Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 13 décembre 2019
Antananarivo | 07h42
 

Société

Projet Tana-Masoandro

Reprise de la manifestation à Ambohitrimanjaka

jeudi 14 novembre | Mandimbisoa R.

Une manifestation contre l’expropriation des terrains et le remblayage des rizières dans le cadre du projet Tana-Masoandro a eu lieu de nouveau hier à Ambohitrimanjaka.

Les informations recueillies sur les lieux ont permis de savoir que des agents du service des domaines auraient voulu rencontrer des représentants de la population mais ces représentants désignés n’ont pas été acceptés par une partie des habitants. « Ils ne sont pas représentatifs de la communauté concernée par le projet », rétorque Erick, un habitant d’Ambohitrimanjaka. Pour les manifestants, toujours sur le qui-vive, cette manière de procéder est considérée comme une provocation à leur égard.

Malgré les différentes démarches engagées par les autorités pour tenter d’apaiser la situation, les opposants au projet, notamment ceux d’Ambohitirimanjaka campent sur leur position. Ils refusent le remblayage des rizières et déclarent ne pas céder à la tentation d’une proposition d’indemnisation des autorités, une indemnisation estimée à 20 millions de dollars pour les propriétaires concernés par le projet.

Toutefois plusieurs propriétaires de terrain se sont déjà rendus auprès du guichet unique mis en place au village Voara à Andohatapenaka. Jacqueline, une mère de famille habitant à Itaosy, qui possède d’importantes surfaces de rizières à Ambohitrimanjaka, et qui s’est rendu au village Voara, affirme que pour le moment elle cherche simplement à savoir si ses biens sont concernés par le remblayage ou non. Le guichet unique mis en place depuis le 28 octobre aurait reçu environ 900 personnes en dix jours.

Le directeur général de l’Apipa, Philippe Rateloson, chargé de la gestion des études d’indemnisation des victimes des expropriations de ces terrains indique que plusieurs propriétaires auraient accepté de se faire indemniser. Ce responsable affirme, que la plupart de ceux qui s’opposent actuellement au projet Tana-Masoandro à Ambohitrimanjaka n’habiteraient même pas dans cette localité.

129 commentaires

Vos commentaires

  • 14 novembre à 08:58 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ambohitrimanjaka, encore et toujours. Est-ce vraiment si important ?

  • 14 novembre à 08:59 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Ambohitrimanjaka, encore et toujours. Est-ce vraiment si important ?

    • 14 novembre à 09:51 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Oui c’est très important à plus d’un titre .
      1- Pour désengorger Tana avec ses problèmes de pollution de sur- population , d’embouteillage
      2- Une occasion pour les opposants de tout bord de pouvoir haïr et dénigrer Andry Rajoelina et sa politique, de peur qu’il serait à la tête du pays pendant 10ans , l’occasion est trop belle pour desinformer à outrance et les soutraitants ne sont pas en reste

    • 14 novembre à 10:04 | Jo Brandon (#9919) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Izao no tenin’ilaikely nandritra ny propagandy :
      « Io tanàna io dia mirefy 1.000 ha. Ny tany dia AMIDINTSIKA amin’ny MPANDRAHARAHA. Ny vidin’ny tany 100 ha fotsiny azo avy amin’ny vidin’ny tany an, dia havitantsika ny viabilisation-n’ny ponts, ny routes…. ».
      Tsy izaho no namorona fa Rat Jo Hell no nilaza. Jereo koa : https://www.facebook.com/Mandroso.Randria/videos/1050591141777490/
      Izany hoe :
      - 10 000 000 m² no AMIDY amin’ny MPANDRAHARAHA : iza ireo mpandraharaha hivarotana ny Tanindrazana ireo ?
      - 20 000 000 USD no natokan’ny Fitondrana hividianana ny tany. Izany hoe 2 USD / m² na 7400 Ariary/m². Ohatrinona no namarotana ny m² -n’ny tany tamin’ny karana sy ny namany ?
      - Rat Jo Hell dia tsy nilaza tamin’ny propagandy fa Ambohitrimanjaka ilay toerana. Tsy nolaizan’i Caillou aman-K(H)ajo taminy manko io, fa nolazain’izy ireo fotsiny i Bac-3 fa eo Andrefan’Antananarivo ilay tanim-panjakana 1000 Ha. Kay nisy tompony ny tany. Izao vao taitra Ilaikely fa najabaky Vato aman-Kajo amin’ny lalina.
      - ny tanimbary dia tsy azo alaina toy izao satria miantoka ny ain’ny tompony sy ny taranany mandrapahafatin’izy ireo.
      - noho izany dia tsy projet de développement io fa projet génocidaire. Afindrao dieny izao.
      Tsy ho vita moramora io. Mbola miteny ihany aho : afindrao ny toerana hanaovana ny Tanamasoandro dia milamina ny tany.
      Tsy resaka fankahalàna an-dRat Jo Hell io, na dia mitondra pesta aza ny voalavo. Fa resaka ain’ny vahoaka io.
      Koa raha mazava amin’i Asalaam Alaikoum izany, dia hoy aho hoe : Shalom !

    • 14 novembre à 10:10 | I MATORIANDRO (#6033) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @ kelitoko fozaoran tsy vanona

      tsy mila vahana zany aloha io zao.

      Raha fahamaizana de ny jiro sy rano mampikaikaika olona io no tokony vahan’lisany @ zany vola zarazaraina zany ry tsisisaina lohanangidina a.

      Tohozo voalobo-jaza io faa tena mety.

      Samia velonaina ahita ny fiafaran’fozaorana.

    • 14 novembre à 10:36 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      J. Bradon,

      Un extrait d’un article de midi :

      "Présents au conférence-débat, les représentants de l’IEM, notamment Solo Andriamanampisoa, chargée de mission et Gérard Andriamanohisoa, conseiller, ont soutenu devant les universitaires, cette faisabilité. Selon eux, les études faites sont minutieuses et tout est déjà prévu. « 21 investisseurs sont déjà engagés. Outre les diverses sources de financements, nous misons beaucoup sur le partenariat public-privé (PPP). Cependant, le président Andry Rajoelina tient à ce que ce projet soit inclusif et bénéficie aux Malagasy, tout comme aux investisseurs », a indiqué Solo Andriamanampisoa. "

    • 14 novembre à 10:39 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Jo Brandon,

      Raha ny mikasikan’ny 76 Milliard ar ho onitra kosa, dia hozaraina amin’ny fianankaviana 737, izany hoe samy hananana 103 Millions Ar eo izany rizareo amin’ny antsalany.

    • 14 novembre à 11:17 | manga (#6995) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Isandra,
      Cessez de blablater et de faire le perroquet tout en essayant de copier/coller les articles qui vous plaisent.
      Primo, cette initiative ne date pas d’aujourd’hui ; elle a été projetée depuis bien avant la propagande en négociation avec ces bailleurs qui ont été malencontreusement trahis.
      Secundo, tous les verbes utilisés par tous les chroniqueurs sont tous conjugués dans le futur tant bien que dans le conditionnel, donc pouvant faire objet d’une très grosse hésitation.
      Tertio, si les parents n’en veulent, c’est que ces derniers ont idée de léguer à leurs enfants respectifs un héritage ; eux-même ne pourront, et faute de place, le ramener dans leur tombeau.
      Parlez-nous du chiffre, le fake fait partie de notre quotidien rien qu’en vous lisant.
      Et pourquoi ne pas préciser que les "éclaireurs" sont venus en premier lieu avant l’arrivée des émissaires ?
      Et où est-ce qu’ils sont passés ceux d’avant : Pierre Houlder et sa très jeune conseillère auprès de la présidence. Merde, la crédibilité n’est plus...

    • 14 novembre à 15:42 | Ibalitakely (#9342) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Dia rehefa mahamay ny resaka dia atsipy any amin’ny Apipa ny vato mafana. Hay koa ve ny io Apipa io no tokony andinika indemnisat° izany sa lafony tekinika [ohatra mandeha tsara ve ny fikorinan’ny rano, iza no manorina na manimba zavatra iankinan’izany sns] no tena andraikiny ??

    • 14 novembre à 15:52 | rayyol (#110) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Ou vous ne voyez que du denigrement
      Je vois plutot un questionnement
      Ce que l on reprochait a Hery son manque de communication
      On retrouve exactement le meme Beaucoup de question se posent et il n y a aucune réponse Votre informateur en est un tres piètre Pas sur que son maitre soit au courant de son inaptitude a renseigner correctement .Ou peut et ce lui qui ne sait ou il va et qui est prit les culottes complètement a terre

    • 14 novembre à 17:46 | Jo Brandon (#9919) répond à plus qu'hier et moins que demain

      ISANDRA :

      1- D’abord, qui vous parle de 737 familles ? Allez sur terrain et refaites vos recensements. Ne prenez jamais la vue de votre esprit comme la réalité.
      2- D’après vos hypothèses et calculs vraiment farfelus, une famille aurait en moyenne 13 569 m² de rizières. Sans blague !!! Qui a ça là-bas, dites-moi ? Même mon paternel n’a jamais eu une surface pareille chez nous, à Ambohitrimanjaka. Et à Ambohidrapeto ou à Ampahimanga, personne n’a ça. Quand on a une rizière équivalent à Ketsa de 5 Vavy, c’est parfait.
      3- Ces deux premiers points indiquent déjà que votre projet est un projet à la con. Il n’a jamais été bouclé dès le départ. Hajo et Caillou bleu ont vraiment mis le Bac - 3 dans la mouise. Les Karana Khoja préfèrent Ambohitrimanjaka car le projet Université Silamo de l’autre Chiite, l’Aga Khan, se trouve aussi là-bas ( terrain remblayé se trouvant en face du pont d’Ambohitrimanjaka ).
      4- Hajo et caillou bleu ont dit à l’époque au Bac-3 que les 1 000 Ha ou 10 000 000 m² de terrains domaniaux se trouvent à l’Ouest de Tanà, sans autres précisions. Comme c’est déjà à l’Etat, ils ont certainement affirmé qu’il n’y a pas besoin de suivre scrupuleusement les 8 (huit) étapes légales en matière d’expropriation. Le délai de bouclage d’un tel dossier est généralement de 2 à 3 ans, et JAMAIS de 2 à 3 semaines !!!
      5- Malheureusement pour le Bac-3, ce sont des rizières appartenant au peuple. L’expropriation sera alors contraire au Velirano N°9.
      6- Les vongany comme vous ne se sont jamais posés la question de savoir qui sont ces MPANDRAHARAHA à qui Rat Jo Hell et Vato aman-Kajo veulent vendre notre Tanindrazana !
      7- Je voudrais dire aux "tsy misy saina" comme vous qu’une rizière n’a jamais de prix !!! On ne peut pas l’échanger contre de l’argent ! Alors si vous voulez vous amuser à évaluer le prix d’une rizière, au lieu de dire des âneries comme vos 100 millions d’Ariary et quelques, faites le calcul suivant : 4 T / Ha / an de riz blanc x 2 000 Ar = 8 000 000 Ar équivalent-riz/an pendant 50 ans d’espérance de vie par génération, soit 400 millions d’Ariary. A multiplier par "n" générations ensuite. Vous avez ce montant, les vongany ?
      8- Conclusion : déplacez le lieu et c’est bon !
      C’est compris maintenant ou pas encore ?

  • 14 novembre à 10:29 | kartell (#8302)

    Ceux qui ont imaginé un peu rapidement que décision du pouvoir valait pour acquise sont en train de constater qu’entre théorie et pratique, le chemin est parsemé embûches et de nids de poules...
    Imposer une nécessité nationale en urgence absolue semble loin de faire l’unanimité du petit peuple des rizières qui voient dans cette lubie présidentielle une atteinte profonde à leurs existences de vie pourtant déjà réduites à celles de tâcherons infatigables...
    Difficile dans ses conditions de voir un quelconque courant passé entre eux et des émissaires encostumés sortant de 4X4 flamboyants venir leurs prêcher leur bonne parole ou plutôt celle d’un pouvoir pressé d’en finir...
    Le fossé entre le monde paysan et les pouvoirs n’est pas une nouveauté, il est très ancien mais il s’est progressivement dégradé au fil de celui d’une économie, aujourd’hui, béquillée et souffreteuse...
    Seul 10%, semble-t-il, d’après les dernières estimations, des condamnés à obtempérer seraient prêts à vendre au nom d’une cause nationale revisitée sur un objectif total de 700 propriétaires contraints et forcés...
    Maigre bilan après autant d’efforts sous le feu des médias qui se montrent moins friands de l’événement depuis qu’il s’enlise dans la rizière de la contestation, allez savoir pourquoi ?..
    Aujourd’hui, les défenseurs du projet insistent lourdement sur la nécessité de le voir sortir de terre pour remédier aux problèmes récurrents de la vieille capitale sauf que d’idée première du pouvoir serait d’en faire une annexe commerciale et administrative, loin de répondre aux besoins véritables d’une population qui croît de 200 000 individus chaque année...
    Tous les prétextes semblent bons pour démontrer qu’il faille l’imposer coûte que coûte alors qu’il faudra une petite décennie pour qu’il puisse sortir de terre tandis que le contexte actuel d’asphyxie tout azimut aura pris un volume bien supérieur à aujourd’hui !..
    En d’autres termes, ce projet, présenté comme le sésame à toutes les contraintes actuelles, sera lors de son inauguration obsolète comme le furent à l’époque coloniale celles concernant les lignes de chemin fer, elles aussi conçues à grands frais !......
    Tout ça pour ça en quelque sorte .

  • 14 novembre à 10:30 | Isandra (#7070)

    Certains Malagasy sont contaminé par la maladie de Gaulois, réfractaires au changement et au progrès.

    Il faut être progressiste pour développer ce pays, tant que nous restons traditionaliste, le développement nous éloigne. Les progressiste Radama souhaiterait voir sa ville de mille digne de 21ème siècle, mais, non la ville plus crade et en désordre du monde.

    La ville et les rizières ne peuvent pas cohabiter.

    • 14 novembre à 11:26 | Maxim (#5960) répond à Isandra

      Isandra, une ville n’est pas fait seulement d’immeuble, une ville est toute une vie.
      Actuellement, plusieurs villes du monde voulaient limiter les constructions en béton de ciment et bitumes, donc prioriser les espaces verts. Votre architecte urbaniste n’a pas cette vision, , un marché pour gagner plus d’argent c’est tout ce qu’il veut.
      Pour Madagascar la route est encore longue, les priorités sont l’amélioration et l’entretien de l’existant, il faut viabiliser tout ceux qui existent déjà.

    • 14 novembre à 11:27 | manga (#6995) répond à Isandra

      Gardez votre définition de ce qu’est le progrès pour votre piètre existence ainsi qu’à vos progénitures.
      Si nous arrivons à ce stade de négociation interminable, c’est que le terme utilité publique aux fins d’expropriation n’est nullement de rigueur.
      Vous avez jugé par contumace un magistrat qui n’a été avisé de se présenter qu’au lendemain du verdict, et ce, avec une demande d’absence autorisée sur le territoire dûment signée par l’instance compétente.
      Est-ce que vous vous rendez compte de vos multiples et propres bêtises ?
      Et sous quel autre angle pourrions-nous encore vous croire ?
      Grat ton ki kafrine...

    • 14 novembre à 11:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Maxim,

      Je vous invite de visualiser cette vidéo, vous pourriez constater que ce projet n’est pas loin ce que vous évoquer :

      https://www.youtube.com/watch?v=fxzM1pm9ZHM

    • 14 novembre à 11:50 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)
      14 novembre à 10:30 | Isandra (#7070)
      La ville et les rizières ne peuvent pas cohabiter.
      ....................................................................................................................
      Une fois de plus, une illuminée croit avoir tout vu, et avoir tout su,.en pondant une énormité digne de la personne son auteur.
      On se rend compte que tu n’es jamais sortie de ton trou du Pays Bétsileo, pour dire que les rizières et la ville ne peuvent pas cohabiter.
      Vas faire un tour au Cambodge la Vendrana et tu verras que ces deux choses cohabitent plus que bien. A Phnom Penh, tu verras que les rizières sont au bord de la ville et à Sihanoukville qui est un coin touristique du Cambodge les rizières sont à la porte de la ville.

      Alors quand tu as envie de dénigrer les Pauvres agriculteurs qui résistent à ce macabre projet, trouve autre chose que des conneries pareilles, car ça ne pèsent pas lourd sur la balance.

    • 14 novembre à 12:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Finengo,

      Le résultat un spécialiste de l’aménagement vous repond

      "Je ressens une grande désolation en voyant cette ville, qui rencontre notamment des problèmes d’inondation chaque année. avec le comblement de quasiment tous les lacs. L’héritage urbain de la ville est menacé. Par ailleurs, ils veulent que Phnom Penh concurrence Singapour et Bangkok, alors il faut faire des gratte-ciel."

    • 14 novembre à 12:33 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Durant des années vous n’aviez cessé de traiter ravalo de spoliateur alors qu’il n’a remblayé que Andohatapenaka et encore.
      Alors soyez coherent comment faut il traiter quelqu’un qui veut remblayer 1000 ha, à coté andohatapenaka est un mochoir de poche.
      Et puis arretez de raconter des betises et de faire des calculs qui vous arrangent
      Si je ne me trompe pas les 20 millions c’est bien pour le 1000 ha ce qui fait 7400ar/m2 (le prix de 3 hg de riz). Alors qu’ils soient 700 ou 7000 ou 70 ou même une personne qui seront remboursés c’est les 7400 ar/m2 qui représente la valeur du terrain mais pas le montant du terrain de chaque proprietaire qui peut etre 100 ou 1000 ou 5000 ou 10 000 m2.
      Votre façon de présenter les choses s’appelle en langage vulgaire de l’enfumage ou de l’ enc..ade. Une fois de plus votre malhonnêteté est dénoncée par vos écrits

    • 14 novembre à 12:35 | lanja (#4980) répond à Isandra

      Notre constitution autorise l’expropriation pour utilité publique, en aucun cas, elle n’autorise pas l’état d’exproprier des terrains appartenant à des paysans pour les vendre à des sois disant opérateurs... les dirigeant actuels ne restent pas au pouvoir éternellement, les acheteurs de ces rizières ont intérêt à bien vérifier la légalité sur cette tany mora, les paysans d’Ambohitrimanjaka savent leur droit, ils n’ ont pas besoin de vos leçons de développement,

    • 14 novembre à 12:37 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Durant des années vous n’aviez cessé de traiter ravalo de spoliateur alors qu’il n’a remblayé que Andohatapenaka et encore.
      Alors soyez coherent comment faut il traiter quelqu’un qui veut remblayer 1000 ha, à coté andohatapenaka est un mochoir de poche.
      Et puis arretez de raconter des betises et de faire des calculs qui vous arrangent
      Si je ne me trompe pas les 20 millions c’est bien pour le 1000 ha ce qui fait 7400ar/m2 (le prix de 3 hg de riz). Alors qu’ils soient 700 ou 7000 ou 70 ou même une personne qui seront remboursés c’est les 7400 ar/m2 qui représente la valeur du terrain mais pas le montant du terrain de chaque proprietaire qui peut etre 100 ou 1000 ou 5000 ou 10 000 m2.
      Votre façon de présenter les choses s’appelle en langage vulgaire de l’enfumage. Une fois de plus votre malhonnêteté est dénoncée par vos écrits

    • 14 novembre à 12:54 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Bonjour Finengo,

      « D’ailleurs le Peuple s’en lasse et par la force des choses, devient par leur immobilisme complice de leur malheur. » un extrait de votre post d’hier.

      D’un côté, vous avez raison l’ami, compte tenu de la pauvreté à grande échelle qui frappe la majorité de la population, le faible revenu, les logements précaires, l’absence d’eau courante et infrastructures d’assainissement, l’insécurité, l’absence de protection sociale et autres filets de sécurité, le chômage, il y a de quoi vraiment comme motivation pour agir et revendiquer de meilleures conditions de vie, voire même participer à un soulèvement populaire par le biais d’une démonstration pour s’exprimer, alors que pour le moment, personne ne s’y lance face à de telle situation catastrophique qui n’est plus à la limite de la dignité humaine mais déjà plus près d’un écosystème pour les faunes endémiques, et à l’horizon, il n’y a aucun espoir d’amélioration qui se dessine, toujours les mensonges d’Etat et l’impunité absolue pour les crapules, la situation ne cesse de s’empirer de jour en jour, et au moindres fièvre ou paludisme ou choléra, on gagne un ticket aller simple sans espoir de retour vers l’infini...oui, c’est tellement déplorable, ahurissante, et le peuple reste amorphe, atone, immobile, sans réaction, comme s’il a déjà abandonné la partie et se laisse emmener par les cours des évènements et devenu résigné à son sort...

      Mais de l’autre côté, cette réaction est un peu compréhensible pour le moment, je dis bien pour le moment, car ce peuple n’est pas encore prêt à risquer sa vie pour la patrie, oui, il sait, le peuple, qu’en choisissant la voie de la rue, les balles de kalachnikovs ne vont pas l’épargner, qu’il va se faire massacrer sans ménagement, les munitions chinoises sont déjà prêtes à l’emploi, que la famille va se désintégrer car il se pourrait que la mort va faucher les membres de la famille, déjà la petite famille a du mal à trouver de quoi mettre dans la marmite et se soigner en cas de maladie, et pourquoi chercher encore d’autre problème si jamais il y en a qui se ferait blesser dans les échauffourées et manifestations publiques...

      Depuis l’indépendance, les mouvements populaires ayant pu entraîner la chute de régimes politiques ont toujours eu lieu à Antananarivo avec comme conséquence inévitables de nombreuses pertes en vie humaine et autant de blessés dans les rangs des manifestants, et dans la majorité des cas, le but ultime n’était atteint qu’une fois que l’ensemble de l’appareil administratif dans la capitale est bloqué et que les institutions de la République affaiblies cessent de fonctionner.
      (à suivre)

    • 14 novembre à 12:56 | Vohitra (#7654) répond à Isandra

      Finengo (suite)
      Eu égard à l’évolution progressive de la situation de pauvreté dans les ménages Antananariviens, qui va de mal en pis, les mentalités ont évolué aussi dans ce sens en entraînant l’effritement de la cohésion sociale, et la société de plus en plus divisée et en proie à un affrontement à la moindre mésentente, l’état d’esprit affiché est catégorisé en trois types :
      - les partisans et autres affidés de tout bord du régime, ce sont les minorités de privilégiées détentrices du pouvoir de décision et qui sont bien déterminés à défendre une position dominante par tous les moyens (tromperie, répression, diversion)
      - les indécis qui espèrent encore à pouvoir bénéficier des largesses de la part du régime (conditions particulières, des produits de la corruption...), ce sont les instruits de faible niveau de revenu et les fonctionnaires écartés du système de pillage en réseau opéré par la première catégorie
      - et finalement la grande masse indigente et pauvre, instruite ou non, occupée à fournir des efforts inouïs pour conserver la vie, minée par la déception et la résignation à leurs sorts étant donné les échecs répétitifs des précédents mouvements populaires quant à l’amélioration de leurs conditions d’existence.

      Entre ces trois catégories de la population antananarivienne, la méfiance totale et les lacunes en confiance et crédibilité s’instaurent indubitablement, l’engagement dans une éventuelle lutte d’influence et mouvement de protestation ouverte reste fonction de circonstances conjoncturelles tirées du contexte et pouvant être justifiées comme étant des sources de motivations certaines à se positionner et s’exprimer sur la place publique : évènement pouvant susciter les émotions et susceptibilités relatives à la vie sociétale, une compensation équivalent à un coût d’opportunité pour absorber un tant soit peu la précarité de la vie quotidienne, les dérives manifestes pouvant porter atteinte à l’intégrité physique de la personne de la part des partisans d’un régime en place en perte de notoriété évidente.

      On verra la suite avec ce mouvement spontané démarrant à Ambohitrimanjaka, une protestation basée sur le droit à la vie et la préservation des cultures et patrimoines, un mouvement d’obédience paysanne au départ mais traduisant une volonté à défendre un mode de vie ancestral et la cohésion sociale tirée des rôles historiques et traditionnels détenus par le pouvoir des rizières...et le facteur déclenchant la révolte légitime est en place. Les paysans sont en train de jeter la base d’un patriotisme agissant qui guidera les pas et consciences des élites et autres indécis vers un horizon compatible à la volonté d’un peuple attaché à ses traditions et coutumes respectueuses de la justice sociale...

      Bref, à Antananarivo, lieu de prédilection de tout mouvement social et politique pouvant changer les cours de l’histoire du pays, la société est plus que divisée, les inégalités sont une réalité indélébile, les injustices sociales sont manifestes, et la méfiance et hypocrisie sont légion, et les rivalités entre clans, réseaux, couches sociales sont récurrentes...et dans ce contexte de division et controverse, les tenants du régime arrivent encore à tirer leurs épingles de jeu, oui pour le moment c’en est le cas, à coup de désinformation et mensonges d’Etat et profitant de la pauvreté généralisée de la masse...
      Mais la question cruciale qui hante les esprits est la facilité avec laquelle le régime politique arrive toujours à créer la diversion et tromper la méfiance et lucidité des autres régions du pays en ce qui concerne les manigances et visées malsaines et destructrices de la Nation et du pays par un pouvoir politique centralisé et accaparant la gestion et bénéfice des biens communs...si au cours de la période coloniale, ces autres régions étaient actives et agissantes dans la lutte pour l’émancipation et l’indépendance, mais au cours de l’histoire républicaine, elles restent des réserves de voix à récupérer pour un régime en quête de crédibilité et en déficit de base électorale compte tenu de faible performance en matière de gouvernance publique et réduction des inégalités sociales...

      Bonne journée l’ami

    • 14 novembre à 12:57 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      - Les détracteurs-supputateurs quand ils ont fait leur calcul, ont omis plusieurs paramètres dans leur calcul, tels la possibilité d’échange, les terrains domaniaux, etc, cela a faussé leur calcul, mais, tant mieux pour eux, car il confirme leur thèse.

      - Il ne faut pas comparer deux choses différentes, quand Ravalo avait exproprié Andohitapenaka, c’est pour son intérêt personnel, d’où nos critiques, alors que cette fois, c’est pour les intérêts d’Antananariviens, en particulier, et les Malagasy, en général. En tout cas, 81% des Malagasy en sont convaincus.

      Les andafys dont les aboiements sont plus forts, ils ne se sentent pas concernés, car ce projet ne change leur vie, ni leur bling-bling quand ils arrivent ici.

    • 14 novembre à 13:54 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Au vietnam ils ont eu a faire ce choix il y a un bon moment déjà .La question etait que devions nous favoriser le développement industriel ou la sauvegarde des rizières nourricière ceci devrait vous éclairer un peu et voir que le problème n est pas seulement a Madagascar et qu il faut decider il n y a pas de miracle voir ce lien https://asialyst.com/fr/2016/06/13/urbanisation-ho-chi-minh-ville-a-t-elle-les-moyens-de-ses-ambitions/

    • 14 novembre à 15:42 | rayyol (#110) répond à Isandra

      Isandra comme vous etes reconnu comme la principale interlocutrice de ce gouvernement sur ce site les questions vont s adresser a vous en 1er .
      Il est evident que ce gouvernement surf encore sur la meme vague que Hery a prise
      Donc aucun accomplissement de lui meme a date
      Sauf les puces pour Zebu non complete , sa visite dans la prison non complete les Barea en cours ceci etant le plus important que le Jirama ,les femmes rapatries Action contre l insecurite engagement contre les Dahalo
      Cela je ne sait jusqu a quel point il est responsable des équipements et des strategies et de l argent bénéfice du doute Guerre contre pétrolière match nul Probleme d eau et delestage debacle totale pour le moment
      Pourquoi après 10 mois il a realiser seulement maintenant que l équipement etait désuet a un point extreme et que c est tout Tana qui devait être refait au complet
      Pourquoi les délestages sauvages en province soudainement voir Tulear Manque de sous manque de gaz oil Pourtant je paie mon Jirama régulièrement et je suis un gros consommateur résidentiel
      Si l argent rentre il ne devrait pas y avoir de probleme pour l achat de fuel reparation et autre Normalement une compagnie fonctionne de cette facon
      Quel est le vrai problème et pourquoi n est t il pas adressé
      Cachette toujours cachette Nous voulons des reponses sinon
      Tout tombe en ruine pourquoi construit t on une ville nouvelle vu l etat des vieilles ne vaudrait t il pas mieux s occuper des vielles stuctures pour le moment
      La est plus mon domaine Vous ne m aurez pas avec vos theories a la m-rde que vous sortez de je ne sait trop ou Voila je ne suis pas contre personne mais seulement pour le bon sens Donc fournissez nous des réponses intelligentes ou sinon débarrassez les ondes et faite vous oublier surtout que vous êtes la porte parole de ce gouvernement Et que c est sa gouvernance que vous défendez

    • 14 novembre à 15:44 | rayyol (#110) répond à Isandra

      J ai bien hate de voir vos reponses a mes questions ou des informations valables Pas celle que l on donne a un enfant

    • 14 novembre à 17:18 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Rayyol,

      Je vous répondrai, mais, ce que je peux vous dire maintenant, on a hérité aussi :

      - 260 Millions de $ dettes de la jirama, et 40 Millions de litige d’Air Mad,
      - Des dahalos et de kidnapping,
      - Des corruptions généralisées, etc

    • 17 novembre à 22:52 | Stéphane ravelojaona (#10790) répond à Isandra

      Bonjour,

      Il est vrai qu’il ne faut pas se figer et ne pas vouloir avancer, mais je pense qu’avant de faire une ville nouvelle, il faudrait déjà endiguer l’exode rurale, et cela en améliorant la vie dans les villages et les zones rurales, amener l’eau courante, l’électrification, les services de bases, des transports en commun, réhabilitation de l’habitat, etc, cela permettra naturellement de désengorger la capitale et de maintenir les gens dans les campagnes. Ce projet de Tanana Masoandro est juste destiné à enrichir une fois de plus les nantis, mais n’aura aucune retombé pour le petit peuple.
      Je pense que le ministre de l’aménagement aurait pu penser à cela avant de dire qu’il n’y aucune solution.

  • 14 novembre à 10:34 | Isandra (#7070)

    "Un quotidien de la place publia, à travers ses colonnes, une importante interview accordée par un éminent architecte-urbaniste Mamy Rajaobelina dont le thème central porte sur le projet présidentiel « Tana-Masoandro ». Un sujet, en dépit des débats et des commentaires suffisamment prolifiques, continue toujours de défrayer les chroniques et de focaliser les esprits. Une interview qui offrira l’occasion à l’opinion d’avoir une perception plutôt technique sur Tana-Masoandro de la part d’un expert en la matière Mamy Rajaobelina. Il n’hésite pas de déclarer que « Tana-Masoandro est vital pour le futur de la Capitale ». Mamy Rajaobelina fait partie de l’un des rares experts malagasy maitrisant sur le bout du doigt l’architecture axée sur l’urbanisme. Un certain Guy Willy Razanamasy, le Premier ministre nommé par le Président Didier Ratsiraka des suites des mouvements de contestation en 1991, lui confia le portefeuille du développement de la ville dans son Gouvernement. Mamy, pour les intimes, accompagna et supervisa sans interruption, en tant que DG ou PCA, les activités de l’Agence d’exécution des travaux d’intérêt public et d’aménagement (AGETIPA), créée en 1993 et précurseur de l’Autorité pour la protection contre les inondations de la plaine d’Antananarivo (APIPA). Pour ainsi dire que Mamy Rajaobelina est un fin connaisseur et technicien relatif aux tenants et aboutissants du traitement des dossiers concernant le développement de la Ville des Mille et l’avis qu’il émet sur la nécessité de l’éventuelle extension de Tanà relève de la plus haute importance. A rappeler à juste titre que le bulletin d’information de l’AGETIPA, à l’époque, porta le titre de « Ville nouvelle ».

    En passant, soulignons que l’architecte-urbaniste Mamy fut l’artisan principal de la reconstruction de l’Hôtel de ville d’Analakely. A relever que l’expert Rajaobelina brillait aussi à l’extérieur, en Côte d’Ivoire par exemple, en tant qu’expert en aménagement du territoire. Dans le point 10 du Velirano, le candidat n° 13 Rajoelina Andry s’engagea à améliorer les conditions d’habitat des Malagasy par la construction des maisons d’habitation à loyer modéré et également la construction des villes nouvelles pour désengorger les grandes agglomérations de type Antananarivo ou de Toamasina ou ailleurs. Les projets présidentiels à concrétiser tels « Tana-Masoandro » ou « Miami » s’inscrivent dans la ligne droite de cette amélioration de la qualité de vie dans les grands centres urbains. Mamy Rajaobelina a été clair et net que le projet de la ville nouvelle Tana-Masoandro n’est pas seulement indispensable mais il est surtout vital pour le futur de la Capitale. Et quand on évoque le devenir de la Capitale, cela sous-entend logiquement de l’avenir du pays. Des millions de personnes vont jouir des bienfaits de cette extension. Non seulement, Tana-Masoandro servira les intérêts de la population d’origine d’une Région, Analamanga pense-t-on, mais aussi de toutes les Régions de Madagasikara. Coûte que coûte, il faut désengorger Antananarivo ! La population s’étouffe, suffoque. Il s’agit d’une question de vie ou de mort. Le Président élu, Rajoelina Andry, en homme de parole, ne changera pas de cap. Le choix d’Ambohitrimanjaka se justifie par plusieurs paramètres solides que les techniciens ne se lassent point d’expliquer, en long et en large, aux paysans dont les terres sont touchées par les travaux. Eux-mêmes figureront parmi les bénéficiaires de l’extension indispensable et vitale de la Capitale." La vérité

    • 14 novembre à 17:59 | Behantra (#9165) répond à Isandra

      Additif

      Bôka , a ’vidé’ les budgets destinés à la santé et à l’agriculture pour réaliser la construction de cet ’hotel de ville’

      Voyez dans quel état sont nos hopitaux à Tana !!!

      Et l’agriculture ... encore pire

      Et pourquoi donc les ’mecs’ de cette ’vérité’ ne publient pas le montant du ’fric’ utilisé par bôka et sa provenance ??

      nandra a !

      Qui va payer cette enième k.onnerie de bôka ?

  • 14 novembre à 10:41 | reviv (#9830)

    nous ici à Toliara ville, nous subissons tous les jours comme à l’accoutumée depuis la mauvaise gouvernance de HR et se poursuit encore à ce jour, un délestage sauvage ou si vous voulez des coupures d’électricité intempestives insupportable.

    vous imaginez les désagréments que cela puisse provoquer et les conséquences sur la vie en consommant des produits alimentaires subissant de rupture de froid en cascade.

    ceci pour vous dire que le gvt que vous défendez et protégez dont vous faîtes certainement partie ne sait pas traiter les priorités mais après 11mois de gouvernance le pays patine, rien ne s’y passe sauf l’habituelle misère crasse et la plus crade et abominable indigne d’un être humain.

    • 14 novembre à 11:19 | Turping (#1235) répond à reviv

      Salut reviv,
      Vous parlez de coupures d’électricité intempestives et récurrentes , c’est désagréable !
      - Imaginons les produits surgelés si la coupure dure longtemps,on est obligé de les consommer ou les jeter car on ne peut plus les recongeler de nouveau pour préserver la santé .
      Hormis cela,le Sud notamment à Tuléar beaucoup d’endroits sûrement ont de problème d’approvisionnement en eau potable.Lors de mes séjours à Madagascar , actuellement je suis très surpris par cette insuffisance en eau (potable ou pas )même à Antsirabe une ville thermale réputée riche en eau depuis le temps d’antan .
      - Pourtant l’autosuffisance en ’eau et l’électricité sont les bases primordiales ,vitales de la survie et du développement.
      Au passage,je vous pose la question : est-ce que Amborogony et la cité Sim existent toujours à Tuléar ? C’est un souvenir lointain datant des années 70 ,car on y habitait à la cité Sim en 1971 quand j’étais tout petit avant de remonter à Tana juste après l’événement du 13 Mai 1972 ?
      Et côté insécurité ? Car à l’époque même si on ne fermait pas la porte la nuit ,on n’avait pas de crainte de se faire cambrioler...

    • 14 novembre à 11:42 | manga (#6995) répond à reviv

      Talilio rehe Maxim,
      Fa norohay aze nanao rate jirama zao ka nambara ty sajoa roa lela tamin-tika fa zay ty vaha-ola ka mifalia ntikane.
      Intika avao ro nifile aze ka le zakay ty vokane. Tane mileven-drano io rikahe, nao ty nitamane kea ro nandeteke.
      Andinisan-tika no tamagne Beozatse fa tsy magnalino.
      Mahareta gea fe mbo misy efa-tao

    • 14 novembre à 14:29 | rayyol (#110) répond à reviv

      Dire que je reviens bientôt a Tulear mon épouse ma dit qu ils crèvent de chaleur Ici on crève de froid d une extreme a l autre

  • 14 novembre à 10:43 | Maxim (#5960)

    Raha tena mijery ny fahasahiranan’ny vahoaka le fitondrana dia fanatsarana ny efa misy aloha no tokony ataony.
    - Hatsarao ny lalana, ampiaro ny lalàna momba ireo mpivarotra @ sisiny arabe
    - Ataovy manarapenitra (mdr) ny fitsirihana ireo fiara rehetra
    - Manamboara parking lehibe manodidina an’Antananarivo ka omeo vahana ny transport en commun @ alalan’ny fanomezana azy ireo lalana manokana.
    - Ampianaro ny vahoaka ho tompon’andraikitra hanana ny toetsaina entitra sy mahay manolontena.

    Fa raha ny ankoatrizay dia mihaingo ambony tsikoko ihany zay zavatra vita eo, hanorina zavatra lafovidy kanefa ny olona ampiasa azy tsy ahavita ikarakara sy hanaja izany.

    Momba ny Tanamasoandro dia efa fantatra fa tsy projet n’ny fanjakana io satria na ny volany miasa aza ka 4% n’ny tetibidy. Raha raisina ny hevitr’ireo olona mpanao ity dia misy vola be tokoa hantenainy @ zany fampiasambola izany, olombitsy nefa izy ireo ka te hanilika tsotra izao ireo tantsaha izay mivelona @ tany. Raha oharina tokoa dia kely ny vola azon’ireo tantsaha ireo noho ny azon’ireto mpampiasa volabe ireto kanefa ny andraikitry ny fanjakana ny fanatsarana ny asa fiveloman’ireo tantsaha fa tsy hamotika izany moa no ataony @ ity Tanamasoandro ity.

    Tantara tsy mahagaga moa izany resaka ady tany izany fa saika ny besandry sy ny bevola foana no mivoka mandresy raha avela hanjaka ny tsy fahamarinana.
    Mbola mirary fankaherezana hoan’ireo olona miady @ zany tsy fahamarinana izany.

  • 14 novembre à 10:54 | Isandra (#7070)

    En lisant cet extrait d’un article de la vérité, l’Etat a tout prévu quant aux propriétaires concernés, et ces dernier ne devraient plus s’inquiéter :

    (...)Les 737 familles concernées par l’expropriation rentrant dans le cadre des travaux prévus pour la mise en œuvre du projet présidentiel seront toutes indemnisées.

    Un budget conséquent y sera affecté. Si les jeunes sont pour la plupart d’accord avec le projet, les personnes âgées affichent encore une réticence à quitter les lieux. Un village communautaire sera construit sur le site du Tana- Masoandro pour les expropriations.Les familles expropriées auront la chance de devenir propriétaire. Les agriculteurs recevront des terrains, les propriétaires d’immeuble seront relogés dans le Tana- Masoandro. Les éleveurs ne seront pas en reste, puisqu’ils bénéficieront des mêmes attentions de l’Etat. L’Etat attendra que tout le monde soit indemnisé avant de mettre en action bulldozers et pelleteuses.

    Il y a quelques semaines, la contestation de certains habitants des zones concernées avait dégénéré. Devant les contestations du projet présidentiel de nouvelle ville Tana-Masoandro, le Chef de l’Etat aurait donné comme consigne que les travaux ne débuteront qu’après un accord trouvé avec la population locale. En sus, il a fait déplacer ses émissaires sur place pour engager les négociations.Selon de nouvelles consignes du Président de la République et selon les débouchés de la réunion de coordination Tana- Masoandro hier, un « guichet unique Tana- Masoandro » sera ouvert au sein du Village Voara Andohatapenaka. Un bureau où sont invités et attendus tous les propriétaires de terrain et d’immeuble concernés par le projet présidentiel. Les propriétaires disposent de dix jours pour venir auprès de ce guichet, lequel restera toutefois ouvert pour le traitement des dossiers concernés par la procédure d’expropriation. Des équipes de l’autorité pour la protection contre l’inondation de la plaine d’Antananarivo, et du service des topographies seront sur place en permanence. Des équipes de la Présidence, du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat, et des Travaux publics, du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, ainsi que du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme, sont également sur place, en appui, pour apporter des explications supplémentaires si besoin est, selon les informations.

    • 14 novembre à 10:58 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Donc, il ne s’agit pas du tout de déportation comme certains voulaient véhiculer ici. Ils sont prêts à tout les détracteurs réfractaires.

      C’est compréhensible leur attitude, il est très difficile d’admettre que un président qu’ils nomment Bac-7 puisse réaliser cette grandiose réalisation, là il fera l’ombre à tout jamais ce que Olivier appelle les Génies,...

    • 14 novembre à 11:52 | manga (#6995) répond à Isandra

      Eh Isandra,
      Les loups gueulent, mais ne peuvent en aucun cas prononcer le terme "Bevoay" même étant ventriloques.
      Mais qu’entendez-vous par Déportation comme nous n’avons pas la même appréciation côté définition.
      Un cancre ne peut être intelligent comme un chat ne fera un chien. Essayez de la fermer en nous divertissant sur d’autres sujets plus crédibles.
      Oviana ny fiaretan-tory ???

    • 14 novembre à 14:25 | rayyol (#110) répond à Isandra

      De toute facon qu on le veuille ou pas des gestes devront être poses Il y a un temps pour la discussion Apres l état devra mettre ses culottes et agir dans le meilleur interet de tous Impossible de satisfaire tout le mondeC est la que Andry va commencer a perdre de la popularité et devenir un vrai décideur et non plus un enfant
      Il a intérêt a s endurcir un peu
      Fini l amuseur public ou qu il degage

  • 14 novembre à 10:58 | manga (#6995)

    Encore une fois Betoko, la désinformation est votre lieu de prédilection en prenant vos "fidèles" lecteurs pour des imbéciles.
    Vous avez depuis peu cesser vos activités professionnelles et avez choisi Madagascar pour jouir votre retraite.
    Et si ceci vous tient merveilleusement à cœur, c’est que non seulement la maigre rente que vous bénéficiez de l’état ne vous permet, et sans nul doute, d’aller louer un appartement là d’où vous venez.
    Mais aussi le va-et-vient pour vos paperasses que pour votre santé ne sont plus à la hauteur de vos moyens.
    Vous êtes le genre d’individu à n’avoir acheté un appartement, du moins bâti sur le territoire français.
    Et actuellement, votre robinet rejette des détritus, tandis que le ventilateur ni le frigo ne font plus partie du strict minimum de confort : le revers de la médaille...
    Je ne me mêle pas de ce que vous avez pu économiser depuis, mais une chose est sûre : votre pension ne vous permet pas de faire du miracle : rentrer est le plus approprié pour votre précaire existence.
    Ceci étant, le fait de rentrer ne signifie strictement pas de vous un patriote dans ce cas de figure ; puisque vous ne voulez tout simplement pas être enterré ailleurs, genre on n’est tranquille que chez soi.
    Radomelina est actuellement dans un état cliniquement comateux, et les carottes sont cuites.
    Voilà le résultat de toute une vie qui a comme unique et seule destination, et comme aller simple : l’enfer.
    Attendons l’après-APIPA. Qui serait l’énième heureuse élue à négocier comme délégation ?
    Je ne cautionne ni sur la forme, ni dans le fond la rédaction du chroniqueur du fait que non seulement la vraie réalité n’a pas été soulignée ; mais aussi le conditionnel a été de rigueur.
    Les EPP et la maison carcérale, tant bien que les inaugurations de tout genre (des réalisations de Hery) ne sont que des manœuvres de diversion destinées à des imbéciles de votre espèce.
    Et sur ce, les soi-disant bailleurs qui l’a financés durant la propagande n’ont presque plus du temps à perdre ; et les conséquences ne tarderont plus à se faire sentir.
    La haine en est une, remblayer 1000 Ha de rizière en est toute une autre.
    Le début de la fin s’annonce : wait and see...
    ,

    • 14 novembre à 11:21 | betoko (#413) répond à manga

      C’est de la pure jalousie .Je n’etale jamais mes biens même pas à ma famille .Je fais la navette entre Madagascar et La France et avec ma retraite j’essaie d’aider dans la mesure de mes possibilités ceux qui en ont vraiment besoin tels que les frais de scolarité de quelques gosses de mon village Fais en autant si tu as la possibilité au lieu de me critiquer

    • 14 novembre à 12:02 | manga (#6995) répond à manga

      Eh Betoko,
      Déjà, vous deviez le sens de la conversation en tout esquivant par le terme Jalousie.
      Mais pour qui vous prenez-vous ?
      Je ne suis pas un gay à vous lécher, allez-vous faire voir ailleurs.
      Et de deux, jaloux de qui, sinon de quoi ?
      Mais en quoi pourriez-vous exactement m’être utile.
      On lit perpétuellement vos konnery, et on vous répond telles qu’elles sont ? Et çà reste là, point barre.
      Vos écrits ne nous sont nullement d’aucune référence à part un aveugle qui dirige un voyant là où il ne fallait pas.

    • 14 novembre à 12:09 | betoko (#413) répond à manga

      De quel droit tu t’inities dans ma vie privée , exemple sur ma retraite , concernant mes biens etc ? En quoi cela te regarde si non par jalousie

    • 14 novembre à 12:33 | FINENGO (#7901) répond à manga

      @ manga (#6995)
      Bonjour
      J’ai eu bonne lecture des votre post adressé à Betoko le Jomaka d’Ambatomanga.
      Ce qui m’a surpris, c’est que vous avez les mêmes points de vu que moi sur la personne, qui se vente de sa retraite et qu’il est au Pays pour rendre service à ses Pairs.
      Un Bouffon des grands chemins et malheureusement il n’est pas le seul dans son cas ; Et d’autres se Gratifient d’être des bons compatriotes, et pour un qui avoue tout de même avoir haï le Pays durant des décennies étant binational et résident en France. Il s’est noué d’amour que récemment avec le Pays disait-il en début d’année après avoir passer quelques semaines de vacances à Tana sa ville natale.. J’ignore si vous aviez eu lecture du post de cet individu qui a mentionné exactement ce que je vous dit là à il y a environ 3 mois, ou j’avais eu des échanges assez virulentes avec la dite personne.

      Depuis un bon moment pour ne pas dire fort longtemps, le Betoko et l’ Isandra je les traite de tous les noms. Car en réalité ces deux là représentent bien les deux plaies de la Nation. A l’image de celui qu’ils soutiennent, ils sont à la recherche d’un moyen pour pouvoir se gaver sur le dos de la Nation en lésant tout un Peuple.
      Ce ne sont que deux Charognards insatiables.

    • 14 novembre à 15:18 | manga (#6995) répond à manga

      Comme si j’ai atteint le point que je n’aurai pas dû. Et çà fait vraiment mal au point que Betoko a sciemment sauté ma phrase telle qu’elle a été formulée, je cite : " je ne me mêle pas de ce que vous avez pu économiser..."
      Non Betoko, sentez vous heureux à ce que certains s’intéressent à vos écrits, médiocres qu’ils soient. Sauf que vous devrez systématiquement vous attendre à lire les leurs, et sans obligation de répondre. Mais entêté comme vous l’êtes, vous vous enfoncez encore plus.
      Une question à laquelle je vous ai déjà posée, et sans réponse dès lors : "Mais qu’est-ce que vous avez pu bénéficier de votre séjour à l’étranger (à part manipuler l’euro) avec votre état d’esprit aussi lamentable que celui d’un écervelé

  • 14 novembre à 11:00 | reviv (#9830)

    encore heureux que la pluie tarde à tomber dans la ville de Toliara, ville dite chef lieu de région Atsimo-Andefana et c’est triste de dire cela car l’eau surtout de pluie est indispensable pour l’équilibre de la nature.

    mais dès qu’une goutte tombe sur cette ville, l’immondice se mélange avec les eaux usées stagnantes car les constructeurs de chaussées BTP locaux ne connaissent pas ou ignorent superbement ce que l’on appelle dès réseaux d’assainissement pour évacuer les eaux des chaussées.

  • 14 novembre à 11:33 | Turping (#1235)

    Ce bras de fer entre les opposants et partisans de ce projet Tanamasoandro est loin de faire l’unanimité pour que tout le monde se mette d’accord. Les raisons évoquées sont nombreuses.L’indemnaisation ne suffit pas à céder les terrains expropriés à bas prix : 2dollars le mètre carré contre 12dollars en moyenne même dans les zones les plus reculées.
    Pourquoi n’avoir pensé à construire ailleurs si cette échauffourée risque de durer encore très longtemps ? Qui va gagner ?

  • 14 novembre à 11:36 | rakoto-neutre (#8588)

    Ity raharaha Ambohitrimanjaka dia manahirana ny mpitondra ankehitriny ; asa fa zaho manao hoe : "Hitsikitsika tsy mandihindihy foana fa ao raha". Lasa laharam-pahamehana ny tanamasoandro, ny buldind, ny hotely kintana dimy ho an’ireo mpanambola fa indrindra ny vahiny, ny miami, ny rendrarendra manarapenitra rehetra. Dia iniana hadinoina ny sosialim-bahoaka : misondrotra ny vidim-piainana fa nahoana, tsy voafehin’ny mpitondra ny tsena, tsy misy rano sy maty lava ny jiro : tompon’andraikitra VENDRANA misolo VENDRANA, tsy nandray karama h@zao ny vacataire sy ECD ao @ tekinika:MITAVOZAVOZA. TSY VOAVAHA AMBOHITRIMANJAKA : ao ny AM,BOLETRA.
    Vahaolana : Mba jereo aloha ny tombotsoan’ny vahoaka MALAGASY 90% MAHANTRA fa tsy ny an’ireo VAHINY sy 10% GASY MPITONDRA SY MPANANA.

    • 14 novembre à 11:40 | Hery Rak (#10294) répond à rakoto-neutre

      Fohy loatra ilay fisainana, firenena no entina fa tsy orinasa na koa tokatrano. Ny fanjakana ankehitriny dia mamaha ny olana rehetra ary fongorina avy any ifotony ny olana fa tsy manao vahaolana tip top otran’ireo filoha rehetra teo aloha. Raha ny eritreritrao zany dia 2 taona aloha tsy manao ninonino afatsy ny rano sy jiro fotsiny. Nefa nohon’ny tsy fahaiza-mitantan’ireo filoha teo aloha no nahapotika azy ? Diso be ianao ary averiko aminao indray ilay teninanao hoe VENDRANA BE IANAO

    • 14 novembre à 12:11 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rakoto-neutre

      @ hery rak

      Elah no tena vendra-poza.
      hevern’lah fa na ny anamboarana zany tan,amasoandro-pozan’lah zany aza raha tsy misy jiro sy rano ry tavandren’ty de tsy ho vita.

      Sotroy miaraka @ siramamay araky ny lazain’ lefo-poza ny aman’lah.

    • 14 novembre à 12:12 | I MATORIANDRO (#6033) répond à rakoto-neutre

      @ hery rak

      Elah no tena vendra-poza.
      hevern’lah fa na ny anamboarana zany tan,amasoandro-pozan’lah zany aza raha tsy misy jiro sy rano ry tavandren’ty de tsy ho vita.

      Sotroy miaraka @ siramamy araky ny lazain’ lefo-poza ny aman’lah.

    • 14 novembre à 18:07 | rakoto-neutre (#8588) répond à rakoto-neutre

      @ Hery Rak
      voavakinao ny hafatr’i Matoriandro.
      Mba manomeza vahaolana fa aza mitsikera. Milaza ianao fa vendrana ianao, manaiky aho fa ny anao MIFANAKAIKY LOATRA NY FITOMBENANA SY NY ATIDOHA, dia tsy dia mahazo ny tian’i Vendrana hambara. Dia mba ahena io elanelana misy @ atidohanao sy ny vo... dia salamà !

  • 14 novembre à 11:37 | Isandra (#7070)

    Il nous faut des grands travaux pour booster notre économie, dont l’Etat le principal initiateur, car ils attirent les investissements, et ceux-ci génèrent la création des richesses et d’emploi, ainsi de suite, c’est aussi terre-terre que cela.

    Notre capitale a besoin de bouffée d’oxygène, d’où cette nouvelle ville, laquelle satisferont deux besoins en même temps, besoins écologiques et économiques, que rares sont les projets qui puissent remplir ces conditions.

    Les gens qui ne voient plus loin que le bout de leur nez ne comprennent pas, ce cercle vicié de l’économie.

    • 14 novembre à 12:23 | manga (#6995) répond à Isandra

      Ô rikala Nandra ô !
      Booster l’économie ???
      Ohatrinona ny vola miditra amin’ny malagasy amin’io Tanamasoandro io rehefa novidian’ny vahiny daholo ny tany ? Sa tsy fantatrao ny atao hoe bail emphytéotique mandritry ny 99 taona.
      Tahak’izany koa ny Ambatovy : 1% no nifanarahana, aiza ny sisa no miditra ?
      Ary maninona no Cobalt fa tsy resahina mihitsy ny Nickel ?
      Ary ilay raopilanina ao Ivato, an’iza ?
      Sa koa tsy arakao ilay olona mikarama 40 Euros amina mpitsidika mandoa 600 Euros indray alina ao Nosibe ?
      Fa nankaiza ny tantaran’ny Petrole any andrefana, ary inona koa ny dikan’ity SPM ity ?
      Ary naninona tsy nantsoina tamin’ilay mahazatra hoe : Société Pétrolière de Madagascar ?
      Booster-vo ny anao ka asakasakao ny miditra amin’ny kilaoty tery.

    • 14 novembre à 12:29 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga,

      Rehefa tsy mahafantra ny marina dia ampangino ny vava, fa mandreraka be mamaky ny rediredin’adalanareo.

      Efa nohazavaina fa tsy hoan’ny vahiny izany io, fa hoan’ny Malagasy indrindra indrindra, ary 81% ny olona nanontaniana dia manaiky an’izany.

    • 14 novembre à 12:30 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga alao haverina aminao indray ity, fa ianao izany toa any an-drefana be mihintsy :

      Nahoana moa no mahasoa sy utilité publique ny fanatanterahana azy, izay tsy maintsy hanotorana ireo tanimbary ?

      "(...)NY Tanà-Masoandro dia tsy tetikasa fivarotana tany ho an’ny fanorenana manokana na tetikasa fiazarana trano fonenana fa FANORENANA TANANA VAOVAO entina mamaly ny filàna misy eto amin’ny tanànan’Antananarivo ankehitriny.
      Natao ho ana mponina 300 000 ny tanàna ka ny 100 000 amin’ireo dia honina tanteraka ao ary ny 200 000 dia handalo hiasa sy hivezivezy isan’andro. Ahitana sehatr’asa sy fotodrafitrasa izay ilaina rehetra an-tanandehibe, izay hiteraka sehatr’asa maro mihoatra ny 40.
      Tetezana lehibe miampita ny ranon’Ikopa avy amin’ny làlana mandalo ny marché artisanal Digue no fidirana lehibe, izay mitohy amin’ny avenue lehibe mirefy 3,6km.
      - Ny 1/4n’ny tanàna dia hahafahana mandray ny resaka varotra sy fandraharahana rehetra izay ilain’ny mponin’Antananarivo kanefa tsy ahitany toerana intsony ankehitriny (tsena isan-karazany, centre commercial, fivarotana fiara occasion, trano 2 lehibe mijoalajoala lamaody, sakafo,…)
      - 200 Ha natao ho an’ny trano fonenana ho an’ny tokantrano amin’ny fidiram-bola antonony sy trano fonenana haut standing, handray tokantrano eo amin’ny 20 000 eo.
      - 100 Ha natao ho an’ny faritra indostrialy tsy mandoto (non polluante), hahitana kilasimandry ho an’ny mpiasa amin’ny orinasa lavitra trano fonenana.
      - 75Ha ho an’ny toerana ho an’ny daholobe, toerana maitso, ary ny Akademia Nasionaly ho an’ny fanatanjahantena avo lenta
      - 50 Ha hamindrana sy hamondronana ireo ministera sy biraom-panjakana hafa mba hanatsaràna ny asa atolotra ny vahoaka
      - 45 Ha ho an’ny fotodrafitrasa misokatra amin’ny any ivelany : toerana fandraisana fivoriana sy fampirantiana iraisam-pirenena (CCI et palais des expositions), trano fandraisam-bahiny lehibe, toerana ho an’ireo masoivoho vahiny.
      - 30 Ha ho an’ny fanabeazana (EPP, CEG, lycée, université, toeram-panofanana arak’asa) sy ny fitsaboana manaraka ny fivoarana.
      - Toerana fanarahana maso ny tanàna, fanadiovana rano, famatsiana herinaratra, fanodinana fako sy ireo fiahiana ara-teknika ilaina rehetra.
      Vinavinaina hamokatra harena mitovy amin’ny vokarin’ny Tanànan’Antananarivo amin’izao fotoana izao Tanà-Masoandro rehefa vita sy mihodina tanteraka ny tanàna, izany hoe 42%n’ny harin-karena faobe ankehitriny, manome 4,64 Milliards $ eo raha atao kajy amin’ny PIB Madagascar 2018.(...)"

    • 14 novembre à 12:52 | dahalo (#8794) répond à Isandra

      Ce que vous racontez n’est pas nouveau ni inconnu (sauf surement pour vous) pour la plupart des malgaches qui sont allés jusqu’à un certain niveau d’études . Ne perdez pas votre temps a essayé de convaincre les forumistes que vous avez une matière grise en récitant des choses dont le vrai sens vous échappe, c’est peine perdue

    • 14 novembre à 13:22 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      "Ce que vous racontez n’est pas nouveau ni inconnu (sauf surement pour vous) pour la plupart des malgaches qui sont allés jusqu’à un certain niveau d’études"

      Hihihi ! C’est pourquoi, ce projet est aussi populaire.

    • 14 novembre à 13:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Dahalo,

      "Ne perdez pas votre temps a essayé de convaincre les forumistes"

      En effet, c’est perdu à l’avance de convaincre les gens frustrés et aveuglés de la haine, cependant, ça vaut la peine d’expliquer, de répéter, qui sait si un jour, ils se réveillent.

      Le truc ici, à cause de leur à priori, les frustrés ne lisent plus ce que le gouvernement publie, il va de soit que leur commentaires sont souvent à la coté de la plaque, car ils ne font que faire des supputations ou des imagination,...par ex, plusieurs détracteurs confondent avec le projet de building, mais, ils se gourent complètement,

    • 14 novembre à 14:46 | manga (#6995) répond à Isandra

      ISANDRA,
      Sao dia heverinao misy kentrona tahak’anao ireo mandray anjara rehetra ireo.
      Na ny mamo tampina aza dia mahatsiaro tena avy hatrany amin’ny loza mananontanina azy.
      Ny fampadriana adrisa ataon’ny fitondràna dia tsy vao androany. Taratsy feno hosoka soniavina ministra mbola tsy teo amin’ny fitondràna akory no sady avoaka @ fb fa tsy journal officiel : mba azonao vinahiana ve ny maha tsy vanona ireo katonta ireo ?
      Tany efa novidiana vahiny ve no anisiana ny tongotra tsy mikapa ?
      Ialao io zavatra foinareo mianakavy io...

    • 14 novembre à 14:52 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Manga,

      Mba lazao ahy hoe amin’inona no lazainao fa loza manantonona ny fanatanterahana an’ity tetik’asa ity ?

      Izay anie no anaovako anareo hoe indraindray ianareo tandafy ireto tsy mahalala ny zava-misy akory, fa tonga dia ny fanakianana no mandeha aloha.

    • 14 novembre à 15:26 | manga (#6995) répond à Isandra

      Apetraho any Ambohitrimanjaka sy ny mponina ao aminy ny fanontanianao fa sao dia lazainao indray fa zanak’Idada no...
      Ianareo no boka trosa amin’ireo vahiny nampanantenainareo ny voalonoka tsy an-tanana ka ny vahoaka no anaovanareo antson-jay.
      Vta ny aminareo, any ianareo no mifanaraka fa aza aty no mipenopenona...

  • 14 novembre à 11:45 | Hery Rak (#10294)

    Raha ny zava-misy amin’izao na ny fitombon’ny mponina amin’izao no jerena raha i Antananarivo manokana no jerena dia tsy ho ampy velively ra i Tanamasoandro io aza. Ka na ho ela na ho aingana dia ho feno tanana vaovao hatsangana manodidina an’Antananarivo ankehitriny. Adilahy politika ataon’ireo mpanohitra no manakana io tetikasa io fa izy ireo dia mahafantatra fa afaka 10 na 20 taona dia tsimaintsy hitarina ny tananan’Antananarivo eny fa na dia efa eo aza ny Tanamasoandro. Fa rehefa tsy izy ireo no manao izany dia ratsy sy tsy mety. Tany tandalàna i Madagasikara. Ka ny mety dia ny mifampiresaka fa ny tetikasa mpanjakana dia tsy maintsy mandeha tahaka ireo tany rehetra nalain’ny fanjakana.

    • 14 novembre à 13:46 | I MATORIANDRO (#6033) répond à Hery Rak

      mpanohitra iza moa io tenenin’lah io ry dondrona ???!!!

      Rehefa tsy to-teny l’ty ny mpitondra na lazainy fa atao volamena aza ny lalana diaviny olona rehefa tsy azo antoka sy mpivadibadi-dela isan,’andro dia tsy mahazo sitraka a.

      Atsangano any @ zay heverin’lisany fa nahalany 120% an’lisany io de milamina.

      Fa @ maha keloloha an’lisany moa dia tohizo ny anjolofo.

    • 14 novembre à 18:56 | lanja (#4980) répond à Hery Rak

      Tena mahay mijery alavitra sady tsy fohy fisainana ianareo izany an, ho feno tanana i betsimitatatra any aoriana,sady handroso, tsy ho tery intsony, n’y resaka tondradrano izany tsy olana, mitovy hevitra am mamy rajaobelina , Samy mahay be ianareo an

    • 15 novembre à 09:47 | sariaka rakoto (#10677) répond à Hery Rak

      La solution est simple !!! Pour désengorger Tana il suffit d’avoir une politique de la ville adaptée. Développer les infrastructures, créer un service public digne de ce nom. Les villes nouvelles se créeront automatiquemen. En France tout le monde n’habite pas à Paris. On peut se permettre de vivre à 50 kms par contre il existe ce qu’on appelle transport en commun (RER, train, bus.....et bien sur les routes dignes de ce nom !!!!!!) Tana à son charme. Il est du devoir de ce gouvernement de s’en occuper au lieu de créer un soi disant un bijou "Tanamachin" dans un écrin de merde.

  • 14 novembre à 11:52 | Hery Rak (#10294)

    Odintsika rehetra tsy hita ny asa maro aterak’io tetikasa io. Ankoatran’ny hatsaran’ny tanana. Tsy eritreretin’ny sasany fa maro ireo biraompanjakana hitsanga eny, ilana mpiasa maro izany eny fa na dia ho mpamafa trano fotsiny aza, misy ny sekoly hitsangana eny, ilana mpampianatra vaovao izany, hisy ny centre commercial eny ilana mpivarotra maro izany. Raha vita ny tanamasoandro tompoko dia maro lavitra nohon’ny mpiasa amin’ny zone eny ankorondrano ny isan’ny mpiasa izay hiasa eny, Ary efa nilaza sy manome tokony ny fanjakana fa atao laharampahamehana ny vahoaka manodidina eny. Tandremo ary fa sao ny olonkafa avy any amin’ny sisiny indray no ho tonga aloha eny satria ianao variana manohitra nefa ny tetikasa tsimaintsy ho vita. SAINO IHANY RY MALAGASY

    • 14 novembre à 11:59 | mpandalo (#10630) répond à Hery Rak

      tsy tanin’i mamanao na na an’i babanao ka tadiavinareo amidy tsikelikely .
      http://www.gvalosoa.net/2019/11/13/ambohitrimanjaka-nihosi-potaka-ny-solontenam-panjakana/

    • 14 novembre à 13:03 | dahalo (#8794) répond à Hery Rak

      Andriamatoa Hery
      Tsy misy gasy tsy mahalala ireo lazainao ireo fa kosa, ataovy @ ara dalana ny fanaovan-javatra. Hajao ny tompon’ny tany halaina hanaovana projet satria tokony ho rembourser à minima iro olona ireo ary ampiasao ny barema eny @ domaine sy ny enregistrement momba ny valeur ny tany eto antananarivo fa tsy io 2$/m2 io tsy akory.
      Manarak’izay de tsy voatery ho ny fanjakana no hanao tanana vaovao rah tiana hitarina antananarivo fa maro ny fomba azo atao toy ny manambotra lalana vaovao mivoka an’antananarivo de ampanarahina azy ireo reseau izay ilain’ny tanana toy ny jiro ny rano ny reseau telephonique etc.... de minoa enao fa vetivety de mihitatra ity tanana ity jereo tsara namontana, bypass, rocade vaovao, etc.... fa feno trano tao anatin’ny fotoana fohy ary ny tompon’ny tany no mivarotra mivantana ny taniny raha tia hivarotra izy fa tsy atao bodongerona toy ity eny ambohitrimanjaka. Ohatra omeko anao izao raha manao lalana enao mampitohy an’i ambohitrimanjaka sy imeritsiantosika na koa mampitohy an’i sabotsy namehana amin’i Carion na koa mampitohy ny tanana’i betoko amin’i andoharanofotsy de minoa hay enao fa vetivety izany de ho feno olona hividy tany ary hiaktara ho azy ny vidin’izany tany izany de mba hiakatra manarak’izany koa ny fiainan’ny tantsaha tompony.

    • 14 novembre à 15:32 | manga (#6995) répond à Hery Rak

      Ento ho an’ny zanaka aman-jafin’ny taranakao rehetra fa ny aty tsy mbola nitondra vilia tany aminao.
      Mba inona no tavaniko amin’ny zavatra tsy nisasarako ry Hery rak ?
      Ianareo no nitrosa ka izahay no hibaby ny fahotanareo ?
      Tsy vanon-kolona ianareo mianakavy n’inona ho filaza.
      Ialao io zavatra foinareo io, fa izahay tsy afaka miaraka amina donto...

  • 14 novembre à 11:57 | reviv (#9830)

    salut l’ami Turping, heureux de te re_lire.

    " Au passage,je vous pose la question : est-ce que Amborogony et la cité Sim existent toujours à Tuléar ? C’est un souvenir lointain datant des années 70 ,car on y habitait à la cité Sim en 1971 quand j’étais tout petit avant de remonter à Tana juste après l’événement du 13 Mai 1972 ? "

    je me fais le plaisir de vous répondre,
    yes sir Turping,
    Amborongony ( appelée aussi cité la petite bourgogne du temps des vazahas ) et la cité Sim existent encore mais ces quartiers et cités sont méconnaissables et défigurés aujourd’hui à cause des constructions illicites des barraquements sur chaque lopin de terres existant et les trottoirs de la grande avenue vers Andamboly ( kianja maître Kira) sont impraticables par les piétons.

    quel dommage pour quelqu’un qui adore marcher pour traverser la ville de long en large ne serait-ce que pour faire ses courses.

    voilà grosso modo ce que je peux vous dire car moi-même la 1ere fois où je suis revenu ici, j’étais désagréable surpris de la transformation en mal de cette ville à cause de ces politiciens véreux et en premiers rang desquels les maires incompétents et incultes qui se sont suivis....

    • 14 novembre à 13:30 | Turping (#1235) répond à reviv

      Merci l’ami pour ces informations .Je vous souhaite unec bonne journée et espérons qu’il pleuve de nouveau chez vous.
      P.S// Comme vous l’avez souligné, la gestion et l’assainissement des eaux usagées et les eaux pluviales,les nappes phréatiques sont un combat loin d’être gagné.Dans l’état actuel des choses cette histoire reste encore tabou car il n’y a pas d’investissement réel et de moyens adéquats pour y faire face et encore en se posant la question s’il existe t-il réellement d’action gouvernementale volontariste allant dans ce sens !? Heureusement les ONG et les philanthropes sont là pour donner un coup de pouce.
      Cordialement

  • 14 novembre à 12:38 | papangue (#9623)

    Hi all,

    Les lécheurs du régime, qui viennent quotidiennement ici, ne trompent personne, même pas un enfant de 4 ans.

    Enorme bêtise avec ce remblayage de rizière :

    - les malgaches ont un pouvoir d’achat très faible, et réduire les importations doit être une priorité.
    Or, on importe les vary mora, d’où vient l’argent ? Le vary mora n’est pas aussi intéressant que ca, -----d’un la qualité de riz est plus médiocre
    - de 2, cela ne va pas du tout dans le sens de l’autosuffisance alimentaire.

    C’est de l’expropriation, pire du vol, car on va d’une manière ou d’une autre les faire partir, une méthode utilisée est la teneur, avec la convocation des paysans dont des personnes de plus de 70 ans à venir tous ls ours au commissariat !

    Le prix du M2 est de la pire escroquerie, d’où vient les 20M de $ ? Déjà ! et ce sera une opération bien juteuse pour les amis du pouvoir, les sponsors qui attendent du pied ferme le retour sur investissement.

    Pour le grave problème foncier sous-jacent, il est bon de rappeler la « rumeur » Daewoo, à l’origine de la crise 2008, tout comme Soamahamanina , rendue célèbre grâce aux partisans de Rajoelina…

    Dans le même ordre d’idées : La JIRAMA n’arrive plus à respecter ses engagements contractuels. Les clients n’ont plus d’eau, ni électricité , pourtant ils continuent de payer. Que font les soi-disant défenseurs de consommateurs ? Grassement payés pour la fermer ?
    Aucun de ces paysans ne va bénéficier de ces remblayages, un ou deux vont être recrutés comme vigiles ou aide vigiles, des fois il y en a qui demandent le bac pour le poste …

    On fait croire que c’est de l’intérêt national donc de tous, alors que ca ne va profiter qu’à une minorité, et cette minorité c’est surtout du privé (investors & goverment’s members only) !
    Le présidant a promis qu’il n’enlèvera pas des terres aux malgaches, on voit clairement ce qui se passe ici en direct sous nos yeux, d’ailleurs le président lui-même a dit qu’il va vendre ces terres à des investisseurs, forcements étrangers.

    Qui sont ces investors ? Qu’est-ce que ARA leur a promis de vendre ?
    Le petit hâtif a-t-il vraiment l’argent 600 Millions $ pour ce projet faramineux à défaut d’être pharaonik ?

    En tout cas ,20 Millions de $ pour 1000 ha est une honte !! C’est grotesque !

    Quid des problèmes fonciers ? Faut-il rappeler que la crise de 2008 est partie à cause de “rumeurs” sur la vente de terrain à Daewoo effectuée par Ravalomanana. Faut-il rappeler ici aussi que Soamahamanina est devenue célèbre grâce aux partisans de Rajoelina et ces partisans fermeront-ils les yeux quand cela se passe ailleurs qu’à Soamahamanina ?

  • 14 novembre à 12:39 | LE VEILLEUR alias L’EVEILLEUR (#1331)

    "C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches" selon Victor Hugo.

    - Quelle "société" voulons nous bâtir à Madagascar ?

    - Fabriquer des miséreux pour remplir "Akamasoa" de Pedro est il le cercle vertueux souhaité par ANR ?

    • 14 novembre à 13:11 | kartell (#8302) répond à LE VEILLEUR alias L'EVEILLEUR

      D’autant qu’Akamasoa ne doit sa prospérité que grâce à Pedro qui va sans cesse faire la manche à la Réunion et dans l’hexagone....
      A sa mort, que tous souhaitent le plus tard possible, son paradis artificiel s’écroulera de la même manière qu’il l’avait bâti ...
      Le permanent et le durable ne sont pas des valeurs pérennes sauf en ce qui concernent les mœurs politiques dans son univers pitoyable ....

  • 14 novembre à 13:40 | ratiarison (#10248)

    Efa tsy misy mandeha @ny tokony ho IZY intsony ny eto @ny tanana ++++izao Indray dia ny iles éparses no hataon’i rajoelina tapi-MASO ? tampona ny DOMY ++++tsy lasa lavitra fa FITODRANA ny TONTAKELY ? Tsy tafavaoka fa dia manao Alika mivovo fahatany +++jereo ny manjoa ny any @ny sud..... efa kere mandava TAONA tsy rarahin’ny ry VONGANY ?? Ho rava ny TSENA +++mpanao kobaka am-bava sy volana hatenda, hatreo ny Miakatra ihany.. ?IREO no MPITONDRA manome Toky an-kamorana, fa MANARY AN-KASAROTANA ? samy tsara !

    • 14 novembre à 15:35 | manga (#6995) répond à ratiarison

      Hipoaka io Ratia fa mahareta kely.
      Tsy ny vahoaka akory no hitraotra fa ireo mpanjanaka tsy nahaverina ny vola nampindramina.
      Vita ny aminy...

  • 14 novembre à 13:40 | ratiarison (#10248)

    Efa tsy misy mandeha @ny tokony ho IZY intsony ny eto @ny tanana ++++izao Indray dia ny iles éparses no hataon’i rajoelina tapi-MASO ? tampona ny DOMY ++++tsy lasa lavitra fa FITODRANA ny TONTAKELY ? Tsy tafavaoka fa dia manao Alika mivovo fahatany +++jereo ny manjoa ny any @ny sud..... efa kere mandava TAONA tsy rarahin’ny ry VONGANY ?? Ho rava ny TSENA +++mpanao kobaka am-bava sy volana hatenda, hatreo ny Miakatra ihany.. ?IREO no MPITONDRA manome Toky an-kamorana, fa MANARY AN-KASAROTANA ? samy tsara !

  • 14 novembre à 13:41 | walesa (#5863)

    Bonjour à tous !
    2 dollars/m2 - c’est simplement scandaleux !
    Même si une famille gagne 20 ou 30 millions A, cette somme est largement INSUFFISANTE pour pouvoir acheter un terrain à Tana et y construire une maison moderne ! Vous Isandra, Betoko et autres acolytes d’un manipulateur - tricheur ANR dit Le Nul - vous êtes incorrigibles ! Sachez d’abord, que la plupart de cet argent va partir pour acheter un terrain semblable à leur ancien ! Leur famille vive à Tana et ses environs. Leur enfants étudient dans les écoles tananariviennes. Leur tombeaux familliaux se trouvent sur les collines environnantes. Vous voulez les déplacer à Bevoay ?! Vous essayez alors les déraciner ! Rien que pour réaliser vos projets phantasmagoriques,stupides et démésures dont un seul but est de s’enrichir d’avantage !. Je vous reécris donc à nouveau ce que j’ai écrit il y a quelques jours:Isandra !
    "Mon calcul et imagination ?! Menteuse et manipulatrice, que tu est ! C’est bien toi, qui nous a avancé AUJOURD’HUI ces chiffres ! Et pourquoi toi à chaque court-arguments tu évoque le cas de Ravalomanana ?! Pauvre menteuse que tu est ! Moi, je ne suis pas inconditionnel de ton Marc Ravalomanana ! J’ai tjrs été fâché par ses déboires de l’epoque. Mais pour te plonger d’avantage dans tes frustrations je dirai, qu’il était bcp meilleur, que ton mentor A le Nul ! Contrairement de ce que vous faites aujourd’hui, il a investit bcp dans son Pays ! Contrairement à vous il a su créer des emplois partout à travers le Pays. Contrairement à vous T O U S, il n’ a pas placé son argent dans les comptes à Dubai, Paris et tant d’autres banques off-shore. Il les a utilisé ici à Mada ! Je dirai encore plus : IL A DESTABILISE LE SYSTEM de la Mafia du Haut Plateau, jalouse de son success et ménacé d’etre derobé à leur tour ! C’est pourquoi vous l’avez chassé de pouvoir par un coup d’état sanglant dirigé par ton mentor. Les tirs dans le dos des manifestants y est une preuve tangible ! Vous n’etes que des horribles menteurs, tricheurs et manipulateurs pour ce peuple - 4 peuple le plus pauvre du monde !
    Oh, quel dommage, que Marc Ravalomanana ne vous a pas dérobé vous tous à l’époque !
    Madagascar aurait-t il peut-etre un meilleur visage !"

    • 14 novembre à 13:53 | Isandra (#7070) répond à walesa

      Walesa,

      Vous vous gourez complètement dans votre calcul, dans la mesure où vous avez omis de tenir comptes les échanges, les terrains domaniaux, etc

      76 Milliards divisés pour 737 familles, en moyenne 103 Millions Ar(515 Millions Fmg).

      En plus de ça, les familles qui perdront leur maisons pourraient avoir la possibilité d’en acquérir dans cette nouvelle ville, parce qu’il y aura un village à dédier pour eux. Personne n’a oublié dans ce projet.

      De toutes façons, quoiqu’on fasse, vous aurez toujours quelques choses à critiquer, mais, cela ne réussira jamais à empêcher ce régime d’aller de l’avant, car ils sont déterminés et ont la volonté de développer ce pays.

    • 14 novembre à 15:00 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à walesa

      A 2 $ le m2, comment veux tu qu’ils acquièrent quoi que ce soit, papangue et Walesa ont raison.

      Ce passe plus isandra.

    • 14 novembre à 15:03 | Maxim (#5960) répond à walesa

      Isandra,

      Le calcul est très simple, 76 milliards/(1000x10000m2) soit 7600Ar/m2. Que soit terrain domaniaux ou borné, les paysans ont aménagé ces terres depuis des années et selon la loi, ils propriétaire. Peut être que ces gens n’avaient jamais vue 103millions Ar comme vous dites, et ce pour cela les jeunes sont tentés, et par contre les vieux savent que l’argent est volatil.
      S’ils veulent vendre ce ne serait pas à 7600Ar le m2. Ce que vous faites c’est de la spoliation, créer des conflits de générations.
      Le 515 millions Fmg n’est assez que pour les pourritures qui aiment l’argent facile. Mais pour une personne doté d’une réflexion, la vie ne peut pas résumer seulement en l’argent. Elle et ses enfants pourront gagner plus que ça toute leur vie en exploitant ces rizières.

    • 14 novembre à 17:13 | Isandra (#7070) répond à walesa

      Maxim,

      Les vieux sont plutôt figés dans le 19 siècle, alors que les jeunes dont la plupart progressistes voient que la société change, il faut s’adapter à la mondialisation, à ce qui se passe ailleurs.

    • 14 novembre à 18:10 | Maxim (#5960) répond à walesa

      Et oui Isandra, ces jeunes que vous parlez progressistes (ou mpanonofy atoandro) sont les produits de l’éducation depuis 2009 (environ 10ans). On constate l’effondrement à grande vitesse de la mentalité depuis ces années (drogues, prostitution, alcool, usage de faux etc.... ).

    • 14 novembre à 20:19 | Isandra (#7070) répond à walesa

      Maxim,

      Bien sûr, les drogues n’existent que depuis 2009.

      Mettez tout sur le dos de Rajoelina, même l’inadaptation et non anticipation des éducateurs à l’arrivée de toutes ces technologies et à la mondialisation.

  • 14 novembre à 13:53 | Beandroy (#3943)

    On peut comprendre la préoccupation de ces paysans mais il est inadmissible de voir des intellectuels et certains politiciens profiter de ce problème pour semer des germes de conflit.

    Car cette catégorie de personnes n’est pas sans savoir qu’avec la croissance démographique qui va poser des défis sociétaux au pays tôt ou tard, l’extension urbaine est inévitable par l’élargissement continu des agglomérations.

    Et au regard des contreparties proposées par l’Etat en faveur de ces paysans, ces derniers ne sont pas du tout lésés, bien au contraire.

    • 14 novembre à 14:32 | manga (#6995) répond à Beandroy

      Beandroy,
      Pourquoi toujours toucher mot sur des politiciens véreux sur un problème de toute une commune dont la seule ressource est la rizière que du dérivé.
      Vous savez sans nul doute qu’il s’agit surtout ici d’un patrimoine que certains veuillent à tout prix exproprier à ceux qui reviennent de droit.
      Mais priver le peuple de ce qu’il produisent en tant que principal aliment ne sera pour moi qu’un crime.
      Qu’ils le construisent ailleurs, et je fermerai ma grande gueule.
      Il s’arrange avec les étrangers sans se donner la peine de consulter les concernés directs : Mais c’est quoi cette façon de diriger.
      Non Beandroy, nous les sudistes, nous ne supportons jamais à ce qu’on nous déterre nos aïeuls. Mais c’est exactement le scénario qui va se produire. Et vous le contredites en simulant le progrès.

    • 14 novembre à 15:28 | Vohitra (#7654) répond à Beandroy

      Beandroy,

      Pouviez-vous citez un cas dans le pays de défis sociétaux rendus légitimes par voie de désacralisation de patrimoines ancestraux ? Où, entamés pour quelle ethnie et tribu ?

  • 14 novembre à 14:01 | FINENGO (#7901)

    @ Vohitra (#7654)
    Bonjour
    Merci pour le Post et les explications concernant les divers composants que forme le peuple.
    Oui je l’ai bien dit :
    D’ailleurs le Peuple s’en lasse et par la force des choses, devient par leur immobilisme complice de leur malheur.

    Malgré les divers composants que forme le peuple, dont les trois que vous aviez cité, je ne pense pas que cela y fait beaucoup dans le genre de situation que vivent les Malgaches.
    Mis à part la première catégorie qui trouve profit, qui serait une toute infime minorité, je pense que plus de 80% du Peuple en a mare du Système de gouvernance qui se relaye à chaque changement de Présidence, ce qui est tout à fait compréhensible.

    Mais je pense surtout, sans vouloir offenser, ni insulter qui que se soit, que le Peuple n’a pas assez de maturité vis à vis des conséquences politiques qui les minent depuis 4 décennies et ceci trouve son origine dans les coutumes Malgaches, où on avait l’habitude de résoudre les divers problèmes par l’intermédiaire d’un aîné dit le Sage au sein d’un clan.

    Il va falloir que les malgaches se disent que cette époque est révolue, et que vis à vis d’un Pouvoir voyou, le Peuple à son mot à dire, comme ont fait les Tunisiens, les Algériens, qui eux aussi d’ailleurs ont mis du temps avant de comprendre que le Peuple est une force à faire changer les choses.
    Prenons le cas de l’Algérie où la violence des armes à feu n’existait pas, mais l’assiduité du Peuple à maintenir la Pression a fait changer les choses. Idem en Tunisie mis à part le jeune homme qui s’est immolé et qui en est mort pour manifester son désaccord profond avec le pouvoir il n’y a pas eu tant de grabuge.

    Il arrivera le temps ou les Malgaches auront la même vision que les Algériens et les Tunisiens
    pour changer en profondeur le système de Gouvernance.
    Ca ne se fera pas dans l’immédiat, mais ça arrivera.
    Du moins je l’espère !

    Bonne journée Vohitra.

    • 14 novembre à 16:32 | Vohitra (#7654) répond à FINENGO

      Finengo,

      « Il va falloir que les malgaches se disent que cette époque est révolue, et que vis à vis d’un Pouvoir voyou, le Peuple à son mot à dire, comme ont fait les Tunisiens, les Algériens, qui eux aussi d’ailleurs ont mis du temps avant de comprendre que le Peuple est une force à faire changer les choses ».

      Je partage vos opinions, ils sont courageux et louables ces Chiliens, Tunisiens, Libanais, Algériens, Irakiens...ils ne reculent jamais et restent unis quant il s’agit de défendre leurs droits et intérêts.

      Mais chez nous, il y a un obstacle majeur freinant la prise de conscience d’un peuple face à l’enjeu du futur : la plupart des habitants des villes ainsi que la majorité des instruits sont perméables à la corruption, dénués de patriotisme, minés par l’hypocrisie maladive, abrutis par un mercantilisme rampant, de plus en plus acculturés.

      L’avenir de ce pays repose sur la population du monde rural, un peuple encore attaché à la valeur ancestrale de respect à la vie, aux ainées, à la justice sociale, aux intérêts et principe de vie communautaire.

      Ici, c’est dans la frange de la population ayant un niveau d’instruction avancé qu’on trouve une forte propension à la corruption et autre forme de prévarication morale.

      Or, le soulèvement populaire initiateur et véhicule de changement ne peut avoir lieu qu’en ville pour se rapprocher des minorités détentrices du pouvoir de décision...

      C’est pour cette raison que les bandits et malfrats révolutionnaires ont choisi de faire un raccourci dangereux en 2009, en fomentant une rébellion dans les casernes...pour faire vaciller le régime en place.

      C’est pour cette raison qu’il faudra valoriser de manière optimale le pouvoir de prise de conscience et responsabilité par le biais des réseaux sociaux, et élargir les champs d’action à toutes les régions...et demande la contribution intense de la diaspora...

    • 14 novembre à 19:10 | Beandroy (#3943) répond à FINENGO

      Manga et Vohitra.
      Comme je l’ai dit plus haut, je comprends parfaitement la préoccupation de ces paysans et elle est justifiée.

      Mais il ne faut pas perdre de vue non plus que tôt ou tard, Madagascar comme tous les autres pays du monde, devra procéder à l’élargissement continu de ses agglomérations pour faire face à l’accroissement démographique.

      Et cet élargissement prime sur la préservation des tombes ancestrales. C’est à dire, nos coutumes vont devoir s’adapter aux exigences socio-biologiques mais pas l’inverse. Il était par exemple impensable encore hier de voir des familles Malagasy procéder à l’incinération des dépouilles de leurs chers défunts mais ça devient une pratique normale aujourd’hui. Donc déplacer des tombes ne devraient plus provoquer "un tremblement de terre".

      Et en l’occurrence, je répète que les contreparties en faveur de ces paysans sont très avantageuses pour eux. On n’est pas devant une expropriation sauvage quand bien même l’État a droit d’agir autrement pour raison d’utilité publique.
      Vous avez capté ou pas gros ?

    • 14 novembre à 20:03 | Vohitra (#7654) répond à FINENGO

      Beandroy,

      Etes vous deja contamine par les elucubrations d une Isandra ?

      Les incinerations de depouilles sont des cas tres rares encore ici, et chez moi, c est tabou et interdit, les cendres ne sont plus des Razana chez moi.

      Les feux sont utilises pour repousser les mauvais esprits, non pas pour accueillir nos Razana.

      Les tombeaux ancestraux sont les empreintes socio-culturelles qui marquent le point d ancrage de nos coutumes tranmises a toutes les generations successives et derniere demeure de nos Razana pour rejoindre la place des ancetres qui laissent la terre a ses descendants. Personne n osera deplacer la place des tombeaux ancestraux...

      On respecte nos coutumes et ancetres Beandroy, mais apparemment vous etes en phase de perte de reperes culturels...

    • 14 novembre à 21:07 | manga (#6995) répond à FINENGO

      Beandroy,
      J’ai suivi le transfèrement de notre cher et regretté Dada Monja d’Andabizy jusqu’à la maison centrale de Bazaribe, et ce, pour la même cause.
      A sa sortie d’Ankelivondraka, il avait été invité par son altesse sérénissime l’Amiral Didier RATSIRAKA.
      Pour quel motif ? Et qu’est-ce que le charismatique lui avait répondu ?
      Malgré mon jeune âge, je n’avais jamais manqué un seul des congrès du parti tenus à Sanfily sous un hangar couvert de feuilles de cocotiers (ne sachant rien du tout de ce qu’est la politique, du moins de la politique politi-chienne pour certains).
      Le progrès c’est l’affaire de tous, mais faites-le ailleurs et non pas déposséder leurs pairs de leur patrimoine.
      Sincèrement désolé mon frère, ceci n’est même pas un conseil : vous feriez mieux de changer de pseudo.

    • 14 novembre à 21:12 | Zanabahoaka (#8890) répond à FINENGO

      Beandroy,

      Vous avez l’air d’un mec intelligent. Je ne vais pas m’aventurer dans les arguments culturels de Vohitra et consorts, autant je suis d’accord ou pas c’est subjectif.

      Mais voyons le truc d’un oeil objectif et pragmatique. Il me semble que vous et le "nez-gros" punchline étiez à Tuléar pour protester contre l’exploitation d’ilmennite , zircon et rutile de Base Toliara.

      Je vous demanderai d’être sincères. Pourquoi vous avez manifesté contre Base Resources. C’est un autre sujet de discussion , mais franchement, êtes-vous réellement bien informé de ce que Base Resources veut faire. Le mec qui représente Base Resources à Madagascar est un incompétent. Un certain Bruno Ramahefarisoa qui se dit spécialiste en Responsabilité Sociale d’Entreprise et Communication mais n’y connait rien de ce que cette société veut réellement faire. Base Resources est déjà en train d’exploiter une mine similaire dans la région du Kwale au Kenya, au sud de Mombassa, et vous pouvez vous informer sur ce qu’ils font là-bas. Ce que je peux vous dire, c’est qu’ils font mieux que QMM/Rio Tinto et Ambatovy en matière d’engagement communautaire et environnemental. Ils veulent refaire le même truc à Madà. Autant, à ce que je sache, vous étiez les premiers réfractaires à ce projet car les conditions semblent-ils , ne sont pas clairs. Compréhensible, le General Manager, External Affairs de Base Resources à Madà n’a pas fait son boulot correctement.

      Là, où je veux en venir. Je sais qu’à Tuléar vous voulez juste que les choses soient claires, justes et équitables. Si vous me dites que vous ne voulez pas céder aux conditions de Bases Resources sous prétexte qu’ils veulent investir sur le "Tanindrazana" des Mikea, vous êtes en contradiction avec ce que vous dites ici à propos d’Ambohitrimanjaka. En dehors d’être réfractaires au développement comme le dit Isandra la nulle là, les conditions d’expropriation des propriétaires terriens à Ambohitrimanjaka ne sont pas acceptables telles quelles.

      Vous dites que les contreparties en faveur de ces paysans sont avantageuses ? Mais comment vous le savez ? Il est vrai que pratiquement nous tous sur ce forum n’ont pas un m2 à Ambohitrimanjaka, mais on a quand même démontré que ce n’est pas du tout avantageux pour ces paysans, contrairement à ce que vous dites. L’enfumage est trop évident, et je pense que vous le savez. Pareil pourquoi vous vous êtes engagés à manifester contre Bases Resources dans le sud. Je vous comprends et je vous soutiendrai tant qu’il n’y a pas de compromis où personne ne se sentirait lésé. Ce qui n’est pas le cas ici à Tanà.

      Mais franchement, Beandroy, et emmenez aussi le nez-gros, votre pote là, il n’y a pas qu’à Tuléar qu’on essaie de nous enfumer. Je vous suivrai partout tant que vous vous battrez pour l’équité. Pas seulement à Tuléar, mais dans tout Madagascar, y compris Ambohitrimanjaka si vous êtes convaincu qu’on essaie de nous la mettre à l’envers.

      Bien à vous.

    • 15 novembre à 11:19 | Zanabahoaka (#8890) répond à FINENGO

      "responsabilité sociétale", pas sociale. désolé ça change pas mal de truc

  • 14 novembre à 14:19 | manga (#6995)

    Oui Reviv,
    Comme si j’ai eu le sentiment d’être ailleurs là où j’ai passé toute ma vie d’enfance et d’adolescence. Comme si la ville a été complètement défiguré, et en mal comme vous l’avez évoqué.
    Les colonels ZINO Paul Bert, BABAY et le capitaine SOJA ne sont plus, et c’est le bordel complet. Je ne me reconnais même plus.
    J’ai même eu l’occasion d’avoir connaissance d’un président soi-disant de fokontany qui vendait un terrain militaire (gendarmerie de Tsimenatse). Quelle horreur. Sans tenir compte d’un marché juste devant une école.
    On est tout simplement dépassé par les événements, et que nous devons faire avec...

  • 14 novembre à 14:48 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Une seule solution pour résoudre ce problème : Faisons appel à qui ?
    Un indice : un militaire célèbre et un stratège hors pair.

    • 14 novembre à 17:22 | walesa (#5863) répond à plus qu'hier et moins que demain

      He, he...Je connais un. C’est bien notre Amiral autoproclamé des égouts et sans flotte, n’est pas ?

    • 14 novembre à 20:13 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Objection votre honneur car ce n’est pas lui.

  • 14 novembre à 15:01 | Vohitra (#7654)

    Isandra,

    Efa tsy tompon’ny tenanao intsony angamba ianao, efa dobo sy levona anaty rediredy tsy hita noanoa, misavoritantsaina vokatry ny lainga nafafy sy ny fitaka nameno atidoha, levon’ny firaisana tsikombakomba amin’ny fanaovandratsy, tsy manana fanjoriankevitra mitombina intsony vokatry ny fivarotana fanahy asesiky ny fitiavambola sy fitiavantena ka tsy menatra intsony miaro ny asanjiolahy ankarihary anaty andrimpanjakana. Goavana ny fahaketrahana arapanahy manjo anao, mila fahavononana sy fanolorantena ny fanarenana aratsaina miandry anao.

    Tato ato dia tsikaritra fa lasa fomba fanaonao indray ny misintona lahatsoratra avy amin’ny “la vérité”, heverinao ve fa hahafahana mandresy lahatra ny fanaovana izany ? iza moa no tsy mahalala hoe iza no tompon’io gazety tanisainao isaky ny mihetsika io ? iray amin’ireo tremalahy voaibe mpitrongy ny fananambahoaka sy mangorona sy mpanao jirika ny harena iombonana ve no ataonao antoka mba hisandohana sy anapariahana lainga isanandro vaky ?

    Ikotokely Mamy fanirak’I Souza Bhoukar indray izao no tanisaina foana eto, izay tsy iza tsy akory fa olona mpikarama an’ady mpihaza fofombola miasa ho an’ny karana, ireo karana izay mihevitra ny hivondrona hanao fijokoana faobe ny tany rehetra misy eto Antananarivo mba hamerenana ny vodiondrimbarotra efa voarain’ireo mpivarotra fampanantenana sy mpambabo fombahoaka amin’ny fitaka poakaty.

    Fa maninona moa raha ny lova napetraky ny Razanareo sy ny fananan’ny fianakavianareo no omenareo ho tambin’izay fifanarahana miafina nataonareo tany e ?

    Fa maninona ianareo no tsy maintsy misisika haka ankeriny ny tanindrazan’ny hafa toy izao e ?
    Fa angaha ny razambenareo tsy mba nametraka lova sy vakoka ary fomba fitaizana voatahiry amin’ny ezaka nataony fahiny mba ho anatra sy filamatra hotohizan’ny taranany aty ampara e ?

    Samy hafa anie ny tanimpanjakana sy ny tanindrazana e ! tsy ny olona tohananao anie no nanajary io sy nametraka io ho an’ny taranany e, Andrianjaka, Andriamasinavalona, Ranavalotsimitoviaminandriandehibe, ary Andrianampoinimerina no nitondra ny fanajariana teo e, ary ny razamben’ireo tantsaha mpamboly ireo no efa nitsinjo ny taranany nanomboka tany amin’ny taonjato faha 19 e, mba hampitovy zo sy sata ary hiadampinaritra ny vahoaka amin’ny asan’ny tànany rahatrizay no nanaovan’izy ireo izany e !

    Mihevitra ve ianao fa Ny Andriana Razanamasy Guy izay taranaky ny Andriamasinavalona izay nafenina tsy lavitra ambadika kely ao, ao ihany koa Ny Andriana Rakotomavo Pascal akaiky ao, dia nanaiky fony fahavelony hoe ny tanin’ny Razana dia ataonareo sorona toy io ka hotanareo fady amidy amin’ny vahiny ary hambolenareo mosary noho ny fitiavankely sy fitiavambola ?

    TSIA TSIA TSIA

    TANDREMO AN ! tsy natao hifanabarabara eto isika an !

    • 14 novembre à 16:11 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Rehefa tsapanareo fa toa manomboka tsy mandaitra ny tetika rehetra izay nampiasainareo hanakanana ity tetik’asa ity, dia io fa manomboka manaratsy sy manompa an’izay manohana sy miaro an’ilay tetik’asa indray no ataoanreo. Eny an-tsaha moa dia efa manomboka ny fandrahonana sy ny herisetra hoan’ireo izay efa manaiky ny hanome ny taniny sy manohana an’ilay tetik’asa no mitranga. Ny mpiasa mpanjakana tonga teny aza noratraina sy nalaina baraka.

      Raha ny faharesen-dahatra amin’ny politika fampandrosoana ny firenena no atao hoe firaisana tsikombakomba, dia tsy maninona fa miray tsikombakomba izany izahay hampandroso ny firenena.

      Avy eo, ny raharaham-barotra ataon’ny tsirairay samy manana ny azy iny, tsy misy mifampiditra. Ny andrizareo tsy hidirako ny anay tsy hidiran-drizareo.

      Manarak’izany, efa mahazatra ny tombatombana fataonareo(imagination, fantasme). Misy efa sahy niteny mihintsy aza fa i Filatex no hanao ny asa, efa naharay vola Rajoelina, nahita contrat mihintsy rizareo. Dia ireo ondry(mouton de panurge) rehetra nino izany daholo, ankoatran’ny zavatra maro samy hafa aely io. Kanefa mazava izao, fa diso daholo ireo.

      Tena mafy amin-dry Genie(Merci Olivier) ny mieritreritra hoe ity olona lazaina bac-7 ity no hahavita zavatra goavana hampandroso firenena hipetraka ho tantara mandrakizay ity. Ny fomba handresena azy tsara indrindra mba mamorona koa tetik’asa mampandroso amin’izay misy ny fifaninana masina.

    • 14 novembre à 16:19 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Rehefa natao ny fivoriana momban’ity tetik’asa ity niaraka tamin’ireo fokonolona, dia ireo olona efa bebetaona no tena manda azy ity, satria ireny tsy mbola tavela any amin’ny taon-jato 19-20 any ny fomba fisainan-drizareo. Fa ireo tanora kosa mahita tsara ny zava mivoatra any ivelany, sy ny fivoaran’ny fomba fiainana ao amin’ny fiarahamonina, ary efa manana ny toe-tsaina progressiste izay hampandroso no hojerena. Tsy hoe faly hanao ambany ondana fotsiny ny vola, fa rizareo efa fantany fa ny fomba tsara hampitomboana ny vola dia ny fampiasana azy, toy izany koa ny harena ny fomba tsara hahazoana tombontsoa aminy dia ny fampiasana azy amin’ny fomba tsara, fa tsy ny fitehirizan’azy fotsiny.

    • 14 novembre à 16:57 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Miharihary mihintsy fa olona tsy milamintsaina sy mpamitaka ary tranondainga ianao !

      Ny fandrosoana dia natao hifampierana, ary natao ho ekembahoaka, tsy misy fandrosoana azo atao aminkery sy vozonana, ny fandrosoana dia ho an’ny vahoaka ary iarahana amin’ny vahoaka.

      Tsy fikasana miainga amin’ny fanirian’ny andianjiolahy mihintsy akory no lazaina fa hevitra fampandrosoana eto.

      Inona no fampandrosoana vita tany amin’ireo toerana efa nanaovana fandrobana andramena sy volamena hatreto ?

      Inona no tena fandrosoana tsapa tany amin’ireo toerana nanaovana ankamehana nandrobana tanimpanjakana iombonana ka namidy antsokosoko tamin’ny vahiny ?

      Izao indray ve dia hanaovana asanjiolahy ankitsirano ny tanindrazana fiveloman’ny olona sady mitahiry ny fombany sy ny tantarany ?

      Olona efa maty eritreritra efa vaky saronkenatra amin’ny fandrobana sy fanaovana ankeriny ve no azo hitokisana hitondra fampandrosoana ?

    • 14 novembre à 17:09 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      F’angaha tsy tadidinao sahady, fa nisy fifidianana teto izay noresahana momban’ny fandrosoana sy ny tetik’asa hanatanterahana an’izany ? Samy nitantara ny azy teo, fa ny an’i Prezida Rajoelina no lanin’ny be sy ny maro. Sa ho eritreretinao hoe isakin’ny hanatanteraka tetik’asa iray dia hanao fitsapahan-kevim-bahoaka aloha ? Mba alefaso alavitra ny fisainana fa aza jamban’ny fankahalana hoatran’ity. Tsapa mihintsy io amin’ny fomba fanehoanao hevitra.

      Aza miteniteny foana. F’angaha nisy tetika’asa teto ho fitrandrahana andramena na volamena nataon-dRajoelina, ka aty ianao no manontany ny fandrosoana vokatrany ?

      Efa mampirediredy anareo mihintsy ity lekely ity, sahy manao defi ny Génie eto an-toerana sy an-dafy, kanefa naie hono bac-7.

    • 14 novembre à 17:25 | Vohitra (#7654) répond à Vohitra

      Isandra,

      Fa inona ity maha mahina sy mandona ny eritreritrao ?

      Izaho miresaka andianjiolahy sy fandrobana andramena sy volamena, ary ianao avy hatrany dia toa manonona anaranan’olona ?

      Soa fa ianao no nilaza sy nanonona, enjehin’ny eritreritra angaha ?

    • 14 novembre à 18:08 | Isandra (#7070) répond à Vohitra

      Vohitra,

      Satria izaho no hametrahanao fanontaniana, ny ady hevitra eto tetik’asa Rajoelina, dia mametraka fanontaniana aminao aho hoe inona no idirany ?

  • 14 novembre à 15:11 | FINENGO (#7901)

    @
    14 novembre à 12:19 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
    Finengo,
    Le résultat un spécialiste de l’aménagement vous repond
    "Je ressens une grande désolation en voyant cette ville, qui rencontre notamment des problèmes d’inondation chaque année. avec le comblement de quasiment tous les lacs. L’héritage urbain de la ville est menacé. Par ailleurs, ils veulent que Phnom Penh concurrence Singapour et Bangkok, alors il faut faire des gratte-ciel.
    ................................................................................................................................
    Une chose que ton Spécialiste a oublier de dire, c’est que le Cambodge est un Pays plat et que le Pays est traversé par le fleuve Mékong et alimente le lac Tonlé Sap en période de crue qui est lui même, le Tonlé Sap, un système hydrologique combinant lac et rivière d’une grande importance pour le Cambodge et le Tonlé Sape est un site de première importance du point de vue écologique reconnu en 1997 par l’UNESCO Réserve de Biosphère. Un lac de 2400KM2 de superficie ;

    Ton Spécialiste est un spécialiste de mes Cou.illes qui ne connait rien à ce qu’il dit.
    C’est ce que l’on appel l’inventeur Maudit pour être poli.
    Hein la Vendrana !!!!

    • 14 novembre à 15:54 | manga (#6995) répond à FINENGO

      L’aîné savoure tranquillement sa retraite sans vouloir même se documenter ou lire ce qu’il écrit avant de diffuser.
      Et la cadette de son côté se livre à compulser les documents qui lui sont susceptibles, tout en mélangeant, et au risque de le trahir.
      Isandra, la base commence à la maternelle, et la philosophie vous permet de raisonner comme un être digne de ce nom.
      Mais il me semble que vous deux, vous n’y êtes même pas passés, pour vous mettre dans cet exécrable état.
      Vous développez même des thèses que vous ne maîtrisez point jusqu’au point où vous n’avez aucun discernement pour scinder le vrai du faux : cela s’appelle du copier/coller où la réflexion n’est nullement de mise.
      Sortez de vos trous à rat et mettez un peu d’ordre dans vos méninges...

  • 14 novembre à 15:48 | lé kopé (#10607)

    Bonjour ,
    Notre " forumiste " Manga vous a bien spécifié que quand cela vous arrange ,vous vous servez des copier/coller que vous dénichez sur vos lectures ; mais ,quand il s’agit des témoignages et des vidéos qui illustrent votre coup d’Etat ,vous criez au ...loup. Sachez ,que vous le vouliez ou non ,ces témoignages proviennent des transfuges de votre camp et qui ont participé activement au Putsch de 2009. Avant cette date fatidique , les villes dans tout Madagascar étaient propres , on avait de l’eau et de l ’électricité , il y avait un minimum de sécurité , les CSB2 pour soigner le peuple , les kits scolaires, l’école et la cantine gratuites ,les routes en bon état dans toute l’île etc... Ce n’était pas le paradis ,mais on avait le minimum vital. Comme les intérêts de la petite bourgeoisie et de la Bourgeoisie compradore ont été inquiétés ,nous arrivons à la situation actuelle. Il y a eu un AVANT et un Après 2009 . Méfiance ,ceux qui croyaient au Père Noêl commencent à se rebiffer et se retourner contre vous. Si on ne peut plus boire et se laver ,où est la Dignité humaine...En tout cas ,vous avez le mérite de défendre l’indéfendable car il en faut pour nettoyer les écuries d’Augias. Mais cela ne vous donne pas l’autorisation de spolier les terres et le patrimoine de nos compatriotes.

  • 14 novembre à 16:34 | nez_gros (#10715)

    Hasta siempre commandate ! "Esa ola ira creciendo cada día que pase ; esa ola ya no parará más"
    t’as capté ou pas gros !
    manifestation permanente, on ne lâche rien,

  • 14 novembre à 17:29 | reviv (#9830)

    manga disait :
    " J’ai même eu l’occasion d’avoir connaissance d’un président soi-disant de fokontany qui vendait un terrain militaire (gendarmerie de Tsimenatse). Quelle horreur. Sans tenir compte d’un marché juste devant une école."

    comme s’il ne s’agissait que d’un président soit de fokontany soit de région ceci soit de cela et surtout les différents maires et leurs conseillers

    il ne s’en cache même pas, ça se négocie au plus offrant et toutes ces choses sont devenue d’ne vilaine banalité.

    puisque vous aussi vous connaissez bien la ville et si vous aviez l’occasion de venir voir, vous seriez très étonné et surpris de la débandade ici à moins que ........

    la commune dite urbaine (mais urbaine que de nom ) n’arrive même pas à payer les maigres salaires de ses employés embauchés par affinité familiale et non selon leur compétence.

    tout tombe en ruine, les recettes de la mairie se volatilisent comme une vapeur d’eau sous le soleil ardent de Toliara.

    un mot sur la saleté de ville mêlée avec les odeurs des poissons exposés au soleil et les immondices se confondant dans tous les marchés bazars existants de la ville sans que personne ne trouve cela anormal et au premier rang les dits responsables locaux.

    pire, les futurs prétendant à la magistrature de la ville font partis du lot des bandits-maffia-corrompus, ils se suivent, se succèdent et se ressemblent tous.
    le déroulement à coup de danse et de musique assourdissant dévoile leur faiblesse pour diriger une commune urbaine.

    le rare personne prétendant qualifié de moins véreux, un peu honnête-voire probre qui puisse amorcer un changement pour faire qqchose a très peu de chance de passer.

    c’est triste mais c’est une réalité locale.

    • 15 novembre à 07:59 | manga (#6995) répond à reviv

      Reviv,
      j’y suis revenu, et la dernière date de l’année dernière. Je ne peux jamais oublier cette ville où j’ai grandi. Mais voilà ce qui reste : genre épave vouée à la casse.
      Avant de quitter cette agglomération, j’ai travaillé presque à 95% dans la marine marchande ; et ce que je ne crois surtout pas, c’est le fait de bâtir là où Toliara a donné son nom.
      Je m’explique : tout ce qui est front de mer est une propriété exclusive de l’état, devant être préservé rien que pour la sécurité ; en terme militaire : " Tany miaramila tsy azo aleha".
      Des constructions illicites bâties juste là où il est interdit, des eaux usées qui vont directement là où le respect de l’environnement ne fait pas partie de notre préoccupation, etc...
      Est-ce dans le but d’interdire ces toilettes à ciel ouvert, ou autres ? A vous d’interpréter.
      D’Andabizy jusqu’à Andaboy, de Mahavatse-II jusqu’à Miary, je connais presque tous les recoins, mais malheureusement, le talentueux esthéticien l’en a défini autrement.
      Et assermenté comme je l’étais suite à mes activités professionnelles d’une part, mais aussi l’établissement de zone rouge m’avait permis d’embarquer un 6.35 quelque part pour circuler en pleine nuit dans Bagdad, quelque chose que beaucoup ne pensent s’y aventurer.
      Est-ce l’influence qui sévissait lors de la ruée vers le saphir ou certainement l’exode d’après et ses conséquences ?
      Des hypothèses qu’il ne faudra écarter à part le conflit de génération qui nous dépasse et que nous devons faire avec...
      C’est vraiment hors sujet par rapport à l’intitulé ; mais, et si vous le permettez, imputons-le à la dame "nostalgie".

  • 14 novembre à 17:46 | reviv (#9830)

    lire :
    le déroulement à coup de danse et de musique assourdissant de leur campagne électorale en ce moment corrobore leur manque d’intérêts pour la vie de cité, la seule chose qui les intéresse c’est comment d’enrichir rapidement avec l’argent du pauvre contribuable.

  • 14 novembre à 18:35 | Behantra (#9165)

    Nandra a !

    Efa leo ny olona !!

    Tsy mila any bôka intsony !!

    Ny Air-Mad zao dia nanjary mpandainga oatra’zy

    Faha aminy fomba ahoana moa ny andoavana 48 millions d’euros .. ho any Air-France ?

    I bôka noho nampiditra ireo raopilanina ireo teto Madagasikara

    Ny Hopitaly eto antaninarivo zao dia fadéranovana , vokatra ny ’halatra’ nataon’i bôka nanaovana any io Hotely dé vilona ’ io !!

    Atramin’izao dia tsy mitsahatra ny ’déléstazy’ ... kanefany efa voadaka ny DG , ny Direktera ,
    ny ministra ...

    Atramin’izao dia tsy fantatra hoe mba firy moa zany sisa ny ’vola’ ??

    Mbola misy saha tsia ?

    SSS leo , leo , leo

    bôka dehors !!!

    • 14 novembre à 19:16 | Beandroy (#3943) répond à Behantra

      Manga et Vohitra.
      Akore kahe Manga ? Io ambone tia ti réponse-ko amao ragnitse.

      Voilà Vohitra. J’ai écrit plus haut ma réponse à ton post écrit à mon attention.

      Bonne soirée

    • 15 novembre à 08:14 | manga (#6995) répond à Behantra

      Talilio rehe ty Beandroy,
      Nao zakay ama’o ty heveko, ambarako azo fa vata’e tsy nampoizeko ondate mifikitse ame te hazo io rehe.
      Azo’o ty teako ho volagne ragnitse. Razan-tikagne egne fa tsy eo, fe tavagnene ntikane velo.
      Tsereke raho mamake azo.
      Ty raha misy egnane zao tsy ataon-dry antimo agne rikahe fa le voafira ndreke apiharahe voloso.
      Ka magnino longo laha mampandry azo ame rene niterake ro atao tsy hita fa goa no kepeke ro eo.
      Ao jeneraly Sambihevene (nao mbo velo, sanatria Roandria) hanambara antika ty aze....
      Mbe anontanio kea ty Fanampera laha mbo ao rehe...

  • 14 novembre à 19:35 | Jipo (#4988)

    Bonsoir.
    Vous avez à faire à un nuisible de la même veine que le mauvais messager le RATSY hiraka, nuisibles qu’ une minorité impose à une majorité béate et immature .
    Il est temps que les Malgaches sortent de leur léthargie et virent cette caste sans foi ni loi !
    le rat zoel n’ a fait que piller depuis qu’ il est à Madagascar et a bien l’ intention de continuer , tant que personne ne l’ arrêtera, il continuera.
    Je propose de l’ envoyer en exil sur les éparses, il pourra y développer ses Miami beaches, en attendant que des sponsors viennent financer ses délires de mégalo .

  • 14 novembre à 19:47 | Beandroy (#3943)

    Manga
    Encore une chose kahe ragnitse. Mis à part la réclamation compréhensible de ces paysans, il faut être aveugle pour ne pas voir des politiciens et des intellectuels profiter de ce problème pour leurs propres intérêts, ne serait-ce que pour dénigrer le régime. Toi par exemple, tu en fais partie.

    • 14 novembre à 21:37 | manga (#6995) répond à Beandroy

      Beandroy,
      Je l’ai souvent répété sur ce site que :
      - Je n’ai jamais de la politique et je ne fais pas partie d’un parti politique et je ne le ferai jusqu’à mon dernier souffle. Autrement dit, je n’ai signé aucun pacte avec le diable qu’est le politichien.
      Hormis ceux de Dada MONJA, je ne me suis guère rendu à une manifestation politique.
      Par contre, j’étais à côté des journalistes de RFI lors de l’avènement du 06 Mars, Donc dire que je fais partie de je ne sais quoi, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil, je n’ai pas de compte à rendre.
      - Je n’ai jamais idée à lêcher qui que ce soit ; tout part de la sueur de mon front.
      - Je n’ai pas mon mot à dire du moment où la liberté s’arrête là où elle commence à gêner.
      - Ma vie ne dépend de qui que ce soit. Ainsi dit, je la vis comme je l’entends.
      Encore une remarque Beandroy : sachez qu’Ambohitrimanjaka n’a jamais demandé à élargir leur frontière de peur de politiser leur cause.
      Vous avez déjà mis sous contrôle judiciaire des candidats aux prochaines élections, sachant que ces derniers font partie d’une entité politique adverse de la vôtre ; je vous laisse le soin de l’interpréter à votre façon.
      Nanao akore vao rie tsy tonony ty an-timo a fa lehe bevoay ro notamagne. Aombe egne fa ritse, tsakafe ro mirio.

  • 14 novembre à 21:13 | Antony (#9838)

    Miala any izany ilay razoky ao Ambohitrimanjaka mbola tsy nahita 2$ hatramin’izay niainany dia tonga de namarotra ny tanimbariny. Be calcul be ilay ranamana hoe eo ihany no hitady asa any aorina any fa mba miova foto-pivelomana fa mba te ohatry ny olon-drehetra e ! Tafatsangana ity ny Tanà-Masoandro. Tonga ranamana tokoa araka ny efa noeritreretina nitady asa.
    Nahazo valiny tokoa ka : Aiza ny diplômanao ? Tsy misy ! Fa ianao ve rangahy ity adala a ! Amin’ny toerana toy izao ve ianao dia mitetiky ny ahita asa anefa tsy manana diplôma ! Raha izaho ianao mamboly !
    Mety ho marina, mety ho diso ary tsy ho tohizako lavitra. Samia mamisavisa.

    • 15 novembre à 09:01 | Beandroy (#3943) répond à Antony

      Manga,
      Je n’ai jamais dit que tu fais de la politique. Dans mon post, j’ai parlé des politiciens et des intellectuels et si tu me relis, je t’ai cité, à tort peut-être, comme faisant partie de ces intellectuels.

      Et profiter de ce problème d’Ambohitrimanjaka pour discréditer le régime peut être considéré déjà comme intérêt politique pour les politiciens ou alors intérèt personnel pour des gens comme toi.
      T’as capté ou quoi gros ?

    • 15 novembre à 09:13 | Beandroy (#3943) répond à Antony

      Manga.
      Andafy agne v’iheo kahe ?
      Agne ty bevoay longotika mba vangevangeo avao hahahahahà.
      Niale tamako rehe maraigne toy ragnitse. Raho tsy miale amin-kavagne kahe.
      Veloma ty amao ragnitse

  • 15 novembre à 09:19 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Deuxième indice : Si on fait 2 fois 2, on obtient 4 et si on veut revenir à 2, on fait quoi ?
    Troisième indice : Fin de quoi pour le président Evo Morales en Bolivie ?

  • 15 novembre à 09:52 | Beandroy (#3943)

    Zanabahoaka, Bonjour.

    D’emblée, je précise que je n’ai jamais participé à des manifestations contre Base Resources.

    J’ai juste donné mon avis dans le cadre de ce forum MT en soutenant que je comprends les manifestants tout comme je comprends les manifestations justifiées des paysans d’Ambohitrimanjaka.
    Et j’ai pris en exemple les cas de décès et de cancer ainsi que des enfants siamois apparemment liés aux exploitations de QMM.

    Donc, je ne souhaiterais pas qu’une partie de la population de Toliara connaîtra les mêmes choses.

    Quant au cas d’Ambohitrimanjaka, même si je comprends la réclamation d’une partie de la population, je me permets d’interpeller les forumistes sur la nécessité dès maintenant à élargir continuellement nos agglomérations pour faire face à l’accroissement démographique inévitable.

    Dans les deux cas donc, mes positions ne sont pas en contradiction.

  • 15 novembre à 10:09 | Beandroy (#3943)

    Vohitra, Bonjour.
    Je reviendrai sur les considérations culturelles chères à nous tous dès que possible dans le cadre d’un autre article et en attendant je te souhaite une bonne journée.

  • 15 novembre à 10:19 | BBeso (#10788)

    Salama, ho an’izay rehetra manan-tsaina sy manam-pahaizana, mba lazao amin’ny fiteny hafa ankoatra ny teny malagasy hoe ny hoe "Masina ny tanindrazana".

  • 15 novembre à 12:16 | reviv (#9830)

    15 novembre à 07:59 | manga (#6995) répond à reviv ^

    " Reviv,
    j’y suis revenu, et la dernière date de l’année dernière. Je ne peux jamais oublier cette ville où j’ai grandi. Mais voilà ce qui reste : genre épave vouée à la casse....."

    salut manga,
    c’est un plaisir inouï d’échanger avec quelqu’un qui connait bien sa région.
    vous manga, vous avez grandi ici, quant à moi, je suis natif du Grand Sud, j’y suis né et ai effectué toute ma scolarité primaire dans une bourgade au sud de Toliara puis au lycée L.B. puis à Tana.
    Bref, depuis 2012, je reviens ici tous les ans passer qq semaines de vacances., un peu déphasé certes voire complètement désorienté sur l’ampleur du changement pas toujours dans le sens où je l’ai souhaité mais en dépit de tout
    l’appel du pays reste vivace dans son intérieur pour se ressourcer......

    manga :
    " Avant de quitter cette agglomération, j’ai travaillé presque à 95% dans la marine marchande ; et ce que je ne crois surtout pas, c’est le fait de bâtir là où Toliara a donné son nom....."

    c’est exact manga,
    pour confirmer, juste avant l’entrée au port et après avoir franchi la barrière poste de police, tournez vos regards à gauche et vous verrez les blocs de granit de Benonoke stockés à ciel ouvert prêts pour être embarqués je ne sais où et l’acheminement de ces matériaux nobles vers le port de Toliara a occasionné l’endommagement grave de la RN10 et le reste de ses ouvrages d’art.
    aucune retombée de ces exploitations en faveur de ces contrées mais de plus cette exploitation détruit le peu qui y reste, cela s’appelle une double peine.

    toujours à l’entrée du port mais à 5 mètres du lieu de stockage de ces mtx, il est construit un bâtiment vilain pour stockage de " zanga " ou concombres de mer appartenant aux coréens.
    c’est encore une construction illicite du temps du gvt H.R.

    je me permets de vous dire tout cela car vous avez fait allusion aux constructions illicites sur des zones dîtes vertes et je vous fais cadeau de ne pas en parler pour l’instant des eaux usées à ciel ouvert partout dans la ville.....

    comme vous dîtes, où se trouve l’Etat ? la direction régionale de l’environnement ?
    le chef de région ou actuellement ragova ?
    et à plus forte raison la commune urbaine ?

    voilà manga,
    ce n’est qu’un échantillon de ce que j’ai vu ici.
    au plaisir de vous relire.
    portez vous bien

  • 15 novembre à 13:59 | BBeso (#10788)

    ... ho an’izay rehetra manan-tsaina sy manam-pahaizana, mba lazao amin’ny fiteny hafa ankoatra ny teny malagasy hoe ny hoe "Masina ny tanindrazana".

    Amiko ny tsy fahafantarana ny hevitr’io teny io (na tsy firaharahiana tsotra izao) no fototry ny olana @ fanotofana an’i Betsimitatatra.Matetika rehefa hirotsaka hofidiana dia misora-tena ho tia tanindrazana ary hatramin’izao dia mbola maheno ihany isika hoe hambompom-pirenena sy fitiavan-tanindrazana.Fa rehefa ianao izany no miteny dia hoe tia tanindrazana fa rehefa ny hafa no tia ny tanindrazany dia atsanganao ho fahavalo ?
    Andriamatoa filoha, aza manangana fahavalo ho an’ny tenanao fa mba manàna fijery mahitsy, matahora Ilay ao an-tampon’ny loha fa Izy no antony ahavelomanao.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS