Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 27 juin 2022
Antananarivo | 10h42
 

Politique

Congrès du parti « Tiako i Madagasikara »

Reporté sine die

mardi 21 août 2007 | Alphonse M.

Prévu pour le 25 août prochain, selon la décision du bureau politique, le congrès du parti « Tiako i Madagasikara » (TIM) est reporté à une date ultérieure. Cette information a été livrée à la presse hier, vers le début de la soirée, au cours d’un point de presse de quelques membres du bureau politique du parti présidentiel au Magro d’Ankorondrano.

La dissolution de l’Assemblée nationale le 26 juillet dernier et la tenue des législatives au 23 septembre prochain ont été évoquées par le président national du TIM, Solofonantenaina Razoarimihaja comme étant les motifs de ce report. Pire, des membres du comité préparatoire du congrès sont parmi les candidats aux législatives. Une manière de dire que même les têtes pensantes du TIM sont prises au dépourvu par la tenue des législatives anticipées. Apparemment, le congrès du TIM est la première victime de la dissolution de l’Assemblée nationale. Signalons que Samüel Mahafaritsy , Zénaïde Ramampy, Benjamin Ramamonjisoa, Randrianantoandro et Stanislas Zafilahy, tous membres du bureau politique du TIM étaient présents lors de cette réunion ordinaire du parti gouvernemental.

Des candidats d’ouverture

Profitant de la présence de quelques membres du bureau politique du parti présidentiel, les journalistes ont essayé d’avoir de plus amples informations sur la modalité de désignation des candidats TIM dans chaque circonscription électorale. Le numéro un du TIM devait indiquer que ce sont les responsables du parti au niveau du district qui avaient sélectionné les candidats, mais que c’est le bureau politique qui a le dernier mot. Et M. Razoarimihaja d’ajouter que son parti a conclu des accords électoraux avec quelques partis, sans pour autant dévoiler leurs noms. Il s’agit, selon lui d’une stratégie électorale pour décrocher la victoire finale. Cet ancien vice-président de l’Assemblée nationale a également évoqué l’existence des candidats d’ouverture au sein de la liste TIM. Car, il s’agit d’une élection de proximité, a-t-il conclu. Le cas du sénateur, Soja Jean André alias Kaleta, candidat TIM dans la circonscription d’Amboasary-Sud, a été cité comme exemple.
« Le TIM est prêt à collaborer avec tous ceux qui veulent travailler de concert avec le régime actuel pour pouvoir développer le pays », a tenu à souligner le patron du parti gouvernemental.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS