Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 24 novembre 2020
Antananarivo | 13h10
 

Communiqué

PLFI 2021 et le respect de la Loi et des Citoyens

Retard du PLFI 2021, responsabilités des parlementaires à ne pas bacler

jeudi 19 novembre

Pour une adoption dans les normes du PLFI2021 et le respect de la Loi et des Citoyens

RETARD DE PRODUCTION DU PLFI 2021, RESPONSABILITES DES PARLEMENTAIRES A NE PAS BACLER !

Les députés dans l’attente du PLF2021

Si les bonnes pratiques au niveau mondial et la recommandation pour une meilleure transparence et participation publique au budget [1] exige que le PLFI 2021 soit publié et déposé à l’AN au plus tard fin Octobre 2020, ce texte venait seulement d’être publié et déposé par le MEF hier 17 Novembre 2020. Nous, organisations de la société civile, continuons de notre côté à déplorer cette situation alors que ce document est l’outil principal incontournable pour connaître le programme du gouvernement dans l’utilisation de l’argent public.

Ce PLF va-t-il de nouveau être voté à la va-vite sans considération de l’intérêt de la nation et des citoyens ?

Si la Loi donne trente jours aux députés pour examiner le texte en première lecture et 15 jours pour les Sénateurs, compte tenu de la durée de la session parlementaire, nous risquons de nouveau d’avoir un vote expéditif de ce texte fondamental, avec un examen superficiel, voire inexistant et aucun débat citoyen. Le droit à l’information, à la transparence et à la redevabilité des citoyens sont ainsi mis à mal, ce retard incompréhensible et intolérable est contraire aux principes de bonne gouvernance dans un Etat de droit.

Nous nous insurgeons ainsi contre ce manque flagrant de respect de la Loi et cette négligence de la part de l’Exécutif du pouvoir législatif et des Institutions (Assemblée Nationale et Sénat) ainsi que des Citoyens. Nous osons espérer que, pour cette fois-ci, les députés vont s’armer de courages et d’abnégations pour faire les efforts nécessaires et prendre le temps :

  1. de consulter/Demander les avis de toutes les parties prenantes du secteur privé pour les secteurs économiques et de la société civile pour les secteurs sociaux et environnementaux.
  2. et de scrupuleusement analyser ce PLFI 2021 pour l’intérêt des citoyens malagasy notamment des zones et groupes vulnérables.

Que la pratique malencontreuse devenue une mauvaise habitude des députés de voter le budget après seulement revendications et défenses de leurs propres intérêts cesse ! Celle-ci ternit l’image de cette noble et importante Institution, garante de la démocratie et de l’équilibre de pouvoir et risque d’entamer encore davantage la confiance des citoyens envers les leaders et partis politiques.

Pour un Sénat lésé au plan budgétaire qui se penche sur le PLFI malgré tout

En dépit des blocages budgétaires que subirait le Sénat, situation que nous déplorons et considérons comme une menace au bon fonctionnement démocratique de nos Institutions, nous exhortons les sénateurs à se pencher sur ce PLFI 2021 et les autres projets /propositions de lois qui seront soumis, pour démontrer au pays tout entier que le bien commun leur importe par-dessus tout, quoi qu’il advienne.

Antananarivo ce 18 novembre 2020

Les OSC signataires de ce communiqué :
CCOC
MSIS Tatao
OIMP
ONG HITSY
ONG SAHA
Hetsika ROHY
ONG TOLOTSOA
ONG RAVINTSARA
ONG IVORARY
Transparency International Initiative Madagascar

Notes

[1Open Budget Survey 2019 survey par IBP ; Article 46 de la LOLF n°2004-007

1 commentaire

Vos commentaires

  • 19 novembre à 14:00 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Après cette introduction en bonne et due forme, on attend vos contributions (les sociétés civiles) en tant que partie prenante, mais pas seulement des observateurs avisés sur la vie du pays, avant l’adoption par nos parlementaires de cette LFI 2021 de sortie de crise voire de relance économique n’est-ce pas ? Est-ce un bon premier pas ou serions-nous encore mal partie pour 2021 en paraphrasant René Dumont ?

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS