Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 10h09
 

Société

Association Sakaizan’ny Lalàna (ASLF) et crise politique

Rétablir les droits du simple citoyen comme priorité

mardi 30 octobre 2012 | Haingo

L’Association Sakaizan’ny Lalàna sy ny Fahalalahana ou Association des amis du Droit et de la Liberté, dirigée par l’ancien président du syndicat des magistrats (SMM), Razakavonison Richard, s’est manifestée ce samedi 27 octobre dernier. Les membres de cette association ont partagé au Motel Anosy leurs points de vue et avis sur la crise qui perdure.

Razakavonison Richard a ainsi expliqué que les Malgaches notamment les politiciens n’ont que des visions très éloignées de ce que vit le peuple ; ils ne pensent qu’à leurs intérêts personnels alors que les problèmes quotidiens de la population ne cessent de s’accroitre. La crise politique n’a apporté que malheur et graves conséquences au niveau de la société car depuis ces 50 ans d’indépendance, la majorité des malgaches vit dans le total dénuement si on cherche à les situer sur l’échelle de la pauvreté.

L’ASLF étant une association luttant pour le respect des droits de l’Homme a constaté que c’est à cause de cette pauvreté que ce dit droit n’est pas respecté. Et de dire que la mauvaise gouvernance des dirigeants du pays peut expliquer cette situation décadente. En outre, l’irresponsabilité de tous les systèmes y compris les différentes associations règne dans le pays ; l’ASLF incite ainsi les Malgaches, en particulier les acteurs politiques à travailler avec les forces vives de la Nation, pour réfléchir ensemble afin de trouver la bonne voie à suivre pour parvenir à un monde sécurisant, possédant des valeurs démocratiques, et non empreint d’exclusion ; le bien-être sera alors accessible à tout le monde et non pas seulement à quelques minorités.

Dans l’attente de la volonté de chacun, l’ASLF projette d’effectuer des travaux d’urgence pour aider les citoyens face à la crise. Il s’agit de les soutenir à connaitre les tenants et aboutissants d’un État démocratique. Penser et établir la stratégie pour la mise en place d’une structure respectant la loi et la gouvernance conformes à la culture sociale fait également partie des travaux prioritaires. L’ASLF projette également de concevoir et d’organiser des assises pour permettre l’information ou les échanges d’expériences adéquats en fonction des réalités à Madagascar et à l’extérieur.

Notons que pour tenter de marquer sa différence, cette association s’est refusée à commenter les détails des affaires politiques opposant les protagonistes malgaches.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS