Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 15 août 2018
Antananarivo | 01h28
 

Politique

HVM

Rivo Rakotovao se prépare à l’intérim de Hery Rajaonarimampianina

mardi 31 juillet | Ny Aina Rahaga

Le président national démissionnaire du parti présidentiel Hery Vaovao ho an’i Madagasikara (HVM) est revenu sur le motif de sa décision hier en affirmant qu’il se préparait désormais à l’intérim au poste de chef de l’Etat. Mais sa démission serait également motivée par une stratégie du parti afin de préparer au mieux l’élection présidentielle. Une déclaration qui confirme à demi-mot certes, la candidature de l’actuel président de la République Hery Rajaonarimampianina à la course à la magistrature suprême pour sa propre succession. D’autant plus que le dépôt de candidature s’ouvrira demain 1er Aout.

Toutefois, Hery Rajaonarimampianina a souligné à plusieurs reprises qu’il avait besoin de sangs neufs pour lutter contre la pauvreté. Reste à savoir si cela augure d’autres changements au niveau du parti au pouvoir. Pour l’heure, le nom d’Onitiana Realy, ancienne ministre de la population, circule comme étant celle qui remplacera Rivo Rakotovao et qui mènera la barque HVM durant les élections. Pourtant, cette dernière lors d’une émission télévisée avait déclaré ne pas être membre du parti mais uniquement investie d’une mission par le président de la République.

72 commentaires

Vos commentaires

  • 31 juillet à 09:57 | Eloim (#8244)

    Tout le monde peut se tromper incessamment, parce que ce PRM Hery Rajao joue toujours le malin avec l’appui des personnalités influentes du pays sans qu’on les cite nommément pour ne pas réveiller la susceptibilité des siens. Qui ne sait que celui-là est un homme imprévisible et il en est fier de son comportement d’être omniscient (excusez moi pour le terme), polyvalent et très pédagogue ? ...
    Pourtant, diriger un pays est tout autre chose selon certains observateurs, une conviction, un métier qui, peut être, n’a rien à voir avec ce dont on a eu dans chaque petit crâne. Peut être aussi indépendamment de ce qu’on nous a inculqué. Du subconscient ? Du vécu ? ... Qui sait !
    En revenant à nos moutons, prônez partout ses « fisandratana 2030 », son intention de revenir au pouvoir à sa propre succession est fort probable. Mais, être convaincu de son succès aux urnes en est tout autre chose. Des critiques se fusent partout à son endroit et sa crédibilité se dégringole incessamment. L’ironie et autant de reproche se joignent vite à son nom, à sa personnalité ... sans trop s’élancer dans la diffamation, du mimisme ou quoi !
    La grande question est : comment accorder une seconde chance à celui qui a violé de façon répétée et est sanctionné par la plus haute juridiction du pays ? Pour jouer la neutralité, cette question concerne tous ceux qui prétendent (favoris ou pas) briguer le « fauteuil » de la plus haute magistrature du pays.

    • 31 juillet à 10:12 | rayyol (#110) répond à Eloim

      Il est malin S il ne l avait pas été il serait disparu depuis longtemps Ce n est pas que ses adversaires n ont pas essayer Mais il a reussi a se faufiller hors de tout les pieges tel un serpent Que voulez vous ou pouvez vous faire sans aucun depute Il a naviger du mieux qu il a pu Si jamais il obtenait un mandat clair avec sa propre équipe Ce serait tout autre chose A voir peut etre

    • 31 juillet à 11:01 | RAMBO (#7290) répond à Eloim

      Tout le monde peut se tromper incessamment, comme le laitier qui voulait jouer au malin avec ses milliards et l’appui des personnalités influentes du pays sans qu’on les cite nommément pour ne pas réveiller la susceptibilité des siens. Qui ne sait que celui-là est un homme imprévisible et il en est fier de son comportement d’être direct et maladroit et loin d’être pédagogue de par son origine paysanne ? ...
      Pourtant, dirigeait un pays et c’est tout autre chose selon certains observateurs, une conviction, un métier qui, peut être, n’a rien à voir avec ce dont on a eu dans chaque petit crâne. Ce n’est pas parce qu’on a du succès dans les affaires qu’on prétend pouvoir diriger un pays. Peut être aussi indépendamment de ce qu’on nous a inculqué. Du subconscient ? Du vécu ? ... Qui sait !
      En revenant à nos moutons, prônez partout ses ambitions, son intention de revenir au pouvoir n’a aucune chance d’aboutir. Le métier de politique est le plus ingrat de tous les métiers… Le Président actuel Hery Rajaonarimampianina qui a su donner le meilleur de lui-même en sait quelque chose. Etre convaincu de sa popularité est une chose et être convaincu de son succès aux urnes en est tout autre chose. C’est valable aussi pour Andry Rajoelina. Des critiques ne servent plus à rien à son endroit à Marc Ravalomanana parce que sa crédibilité s’est dégringolé incessamment à Antananarivo et à travers toute l’ïle. L’ironie et autant de reproche se joignent vite à son nom, à sa personnalité ... sans trop s’élancer dans la diffamation, du mimisme ou quoi !
      La grande question est : comment accorder une seconde chance à celui qui a volé de façon répétée et était sanctionné et vomis par le peuple ?

      Version originale.

    • 31 juillet à 13:18 | manga (#6995) répond à Eloim

      Rambo,
      Merci d’avoir répondu à mon post de la veille,
      Et merci de nous faire sous-entendre que la nomination de NTSAY Christian à ce poste n’a pas été du goût de son altesse.
      Et encore mille fois merci d’admettre que le courant ne passe jamais entre les deux tenants de l’exécutif.
      En vous priant d’envisager le plus pire des cas dés la première seconde où Rajao déposera sa démission.
      Rivodoza n’est là que pour la continuité, en d’autres termes : sans portefeuille à part le côté symbolique des choses.
      Finis les inaugurations bidons, les visites de chantier en tant que maitre d’ouvrage, les blocs vidés de sens, la miette qui reste a lécher est celle du fisandratana 2090.
      Mais, je ne vois en quoi RAVALO est incriminé dans le présent cas de figure ?
      Vous avez usé vos culottes pour le dénigrer mais en vain...
      Charognard s comme vous l’êtes vous menez une campagne haineuse a son encontre, de peur que ce serait ce dernier qui vous battra au second tour puisque la démocratie ne figure pas dans votre dico.
      Passons à la seconde hypothèse où le lapinou qui va lui demander la clé qu’il lui a transmise !!!
      Et la troisième est telle que vous alliez sûrement vous suicider si les trois sont éliminés dès le premier tour ;puisqu’au moins la moitié des administrateurs civils iront jusqu’à déposer leur démission. Des dossier compromettants qui vont être remis aux institutions concernées en main propre par le PM lui-même.
      Vous avez pensé avoir tout mobilisé du côté logistiques, toutefois tout semble présumer que 90% des réalisations s’écroulent comme un château de cartes et qui mettront la vie du président que celles et ceux qui l’accompagnent en enfer..
      Le sang nouveau dont on parle ici c’est quoi si ce n’est pas les trip.billets de votre espèce.
      Non Rambo, mettez un peu d’ordre dans votre cervelle et raisonnez-vous comme un citoyen pourvu de sens. Tout ce qui sort de vos neurones ne sont que du vomis.

    • 31 juillet à 14:35 | tojo (#10300) répond à Eloim

      En tous cas, c’est lui qui nous a sorti du crise et il a remet notre pays dans la course. Les différentes relations internationales sont revenu et voire même s’améliorer. Alors pourquoi ne pas lui laisser l’opportunité de terminer ce qu’il a commencé pour connaitre les développements qu’il nous a promis ?

    • 31 juillet à 15:07 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Rambo,

      « Version originale » ???

      J’ai du mal à vous traduire devant la justice pour ça. Je ne sais pas si à Madagascar, il y a un organe qui s’occupe de la propriété intellectuelle qui protège les auteurs ou propriétaires aux contrefaçons ou copies des oeuvres d’autrui ?

      Rambo, c’est quoi, ce délire ?

      J’ai failli de ne pas répondre à de telle ineptie MAIS il est temps maintenant de mettre au clair la vraie version des faits. Ce n’est pas l’oeuvre du hasard que vous vénérez trop votre mentor Rajao, et ça depuis son investiture. Je ne parle pas du copier-coller, mais vous formez bien une BELLE équipe championne du PLAGIAT. Est-ce que je m’abuse d’en citer un ? Ce n’est pas la peine, tout le monde le sait, tout parle en soi ! Que dit le fameux adage : « ce qui se ressemble, s’assemble » ? Excusez cher Rambo d’en arriver là.
      En répondant à ma contribution, vous citez souvent le nom de Ra8 comme pour dire que je suis un partisan ou sympathisant du TIM. Faux et archi-faux ! Pour vous qui ne voyez que le bout de votre nez, opposer à l’HVM et en particulier de Hery Rajao se traduit si facilement comme partisan de Ra8. Et pourquoi pas de Rajoel, ou d’Omer Beriziky ou autres candidats de taille et d’envergure ?
      Soyez honnête et n’essayez pas de détourner l’attention du peuple malgache, il s’agit là de parler de la candidature ou non de votre mentor. Pourquoi prendre le risque de perdre une élection « perdue d’avance », car la cote de popularité de votre gourou tombe si bas depuis qu’il était déchu de son pouvoir selon la récente et dernière décision de la HCC du 25 mai dernier.

    • 31 juillet à 15:25 | Eloim (#8244) répond à Eloim

      Tojo,
      Le fait de mettre le pays sur le rail du concert des nations ne veut pas dire qu’il a pu fouler comme insignifiante la Constitution avec laquelle il s’en est assermenté, de veiller et de respecter comme à la prunelle de ses yeux ? Un PRM à ce que tout le monde le sache, mettez ça dans votre tête, n’a pas le droit à l’erreur, malgré ce que dit l’adage : « l’erreur est humaine » ? C’est inadmissible et inacceptable ! Gouverner c’est prévoir, alors durant quatre ans et quelques poussières de mois, Hery Rajao nous a déjà montré la limite de ce dont lui il est capable. Plutôt, le niveau de vie des malgache ne fait que se dégringoler. Maintenant, le peuple malgache vit dans une « INCOMPREHENSION » totale (excusez moi d’utiliser ce terme qui parle de banalité pour quelqu’un qui reste figé, immuable, ...). Arrêtez de trop philosopher en racontant des litanies de prise de conscience alors que derrière tout ça l’on prêche fort probablement d’avoir l’encens de l’acte du « prosélytisme » ou clientélisme politique.

  • 31 juillet à 10:13 | Isandra (#7070)

    Peau neuve ?

    Hery vaovao n’est pas aussi vielle que ça, ils n’ont que 5 ans et sont tous presque nouveaux, mais, ils ont apprises et reprises avec célérité les vielles mauvaises habitudes et les vieux agissements de leur prédécesseurs,...de ce fait, ils se sont vieillis vite, comme s’ils étaient au pouvoir même durée que Ratsiraka.

    • 31 juillet à 10:26 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Pourquoi parce ce que tout ce qui était disponible ce sont les memes rapaces que sous Andry Pas trop de choix dans la poubelle tout du recycles casses Celui qui aurait essayer de faire mieux tout en observant la constitution a la lettre N aurait pas fait long feu Ceci est une realitee

    • 31 juillet à 10:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rayol,

      Vous dites n’importe quoi, Rajao a fait le recyclage, il prenait partout des gens d’anciens régimes, Ravalo, Ratsiraka, etc. Il s’est mis à dos presque toute l’équipe de Andry, sauf Maharante & cie.

    • 31 juillet à 11:22 | Eloim (#8244) répond à Isandra

      Peut être, il a voulu se débarrasser de son ancienne équipe, celle qu’il considère comme perdante en dressant son bilan « assez maigre » de sa première mandature, malgré les tapages médiatiques racontant du n’importe quoi de ses « zava-bita ».
      Quoi qu’il dise, sa popularité a été déjà affectée. Donc, il n’a aucune chance de revenir au pouvoir SAUF « vol autorisé » avec la complicité de la CENI et/ou ses SBIRES éparpillés partout dans les collectivités décentralisées (Maires, Chefs de district, Chefs de région, des démembrements de la CENI dans les régions, ...) formés et agis à cet effet.
      Hery Rajao et Boay kely entretiennent le suspens quant à leur candidature. Pourquoi ? Parce qu’ils ne veulent pas perdre cette élection, raison pour laquelle ils mesurent ENCORE la profondeur de l’eau avant de s’élancer à la traversée. C’est le rôle majeur de faire des pré-campagnes, non ? Dubitatifs !

    • 31 juillet à 14:33 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Isandra tres difficile de départager les pourris des non pourris
      Presque tout ceux qui gravitent dans ce cercle ne valent pas grand chose
      Voyons voir quel genre d équipe Andry va proposer
      Pour le moment ce que j en sait c est du pareil au meme
      J ai des yeux et j observe On se dirige tout droit vers un remake
      C est cela le choix Les zero ou les zero + nouvelle version .
      + L indecision Il n a rien d un politicien et n en sera jamais un Pas plus que Ravalo ne peut etre autre chose qu un voleur de poule Voici ce qui attend les Malgaches Hery je ne sait pas c est a voir Disons qu il a agi avec un certain discernement quoiqu’ il n avait pas les coudées franches Il se battait continuellement pour son poste pas facile d etre efficace dans ces conditions A moins d d un miracle Ceci augure pour un retour en arrière

    • 31 juillet à 15:07 | tojo (#10300) répond à Isandra

      Maro ireo rafitra vaovao tsara sady nahaomby saingy maro koa ireo mpanoso-potaka sy mpandoto rano. Maro no nanenjika sy nikasa andrava nohon’ny fialonana fotsiny tsotra izao.

    • 31 juillet à 15:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rayol,

      Pour savoir à peu près, quelle équipe, Andry travaillera . Consultez ce site :

      http://iem-madagascar.com/

    • 31 juillet à 15:38 | arsonist (#10169) répond à Isandra

      Le lapinou travaillera avec
      des défenseurs des centrales nucléaires à bâtir à Mada
      des chercheurs de crédit à hauteur de 90 milliards de dollars par an.

      Les générations futures rembourseront.

    • 31 juillet à 16:39 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Masin-joany,

      Les dettes sont utiles si vous les utiliser à bon escient.

      Par ex : une dette pour des infrastructures pour désenclaver une région productive laquelle a pleine des produits exportables, etc, des dettes pour l’électrification des toutes les régions de Madagascar, région électrifiée, facile à développer,...les hôpitaux, les écoles, etc.

      Tout cela, ce sont des bons crédits.

  • 31 juillet à 10:15 | ratiarison (#10248)

    Milaza ho MPIVAVAKA mafana fo kanefa mpiatsara-velatsia : mpandevin-tay an-tsalaka ****toy any andrian-dreraka RAMBO***ampy izay miala 2mois sisa dia : BYE ***BYE hianareo ry RIVO RAKO***sy ny FORONGONY mpitanty ran-kena no betsaka : BYE ****BYE ry ZAREO O !!!!Veloma ny any Kamoro fa ny tany dia be sorisory !!! HO avy LE-VALOOOOOOO EEEEEEE !!!!!!! samy tsara !

    milaza

    • 31 juillet à 14:20 | komi (#10299) répond à ratiarison

      Ny mpanenjika afarra foana fa tadidio. Ny filoha Hery na maro mpanenjika ary dia nanohy ny asa foana ary mbola hanoy izany izy. Ary porofony amin’izao fa tsy matahotra fifidianana ny antoko tarihiny

    • 31 juillet à 15:11 | tojo (#10300) répond à ratiarison

      Ny gasy anie oa mora manadino ee. Sady izay ataonao eo tsy maintsy misy manakiana foana ary tsy maintsy misy tsy faly aminao foana eo tadidio zay. Ny soa vita sy ny fivoarana jerena fa aza faly ny anenjika fotsiny ee.

    • 31 juillet à 16:12 | donia (#10353) répond à ratiarison

      Marina fa tsy de misy azo hinoan-teny intsony ny mpanao politika rehetra @ maha politisianina azy izay , ka izay indrindra no mahatonga ny hoe ny asa vita hfampitsarana,samy mahay mampanantena avokoa fa vitsiana ihany no mahatanteraka, dia ny vokatry ny asa no hijerevana izany.

    • 31 juillet à 16:39 | Nomena (#10351) répond à ratiarison

      Raha i LEVALO no antenaina dia aleo miandry ny nifin’ny akoho haniry, ary izany levalo izany dia olona anisan’ny nanimba ity firenena ity ary namono olona betsaka teto amin’ny firenena.

    • 31 juillet à 17:34 | jayo (#10317) répond à ratiarison

      ny fifidianana no tena ahafahana milaza sy mampiseho izay tena mbola mamim-bahoaka ry Tiarison a, ary tokony hanaiky an’io daholo ny Malagasy satria efa leo korontana ny vahoaka @toe-draharaha misy ankehitriny ary tokony hilamina tsara sy maahay mankasitraka ny rehetra ao arinan’io

  • 31 juillet à 11:08 | Turping (#1235)

    L’Ironie : « Toutefois, Hery Rajaonarimampianina a souligné à plusieurs reprises qu’il avait besoin de sangs neufs pour lutter contre la pauvreté..... ».
    - Comme si Hery le bon président (mou ) a toujours été entouré d’une bonne équipe comme Ra-Claudine , Mbola Rajaonah ,.... pour expliquer cette situation calamiteuse .Apparemment ,cette manoeuvre dilatoire au sein du parti HVM n’épate plus personne . Désormais ,cette course à la présidentielle réservée aux ténors du pouvoir actuel est déjà lancée .Rajoelina était déjà en lice depuis un certain moment .Les bras de fer entre les deux belligérants s’annoncent rude.
    - Si on interroge les malgaches :ce qui les intéresse c’est le changement de leur quotidien et d’avoir des dirigeants ,des vrais élus locaux qui s’occupent réellement de leur sort.Le rêve est toujours permis dans un pays qui n’avance pas !
    - Compte tenu de la situation actuelle ,le pays a vraiment besoin d’un changement radical . Nous avons plutôt besoin d’un nouveau mode de gouvernance en rupture avec celle qu’on a connue depuis 4 décennies au moins .
    - Pourtant la recette d’un nouveau programme sociétal en marche pour combattre la corruption ,la pauvreté ,.. .personne n’ignore et devrait être le sujet à débattre . Pour ce faire ,tous les candidats sont conviés à mener une bataille sans merci ,.
    Deuxième ironie : Pour l’heure, le nom d’Onitiana Realy, ancienne ministre de la population, circule comme étant celle qui remplacera Rivo Rakotovao et qui mènera la barque HVM durant les élections.
    Pourtant, cette dernière lors d’une émission télévisée avait déclaré ne pas être membre du parti mais uniquement investie d’une mission par le président de la République.

    - Onitiana avait déclaré ne pas être membre du parti mais prête à s’occuper sûrement d’un portefeuille ministériel si Hery sera réélu.Ce qui n’est pas improbable .

    - Cette attitude « caméléon » où la politique sert pour l’opportunité fait partie du non avancement car le pays a besoin justement d’un ou des parti(s) avec des vrais programmes respectifs solides pour redresser ce pays .On a parlé de« refondation » sans se poser la question : Comment éradiquer les mauvaises gouvernances successives ,les mauvaises pratiques ? où le sort du peuple malgache est pris en otage par la gabegie des politicards véreux ,leurs intérêts sans promouvoir le collectif .Ce changement bien sûr ne devrait pas être soumis sous la condition sine qua none du FMI ni l’aval de la communauté internationale mais pour les intérêts du peuple malgache .

    • 31 juillet à 14:39 | rayyol (#110) répond à Turping

      Il a vraiment besoin de sang neuf C est la le probleme de Madagascar Rien de fiable Tous menteur pourris ou voleur Ils virent leur casquette de bord aussi vite que vous pouvez vous retourner Voici tout ce qu il y a Que peut faire un leader dans ces conditions Personne de bien ne veut s impliquer tous tiennent a leur reputation

    • 31 juillet à 15:24 | tojo (#10300) répond à Turping

      Ny zavatra rehetra ataony anie tsy voatery hoe ho azy irery ihany ee, ilaina koa ny mijery ny zavatra aminy lafiny tsara fa tsy voatery hoe ratsy foana vo misy fihovana. Mila fanovana sy fivoarana ny firenena ka izay no tanjona ho katsahina.

    • 31 juillet à 17:37 | jayo (#10317) répond à Turping

      izay ahitana vahaolana sy hampandrosoana ny firenena no tokony tskahina ary ny malagasy dia tokony hiray hina fa tsy mifanaratsy sy mifapitsikera satria izany no tena mbola tsy mampandroso

  • 31 juillet à 11:09 | arsonist (#10169)

    Pfff ! Le foza Hery sera candidat !
    Inutile de vous voiler la face.

    Le doute concerne plutôt la validation par la HCC de la candidature de Ravalomanana.
    Et ça, c’est du sérieux.

    • 31 juillet à 13:30 | Toutoun (#10298) répond à arsonist

      Inona moa zany no tokony hatahoran-dRavalomanana @ validation av @ HCC raha mahafeno ny fepetra rehetra izy ? Ny nataony ihany no mety hahatonga an’izany raha toa ka misy ahiahy marina ao aminy.

    • 31 juillet à 14:24 | komi (#10299) répond à arsonist

      Manan-jo tanteraka ny filoha amin’izao fotoana hilatsaka ho fidiana sady tsisy ratsy vitany teto no tsara ny fampandrosoana nentiny. Efa maro sahady no mataotra nefa mbola tsy nanao fanambarana akory izy hoe hilatsaka.

    • 31 juillet à 14:43 | rayyol (#110) répond à arsonist

      Si Ravalo est accepte
      Alors tout est perdu pour ce pays
      Pour moi Madagascar n existe plus aucun intérêt Et ce sera bien la derniere fois que je participe a quoi que ce soit

    • 31 juillet à 15:34 | tojo (#10300) répond à arsonist

      aleo ny filoha hirotsaka koa, manan-jo amizany izy ary mbola maro ireo manohana sy manantena azy miandrandra fivoarana sy fandrosoana.

    • 31 juillet à 15:36 | tojo (#10300) répond à arsonist

      Nen’i Ravalo kosa aleo izay nataony no hitsara azy, ra toa ka tsy mahazo mirotsaka izy dia tsy ara-dalana izy izay na koa oe nisy zavatra nataony tao. Mafantatra ny nataony izy fa tsy isika no hitsara azy.

    • 31 juillet à 15:40 | jayo (#10317) répond à arsonist

      na iza na iza hirotsaka ho fidiana eo dia ny vahoaka malagasy ihany no tompontsafidy sy mandany an’izay ho filoha eo ka tsy misy tokony hifanaratsiana fa refa mandeha ny fifidianana dia samy manaiky izay ho valiny eo

  • 31 juillet à 11:22 | arsonist (#10169)

    @ Turping

    Vous m’avez écrit un post dont ci-dessous un extrait.

    << 30 juillet à 23:24 | Turping (#1235) répond à arsonist ^

    << Justement la problématique est là car aucun président malgache n’est issu d’un mandat électif avant d’accéder au pouvoir . Un contre exemple ,citez-moi en un ! >>

    Ensuite vous ajoutez ceci :

    << Le PSD de Tsiranana est un parti formé, une fois que ce dernier ait accédé au pouvoir comme tous les autres qui l’on succédé . >>

    Ma réponse :

    Vous semblez porter intérêt à l’Histoire de Madagascar.
    Du moins son Histoire récente.
    Je suis quand même surpris que vous soulevez une « problématique » (selon le terme que avez choisi) .
    Et que vous me demandez un contre-exemple.
    Mais qu’ensuite vous donnez un exemple pour étayer ce que vous appelez « problématique ».

    Or cet exemple que vous citez peut justement faire office du contre-exemple que vous demandez pour prouver de façon imparable l’inexactitude de ce qu’au départ vous appelez « problématique ».

    Comme vous fréquentez ce forum MT.com, vous avez donc accès au net.
    Et par le net vous auriez pu vérifier si l’exemple que vous avez choisi est correct ou non.

    Vous pouvez vérifier sur le net que
    a) Tsiranana avait fondé son parti, le PSD, le 28 décembre 1956 à Majunga
    b) et avant cette date il avait déjà eu plusieurs mandats électifs, et il en avait toujours un à cette date précise
    c) la République Malgache a été proclamée le 14 octobre 1958 (deux ans après la fondation du PSD)
    d) Tsiranana avait été élu premier Président de la République Malgache par le parlement gasy, par 113 voix sur 114 voix exprimées , le 1er mai 1959.

    Vous ajoutez :

    << La manifestation estudiantine en date du 13 Mai 1972 avait une cause et c’était la raison pour laquelle qui amenait Tsiranana à démissionner en donnant le plein pouvoir au général Ramanantsoa >>

    Mon commentaire :

    On peut dire ça, oui.

    Mais en creusant un peu plus loin, on peut dire aussi que le processus qui allait aboutir plus tard à la chute de Tsiranana commença le 27 avril 1969, date de la démission du Général de Gaulle de la Présidence de la République Française.

    Tsiranana arrivait à gouverner l’Île parce qu’il était très activement et efficacement (?) soutenu par ce que l’on appelait alors la Communauté Française.
    Or, cette Communauté Française, dont l’idée avait été inspirée du Commonwealth anglo-saxon, fonctionnait essentiellement grâce à la présence du Général de Gaulle à l’Elysée.

    Le Général de Gaulle ayant définitivement disparu du palais de l’Elysée, les jours de la Communauté Française étaient comptés.
    Ses farouches adversaires (ceux de la Communauté Française) allaient reprendre du poil de la bête en Métropole et finiront par lui faire la peau (celle de la Communauté Française).

    Et ce, d’autant plus que le successeur de de Gaulle à l’Elysée était atteint d’une maladie incurable dont la lourdeur des soins allait retentir fortement défavorablement sur la bonne conduite de son mandat.
    Et ce retentissement « défavorable » allait parvenir jusque chez nous, à Madagascar.

    Le Commonweath fonctionne jusqu’à aujourd’hui parce que, bien sûr il y a les intérêts économiques et commerciaux communs aux pays membres.
    Mais son plus (lire « pluss ») à lui est le personnage symbolique et plus ou moins « fédérante » (plutôt « plus » que « moins » sur ce plan du Commonwealth, à mon avis) de la reine d’Angleterre.
    Et la reine, contrairement au Général de Gaulle, elle ne démissionne pas.
    Et même si elle disparaît un jour, une autre personne lui succédera.
    Et le Commonwealth a encore toutes les chances de lui survivre.

    Ce qui était loin d’être le cas de la défunte Communauté Française, orpheline de son père fondateur, et qui allait ne pas lui survivre longtemps .

    • 31 juillet à 13:00 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist ,
      Selon la loi cadre -Déferre ,Tsiranana avait créé le PSD en 1956 avec Resampa .Le PSD dépasse rapidement les perspectives limitées du PADESM dont il était également le fondateur en 1946.
      - Ok ,je reconnais avoir fait de grosse confusion ,m’excusez ! . On peut dire : hormis Tsiranana aucun président malgache n’avait pas de mandat électif ni de vrai parti avant d’accéder au pouvoir .
      - Je pensais à son parti PADESM et qu’une fois arrivé au pouvoir qu’il aurait créé le PSD ;
      A remarquer : il créa également après le PSD ,le PSM (parti socialiste malgache ) .
      - 
      Les pays qui ont adhéré au Commonwealth , la plupart ont des stabilités politiques et avancement sur la scène internationale .Citons l’Inde par exemple !

    • 31 juillet à 13:02 | Turping (#1235) répond à arsonist

      Arsonist,
      Selon la loi cadre -Deferre , Tsiranana avait créé en 1956 ,le PSD avec Resampa.Le PSD dépasse rapidement les perspectives limitées du PADESM dont il était également le fondateur en 1946.
      Ok ,je reconnais avoir fait de grosse confusion , m’excuser !
      On peut dire : hormis Tsiranana, aucun président malgache n’a eu de mandat électif ni de vrai parti avant d’accéder au pouvoir.
      - Je pensais à son parti PADESM ,et qu’une fois arrivé au pouvoir qu’il aurait créé le PSD).
      A remarquer : Il créa également après le PSD ,le PSM (parti socialiste malgache).
      - Les pays qui ont adhéré au Commonwealth,la plupart ont des stabilités politiques et avancement sur la scène internationale.

  • 31 juillet à 11:42 | Jipo (#4988)

    Le remplaçant ; copie conforme à l’ original, qui se ressemble s’ assemble, entre nullités, faut bien se soutenir !

    • 31 juillet à 14:29 | tsirah (#10314) répond à Jipo

      Fantaro fa tsy fomba fisainana malagasy ny mankahala olona ry Jipo fa raha hitanao tsy mety ny ataon’ny olona iray dia mila hahintsy izy. raha ny fomba firesakao aloha dia tsy misy olona hiraraha anao mihintsy.manasa anao aho hiverina hianatra ny civisme sy politesse. jerevo ohatra ny filohantsika tsy mba miteniteny foana izany rehefa misy zavatra mitranga fa tony foana eeeeeeeee izany no tokony hananatsika vahoaka malagasy

    • 31 juillet à 15:42 | tojo (#10300) répond à Jipo

      ka ny fahendrena anie no tsy ampy ee, izay no tombony ananan’ny filoha ankehitriny araka ny tenin’i Tsirah eo ambony. N’inoninona zavatra mitranga dia atrehany am-pahendrena foana ary miezaka mandamina foana izy.

    • 31 juillet à 15:49 | jayo (#10317) répond à Jipo

      jipo, ilay toetra tia mitsikera mintsy no tena tokony hovain’ny malagasy satria tokony hianatra hiray hina sy hitambatra fa tsy hitsangana ho mpifahavalo foana

    • 31 juillet à 19:02 | Jipo (#4988) répond à Jipo

      Le gang des + 300 pour le Pulitzer, si si j’ insiste !

  • 31 juillet à 12:36 | RAMBO (#7290)

    Commémoration de la mort du Premier Ministre Rakotomalala Joel et de l’exécution du Lieutenant Randriamaromanana

    Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a dirigé, dans la matinée de ce 30 Juillet 2018, la cérémonie de commémoration des 40 ans du transfert des dépouilles du Premier Ministre Rakotomalala Joël, du Ministre Rajaonah Pierre, et du Colonel Rakotonirainy Alphonse au Mausolée Ankatso, tous trois décédés lors du crash de l’hélicoptère qui les transportait, le 30 juillet 1976, il y a 42 ans. Une seconde cérémonie de commémoration a eu lieu ensuite à Ampitifirana, dans le domaine de l’Université d’Antananarivo, en la mémoire de l’exécution, le 28 avril 1948, du Lieutenant Randriamaromanana, et celles de Rakotondrabe Samuel, Ratsizafy Samuel, Bekamisy et Lezoma, des illustres patriotes exécutés par le pouvoir colonial le 19 Juillet 1948.

    Le 30 juillet 1976, alors qu’il se dirigeait vers Mandoto, dans la Région Vakinankaratra, l’hélicoptère des forces armées qui transportait le Premier Ministre Rakotomalala, s’écrasait dans la zone d’Ankazomiriotra. Le crash avait fait 7 morts : le Lieutenant-Colonel Rakotomalala Joel, Premier Ministre à l’époque, Rajaonah Pierre, Ministre de l’agriculture et de la réforme agraire, le Lieutenant-Colonel Rakotonirainy Alphonse, Chef de l’Etat-major Général des Forces Armées Populaires, le Commandant Rampanana Martin, Directeur du Cabinet Militaire du Premier Ministre, le Lieutenant Todisoa Angelison, pilote de l’appareil, l’Adjudant-chef Ndriamananto Fernand, mécanicien, et Randriantsoa Victor, Caméraman de la Radio Télévision Malagasy. Deux ans après la tragédie du 30 juillet 1978, les dépouilles de Rakotomalala Joel, Rajaonah Pierre, et Rakotonirainy Alphonse, avaient été transférées au Mausolée « Fasan’ny Mahery fo » à Ankatso. Quarante années se sont écoulées depuis ce transfert, et le souvenir des victimes du crash d’Ankazomiriotra renaît dans la mémoire des malgaches, et un hommage glorieux leur fut rendu en ce jour.

    A Ampitifirana, Ankatso
    Le Lieutenant Randriamaromanana Albert est l’une des figures patriotiques de la lutte de libération de 1947. Il avait assumé de grandes responsabilités dans la préparation, à Fianarantsoa, où il était en poste. Il fut arrêté et exécuté le 28 avril 1948, au lieu dit Ampitifirana, ancien champ de tir, et lieu d’exécution de l’armée coloniale, situé dans le domaine de l’actuelle université d’Antananarivo. Le 19 juillet de la même année, d’autres leaders et combattants nationalistes subirent le même sort, il s’agit de : Rakotondrabe Samuel, un industriel du tabac qui opérait à Antananarivo et Fianarantsoa, Ratsizafy Samuel, commerçant et du grade de général au sein des combattants nationalistes, Bekamisy et Lezoma, tous deux de Vatomandry, et qui assuraient la liaison entre les combattants de l’Est ceux d’Antananarivo. En ce jour, 70 ans après, une plaque commémorative et deux stèles ont été érigées en leur mémoire sur les lieux de leur exécution.

    Le Président de la République, Hery Rajaonarimampianina, a salué l’immense patriotisme de toutes ces personnes tombées pour la patrie et pour sa libération. Il a notamment souligné que tous les malgaches se doivent de connaître l’histoire du pays, et de ses héros, car l’histoire est l’âme du peuple. « Nous sommes aujourd’hui libres grâce à ces héros, mais nous restons encore malheureusement asservis par beaucoup de maux : la pauvreté, la misère morale, l’égoïsme, l’insécurité ou encore la division. Nous avons oublié ce qui nous unit : la patrie. Nous avons oublié au nom de quoi nos héros ont combattu et donné leur vie : la patrie. Aujourd’hui, le patriotisme nous anime dans la lutte pour le développement du pays et la prospérité de son peuple. Nous sommes tous des soldats de cette lutte acharnée. Nous devons tous nous battre, apporter notre contribution à l’émergence du pays, et, pour réussir, nous devons procéder à un changement, dans les manières d’être, de penser et d’agir. Nous devons accepter et recevoir la renaissance des mentalités comme seul socle de notre métamorphose durable. J’en appelle à l’amour et au véritable patriotisme qui sommeillent en chacun de nous, et ne demandent qu’à être ravivés pour briller de mille feux. Levons le poing pour le développement et la prospérité de notre Patrie », a conclu le Président Hery Rajaonarimampianina.

    Lors de cette seconde cérémonie, le Chef d’Etat a par ailleurs procédé à la remise des prix aux lauréats du concours organisé autour de la commémoration des 70 années de la lutte de libération de 1947. Les cérémonies se sont déroulées en présence des familles des défunts, du Premier Ministre Ntsay Christian, le Président du Sénat, Rivo Rakotovao, et plusieurs membres du Gouvernement.
    Voici le récit et les photos
    http://www.presidence.gov.mg/commemoration-de-la-mort-du-premier-ministre-rakotomalala-joel-et-de-l-execution-du-lieutenant-randriamaromanana/

    • 31 juillet à 12:52 | Jipo (#4988) répond à RAMBO

      Merci pour le lien, je regrette cependant qu’ il ait élevé son paréo pour cette cérémonie !
      ça aurait fait plus traditionnel, pour ne pas dire local, un fomba taratasy quoi ...

    • 31 juillet à 17:42 | jayo (#10317) répond à RAMBO

      zip, ny samy malagasy mihitsy no tokony hanova ny fisainana mba tsy hiady sy hifanaratsy fa mba mihavana satria i Madagasikara anie hitambarana e, dia isika no tokony hanao izay hilaminana mnba ho an’ny firenena

  • 31 juillet à 13:34 | tsirah (#10314)

    mazava tsara angambany izao fa tsy niala HVM i rivo rakotovao,fa izy tsy maintsy hanolo ny toeraan’ny Filoha ankehitriny no nahatonga azy tsy maintsy niala tamin’ny maha president HVM azy

  • 31 juillet à 14:23 | sasa (#10303)

    tokony tsy atao mahagaga izao satria tsy maintsy ny filohan’ny CENAT no mandray ny toeran’ny filoha rehefa hamepatram-pialàna ny filoha ary izay ny lalàna misy ka tokony tsy atao mahavariana.

    • 31 juillet à 16:03 | donia (#10353) répond à sasa

      Filohan’ny SENAT angamba no tianao ho lazaina.

  • 31 juillet à 15:06 | arsonist (#10169)

    Toy izao no filazan’ity foza mpomba an’i Hery ’ty fa hoe « tony foana, hono, i Hery » eee !

    << 31 juillet à 14:29 | tsirah (#10314) répond à Jipo ^

    << jerevo ohatra ny filohantsika tsy mba miteniteny foana izany rehefa misy zavatra mitranga fa tony foana eeeeeeeee izany no tokony hananatsika vahoaka malagasy >>

    Valiny ary :
    Dia tamim-pitoniana tokoa izany no nanomezan’i Hery baiko an’itony miaramila itony
    mba anapitr’aina sy ampitomàny vahoaka e !
    Dia tamim-pitoniana ihany koa izany no nandraisan’i Hery ny tatitra momba itony vono vahoaka itony e.

    https://www.lemonde.fr/afrique/article/2016/05/19/madagascar-la-guerre-des-zebus_4922260_3212.html

    • 31 juillet à 15:46 | Toutoun (#10298) répond à arsonist

      Amiko tsy ny fiteny na ny fihetsika loatra no hahaizana maneho fa mampandroso firenena ny olona iray fa ny vokatra vita aorian’ny asa ! Aza faly manakihana foana fa samy tompon’andraikitra daholo @zay zava-miseho rehetra isika tsirairay.

    • 31 juillet à 15:58 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Eny ary !
      Isan’ny tompon’andraikitra amin’ireny vono vahoaka ireny izany ianao io.
      Izaho kosa dia tsy isan’ny tompon’andraikitra amin’ireny.
      Fa dia tazony ho anareo samirery ny amin’ireny.

    • 31 juillet à 16:07 | jayo (#10317) répond à arsonist

      aronist, diso fiteny kosa ianao, ny tokony hofilazanao azy @le hoe « anapitr’aina sy ampitomany vahoaka » satria rariny aloha raha avy any aminy ny baiko satria izy no foloham-mpirenena sady filoha fara-tapon’ny foloalindahy, ary izay mba hanafohanan ny fanakorontanana sy hapandry fahalemana no tanjona fa tsy hanao herimpamoretana araky ny filazanao azy

    • 31 juillet à 16:51 | tsirah (#10314) répond à arsonist

      Ny toerana rehefa voateny hoe tsy azo aleha dia tsy azo aleha « zone rouge » fa izay mpitarika ny olona mandika lalana no tena mpamono olona .manasa anao indray aho hamantatra lalana malagasy eee !!!!!.
      Tsy ilaina ny misendotra rehefa miresaka fa samy malagasy isika eeeeeeee ny hevitra no tsy hitovizana noho izany raha foza aho satria olombelona tahaka anao dia foza koa izany ianao

    • 31 juillet à 19:59 | arsonist (#10169) répond à arsonist

      Filoha mpanome baiko handripaka aim-bahoaka sy hampitomany zana-bahoaka ny anareo
      ka dia tano ho anareo foza samy foza irery any e !

      Sa lainga daholo itony navoaka angazety maneran-tany itony ?

  • 31 juillet à 15:25 | Tsix (#10296)

    Rehefa manaraka ny lalàna amiko dia efa zava-dehibe ho an’ny firenena. Ny olana mantsy dia mitady anjaka eto amin-tsika ny tsy fanarahan-dalàna.

    • 31 juillet à 15:31 | arsonist (#10169) répond à Tsix

      Kanefa ange i Hery nanara-dalàna foana e !
      Izay no nahatonga iny manif’ tamin’ny 21 avril teo amin’ny kianja 13 mai iny : ny fanarahan’i Hery lalàna.

    • 31 juillet à 15:48 | Eloim (#8244) répond à Tsix

      Tsix,
      Tsotra be ny hamaliako anao. Tsy avy amin’ny lohany ve no tokony haneho modely amin’izany ? Dia hoy aho hoe, izay ve no zava-nisy teo amin’ny firenena ?
      Ohatra roe izay iankinan’ny fianam-pirenena ireto :
      - Imbetsaka ny filoha no nanitsakitsaka tsy nanaja ny lalampanorenana, marina sa tsia ?
      - imbetsaka ny filoha no tsy nanaja ny fe-potoana ara-dalàna raiketin’ny famoahan-dalàna mba hanan-kery eo amin’ny tany sy ny fanjakana. marina sa tsia ?
      Koa azo leferina ve izany ? Marina fa narovan’ny HCC hatrany izy ary azo heverina fa mpiray tsikombakomba sy mpanarontsarona ny heloka vitany tamin’ireny io andrim-panjakana mpitsara io, kanefa DISO be vava izy, ka ahoana moa no hanenjehana ireo olon-tsotra amin’ny tsy fanarahan-dalàna ? Raha ambara izany dia tsy midika akory fa mampirisika amin’ny tsy fanarahan-dalàna ny tena fa entina kosa ampisaintsaina ny mety hisian’ny tsy fitoviana lenta eo ambanin’ny lalàna.
      Mba hisorohana izany dia tsy maintsy ovaina ary ny lalampanorenana ary zavatra telo ihany aloha no lazaiko eto :
      - foanana ny maha lehibe mpiara-miombon’antoka ny filoham-pirenena amin’ny filan-kevitry ny mpitsara (CSM) ;
      - foanana koa ny maha filoha ambonin’ny tafika ny filoham-pirenena ;
      - foanana koa ireo fanendrena hanana anjaran-toerana amin’andrim-panjakana toy ny antenimieran-doholona (sénat), fitasarana avo momba ny lalampanorenana (HCC), ny fitsarana ambony (HCJ), ... na avy amin’ny filoham-pirenena io na avy amin’andrim-panjakana hafa.

    • 31 juillet à 15:56 | jayo (#10317) répond à Tsix

      ny zavatra rehetra mila atao ampahamendrehana ,ary ny olona rehetra tsy misy tonga lafatra fa na dia izany ara ilay mitsara hivelany sy manaratsy no tokony tsy hatao satria resaka mpitondra fanjakana no resaka ary tokony hiray hina ny malagasy

    • 31 juillet à 16:22 | Eloim (#8244) répond à Tsix

      Tsix,
      Tsy ekeko kosa ny resakao hoe resaka mpitondra fanjakana dia tsy azo haratsiana. Mety ilay teny hoe fanaratsiana no tsy mety aminao fa ny FANAKIANANA mpitondra kosa dia TSY MAINTSY atao satria raha nanaraka ny fiainam-pirenena hatrany ianao dia tena LESOKA be teo amin’ity fe-potoam-piasan’ity filoha ity ny tsy fisian’ny MPANOHITRA (na matanjaka io na malemy). Hany ka nigalabona nanara-po ny mpitondra nanao jonjoria araka izay saim-patany ka nidofotra tamin’ny tovon-tany. Azo heverina ary ve fa nandray lesona sy nahazo traikefa amin’izany ve izy ? Raha ny toetrany sy ny kabary ventesiny ombieny ombieny amin’ny halehany dia tsy nahitana akory soritra ny mety hampiova fomba fitondra aminy.
      Ohatra tsotra no ambarako anao. Rehefa mikabary ingahy filoha amin’ny fitsidiham-paritra sy fitokanana ny « zava-bitany » dia tahaka ny MADIO teo anatrehan’ny lalàna ery kanefa ange VOASAZY noho ny tsy fanarahan-dalàna ary NIONGANA vokatr’izany izy e ! Saingy tsy nesorina satria MALEMY ny FANOHERANA hany ka tavela teo amin’ny toerany ihany izy na dia « ESON-TENY » ho azy aza ny mbola maha-filoha azy eo anatrehan’ny lalàna.

    • 31 juillet à 17:47 | jayo (#10317) répond à Tsix

      ary raha mifanoro hevitra sy mifanampy indray ara no hatao e, izany anie no tena mora ahitana vahaolana sy mampitombo ny fihavanana eo @samy malagasy e, tsy voatery hitsikera be fahatany foana fotsiny

  • 31 juillet à 15:37 | diego (#531)

    Bonjour,

    Après 58 ans d’Independance, respecter la Constitution semble une découverte à Madagascar ! Il n’est jamais tard ! Et oui, le président du Sénat est le 2ème personnage de l’État....et il y a le 3ème, en principe le président des l’Assseblée......etc....

    Tout cela est écrit dans Constitution que la classe politique et les autorités politiques et les grands fonctionnaires malgaches s’amusent à piétiner depuis 16 ans. Il suffit de lire.....oui, de lire.

    Cette lecture de la Constitution éviterait de raconter des âneries et les discussions utiles quant à savoir quand et comment exactement la crise Constitutionnelle a commencé.

    Il semble que c’est acquis aujourd’hui ? En tout cas, la HCC pourrait ne pas encore réagir si par une manipulation dont la classe politique et les autorités malgaches ont le secret, les élections n’avaient pas lieu. Mais il ne serait plus possible de plonger Madagascar dans une transition illégitime de cinq ans, permettant encore une nouvelle fois a des hommes non-élus de se trouver à la tête de l’État et des Institutions :

    - cela va être exactement le cas si les dates des élections changent, les mandats des élus ont pris fin !!!!

    La présence, constitutionnellement encombrante à mon sens, de la CI trouve ici sa raison d’être et son utilité :

    - empêcher le pays de sombrer dans la crise Constitutionnelle.

    Pour autant, le pays n’est pas sortie d’affaires tant qu’une partie non négligeable des partis politiques et des leaders politiques du pays refusent de participer dans les processus électoraux dans lesquels ils n’ont pas du tout été consultés !

    Personnellement, je ne vois pas comment le pays va retrouver une stabilité politique si les Institutions politiques malgaches ne se font pas confiance :

    - autrement dit, une stabilité est difficile à trouver tant qu’une bonne partie de des Institutions politiques du pays refuse de reconnaître la légitimité et l’autorité des élus et des dirigeants de conduire les processus et les lois électoraux.

    Il faut donc coïncider les intérêts des dirigeants et ceux des opposants, cela semble assez simple à faire et à trouver !

    ......la crise risque de se prolonger aujourd’hui.....

    • 31 juillet à 17:50 | jayo (#10317) répond à diego

      izany no tena hilana ny fifidianana, mba ahitana izay tena mbola safidin’ny malagasy hitondra sy hitantana ny firenena , ary tokony hanaiky sy hankasitraka izay voasafidy eo ny rehetra dia ho foana ny korontana

  • 31 juillet à 15:49 | donia (#10353)

    Ny tombony hoan’ity filoha Rajaonarimampianina ity raha lany izy dia efa voarainy avokoa ny kiana rehetra nataon’ny vahoaka taminy , anatra ho azy ireny , efa hainy avokoa izany ny lesoka tsy nety nandritry ny fotoana nitondrany ka moramora kokoa ny hampandrosoany ny firenena.

    • 31 juillet à 16:06 | Eloim (#8244) répond à donia

      Donia,
      Raha tena mpandinika politika ianao dia tokony hametraka fanotaniana hoe : tsy nanelingelina ity filoha ity ve io lalam-panorenana io ? Raha eny no valiny, inona ary no dingana tsy maintsy ataony raha lany fanindroany izy ? fanovàna ny lalampanorenana no tokony himasoany voalohany indrindra ny artikla 54 sy 72 ireo farafaharatsiny. Raha tsia moa no valiteninao, dia mahatantesa fa tsy maintsy hisy kendrintohina indray hiandrasan’ny mpanohitr’azy ny amin’io lalàna fototra io sady mety efa misolo avokoa amin’izay fotoana izay ireo mambran’ny HCC satria efa tapitra ny fotoam-piasany izay tsy mba azo havaozina akory. Tsarovy fa mivoatra hatrany ny hetsika mety hiseho araka ny vanim-potoana lalovana.
      Raha te-hanolo-tsaina io filoha lelafinao io ianao dia izao :
      - na izy, aza avela hirotsaka satria efa latsaka ambany ny fitiavan’ny vahoaka azy ;
      - na tolory hevitra izy hahamamy hoditra azy haingana hanakaiky kokoa ny vahoaka ka izy tokin’ny vahoaka ary ny vahoaka koa ho tokiny. Amin’izay fotoana izay dia tsy ho voahozongozona eo amin’ny toerany mihintsy izy. Io tsy programa satria ny vahoaka malagasy dia tsy mifidy programa izany. Io tsy bika aman’endrika, na fiaviana, na fari-pahaizana sns ; tsy mifidy amin’izany antony izany ny malagasy. Ny malagasy dia mifidy olona azony antoka fa AKAIKY azy ary itokisany fa hamaha ny olany ary farany azony antoka fa mety mifaningontr’aina aminy. Io ilay hoe miara misalahy ! Ka ahoana ny hevitrao sa hataontsika blabla be fotsiny ve izy ity ?

    • 31 juillet à 16:17 | jayo (#10317) répond à donia

      eloim, ny fifidianan angamba no afahana manaporofo ny fitiavan’ny vahoaka ny filoha sy ny mifanohitra @izany fa tsy hoe rehefa halanao na koa hoe voakarama manokana ianao hanaratsy dia milaza toy izany, ary rehefa mivaly ny fifidianana dia inoako fa hokombona @izay io vava be anao miteny foana io

    • 31 juillet à 16:35 | Eloim (#8244) répond à donia

      Jayo,
      Tsy fombako ny manaratsy be fahatany tsy misy porofo. Ary mandainga sady mody tsy mahafantatra ny antony hanenjehan’ny vahoaka sy ny mpanao politika mpanohitra ny filoha ianao. Manàna fahamendrehana amin’ny fanaovana politika dia ho to teny amin’ny olona ianao. Tsy hitako rahateo izay tombotsoako aty lavitra be aty hanaratsiako tsy amin’antony ny filoha raha tsy noho ny tombotsoan’ny vahoaka malagasy ihany. Malagasy voky fahantrana kanefa ny mpitondra sy ny akamakamany misesika tombotsoa mihoam-pampana. Malagasy variana miady amin’ny fiainany satria ny mpitondra toa tsy miraharaha ny hampandroso sy hanatsara ny fari-piainany. Feno lainga, fitaka ary fihatsarm-belatsihy ny fanaovana politika eo amin’ny firenena. mandemy ny tsy mitovy hevitra amin’ny tena ary mibahan-toerana amin’ny seha-panapahan-kevitra rehetra. Lokoina politika avokoa ny sehatra mety hivelaran’ny mpandraharaha, fanabeazana, fahasalamana, sns. Marina sa tsy marina izany ry Jaio ? Koa ambarao ary ny marina dia tsy hisy intsony hanenjika anareo indroindra fa ianareo mpanara-drenirano ireo. Voakarama ve ianareo e ? Efa fomba fanao tamin’ity fitondrana ity moa izany ka tsy dia natao hahagaga e ! Mahereza leroa.

    • 31 juillet à 17:55 | jayo (#10317) répond à donia

      eloim, tsy ny vahoaka no manohitra ny filoha fa ny mpitarika fitokonana teh hitady seza no mitarika vahoaka vitsy dia vitsy saika hanongana fanjakana,tsy mahagaga raha niala maina sy lany andro fotsiny satria tsy ny vahoaka malagasy maro an’isa no miombokevitra @izany, izay no mahatonga ny fifidiana atao mangarahara satria mba haneken’ny be sy ny maro izay valiny eo mba hampanginana ireo mbola manana eritreritra hikorotana sy zatra mitokona

  • 31 juillet à 20:52 | rayyol (#110)

    Isandra Justement la est le probleme A Madagascar on placote beaucoup On fait de beau organigramme Mais quand vient le moment de passer a la realitee le tout s effondre C est la la difference entre un rêveur et un homme d action Andry a eu la partie belle Mais l impression qu il m a laisser est celle d un faible sans vraiment d envergure
    Ce n est pas a realiser de beaux organigramme qu il fera avancer le pays je préfère les hommes d action et de decision Disons que je préfère Trump extreme a Macron l hypocrite .Faiseur contre beau parleur Quand on veut un résultat surtout si lon croit etre dans son droit il faut se battre Savoir bruler ses ponts etre convaincu

  • 1er août à 09:05 | lysnorine (#9752)

    @RAMBO 31 juillet à 12:36 | (#7290)
    « RAKOTONDRABE Samuel & RATSIZAFY » : « illustres patriotes » (?)

    Pour mémoire à l’intention des générations actuelles et futures qui bien sûr n’étaient pas encore nées en 1947...comme Ravalomanana ! Depuis surtout la prise du pouvoir par Ratsiraka Didier en juin 1975, elles sont constamment abreuvées de falsifications GROSSIÈRES de l’histoire de Madagascar et INSULTANTES pour le peuple Malgache, en particulier pour les BETSIMISARAKA victimes d’un génocide programmé pour les châtier en raison leur adhésion à la politique du M.D.R.M.

    « RAKOTONDRABE Samuel & RATSIZAFY » : (Paraky Bateravola, Antanimena & Fianarantsoa), « illustres patriotes » pour RAMBO...et RAVALOMANANA Marc aussi d’ailleurs, étaient les TRAITRES - patentés - à la nation malgache, à la solde du sinistre BARON, directeur de la Sûreté générale à partir de mai 1946. Ils étaient les principaux comparses de RAVELONAHINA Edmond, indicateur de basse catégorie depuis les années 1929-1930, fondateur de la JINA, et ont fomenté durant plusieurs mois – sur les instructions des autorités coloniales et de leurs patrons colonialistes comme le député planteur de café à MANAKARA, Jules CASTELLANI –, le déclenchement de la « rébellion » du 29 mars 1947, à Moramanga, Manakara et Sahasinaka notamment. Ce ne sont que de vulgaires CRIMINELS RESPONSABLES du massacre de PLUS de 89 000 innocents, un authentique génocide commis par la France à Madagascar, en 1947-1948 , pendant près de 18 mois, (comme un demi-siècle plus tard, au RWANDA, qui fit plus de 800000 victimes juste en l’espace quelque cent jours, à partir d’avril 1994) .

    Rappelons ce qu’écrivait un correspondant à Madagascar du magazine des COLONIALISTES , « MARCHÉS COLONIAUX » juste quelques mois après le 29 mars 1947 :

    1) Juin 1947
    « La situation politique et militaire s’améliore.Tandis qu’une colonne militaire dégage Ie Sud-Est de Tananarive, Ia rebellion porte son effort dans les régions de Tamatave, Ambositra, Fianarantsoa-Ambohimasoa...Plusieurs villages se sont mis sous Ia protection du gouvernement.
    Le chiffre de rebelles tombés jusqu’ici est estimé à PLUS DE 10.000 (dix mille) »

    2) Tananarive, 26 Juillet (1947)
    La situation militaire et politique
    On annonce l’arrivée prochaine à Madagascar des renforts militaires suivants : 3.100 hommes embarqués sur le « Pasteur et 1 200 hommes, embarqués sur le « Champollion ». Six autres bataillons quitteront prochainement la métropole à destination de Madagascar.
    + .Les journaux ont annoncé qu’il y avait ENVIRON DIX MILLE tués depuis la rébellion. Selon d’AUTRES SOURCES, il y en aurait AU MOINS 150.000. (cent cenquante mille).

    Ces « illustres patriotes », de lâches traitres qui n’ont même pas OSÉ revendiqué leurs responsabilités mais se sont disculpés, et ont constamment accusé le MDRM d’être le coupable, pour faire ABATTRE les militants sincères, les vrais patriotes, et chargé les députés MDRM par de faux témoignages pour les faire condamner à mort.

    On peut noter à propos de l’extermination des MDRM

    1° « Les ordres personnels et SECRETS 1 et 2 du 7 avril du général commandant supérieur des troupes (de Casseville)
    “ Dans les districts en ÉTAT DE SIÈGE , l’autorité militaire est investie des pouvoirs que lui confère la loi, en particulier ceux dont l’autorité civile était revêtue pour le maintien de l’ordre et de la police.
    “Il est avéré qu’une ACTION IMMÉDIATE peut être entreprise en première urgence CONTRE le MDRM, son organisation et sa présence.”

    Duval Eugène- Jean, La Révolte des Sagaies, Madagascar 1947, L’Harmattan, Paris, 2002, pp. 151, 152, SHAT 8H179

    (à suivre)

    • 1er août à 09:10 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @RAMBO 31 juillet à 12:36

      « RAKOTONDRABE Samuel & RATSIZAFY » : « illustres patriotes »...traîtres patentés, criminels responsables de l’extermination de dizaines de milliers de patriotes malgaches.
      (suite 1)

      2° Isan-Andro -Taona faha-9 N° 1771, Alatsinainy 9 Août 1948,
      « Mikaroka ny marina ny Fitsarana - Famotorana an-dRavoahangy (Tohiny)

      « NY RAPAORO NOSORATAN’I RAKOTONDRABE

      « Prezidà : Rakotondrabe dia nandray anjara lehibe : mpivarotra izy ; anisan’ny M.D.R.M. nefa niala tao koa. Nisy iraka avy amin-dRAKOTONDRABE sy RAVELONAHINA nalefa eran’ny Nosy manontolo : ao amin-dRakotondrabe no maka baiko ny iraka. Nisy mpikambana amin’ny M.D.R.M. koa tonga ao aminy. Mbola hohitantsika any aoriana izany.

      « Sady novakin’ny prezidà ny teny nataon’i Rakotondrabe tao amin’ny Sûreté Générale tamin’ny 23 Mai (1947) manao hoe :

      “Izaho sy RAVELONAHINA no filohan’ny JINA, RASETA no filoha ambony indrindra. Ataonay izay hahazoana ny fahaleovantena amin’ny hery. RAKOTOVAO Martin sy RABEANTOANDRO dia anisan’ny komity. RAVOAHANGY koa mahalala tsara ny JINA, ary nanohana azy. Nantsoin-dRavoahangy tany aminy izahay talohan’ny niaingany ho an’i Frantsa, mba hiadian-kevitra ny momba ny fanendrena izay ho Ministra (amin’ny governemanta Malagasy). Tsy teo Raseta tamin’izany ka velon-taraina.

      “Jérôme vinanton’i RANAIVO Jules no nanankinana ny « MIARAMILAN-DRAVOAHANGY » araka ny baiko avy amin’ny M.D.R.M. Rakotovao Martin sy Rabeantoandro dia nanome vola (avances) ho saran’ny aotomobilina. RADAOROSON nialokaloka sy niafina tao amiko efa-bolana, hatramin’ny 20 Mars, andro nialany ho an’i Fianarantsoa, hitondra ny baiko momba ny fikomiana”.

      « Dia mbola misy teny lavabe mamelabelatra ny planin’ny fikomiana, mifandray tendro amin’ny Major Morris sy ny Governemanta Anglisy.

      NOLAVIN’I RAKOTONDRABE

      « Dia nolazain’ny Prezidà fa nohamafisin’i Rakotondrabe ireo teniny ireo teo anatrehan’ny Avokàny sady, nohamarininy indray aza fa i RAVELONAHINA indrindra no tena Filoha. Tato aoriana, teo anatrehan’ny Juge d’Instruction dia nolavin-dRakotondrabe ireo fivoriana natao tao aminy, sy ny fifandraisany tamin’ny major Morris... »

      (Hotohizana)

    • 1er août à 09:21 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @RAMBO 31 juillet à 12:36

      « RAKOTONDRABE Samuel & RATSIZAFY » : « illustres patriotes »...traîtres patentés, criminels responsables de l’extermination de dizaines de milliers de patriotes malgaches

      (suite 2)

      3) « Interrogatoire de l’inculpé Samuel Rakotondrabe le 23 mai 1947 à Tananarive

      « L’an mil neuf cent quarante sept, le 23 mai,
      « Nous, BIANCONI Raymond, Inspecteur de Police, officier de police judiciaire, agissant en vertu de la Commission Rogatoire du 2 Avril 1947..... »

      [Nalaina avy tamin’ny Annexe 3, thèse de doctorat de 3e cycle de Jacques Tronchon sur L’insurrection malgache de 1947]

      Hoy ny nambara ’Iptkl Rakotondrabe Samuel tamin’ny famaranana ny fanadinana azy tamin’ny 23 Mey 1947 :
      « je suis disposé maintenant à SERVIR LA FRANCE, je demande l’indulgence du Tribunal. »

      Toy izao no santionan’ny AMPANGA LAINGA notorohiny ny depiote MDRM ho tompon’ny fikomiana tamin’ny 29 martsa 1947 ka nahatonga azy ireo ho voaheloka ho faty.

      « Au mois de juillet 1946 j’ai adhéré au mouvement JINA (J.N.) recruté par RAVELONAHINA qui m’a demandé de l’aider dans cette Société Secrète...Ce mouvement avait pour but....[de] faire tout ce qu’il fallait pour obtenir l’Indépendance de Madagascar par la FORCE et la VIOLENCE. Il m’a appris à ce moment là que le Chef suprême du J.N. était le député RASETA...

      « dès les premières élections en 1945, RAVELONAHINA qui faisait de la propagande pour RAVOAHANGY, profitait de ses tournées pour y MÊLER une propagande qui devait aboutir à la formation de cette société secrète [JINA] qui viendrait renforcé (sic) par des ACTES DE VIOLENCE , la politique d’Indépendance désirée et menée par RAVOAHANGY, pour le cas où cette politique ne serait pas acceptée par la France..RAVOAHANGY était au courant et soutenait secrètement cette propagande de RAVELONAHINA...

      « Avant son départ pour PARIS, vers la fin du mois de Juin 1946, RAVOAHANGY a convoqué chez lui tous les membres du Bureau Politique.

      « Au cours de cette réunion il a été question de MADAGASCAR état libre et indépendant. On a envisagé la constitution d’un gouvernement malgache et l’attribution des portefeuilles ministériels. La discussion a été très longue...

      « Il a été décidé à l’époque que les députés RAVOAHANGY et RASETA seraient les Chefs de ce gouvernement...

      « RAVOAHANGY, dans un discours fait à Antanimena après le retour des soldats malgaches par l’ÎLE DE FRANCE, nous avait dit que nous ferions tout pour obtenir l’indépendance par N’IMPORTE QUELS MOYENS ...

      « Dès le mois d’octobre 1946, RASETA, RAVELONAHINA et moi, avons donné l’ordre aux membres de l’organisation J.N. de commencer la préparation militaire...c’est Jérôme, le gendre de RANAIVO Jules qui a monté l’affaire des MIARAMILA RAVOAHANGY à ANOSIBE sur l’ordre du Comité central du M.D.R.M...

      « je suis allé chez RAVOAHANGY pour lui annoncer que RADAOROSON était chez moi. Il m’a répondu qu’il le savait et m’a demandé de bien le cacher et de bien le garder, et de le soustraire aux poursuites de la police...

      « Je suis aussi allé voir RASETA pour lui dire que RADAOROSON était chez moi. Il m’a répondu qu’il le savait et m’a dit de prendre toutes précautions utiles pour qu’on ne le trouve pas.

      « Je l’ai ainsi caché pendant quatre mois, c’est-à-dire jusqu’aux environs du 20 Mars date à laquelle il est reparti, envoyé par RAVELONAHINA, d’accord avec l’Assemblée du J.N., pour porter les ordres à FIANARANTSOA, et organiser la révolte dans le Sud...

      « En ce qui concerne la révolte actuelle, qui avait été préparée depuis longtemps, j’en ai parlé à RAVOAHANGY au mois de décembre [1946] lorsque je suis allé lui demander de faire au plus vite pour libérer MADAGASCAR de Français. Il m’a répondu qu’il ferait le nécessaire et que s’il n’obtenait pas satisfaction au Parlement, il s’addresserait (sic) aux Nations-Unies, c’est à dire l’Angleterre et l’Amérique....

      « Vers le 20 mars [1947], à 15 heures, RAVOAHANGY est venu chez moi, je me suis enfermé avec lui et RAVELONAHINA dans le salon. Au cours de notre entretien RAVELONAHINA a confirmé avec RAVOAHANGY que les députés seraient à la tête du Gouvernement malgache dès que la révolte aurait réussi. Il a été confirmé également que RAVOAHANGY serait le Chef du Gouvernememnt Provisoire.

      « RAVOAHANGY nous a dit que tout était entendu entre les députés et tout était prêt pour la révolte du côté de l’aide anglaise...Il a demandé à RAVELONAHINA où en était la préparation de la révolte, ce dernier lui a répondu que tout allait très bien dans toute l’île, que tout était prêt pour le soulèvement. RAVOAHANGY connaissait avant de venir la date de la révolte. .. »
      (à suivre)

    • 1er août à 09:31 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @RAMBO 31 juillet à 12:36

      « RAKOTONDRABE Samuel & RATSIZAFY » : « illustres patriotes »...traîtres patentés, criminels responsables de l’extermination de dizaines de milliers de patriotes malgaches

      (suite 3 et fin)

      4) Quelques extraits de l’ intervention du député communiste Pierre JULY à l’Assemblée nationale française, 2e séance du 4 avril 1951, JORF, 5 avril 1951, Débats parlementaires, pp. 2677, 2678. (A propos du nombre des victimes indigènes et de l’exécution de Rakotondrabe Samuel.)

      M. Pierre Juge. Mesdames, messieurs, à l’occasion de la discussion du budget des territoires d’outre-mer, je désire présenter quelques observations et poser à M. le ministre [François Mitterand] quelques questions sur la politique suivie par le Gouvernement et celle qu’il entend poursuivre, plus particulièrement à Madagascar [...]

      Vous venez encore parler de rébellion, mais vous n’avez pas eu un mot pour les innocentes victimes des événements tragiques de mars 1947.

      Plus de 20.000 hommes et femmes sont jetés dans les prisons et camps de concentration. Proportionnellement à la population de la France, cela représente 210.000 personnes. Quant aux victimes, leur nombre s’élève à 89.000 d’après le général Garbay.

      M. le Chevigné, lui, haut commissaire à l’époque, parlait de 75.000 à 100.000 morts — il n’en est pas à 20.000 cadavres près ! [...]

      L’EXÉCUTION froide, MÉTHODIQUE avant le procès de Madagascar, de TÉMOINS GÊNANTS témoins gênants n’est-elle pas établie dans cette lettre adressée par M. de Chevigné lui-même au ministre de l’époque et dans laquelle il indiquait notamment :

      « A la veille du procès, pour lequel, j’ai pris les dispositions nécessaires pour garantir l’ordre » — l’ordre cher à M. de Chevigné, s’entend — « les quatre exemples demandés » — il s’agissait de quatre exécutions — « faciliteraient grandement ma tâche.

      « J’ai d’autant moins scrupule à les demander que les culpabilités sont éclatantes. Si le procès s’ouvrait sans que ces exemples » — c’est-à-dire ces exécutions — « aient été faite, la puissance d’intimidation de l’autorité française en serait grandement diminuée. Il sera d’ailleurs inopportun de procéder à des exécutions pendant les débats. » Et il ajoutait : « Je ne demande dans cette affaire rien d’exorbitant. »

      Quatre exécutions ANTICIPÉES n’avaient pour M. de Chevigné, rien d’exorbitant, puisqu’il portait la responsabilité de la mort de 100.000 Malgaches.

      M. de Chevigné ne s’est-il pas rendu coupable d’un crime sans précédent dans les annales judiciaires françaises en faisant EXÉCUTER TROIS JOURS AVANT LE PROCÈS LE PRINCIPAL TÉMOIN, M Samuel RAKOTONDRABÉ ? N’a-t-il pas violé les injonctions de M Vincent Auriol, président du conseil supérieur de la magistrature qui écrivait :

      « Le Président de la République, statuant en conseil supérieur .de la magistrature a décidé :

      « Pour ce qui est de M. Rakotondrabé, le Président a rejeté le recours et conclu à l’exécution de la peine. Toutefois, si le prévenu est poursuivi devant la cour civile pour des faits différents et plus graves, suivant l’expression de Roland, et si sa présence est utile au procès, il conviendrait de surseoir à l’exécution comme cela fut fait pour Joël [Sylvain].

      « S’il n’est pas poursuivi et si son audition n’est pas indispensable, exécuter la peine.

      « Enfin, il appartient à M. le haut commissaire de voir si l’on peut procéder à des exécutions à la veille du procès de Tananarive. »

      Ni les tribunaux, ni le Gouvernement n’ont montré beaucoup d’empressement à faire toute la lumière sur cette affaire monstrueuse dont le bilan se solde par près de 100.000 morts ou détenus....

      Le peuple malgache pourrait s’étonner d’un tel scandale ? mais il ne confond pas les valets sanguinaires du colonialisme français avec le peuple français qui, lui, ne considère pas comme terminé le procès de Madagascar...

      monsieur le ministre...afin de connaître votre position, puisque, généralement, soit devant la commission, soit devant l’Assemblée, vous n’êtes guère loquace sur tous ces problèmes, je veux vous poser quatre questions précises. :.

      Troisièmement, oui ou non, l’EXÉCUTION DU TÉMOIN PRINCIPAL DU PROCÈS DE TANANARIVE [Rakotondrabe Samuel] a-t-elle eu lieu en dépit de l’avis donné par le conseil supérieur de la magistrature ?...
      . Quel que soit votre désir de les éluder, monsieur le ministre, soyez persuadé que, pas plus vous que votre Gouvernement, vous ne pourrez INDÉFINIMENT faire taire, la vérité, étouffer la justice...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 144