Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 15 août 2018
Antananarivo | 01h28
 

Politique

YLTP

Refondation, un débat qui promet

vendredi 27 juillet | Ny Aina Rahaga

La question d’une refondation de la Nation a été soulevée partout et par tous ces derniers temps jusqu’à l’interdiction de la manifestation du Hetsika ho an’ny Fanorenana Ifotony ou HFI dernièrement sur la place du 13 mai.

Aussi, les Yltpiens ont-ils décidé d’en faire le thème du DATA ou Donak’Afon’ny Tanora de ce mois de juillet. Le débat se tiendra ce jour à 15 heures dans la salle de conférence du ministère de l’Economie et du plan et verra la participation entre autres d’Elia Ravelomanantsoa, présidente Nationale du parti « Madagasikarantsika » ; Eliana Bezaza, présidente du PSD » ; Adjidine Toussain Andriamandimby YLTPien et James Franklin Rakotomahanina, magistrat.

Selon les organisateurs, il sera notamment question de savoir les raisons profondes qui poussent certains politiciens à évoquer cette idée de refondation. Mais aussi de connaitre les structures, les cultures, les usages ainsi que les formalités d’une refondation, à savoir son chronogramme.

Plusieurs personnalités politiques dont ceux initiateurs de la question sont donc attendues à cette conférence débat. D’autant plus que ces derniers insistent sur la nécessité de la mise en œuvre de la refondation nationale avant la tenue d’une élection.

41 commentaires

Vos commentaires

  • 27 juillet à 09:56 | jayo (#10317)

    tokony izay hanomanana ny fifidianana ampilaminana aloha no atao sy ho laharampahamehana ho an’ny rehetra fa tsy ny fitokonana sy ny fitarihana ny olona ho eny andalam-be, satria korontana fotsiny no ho vokatr’izany fa tsy mitondra soa ho an’ny firenena

    • 27 juillet à 15:13 | donia (#10353) répond à jayo

      Ka hoentin’ny fo tia tanindrazana loatra ny olona ry jayo satria leo miaina anaty krizy ah !Voatery izy ireo nirotsaka antsehatra mihintsy ,manana zo ny hitolona hoan’ny fireneny avokoa manko ny tsirairay saingy mila atao ampiheverana fotsiny eh. Arak’ilay voalazanao hoe tsy asiana korontana.

    • 27 juillet à 16:26 | tojo (#10300) répond à jayo

      Ka na leo krizy ary tsy ilaina ny fanakorontanan sy fitokonana, vomay ary izany mampiditra ny firenena anaty krizy mafy kokoa.

    • 28 juillet à 19:27 | André (#8563) répond à jayo

      Et ce RAVALO..... on attends quoi ... pour le mettre au cachot ...aux Etats Unis il serait déjà passé sur la chaise électrique, mort par injection d’une bonne piqure... ou par pendaison selon les Etats
      Un pauvre gazy honnête qui vole un pain parce que... les enfants ont faim ...passera 6 mois au cachot.... mais le monsieur ... Tiko ...lui il peut avoir tué 97 personnes et demi .... on l’aime toujours ... et le pire ....on le respecte .....par ailleurs ....il n’a aucun remords .... la seule chose qui le contrarie c’est qu’a Antsirabé les pauvres ont fait de la saucisse avec ses zébus ...
      Mais réveillons nous .....Les Gazy ...... stop ... les belles phrases ...
      ANDRE

  • 27 juillet à 10:21 | Eloim (#8244)

    Etant déchu de ses fonctions de Président de la République, le Pr Zafy a laissé un vide non comblé, toute une tâche importante pour ses successeurs : la réconciliation nationale et la refondation de la Nation malagasy. Pourtant, beaucoup de gens, des politiciens tournent le dos au Prof tout en le taxant de revanchard.
    L’ère Ra8 était marqué par le rejet de cette conception plutôt philosophique qu’un simple processus où telle entreprise n’a aucunement eu sa raison d’être de voir le jour. Pareil cas pour l’avènement de Andry TGV, malgré l’existence de la Feuille de Route conçue sous l’égide de la CI. La jurisprudence a fait son effet face au vide juridique qui nous laisse hériter des textes où le néant crée de faille en faille.
    A l’heure actuelle, on parle TROP de la refondation laquelle nous laisse dans la perplexité, la refondation : est-ce un processus et/ou concept où le champion de slogan que nous sommes, commençons à inculquer son importance, sa valeur sur notre existence. Tout le monde ne nie la nécessité de s’y engager à fond mais est-ce que le moment est opportun de s’y pencher davantage ?
    D’un côté, la HCC par le biais de sa décision du 25 mai dernier, A ORDONNE la formation du gouvernement Ntsay pour préparer l’élection présidentielle anticipée dont la date a été déjà connue. Tous les préparatifs y afférents sont déjà en cours. Donc, rendez-vous aux urnes le 7 Nov prochain.
    De l’autre côté, des politiciens bien évidemment des partis politiques (petits, moyens, grands), des associations politiques et apolitiques, des simples citoyens affichent leur détermination d’entamer le processus de refondation tout repoussant l’élection. Malgré la timide adhésion de la population tananarivienne, coûte que coûte, certaines têtes têtues d’anciens dinosaures politiques s’évertuent à réussir cette épreuve difficile. Les observateurs disent que ce sont les zéros virgules ou bien ceux qui n’osent pas s’engager dans des élections, ... Quoi qu’on dise, ils ne sont pas prêts pour affronter leurs adversaires de taille et d’envergure en vue de briguer le trône de la plus haute sphère de l’Etat.
    D’une part, l’Etat fait tout pour tout que l’élection du 7 nov se déroule à merveille malgré les conditions requises non satisfaites (anarchie quant à la précampagne, insécurité, ...).
    D’autre part, le HFI commence à agacer le pouvoir et tente le tout pour tout pour repousser cette élection.
    Dans tout ça, le petit peuple malgache souffre éperdument avec sa malnutrition endémique qui commence à toucher bon nombre de nos concitoyens, de la partie sud de l’île jusqu’à la région des hauts plateaux. Le peuple malgache vit dans cette pauvreté immonde, incommensurable. Et nos politiciens, qu’est ce qu’ils ont fait pour ADOUCIR cette souffrance ?

    • 27 juillet à 14:40 | Tsix (#10296) répond à Eloim

      Raha toa ka feno olona mahay manodidina ny filoha dia efa ela ary efa tena ela no nandro i gasikara. Fa saingy indrisy na dia maro aza ireo dia tsy mitovy fomba fijery amin’ny filoha izy ireny matetika.Ny an’ny sasany mantsy dia ny andany sy ny hisintona ny haren’ny malagasy ihany. Raha toa ka mihezaka mafy isika malagasy miaraka amin’ny mpitondra dia ho tsara lavitra ny vokatra.

    • 28 juillet à 19:45 | André (#8563) répond à Eloim

      Très très juste cher ami
      A madagascar on fabule, on jubile, alors que notre peuple est affamé ...
      Mieux on se pavane et on aime philosopher ...pour paraître ... à cela... les Gazy ... on aime faire des belles phrases ... NUL ...NUL ...ayons du courage ...et stop le bla bla ..
      Agissons ...
      Dommage que la Constitution ne permet pas l’élection d’un étranger ... un VAZAHA ... là il y aurait du changement ....
      Et il faut changer nos mentalités ... de sorciers ... la terre aux Malgaches ...
      Il faut donner le droit d’accès aux étrangers pour l’acquisition des terres et des biens
      Cela consolidera la confiance des investisseurs qui pourront investir ... en toute sécurité...celà créera des emploi et fera monter les salaires ... cela favorisera le tourisme ...et tout ira bien...
      Si vous allez a Paris et que vous désirez acheter un Hôtel de luxe ... pas de problème ... mais pas a Mada ... OH là !!! la terre de nos ancêtres ...
      Arrêtons les belles paroles .. la phylo ...et avançons ....
      Et du courage ces criminels de RAVALO en TAULE comme disent les Européens
      ANDRE

  • 27 juillet à 10:26 | RAMBO (#7290)

    HERY RAJAONARIMAMPIANINA : A PROPOS DE REFONDATION NATIONALE

    FISANDRATANA 2030 : INVESTIR DANS LE CAPITAL HUMAIN ET LES INFRASTRUCTURES
    Dans le cadre du Fisandratana 2030, le capital humain malgache sera pleinement valorisé pour soutenir la compétitivité globale de l’économie, et le développement des moteurs de croissance.
    Le système éducatif sera transformé en profondeur, pour accompagner la jeunesse vers la citoyenneté et l’employabilité. La malnutrition sera éliminée. Le système de santé de base amélioré, avec un accès garanti pour tous grâce à une couverture maladie universelle et au développement de la santé verte. Les infrastructures économiques de base seront fortement développées. Des pôles économiques et urbains compétitifs verront le jour, grâce à des investissements accrus, notamment dans le cadre de partenariats publics-privés. L’aménagement équilibré du territoire et le développement urbain maîtrisé permettront ainsi d’absorber les importants flux démographiques vers les villes qui, de 35,7% aujourd’hui, accueilleront 50% de la population en 2030. La production d’électricité sera quintuplée, dont 85% proviendra des sources renouvelables, pour en garantir l’accès à 70% de la population.
    L’entrepreneuriat et l’initiative privée au cœur du renouveau Des réformes radicales seront entreprises pour bâtir un cadre des affaires véritablement favorable à l’entrepreneuriat, et au secteur privé. Des réformes radicales seront menées pour transformer l’écosystème entrepreneurial, notamment pour un statut adapté aux PME. Le système financier, aujourd’hui embryonnaire, sera développé pour répondre aux divers besoins de financements, et le renforcement du dialogue public-privé devra permettre à Madagascar de rester dans le top 10 des meilleurs réformateurs africains. Un Gouvernement efficace au service des collectivités et du développement local Fisandratana 2030 favorisera la mise en place d’une administration structurée et moderne pour conduire une véritable politique de transformation. Un renouveau de l’administration sera nécessaire, pour qu’elle devienne neutre, professionnelle et soumise à la loi. Elle devra également mettre en place des politiques publiques mieux alignées aux nouvelles priorités, notamment dans les domaines clés de la gouvernance économique, la sécurité ou la diplomatie. Une Nation refondée autour d’une forte ambition collective Fisandratana 2030 répondra à l’aspiration de la population pour une gouvernance refondée, dans le sens de la cohésion sociale, et de la participation citoyenne à la définition et à la mise en œuvre des politiques publiques. Pour être légitime, cette nouvelle gouvernance sera intimement enracinée dans la culture, tout en étant respectueuse des principes communs, ou universels, tels que les droits humains, la démocratie et l’État de droit. Ainsi, une nouvelle éthique et déontologie de l’action publique sera structurée autour de 7principes cardinaux : l’équité, l’inclusivité, la proximité, la sobriété, la méritocratie, l’exemplarité, l’information.
    La transformation de Madagascar requiert la définition d’un nouveau socle de valeurs, lesquelles occupent une position centrale dans la situation actuelle, et dans sa trajectoire future. Pour réussir sa transformation, la société malgache devra opérer un tri dans le système de valeurs actuel. Par ailleurs, un dialogue national de refondation sera encouragé car l’agenda de la réforme de la gouvernance ne peut être une prérogative exclusive de l’État. En effet, pour qu’un projet de société aussi important que Fisandratana 2030 soit le plus consensuel possible, il est nécessaire d’assurer une participation effective de la population à sa définition et à sa mise en œuvre.
    En matière d’infrastructures ce ne sont pas des simples projets comme les autres candidats mettent en avant mais c’est déjà une réalité depuis 2017.
    A suivre...

    • 27 juillet à 10:40 | saricine (#2893) répond à RAMBO

      Rambo

      Bonjour

      Les gens qui communiquent sur mt.com n’ont pas besoin de votre pre-campagne , ça sert à rien de venerer ici votre mentor, ou de copier-coller votre torchon d’émergence.
      Le vrai débat contradictoire se fait sur table ronde ou plateau media, sur terrain au fin fond des campagnes à Madagascar.

    • 27 juillet à 10:57 | Ra-Jao (#282) répond à RAMBO

      Je ne voterai pas pour Hery pour ces litanies de valeur qu’il veut atteindre en 2030. Mais, quels sont ses objectifs pour ces 5 ans à venir. Dans les 7 soit disant principes cardinaux que Rambo cite pour sous tendre les actions de son prochain gouvernement de Hery, il y en a un que j’ai retenu, celle de l’exemplarite. C’est vraiment difficile à croire que Hery sera un jour un bon exemple d’un bon comportement politique responsable. Qu’en est-il il de sa lutte contre la corruption ? La chine a depuis l’annonce de sa lutte contre la corruption virer plus d’un millions de cadres corrompus du Parti communiste. Et ça ce n’est pas un effet d’annone, c’est la réalité Je demande à Hery ce que le ministre du serasera fait dans son gouvernement actuel, alors qu’une plainte contre lui est en cours ?

    • 27 juillet à 14:18 | komi (#10299) répond à RAMBO

      Ny tetik’asa ny filoha dia efa tena tsara sady azo tanterahina tsara ho fampandrosoana ny tanàna ka tsisy antony tokony hitedavana hevitra vaovao intsony. Ny fanatanterahana sisa no ilaina ny fiaraha-miasa ny tsirairay

    • 27 juillet à 16:29 | tojo (#10300) répond à RAMBO

      Efa tsy fotoanan’by fanoerana intsony mihitsy anie izao ee, sady efa hita soritra ny fandrosoana amizao ka tsy hitako intsony izay olana fa tokony ny fanantanterahana ny fifidianana izao no laharam-pahamehana.

  • 27 juillet à 10:32 | Ra-Jao (#282)

    C’est bien d’organiser une conférence débat sur ce sujet. Mais, l’essentiel c’est de convaincre les électeurs de la nécessité de mettre en œuvre la refondation. Je crois que pour l’election de novembre il est trop tard pour mener une campagne sur ce thème. Ce n’est pas une solution de vouloir passer en force et les électeurs seront l’eternel spectateur de ce que les politicards décident. Il y a une constitution en vigueur aujourd’hui et elle vaut ce qu’elle vaut, mais respectons la jusqu’a son abrogation. On ne change pas les règles de jeu à la veille d’un match. Je demande à la HFI de se préparer pour l’election de 2023´, et d’aller durant les 5 ans à venir, convaincre notre peuple que la refondation est ce qu’ il y a de mieux pour eux.

    • 27 juillet à 12:25 | akam (#7944) répond à Ra-Jao

      - Ah t’as retrouve l’usage de langue de Moliere ! c’est deja bien de comprendre qu’il est trop tard pour ces ideologues de postuler pour 2018.
      - Au fait, c’est quoi l’ideologie HFI ?retour au foukounoulo ? restaurer ce que Ratsimandrava voulait faire ? C’ est depasse… En 2018 la situation politique oppose ceux qui collaborent avec les instances internationales (CI=IMF,WB,UE, BRICS…) et les « passeistes » ! comment les nommer ? HFistes, c’est pareil que passeistes ? des reveurs…blablatistes, croyant qu’il suffit de…y a qu’a….c’est le babakoutoland. Et en cas de contestation : la rue est le chemin le plus court pour acceder au pouvoir ! Pour un raccourci, c’est aussi simple que le bonjour, n’est ce pas ?
      - Il faut etre serieux quand meme ! car si l’on depouille ces mecs qui gravitent autour de ces axes politiques, ils ont au moins le Bac…et je m’etonne qu’ils soient Bac-3 ou -7 seulement comme les gurus seducteurs actuels ! Ce qui est malheureux est notamment l’adhesion de ceux qui ont le Bac et qui tombent dans cette ruee de manifestants ? et sans objectivite ?
      - Qu’ont-ils retenus de leurs etudes ? pour pas etre exigeants…meme celles du secondaire suffisent pour t’avoir appris les mouvements sociaux internationaux ! As-tu retenu que si tu veux vivre il faut travailler…ou in extenso si tu veux fonder une famille, a la difference des singes tu essaies de gagner plus afin de nourrir plus de bouches ! les fondements du marxisme sont la ! le travail ! pourquoi dit-on que les syndicats ont ete delaisses par les 73 depites ?
      - C’est pas complique, les 73 sont des « legislateurs ». Enfin comme role mais aucun ne fait le boulot correctement ! a-t-on entendu des amendements constructifs au sein de cette AN ? en bref leurs mandats vont bientôt etre clos ! Mais revenons au cœur des problemes syndicaux ou c’est notamment la valeur du travail qui prime. Qu’est ce qui bloque ces personnes vaillantes de ne pas federer tt simplement en un parti des travailleurs (du plus petit jusqu’au chef d’entreprises) pour representer les nantis.
      - HRM a quand meme aide a la creation d’un tel parti. Si 92% de la population ont moins de 2USD/jour. Elle depasse largement ls pobres 8% que les 3 mastodontes iront partager. La lutte des classes n’est pas forcemment reservee aux marxistes purs et durs, elle concerne tous ceux qui suent a longueur de journees (independants+employes du prive & du public…) pour un partage de des richesses. Bien evidemment, il n’y a aucune speculation mais il en faut bien sur des liders. Ouais ils ont fait des etudes, savent ce que c’est le marxisisme et iront convaincre le petit gasy pour le retablissement d’une vie meilleure.

    • 27 juillet à 14:21 | komi (#10299) répond à Ra-Jao

      Tsisy hevitra ratsy raha ny hahasoa ny firenena no tanjona fa efa tsy any intsiny angamba ny lalana hamahana krizy fa ny fifidianana ihany no vahaolana tokona amin’izao. Tokony miara manaiky izany daholo isika ankehitriny.

    • 27 juillet à 16:41 | akam (#7944) répond à Ra-Jao

      @Ra-jao
      - Bonhomme, j’suis pas un sanguin ni irreflechi. J’ai bien lu ce que tu as transcrit et ts ceux qui adherent a cette ideologie a pondu.
      - T’as pas a m’apprendre l’histoire de ce pays. C’est le pays de mes ancetres et je ne peux nier mes origines. C’est un grand pays qui n’a pas encore livre ts ses secrets (au propre comme au figure). T’as bien ressorti ou meme conclu que ce pays devrait etre gere comme un etat federal. T’as pas a m’apprendre ce que sont les US, l’Allemagne ou la Suisse…Ce sont des pays matures qui savent ce que c’est un « state », un « county », « une capitale »…T’es tombe dans le piege des « traitres » qui veulent ceder morceaux/morceaux ce pays a des grandes puissances necessiteuses comme la Chine.
      - Peuplee comme elle est, territorialement la Chine ne peut contenir la croissance de sa population au-dela des annees 2100. Donc la Chine a besoin de terres, d’espace vital et de richesse extra-territoriaux pour exister. Ce n’est pas le seul pays qui s’expand de cettte facon. T’as les pays du golfe, t’as les puissances occidentales (USA, Canada, France, Allemagne, Italie…) qui le font aussi. Mais la difference repose sur la reglementation des marches. C’etait l’une des thematiques majeures debattues a Aix-en-Provence, le multilateralisme economique « sauvage » que l’OMC ne maitrise pas ! Je ne vais pas glisser dans ce sujet « off » qu’on pourra reprendre un des ces jours…
      - Mais je reviens aux points-clefs de cette ideologie qui te bourre le crane sans pouvoir satisfaire ce que tu desires « la sauce Ratsimandrava ».
      - Je vais directement aborder le federalisme. Mada n’a aucune maturite politique a créer des etats federaux et a les structurer. Je vais juste revenir a un passe recent non negligeable. Ce pays a eu une republique democratique a consonnance marxiste mais qui n’a pas abouti a l’etre totalement. Souviens-toi que lors de la RDM, des hauts-grades « generaux » respectivement issus des six provinces existaient. Et il etait question a l’epoque de créer 6 etats federaux qui auraient du legitimement acquerir leur reconnaissance afin de representer les 6 provinces.
      - Cela aurait pu se faire vers la fin des annees 80, il n’y avait pas un si grand ecart de developpement economique entre les 6 grandes villes. C’est pourquoi la naissance d’un etat federal avait un sens. D’ailleurs a l’epoque, les elites etaient assez bien repartis dans l’ile.
      - Actuellement ce n’est plus le cas. Par consequent, acceptes-tu que les grandes villes economiquement riches comme Tana, Tamatave ou Diego aillent creuser leurs ecarts de developpement par rapport aux autres ? Et… si plus d’elites sont actuellement concentres sur Tana. Quelle sera la suite si on reverse cette situation ? CAD les gasy qui sont repartis un peu partout aillent retrouver leurs origines et aillent regagner leurs bleds ! Toi qui penses etablir des etats federaux comment vas-tu reclasser la mixite apparente dans le pays ? comment proceder ? une reinstallation radicale diraient les federalistes ! ca veut dire quoi ?
      - Comme partout dans le monde, ou seules les zones suburbaines de ces 6 grandes villes abritent les natifs des 6 provinces respectives. Est-il donc admis actuellement de refouler chacun dans sa province d’origine ? et sur quelles bases ? qu’en pensent les pretendus sociologues ? anthropologues ? comment distinguer un natif provincial d’un autre qui a la meme couleur de peau mais qui n’a pas grandi localement ? Ou vice versa cad un natif d’une autre province qui a acquis le langage vernaculaire local par rapport au natif provincial qui a vecu ailleurs et qui a perdu sa langue vernaculaire d’origine ? interessant n’est-ce pas ?Il n’y a que des problemes ? n’est ce pas ? oui il y en a et oui il y en aura toujours ? tu veux revivre cette atmosphere ? ou il faudra brandir des lance-roquettes a chaque probleme de frontieres ? ce sera un nouveau paradigme ou tu claqueras systematiquement l’AK47 a chaque litige !
      - Tu redefiniras les notions d’etat et des citoyens sans exclure des problemes d’identite recurrente ! Ainsi le peuple insulaire qui n’a jamais connu de guerre civile baignera, pour cette fois-ci, dans une atmosphere « a la syrienne, irakienne, iranniene ou meme afghane… ». Voila le federalisme tant reclame par les uns et les autres. Voter pour ca n’est pas difficile a realiser. Quant a la vivre ce sera une autre paire de manches !
      - Cependant je partage ton point de vue comme quoi le regime actuel concentre ts les pouvoirs a Tana. Cela ne date pas d’ aujourd’hui cela est en place depuis l’independance. Ca oui, un changement est utile car avec les 22 regions on doit avoir une deconcentration de l’administration. Mais comme l’heritage colonial est encore la, ce ne sera pas facile a changer. Les 22 regions actuelles sont trop nombreuses et difficiles a gerer mais les reduire de moitie cad 10 ou 11 pourraient etre gerables. Mais l’etat (ministere de l’amenagement du territoire) aurait du cogiter dessus ! Enfin le precedent mais pas celui de la Reine Christine car elle est tres occupee actuellement…et donc pas d’espoir ! Si t’es HFIste pur et dur : ficele bien tes projets sinon cette ile qui n’a connu que la paix jusque la, deviendra une ile « chaude », et eclairee par des feux d’artifices.

    • 27 juillet à 17:06 | Toutoun (#10298) répond à Ra-Jao

      Ny REFONDATION dia afaka adika amin’ny teny maro fa ny mahalaza azy @zao zava-misy izao dia teny entin’ny mpanao fihetsiketsehina handemena ny sain’ireo malagasy maro ! Samia mahay manova ny fiainany ho amin’ny tsaratsara kokoa dia aleo miara-mientana @ be sy ny maro eh !!!

  • 27 juillet à 14:25 | komi (#10299)

    Aza hatao fitaovana politika hitadiavana tombotsoa intsony ny vahoaka madinika fa izany ihany no nampahantra ny firenena. Fandrebirebena saim-bahoaka fotsiny izao fa tsy hitondra vahaolana akory angamba

    • 27 juillet à 15:08 | donia (#10353) répond à komi

      Ka ny vahoaka koa anie no adala manaiky ho ataon’ny sasany fitaovana eh. Ny toen-tsaintsika Malagasy mihintsy no tokony ho havaozina fa mirefarefa @ tany.

    • 27 juillet à 15:38 | Ra-Jao (#282) répond à komi

      Adam, je ne sais pas si tu as pris un minimum de temps pour bien comprendre ce que les Hfistes entendent par refondation’ car J’ai comme l’impression que tu l’interpretes comme un retour au marxiste. Le retour effectif du pouvoir ne se limite pas à cette idéologie, d’ailleurs, qui n’a pas fait ses preuves dans l’histoire Le groupe HFI est composé de partisan du fédéralisme, de provinces autonomes, de l’effectivite du pouvoir des collectivités décentralisées, qui existe d’ailleurs dans la constitution......Bref, si on veut simplifier, il s’agit de rapprocher les pouvoirs de décision des électeurs. Ce qui n’est pas le cas et n’ajamais été le cas, car le Roi Président, au chaud dans son palais de Iavoloha décide pour les citoyens qui résident dans des coins reculés de M/car. Ses hommes de main, c a d ses administrateurs déconcentrées y font la loi, sans s’occuper des vrais besoins de leurs administrés. Si les chefs de fokontany, les chefs de districts etc...sont élus par la population de leur collectivites, au lieu d’être parachutés par le pouvoir centralisé entre les mains d’un roi président, ces élus auront des comptes à rendre devant leurs électeurs, qui sont proche d’eux. Ne trouvez-vous pas qu’il est anormal que des régions possédant des richesses dans leur sous sol n’en bénéfice même pas. D’aileurs, les représentants du pouvoir qui vont négocier des contrats d’exploitation de ces richesses avec les investisseurs ne vont s’occuper que de leur commission déposée dans une banque occidentale. Sinon, comment comprendre notre petite ristourne de 1% sur l’exploitation d’Ambatovy ? Si les investisseurs apportent l’argent et le savoir faire, nous apportons les mines et la richesse qu’elles renferment. Si la négociation est menée par le pouvoir où ces mines sont exploitées, j’ai la ferme conviction que les citoyens ne laisseront jamais passer une décision brade leur richesse.
      Ce que je veux dire en soutenant la refondation, c’est d’aller expliquer ça dans tout M/car. Il ne s’agit pas de proposer la collectivisation de l’exploitation et des outils de production, ni de mener une lutte de classe, mais de rendre responsable chaque région ou chaque fokontany ou chaque commune....qui détiendra effectivement le pouvoir de décision pour leur développement. A ce stade de discussion, la forme que prendra ce type de gouvernement n’est pas encore fixée. Beaucoup de pays occidentaux ont adopté cette forme de décentralisation du pouvoir : les usa, l’Allemagne, la Suisse etc... Pourquoi nous devons nous contenter de ce pouvoir hyper concentré entre les mains d’un seul homme. Déjà, j’ai du mal à accepter qu’il existe ce qu’on appelle chez nous le projet présidentiel. Ses vassaux, c a d ses ministres ne sont-ils que des figurants ?

    • 27 juillet à 19:21 | Toutoun (#10298) répond à komi

      Efa fomba ratsy h@zay io, rehefa voailika t@ toerana h@zay dia mitady hirika handrodanana sy hanakorontanana ! Inoana anefa fa efa manomboka tonga saina ny vahoaka ka tsy hanaiky horebirebena foana lava izao.

  • 27 juillet à 15:05 | donia (#10353)

    Tena zava-dehibe ity « Refondation » ity matoa midina an-dalambe mihintsy ny sasany mitoloana hoan’ny fanorenana ifotony. Tsara ho fantatra kosa anefa, fa vao may mety ho ratsy ny vokatra raha ohatra ka tapotapohana @zao izy io fa tsy manaraka dingana akory , ny dingana voalohany dia miankina @ntsika Malagasy iray manontolo : tano ny filaminana , aoka izay ny grevy lava reny , manarak’izany ny fifidianana izay dingana lehibe hirosoana mankany @ refondation .

    • 27 juillet à 15:19 | Solo-solo (#10356) répond à donia

      Tsy mazava ny tianao hatongavana tompoko. inona izany aminao ny tena tokony atao ?

    • 27 juillet à 15:43 | sasa (#10303) répond à donia

      amiko fanadalana ny sain’ny vahoaka fotsiny ilay hoe« refondation » fa fanonganam-panjakana no tena tanjon’ireo mikasa hanao fihetsiketsehana ireo, raha olona tena mahay manao politika izy ireo dia ny fifidianana ihany no hitsapana ny tena tanjak’izy ireo.

  • 27 juillet à 15:16 | Solo-solo (#10356)

    Tsara ilayk ady hevitra ary mety misy zavatra maro azon’ireo izay ho lany eo ho raisina sy dinihina. Fa kosa aoka tsy ho fitaovana izahay madinika. Ary aoka ny vahoka malagasy ihaina ankalahalahana.

    • 27 juillet à 15:56 | Christianna (#10313) répond à Solo-solo

      Ny vahoaka anie no te hanaiky ho atao fitaovana eh , manana zo ny handà tsara mihintsy izy ireo rehefa misy mitarika.

  • 27 juillet à 15:18 | Toutoun (#10298)

    Hitondra inona ho antsika moa ny fifanenjehana sy fitsikerana isak’izay misy zavatra tsy itovizana kely raha tsy misy asa atao mifanaraka @zany ?
    Faly hanohitra @ alalan’ireny fotsiny mazana no ataon’ireo mpanao politika sasany ka zary tsy fantany intsony ny tena antony ipetrahany eo ambonin’io sezany io !!!

  • 27 juillet à 15:34 | Christianna (#10313)

    tahaky ny lasa mandany rondoha be @ ity refondation ity ny vahoaka ka lasa manao tsinotsinona ny fifidianana.

    • 27 juillet à 16:41 | Ra-Jao (#282) répond à Christianna

      Aza mana ahiahy ianao Christianna ; fa voa teo ve ny vahoaka no nambakain’ny 73 députés, natao tohatra fiakarana indray, dia heverinao fa hanaraka an’ireo mivohy ny refondation.
      Tsy @ ity fifidianana ity no hiatra ny refondation fa angamba @ fifidianana manaraka. Ary, na dia tsy miray hevitra @ ireo mivohy ny refondation aza izaho ny @ fomba te_diavin’izy ireo ampandaniana azy, ny hevitra refondation kosa dia ekeko tanteraka. Tsy mankasitraka koa anefa aho hoe ry Pety no porte parole n’io refondation. Isika malagasay mantsy manana fomba fijery tsy te handalina izay fa mijery ny endrika ivelany fotsiny, ka mety amapzdamoaka ny fotokevitra mety ahasoa ny firenena ny hisehosehoana’ingahy io ho mpitondra teny ny HFI.

  • 27 juillet à 16:53 | Nomena (#10351)

    Averiko etoana fa raha te hanova ny firenena iray dia tsy maintsy filoham-pirenena aloha ianao izay, ary rariny raha manao ny fisandratana ny filoha Rajaonarimampianina satria izy no mitondra izao.

  • 27 juillet à 16:55 | Ra-Jao (#282)

    Akam ! Vous êtes un tenant de la concentration si je comprends bien votre post sur le projet pour les 22 régions. Vous dites qu’il est souhaitable de les déconcentrer, et de réduire leur nombre. Vous comprenez bien que la déconcentration signifie la déconcentration de l’administration. Ce sont des fonctionnaires à la botte du pouvoir central, d’autant plus que chez nous l’administration n’’a jamais été neutre, mais ce sont des portes paroles du pouvoir central.
    Si l’hypothèse de la refondation est mise en œuvre, une forme qu’elle pourrait avoir est de nommer les chefs de région par élection locale.
    Cela ne signifie pas que l’état central n’aura plus de pouvoir, mais ce dernier est à redéfinir et surtout, laisser les régions autonome définir leur politique de développement socio-economique.

    • 27 juillet à 17:18 | akam (#7944) répond à Ra-Jao

      - Ne pas exagerer quand meme ! surtout n’en parlons pas de « camp »...car sinon je vais me faire traiter de « passeiste ». Ce qu’il faudra tenir compte c’est qu’avec un etat central, on est incapable de gerer les affaires...et si on multiplie les admnistrations a gerer c’est illogique !
      - En revanche je suis un regionaliste pur et dur. Et si t’as suivi mes post, c’etait du Keynes qu’on aurait du mettre en place cad un ariary introduit dans une region ne doit pas etre consomme ailleurs. C’est clair qu’on parle en millions voir miliards d’ariary et donc ce mode de gestion « ferme » devra avantager tt le monde qui vit dans la region car « on partage les richesses ».
      - Ca c’est un exemple parmi d’autres mais contenir les peuples dans leurs regions signifie qu’il faut maintenir les richesses la ou elle proviennent. Voila l’ideologie economique que je defends mais pas un federalisme creux. Ou ce sont des mecs deja riches qui veulent encore se faire des sous sur le dos des gens qui triment pour vivre.

  • 27 juillet à 16:58 | tsirah (#10314)

    fa maninona moa no izao ianareo antoko politika mpanohitra ireo vao miheritreritra any izany refondation izany ?satria ve tsy nahazo toerana teo amin’ny fitondrana consensus ry hajo andrianarivelo sy ry edgard razafindravahy sy ry pety rakotoniaina ary ireo hafa ? Dia iny fa miaraka mila vaniny indray hanakorotanana ny fifidianana sy ny firenena ? mba diniho ihany izay tena tombotsoa iombonan’ny malagasy rehetra eeee !!!!! dia ny fifidianana. afaka atao tsara ny refondation ao aorian’ny fifidianana.Ary tena ilaina izany ao aorian’ity farany.

  • 27 juillet à 18:06 | Ra-Jao (#282)

    Akam ! finalement, on parle de la même chose mais avec une grande nuance quand même : les représentants des régions pour moi doivent être élus, mais pas nommés par le pouvoir central. Ils ne seront responsables que devant leurs électeurs locaux, mais pas devant le pouvoir central à Tana.
    J’ai comme l’impression que vous êtes aussi plus ou moins partisan de la refondation, mais sans vouloir l’accepter car vous préjugez que la forme qui sera mise en place par leurs tenants sera le fédéralisme. Ce n’est qu’une des formes possibles, mais peut être que vous avez raison, ce n’est pas adaptée pour M/car.
    Peut être que vous butez aussi par la personnalité de certain porte parole de ce mouvement, comme Pety pour ne pas le citer. Il me gêne aussi, mais mon analyse porte plus sur le fondement de la refondation que sur ces personnages.

    • 27 juillet à 19:15 | akam (#7944) répond à Ra-Jao

      - Non je n’adhere pas a l’HFI car je suis republicain et notamment pour la continuite de l’etat. Nous sommes en 4eme republique. Cette constitution est ce qu’elle est. Mais c’est clair que le concept de « majorite » a cause un grand probleme des le depart ou la Reine Christine qui a cru trone au perchoir a ete eliminee par un process injuste. Je reconnais que le Mapar croyait avoir la majorite absolue a l’AN mais cela est faux car ils n’ont eu que la majorite relative.
      - Les politiciens gasy ne sont pas habiles ni « de vrais fins politiciens » quand il s’agit de negociations, c’est pourquoi cela a cree des troubles. En effet c’est la constitution qui a ete mal ficelee des le depart car beaucoup ont cru qu’on allait avoir un regime parlementaire ou tt viendrait de l’AN ; He ben c’etait tout faux car le PRM est l’elu supreme...et HRM, lui-meme a doute de sa posture...le resultat est ce qu’on constate actuellement ! il a eu de la chance car il n’a pas ete ejecte au 25mai dernier !
      - Pour le bon candidat qui recherche le bien de ce pays, il faudra qu’il vienne avec une nouvelle constitution ou il mettra de l’ordre sur ce concept de regime parlementaire. Il faudra qu’il evite ce qui vient de se passer (en avril dernier), pour ce faire, il faudra qu’il vienne avec une constitution definie plutot comme un regime presidentiel. Il dirigera tout et amputera de celle-ci le poste de premier ministre. La 1ere republique etait comme ca ! cela n’enlevera en rien le role de l’AN ; Comme cela chacun aura « sa part de gateau ».
      - Les annees passent et il est temps d’avancer et pas danser « en avant-en arriere » comme des ninos.
      - Afin de revenir sur les regions, la verticalite est mauvaise cad un chef nomme par le pouvoir central ; C’est la deconcentration du pouvoir que j’evoque et celle-ci ne devra pas etre uniquement politique mais plutot bicephale : un elu local soutenu par un administrateur-expert nomme par le pouvoir central. Je nuance bien par le qualificatif « soutien ». Gerer une region ne peut etre fait uniquement par un politique il faut au moins 2 personnes (politoque+administrateur, et peut etre aussi un militaire)
      - On pourra discuter longuement mais ce qu’il faudra eviter aussi ce sont les politiciens « tapageux » qui ne font que capoter les intentions (les bonnes) du peuple meurtri ! si tu tiens a interesser le peuple il en faut quand meme une premiere cordee qui explicitera clairement la direction a suivre et l’objectif final.
      - Ce n’est pas pour rien que j’ai evoque la place des travailleurs, du petit peuple... ; Parler de marxisme n’est pas tabou. tt depend de ce que tu veux en faire !

  • 27 juillet à 19:24 | kartell (#8302)

    On ne refonde pas une nation sur des ruines fumantes, d’une démocratie, à bout de souffle !….
    Il faudrait cesser de rêve, en faisant des plans sur la comète, en amusant la galerie, en laissant croyant qu’il suffirait de changer le mot corruption, pour qu’elle puisse disparaitre, comme par enchantement !….
    Changer d’équipage devient une nécessité absolue, mais, pour mettre, qui, en urgentiste, cette escouade des vestes retournées qui tapinent, dans l’espoir, de faire partie, ces nouvelles figures, immaculées, d’une république qui va, à vau-l’eau ?….
    Cette élection est en train de faire des ravages en atteignant les cerveaux, qui, hier, étaient, « léthargisants », et, qui aujourd’hui, semblent être dopés, au son, enivrant, de ces élections .
    Nous, voilà, immergés dans ce cher univers, des projections, vers un futur, alors, que l’on ne maitrise pas un présent, détestable !….
    Restons le pied sur terre, arrêtons de nous triturer les méninges pour des projets qui n’ont aucun avenir, tant que nous n’aurons pas fait de notre présent, un quotidien vivable !….
    Ne construisons pas une idéologie politique, d’illusions, dans un copié/collé avec le religieux, à vouloir faire les mêmes promesses, qui nous conduira vers une nouvelle impasse !…..

  • 27 juillet à 20:24 | ratiarison (#10248)

    Vitan’i DADA-VALO ry zareo fa aza taitra HIANAREO ry RAMBOn-tsalaka sy ny FORONGONY H V M !!

    • 27 juillet à 20:34 | RAMBO (#7290) répond à ratiarison

      Ratia
      Diso tsipelina ianao :
      VITA I DADA-VALO NO TENA IZY E !

  • 27 juillet à 20:29 | ratiarison (#10248)

    Vitan’i DADA VALO io ry ZAREO O ! fa jereonareo tsara anie ry RAMBOn-tsalaka sy ny forongony dia ny H V M !! Serieux marina E ! Samy tsara !

    • 27 juillet à 20:45 | ratiarison (#10248) répond à ratiarison

      Aza hahodina ny kosy ry RAMBOn-t**** Manaja anao aloha pour le moment ok !! fa aza hahodinao ny resaka fa na dia fombanareo ihany mantsy izany !! VITAN’I DADA VALO io fa aza taitra hianao OK !!! MAZAVA ! samy tsara

  • 27 juillet à 21:09 | Ra-Jao (#282)

    Akam ! Est ce que les refondateurs ne sont pas des républicains ? Je suis très méfiant dès que j’entends un expert nommé par le pouvoir central. Faut il réellement que ton expert administrateur soit nommé par le président . Et crois tu qu’il se contentera du rôle de soutien. Mais la région autonome n’a t elle pas ce type d’expert en son sein ? Je n’ai pas envie de me disperser à parler du Mapar ni du marxisme. Je ne veux pas non plus sous estimer les politiciens malgaches. Au contraire, jusqu’a aujourd’hui, ils ont démontré leur habileté à appauvrir notre peuple. C’est pourquoi, je souhaite que le rôle du pouvoir central soit limité au strict nécessaire : diplomatie, défense du pays, quoique je me pose serieusement la question de savoir si m/car a besoin de nourrir des militaires qui jusqu’a maintenant n’ a servi qu’a soutenir des coups d’etat.
    Si tu tiens vraiment à le savoir, je suis contre ces hfistes qui veulent imposer la refondation en ne passant pas par les urnes. Mais je suis certain que ce concept politique est la solution pour notre pays pour libérer les énergies dans les régions. Les vrais tenants de ce régime doivent se détacher de ce groupe d’hfistes. La refondation n’est pas non plus contre les petits travailleurs, comme tu sembles l’insinuer. Notre État unitaire n’ a pas fait ses preuves depuis l’indépendance, 58 ans. Depuis, c’est la descente aux enfers pour mes compatriotes. Tu as invoquer lla première république. Mais tu sembles oublier que c’est la mère patrie qui tirait les ficelles derrière : le néocolonialisme.
    La main mise de la France prend actuellement une autre forme en soudoyant le parti du présidentialisme mafieux. Excuses moi de le dire, mais là je parle de faits avérés mais pas de vue de l’esprit.. C’est pourquoi la solution pour moi c’est la refondation. La communauté internationale, et en l’occurence la France ne pourra pas soudoyer tous les chefs de régions et les maires élus. Ces dernier ne lui sera aucunement redevable comme tous les présidents qui se sont succédé depuis.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 144