce n’est le choix du RAJOELINA ni son choix politique, mais c’est la crise : FAUX .

      Niels Marquardt declarait à l’epoque :

      « J’ai rencontré, à plusieurs reprises le Président de la HAT pour lui expliquer l’enjeu » et de rajouter dés : nous demandons au gouvernement de la transition de ne pas poursuivre son entêtement à organiser le scrutin en 2010. Il a évoqué es éventuelles conséquences d’une telle attitude « Les aides seront suspendues, le peuple souffrira davantage »
      Et enfin d’enfoncer le clou :

      Niels Marquardt égratigne le gouvernement de transition, qui avait soulevé des obstacles matériels à l’organisation du scrutin avant décembre 2009. « La Haute autorité de la transition (HAT) a raccourci le calendrier (de la transition) mais sur la base de quel avis technique ? On ne sait pas. Il faut écouter les experts. Madagascar est une île. Vous avez vos propres expériences, mais il faut profiter des expériences des gens qui ont organisé des élections au moins aussi difficiles », soutient le diplomate dont le pays ne reconnaît pas la légitimité du gouvernement de la HAT.

      QUE VOUS FAUT IL DE PLUS ???

    • 12 août 2013 à 19:44 | DIPLOMAT (#846) répond à Ndimby A.

      Ndimby Merci ;
      Incroyable le revisonnisme" de certains .

      Lorsque l’on sait que l’AGOA avait crée 120 000 emploi direct et avait rapporté plus de 290 millions d’USD en 2007, soit autant que l’industrie touristique...

      Toutes ces personnes qui ont perdu leur emploi ont été scarifiées sur l’hotel de la revolution orange !

    • 12 août 2013 à 19:52 | ramaso (#7441) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT,c´est vrai le tourisme est une industrie qui rapporte bcp,mais qui est malheureusement tres neglige a MADA.L´ILE MAURICE et LES SEYCHELLES prosperent dans ce domaine,alors que MADAGASCAR a plus d´attractions touristiques que nos voisins.MAIS tout ca c´est fini a cause de L´INSECURITE le QUAI D ´ORSAY A ANNONCE la couleur,MADA.pays a eviter pour se reposer.Puis c´est maintenant que le MINISTRE du tourisme veut prendre des mesures efficaces contre L´INSECURITE.C´est le medecin apres la mort.LES forces de l´ordre ne sont jamais la quand les jiolahy attaquent et tuent et ca tous les jours.IL ne faut plus le tourisme comme une industrie a MADA.qui est entre dans la liste noire des pays a eviter.Meme MAYOTTE DES COMORES evolue avec le tourisme.Chez nous LES DAHALO font la loi et L´INSECURITE se developpent de jour en jour.DIPLOMAT votre expose ou plan pour faire du tourisme une industrie c´est tres bien tout le monde le sait, mais qui va mettre en marche tt ca ?Surtout il faut eradiquer,eliminer d´abord TJS L´INSECURITE sinon rien.

    • 12 août 2013 à 20:26 | DIPLOMAT (#846) répond à ramaso

      Ramaso !

      Bien vu... vous avez 100 fois raison.

      Securité des personnes avant tout .
      Securité sanitaire aussi naturellement.
      Securité economique egalement

      Bien à vous

    • 12 août 2013 à 20:33 | ramaso (#7441) répond à DIPLOMAT

      DIPLOMAT ;LES Malgaches redeviennent des mendiants et aussi des voleurs,des tueurs sans pitie,ils sont devenus sauvages,C´est cette transition qui leur a enleve notre legendaire sagesse et FIHAVANANA a cause de cette guerre sans merci pour le pouvoir qui ne finit jamais,il parait que c´est pour le mois d´OCTOBRE l´election comme l´a annonnce ATTALAH BEATRICE,elle s´amuse bien pour donner les dates,je comprends c´est pas elle qui decide.Notre dignite et respect nous avons perdus avec cette transition ou bcp trouvent leurs comptes,mais quand mm quelle honte pour un President et consorts officiels de se voir refuser les VISAS vers LA FRANCE et LA CE.

    • 12 août 2013 à 20:59 | leclercq (#4410) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Le tourisme apporte-t-il de l’argent pour le développement de Madagascar ? mais bien sûr que oui , pas que de M/scar d’ailleurs c’est aussi valable pour tous les pays , et particuliérement ceux
      du tiers monde ,même l’Europe déjà developpée fait tout ce qui est en son pouvoir pour bien acceullir
      les touristes , et puisque vous voulez ex:prenez le cas de la Gréce entres autres , décidement basile , je crois que jamais vous ne comprendrez que pour qu’un pays puisse évoluer , il est impértatif qu’il s’ouvre aux autres
      que cela soit par le biais des échanges industriels
      ou bien touristiques : votre slogan : MADAGASCAR
      aux MALGACHES : c’est de la pure connerie ! la preuve , vous êtes le premier à foutre le camp ou mis dehors peu importe la raison , le resultat reste le même , ça a fait de vous un viel homme aigri plein de haine envers de tout ce qui est différent de vous !!! heureusement que vous avez le soutien d’aubertine !!
      Cordialement
      BAKOLY

    • 12 août 2013 à 21:05 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Ndimby A.

      Demander a un nandra s’il lit l’anglais ... autant demander son chemin à un aveugle

      Ces entin-driaka croient que les malagasy sont comme eux ...n’est ce pas ange
       ???

    • 12 août 2013 à 22:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      Diplomat,j’ai des "AMIES" qui s’occupent du transport aérien,du tourisme et de l’hotellerie..La discussion est assez sérieuse,je suis toujours très réservé pour la question du tourisme,à Madagascar..
      Pour l’histoire de sécurité,dans telles ou telles villes,c’est une question de ==MANQUE D’AUTORITE==et du mauvais partage des bénéfices.
      A l’exemple de cette histoire des trois françaises,à NOSY-Be,le patron de l’hôtel est responsable de cette ==INSECURITE==Point barre !

      ==IL N’A QU’A BIEN TRAITER SES EMPLOYES==

      Le plus pressé pour les Malgaches ,pour la question du tourisme,c’est d’établir des conventions pour les employers et cadres de l’hotellerie/hébergement et Restauration.

      Comme vous dîtes ,des formations,mais des employés bien formés et bien payés honnêtement.

      Ce qui compte vraiment,c’est la valeur ajoutée,pas seulement,le nombre des passagers et touristes.

    • 12 août 2013 à 22:47 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Basile,

      Nous pouvons debattre sur ce sujet si vous le souhaitez.
      Des options pour developper cette activité , j’en connais des dizaines.
      Mais pour la développer, il faut des professionnels. Pas de place à l’improvisation.
      1 exemple : le Kenya et le Cameroun .
      Voilà 2 pays qui ont sensiblement le même potentiel touristique (faune , flore, culture, balnéaire) Je vous laisserai decouvrir les "exploits de Cam’air et les resultats de Kenya Airways ; la gestion rigoureuse de Lodges des Safari Keyan,, et l’amateurisme des Camerounais.

      La communication de la Thailande et celui de la Birmanie, la communication de Madagascar face l’ile Maurice....

    • 13 août 2013 à 01:06 | el che (#344) répond à Isandra

      Isandra, ce que je peux vous dire, c’est Tamatave devient une très belle ville, moderne et attrayante, avec ses nombreux nouveaux bâtiments, routes, commerces. De quoi donner un sacré coup de vieux à Tana !!!

      L’implantation de SHERRIT est la raison principale de cette heureuse métamorphose. Reste à savoir si toutes les villes depuis Moramanga vont profiter de cet essor économique

    • 13 août 2013 à 11:31 | Isandra (#7070) répond à Ndimby A.

      Big Dimby,

      Sorry to cause you violating the MT’s internal regulation.

      Ce texte du département américain a bien mentionné « …The March 2009 undemocratic transfer of power … ».

      Je vous rafraichis un peu la mémoire, c’était Marc Ravalomanana qui avait transféré inconstitutionnellement (sans base juridique) le pouvoir à ce fameux directoire militaire que lui-même avait créé, après avoir démissionné. Il le considère comme son patrimoine, il peut le transféré à n’importe qui, et n’importe quand, quand il veut… Et voilà, bonjour l’extra-constitutionnalité…, et puis ce directoire militaire l’a extra-constitutionnellement transféré à Rajoelina, lequel a été validé par la HCC.

      Si Rajoelina avait démocratiquement accédé au pouvoir, cet AGOA n’aurait pas été suspendu, de ce fait, j’oserais déduire que cette suspension n’a rien à voir avec sa politique, ni sa façon de diriger le pays...

      Cela ne veut pas dire que Rajoelina n’y est pour rien, il est co-responsable même niveau que Ra8,... et Ratsiraka en 2002.

      Coup d’état ou pas, c’est une autre discussion...laquelle a déjà fait couler beaucoup d’encre.
      Cependant cela ne m’empêche pas me poser... pourquoi les Africains hésitent à appliquer les sanctions aux 109..., ils ne seraient pas sûr que les mots coup d’état est approprié à notre situation...

    • 13 août 2013 à 11:49 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Ndimby,...sorry

    • 13 août 2013 à 12:17 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Isandra ....

      Vous êtes pitoyable...

      Soit vous ignorez l’histoire de ce coup de force, soit vous êtiez aveugles et sourds...

      Il se trouve que s’il y a bien une personne à qui il fut impossible de raconter des âneries , ce fut bien à Niels Marquardt, puisqu’il fut lui même victime de la "barbarie" des sous hommes qui ont perpertré ce coup de force :

      Je le cite :

      « Je ne m’attendais pas à cela en venant ici. Ce fut une mauvaise surprise tout au long de cette semaine, on a vu des choses inacceptables en matière de Droits de l’Homme. Ce qui est arrivé au pasteur Lala Rasendrahasina (*) ne devrait arriver à qui que ce soit. J’ai pu voir de mes propres yeux jusqu’à quel point on a eu recours à la force dans ce coup d’Etat. Moi-même, j’ai été menacé verbalement et avec des fusils. Ce n’est pas normal que les militaires d’un gouvernement menacent les diplomates accrédités dans le pays ».

      Pour votre gouverne cet événement avait été filmé et NM avait decliné son statut et sa qualité d’ambassadeur . Mais face à des singes sous off qui avaient dejà exigé la demission d’un Amiral avec un pistolet sur la tempe (voilà qui est bien constitutionnel), ce n’est pas un Ambassadeur d’un petit pays, qui les aurait arrêté....

      Isandra, il est temps pour votre crdibilité ici de prendre acte de vos erreurs et de ne pas nous refaire l’histoire à l’envers.

      "si tu fais une erreur et que tu ne la corriges pas.... tu fais DEUX erreurs ! " conficius -450 avt JC.

    • 13 août 2013 à 12:21 | DIPLOMAT (#846) répond à el che

      El che,

      Oui, c’est vrai pour Tamatave il y a le Sherrit, mais il faut DIRE les choses. Il y a aussi le travail de la commune hurbaine . A la tête de cette commune , il y a Roland Ratsiraka, qui n’a de faiblesse que de porter ce nom.

      Je le connais bien, et il s’agit de quelqu’un de parfaitement valable.

    • 13 août 2013 à 12:35 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Même si les États-Unis, condamnent jusqu’à aujourd’hui la prise de pouvoir par Rajoelina en 2009, Cet ambassadeur(Niels Marquardt) reproche alors à Marc Ravalomanana d’avoir cédé le pouvoir à un directoire militaire, alors que la Constitution malgache ne préconise pas cette solution. Selon le diplomate, Ravalomanana aurait en quelque sorte pratiqué la politique de la terre brûlée en laissant derrière lui « une situation anticonstitutionnelle et ingouvernable ».
      C’était la révélation de wikileaks,...

    • 13 août 2013 à 12:38 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Mais où est il maintenant cet officier qui avait infligé cette pratique à Rasendrahasina,...?

    • 13 août 2013 à 12:49 | Isandra (#7070) répond à el che

      C’est bien, tout n’est pas noir durant cette transition, il y a de ville qui s’en sort bien,...même si,...je sais quoi vous allez me répondre,...!

    • 13 août 2013 à 12:51 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Et alors... est ce la raison pour la suspension de l’AGOA ????
      NON
      Les exigences des USA n’étaient pas un retour au pouvoir de Rav8, mais le retour précisément à l’ordre constitutionnel , à savoir des élections, justes et ouverts à tous les candidats , dans un délai raisonnable !

      Exigence que la HAT n’avait pas voulu prendre en compte d’où le resultat que l’on sait tous...

    • 13 août 2013 à 13:14 | Isandra (#7070) répond à DIPLOMAT

      Je vous répète ses dires pour que vous preniez conscience la difficulté de gérer Madagascar aujourd’hui et pour l’amener à l’ordre constitutionnel.

      "...Ravalomanana aurait en quelque sorte pratiqué la politique de la terre brûlée en laissant derrière lui « une situation anticonstitutionnelle et ingouvernable ».

      Et les restes vous savez,... à cause de fiasco à plusieurs reprises de médiations dirigées par la SADC. 

      Pour répondre à ces attentes de la CI les états unis compris, que la HAT a organisé un referendum,...malheureusement, il n’a pas été bien accueilli, néanmoins, c’est déjà quelque chose, la volonté était là,...

    • 13 août 2013 à 13:49 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Ingouvernable...

      Mais pour rendre la légitimité de gouverner, il y a UNE SOLUTION.

      Et c’est cette solution qui était exigé par l’AGOA et que vous ne voulez pas prendre en considération :

      C’est la tenue d ’ELECTION pour un retour à la DEMOCRATIE et la legalité de ceux qui exerceront le pouvoir.

      Qu’a fait la HAT ? Nous connaissons tous la suite...
      Rajoelina ne veut pas d’election car il sait qu’il va se faire battre à plat de couture .

      Il a donc intérêt à ce que cette crise dure et perdure.

      De ce fait, ce monsieur porte la responsabilité de la situation economique et sociale, catastrophique que le pays connait aujourd’hui.

    • 14 août 2013 à 04:16 | el che (#344) répond à Isandra

      isandra,

      Il n’y a pas mille façons de qualifier un coup d’état. Même si Ravalomanana a violé la constitution, cela n’autorise pas Rajoelina à (faire pire) prendre le pouvoir par la force (l’armée), et de dissoudre le Parlement. Cela s’appelle bien un coup d’État.

    • 14 août 2013 à 04:29 | el che (#344) répond à Isandra

      Sans ce régime de bandits, on pourrait faire beaucoup mieux, oui !

    • 14 août 2013 à 13:28 | razafi (#1661) répond à plus qu'hier et moins que demain

      "RA8 n’a laissé rien de positif pour ses successeurs"

      heu....il n’était pas encore censé partir en 2009 !

      Et désolé pour vous mais son "successeurs" n’est pas du tout à la même hauteur que lui...

    • 14 août 2013 à 17:52 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      basile,

      difficile de ne pas rectifier vos propos fallacieux.
      Sachez qu’ici à Mada, les employés de patrons français sont souvent mieux payés et respectés. Cessez d’affirmer n’importe quoi, vous vivez en France, il est facile pour les autorités françaises de vous coincer.

      Exit votre petites pensions payés par les vazaha.

    • 14 août 2013 à 18:10 | el che (#344) répond à leclercq

      Oui, on pour ait prendre l’exemple de la Tunisie dont 80% de la population vit du tourisme et des olives. Ce pays est devenu moderne en 20 ans, et continue son expansion économique malgré la révolution, et les troubles sociaux. Là-bas, on respecte et on protège les touristes. Ordre est donné à la population et à la police de ne pas les inquiéter.
      Les immigrés tunisiens quittent en masse la France, l’Allemagne et l’Italie pour réintégrer leur pays d’origine. La diaspora y est accueillie avec respect, car elle apporte expériences et finance.

      Un exemple à suivre pour mada (les dirigeants), qui méprise étrangers et diaspora, et qui préfère vénérer la mafia locale, distille les propos haineux.

      Changeons de mentalité, appliquons notre fahendrena malagasy, à l’antipode de la pratique politique actuelle, (héritée justement de l’ère coloniale).
      el che

    • 15 août 2013 à 08:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à ramaso

      L’insécurité des touristes,elle existe aussi en Europe.
      En Europe,traquer et anéantir les voleurs deviennent des actes de ==xénophobie==
      L’insécurité,en France,par exemple est télécommandée de l’extérieur.J’ai vécu,en France,depuis 1964.
      ==TOUT FOUT LE CAMP==
      C’est dommage !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 08:43 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      - Savez-vous que c’est Air Madagascar qui a accompagné Air Mauritius.
      Je m’arrête là,le reste est devenu ==des attaques personnelles==envers les Mauriciens.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 08:49 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à el che

      Bien sûr ?
      Ces patrons==français== savent très bien le poids des charges sociales,en France.
      Ils peuvent se permettre de payer un peu plus ses employés autochtones que les autres patrons étrangers car ==ils sont rien,en FRANCE==.
      Les meilleurs ne se délocalisent pas.Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 08:54 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à el che

      OUI du temps de BEN ALI..
      Maintenant,c’est l’inverse,MALHEUREUSEMENT...
      Certains tunisiens rentrent en Tunisie,en 2013,parce qu’ils sont sur le bord du chemin pour les emplois,en Europe.Point barre !
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 09:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      RAKOTONIRINA Aubertine,
      J’en fais partie de ces jeunes devenus ==VIEUX==,franchement j’avoue mon impuissance devant toutes ces attaques sur MADAGASCAR.
      En 2013,j’espère un réveil des Malgaches :
      ==MADAGASCAR AUX MALGACHES==
      =="Une élection libre,transparente et acceptée de tous les Malgaches",y compris :
      - Andry Nirina RAJOELINA,
      - Lalao RAVALOMANANA RAKOTONIRAINY
      - et éventuellement le Père/Amiral Didier RATSIRAKA==

      =Réconciliation Nationale=GRAND PARDON=Amnistie Générale=

      ra_valomananakotonirainijoelina_mahefarysoa-2013

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 09:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Ndimby A.

      Ndimby,
      Andry Nirina RAJOELINA n’était seul pour 2 009.
      OUI,il y avait une volonté de ==CHANGEMENT==,mais changer quoi ?? ==exactement==.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 10:35 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Oui ,Basile ,en Francee le touriste est souvent arnaqué par des français du pays mais les agressions sont commises par d"autres . Ceux là sont les moins nombreux mais plus virulents .

    • 15 août 2013 à 13:03 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      C ’est Air India qui a accompagné Air Mauritius Air Mad n’ est pas capable de se gerer & vous insinuez qu’ il accompagne Air Mauritius !
      Cessez de faire l’ avion et redescendez faire le foc , pardon phoque .

    • 15 août 2013 à 13:20 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      " Changer koi " ???
      le résultat n’ est pas assez éloquent !
      les yeux c’ est comme le reste , ça se lave , si non consultez . /

    • 17 août 2013 à 09:55 | lanja (#4980) répond à razafi

      le successeur de ra8 et ses partisans n’arrêteront jamais de mettre tous sur le dos de ra8 , y compris les conséquences de leurs actes, et comme DÉLIRES , on reproche à ra8 de ne pas avoir laissé la lune à tgv , mais comment peut on reprocher à ra8 de ne pas avoir deviné que ses successeurs ne savent cultiver que de la haine et de la vengeance, . Pointer de doit ,sans arrêt, une personne et ses partisans n’apporte autre chose que favoriser encore la haine.
      Seulement, pauvre Madagascar , si la haine a permis de résoudre la crise, éviter la division ,les pertes d’emploi, l’insécurité ;
      Les réaction et messages des forumistes sur ra8/tgv montrent bien que notre pays ne se trouve se trouve dans une logique de misère sur tout le plan.
      Ra8 a ses dérives ,donc, dès qu’il n’est plus là , tout va bien , et si çà va encore mal, c’est encore ,et toujours à cause de lui.
      Ce forum permet de savoir pourquoi notre pays se trouve dans cet état, mais des fois ,répondre à des délires vous fait perdre de temps inutilement .

    • 17 août 2013 à 10:22 | lanja (#4980) répond à DIPLOMAT

      Resabe io mampifangaro caisse sns io,@ resaka caisse dia tsotra, na ianao mangalatra ,na ianao tsy nangalatra , raha tena nangalatra izy dia tokony aseho vahoaka ny porofo, ary mendrika sazy faran izay henjana izany, fa tsy tokony olona natao sorona handroba lapampanjakana no anenjehana azy

    • 17 août 2013 à 13:32 | DIPLOMAT (#846) répond à lanja

      On est bien d’accord...

    • 18 août 2013 à 11:41 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      "TOUT FOUT LE CAMP" dis-tu. Eh bien, commence par montrer l’exemple : FOUT LE CAMP !

  • 12 août 2013 à 10:18 | zorey974 (#7033)

    Vous parlez ici des routes, mais que dire du chemin de fer ! Car si la colonisation a été un drame, rien n’empêchait vos dirigeants successifs de s’appuyer sur l’existant pour avancer. Au lieu de cela on a laissé pourrir l’ensemble des infrastructures indispensables au développement du pays. Mais comme c’est la faute de la France...

    Certains pointent du doigt la responsabilité des dirigeants successifs mais quand la CI demande à ce qu’ils ne se présentent pas, vous hurlez aux loups, à l’ingérence étrangère...
    Mais si vous pensez que votre salut viendra des escrocs qui se sont succédés, bien à vous... :-(

    • 12 août 2013 à 10:48 | dedou1 (#3831) répond à zorey974

      Je partage complètement votre point de vue.

      Beaucoup de pays africains et asiatiques ont su maintenir en service leurs chemins de fer existants depuis la colonisation, pourquoi M/car ne l’a pas fait ?

      Je partage surtout votre avis sur la position de la C.I (que je soutiens à 100 %) sur ces candidats à problème. Quant à ceux qui critiquent la position de la C.I, je ne les comprends vraiment pas. Pour une fois que la C.I nous donne l’opportunité (et la force) de se débarrasser de ces candidats qui se sont enrichis sur le dos du peuple malgache, on la critique !!!
      On oublie qu’on a du mal à se débarrasser de ces candidats par le jeu démocratique normal car ils sont (très) riches et ils sont capables d’arroser de cadeaux des régions entières pour gagner des voix. Donc, ce que nous offre la C.I dans son positionnement (retrait sinon sanction individuelle) est une opportunité considérable ; il faut la saisir.

    • 12 août 2013 à 11:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à dedou1

      Pour une fois que les Malgaches auraient le plaisir de ==choisir librement==leur DIRIGEANT==faut-il se plier aux 07 points du GIC-M.

      MADAGASCAR AUX MALGACHES.

      =Une élection libre,transparente et acceptée de tous les Malgaches=

      ra_valomananakotonirainijoelina_mahefarysoa-2013

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefaerisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:36 | poiuyt (#584) répond à dedou1

      " Quant à ceux qui critiquent la position de la C.I, je ne les comprends vraiment pas. " : le gros de la troupe de ceux-là en veulent à la CI de ne pas avoir laisser le champ libre à l’abominable

      Comprendre que "la CI est la protection du peuple malgache" contre la dictature de quelques " généraux patriotes " se trouve dans l’annexe inaccessible de leurs encéphales, spongiformes bovins

    • 12 août 2013 à 11:52 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à dedou1

      Encore une allégeance à la CI ! Vous êtes tous incorrigibles. Déjà, la france n’a pas laissé grand chose en matière de chemin de fer. Donc il n’y a pas tant que ça à entretenir ! Ils n’ont en pas fait tant que ça comme les anglais, juste de quoi transporter café, poivre et minerais vers Tamatave pour la France et c’est tout. Arrêtez de baver devant la CI. De Gaulle avait dit "il ne faut pas donner d’argent à ces pays, il faut utiliser pour eux les ressources qu’ils ont sur place, il n’est pas question de leur donner quoi que ce soit" (cf. émissions en 2011 sur ARTE vers 23 h- 1 h du matin - pas des heures de grande écoute). De Gaulle n’était pas le "père de l’indépendance", c’était le pire des colonisateurs.

    • 12 août 2013 à 12:40 | KARIBO (#7602) répond à poiuyt

      Avec plaisir .
      Le problème est que cette minorité de la bourgeoisie détient quasiment le monopole économique de l’ ile, et les ficelles avec lesquelles elle joue à malin plaisir à tirer sans sommation dans le sens de ses intérêts au détriment de ses compatriotes , un loup qui au nom de ses descendances, se comporte comme n’ importe quel système mafieux digne de ce nom, une gangrène , qu’ il sera difficile à éradiquer , s’ étant depuis des décennies infiltrée dans tous les méandres du pouvoir et n’ a pas l’ intention de perdre ces monopoles et privilèges .
      Demeurer le seul interlocuteur, prétendument représenter leurs semblables : qu’ ils affament, sans le moindre scrupule depuis des décennies , ni rentrer dans le détail, pour en définir les causes , à l’ évidence justes à leurs yeux .

    • 12 août 2013 à 12:44 | zorey974 (#7033) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Sans doute les français n’avaient-ils pas fait grand chose, mais même le peu vous ne l’avez pas exploité ! J’ai pas fait l’apologie de la colonisation chère amie, il ne faut pas monter sur ses grands chevaux !
      La CI est la cause de tous les maux malgaches, c’est bien connu et tellement plus simple que de prendre ses responsabilités.

      Vous refusez toujours les solutions extérieures : pour régler la crise, pour faciliter entrepreneuriat, pour l’école, la santé, l’entretien des infrastructures, j’en passe et des meilleurs...Toutes les solutions ne doivent sortir que de la bouche et du cerveau d’un gasy...avoir raison envers et contre tous, car ici, c’est différent,c’est Madagascar...
      En quoi les pays extérieurs sont -t-il responsables de l’absence de vision de vos dirigeants ? Le nombrilisme vous tue et vivre replié sur vous même vous empêche de voir comment le monde avance.

      Le patriotisme pourquoi pas mais le nationalisme n’a jamais conduit les pays à la prospérité... surtout dans le monde dans lequel nous vivons actuellement.

    • 12 août 2013 à 12:51 | KARIBO (#7602) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      Madame .
      Encore une animosité , particulièrement en vers ceux qui vous hébergent ;
      Que vous regardiez la télé à des heures indues, ne regarde que vous, mais que vous preniez comme exemple cet homme n’ est en rien une référence, qui a lâché ses soldats (qu’ il a envoyé au casse pipe) aux mains du FNL, un traitre, aux yeux de l’ OAS et beaucoup de combattants qui sont morts pour une Algérie Française et pour la France :
      de Gaulle n’ est ni un Saint ni un Dieu, moins encore une référence loin s’ en faut n’ en déplaise à tous ses admirateurs .

    • 12 août 2013 à 13:03 | vatomena (#7547) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      De Gaulle avait surtout compris que la Colonie ,ça ne rapportait pas.Il a initié les indépendances . 5 millions de malgaches sur le dos ,c’était supportable pour la France mais 20 millions comme aujourd’hui ,Non ! De Gaulle était un réaliste . Lui ,vivant ,la France n’aurait pas accuelli 200 000 malgaches ni quelques millions de musulmans africains . Vivement une autre indépendance qui donnera envie à nos expatriés l’envie de retrouver le pays

    • 12 août 2013 à 15:15 | Stomato (#3476) répond à RAKOTONIRINA Aubertine

      >>Encore une allégeance à la CI ! Vous êtes tous incorrigibles. Déjà, la france n’a pas laissé grand chose en matière de chemin de fer. Donc il n’y a pas tant que ça à entretenir ! Ils n’ont en pas fait tant que ça comme les anglais, juste de quoi transporter café, poivre et minerais vers Tamatave pour la France et c’est tout. Arrêtez de baver devant la CI. De Gaulle avait dit « il ne faut pas donner d’argent à ces pays, il faut utiliser pour eux les ressources qu’ils ont sur place, il n’est pas question de leur donner quoi que ce soit » (cf. émissions en 2011 sur ARTE vers 23 h- 1 h du matin - pas des heures de grande écoute). De Gaulle n’était pas le « père de l’indépendance », c’était le pire des colonisateurs.<<

      Bel et excellent exemple de ce qu’a fourni la première version de la Malgachisation de l’enseignement.
      Une tête bien creuse remplie de mensonges inspirés de l’Est !!!

      Certes la France Colonisatrice n’a laissé que trois lignes de chemin de fer à Madagascar. Mais moins de dix ans après l’indépendance il n’y en avait plus qu’une qui fonctionnait sur toute sa longueur, les deux qui partaient de Tananarive avaient été abandonnées.
      Le stock de matériels laissés sur place a quand même permis de survivre jusqu’à ce jour sur une partie seulement des tronçons restants.
      Alors dire que la France n’a presque rien laissé est une affirmation née de votre inculture.

      Affirmer que De Gaule était un colonisateur est une contre vérité. Si vous aviez un peu appris l’histoire vous sauriez que l’indépendance des colonies Françaises a été imposée par les USA, l’Angleterre et l’URSS. C’était avant l’heure une action de la CI...

      La question de l’exploitation des ressources des anciennes colonies est évidemment assez scandaleuse, mais la totalité des dirigeants des nouveaux pays indépendants ont vite compris que cette exploitation faite par les étrangers à leur propre profit était bien plus avantageuse que l’exploitation au profit de leurs administrés.
      Les réussites des contrats récents à Tuléar et Tamatave profitent bien au vaohaka gasy !!!

    • 12 août 2013 à 15:59 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      La malgachisation ne vient pas de l’est,il est venu de quelques excités intello-malgaches,résidus de mai 68,en France.
      En plus de tout ça,quelques-uns étaient mariés à des européennes.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 17:07 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Cette vérité, Basile ,était bonne à dire .Les soixantehuitars français ont également défait la France .Sur place ,à Paris ,vous etes témoin de ce qu’est devenu l’ancien art de vivre parisien

    • 12 août 2013 à 17:45 | bbernard (#6880) répond à Stomato

      Vous avez raison. La France a quand même laissé à Madagascar un certain nombre d’infrastructures routières et ferroviaires en étant de marche et avec du matériel d’entretien d’avance. Ce sont les malgaches indépendants qui n’ont pas voulu entretenir et développer ces infrastructures. On retrouve ce phénomène dans de nombreuses anciennes colonies. La cupidité des dirigeants indépendants leur a fait oublier qu’ils n’étaient plus sous la direction d’une administration française et qu’il leur appartenait désormais de gérer leurs biens pour l’intérêt de la Nation malgache et non pour leur simple intérêt personnel. De Gaulle avait ses défauts et il a fait des erreurs, comme tout homme politique, mais du temps de sa présidence, la France avait un développement économique certain et la France était un interlocuteur respecté sur le plan international. Nous en sommes loin maintenant. Le reportage que M6 nous a présenté est éloquent, même s’il peut y avoir des doutes sur l’authenticité de ce chauffeur de taxi brousse. Il savait le conduire, quoi qu’on en dise et ses hésitations face à certaines situations sont compréhensibles : il avait son chargement et ses clients + toute une équipe de télévision à gérer. Ce n’est pas évident et il a su faire preuve de sagesse. Son hôte, sur le comportement de laquelle j’ai débattu avec vatomena sur un autre article, était un vrai boulet. Ce n’est pas elle, avec ses 40 ans d’expérience de chauffeur à Marseille, qui aurait pu gérer une telle situation. Elle aurait fait virer le taxi brousse et son chargement dans la rivière et aurait tout simplement cassé le véhicule quand on voit de quelle manière elle le conduisait. Ce reportage a le mérite de bien mettre en évidence l’état déplorable des routes nationales malgaches (car il s’agit bien là d’une RN et non d’une piste, officiellement). Un pays sans moyens de liaison en état de fonctionnement ne peut pas développer son économie. L’avion ne peut servir qu’aux riches et aux évacuations d’urgence, pas au transport de marchandises destinées aux marchés locaux. Il n’y a d’ailleurs pas que les routes, les ponts, le rail, mais les voies maritimes aussi ont été laissées à l’abandon. Le grand canal de la côte est est pratiquement inutilisable ; seules de petites embarcations peuvent encore l’utiliser (et encore) alors qu’au moment de la présence des français de gros cargos pouvaient l’emprunter. Au lieu de construire des stades gigantesques, des salles de concert inutiles, des hôpitaux ultra modernes inaccessibles pour le commun des malgaches et sans budget de fonctionnement, il aurait été plus sage et utile d’entretenir l’existant et de développer les infrastructures de transport. Maintenant, tout n’est pas perdu. Les prisons regorgent de prisonniers. Eh bien, qu’on les mette au travail, comme cela se fait aux USA, chaînes aux pieds pour limiter le risque d’évasion et gardiens armés de kala pour les surveiller. Ils sont nourris, logés, alors qu’ils travaillent pour le bien du pays au lieu de se morfondre en prison. Ils paieront ainsi leur dette à la société de façon utile et coûteront moins cher aux contribuables.

    • 12 août 2013 à 18:21 | Jipo (#4988) répond à bbernard

      Entièrement d’ accord .

    • 12 août 2013 à 18:37 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Lisez donc et tentez de comprendre !!!
      J’ai dit que le contenu de la malgachisation première période venait de l’ex-URSS puis de la Corée du Nord..
      Point barre.

    • 12 août 2013 à 18:49 | Stomato (#3476) répond à bbernard

      OK sur tout bbernard.
      Cependant ce que je n’aime pas dans les reportages de M6 et compagnie (BFMTV, NRJ12, iTele) c’est que la mise en place des problèmes VUS et visible est pas mal faite.
      Mais il n’y a aucun travail de journaliste qui soit fait sérieusement.
      Certes M6 a présenté des faits observables, mais il n’y a eu aucun travail d’explications.
      En particulier rien n’a été dit sur l’admiration que l’on peut avoir du comportement des malgaches "de base" que l’on voit autour du reportage.
      Certes l’ancêtre chauffeuse de taxi marseillais aurait pu être remplacée avantageusement par une personne plus futée.

      Il y a des ex-colonies Fse qui ont su conserver et développer ce que les colons français ont laissé en "partant". Le Maroc entre autre. Très tôt les marocains ont compris que les routes étaient LA condition du développement. Idem pour la Tunisie. La Mauritanie a très bien conservé son train de transport du minerai de fer...

      Madagascar n’a même pas su entretenir les bâtiments autrefois occupés par les fonctionnaires français, et attribués aux fonctionnaires malgaches... Peut-être auraient-ils voulu que la France continue à payer l’entretien des bâtiments ?

      Et maintenant que l’on a dressé un état pas mal objectif de la situation des routes, on fait quoi ?
      On continue à ne rien faire en disant que l’on n’a pas les moyens ?
      Et on fustige la CI de vouloir dire ce qu’elle pense avant de donner de l’argent ?
      On continue à maudire les vazaha de ne pas faire ci ou ça ou au contraire de faire ci ou ça ???

    • 12 août 2013 à 18:55 | Inglewood (#6780) répond à bbernard

      Bjr.
      C’est comme un hérirage. Il y a ceux qui savent le conserver.
      Conserver : C’est déjà mettre en place une gestion, pour maintenir et conserver le patrimoine.
      Ensuite, il y a ceux qui savent le faire fructifer.
      Fructifier : C’est déjà une gestion mise en place à partir de l’existant : apporter une valeur ajouter sur l’existant.
      Les NU critiquent beaucoup Madagascar dans ce sens.
      Vos exemples portent sur les infrastructures : Le ferrovière, les routes...
      Et, Quid (?) du droit. Les génèses du droit malgache prend ses sources dans le droit français....Tout part en vrille. On interprète...On manipule...On instrumentalise
      Bof !

    • 12 août 2013 à 20:16 | Jipo (#4988) répond à Inglewood

      Votre post & celui de Stomato posent la bonne question et maintenant on fait quoi ?
      Cela dure depuis 50 ans et personne ne prend le taureau / les cornes , pourquoi ?
      Sous ratsy hiraka , il a voulu officiellement balayer , vite oublier cet enfer creé par ces sales colons, pour officieusement s’ emparer des fruits laissés par ces mêmes colons .
      Donc cette solution de facilité de tout laisser partir à volo était une forme de vengeance aveugle , pour ne pas dire à courte vue , indigne d’ un prétendant à la magistrature suprême et vision à long terme pour le développement du Pays , dont il a prouvé son attachement en s’ enfuyant dans l’ appartement de Neuilly et laisser en héritage terre non brulée mais ruinée , dans laquelle les Malgaches essayent péniblement de survivre .
      A quand quelqu’ un qui s’ attaque patriotiquement à cette tache , balaye tous ces vautours , assainisse la sphère politique pour partir sur des bases saines, avec un législation ad hoc , et qui ne permette plus de dérives et autres adjectifs désagréables à entendre se développer .
      A croire qu’ il faille une dictature pour faire marcher tout ce petit monde droit , un régime à la chinoise , pour ne pas dire maoiste ?

    • 12 août 2013 à 20:20 | DIPLOMAT (#846) répond à bbernard

      La France a laissé des infrastructures , il est IMPORTANT de le rappeler.

      Mais il est très important de rappeler le contexte de la decolonisation, et surtout surtout le rôle des états "communistes" dans la brutale rupture entre les pays nouvellement indépendant et la France.

      Il est donc impensable de ne pas stigmatiser le rôle de l’URSS et de ses pays satellites dans toute les instabilités qui ont jalonnées les années 70 en Afrique particulièrement.

      La France n’aurait jamais eu le souhait, ni le projet d’avoir à entretenir des relations tumul (tueuses) avec ses anciennes colonies.
      Qui a demandé à quitter la zone Franc et la nationalisation de certaines infrastructures ?

      Je sais que vous Bbernard cpmprenait parfaitement ce que j’ecris ici, mais je crois qu’il est important que les choses soit dites..

      Mais très vite, des "mouvements" dit révolutionnaires s’étaient attachés à détruire (reforme agraire bidon, expropriation), ou bien laissé à l’abandon les ponts, les routes, les hopitaux, les bâtiments (avec la bénédiction de nos amis des pays de l’est , Coréens et Chinois).

    • 12 août 2013 à 21:01 | Inglewood (#6780) répond à Jipo

      Il faudrait donner les pleins pouvoir à Lilyson pour mener à bien sa politique de sécurisation dans le sud ; lui accorder le budget qu’il réclame pour sa politique à la HAT.
      Il est évident qu’il va comettre l’irréparable, avec tout ce que cela peut inclure.
      A partir de là, le droit international fait son chemin.
      Et, une autre partition politique d’envergure international prend place pour balayer cette transition.
      Euh, si on peut appeler cela, transition.

    • 12 août 2013 à 21:12 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à vatomena

      250 000 vatomena et croyez moi ce n’est point un rat dzouel qui pourra arreter
      l’hémorragie

      Il s’en fout royalement

    • 13 août 2013 à 09:24 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      - "Didier RATSIRAKA est encore en vie".
      =REPOSEZ LUI LA QUESTION DE L’HISTOIRE DE LA MALGACHISATION=
      - "Je maintiens ce j’avance".
      Pour la concrétisation de la Malgachisation,c’est une autre questio.Point barre !
      Cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 août 2013 à 11:33 | vatomena (#7547) répond à zorey974

      " Il n’y a pas que les routes ,il y a aussi le chemin de fer " écrivez vous . J’ajouterai : et l"habitat ? Je m’étonne que cette marseillaise en voyage de reconnaissance n’ait pas remarqué les conditions sordides de l"habitation en brousse .Comment dans un pays sculpté dans la pierre ,où la montagne se dresse partout ,peut on encore s’abriter dans des maisons de boue séchée ou en falafa .? Et cela se perpétue de générations en générations. Est ce un attachement à la tradition , une résignation fataliste à son sort ,un manque d’idées ou d’initiative . Un renoncement au mieux etre ? Avec un tel état d’esprit la société ne peut que rester enlisé .Rien de comparable avec le facteur Cheval qui ramassait des pierres sur son chemin pour construire son palais .L’idée de progres est absente dans trop de tetes .Tsy misy loha !

    • 13 août 2013 à 13:50 | bbernard (#6880) répond à Stomato

      Je suis d’accord avec vous concernant le fait que rien n’est dit sur les malgaches que l’on voit dans ce reportage. Mais l’optique de ce reportage, pour M6, était de plonger des professionnels français dans le quotidien de travail des malgaches. On a pu voir dans les autres reportages que la femme médecin et le patron pécheur ont su s’adapter et participer au travail de façon efficace et avec un regard ouvert. Cela n’a pas été le cas de cette femme chauffeur de taxi. Un travail de journalisme comme vous le souhaitez ne relève pas de ce genre d’émission même si on pourrait espérer qu’à la suite de ces deux émissions M6 puisse faire une émission supplémentaire pour justement entrer dans le côté journalistique. Mais là, j’en doute. Par contre, je pense que le fait d’avoir choisi cette femme-là plutôt qu’une autre est positif car il montre bien la bassesse d’esprit de bon nombre de français qui se rendent à l’étranger. C’est peut-être caricatural, mais c’est très sain de montrer ce genre de personnes à la télé, cela leur fera peut-être prendre conscience de ce qu’elles sont.

    • 13 août 2013 à 16:27 | bbernard (#6880) répond à Stomato

      "On continue à ne rien faire en disant que l’on n’a pas les moyens ? " Sur ce point, il serait bon de considérer que l’Etat malgache a les moyens d’entretenir les routes, etc. mais que l’argent est détourné des caisses de l’Etat par les dirigeants qui ont séquestré le pouvoir. Le problème est là. L’argent des taxes et impôts est détourné par le DJ et ses sbires mafieux pour être déposé sur des comptes à l’étranger.

    • 13 août 2013 à 16:29 | bbernard (#6880) répond à Inglewood

      Je n’ai parlé que des infrastructures parce que c’est le sujet traité au travers de cette émission, mais vous avez raison de souligner que ce problème concerne également bien d’autres domaines.

    • 13 août 2013 à 16:44 | bbernard (#6880) répond à DIPLOMAT

      Vous avez raison. Il faut replacer les conditions de la décolonisation dans le contexte socio-politique de son époque. La guerre froide permet à l’URSS et à la Chine de s’implanter dans tous ces pays nouvellement indépendants car ils sont à la recherche de nouvelles sources d’énergie pour économiser leurs propres ressources (ce qu’ont fait les USA avec l’Iran et l’Irak d’ailleurs). La France avait tout intérêt à garder de bonnes relations avec Madagascar comme avec ses autres ex-colonies. Cela a fonctionné dans la plupart des cas, les deux principaux échecs étant Madagascar et l’Algérie. L’Algérie est un cas à part puisque l’indépendance s’est faite dans un bain de sang en raison du comportement des colons (les pieds noirs) qui ont pris le Général De Gaulle en otage avec la complicité d’une partie des militaires et de membres de l’Extrême Droite. Les russes, puis les islamistes radicaux se sont engouffrés dans la brèche. Pour Madagascar, même s’il y a eu des combats sanglants, il n’y a pas de comparaison possible avec l’Algérie. Mais il est certain que la guerre d’Algérie préoccupait le gouvernement français de l’époque et que cela a fragilisé les rapports entre la France et Madagascar à un moment crucial pour l’avenir de Madagascar. La France n’a pas fait que du bien au pays mais il faut reconnaître que les malgaches ont dilapidé le capital laissé par les français (comme l’Algérie d’ailleurs). Leur haine des français les a poussé (aidés en cela par les pays de l’est et la Chine) à laisser se dégrader les réalisations françaises au lieu de les entretenir et de les faire fructifier dans leur intérêt.

    • 13 août 2013 à 16:55 | bbernard (#6880) répond à vatomena

      Cette femme n’a manifesté à aucun moment un quelconque intérêt pour les malgaches. Quant au reste de votre post, sous forme de questions, je pense que vous êtes trop sévère avec vos compatriotes. Comment voulez-vous que des personnes qui passent le plus clair de leur temps à chercher de quoi survivre puissent se pencher sur leur confort ? Cette notion de confort ne vient que lorsque les gens ont mangé à leur faim. Tout le reste ne vient qu’après : l’hygiène, le confort, les loisirs, la culture, etc... Le jour où les malgaches mangeront à leur faim, je suis certain qu’ils penseront à se construire des habitats plus confortables, avec des moyens sanitaires plus conséquents. Dans certaines zones, actuellement, ils cherchent à trouver un moyen de faire la cuisine sans utiliser du bois car celui-ci se fait rare là où ils vivent. Ils savent que le solaire est une solution viable mais ne savent pas comment faire. C’est un des axes de mon action sur le terrain, leur expliquer comment faire et leur montrer comment le réaliser avec des matériaux de récupération (car pas de moyens pour acheter des panneaux chinois). Et là, je peux vous dire qu’ils sont exceptionnels de créativité et d’efficacité. Si le gouvernement se penchait sur ce problème, il verrait que cela ne coûte pas grand chose et que cela permettrait de lutter efficacement contre la déforestation et les vols de bois d’oeuvre. Et il y a bien d’autres domaines où la débrouille fait son oeuvre. Il faut juste leur donner un petit coup de pouce en les encourageants et leur montrant que nous sommes capables de mettre la main à la pâte.

    • 13 août 2013 à 18:38 | ramaso (#7441) répond à bbernard

      MR.BBERNARD vous avez bien vu les choses en disant que l´argent est detourne des caisses par les dirigeants qui ont sequestre le pouvoir.C´est pour ca exactement que LA CI se mefie pour debloquer quoi que soit pour financer les elections,sans garantie de ces dirigeants douteux qui ne peuvent d´ailleurs en donner.ILS LUTENT contre les elections.Pourquoi ?

    • 13 août 2013 à 19:14 | DIPLOMAT (#846) répond à bbernard

      Oui le contexte de la guerre froide, avec une propagande menée d’une main de maitre par le bloc communiste avait litteralement metamorphosé l’approche des Malgaches vis à vis de la France et des Français.

      Dés 1977, chacun a constaté une "generation spontannée" d’enfants racistes , insultant , et injuriant les Européens dans les rues.

      Celà coïncidait avec la Malgachisation de Didier Ratsiraka, et les reformes economiques complètement suicidaire de ce dernier.

      Le recule montre bien aujourd’hui l’erreur de cet ancien President, et le divorce que la bêtise d’un homme a engendré comme mêfiance et désamour aujourd’hui encore.

      Pourtant... pourtant Tana en particulier tout le quartier des Ministères étaient encore en construction, et tous les architectes hurbanistes pour la grande majorité étaient... Français.

      Aussi, Bbernard, je vois quand même une nuance entre l’Algerie et Madagascar.
      Les Algeriens n’ont jamais gagné une seule bataille sur le terrain. Aussi le FLN avait il une haine bestiale vis à vis de l’armée Française, et cette haine c’est traduit par des Massacres dont l’ampleur fut si terrible que personne n’ose evoquer (70 000 morts), et des centaines de milliers d’emprisonnés.
      Dés lors, les Algeriens se sont comportés en Victorieux et aujourd’hui encore, ce "complexe" du paradoxe entre amour de l’ancien pays colonisateur et patriotisme , anime ce peuple. Aussi, il est rare de rencontrer des Algeriens vivant en France, dire qu’ils aiment ce pays. (surtout leurs jeunesse).

      Les Malgaches dans leur immense majorité , aime la France, et les Français , ils admirent la culture de ce pays, et la sagesse de son peuple. Mais ils ont aussi appris à decouvrir que la France n’est plus gouverné par les politiques, mais bien par les interêts economiques stratègiques . Et ils savent aussi que certains sont à l’origine de la situation que traverse le pays actuellement.

    • 14 août 2013 à 04:42 | el che (#344) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      FAUX
      La malgachisation vient de Ratsiraka, chantre du nationalisme-anti-français des années 70, et qui a ensuite retourné sa veste en faveur de la mère-patrie. Les soixante-huitards n’ont rien à avoir là dedans .

    • 14 août 2013 à 05:07 | el che (#344) répond à bbernard

      " La cupidité des dirigeants indépendants leur a fait oublier qu’ils n’étaient plus sous la direction d’une administration française "

      Oui, mais les dirigeants cupides ont été à bonne école : ces derniers n’ont fait que perpétré les mauvaises habitudes coloniales. Le néo-colonialisme s’est substitué au colonialisme : mêmes méthodes, avec cette fois-ci des dirigeants malgaches qui bernent leurs propres compatriotes.

      Je ne suis pas nationaliste-étriqué comme Aubertine, mais il faut admettre que les hommes politiques actuels sont les dignes héritiers des pratiques coloniales.

      Ces pratiques consistant à exploiter principalement les matières premières dans des échanges économiques inéquitables pour M/scar. Et ce, avec la complicité bienveillante des dirigeants à qui "on graisse la patte".

    • 14 août 2013 à 09:42 | vatomena (#7547) répond à DIPLOMAT

      Correctif Diplomat —L ’administration malgache,celle qui a succédé aussitot à l’administration coloniale , a su tenir le pays durant une bonne dizaine d’années.La déchéance ,la chute a commencé lorsque ,à l’age de la retraite , ceux qui s’étaient formés aupres des fonctionnaires vazahas ,se sont retirés laissant leur place à un personnel "libéré " d’influences étrangères au génie malgache

    • 14 août 2013 à 11:56 | DIPLOMAT (#846) répond à vatomena

      Vous avez sans doute raison...

    • 14 août 2013 à 12:59 | vatomena (#7547) répond à bbernard

      Il se fait que sur son site M6 présente la chauffeuse de taxi marseillais comme une personne ayant accueilli bénévolement chez elle un jeune enfant malgache devant subir une lourde opération .Son langage reveche cachait donc un grand coeur .

    • 14 août 2013 à 13:01 | bbernard (#6880) répond à DIPLOMAT

      Si vous avez bien lu mon com, vous pouvez voir que nous sommes d’accord sur le problème de l’Algérie. Le cas de Madagascar est différent de celui de l’Algérie.

    • 14 août 2013 à 13:13 | bbernard (#6880) répond à el che

      Dans les grandes lignes, vous n’avez pas tout-à-fait tort. Je modérerai toutefois vos propos en disant que les dirigeant formés par les colons ne sont pas tous restés aux commandes du pays. Des dirigeants issus de l’indépendance les ont remplacés et ont perpétré le système, non par allégeance à la France mais bien par cupidité, au mépris de l’intérêt du peuple. Tous ceux qui se sont succédés ainsi que tous les ministres, conseillers de toutes sortes et directeurs d’administrations de toutes catégories n’ont eu et n’ont encore qu’un seul objectif : s’enrichir le plus possible. Aucun d’eux n’a eu le souci du développement économique du pays. Personne n’oblige un dirigeant à accepter un dessous de table. Un dirigeant honnête est celui qui sait dire NON à ce genre de pratique et imposer des pratiques commerciales correctes. Si une entreprise française (pour l’ex.) exploite une mine sur le territoire malgache depuis la période de la colonisation, personne n’empêche le ministère concerné de se pencher sur le contrat qui permet cette exploitation et de le renégocier si ses termes sont trop désavantageux pour l’Etat malgache. Si les exigences nouvelles sont dans la limite du correct, un nouveau contrat peut être signé et, en cas de refus de l’exploitant, un appel d’offre peut à nouveau être lancé. Je connais ce problème pour avoir eu à négocier de tels contrats et j’ai toujours refusé la pratique des enveloppes bien garnies ou des avantages en nature conséquents. Cela m’a fait perdre quelques contrats, mais cela m’a permis d’être un négociateur reconnu.

    • 17 août 2013 à 13:18 | bbernard (#6880) répond à vatomena

      Oui, cela n’empêche pas qu’elle ait un grand coeur concernant cette démarche d’accueil. Mais cela signifie qu’elle est incapable de s’adapter à des conditions de vie différentes de celles qu’elle a en France et qu’elle n’a pas l’ouverture d’esprit pour aller vers les autres hors son contexte français. Accueillir un enfant chez soi dans le cadre où elle l’a fait, c’est une chose, vivre dans le pays de cet enfant avec les conditions de vie et de travail qui sont la réalité quotidienne de ce pays, c’est une autre chose et cela demande une largesse d’esprit et une faculté d’adaptation qui n’est pas donnée à tout le monde.

    • 23 août 2013 à 12:41 | vatomena (#7547) répond à bbernard

      @@bbernrd—
      je trouve votre jugement sur cette marseillaise un peu trop hatif . en débarquant à Ihosy ,elle reste marseillaise et vous devez connaitre ce qu’est le parler marseillais ./ il est direct et parfois exagératif mais le coeur est bon .Rien de comparable avec le feutré des malgaches .Cette dame reste égale à elle meme meme à l’étranger .Elle n’a pas su s’adapter dites vous .Toute adaptation se fait sur une certaine longueur de temps.Or ,cette dame est passée en 24 heures du monde marseillais au monde malgache , d’un monde techno-industriel à un monde presque biblique .Le choc est rude.Combien aura-t-il fallu d’années aux colons pour comprendre la société malgache ?

  • 12 août 2013 à 10:18 | Isandra (#7070)

    Soit on retrouve Grand Dimby, soit Grand Dimby change,...!

    En tout cas, je ne peux que me féliciter cet inauguration par Grand chef de vrai débat constructif, lequel creuse le vrai problème.

    J’espère que les forumistes le suivent,...

    Quelle politique de développement pour Mada...?

    • 12 août 2013 à 20:21 | DIPLOMAT (#846) répond à Isandra

      Il est Grand dans tout les cas, et vous vous resterez "petit" ...

  • 12 août 2013 à 10:22 | vatomena (#7547)

    Hans—Suspicion - En effet , ne serait ce que par son élégance vestimentaire ,ce chauffeur semblait peu représentatif de sa corporation .A le voir ainsi ,on a envie de crier "c’est du chiqué " . Ce qui est bien réel ,c ’est l’état dangereux ,inommable de ce que l’on continue à appeler une route .et ça a l’honneur de figurer encore sur une carte routière !
    De meme ,si on doit continuer dans la voie des 50 dernières annes d’indépendance ,,Madagascar ne sera plus .Il ne restera que le nom sur un atlas .

    • 12 août 2013 à 11:27 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      Sous nos yeux la destruction du pays ne peut que valoriser l’image d’un " colon batisseur " . Et c’est un comble 50 ans apres l’indépendance .! Honte sur nous tous .
      Le président Tsiranana avait initié la politique des travaux au "raz du sol " . On demandait aux Fokonolo de faire des travaux d’entretien en faisant appel à la main d’oeuvre bénévole des riverains . Mais c’était peut etre trop demander à une population incline à l’assistanat .Le projet fut vite abandonné .Et sur les pistes la végétation reprit ses droits ,les eaux de ruissellement emportèrent tout . Faudra-t-il bientot revenir au Filanzana .! 1000 kms perdus chaque anné.
      Apres la guerre ,la France se retrouva détruite avec plus de 3 000 ponts détruits ,des noeuds ferroviaires écrasés . On demanda aux français de "relever leurs manches " . Et ils relevèrent leurs manches . Et Le pays fut reconstruit .
      Apres la parenthèse coloniale ,les malgaches ont répugné à relever leurs manches . Le pays est redevenue un simple pays de Kabary .
      Il y a plus de deux mille ans,les soldats romains ,à la force des bras ,dans la sueur et l’effort , avait couvert la Gaule ancienne de routes pavées.Les malgaches ne sauraient donc pas faire comme les Romains ?
      ,

    • 12 août 2013 à 11:38 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vatomena

      OUI,des routes pavées ,c’étaient adaptables pour Madagascar.Les charrettes ont droit de circuler ,c’est un moyen de transport National.
      Les grosses voitures débarquent,les routes sont faites sans respecter les normes de construction et une fois terminées,les usagers ne respectent pas les normes d’utilisation.
      A qui vraiment la faute ??
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 11:51 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Quand on n’ a pas été capable de passer son permis de conduire , d’ acheter une voiture , on ne se permet pas de parler de code de la route et de ses normes d’ utilisations et que ceux qui se permettent de rouler au lieu de marcher : exécution / le champ pour l’ exemple , n’ est-ce-pas roséfarisou ?
      S’ il y a bien quelque chose qui " débarque & qui est hors norme " ce sont les pirates qui se bousculent pour prétendre vous diriger , et ceux qui les soutiennent , rien d ’ autre . /

    • 12 août 2013 à 11:53 | RAKOTONIRINA Aubertine (#154) répond à vatomena

      Oui Vatomena, j’ai exposé plus haut une partie des commentaires qui rejoignent ce que vous dites.

    • 12 août 2013 à 12:13 | leclercq (#4410) répond à vatomena

      Bonjour Vatomena

      Je dois admettre en lisant votre post que vous n’avez pas tout à fait tort en effet ,il fut un temps où il y vait une certaine solidarité et entre-aide entre les Malgaches !! aujourd’hui , c’est du chacun pour soi , en même temps , les dirigeants successifs n’avaient fait qu’aggraver la situation et accentuer ainsi les divisions entre le peuple , et aujourd’hui nous ne faisons que recolter le fruit de nos votes du moins par rapport à ceux qui ont été élus démocratiquement et pire encore nous subissons la dictac d’un jeune coq qui même les pieds dans la M..E continue de chanter !!! enfin ,
      Mr Vatomena , admettez quand même que la conjoncture actuelle ne permette pas à nos compatriotes de faciliter la tâche et de voir plus loin que de pouvoir se nourrir au jour le jour et ensuite ! inona aza noho azony ho lazaina eo ? il est de coutume chez nous de dire " izany noho izy ka ataho ahoana moa fa dia manaiky fotsiny !!! et vous n’ignorez pas du moins je l’espere qu’il n’y a rien de plus puissant que le cri du silence !!! loin de moi l’idée de "pitié " mais plutôt , de" l’empathie "et de comprehension !!!
      Bien à vous
      Bakoly

    • 12 août 2013 à 13:18 | vatomena (#7547) répond à leclercq

      @Bakoly

      Le bon exemple ,Bakoly , c’est le grand Nampoina faisant creuser des canaux d’irrigation et d’évacuation dans la plaine du Betsimitatra . La main d’oeuvre était peut etre esclave en partie mais le bénéfice était pour tous

    • 12 août 2013 à 17:48 | bbernard (#6880) répond à vatomena

      Lisez mon com un peu plus haut, vous verrez que je fais une proposition concernant la main-d’oeuvre pour ce genre de travaux.

    • 12 août 2013 à 22:22 | vatomena (#7547) répond à bbernard

      De nombreuses unités de l"armée chinoise , au temps de Mao,cultivaient en dehors des entrainements militaires leur riz . En cote d’ivoire,la petite délinquance sous le régime de la chicotte assurait des travaux de voierie ; Quand des détenus malgaches crèvent de sous alimentation dans les prisons...

    • 13 août 2013 à 11:26 | leclercq (#4410) répond à vatomena

      Bonjour
      "Les détenus malgaches crévent de sous alimentation dans les prisons" , les malades hospistalisés malgré eux
      risquent aussi de crever de faim s’ils n’ont pas de famille pour leur apporter leur nourriture !!! vous le
      savez trés bien comment cela se passe du moins je pense , cela dit je comprend parfaitement votre allusion par rapport aux détenus mais pensez un peu à ceux qui même "LIBRES "surtout aux enfants , meurrent aussi de faim !!!
      Bien à vous
      Bakoly

    • 13 août 2013 à 11:38 | vatomena (#7547) répond à leclercq

      Le sort de ces enfants me crève le coeur ,Bakoly .Autrefois les enfants étaient sacrés .Dans les familles ,il y avait compétition pour adopter les orphelns .

    • 13 août 2013 à 17:04 | bbernard (#6880) répond à vatomena

      Concernant les conditions de vie des prisonniers malgaches, je suis mal placé pour en parler car je n’ai jamais passé une heure en prison que ce soit en France ou ailleurs. Mais cela n’enlève rien à ma proposition d’utiliser les prisonniers pour l’entretien des routes, ponts, voies ferrées ou navigables. Comme nous ne sommes plus à l’époque de l’esclavage, il serait donc normal de nourrir ces prisonniers en échange de leur travail, mais qu’il ne soit pas question de rémunération et encore moins de remises de peines. Par ailleurs, concernant leurs conditions de vie en prison, il n’est pas acceptable que l’Etat ne les nourrisse pas. Le budget de l’Etat, s’il était correctement géré, permet de les nourrir. Les agissements de ce petit caporal et de sa bande contribuent à pousser les malgaches sur la voie de la délinquance. Comment voulez-vous que des familles qui survivent avec difficulté puissent nourrir un ou plusieurs de ses membres en prison ? Il ne s’agit pas de transformer les prisons en hôtels 3 étoiles comme en France, mais de leur donner un tout petit peu plus d’humanité au lieu d’y faire "crever" les prisonniers ou de les transformer en fauves.

  • 12 août 2013 à 11:40 | Jipo (#4988)

    Bonjour & merci à Ndimby pour cette piqure de rappel .
    En 1970 , on descendait à Majunga en 7 heures en 4L ou 2CV .
    De nos jours , peut etre en avion ou ULM .
    Bien sur que les responsables sont les dirigeants et non les usagers comme certains imbéciles l’affirment .
    Au lieu de consacrer le budget qui leur est souvent alloué au développement du Pays et donc leurs compatriotes & générations à venir , ils se sont jetés comme des irresponsables / ces capitaux pour les détourner et se les accaparer .
    Ce n’ est pas la peine de tourner au tour du pot , faire du kabary à n’ en plus finir , jusqu’ à ce que les participants quittent la table par exaspération , sans comme d’ habitude n’ avoir rien résolu .
    On ne s’ étendra pas non plus / les résultats du ministère des transports , qui au lieu de se contenter de mettre des amendes aux transporteurs en surcharge , feraient mieux de remplir les mandats pour lesquels ils sont payés , ou dans le cas contraire : pas de salaires .
    Toujours cette solution de facilité due au laxisme, et incompétence par la faute de qui vous savez .
    Si rester misérable est un droit , il n’ est en aucun cas un devoir qui est celui d ’ en sortir pressé ou pas depuis 50 ans , ça commence à bien faire .
    En tous cas merci pour cet article lucide & honnête , qui va faire plaisir à certains bornés qui s’ obstinent à se complaire dans leur cécité , déni & médiocrité .

  • 12 août 2013 à 12:11 | mandrozeza (#5123)

    Merci pour cet article.

    On pourrait aussi aborder la chose par son côté humoristique.

    Je me souviens d’un voyage Tamatave-Tana au moment de la construction de la route par les chinois.
    Le dernier tronçon, une cinquantaine de km, était en cours de réalisation, et la piste n’était ouverte qu’à 17 h- 17h 30.
    Les autorités (ou le peu qu’il en restait déjà, c’est-à-dire le bon sens) invitaient les futurs aventuriers de la montée (de la Mandraka) à se mettre sur la file adéquate : voitures de tourisme d’un côté, camions de l’autre.
    Deux files s’allongeaient donc, celle des voitures sur près d’un km et celle des camions sur 100 m.

    Une demi-heure avant la tombée de la nuit, le signal de départ était donné ; Alors commençait le rallye le plus surprenant auquel j’ai participé. Qui arriverait le premier à Moramanga, à 100 km de là ?
    Et arriverait-on à Tana avant minuit ?

    Aucun problème sur les premiers 10 km et aucune entourloupe des routiers au moment de les dépasser. Moyenne de 60 km/h sur piste.

    Puis début de pluie. Premières ornières, mais toujours cette ambiance de course.

    Après 20 km, premiers véhicules immobilisés pris dans la boue.

    Vers 19 h, dans la nuit, le jeu prenait une tournure très poignante dans la mesure où nous n’étions plus qu’une dizaine.

    A l’attention de certains, je signale que ma voiture n’était pas un tout terrain.

    Trois km de plus et nous étions quatre équipages embourbés, sur 100 m particulièrement boueux.

    La solution s’est imposée sans discussion : nous avons poussé les quatre voitures à tour de rôle.

    Aucun n’a dit alors "Madagascar aux malgaches"

    A minuit, nous étions à Moramanga et vers 3 h du matin à Tana.

  • 12 août 2013 à 12:29 | DIPLOMAT (#846)

    Tenez ! voici d’un elu qui n’ a pas peur du jugement de ses administrés :

    http://www.liberation.fr/monde/2013/08/12/le-premier-ministre-norvegien-joue-les-chauffeur-de-taxi_924305

    Pas de gorilles, juste une camera ....

  • 12 août 2013 à 12:45 | vuze (#918)

    Tout ce long article pour finir en conclusion :

    "Le voleur/spoliateur avait compris le lien entre développement et infrastructures routières, et a essayé de corriger les lacunes à travers un ambitieux programme.."

    Décidément, les gens sont prêts à tout pour faire revenir ce menteur...

    • 12 août 2013 à 13:16 | DIPLOMAT (#846) répond à vuze

      Combien de Km de routes réalisés en 7 ans ?
      C’est du concret Monsieur, pas du subjectif ...

    • 12 août 2013 à 15:06 | vuze (#918) répond à DIPLOMAT

      Ah oui Monsieur, c’est du concret ! Les gros camions de Tiko ont en bien profité ! :-)

    • 12 août 2013 à 17:53 | bbernard (#6880) répond à vuze

      Il ne s’agit pas de faire revenir quelqu’un mais de mettre en exergue sa vision des choses. Ce qu’il a fait s’est terminé en jus de boudin par sa faute, mais l’objectif, le raisonnement de départ étaient bons. C’est ce raisonnement qu’il faut remettre en avant, pas l’individu.

    • 13 août 2013 à 12:54 | DIPLOMAT (#846) répond à bbernard

      Bien vu...
      No comment !

  • 12 août 2013 à 12:57 | dieg (#2041)

    Bon ,Ndimby à Mada rien ne fonctionne comme toujour,

    même les entreprise comme JIRAMA, AIRMAD ne tournent pas round.
    à Tana certaines heures pour aller au centre ville,tu vas plus vite à
    velo qu’en voiture.

    Beaucoup de nos compatriote dises que les problème c’est que :
    Les hommes politiques changent et les même conseillers restent,
    et les conseillent à refaire toujours les même erreure.

    Nôtre mentalité est pourrie, nous somme le roy de l’arnaque et on va à la messe le dimanche.

    Ndimby nous somme zéros,et dirrigés par des zéros depuis 50 ans.

    il faut commencer par décentraliser tout ça ,et ce sera un bon départ.

    Se qui me dérange,je prend l’exemple de la région de Sava où les gens
    produisent beaucouq,et tout les taxes disparaissent dans la capitale,

    Pour la route de Fordauphin, où sont les taxes sur les produit miniers ?
    Au minimum il auront due faire la route,là ils ont engraissé les
    Canadiens , et ça n’apporte rien au peuple

    • 13 août 2013 à 17:10 | bbernard (#6880) répond à dieg

      Eh oui, dieg, où sont les taxes ? Dans des pays qui se chargent de laver l’argent sale (dont la France). C’est bien pour cela que j’ai suggéré la mise en place d’un fédéralisme (un peu comme aux USA) dans un premier temps, pour permettre à chaque région d’avoir un retour sur investissement plus concret. Le fédéralisme, cela ne signifie pas le tribalisme et cela suppose un Etat central fort et respecté de tous. Pourquoi les malgaches n’en seraient -ils pas capables ?

  • 12 août 2013 à 13:42 | zaka (#1418)

    C’est un sujet important que notre éditorialiste aborde ce jour. C’est un sujet dont l’actualité n’est plus à démontrer, et qui le restera tant que le regime en place le maintiendra en rade. Ndimby a honnêtement reconnu que de tous ceux qui étaient au pouvoir depuis l’indépendance, seul Ravalomanana s’est occupé sérieusement de l’infrastructure routière. Ratsiraka a fait du replâtrage (à grand renfort de publicité) en nivelant la route qui relie le plateau d’Isalo à Ranohira. La route qui relie la capitale à Toamasina est probablement la plus fréquentée par les poids lourds , ce qui explique la fréquence des nids de poule (ou d’autruche selon notre éditorialiste),, en plus sa réfection a été confiée aux chinois , ce qui n’arrange pas les choses (Colas aurait fait un meilleur boulot,, Que voulez vous les français sont imbattables en matière de génie civil ).
    Le questionnaire en fin d’article est également intéressant,,
    « Lequel de ces domaines devrait être la priorité pour développer Madagascar ? »
    - Au lieu de faire un classement individuel, j’aurais groupé les thèmes prioritaires par groupes de trois ou quatre, à enchainer simultanément . Par exemple, route , éducation et santé peuvent être gérées ensemble, comme le sont également agriculture et environnement. Il est par ailleurs évident que les actions au niveau de l’éducation et de la santé vont contribuer à la lutte contre la pauvreté. Quant à la rubrique "démocratie", je présume que ce n’est pas à proprement parler une "priorité". C’est une thématique qui peut engager des dicussions interminables, et susciter de multiples controverses,, même dans les pays réputés démocrates. En ce qui concerne Madagascar,, il y a beaucoup à dire dans la rubrique démocratie.

    - Une bonne infrastructure routière est malgré tout, à mon avis une excellente base de départ..
    Beaucoup de choses sont faisables avec un bon réseau routier. Cela facilite le transport humain et celui des marchandises . Cela facilite les échanges à tous les niveaux. Je pense même qu’on peut juger la qualité de vie d’un pays en fonction de son réseau routier. Pourquoi d’après vous la France est le pays le plus visité au monde . C’est d’une part à cause de la richesse de son patrimoine, mais surtout , pour la qualité de son réseau routier. Je peux prétendre que les routes françaises sont les plus belles du monde. Les plus belles réalisations en matière d’ouvrage d’art (pont, viaduc,,etc) sont en France.
    Le jour où Madagascar atteint le millième de ce qui se fait en France en matière de réseau routier,, il faut attendre quelques génerations.
    - En attendant, les routes et pistes malgaches souffrent d’un manque de maintenance, et cela ne fait qu’accroitre la misère du malgache.

    • 12 août 2013 à 15:37 | poiuyt (#584) répond à zaka

      Monsieur est souvent en retard, à la fin de l’embouteillage vers Tamatave. C’est un récital pour le vrai Président Ra8, celui là restera dans les coeurs, quand bien même les putschistes reussiraient à lui voler la victoire

    • 12 août 2013 à 18:04 | poiuyt (#584) répond à poiuyt

      Pardon, Zaka. Mon message ne vous était pas destiné. C’était plutôt pour votre précédant. On ne nous dit pô tout sur un smartphone, on se trompe facilement, et avec le soleil qui inonde l’écran, c’est un défi d’envoyer un message

      " les routes françaises sont les plus belles du monde " , et le tour de France la meilleure course cycliste au monde ; c’est les cyclistes étrangers qui le disent

  • 12 août 2013 à 15:07 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Il faut tenir compte des vérités suivantes :

    La réalisation routière de RA8 a été financée par la 9ème FED (2002-2007) signée par le gouvernement du PM Tantely Andrianarivo.
    Le gouvernement RA8 n’a rien signé pour le dixième FED (2008-2013).
    Si on n’entame pas le retour à l’ordre constitutionnel cet année, on va encore louper le onzième FED (2014-2020) : On va dire adieu à tous projets routiers d’envergure jusqu’à 2020 voir au-delà.

    • 13 août 2013 à 19:00 | Radepy (#7163) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Non, tous les investissements routiers et autres, je dis tous et autres que Ravalomanana a réalisé entre 2003 et 2008, je dis bien entre 2003 et 2008, ensuite en 2009-2010 ont été bouclés et ratifiés pendant la gouvernance de Tantely Andrianarivo. Les ratifications de ces projets pendant la période R8 étaient purement techniques au vu de l’importance du taux d’inflation en 2003-2004. Le Parlement a ainsi par exemple autorisé l’exécution d’une route bitumée en simple couche au lieu de double prévue en 2001. Allez donc voir les archives aux Parlements, allez-y c’est votre droit et devoir !

  • 12 août 2013 à 15:09 | Citoyenne Malgache (#599)

    Piteux État en effet... Quand on n’a pas les fonds pour agir, on essaie d’utiliser au mieux le peu qu’on a. Ce qui est ahurissant avec ce pouvoir, c’est leur sens des priorités et de la programmation.
    A propos de cet effondrement de chaussée à Ambanidia où je passe régulièrement, ils ont mis un an avant de pouvoir mettre des balises de délimitation. Tandis que plus loin, on refait des canaux qui ne sont pas les plus mal lotis de la ville.

    Concernant le sondage, je ne pense pas qu’il suffirait de mettre un secteur en priorité pour résoudre notre retard de développement. Il est vrai qu’on a besoin des infrastructures avant toute chose mais on a vu qu’avoir les infrastructures ne suffisait pas. La décentralisation est urgente mais ne sert à rien sans intervenir sur les autres secteurs. Chaque Région a sa spécificité et je déclinerais plutôt les priorités au niveau régional.

    • 12 août 2013 à 19:16 | Inglewood (#6780) répond à Citoyenne Malgache

      Bjr.
      C’est énorme ce que vous essayez d’expliquer :
      Il y a les routes de la capitale qui sont à revoir. la circulation est devenue importante avec le nombre croissant de véhicules. la technologie a évolué ; les voitures d’aujourd’hui ont "grossies"
      Il faudrait que les architectes de l’urbanisme commencent à travailler.
      nous savons tous qu’il faut les moyens. cela relève d’un autre débat.
      A ce problème des rues de la capitale s’ajoute un autre problème : l’infrastructure des eaux usées. çà, c’est énome ! refaire ce que je décris coûte peut être pas moins d’un milliard de USD.
      On construit partout on ne sait pas où tout cela s’évacue...
      Les déchets hospitaliers (?)
      Ensuite, il y a les routes nationales qui déservent les six provinces ; il y a les ponts avec. je sais qu’il faut de l’argent. mais il faudrait construire des routes larges comme en Côte d’Ivoire, au Gabon, en ADS et ailleurs...
      Et de là, obliger les charettes à s’équiper de roues de voiture et non ces roues qui relèvent de l’époque des pharaons.....Eviter les dégaradations des macadames. toute une éducation de masse !
      La récupération de ces équipements se font sur les cimetières de voitures...C’est impressionant le gâchi qu’il ya sur place.
      Et, l’électrification... et la maintenace de tout ce que je raconte.

      Pour la décentralisation, il faut effectivement la réaliser. L’authenticité des six provinces fait le charme si particulier de ce pays.

      Le sondage bof !.... Il fait causer mais tout est important dans ce qu’il rénumère.
      Le malgache est quelqu’un de très compliqué.

  • 12 août 2013 à 15:22 | Stomato (#3476)

    Le 12 août 10:13, RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato (#3476)

    >>Dîtes-vous des années 60,
    OUI..j’avais vu des buldozers abandonnés dans le nord-ouest de Madagascar,en plein chantier autoroutier....
    Vous ajoutez qu’il est parti dans son PAYS..
    - « Il était de nationalité française mais parti se réfugier,en Espagne ».
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com<<

    Dans le nord-est c’était une société italienne qui n’avait pas bien fait le boulot. Je tairai son nom par discrétion également pour les responsables de la DDE locale de l’époque, que l’on voyait souvent pour l’apéro au cercle franco-malagasy !

    • 12 août 2013 à 16:10 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Mon cas ,c’était dans le nord-ouest.C’était un Malgache d’origine mais de nationalité française .
      Par erreur,j’ai dit nord-est,mais j’avoue que j’ai contourné la partie nord-est de Madagascar.
      A partir de Maroentsetra,j’étais obligé de rebrousser le chemin.
      cordialement,
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 12 août 2013 à 16:53 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Bonjour .
      N’ allez pas contredire môssieur je sais tout , & j’ ai tout fait & connait tout le monde : s’ il vous dit qu ’il a vu des bulldozers abandonnés, c ’est vrai . S’ il a vu des vols de truites , c ’est vrai ,
      Et s’ il a roulé à 180 km/h sur l’ autoroute entre antsohy et Port-bergé , c ’est qu’ il a lu beru ℅ les sauvages & c ’est aussi vrai . /
      Et si la Colas n’ a pas bien fait son travail c’ est la fôte aux barazes de pluie et aux étrangers, les techniciens & ingénieurs gasy ne sont définitivement pour rien dans ces sabotazes.
      C ’est fou ce que les étrangers s’ acharnent à saborder ce Pays et faire un enfer de ce paradis .
      Il est temps de fermer les frontières et rejoindre le cercle très fermé mais exemplaire de la Corée du Nord , de l’ Iran , de l’ Urss ou la Chine , qu’ attendons nous pour etre heureux ?

  • 12 août 2013 à 15:39 | leclercq (#4410)

    Quoiqu’il en soit , "LES DIRIGEANTS MALGACHES ET AUTRES GROS BONNETS " n’en ont rien à foutre des délabrements des infrastructures , des routes secondaires et autres pistes boueuses avec des trous gros comme des oeufs d’autruche , que des pauvres bougres de Malgaches mettent des jours et jours pour se rendre d’’un endroit à un autre, ne sont que les derniers de leurs soucis " EUX QUI NE VOIENT TOUT CA QUE DE HAUT DANS LE JET PRIVE " avec de surcroit un hellico rempli de gardes de corps armés jusqu’aux dents si des fois que des daholos se mettent à les poursuivre "à pieds ou à zébus pieds " sait-on jamais !!! bref pour vraiment comprendre réellement la difficulté quotidienne de son peuple , c’est au moins de se mettre à leur portée ce qui est loin d’être le cas dans "MADAGASCAR aux MALGACHES "Mr MANDELA lui s’était battu pour les semblables , ce qui lui avait valu des années d’emprisonnement , mais au moins il avait esseyé et en partie obtenu gain de cause même si beaucoup de choses reste encore à améliorer , mais chacun sait qu’un changement radical est quasiment impossible quelque soit le pays ,ne dit-on pas " CHASSER LE NATUREL , IL REVIENT AU GALOP "
    A bon entendeur !!!
    BAKOLY

  • 12 août 2013 à 17:33 | vuze (#918)

    Aujourd’hui, il faut avouer que la situation est devenue critique car tout simplement les plus riches s’engraissent. Je ne les cites pas car tout le monde sait de qui il s’agit... Dans l’entourage de TGV, la gabegie est à son summum !! Il faut stopper tout cela, des milliards et des milliards sont brassés...

    Il paraît qu’à Tamatave, une famille qui habitait depuis des dizaines d’années sur un terrain a été expulsée et leur maison détruite par des bulldozers avec tous leurs effets personnels dedans !!

    Mais ma question restera toujours la même : Pourquoi avoir bloqué le processus électoral qui partait sur un Ni-ni ??! TGV l’avait accepté !!

    • 12 août 2013 à 18:59 | Rakitoza (#689) répond à vuze

      Le réveil de Vuze !!!!!!!!
      Aujourd’hui il fait SEMBLANT de s’apercevoir qu’il y a des PROBLEMES et que leur DJ HEROS n’est qu’un ZERO.
      Vuze, Hajo, Vital, Rabetsaroana, Julien Razafimanajato, Monja Roindefo, Lalatiana ex-Viva etc...., : des RATS qui quittent le navire en train de couler.

    • 13 août 2013 à 22:26 | DIPLOMAT (#846) répond à Rakitoza

      Rakitoza,

      Et oui, tout arrive !
      Vuz avez mis dans le mille.

      Ce type, qui fut le premier a soutenir le DJ , est en train de nous raconter qu’il faut reconnaitre tel et tel chose....

      Un vrai FC (fauxcul).

  • 12 août 2013 à 17:44 | Jacques (#434)

    " Les Routes ", voilà un sujet très important mais qui, hélas, n’a jamais intéressé les pouvoirs qui se sont succédé à Mada, hormis celui de Ra8. Le cas de la RN 6 (Diego-Tana) illustre, en effet, l’une des fameuses réalisations sous le règne du président déchu. Cependant, durant ces quatre dernières années une partie de cette infrastructure s’est considérablement dégradée (il faudrait aujourd’hui presque 5 heures pour effectuer les 137 km entre Diego et Ambilobé), les routes n’étant pas la tasse de thé de l’ex-Dj qui a plutôt priorisé le vol et autres détournements publics afin d’amonceler encore plus ses richesses (appartements parisiens, villa varois, château mauricien etc...).
    " Routes " toujours, dites-vous ? Pour ceux qui ont l’opportunité de regarder la 5ème chaîne de télé française (France 5), elle diffuse en ce moment dans le cadre de son émission " Les Routes de l’impossible ", un document sur Mada. La prochaine rediffusion aura lieu le 22 août à 15h45.

    • 12 août 2013 à 18:06 | bbernard (#6880) répond à Jacques

      Vous faites erreur, "les routes de l’impossible" n’est pas programmé aujourd’hui car en ce moment c’est un reportage sur l’Amazonie.

    • 12 août 2013 à 18:27 | Jipo (#4988) répond à bbernard

      Le 22-08 à 15h45 .

    • 12 août 2013 à 18:33 | bbernard (#6880) répond à Jipo

      J’ai pris note mais je crains qu’il ne s’agisse du reportage déjà diffusé plusieurs fois et tourné en 2010. Si c’est le cas, il est intéressant et, mis en parallèle avec ce récent reportage de la 6, il montre que les choses se sont dégradées.

  • 12 août 2013 à 19:20 | Andrianirina (#7608)

    Bonjour. A titre d’information voici un documentaire sur la question des surcharges.
    http://youtu.be/usjpApO7lmk

    • 12 août 2013 à 20:36 | Jipo (#4988) répond à Andrianirina

      Merci pour ce lien.
      Que les peseurs ne puissent modifier les pesages est une bonne chose, je crains cependant que ces sanctions qui sont une fois de plus une solution de facilité, ouvrent la porte sur un marché parallèle aux alentour du poste de pesage, voir décharger avant et récupérer le matériel après , si ce n’ est passer à coté de la balance moyennant bakchich , comme de coutume généralisée .
      Ne pouvons qu’ espérer que cela prolonge le mal qui a commencé à ronger le problème .
      Il aura encore fallu que ce soit des étrangers qui en prennent l’ initiative, pour profiter de la situation comme le dénonceront avec plaisir les zélés patriotes comme aubertine ou bazil & sa bande .

  • 12 août 2013 à 20:15 | Radepy (#7163)

    Jusqu’à l’année 1971, chaque Chef lieu de District était doté de matériels de travaux publics (Niveleuse, bull, camion benne, camion citerne d’arrosage, compacteur, ...) et avait un budget annuel de réfection des pistes rurales et ponts. Ainsi, toutes les Communes rurales du District étaient accessibles les unes aux autres. Malheureusement, tout cela s’est arrêté net en 1972-73, par le Gl Ramanantsoa jusqu’à ce jour !

    • 12 août 2013 à 20:34 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      D’ailleurs, la loi sur la Décentralisation budgétaire a été abrogée en 1973 par ce Général et consorts.

  • 12 août 2013 à 21:33 | Rakotoasitera Fidy (#2760)

    Dites moi : pourquoi ce mot COLONISATION revient toujours dans les conversations ???

    Est ce que la France a vraiment tout fait , sur le plan de l’éducation , pour que
    les générations futures puissent aborder cette ’période’ OBJECTIVEMENT ??

    Madagasikara n’est pas le seul pays ’colonisé’ par la France , regardez les pays du Maghreb en particulier l’Algérie dont les ressortissants vivant en France ont
    énormément du mal a ETRE FRANCAIS

    A part la ville de Nanterre qui , timidement il faut le dire , a osé organisé
    des débats , à ce sujet avec cette question majeure

    Quand est ce qu’on osera dire à nos enfants TOUTE LA VERITE a ce sujet ??

    • 12 août 2013 à 22:35 | vatomena (#7547) répond à Rakotoasitera Fidy

      La diabolisation de la colonisation est devenue une obligation pour toute personne qui se veut respectable. Soyez respectable ....

    • 12 août 2013 à 22:43 | Stomato (#3476) répond à Rakotoasitera Fidy

      >>Dites moi : pourquoi ce mot COLONISATION revient toujours dans les conversations ???<<

      Pour parler de choses que peu de gens connaissent, ou ont connues :

      >>Est ce que la France a vraiment tout fait , sur le plan de l’éducation , pour que les générations futures puissent aborder cette ’période’ OBJECTIVEMENT ??<<

      L’éducation de QUI ?
      Des jeunes et moins jeunes Malagasy ?
      Jusqu’en 1972/73 des enseignants coopérants Français enseignaient à Madagascar, du secondaires au supérieur. A partir de 72/73 ils ont été renvoyés sans préavis.
      Par la suite l’éducation et l’enseignement étaient du ressort exclusif de la RDM...

      >>Madagasikara n’est pas le seul pays ’colonisé’ par la France , regardez les pays du Maghreb en particulier l’Algérie dont les ressortissants vivant en France ont énormément du mal a ETRE FRANCAIS<<

      Ceux qui se sentent mal en France ont un merveilleux pays où retourner !
      Ils sont de plus en plus nombreux à tout faire pour que l’on les aime !!!
      Ils transgressent la plupart des lois fondamentales de la République et après se plaignent d’être mal aimés ! Tous ne sont pas de cette sorte, mais aucun n’aide à expulser les brebis galeuses.
      Avez vous entendu parler d’un Malgache vivant en France dont un parent est enterré en France, vouloir faire le Famadihana en France ?

      >>Quand est ce qu’on osera dire à nos enfants TOUTE LA VERITE a ce sujet ??<<

      De quelle vérité voulez vous parler ? Des atrocités de la colonisation ?
      Il y a deux histoires irréconciliables, l’une écrite par la puissance colonisatrice, l’autre parlée par la puissance colonisée.
      Pour ne pas rappeler l’épisode de 1947, personne n’est d’accord sur le chiffre des tués. Les chiffres écrits par les militaires Français ne sont pas acceptés par les parties Malgaches.
      Les archives militaires Françaises sont maintenant largement, mais pas totalement, consultables sur place au Château de Vincennes. Mais il semble que les conditions de consultation ne sont pas acceptées par les historiens Malgaches...

      Sinon expliquez de quelle vérité et à quel(s) sujet(s) vous voulez que l’on dise la vérité aux enfants ?

    • 13 août 2013 à 00:55 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059) répond à Rakotoasitera Fidy

      "Quand est ce qu’on osera dire à nos enfants ... ?

      ’faut commencer d’abord à expliquer à la génération de M Basile Ramahefarisoa, je pense ...
      Il en a bien besoin !

    • 13 août 2013 à 11:26 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Stomato

      D’abord dire à Vatomena qu’il n’y a aucune intention de diaboliser la colonisation dans mes propos

      Juste des questions qui ont fait bondir Stomato .. et les autres qui parlent à longueur de temps de cette colonisation .. silence radio

      Bon maintenant pour répondre à Stomato , ce n’est point le contenu (les enseignants ) qui est ms en cause mais le contenant ( le programme )

      Juste un exemple : en 1962 à Fianarantsoa les élèves d’un certain LABATUT
      prof d’histoire et géo se souviennent certainement d’avoir passé trois semaines à approfondir les vertus du Val de Seine ... et QUATRE HEURES
      à étudier l’histoire et la géographie de Madagasikara , et encore : comme
      ce n’était point inscrit dans les emplois de temps il a fallu faire revenir
      les élèves un ... samedi apres midi

      Certes , Stomato ces élèves étaient bien éduqués , d’ailleurs la plupart qui ont réussi se trouvent en France , mais , mais cette éducation était plutot orientée à faire de bons malagasy citoyens français

      Attention ne me faites pas dire que je suis anti-français , je pose des questions qui , si l’on se maintient à votre spontanéité risquent d’ètre de tres chaudes questions

      Stomato , pas vous , ne tombez pas dans les réponses du style : qu’ils rentrent chez eux

      Chez eux c’est la France Stomato

    • 13 août 2013 à 12:35 | vatomena (#7547) répond à Rakotoasitera Fidy

      @fidy _Ce n’est pas vous que je désignais bien sur .Vous n"avez pas le pouvoir de faire l’information -tout comme moi .Je désignais ceux qui règnent dans les média ,radios et journaux ,réseaux philosophiques et politiques .Et qui n’ont qu"une seule voix ,toujours la meme . celle du procès....

    • 13 août 2013 à 12:56 | vatomena (#7547) répond à vatomena

      Les erreurs de pédagogie font partie des erreurs humaines ;L’Enseignement colonial a été accablé de sarcasmes pour avoir fait répéter et répéter aux petits élèves noirs et aux malgaches " Nos ancetres les Gaulois " .On a vu dans cet épisode l’expression du mépris de l’autre . Et si c’était autre chose ? Tout au contraire : la volonté ,le projet de nous inclure tous dans une meme famille ,d’effacer les barrières d’origine ,de couleur ,de religion .Tous français ,de Dunkerke à Tolagnaro .Le projet était utopique ;il a échoué .mais il a été tenté .
      La France Coloniale aurait fait fort peu pour ses colonies :peut etre . Cela se discute. Mais il ne faut pas oublier que la France était restée colonisatrice alors qu"elle était détruite par deux guerres mondiales .Les moyens en hommes et en argent lui auront manqué cruellement

    • 13 août 2013 à 15:21 | Stomato (#3476) répond à Rakotoasitera Fidy

      J’ai vécu ce genre d’épisode en collège.
      En sciences naturelles l’on me demandait de parler du petit gris de Bourgogne... Demandant à un inspecteur des données sur l’achatine de Madagascar il m’a été sèchement répondu de suivre le programme officiel.

      Erreur imposée par la France ?
      Erreur partagée ?
      Erreur conservée après l’indépendance pour des raisons qu’il n’est pas politiquement correct de mentionner ?

    • 13 août 2013 à 16:32 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à Stomato

      Ben justement , je pense qu’il est grand temps pour le devenir de la France , au lieu de clamer qu’il n’y aura aucune repentance coloniale ou ne rien faire , que ceux et celles qui veulent vivre harmonieusement ENSEMBLE réfléchissent : enseignants , étudiants , associations

      Ne restons pas sur nos erreurs

      Sommes nous vraiment incapables de dépasser nos frustrations , incapables de mettre au point une HISTOIRE à enseigner à nos enfants ????

    • 13 août 2013 à 17:22 | bbernard (#6880) répond à vatomena

      Vous émettez une deuxième hypothèse concernant les méthodes d’éducation du "nos ancêtres les gaulois". J’en émets une troisième. Ne serait-ce pas plutôt une absence totale de réflexion qui a conduit le ministère de l’éducation nationale à utiliser bêtement les manuels de la métropole dans les colonies ? Ce serait alors simplement un manque total d’analyse et de logique qui aurait conduit à cette forme d’enseignement complètement décalée et inappropriée.

    • 13 août 2013 à 17:27 | bbernard (#6880) répond à Rakotoasitera Fidy

      Même si nous ne sommes pas toujours d’accord, pour une fois, je vais dans votre sens. Il est urgent de réfléchir ensemble, toutes compétences confondues, à nos erreurs du passé et à celles du présent pour tenter de se constituer un avenir plus harmonieux au bénéfices des générations à venir. Pour cela, il est essentiel de mettre nos orgueils et rancoeurs individuels au fond de notre poche avec un mouchoir dessus. Rien n’est tout blanc ni tout noir dans le passé colonial, à chacun de le reconnaître et d’en tirer les leçons pour éviter que cela perdure et se renouvelle.

    • 13 août 2013 à 19:15 | vatomena (#7547) répond à bbernard

      Certes ...Les premiers enseignants de la coloniale débarquaient en terre inconnue . ils n"avaient pas en mains une histoire de Madagascar .Il appartenait aux chercheurs de l’écrire .Du reste était il assuré que les 17 tribus du pays avaient une histoire commune .L’ancetre Vazimba que l’on aurait pu convoquer serait il agrée par le peuple des épines , ceux au dessous du ciel , ceux de la mer ou ceux des forets . Je ne sais si les bons pères ,plus ancrés dans la vie du pays, enseignaient le gaulois ,le vazimba ou l’andriana dans leurs écoles confessionnelles

  • 13 août 2013 à 00:15 | lefona ihany (#6757)

    Emission d’emblé orientée , bref de la propa à donf !! "Va voir ailleurs", veut sous entendre "au lieu de râler, allez voir comment cela se passe ailleurs et revenez avec un autre regard sur la france" !!
    La mArseillaise, je la trouve juste confrontée à des situations qu’elle n’a pas imaginée et pour cause : on compare ce n’est pas comparable !! Elle est TAXI à Marseille, alors s’aurait été plus "fair-play’ de la mettre dans la situation d’un TAXI à Toamasina ou Majunga ! Mais non comme cela ne pouvait en aucun cas assurer à M6 le pourcentage de misérabilisme, alors on l’a mise dans un TAXI BE !! Nuance !!!
    Par contre comparer un TAXI B et un Auto-car ou Bus inter-région française, cela eu plus de la gueule !

    Le Hans, a été choisi ! Sympa et ayant du répondant, mais quand celui-ci joue l’offusqué en disant "je trouve cela débile d’apprendre des matières en Français aux élèves, alors qu’ils ne comprennent pas le français", alors cela a confirmé le complexe des malgaches envers les français ! Ne vous rejouissez-pas les jipo et consorts ! Vous, vous pouvez vous moquez de notre gueules pour l’instant, mais me concernant, vos acquis sur MADA sont en pleine déconfiture !!

    Dites merci à manandafy pour la malgachisation dans les annèes 75, mais n’oubliez pas de lui dire que ce n’était pas pour autant nécessaire de faire un blocus sur les langues étrangères, dont le Français ! INE LANGUE EST UNE RICHESSE ! Je parie que ces enfants parlent toujours le français quand ils font de la propa sur FB...par exemple ! Alors ?

    Tous une grosse mélasse d’hypocrites, qui se la jouent veuves pleureuses, mais en vérité alertes de la f..esse !

    • 13 août 2013 à 02:59 | Rakitoza (#689) répond à lefona ihany

      La mettre dans un taxi à Toamasina ou Mahajanga ?
      Dia ahoana koa ?
      "Mba atero ery @ Sharon azafady"
      "Mba atero ery @ Gastro Pizza, Route d’Amborovy azafady"
      "Mba atero ery @ Fortunah azafady"
      sns

      Avec l’anarchie des plaques aux maisons, des noms de rue, comment la dame pouvait être chauffeur de taxi dans une ville malgache ?? En plus il n’y a même pas de GPS

      Ary tsy azoko koa itony olona itony, raha vao mampiseho ny zava-misy dia hoe = MISERABILISME. Il fait donc montrer quoi uniquement : la plage de Nosy Be, le port d’Ehoala et les lémuriens d’Andasibe ?

    • 13 août 2013 à 08:43 | Stomato (#3476) répond à lefona ihany

      Toute émission ou tout reportage est d’emblée orienté selon ce que le reporter ou son directeur ou son patron de chaine veut faire passer comme message.

      Il n’en demeure pas moins que si les chaines étrangères ne faisaient pas de reportages sur Madagascar, les chaines Malgaches n’en feraient pas.
      Alors la question est de savoir s’il faut ou pas parler de Madagascar dans le monde.

      Quand à ce qui a été montré de Madagascar et d’une certaine réalité, un bon Malgache dira toujours que son pays est le plus beau, le plus riche de tous les pays du monde. Un Français ne cessera de dire que tout va mal en France, que tout y est pourri et qu’il est le plus malheureux du monde.
      Devinez quel message la chaine veut faire passer en diffusant des reportages sur le thème : va voir ailleurs.

      La chauffeuse de taxi de Marseille, mise au volant d’un taxi dans une ville de Madagascar aurait fait comme un chauffeur Malgache avec un touriste, elle aurait fait le parcours le plus long pour aller du point A au point B...
      PTDR

    • 13 août 2013 à 09:48 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Stomato

      Stomato,
      Dans les années 70/80,pour parler de Madagscar,on exhibait ==une fillette mal habillée,décoiffée ,sale etc..pour le compte d’une ONG...
      En 2013,
      ==ON EXHIBE UN JEUNE GARCON MALGACHE, "bâtard",peut-être,sale,en position...,pour ramasser des fonds pour le "SECOURS...==

      VOUS SAVEZ ,STOMATO,il est temps pour les MALGACHES de se réveiller.

      Je suis satisfait quand le jeune Andry Nirina RAJOELINA
      Président de la Transition
      Chef d’Etat de Madagascar
      dit ceci :
      - "NOUS N’ALLONS PAS SATISFAIRE LES ATTENTES DE ==LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE== MAIS PLUTOT REPONDRE AUX ASPIRATIONS DU PEUPLE MALGACHE"=

      - "Nous pourrons faire mieux que MANDELA"=
      ==Réconciliation Nationale=GRAND PARDON=Amnistie Générale==
      "Remettre ,à zéro,la pendule Malgache"

      MADAGASCAR AUX MALGACHES.

      Basile RAMAHEFARISOA-1943.
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 août 2013 à 12:54 | Stomato (#3476) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      >>- « NOUS N’ALLONS PAS SATISFAIRE LES ATTENTES DE ==LA COMMUNAUTE INTERNATIONALE== MAIS PLUTOT REPONDRE AUX ASPIRATIONS DU PEUPLE MALGACHE »=<<

      Il est vrai que ce concentré de nationalisme mal placé va rapporter des ennuis a plus d’un Malgache.

      Cela dit je reconnais que ANR, bien que qualifié de DJ ou de BAC-n, se débrouille pas mal. Il tient la dragée haute au petit monde Malgache depuis 4 longues années sans aucune opposition. Rien que pour cela il mérite d’être nommé Président à vie.
      Et il berne sans vergogne la CI.
      C’est du grand art.

    • 13 août 2013 à 14:03 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Quel humour !

    • 13 août 2013 à 15:11 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Ce n’est pas de l’humour, c’est du cynisme :-(

    • 13 août 2013 à 17:36 | bbernard (#6880) répond à lefona ihany

      Désolé mais je pense que vous n’avez pas très bien saisi l’optique de l’émission. Certes, ce n’est qu’une émission de télé avec ses défauts propagandistes et ses objectifs de médiamétrie, mais je pense que le chois de la marseillaise était très bon et bien ciblé pour faire réfléchir les français et la malgaches sur le comportement des français à l’étranger et pour faire réfléchir cette "grande gueule" sur ses conditions de vie. Les autres participants aux autres reportages ont su se remettre en question et revoir leurs a-priori, pas elle. Quant au pourcentage de misérabilisme, il aurait été bien plus facile et percutant de le trouver en la mettant dans la situation d’un taxi-be à Tana. Je pense qu’elle a eu de la chance de se trouver dans la situation d’un taxi brousse. A Tana, avec sa manière de conduire, elle n’aurait pas fait cent mètre sans écraser un malgache. De même à Majunga ou Toamasina.

    • 13 août 2013 à 17:42 | bbernard (#6880) répond à lefona ihany

      Concernant l’enseignement, la réaction de Hans est compréhensible. Il n’est pas normal d’apprendre le français en tant que langue d’Etat à Madagascar. Le problème, c’est que la langue malgache n’est comprise que par une infime partie de la population. Il faut donc une langue qui fédéralise pour que tout malgache, d’où qu’il soit puisse comprendre un autre malgache. Alors pourquoi pas le malgache ? Mais parce que les enseignants eux-mêmes sont incapables de maîtriser la langue malgache au point de pouvoir l’enseigner. Quand le corps enseignant malgache sera capable de maîtriser et enseigner la langue malgache, il sera possible de dire : enseignons le malgache et mettons le français comme langue vivante au même titre que l’anglais, le russe ou le chinois. Pour l’instant, nous en sommes assez loin. Alors, admettons que le français soit encore considéré comme la langue de liaison nationale.

    • 13 août 2013 à 19:29 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à bbernard

      Là je vous arrète bbernard : la langue malagasy est parlée et comprise par tous les malagasy , habitant Madagasikara

    • 13 août 2013 à 22:38 | DIPLOMAT (#846) répond à Rakotoasitera Fidy

      En effet, et c’est bien pour celà qu’à Madagascar , inexorablement la langue Française declinera. Car contrairement aux pays d’Afrique (hors Maghreb) ex-colonies Françaises, seule cette langue fait l’unité politique.
      Par contre au Maghreb, la langue Arabe se renforce au détriment du Français.

    • 14 août 2013 à 00:45 | Radepy (#7163) répond à bbernard

      Sa façon de conduire voulait dire qu’elle en avait marre ..., qu’elle était fatiguée et qu’il fallait terminer à la vitesse grand V cette aventure misérable ...

    • 14 août 2013 à 00:48 | Radepy (#7163) répond à Rakotoasitera Fidy

      En effet, ceci, grâce aux missionnaires anglais et français !

    • 14 août 2013 à 09:03 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à DIPLOMAT

      OUI,la langue Malgache est parléé et comprise par ==TOUS LES MALGACHES==même VERDINE en parle couramment.
      Pour l’écriture,c’est une autre question..
      La langue française est une langue de communication.Point barre !

    • 14 août 2013 à 13:19 | bbernard (#6880) répond à Rakotoasitera Fidy

      Vous n’êtes pas allé partout dans les régions reculées du pays. Mais il est vrai qu’elle est comprise sur la majeure partie du territoire. Pour ce qui est du français, je ne vois aucun inconvénient à ce qu’il décline. Pour ma part je considérerais normal qu’il soit pris en compte au même titre que l’anglais, l’espagnol, le chinois ou le russe. C’est une langue commerciale, sans plus.

    • 14 août 2013 à 15:37 | Stomato (#3476) répond à Rakotoasitera Fidy

      Oui, tous les malagasy de l’ile qui viennent de la région des hauts plateaux comprennent la langue malagasy !

    • 14 août 2013 à 22:34 | Turping (#1235) répond à bbernard

      Bbernard,
      Une sottise de votre part !
      Comment la langue malgache n’est pas maîtrisée par les malgaches ,voir même par les enseignants malgaches ?
      C’est une langue spécifique des malgaches le malgache ,heureusement une lange qui n’est pas disparue pendant et après la colonisation !
      Il y a une langue officielle que tous les forumistes même parlent ici même s’il y a des langues dialectiques de chaque région !
      Par contre ,apprendre le français ,l’Anglais ,l’Allemand ,l’Italien ,l’’espagnol sont des atouts majeurs .Voir même apprendre le chinois qui devient une langue intéressante avec le développement spectaculaire de la Chine est un atout majeur pour les entreprises ,les businessman européen comme étrangers en Chine.

    • 17 août 2013 à 13:29 | bbernard (#6880) répond à Stomato

      Il n’y a pas que les hauts plateaux. Allez dans les autres régions de Mada et exprimez-vous en malgache "officiel". Vous verrez que vos interlocuteurs ne comprendront qu’une partie de vos propos. On retrouve ce même problème avec des malgaches récemment arrivés en France (- de 6 mois) et qui veulent s’exprimer dans leur langue. Les malgaches utilisant la langue "officielle" n’arrivent pas à se faire comprendre et n’arrivent pas à comprendre la totalité des propos de leurs interlocuteurs. Moi, en tant que français, cela m’amuse mais cela agace les malgaches. D’où le recours à la langue française.

  • 13 août 2013 à 01:22 | Ratsimilaho (#6905)

    Les routes ne sont pas construites car les bailleurs de fond savent que les Malgaches sont les rois du détournement de deniers publics.Ne prenez pas les sponsors pour des imbéciles car même avec toute la volonté du monde,nos routes ne seraient pas entièrement bitumées.
    Parallèlement, les ONG ne sont pas dupes non plus car ils sont au courant des pratiques des techniciens Malgaches qui gonflent les recettes avant de leur soumettre les cahiers de charge.Une façon pour certains réalisateurs de projets de s’en mettre plein les poches car les charges sont multipliées par 5 ou 6 et comme les concepteurs de projets et les sponsors dépendent des techniciens ou ingénieurs locaux(barrière de la langue, connaissance du marché et du réseau de la main d’œuvre...), ceux-ci en profitent au maximum. C’est la raison pour laquelle ,les bailleurs suspendent certains financements car l’argent n’est pas toujours utilisé à bon escient.Et ce sont ces ingénieurs qui se la pètent avec ses signes de richesses.

    • 13 août 2013 à 09:31 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Ratsimilaho

      Trop facile d’accuser ==TOUJOURS et TOUJOURS==les Malgaches.
      Avant chaque projet,qu’il soit étatique ou ONG,il y a toujours des questions des possibilités de retour au point de départ (-avantages culturels,économiques,diplomatiques ,des accords bilatéraux...etc-)
      ON NE FAIT PAS POUR LES BEAUX YEUX DES MALGACHES .Point barre !

      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 13 août 2013 à 13:02 | Ratsimilaho (#6905) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Malheureusement,Basile, on est les premiers concernés !On est très futé pour détourner le dénier public mais par contre, on est très buté pour contourner les mauvaises intentions des impérialistes.Chercher l’erreur !

    • 13 août 2013 à 19:28 | vatomena (#7547) répond à Ratsimilaho

      Il faudrait se rappeler que dans les dernieres années de la guerre ’(1942-45 ) ,Colons et malgaches ont su vivre et subsister sans aucune aide internationale ou métropolitaine .On n’a pas arreté d’entretenir les routes et les voies ferrées .Il est vrai qu’il y avait moins de bouches à nourrir .Il serait bon d’étudier comment les Colons ont maintenu le pays hors d’une détresse comme celle d’aujourd’hui .

    • 14 août 2013 à 08:53 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Ratsimilaho

      Ces derniers (-les impérialistes-) se croient toujours supérieurs aux Malgaches.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 14 août 2013 à 09:13 | vatomena (#7547) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Ces impérialistes ont ils un nom ,Basile ? S’agit il de nations , de firmes ,de sociétés bancaires ?Quel est leur domaine de prédation .? Il faut "identifier " l’ennemi pour réagir à bon escient.Y aurait il un interet pour les ’impérialistes " à construire des routes .Pourquoi dédaigneraient il ce secteur d’exploitation. Faut il les écarter ou les inciter à developper notre réseau routier ?

    • 14 août 2013 à 15:34 | Stomato (#3476) répond à vatomena

      Très bonne question.
      Mais je crains que ce très intéressant sujet soit hors sujet.
      Outre son intérêt ce sujet pourrait facilement devenir très polémique, mais permettrait à coup sûr de déverrouiller des points purement idéologiques.

      Une discussion pourrait peut être apporter une réponse à la question de savoir pourquoi les colons ont fait pas mal de construction en dur : lignes de chemin de fer, barrage hydroélectrique, réseau routier desservant la plupart des régions de l’Ile... ceci en 64 ans.

    • 17 août 2013 à 11:18 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à vatomena

      ==Toutes nos routes financées par de l’aide internationale ou des emprunts auprès des institutionnelles sont réalisées au prix le plus fort par des sociétés étrangères==
      A vous de constater les résuiltats ,même pas dix ans de service.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 17 août 2013 à 14:01 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Toujours à dénigrer les étrangers qui vous permettent de vivre au dessus de ce que vous méritez & cracher dans la soupe , les insulter comme vous le faites avec vos compatriotes : HONTE / VOUS !
      Sachant pertinemment que les racailles que vous soutenez se font graisser la patte pour accorder les marchés et que les entreprises sont ensuite obligées de rogner sur le matériel pour se rattraper et ne pas travailler à perte ./

  • 13 août 2013 à 09:58 | Radepy (#7163)

    Mais n’oublions pas que 800 Milliards d’Ar sont dilapidés de la caisse de l’Etat, chaque année, depuis 2009 (source Direction du Trésor). Ce chiffre est erroné, il est encore plus important qu’on le dit, je l’estime à plus de 1000 Milliards d’Ar par an. Il est important de le savoir pour en faire un sujet de débat quotidien, de crever l’abcès. Nos médias n’en parlent pas assez, mais pourquoi ?

    • 13 août 2013 à 10:42 | Radepy (#7163) répond à Radepy

      Ajoutons à ces 800 Milliards d’Ar, les dépenses excessives et non justifiées de l’Etat, faisons le compte et il nous seras plus facile à répondre objectivement ... au lieu de tourner autour du ...

    • 13 août 2013 à 17:47 | bbernard (#6880) répond à Radepy

      Oui les médias ne parlent pas assez de tout cet argent détourné car ils sont soit à la botte du petit caporal, soit réduits au silence en raison des menaces qu’ils subissent. Cet argent serait suffisant pour subvenir aux besoins des différents ministères qui pourraient alors remplir leurs fonctions pour le mieux être du peuple.

    • 14 août 2013 à 11:47 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Radepy

      dilapidés..dîtes-vous ??

    • 14 août 2013 à 18:31 | Radepy (#7163) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Monsieur Basile, ce n’est pas moi qui l’a dit mais le Directeur général du Trésor lui-même dans ses conférences de presses. Il a utilisé ce mot lors de son premier point de presse.

      Cordialement.

  • 13 août 2013 à 14:06 | Jipo (#4988)

    Merci à MT d’ avoir supprimé les posts indécents & vulgaires

    • 14 août 2013 à 08:50 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Jipo

      Grand merci à
      JIPO@mail.com d’avoir envoyé plus de 100 (-cent-) mails =sans aucun objet= à Basile RAMAHEFARISOA
      b.ramahefarisoa@gmail.com

      Encore Merci povr c..Om

    • 14 août 2013 à 13:20 | bbernard (#6880) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Bravo, Jipo !

  • 14 août 2013 à 13:53 | makoa (#4196)

    Je finirais par croire que Ndimby est pro-Ravalo même s’il dit ne pas l’être car franchement,si le développement du réseau routier figure parmi les solutions pour sortir le pays de la pauvreté, faire figurer son bulletin de vote sur les billets relève, désolé de le dire, de la propagande, donc d’une mauvaise foi manifeste (tout comme l’étoile communiste sur les pièces de monnaie de la deuxième république). A part ça, brillant analyse, comme toujours.

  • 14 août 2013 à 18:04 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    Les chiens-enragés courrent derrière MOI,
    Basile RAMAHEFARISOA-1943

  • 14 août 2013 à 21:21 | lefona ihany (#6757)

    tiens, j’écris ceci juste pour confirmer ce que j’ai dit : sur M6 ce soir, "va voir ailleurs" une émission qui permet à une personne exerçant une activité en France, de découvrir LE MÊME CORPS DE METIER, dans un autre continent !
    Alors, les gars ? "chauffeur de TAXI" en ville est-ce comparable à un chauffeur de TAXI-BROUSSE inter-régional ?
    1 - on va comparer deux choses incomparables
    2 - on va comparer les conditions de travail
    3 - on va comparer les styles de vies, sans omettre de rappeler que le vazaha, n’est pas forcément riche !
    4 - on espère...que dans tous çà, finalement, vivre en France, c’est pas mal !

    Je me demande qui est aveugle ou mouton conditionné !!

    Allez les vazaha..continuez à vous mas..tur..ber, de la sorte !!

    C...o...nnards !!!

    • 15 août 2013 à 07:55 | Stomato (#3476) répond à lefona ihany

      Voici un texte qui vous va comme un gant, qui semble avoir été écrit seulement pour vous.

      Certain Renard Gascon, d’autres disent Normand,
      Mourant presque de faim, vit au haut d’une treille
      Des Raisins mûrs apparemment,
      Et couverts d’une peau vermeille.
      Le galand en eût fait volontiers un repas ;
      Mais comme il n’y pouvait atteindre :
      "Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats. "
      Fit-il pas mieux que de se plaindre ?

      Finalement vivre en France fait partie de vos envies inavouées...
      Ce qui explique l’expression d’une haine irraisonnable.

    • 15 août 2013 à 11:16 | vatomena (#7547) répond à lefona ihany

      Le malgache apaisé , affable et souriant ,est celui qui a fait voeu de pauvreté . Il se contente d’un rien .La misère lui parait naturelle .Il ne changera pas le monde .A l’inverse de cette voyageuse agitée qui voudrait l’eau courante et un frigidaire dans chaque foyer .Inutile de se masturber ,pense -t-il ,pour acquérir ces biens qui ne sont pas de la culture malgache .Madagascar restera Madagascar .

    • 15 août 2013 à 14:11 | Jipo (#4988) répond à vatomena

      Si Madagascar en est là aujourd’ hui , c’ est "grace" à des individus pareils .

  • 15 août 2013 à 14:08 | lanja (#4980)

    Pour la vie économique du pays, les routes constituent une base fondamentale incontournable , mais ceci ne justifie pas forcément un investissement à outrance sur ce secteur, la raison est simple, à chaque projet routier, des études économiques de rentabilité s’imposent ,en quelques mots, il faut bien identifier les besoins, trouver des variantes et choisir le type de route adéquat, déjà , entre route bitumé ou chemin de fer , le choix n’est pas simple, car il faut bien voir la capacité d’’autofinancement (entretien etc..)faire des projections et évaluer les trafics ou les intérêts économiques induits ... etc ,tout ceci nécessite une stratégie nationale claire , définie conjointement par des ingénieurs avec des économistes, malheureusement, chez nous , les détenteurs de pouvoir décident tout, et ces détenteurs sont des arrivistes chanceux , qui s’occupent des amis, des amis des amis , les avis des militaires leurs intéressent pour défendre leurs business,pas les idées des pauvres intellos

    • 15 août 2013 à 14:18 | Jipo (#4988) répond à lanja

      Le développement du rail devrait etre une priorité, car moins couteuse que les routes et permettrait un retour sur investissement plus rapide que les routes et leurs entretiens.
      En plus du développement économique , à savoir permettre à tous les petits producteurs d’ écouler leurs productions, sans avoir à faire aux rackets en tous genres et qui n’ ont pas les moyens de se payer un véhicule , qui ne représentent qu’ une minorité .
      Il faut faire avec les moyens que l’ on a , et dans le cas particulier de Madagascar, au regard de ces moyens aucune négligence, n’ est permise , contrairement à l’ a peu près généralisé .

    • 15 août 2013 à 19:21 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Le rail coute beaucoup plus cher que la route !
      Il faut aussi remarquer qu’au temps de la colonisation le réseau routier en terre battue était important. Pourtant bien entretenu il permettait d’assurer les services attendus.
      Mais des patrouilles de gendarmerie verbalisaient les véhicules surchargés.
      Est-il permis de dire que les responsables de patrouilles étaient "vazaha", et que les chefs des circonscriptions de travaux publics l’étaient aussi ?

      Vous dites qu’il ne faudrait aucune négligence à Madagascar, contrairement à ce que l’on constate...
      Je me pose toujours une question qui est sans réponse depuis des lustres : Pourquoi des Malgaches travaillant hors de Madagascar sont-ils aussi performants que les autochtones de leur pays d’accueil, alors que ces mêmes Malgaches ne sont plus capables du même niveau de performances de retour au Pays ?

    • 16 août 2013 à 13:13 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Que le rail coute plus cher que la route , vous me surprenez , et vous avoue avoir du mal à y croire.
      Question nombre d’ utilisateurs , entretien , et rentabilité , je pense à l’ Inde particulièrement , le plus grand réseau ferré du monde et étais persuadé que cela coutait moins cher, bien moins .

  • 15 août 2013 à 15:44 | Albatros (#234)

    • 15 août 2013 à 17:43 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      Vous avez des preuves ?

    • 15 août 2013 à 18:05 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Albatros

      ==On va dire que c’est la faute de l’Etat Malgache==
      Basile RALMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 18:22 | Albatros (#234) répond à Jipo

      Bonjour Jipo,
      Des preuves de quoi !!!.
      Il s’agit d’une vidéo bien réelle, réalisée par votre serviteur, lors d’un de ses derniers voyages à Mada.

    • 15 août 2013 à 18:27 | Albatros (#234) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      Vous préféreriez sans doute que l’on dise que : .... "c’est la faute de la C.I." !!!.

    • 15 août 2013 à 18:45 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à Albatros

      Manque d’AUTORITE..Faiblesse des AUTORITES.
      La Commune urbaine de Majunga vient d’apporter une modification à la circulation de certains types de véhicules,dans la Ville .
      L’horaire pour pouvoir circuler en ville est réglementé pour tous les véhicules.

      IL MANQUE LES TAXES DE CIRCULATION ==pour l’entrée== EN VILLE

      CONTRAVENTIONS.
      Des contraventions et des mises en fourrière seront appliquées en cas de NON-RESPECT des itinéraires et des horaires d’embarquement ou déchargement de passagers des bus seront aussi sanctionnées.

      Autorité/Autorités..des ACTES mais ==PAS==seulement des arrés municipaux.
      Basile RAMAHEFARISOA-1943
      b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 15 août 2013 à 18:46 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      rectification :
      - pas seulement des arrêtés municipaux

    • 15 août 2013 à 18:58 | Jipo (#4988) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      https://www.facebook.com/basile.ram...

      1 petit gout de revenez-y . ☞ ☁ ☜ ☂ ...
      15 août 17:38, Jipo (#4988) répond à Jipo (#4988)
      « Beaucoup se posaient des questions si Basile RAMAHEFARISOA n’était payé payé par l’opposition pour faire du bla-bla chez tiako.Basile RAMAHEFARISOA avait supposé que le Général de la Police soit en mission d’infiltration.Au momment du procès,Basile RAMAHEFARISOA a trouvé rocambolesque l’attitude du commandant Tahina RAMAROSON,ayant comme défendeur moral un certain Dr Célestin ROBIN,exposé des preuves matérielles sans l’aval d’un procureur de la République,avant un procès.C’est une condamnation avant l’heure.Monsieur Basile RAMAHEFARISOA n’a pas pu continuer à dialoguer par forum interposé car « tiako »ou« modérateur de tiako »a rayé Basile RAMAHEFARISOA de leur liste » . / ☞ ☁ ☜ ☂ ...
      " Oh taux riz thé " : COUCHEZ !

    • 15 août 2013 à 19:01 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      Humour camarade .
      beaucoup / ce forum vous demande des preuves en regardant le doigt qui leur montre la lune , cette demande de preuve en est un exemple , en tous cas belle PUB pour PEUGEOT , j’ attendrai le prochain espérant qu’ il y ait une place assise ... ☺

    • 15 août 2013 à 19:23 | Albatros (#234) répond à Jipo

      Pas de problème pour moi. D’ailleurs si j’ai mis cette vidéo sur le net c’était à destination de Mme Chantal Périchon et de ses radars automatiques dont elle est si fière.

    • 15 août 2013 à 20:17 | Jipo (#4988) répond à Jipo

    • 15 août 2013 à 20:21 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      Moi zeuzeu verbaliserais pour défaut de port de ceintures, franchissement de ligne jaune & " peneu " contrairement au saufeur dégonflés .

    • 15 août 2013 à 20:22 | Jipo (#4988) répond à Albatros

      tout à fait c ’est la fôte aux zétrangzés . /

  • 15 août 2013 à 21:13 | lefona ihany (#6757)

    Pour Stomato qui dit " Finalement vivre en France fait partie de vos
    envies inavouées... ", je dis ceci : de quelle france vous parlez ? De
    cette france si complexée par les USA, et qui en 30 ans n’a fait qu’une
    chose finalement : copier le mauvais côté des USA ! HAHA ! MAc do ici,
    KFC par là, bonjour la mal-bouffe !! De cette france qui opprime son
    peuple avec la sur-consommation et crédit ? De cette france où la
    notion de famille a explosé comme un biscuit écrasé par un rouleau
    compresseur ? de cette france d’individualiste ? De cette france de
    chômeur ?...heu je préfère ne pas allonger ma liste S tomato, car cela
    pourrait vous S tomaquer !! QUel blagueur ce stomato tout de même !

    • 15 août 2013 à 23:14 | Stomato (#3476) répond à lefona ihany

      Dans votre réponse l’on pourrait remplacer toutes les occurrences du mots France par Madagascar.
      Madagascar n’est-il pas complexé par le monde extérieur ?
      N’y a-t-il pas une forme de mal-bouffe à Madagascar les brisures de riz à longueur d’année ?
      Quelle est la forme de famille à Madagascar ? Combien de femmes seules avec la multitude d’enfants pondus ça et là par des irresponsables ?
      Il est vrai que contrairement à la France, Madagascar en est au plein emploi.
      A Madagascar vous ne risquez pas de crouler sous le crédit, crouler sous les dettes vous suffit largement.
      Et la France bien que très endettée arrive encore a emprunter à des taux négatif...

      Et les Malgaches n’envient pas du tout le RSA, le SMIC, la CMU etc mais ils continuent à pester contre les difficultés d’obtention de visa pour les territoires Français.

      Vous avez eu raison de ne pas allonger la liste.
      C’est tellement triste de lister ce qui ne va pas à Madagascar.

    • 17 août 2013 à 14:14 | DIPLOMAT (#846) répond à lefona ihany

      Mais vous délirez completement mon pov vieux ...

      Depuis quand la France est elle complexée par les USA ? pourquoi Mac Do introduit elle des salades, savez vous seulement comment les US appellent ils les pommes de terres frites ? French fried Potatoes !

      En natation ? en culture culinaire ? En vin ? En champagne ? En prêt à portée peut être ? ou face aux OGM ? au Foot ? En dopage ? en pneumatique ? En assurance, dans le luxe, ou le dans le chiffre d’affaire du secteur Bancaire, ?. Peut -être souhaiteriez vous parler de la Grande distribution ou du secteur des travaux public ou des déconvenues à repetition de Boeing ?

      La notion de famille a explosé , dites vous ? Pourquoi à M/car on préfère tromper en douce ? Garder son couple pour les apparences ? La violence aux enfants , et aux femmes à M/car , c’est Tabou ; ; ;Croyez vous qu’il n’y ait pas d’homo à Dago ? Des " adoptions" informelles , j’en connais à la pelle !! Pourquoi la notion de famille est elle aussi flou selon vous ? Y avez vous pensez ?

      Quant aux Obèses, en France, face aux GENERAUX DE RAJOELINA, il n’y a pas photos, vous pouvez retourner dans vos pénates.
      Parlant d’armée, savez vous que des amèricains servent dans ce corps d’armée d’elite ?

      La France individualiste... Resto du cœur, Médecins sans Frontière par exemple, celà te parle t-il ? Quelle ONG similaire à M/car aux USA ?

      Valeurs , contre valeurs mon vieux ...

    • 23 août 2013 à 13:21 | vatomena (#7547) répond à lefona ihany

      Il est exact ,Lefony , que La France et son peuple courent à la ruine . La raison n’est pas l’individualisme mais bien au contraire l’altruisme délirant qui est pratiqué dans le domaine international .Savez vous que chaque voyageur français accepte de payer une taxe prélevée sur le prix de chaque billet d’avion pour soigner les malades du sida en Afrique du sud . L’an dernier ,Air France a déboursé 90 millions d’euros à ce titre .Le gouvernement français a perdu l’équivalent de deux ou trois plans Marshal en "plans de la ville " pour secourir des banlieues dont la population est au trois quarts constituées d’étrangers ,de bi- nationaux ou de clandestins .Il accorde 732 euros de retraite à de nouveaux venus agés de 65 ans et qui n’ont jamais cotisé pour une retraite ou vécu en France auparavant .Il est aujourd’hui pret à contribuer aux frais des prochaines élections à Madagascar sans aucune certitude de retours sur investissements .C’est cela que vous désignez comme l’individualisme d’une nation !

  • 16 août 2013 à 13:10 | lefona ihany (#6757)

    Bien sur comme vous le dites "l’on pourrait remplacer toutes les
    occurrences du mots France par Madagascar. " preuve que VOTRE france
    n’est plus ce qu’elle a été ET VOUS RECONNAISSEZ que c’y est de plus en
    plus le foutoir ! Alors, au lieu vous défouler sur les malgaches,
    occupez-vous déjà de votre merdier !!

    Quand à dire que le souci de chaque Malgache est d’avoir un visa, ce
    qui est insultant, réducteur et dénigrant car vous généralisez, alors
    je dirais que le souci de chaque français, c’est de rechercher un peu
    de bien-être à Mada sans faire l’impasse sur le tourisme sexuel
     ! Ca vous va comme ca ?

    "Quelle est la forme de famille à Madagascar ?" demandez-vous. A se
    demander pour vous c’est quoi une famille ! Mais justement poser une
    telle question dénote que VOUS ne savez plus ce que "famille" veut dire
     ! En plus pas futefute pour deux sous !! On est sûrement pauvre à Mada, mais question ent’’aide en famille, stomato : y a pas photo ! mais arretez de blaguer m’enfin !! vous devenez ridicule !!

    • 16 août 2013 à 15:43 | Stomato (#3476) répond à lefona ihany

      Vous avez raison, vous avez toujours raison, vous aurez toujours raison.
      Votre haine et votre ignorance vous bouchent les yeux.
      En vrai malgache (m minuscule) vous ne reconnaitrez jamais une quelconque forme de tort ou de faute.
      Vous aurez raison jusqu’à en crever.
      RIP

    • 16 août 2013 à 15:51 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Quand vous aurez le temps en quelques lignes si ce n’ est trop vous demander :
      En quoi les voies ferrées coutent Plus cher que les routes ?

    • 16 août 2013 à 20:03 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Réponse faite dans une autre discussion...

    • 17 août 2013 à 14:08 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Re merci ai fait un copié/collé et vais l’ éplucher à tête reposées.
      Vous ai également répondu , peut-etre naïvement concernant le Toy train de Darjeeling / siliguri d’ ou mon étonnement du cout .

    • 17 août 2013 à 16:09 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      RDV dimanche 18 aout /France 5 à 20h35

    • 18 août 2013 à 09:37 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Encore une rediffusion...

    • 18 août 2013 à 14:12 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Certainement , mais tout le monde ne l’ a peut-etre pas vu .
      Ai regardé avec intéret vos liens / le routes & voies ferrées .
      Les normes Européennes pour établir ces prix ne sont pas applicables à Madagascar , que ce soit l’ électrification ,la banalisation ou les barrières de protection ,et tout ce qui peut faire gonfler la note à commencer par les entretiens .
      Au regard des budgets Madagascar peut se contenter dans un premier temps de routes à 2 voies , idem pour les chemins de fer .
      Je pense toutefois que c ’est une priorité pour le développement d’ un Pays avec l’ éducation et la Santé .
      Les études de marchés faites par ces organismes aussi approfondies soient-elles ne sont transportables que dans des pays développés , comme le Quatar ou les Emirats , ou Européens ,dont l’ économie n’ est plus à développer .
      Une étude tropicalisée , voir personnalisée à la grande ile devrait etre réalisée , en tenant compte naturellement des rigueurs climatiques , et les priorités et l ’ objectif de leurs usages .
      Il est évident que les semi-remorques style mercedes détériorent les pistes comme les routes .
      Chercher la responsabilité du chauffeur ou propriétaire n’ est qu’ une futilité devant la situation économique , chacun essayant d’ en tirer profit et rentabiliser son investissement .

    • 18 août 2013 à 16:19 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      D’accord avec vos observations, les éléments à prendre en compte pour la détermination du cout d’une route, ou voie de chemin de fer sont bien spécifiques à chaque pays.

      Dans les pays occidentaux un gros problème est le foncier. Ce problème est moins bloquant à Madagascar.
      Les techniques de constructions permettant de construire des éléments résistant aux cyclones ou simplement au très fortes pluies, existent mais elles renchérissent le prix total.
      Ensuite il faut prévoir la durée de vie de ce que l’on établi, et faire les prévisions en conséquence.
      En France c’est l’état (enfin une société d’état) qui a construit les centrales nucléaires... sans prévoir les couts de déconstruction ce qui fait que les responsables encore en poste reculent allègrement les durées d’exploitation.
      Preuve s’il en est que l’état n’est jamais un bon gestionnaire car les fonctionnaires ne sont pas de bons dirigeants ni de bons administrateurs.
      Des entrepreneurs (ou chefs d’entreprises) sont capable de construire, puis de gérer pendant un temps défini au début du projet, une entreprise qui va bien fonctionner. Une usine sidérurgique va être construite pour fonctionner pendant une durée bien connue, la durée de retour sur investissement. Cette durée atteinte elle peut être fermée si le marché auquel elle s’adresse l’impose.
      Et pendant toute sa durée de vie, l’entreprise fait en sorte que l’outil industriel soit entretenu, et modernisé si nécessaire, de façon à continuer à être performant techniquement et économiquement.

      Le projet de développement de Madagascar doit mener de front plusieurs chantiers vitaux : inutile de faire d’abord des routes, puis de prendre en charge l’éducation puis la santé.
      Le temps que l’on fasse les routes les gens ne sauront plus lire et écrire pour passer leur permis de conduire, et s’il arrivent à le passer la faim ou le paludisme les auront décimés...

      Mais n’est ce pas d’abord la construction d’un projet de société qu’il faut à Madagascar ? Et une fois le projet de société construit ne faut-il pas accorder aux dirigeants élus ou pas que le peuple Malgache ont choisis le temps nécessaire de mener à bien ce projet ?
      En 50 ans combien Madagascar a connu de "révolutions" ?

    • 18 août 2013 à 17:38 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Votre réalisme l’ emporte sur n’ importe quelle autre spéculation.
      Ce qui me chagrine dans cette perspective, c ’est que quels que soient les dirigeants , ils ne pourront la réaliser seuls, en plus de l’ aide Internationale , il faudra que la population participe à hauteur de ce dont elle est capable , à savoir ne pas lui mettre de batons dans les roues , avec des partis politiques aussi divers qu’ arrivistes, voulant systématiquement s’ emparer des fruits avant maturation .
      Les générations à venir, puisqu’ elles sont directement concernées auront-elles la patience de continuer à se serrer la ceinture dans l’ intérêt général , contrairement à ce qu’ il s’ est passé / les 2 dernières , là se trouve le plus gros challenge que Dago n’ ait eu .
      L’ éducation sera-t-elle suffisante pour responsabiliser chacun dans un projet d’ une telle envergure ?
      Vous me répondrez il le faudra bien ...
      En ce cas un régime " démocratique " arrivera-t-il à en garder le cap pour ne pas dire imposer ce challenge de longue haleine ?

    • 18 août 2013 à 19:26 | Stomato (#3476) répond à Jipo

      Il serait intéressant d’avoir un espace plus formel pour discuter...

      Vous dites : "il faudra que la population participe à hauteur de ce dont elle
      est capable", c’est la raison pour laquelle il faut un projet de société, projet accepté et que la population doit s’approprier !

      "En ce cas un régime « démocratique » arrivera-t-il à en garder le cap pour ne
      pas dire imposer ce challenge de longue haleine ?"

      Si un régime démocratique n’y arrive pas, un régime dictatorial ou colonial y arrivera !

      a) Parmi les chose frappantes qui concernent Madagascar, c’est que les premiers habitants n’ont rien laissé de durable. Dans les autres continents les hommes ont laissé des constructions durables, même en Afrique il y a des vestiges de constructions ou d’œuvres scripturales... Pourquoi ?
      Sans vouloir tourner le couteau dans la plaie : que reste-t-il de spécifiquement Malgache dans le Rova de 2013 ? Il ne reste guère que ce que Cameron avait fait construire en dur...

      b) Également surprenant, Madagascar n’a jamais eu d’industries... Mis a part jean Laborde (qui a séduit Ranavalona Iere ???) qui a créé un pole industriel à Mantasoa qui a implosé quand elle a décidé d’expulser tous les étrangers... Je suis porté à croire que Madagascar n’ayant pas connu les étapes de la naissance de l’ère industrielle, les Malgaches ont du mal à adopter efficacement les méthodes de travail occidentales... Et en corolaire ont donc du mal à coopérer avec des structures étrangères.
      Ceci n’est pas rédhibitoire, mais est sujet à des incompréhensions préjudiciables aux échanges gagnant-gagnant.
      Et comme toujours lors de flops, c’est toujours l’autre qui n’a rien compris, et qui porte toute la responsabilité de l’échec. Et a chaque ouverture de discussion pour un nouveau projet, les suspicions datant du dernier reviennent à la surface.
      C’est un comportement humain "normal". Mais il est surmontable en acceptant l’idée que l’interlocuteur en face n’a pas le même langage, ses mots n’ont pas la même signification que l’on CROIT qu’ils ont... et ça part en sucette !

    • 19 août 2013 à 00:35 | Jipo (#4988) répond à Stomato

      Apparemment nous avons le forum pour nous .
      Ne me faites pas dire ce que je n’ ai pas dis .
      Je me demande si un régime démocratique arrivera à instaurer une telle responsabilité , une telle prise de conscience et un tel objectif , que ce régime arrive à rassembler toute la Nation démocratiquement , c ’est à dire sans l’ imposer .
      C ’est uniquement ce que je sous entend .
      Je suis contre un régime dictatorial à Mada ,tout comme colonial, qui a eu plus que son lot dans ce domaine, mais j’ ai bien peur cependant, qu’ il faille que cela soit imposé au départ , un peu comme une plante que l’ on tuteurise , pour l’ aider à pousser droit .
      C ’est une des raisons pour laquelle j’ adhérais aux suggestions pour ne pas dire propositions d’ un régime communiste adapté aux us & coutumes pourrait dans un premier temps générer cet élan patriotique commun qui constituerait une entité dans laquelle tous se reconnaitraient , sans aucune différence , ou l’ intérêt général primerait sur l’ individuel , une sorte de tutelle.
      Ceci étant je reconnais que ce genre de régime peut-etre aussi dictatorial qu’ une dictature de droite .
      je doute que sans une main de fer , dans un gant de velours je vous le concède , rigoriste et intègre, puisse aboutir, avec un objectif d’ une telle ampleur, devant le moramora ambiant,et le désintéressement d’ une grande partie de la population, je ne vous proposerais pas un Sadate ou Mandela , qui restent des perles rares exceptionnelles , pour ne pas dire introuvables et qui trop souvent assassinées puisque gênantes dans une corruption et course aux profits spéculatifs généralisés .
      Il faut un catalyseur qui magnétise toutes les ethnies sans distinctions et que chacune d’ elle se retrouve dans ce projet commun pour l’ avenir des générations futures avant tout , oubliant les querelles intestines qui gangrènent le bon déroulement d’ un tel programme .
      A demain pour de nouveaux kabary .

    • 23 août 2013 à 18:03 | vatomena (#7547) répond à lefona ihany

      Ces 4 mis qui hantent toutes les rues de Tana ,tous les tunnels ,toutes les décharges , qui assaillent les touristes faisant le plein d’essence aux stations de brousse sont ils l’exemple de la famille malgache ? Toutes ces jeunes femmes chargées d’enfants sans père ,d’enfants abandonnés,de jeunes filles impubères poussées à la prostitution par la mère sont un fait malgache actuel .Seules les oeuvres religieuses soutenues par des fonds étrangers prennent en charge les effets destructeurs de l’effondrement de la famille malgache ;En France ,des lois sévères obligent le pére démissionnaire à verser une pension alimentaire pour l’éducation de ses enfants .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS