Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 26 juin 2019
Antananarivo | 00h26
 

Politique

Présidence

Rivo Rakotovao tire un bilan mitigé de son petit mandat

vendredi 18 janvier | Arena R.

Rivo Rakotovao, président de la République par intérim, qui devra effectuer ce vendredi la passation de service avec son successeur, le nouveau président élu, Andry Rajoelina, tire un bilan mitigé de ses quatre mois et quelques semaines de présidence. Comme lors de la présentation de vœux présidentielle le 7 janvier dernier à Iavoloha, il a déclaré hier, dans une émission télévisée de la capitale, que le bilan n’est pas tout à fait reluisant.

Si le président par intérim devait assurer seulement la gestion des affaires courantes de l’Etat, il a notamment dû assurer la bonne tenue de l’élection présidentielle qui s’est déroulée dans des contextes très délicats, voire à haut risque, étant donné qu’elle avait opposé deux principaux politiciens animés par une hostilité qui remonte à loin, Marc Ravalomanana et Andry Rajoelina. Parallèlement à cette mission, il a fallu maintenir les efforts de développement engagé par le président sortant, Hery Rajaonarimampianina.

Etant président non élu, Rivo Rakotovao n’avait pas non plus le plein pouvoir pour lui permettre de prendre des décisions radicales. D’un autre côté, il a dû gérer un gouvernement de consensus, composé de différentes entités politiques ayant des idéologies et principes parfois diamétralement opposées. « Ce fut vraiment difficile notamment lorsqu’il y a des mesures à prendre, parce qu’il faudra veiller sur la sensibilité des uns et des autres pour ne pas froisser telle ou telle personne, telle ou telle entité », révèle le chef d’État.

« Personnellement, le gouvernement de coalition n’est à mon goût », a-t-il déclaré. « Ceux qui ont élaboré la Constitution », ou encore peut-être bien ceux qui ont adopté les dispositions ayant conduit à ce gouvernement de coalition par le biais d’une décision de justice, « aurait pu y réfléchir », a ajouté Rivo Rakotovao en toute prudence, bien que le message s’adresse clairement aux actuels membres de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), qui, ces derniers temps, ne sont pas à l’abri des critiques acerbes des citoyens.

A propos des rumeurs selon lesquelles, il aurait de préférence pour le candidat Marc Ravalomanana e la rencontrant à son bureau après le scrutin du deuxième tour, Rivo Rakotovao répond qu’il n’a fait qu’assurer son rôle et accomplir sa mission en tant que Chef de l’Etat par intérim. « Je l’ai reçu comme j’ai reçu le collectif des candidats qui dénonçaient les irrégularités lors du premier tour de la présidentielle. J’ai également reçu de nombreuses personnalités politiques… Tout simplement, parce que je devais les écouter. Si moi, président, je ne les écoute pas, qui d’autres les écouteraient. Mais cela ne veut pas dire que je les ai soutenus ou non », a-t-il expliqué.

Malgré son bilan « mitigé » , Rivo Rakotovao se félicite et félicite également le peuple malgache ainsi que les politiciens d’avoir su montrer l’exemple de la sagesse et de la maturité politique dans le pays. Tout le monde, la communauté internationale et les opérateurs économiques, avait peur que la situation se dégénère avec cette élection. Certes, les tensions étaient palpables, il y a eu des contestations, mais la sagesse, le minimum respect du cadre légal et juridique a été respecté. Une passation de pouvoir en bonne et due forme va avoir ce jour et une investiture digne de ce nom aura lieu demain. Les Malgaches peuvent alors se frotter les mains.

55 commentaires

Vos commentaires

  • 18 janvier à 09:09 | Liberty (#3679)

    Je me demande bien à quoi servent tous ces gens au sommet du pays, au-dessus de nos têtes ?

    • 18 janvier à 09:23 | Einstein (#3390) répond à Liberty

      A rien ...!

    • 18 janvier à 09:33 | poiuyt (#584) répond à Liberty

      Remplacez les noms dans cet article, c’est beaucoup d analogie avec Mada. L aura de françafric plane .
      Le calme d aujourd hui est à mettre sur le compte de 8 ; dans la situation inverse à la sortie 2è tour, aujourd hui : incendies, assassinats, gaz, cars ânes, nainoukidouna.

      https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/17/en-rdc-le-candidat-de-l-opposition-martin-fayulu-face-a-un-hold-up-electoral_5410402_3212.html

    • 18 janvier à 12:07 | Jipo (#4988) répond à Liberty

      Bonjour .
      le RIC sinon rien !
      @ arena toujours égal a lui meme, je vous passerai les fautes de syntaxes, et autres bondieuseries dont vous avez le secret, mais juste cette pépite :
      👎 "qui d’autres les écouteraient " quel est le sujet mr @ren@ ???

    • 19 janvier à 07:36 | marcamada (#7965) répond à Liberty

      "ne vous demandez pas ce que le pays peut faire pour Vous, mais ce que Vous pouvez faire pour le pays"

  • 18 janvier à 09:33 | Isandra (#7070)

    %Extrait d’un Article du Midi hier :

    « Contrairement à son prédécesseur qui avait mis 2 mois et 18 jours après son investiture le 25 janvier 2014 pour nommer le premier PM de la Quatrième République le 12 avril de la même année, le nouveau Président de la République ne tarde pas à mettre le train en marche.

    TGV. C’est l’abréviation de « Tanora malaGasy Vonona » qui compte « Travailler à Grande Vitesse ». Sans laisser le temps au temps. Tout de suite après son investiture ce samedi 18 janvier, le nouveau Président de la République procèdera à la nomination du Premier ministre qui lui aura remis au préalable, sa démission et celle de son gouvernement. Et ce, en application de la Décision en date du 25 mai 2018 de la HCC qui avait arrêté en son article 5 que « le Premier ministre, Chef du gouvernement (…) reste en fonction jusqu’à l’investiture du nouveau Président de la république(...)
    « Tsy mandry andro, tsy mandry alina ». Littéralement, ne dort ni le jour ni la nuit. C’est le cas du nouveau Président de la République qui ne dort souvent qu’à 3 heures du matin, à cause des entretiens avec les pressentis membres du gouvernement. Avec un contrat-programme pour chaque ministrable. Les consultations seront reprises par le nouveau locataire de Mahazoarivo, pour respecter l’article 54 in fine de la Constitution qui prévoit que « Sur proposition du Premier ministre, il nomme les membres du gouvernement ». Il, c’est le Président de la République dont l’agenda comporte aussi des entretiens avec les invités de marque qui débarquent à partir d’aujourd’hui pour la cérémonie d’investiture du précurseur de l’IEM qui rime avec « Travaux à Grande Vitesse ».

    Un Président prêt et pressé,...

    • 18 janvier à 09:42 | betoko (#413) répond à Isandra

      Tien tien ,on dirait que Midi Madagascar change de style . Pourtant pendant des années il tire à bout le rouge sur Andry Rajoelina .Est ce que Eugène Rajaofera s’est fait remonter les bretelles par son patron ?

    • 18 janvier à 11:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Betoko,

      Tout le monde n’a pas même attitude destructive de ces ZD extrémistes revanchards,...un exemple concrète cet Poyut,...qui s’attarde encore sur une page que la majorité des gens ont déjà tourné,...

      Qu’ils réveillent vite, car on entame déjà une nouvelle page.

    • 18 janvier à 13:13 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Et c’est dans un article du même journal , hier , qui relatait que Andry Rajoelina possedait des richesses personnelles à Dubai

      Intitulé de l’article

      Quelle relation avec les pays étrangers et les bailleurs de fonds traditionnels ?

    • 18 janvier à 15:40 | PIE-X (#10570) répond à Isandra

      Personnellement ,je suis content pour le peuple malgache . Ils étaient un peu réacs et arriérés au départ ,maintenant ils vont pouvoir s’ouvrir l’esprit (et autre chose) vu que le nouveau président leur permettra par son action de goûter aux joies de la sodomie à sec !

  • 18 janvier à 10:05 | Vohitra (#7654)

    Bonjour a tous,

    La situation malsaine et denuee de confiance vecue actuellement dans le pays est principalement due aux roles ambigues et peu appropries joues par les membres de la Haute Cour durant le mandat du prestidigitateur.

    Au lieu de statuer uniquement sur la base de l esprit et la lettre de la Constitution, la Haute Cour s est attribuee d elle meme des missions et attributions politiques.

    Cette Haute Cour avait a trois reprises montree cette derive institutionalisee :

    - lors de la motion de decheance au niveau de l Assemblee
    - dans sa decision du 25 mai 2018
    - dans ses avis a propos de la non application et respect de l article 72 de la Constitution par le Chef de l Etat

    Aussi, quelques parts, oui, on peut partager les points de vue emmis par Rivo Rakotovao, la HCC avait a maintes reprises outrepasse ses devoirs et missions.

    Il est devenu imperatif de reflechir dorenavant a leur remplacement.

    Est-il envisageable de les traduire en justice ?

  • 18 janvier à 10:07 | Ilaimena (#7897)

    Non pour piker nos assiettes non ?!

  • 18 janvier à 10:41 | Vohitra (#7654)

    Oh la, le prestidigitateur venait de passer en revue la troupe, est ce encore permis pour un demissionnaire depourvu de pouvoir ?

    Il aurait du tout simplement faire la passation symbolique

    • 18 janvier à 13:09 | Jipo (#4988) répond à Vohitra

      C ’est pour palier aux inaugurations, qui vont certainement lui manquer , après il pourra toujours passer en revue le garde robe de sa moitié , avant d’ effeuiller tous ses diplômes achetés, usurpés ou prétendus ...

  • 18 janvier à 10:50 | Vohitra (#7654)

    Il parait que Rivo Rakotovao va revenir a la presidence du Senat, la detention de pouvoir et autorite n est vraiment qu un jeu de partage dans la perception de ces gens presque honorables

  • 18 janvier à 11:03 | lysnorine (#9752)

    Re : poiuyt 18 janvier 2019 à 09:33 répond à Liberty

    Fifidianana tany amin’ny RDC : « analogie avec Mada..? »

    Feon-dakolosy somary hafa noho ny tao amin’ny Le Monde - https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/01/17/en-rdc-le-candidat-de-l-opposition-martin-fayulu-face-a-un-hold-up-electoral_5410402_3212.html

    « RDC : au delà de la victoire de Félix Tshisekedi…
    14 janvier, 2019
    Par Rodrigue Fenelon Massala, grand reporter.
    https://www.financialafrik.com/2019/01/14/rdc-au-dela-de-la-victoire-de-felix-tshisekedi/

    « [...] Fait HISTORIQUE, c’est l’OPPOSANT Félix Tshisekedi qui a été proclamé vainqueur, avec, selon la Céni, 38,57 % des suffrages...

    « Cette victoire récompense PLUS DE 40 ANNÉES de luttes politiques menées par son PÈRE, Ethienne Tshisekedi, fondateur de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS).

    « "Ayant obtenu 7 051 013 suffrages valablement exprimés, soit 38,57 % des voix, est proclamé provisoirement élu président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi Tshilombo Félix", a déclaré le président de la Céni, Corneille Nangaa.

    « Ce scénario SANS PRÉCÉDENT en RD Congo et RARISSIME en Afrique centrale, peut encore faire l’objet de recours devant la Cour constitutionnelle qui proclamera les résultats définitifs d’ici le 18 janvier eu égard au fait que l’opposant Martin FAYULU, arrivé deuxième avec 34% des suffrages, a introduit un recours en annulation...

    « Aussitôt le résultat du scrutin publié, la COALITION Lamuka portée par Martin Fayulu , créditée de 34% des voix, a catégoriquement rejeté les résultats arguant qu’il s’agissait d’un putsch électoral...

    « Depuis la proclamation du résultat des élections, nous assistons à un emballement médiatique et diplomatique du dossier électoral de la Rdc. La clameur a donné lieu à une RÉUNION DU CONSEIL DE SÉCURITÉ DE L’ONU au cours de laquelle on a pu observer une APPROCHE DILOMATIQUE DE LA GESTION DE CE DOSSIER pour éviter toute crise post-électorale.

    . [Ahoana moa no HITSABAHAN’ny Firenena Mikambana amina raharaha-pifidianana, raharaha TOKANTRANO-NA FANJAKANA MAHALEO TENA ? Satria AFRIKANINA MAINTY angaha !]

    « La Ceni qui s’est longuement exprimée sur la question de la fiabilité des résultats devant le conseil de sécurité de l’Onu a dénoncé les fakes news, la divulgation des chiffres non fondés et a mis quiconque à défi de PRODUIRE DES PROCÈS VERBAUX CONTRAIRES AUX RÉSULTATS qu’elle a PROCLAMÉS OFFICIELLEMENT dans la nuit du 9 au 10 janvier.

    « Cette pique de Corneille Nanga, le président de la Céni, était lancée sans aucun doute à l’endroit de la Conférence épiscopale du Congo (Cenco), une STRUCTURE DE L’ÉGLISE CATHOLIQUE qui a certes pris acte des résultats proclamés par la Céni mais tout en estimant que ceux-ci ne correspondaient pas avec ses observations.

    . [Tsarovana eto fa NANOHANA NY FANONGANAM-PANJAKANA tamin’ny 17-18 Martsa 2009 ny Eglizy Katôlika teto Madagasikara]

    (Hotohizana)

    • 18 janvier à 11:25 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : poiuyt 18 janvier 2019 à 09:33 répond à Liberty
      Fifidianana tany amin’ny RDC : « analogie avec Mada..? »
      Feon-dakolosy somary hafa...

      « RDC : au delà de la victoire de Félix Tshisekedi »
      (Tohiny)

      « La CONFÉRENCE ÉPISCOPALE du Congo (Cenco) EN QUESTION

      « Il sied de souligner qu’au lendemain de la fin du mandat constitutionnel de JOSEPH KABILA, le 19 décembre 2016, l’ÉGLISE CATHOLIQUE, pour préserver la paix dans le pays, INITIA LE DIALOGUE POLITIQUE qui aboutit à la signature de l’accord dit de ’’Saint Sylvestre’’ .

      « Ledit accord maintenait Kabila au pouvoir et, en contre partie, ce dernier devait nommer un premier ministre proposé par le leader de l’opposition de l’époque, Ethienne Tshisekedi.

      « La Cenco révéla à l’époque à l’opinion détenir une lettre du président Tshisekedi dans laquelle ce dernier désignait le nom du premier ministre.

      « Tshise[ke]di est mort sans que l’opinion ne sache le nom de ce fameux premier ministre. Encore un autre secret de confession détenu par la Cenco.

      « Selon nos sources, l’église congolaise n’a ménagé aucun effort, d’une part pour œuvrer à la garantie de la transparence du processus électoral mais, d’autre part, elle a tenté de jouer les BONS OFFICES ENTRE LES PRINCIPAUX LEADERS DE L’OPPOSITION en les encourageant à faire BLOC autour d’une CANDIDATURE COMMUNE face au poulain du pouvoir sortant [Emmanuel Ramazani Shadary, arrivé troisième avec 23% des suffrages exprimés].
      .
      « En effet, après l’échec de la candidature unique à Genève, l’église a tenté une MÉDIATION en pleine campagne électorale entre Félix Tshisekedi, le vainqueur, et Martin Fayulu en vu de s’accorder sur une CANDIDATURE COMMUNE au nom de la cohésion de l’OPPOSITION .

      « Une proposition rejetée catégoriquement par Félix TSHISÉKÉDI qui, selon nos sources, était PRIÉ PAR L’ÉGLISE DE SE DÉSISTER EN FAVEUR DE FAYULU . « Une position inconfortable de l’église dans la mesure où le Congo est un PAYS LAÏC et l’ÉGLISE a l’OBLIGATION et le devoir d’OBSERVER UNE NEUTRALITÉ POLITIQUE . De l’avis de plusieurs observateurs, l’église Congolaise a plusieurs fois raté les rendez-vous avec l’histoire COMME lors de la transition démocratique en 1992 APRÈS LA CONFÉRENCE NATIONALE .

      « Elle qui avait PRÉSIDÉ cette conférence, elle qui était le GARANT des résolutions de la conférence, était restée INERTE LORSQUE MOBUTU REPRIT LA MAIN EN LIMOGEANT Ethienne Tshisekedi [PÈRE] au poste de PREMIER MINISTRE alors que ce dernier fut ÉLU par les délégués de la conférence nationale souveraine.

      « La crise politique qui s’installa alors déboucha, cinq ans plus tard, sur la RÉBELLION dirigée par Laurent Désiré KABILA [PÈRE] et encadrée par le Rwanda, l’Ouganda et l’Angola .

      « Le vendredi 11 janvier 2019, s’exprimant solennellement devant le Conseil de sécurité des Nations Unies, Monsieur Marcel Utembi, le Président de la CENCO avait déclaré ceci : "La CENCO s’était dotée d’un centre de traitement des données. Elle a pu recevoir les résultats exprimés en volume par 13.110 999 sur 18 millions ce qui représentent en valeur 71,13% des suffrages valablement exprimés". Cette précision de Monseigneur Marcel Utembi veut dire que près des 5 MILLIONS des suffrages valablement exprimés avaient échappés à la comptabilité des observateurs de la CENCO ! Donc, la CENCO ne détient qu’une demi vérité de la soit disant "vérité des urnes". si on veut croire à cette SIMULATION...Au regard des faits, nous observons que la Cenco NE SE RÉFÈRE PAS AUX PROCÈS VERBAUX, car en sa qualité d’observateur, ELLE N’A PAS ACCÈS aux procès verbaux qu’on remet aux représentants de chaque candidat à l’issue des opérations électorales dans chaque centre de vote.
      (Hofaranana)

    • 18 janvier à 11:35 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Re : poiuyt 18 janvier 2019 à 09:33 répond à Liberty
      Fifidianana tany amin’ny RDC : « analogie avec Mada..? »
      « RDC : au delà de la victoire de Félix Tshisekedi »
      (Tohiny sady farany)

      « La Cenco devant le conseil de sécurité de l’ONU

      « La Cenco dans sa présentation devant les membres du conseil de sécurité affirme avoir procédé par des PROJECTIONS. Une telle MÉTHODE est utilisée pour les INTENTIONS DES VOTES notamment dans le cadre d’un sondage avant, pendant ou après le vote. LA CENCO DÉCRIT CETTE MÉTHODE POUR DÉTERMINER LE GAGNANT.. Quelle est la FIABILITÉ D’UNE PROJECTION STATISTIQUE pour déclarer un gagnant, s’interroge un diplomate africain de l’ONU qui a requis l’anonymat ?

      « Lors de sa présentation devant le conseil de sécurité de l’Onu, le représentant de la Cenco confirme qu’ils ont utilisé une PROJECTION STATISTIQUE pour déterminer le gagnant des élections présidentielles comme nous l’avons notés ci haut . Il affirme qu’ils ont utilisé un ÉCHANTILLON de 10% des bureaux de votes, soit MOINS de 8 mille bureaux de votes sur les 18 0000 pour déterminer la tendance de vote à travers toute l’étendue de la RD Congo avec une marge d’erreur de moins de 3%, et ensuite ils ont validé leur méthodologie par un autre échantillon avoisinant 71% des bureaux de vote. JAMAIS LES EXPERTS ÉLECTORAUX DE LA CECO N’ONT COMPILÉ 95% de VOTES RÉELS.

      « Le modèle de projection utilisé n’inclut pas des facteurs cachés difficiles à inclure.. « Ainsi, par exemple, les résultats de 10 bureaux de votes sélectionnés aléatoirement à Kinshasa ne pourront pas projeter le comportement des électeurs du Kasaï central ou de Goma ou de Kikwit car le vote en RDC tient compte du CONTEXTE SOCIOLOGIQUE, avec des accointances LINGUISTIQUES, accointances politiques, la notoriété du candidat, l’encrage [sic] du candidat, l’engouement (taux de participation). On ne pourra JAMAIS utiliser le résultat de bureaux de Kasai Oriental pour déterminer la tendance dans un bureau de vote à Bulungu. TOUT STATISTICIEN attestera que c’est une TACHE COMPLEXE DE CONSTITUER UN ÉCHANTILLON REPRÉSENTATIF dans le contexte de la RDC...

      « Selon une source du parquet, la requête que Martin Fayulu Madidi a déposé auprès du greffe de la cour constitutionnelle revêt un caractère plus JOURNALISTIQUE que juridique. "En effet, la vérité des urnes s’observe en toute objectivité sur l’ENSEMBLE DES PROCÈS VERBAUX ISSUS DE TOUS LES BUREAUX DE VOTE de la CENI", insiste notre interlocuteur qui souhaite garder l’anonymat pas sur une demi vérité !

      « Selon notre source, Martin Fayulu Madidi N’AYANT PAS DES PROCÈS VERBAUX DE SOURCE PRIMAIRE s’est emmené bras ballants devant la Cour constitutionnelle en s’appuyant sur les PROCÈS VERBAUX DE SOURCE SECONDAIRE, c’est à dire, CEUX DE LA CENCO ! Notre interlocuteur de la Cour constitutionnelle conclut son analyse en disant que Martin Fayulu Madidi confond "la preuve judiciaire" avec "les rumeurs et les informations distillées dans les réseaux sociaux...

      « Dans la requête de la Ceni, que Martin Fayulu Madidi accuse, cette autorité administrative déclare avoir proclamée vainqueur provisoirement Félix Antoine Tshisekedi sur la base des 18 millions des voix qui sont stockées dans les procès verbaux qui représentent les suffrages valablement exprimés par les congolais et congolaises. Par ailleurs , "SI LA CENI que Martin Fayulu Madidi accuse sans preuves matérielles et judiciaires VEUT JOUER LE JEU DU POUVOIR EN PLACE , elle peut INTRODUIRE DES PROCÈS VERBAUX QUI APPUIENT SA POSITION ET LES JUGES DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE N’Y VERRONT QUE DU FEU", rappelle cet observateur africain... »

    • 18 janvier à 15:34 | poiuyt (#584) répond à lysnorine

      Merci beaucoup Lysnorine.
      Pourriez-vous juste dire si au lendemain des récentes élections malgaches, est-ce que pareils développements auraient-pu arriver à Madagascar.

    • 18 janvier à 15:44 | poiuyt (#584) répond à lysnorine

      Merci beaucoup Lysnorine.
      Pourriez-vous dire si au lendemain des récentes élections malgaches, est-ce que pareils développements auraient-pu arriver à Madagascar.
      Merci.

  • 18 janvier à 11:09 | fandresena (#299)

    Raha tena TIA TANINDRAZANA isika ary te-hanohitra ny françafrique dia ndao samy hanamboatra akanjo na tee-shirt hoe : Izaho : TSY saribakolin’ny mpanjanatany ! Je ne suis pas un "collabos" ! Mila aharihary amin’izay ny fitiavantenan’ny mpitondra ka minia manao tsinontsinona ny mpiray firenena aminy satria mahazo tombontsoa manokana. Aza matahotra fa SAHIA !!!

  • 18 janvier à 12:04 | elena (#3066)

    Ca y est Rivo Rakotovao a quitté Ia pièce où les 3 prezida étaient réunis, il laisse la place.
    L’ex et le néo Prezida sont restés en tête à tête à huis clos.
    Signatures.
    Photos des 2 prezida à côté de laklé ,qui pour l’occasion a été modifiée, la tête de laklé a maintenant la forme du Logo de l’IEM
    revue des troupes par Hery.
    Bye Hery !

  • 18 janvier à 12:15 | Jipo (#4988)

    C’ est bien gentil à cet individu de faire le "bilan" de son CDD à présent et heureusement terminé, mais celui que j’ aurai aimé entendre c ’est celui de son prédécesseur, son silence est assourdissant , quant à la cour des comptes !!!
    COMBIEN DANS LES CAISSES ??? ! ! ! 🤑 .

  • 18 janvier à 12:27 | Ilaimena (#7897)

    In the name of toeranA ifandimbiasAna ,or do you want to see them as in 91 between Ratsiraka Zafy Albert then in 2002 Ratsiraka And RavalomanAna

  • 18 janvier à 12:29 | Jipo (#4988)

    " « aurait pu y réfléchir » voilà qui est dit !!!
    Et en prime ils ne réfléchissent pas ! un aveu , un reproche , ou juste une constatation ?
    Vous allez vous faire accuser de frondeur/conspirationniste !
    Contrairement à lui, qui à force de réfléchir rivalise avec le premier pékinois / plat de purée venu ...

  • 18 janvier à 12:45 | kartell (#8302)

    Lorsqu’on constate avec quel degré incompétences un président élu est capable d’oeuvrer durant sa mandature, on ne se faisait guère d’illusions sur le travail effectif d’un intérimaire d’autant que son job n’est pas « d’innover « mais de tenter d’assurer un semblant de continuité d’un état tourné vers d’autres préoccupations...
    Sa sénicure n’était donc pas mission impossible lorsque l’on connaît le bilan quinquennal transparent de 12, la tâche aisée de son remplaçant temporaire ne pouvait être qu’une simple continuité de ce qui n’avait jamais été entrepris !....
    Avoir goûté au pouvoir absolu ne pouvait être que l’unique consolation de cet intérimaire de luxe qui a vu dans cette unique opportunité la chance de sa vie d’avoir été ce petit maître éphémère du virtuel..
    Ces états d’âme et ces regrets de pacotille ne seront guère retenus par l’histoire, l’urgence est ailleurs dans le collectif, le laisser pour compte d’un état qui se voit aujourd’hui bien plus beau qu’hier !...
    C’est dans une hystérie générale que la plupart des médias sont en train de forger un présent et un avenir en or à ce prochain maître du pays, rien n’est trop beau pour ajouter de la dorure au personnage en oubliant son passé jeté dans la poubelle aux dénis remplie à ras-bord de nos ex...
    A flagorner de la sorte démontre à quel degré de dépendance nous en sommes rendus comme si une élection avait ce pouvoir magique de nettoyer toutes traces anciennes au point de redonner à l’élu une carrure de nouveau messie de la nation !....
    Aller trop vite en besogne nous avait pourtant déjà joué tant de déconvenues, de déceptions, voir de frustrations qu’il serait temps de se ressaisir en évitant de tomber une nouvelle fois dans le piège tendu de la facilité comme si en mauvais élève, nous n’avions pas retenu les leçons du passé !...

    • 18 janvier à 13:24 | Jipo (#4988) répond à kartell

      Vous allez un peu vite en besogne, " mauvais élèves " encore eusse-t-il fallu qu’ ils le sussent ...
      Il n’ y a que des mauvais professeurs , qui comme les élèves : tous fiers de l’ etre !
      Entre " l’ insoutenable légèreté de l’ etre," et la solution de facilité, mon coeur balance ?
      je ne donne pas cher du résultat sans être pessimiste ce dont mes détracteurs vont s’ empresser de me qualifier, (si ce n’ est conspirationniste, mais ç : je savais déjà) bien que réaliste à mes heures, mais toujours dans la minorité, ce qui fait aussi mon charme 😜 .

    • 18 janvier à 13:37 | vatomena (#8391) répond à kartell

      On verra ,on verra ; Il y a ceux qui transforment tout ce qu’ils touchent en OR et il y a ceux qui transforment en PLOMB tout ce qu’ils touchent . Depuis 50 ans nous avons que des années de plomb . ! .

  • 18 janvier à 12:50 | Vohitra (#7654)

    Miarahaba Tompoko,

    Tsikaritra sy somonga : fiara lafo vidy tsy mataho-dalana sokajy V8 no indro tazana nifamoivoy teo andapa : na ilay nampiantrano fotoana fohy dia lasa, na ilay tonga dia lasa namela hafatra, na ilay hiroso ho tompotrano, izy rehetra ireo dia samy nisitraka izany avokoa, manankarena tokoa ny Firenena ka dia ampy hahafahana misonanina.

    Filoha vaovao indray izany izao no hizaka ny fahefana sy hamaritra ny hoavin ny vahoaka Malagasy araka izay heviny. Tanora izy araka ny filazany, 44 taona, hitondra fiasa vaovao, fijery vaovao, nampanantena fiovana sy dingana goavana hivoarana @ fandrosoana, eo aminao ary izao ny fanjakana sy ny fahefampanjakana, tsy misy intsony ny sakana tsy hahafahanao hanatanteraka ilay velirano goavana, tomponandraikitra feno sy tanteraka ianao, ary ianao IRERY no tompomarika.

    Tanora ianao araka ny filazanao, tsarovy nefa fa mbola nisy tanora noho ianao efa nialoha lalana anao tamin io andraikitra mankadiry io, 39 taona ilay tantsambo fahizay, mafy fitondra izy, be hambopo, henjantanana, mafy hatoka sy lamosina, kinga sy mpandahateny, ary tsy azo norefesina mandidy. Ratra, fahantrana miavosa, Ra, hantsana ara-tsaranga no lova napetrany, fahatsiarovana mangidy eo @ tantara.

    44 taona ianao, tsy azo hosokajiana mbola ho tanora intsony izany, fehezo ambalahana ny fahamatorana, ary aoka tsy handao anao ny FANETRENTENA.

    Teny hatsipy amim-pitiavana : raha vao misy mpiara-miasa tendrenao hanampy anao, ka olona nanankarena tampoka nandritry ny tetezamita notarihinao, dia tsarovy fa manomboka eo ny tebiteby sy aloka ho an ny fanapahanao, ary tsy ho maritombina ny fitondranao.

    Mankasitraka Tompoko

  • 18 janvier à 13:37 | Behantra (#9165)

    Jero kely anie e !

    Ahoana moa no atokisana an’ity Jeannoy ity ?

    Tamin’i tenako tany Madagasikara , dia io Jeannot io no nivazavaza hoe : cyclone indray mandeha dia mirodana io làlana io

    Ary ankehitriny dia io Jeannot io ihany noho mapideradera an’i Christine , satria hono amin’i 2021 no hotokanana io làlana io

    Vakio anie io artkla io e !

    Fa raha azoko tsara izany ny tian’i Jeannot lazaina dia 2021 dia isy tapolaka matsiravina , fa i Andry
    no anao ny ’inauguration’ !

    Ny resaka mandeha izao dia hoe : akanjo inona indray no anaovan’i leity ... salaka sa ???

  • 18 janvier à 13:54 | KARIBO (#7602)

    Bonjour a toutes et tous .
    Un bilan, de ce court passage à la magistrature par intérim, est courageux de la part de RR , mais n’ est-ce pas à ses prédécesseurs à faire ce bilan ?
    Ou est-ce une manière dissimulée pour occulter la vacuité des quinquennats précédents ?
    Exemple à suivre donc , sachant qu’ à Madagascar la spécialité est de suivre ceux qui ne le sont pas .
    Autre temps autres moeurs , nous le verrons très prochainement .

  • 18 janvier à 14:43 | Milaza (#10526)

    On espère bien que l’apaisement va prendre du place à Madagascar après la passation de pouvoir entre l’ancien président de la République HERY RAJAONARIMAMPIANINA et le nouveau PREZIDA élu Andry RAJOELINA en présance du président par intérim Rivo RAKOTOVAO

    • 18 janvier à 15:18 | Jipo (#4988) répond à Milaza

      eh oui sans racoutouvaou, ça peut pas l’ faire, hery se sentirait-il esseulé, pour faire appel à racoutouvaovao , dont l’ utilité a occulté le "in" devant ?
      En fin au moins ces 2 là se repassent la balle et conservent le crachoir.
      le choix des protagonistes, leur étant totalement étranger, pour ne pas dire imposé, ressemble à un retour de bâton du berger à la bergère .
      Un renvoi d’ ascenseur en toute cordialité quoi : Medvedev/ Poutine VS vita gasy 🤢

  • 18 janvier à 15:45 | Lefona Again (#10319)

    Juste un état-d’âme venant de Rivo rrAKOTOVAO qui ne dit rien de bien "UTILE".
    Aiza ny HVM-nareo izao ? Naninona no nampiseho toetra sy fomba fanao toy ireny ianareo M RAkotovao ?
    Ireo fahadisona natao’ny deba sy le8, dia naverinareo daholo, nefa ny filoha-nareo tena nilaza fa "nanangotra" ny fomba ratsy avy amin’ny faikany !!

    Il dénonce ceci, il "regerette" celà, OK, mais avons-nous déjà oublié le forcing pour le pas dire les "valses" qu’il a fait avec "Hery fahiny" pour briguer sa place actuelle d’INTERIM ? N’est-ce pas pas RAMBO devenu fantomas sur MT ?

    Le RAMBO, son "filoha hajaina" m’a toujours fait tiquer ! je ne sais pas pourquoi ! Ohatrany lasa "omnibulé" izany i RAMBO ! Nampalahelo be !..autrement dit lasa "amputé" intellectuellement !

    ssss..resaka, resaka fotisny ihany e !

  • 18 janvier à 16:01 | Vohitra (#7654)

    Quelle est dorenavant la priorite politique du nouveau calife ?

    - referendum constitutionnel (entre autre la suppression du Senat...) ou

    - election legislative avec risque d eclosion prematuree de la coquille MAPAR ( les differents partis qui le compose vont exiger le maximum pour chacun en terme d investiture)

    Au Senat, c est le HVM qui est majoritaire avec Rivo Rakotovao comme president, alors qu a cote, l assemblee a majorite MAPAR arrive a sa date de peremption, fin de mandat d ici quelques jours.

    Ou bien miser sur la tactique de mallette bourree ?

  • 18 janvier à 16:10 | Isandra (#7070)

    "’ancien Président français Nicolas Sarkozy se trouve déjà à Antananarivo. Il figure parmi les hautes personnalités étrangères qui assisteront à la cérémonie d’investiture d’Andry Rajoelina ce 19 janvier".

    J’imagine bien que la colère de ZD est au niveau maximal,...ils doivent voir Sarkozy leur ancien président favori.

    https://www.youtube.com/watch?v=XKpttSWDJyQ&t=360s

    • 18 janvier à 16:30 | Albatros (#234) répond à Isandra

      "Haute personnalité" !!.
      Grace à ses talonnettes !. Vous n’êtes pas gentille, Sandra !.

    • 18 janvier à 16:58 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Oui vous avez vu son conseiller Guéant , 1 an ferme , des gens biens : quoi ...

    • 18 janvier à 17:26 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Presque dans tous les partis en France,...ils ont tous de problème avec la justice.

    • 18 janvier à 17:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Albatros,

      Je pense que si on avait laissé cette haute personnalité travailler deux mandats, la France n’aurait pas perdu son rang au niveau mondial, et que le gilet jaune n’aurait jamais existé,...

    • 18 janvier à 18:51 | Albatros (#234) répond à Isandra

      @ Isandra post de 17:28

      Je vous rappelle, Isandra, que Sarkosy a été éliminé par son propre camp !. En faveur d’une personne qui risque une sévère condamnation !.

      En ce qui concerne le "mouvement des gilets jaunes", je suis persuadé qu’il aurait eu lieu dès l’Eté 2017, si Fillon, Mélenchon ou Le Pen avait été élu (e) !.

      Toujours en ce qui concerne les "gilets jaunes" attendez vous à les voir bientôt, non pas sur les rond-points, vu l’état des routes à Madagascar, mais dans de nombreux endroits de la Grande Ile d’ici quelques mois.

      Comme en France, à Dago les gens commencent à en avoir marre de la classe dirigeante riche et arrogante.

    • 18 janvier à 19:29 | kartell (#8302) répond à Isandra

      @ Albatros

      C’est vrai qu’ici, Sarkozy est une référence dans un célèbre « vu mais pas pris » qui le place dans l’exemple à suivre du vieux parrain qui vient adouber....
      Sa présence, si elle se confirmait, donnerait un signe avant- coureur de ce qui risque de se tramer dans ce quinquennat, il ne manque plus que Borloo, le Colombo du solaire et les deux B de la Françafrique, Bolloré et Balkany ....
      Avant même d’être investi ça sent déjà le faisandé, il y a de quoi être inquiété ou naïf !....
      La fosse aux caimans va devenir trop exiguë avec un poids des mots et un choc des photos qui va faire date dans un pays où l’ingérence va être passée en perte et surtout en profit !....

  • 18 janvier à 17:00 | Ilaimena (#7897)

    Qu attendons nous de ces "hot personnalite" etranger vola ? Tehaka, ou fanampiana ? Fanasana hisakafo ? Depuis presque x temps, nous nous vraiment attendons in a hurry Les commencement de la realisation de velirano.
    Les pick assiettes, Les scarecrows Les condors on a assez vu. Alors par quoi il vA debuter ?
    Retouche de la constitution ? Deputation, communale ? Chips for bulls and rustlers RN 44 and sns. it s time for working be loatra izay fety sy fankalazana izay since Xmas NY lany mamdritry propaganda manginy fotsiny NY vola mivoaka no betsaka fa NY miditra ????.....

    • 18 janvier à 17:32 | Isandra (#7070) répond à Ilaimena

      Coup de pouce et piston,...!

  • 18 janvier à 18:01 | Jipo (#4988)

    @ isandra , quelle mentalité !!!

    • 18 janvier à 18:38 | Ilaimena (#7897) répond à Jipo

      Peut etre le hot personnalite va mettre la ceremony sous l’auspice de Masindahy kadhafi et bienheureux Bongo Elle veut dire pour le coup de puce

  • 18 janvier à 19:16 | betoko (#413)

    J’ai pas entendu la félicitation émanant de Didier Ratsiraka ,serait il présent demain à Mahamasina Est il en voyage ,il n’a pas la forme ?

    • 18 janvier à 22:03 | Jipo (#4988) répond à betoko

      Il peut se les foutre au Q !!!
      ses observations j’ attend avec impatience son épitaphe :
      ici repose une ordure qui ne refoulera plus !

  • 19 janvier à 00:17 | lysnorine (#9752)

    @ poiuyt 18 janvier à 15:34 .
    Re : Élections en RDC « analogie avecMadagascar » ?

    « Pourriez-vous juste dire si au lendemain des récentes élections malgaches, est-ce que pareils développements auraient-pu arriver à Madagascar ».

    Quelques différences fondamentales entre la RDC (Kinshasa) et Madagascar qui permettent à chacun de répondre à la question : le contexte politique respectif où s’est déroulée l’élection présidentielle.

    [1] Les jeux étaient faits d’avance à Madagascar, ce que Ravalomanana et co. n’ont pas voulu ou su (?) voir. Le peuple Malagasy aurait pu faire l’économie d’une parodie d’élection qu’une majorité - les abstentionnistes - a d’ailleurs rejetée d’avance. Tout a déjà été vérouillé pour assurer l’élection du candidat de la France et de la communauté internationale, Andry Rajoelina. :

    1.1 la mise à la porte du PM Solonandrasana pour mettre en place leur homme de paille Ntsay Christian chargé uniquement de cette mission, par l’USURPATION des pouvoirs du peuple- confiés à ses élus chargés de l’Exécutif et du Législatif- commise par le PRÉSIDENT de la HCC dans une DÉCISION POLITIQUE, anticonstitutionnelle, ne relevant en aucune manière de ses attributions :

    (i) DÉCISION ("DIKTAT" !) n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 Relative à une requête en déchéance du Président de la République Hery RAJAONARIMAMPIANINA, notamment ses articles 4, 5, 7, 8, 11, 13, 14 ; http://www.hcc.gov.mg/decisions/d3/decision-n18-hcc-d3-du-25-mai-2018-relative-a-une-requete-en-decheance-du-president-de-la-republique-hery-rajaonarimampianina/ ;

    (ii) AVIS n°03-HCC/AV du 1er juin 2018 concernant une demande d’avis sur la signification de la Décision n°18-HCC/D3 du 25 mai 2018 relative à une requête en déchéance du Président de la République », où le président de la HCC RÉAFFIRME ses USURPATION et AUTO-ATTRIBUTION des pouvoirs d’ÉTAT dont l’EXERCICE a été conféré par le peuple souverain à ses SEULS ÉLUS chargés du POUVOIR EXÉCUTIF et des POUVOIRS de LÉGIFÉRER et de CONTRÔLE de l’EXÉCUTIF, notamment dans ses « considérants » 4, 5 et 9 ; http://www.hcc.gov.mg/avis/avis-n03-hcc-av-du-1er-juin-2018-concernant-une-demande-davis-surla-signification-de-la-decision-n18-hcc-d3-du-25-mai-2018-relative-a-une-requete-en-decheance-du-president-de-la/ ;

    1.2 l’institution au préalable - comme partout ailleurs en Afrique néo-coloniale- de la CENI à la solde de l’ex-puissance coloniale et de la communauté internationale qui la financent, DÉPOUILLANT l’ÉTAT - le ministère de l’Intérieur- de ses prérogatives habituelles et importantes ; la mise en place d’un système de vote et de dépouillement des votes favorisant la fraude tout en rendant difficile son contrôle (ex.multiplication des bureaux de vote = 25 000 ).

    [2]
    - Le président de la RDC - JOSEPH KABILA - et son gouvernement n’émanent pas de la France ou des puissances « occidentales » (au sein de l’OTAN et/ou de l’Union européenne)) qui s’affublent abusivement du titre de « communauté internationale », CONTRAIREMENT à NTSAY et son gouvernement, leur polichinelle.

    - De même son candidat - car il lui était interdit de se représenter -, son ministre de l’Intérieur, Emmanuel RAMAZANI SHADARY, est HONNI par cette « communauté internationale » CONTRAIREMENT au candidat du pouvoir mis en place à Madagascar, Andry Rajoelina. Il convient de bien noter qu’Emmanuel Ramazani Shadary, candidat du POUVOIR en RDC, n’est arrivé qu’en TROISIÈME position (avec 23% des suffrages exprimés) derrière le candidat de l’OPPOSITION (que l’on peut qualifier de « NATIONALISME HISTORIQUE » en RDC) - Félix TSHISEKEDI (fils), arrivé en tête et le candidat de la Communauté internationale et de l’ÉGLISE CATHOLIQUE, Martin FAYULU, l’HOMOLOGUE d’OUATTARA en Côte d’ivoire ou d’Andry RAJOELINA à Madagascar.

    - Martin FAYULU est un ancien cadre du groupe pétrolier Exxon-Mobil dont il a été directeur général en Éthiopie.

    La France a saisi rapidement le Conseil de Sécurité des Nations-Unies pour dénoncer avec ses alliés une fraude électorale qui aurait permis l’élection de Félix TSHISEKEDI au détriment de leur candidat Martin FAYULU.

    Bien entendu, l’Union africaine (UA), conforme à ses traditions de SERVILITÉ vis-à-vis de la France, de la FrançAfrique, et de la prétendue communauté internationale, s’est empressée d’épouser la thèse du hold-up électoral, déjà claironnée par ailleurs par ce qu’on appelle la « PRESSTITUTE » qui domine les mass media à l’échelle mondiale. Cette levée de bouclier est bien sûr associée à une campagne de DÉNIGREMENT SYSTÉMATIQUE du candidat élu, Félix TSHISEKEDI.

    Il est clair que pareil « développement » n’aurait pas pu et ne saurait se produire à Madagascar vu que Ravalomanana Marc, le candidat battu par le candidat marionnette de la France et de la communauté internationale, n’avait pas leur faveur et ne saurait être catalogué parmi leurs créatures.

    • 19 janvier à 01:34 | Albatros (#234) répond à lysnorine

      Bonsoir Lysnorine !.

      Deux petites remarques :

      - "Martin FAYULU est un ancien cadre du groupe pétrolier Exxon-Mobil dont il a été directeur général en Éthiopie." !!!.
      Cela veut-il dire que c’est un "pourri" ?!. Un ancien Dj propriétaire d’une chaine de télévision a-t-il plus de "valeur" à vos yeux qu’un ancien cadre d’une multinationale ?!. Vous dites que Martin Fayulu était le candidat de la France !. Pourtant il était cadre chez "Exxon-Mobil" !. Pas chez Total !.

      - Vous dites : "Bien entendu, l’Union africaine (UA), conforme à ses traditions de SERVILITÉ vis-à-vis de la France, de la FrançAfrique" !. Je vous rappelle que dans l’UA il y a des pays comme Moroni, l’Angola, le Botswana, l’Egypte, l’Ethiopie, le Ghana, le Kenya, le Nigéria,....... qui sont loin de ce que vous appelez la France-Afrique !. Et pourtant ils se posent des questions sur l’élection de Félix TSHISEKEDI !.

    • 19 janvier à 06:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à lysnorine

      Bonjour Albatros,
      Comme réponse de la part de lysnorine, vous n’avez droit qu’à d’autres articles copiés et collés avec sa vision de la France Afrique, le nombril du monde.

    • 21 janvier à 08:23 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @ Albatros 19 janvier (2019) à 01:34 répond à lysnorine
      Quelques observations sur vos remarques :
      1) « Vous dites que Martin Fayulu était le candidat de la France ! Pourtant il était cadre chez "Exxon-Mobil" !. Pas chez Total ! »
      Relisez bien ce qui a été écrit :
      « La France a saisi rapidement le Conseil de Sécurité des Nations-Unies POUR DÉNONCER AVEC SES ALLIÉS une fraude électorale qui aurait permis l’élection de Félix TSHISEKEDI au détriment de LEUR candidat Martin FAYULU. »
      Ce qui signifie : Martin Faylu EST le candidat de la France ET de ses ALLIÉS au sein de groupement d’États qui s’arroge le titre de « communauté internationale », comme l’OTAN ou l’Union Européenne.

      2) « Cela veut-il dire que c’est un "pourri" ?! »
      Sans aucun doute, ceux qui ont eu ou ont pu avoir le priviège de cotoyer les sociétés transnationales, par exemple, l’une quelconque des fameuses « sept soeurs » dans le domaine pétrolier, savent exactement de quoi ça retourne pour ce qui concerne la promotion et la mise en oeuvre de leur POLITIQUE IMPÉRIALISTE TRADITIONNELLE en AFRIQUE qui continuera toujours de... SOMBRER sous leur poids, sans aucune perspective « d’émergence » (terme à la mode depuis sa création en 2001 par Antoine van Agtmael, alors directeur adjoint du département des MARCHÉS FINANCIERS à la SFI -Société Financière Internationale- du groupe de la Banque mondiale, mais impropre pour qualifier des économies africaines - tant dans le présent que dans un futur à plus ou moins long terme - car les spécialistes ne l’appliquent généralement qu’ à 4 pays du BRICS : le Brésil, la Chine, l’Inde et la Russie ).

      3) « l’Union africaine (UA), conforme à ses traditions de SERVILITÉ vis-à-vis de la France, de la FrançAfrique... »
      D’une part, votre remarque a omis « ET DE LA PRÉTENDUE COMMUNAUTÉ INTERNATIONALE » dans la relation de ce qui a été écrit.
      D’’autre part, « les traditions de SERVILITÉ » évoquées concernent clairement et, au premier chef, l’UNION AFRICAINE et non pas tel ou tel État francophone ou anglophone.

      Enfin, sans qu’il y ait besoin de revenir sur la réaction de l’UA face à l’assassinat de Khadafi, pour appréhender sa « SERVILITÉ » traditionnelle, les extraits suivants de la relation du discours de LULA, l’ancien président du Brésil, invité au sommet de l’Union africaine à Malabo (Guinée Equatoriale), en juillet 2011, sont particulièrement significatifs :

      « Lula aux Africains : CESSEZ DE BAISSER VOTRE PANTALON devant les occidentaux »
      http://alainindependant.canalblog.com/archives/2011/07/09/21576909.html

      « Suivant l’exemple de l’Amérique Latine, l’Afrique devrait décider de prendre sa VRAIE INDÉPENDANCE qui est AUX MAINS DES OCCIDENTAUX. Le continent Africain qui est riche de gisements minéraux et de terre fertile, aurait en effet toutes les potentialités pour devenir la première puissance économique planétaire , mais elle est encore OPPRIMÉE SOUS LA COUPE COLONIALE DES GRANDES PUISSANCES de la terre. Ce sont les paroles de l’ex -président brésilien LULA DA SILVA...

      « Lula a invité les chefs d’Etat à ouvrir les yeux sur ce qui se passe en Afrique ces derniers mois, en LIBYE et en CÔTE D’IVOIRE : l’INTERFÉRENCE DE LA FRANCE ET DES ÉTATS-UNIS constitue un sérieux DANGER pour la SOUVERAINETÉ africaine et pour les FUTURES GÉNÉRATIONS....

      « Lula a accusé les chefs africains d’être avides , assoiffés de pouvoir, de trahir leurs propres pays et SURTOUT D’ÊTRE LES SERVITEURS DE L’OCCIDENT, qui saccagent le continent noir et déciment sa souveraineté. Critiquant le fait que les leaders africains qui sont ARRIVÉS AU POUVOIR par un COUP D’ÉTAT ou par le VOULOIR des puissances occidentales, il a ensuite dénoncé le monopole des 5 pays du monde. ajoutant que : L’UNION AFRICAINE (majuscule dans le texte) a 1,4 milliard d’habitants...et c’est inconcevable que les USA, LA FRANCE, LA CHINE ,LA RUSSIE ET LA GRANDE BRETAGNE (majuscules dans le texte) dictent la loi au conseil de securité de l’ONU ! ...

      « Il a déploré le fait que l’UNION AFRICAINE soit FINANCÉE seulement par 5 pays africains et le reste PAR DES DONS OCCIDENTAUX . Par conséquent, pour cela , l’UA NE PEUT PAS défendre les interéts de l’Afrique et AVOIR UN POIDS au niveau international. C’est cette même UA qui LÉGITIME les COUPS D’ÉTAT, les RÉBELLIONS ou ACTIONS ILLÉGALES pour l’obtention du pouvoir en Afrique, ignorant la volonté du peuple et la finalité des élections....

      « Un silence d’ombre dans la salle de l’UA où les PRÉSIDENTS qui sont les TALONS DE L’OCCIDENT étaient nombreux, en l’occurrence ABDOULAYE WADE du Sénégal qui a séjourné à Benghasi pour reconnaitre le gouvernement des rebelles, BLAISE COMPAORE du Burkina Faso qui a soutenu la rebellion de OUATTARA en Côte d’Ivoire contre GBAGBO, YOWERI MUSEVENI de l’Uganda qui combat les AL Shabaab en Somalie , PAUL KAGAME du Rwanda qui saccage pour le compte de l’Occident et puis SASSOU N’GUESSO du Congo Brazzaville, IDRISS DEBY du TCHAD, PAUL BIYA du Cameroun, FAURE GNASSINGBE du Togo, ODINBA ALI BONGO du Gabon et le dernier recruté qui s’est ajouté à la dépendance des puissances de l’oppression ALLASSANE OUATTARA de la Côte d’ivoire ! »

  • 19 janvier à 06:11 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    « Personnellement, le gouvernement de coalition n’est à mon goût », a-t-il déclaré. « Ceux qui ont élaboré la Constitution », ou encore peut-être bien ceux qui ont adopté les dispositions ayant conduit à ce gouvernement de coalition par le biais d’une décision de justice, « aurait pu y réfléchir », a ajouté Rivo Rakotovao en toute prudence, bien que le message s’adresse clairement aux actuels membres de la Haute Cour Constitutionnelle (HCC), qui, ces derniers temps, ne sont pas à l’abri des critiques acerbes des citoyens.
    Ce qu’on devait reprocher à la HCC c’est son accointance avec le régime HVM dont RR est le ténor :
    La non application de l’article 54 qui a favorisé l’HVMisation
    La demande de déchéance à l’endroit du PRM, recevable et fondé dont l’avis de la HCC y afférente a favorisé encore le HVM avec son pacte de responsabilité sans oublier le dernier qui a mis en place le gouvernement de coalition avec le HVM même sans accord politique.
    De quoi se plaint encore RR ? Peut-être qu’il regrette que HR n’a pas été déchu dès la première demande qui l’aurait consacré plutôt que prévu avec un boulevard devant lui (être un candidat à une élection présidentielle anticipée).
    Mais RR se croyait au-dessus de tout , lui qui n’était autre qu’une personnalité désignée pour l’ensemble de sa carrière politique " bien remplie" : Va-t-il honorer de sa candidature au nom du HVM les prochaines échéances électorales ou restera-t-il une poule mouillée en osant pas affrontée la vérité des urnes ? Qui vivra verra.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS