Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 10h57
 

Commerce

Organisation mondiale du commerce

Reprise des négociations de Doha

mardi 8 mai 2007 | Lanto

Du 7 au 11 mai 2007 se tient dans nos murs un séminaire auquel participent près de cinquante entités économiques et professionnelles de l’import-export. Ils s’intruisent ou s’informent davantage sur les techniques de négociation, sur l’état des négociations du cycle de Doha. Ils débattent aussi des grands thèmes de l’Organisation mondiale du Commerce (OMC) notamment l’agriculture, les produits industriels, les services et aussi les prémices des négociations de l’Accord de partenariat économique.

Les négociations dans le cadre du cycle de Doha ont repris au mois de janvier 2007 après une suspension en juillet 2006. Cette reprise est capitale dans le développement des échanges commerciales internationales, car l’expiration du Fast Track (voir encadré) interviendra en juin 2007.

Axé sur le développpement, les négociations de Doha ont commencé en 2001, En principe, elles devront durer pendant quatre ans, cependant elles ont connu des échecs comme en 2003 ou encore en 2006.

Les pays en voie de développement revendiquent que les subventions américaines et européennes soient abolies. L’Union européenne et les Etats-Unis soumettent leurs engagements en matière agricole à des concessions de la part du G20 notamment le Brésil, l’Inde et la Chine sur l’accès à leurs marchés industriels. Mais ceux-ci refusaient la formule de baisse tarifaire proposée par les deux grands : plus le tarif est élevé, plus la réduction doit être importante.

D’autre part, les pays développés demandent à ce que les marchés leur soient ouverts. Or à un certain moment, il a été décidé que les pays moins avancés ont accès aux marchés des pays développés et en voie de développement si ces derniers sont aptes à recevoir leurs produits.

Selon Amena Abdirasoul, expert de l’OMC, pour Madagascar, il est indispensable de maîtriser les techniques de négociations car leur aboutissement présentent des opportunités significatives. Entre autres, l’accès à de nouveaux marchés d’autant plus que nos produits sont diversifiés et que Madagascar bénéficie d’une assistance technique et d’une aide au commerce.

Madagascar accueille pour la troisième fois le cours régional de l’Organisation mondiale du commerce sur les négociations commerciales multilatérales à l’Intention des pays d’Afrique francophone.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS