Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 février 2023
Antananarivo | 20h21
 

Divers

Séjour irrégulier à l’île Maurice

Recours au jugement supplétif

jeudi 7 juin 2007 | Alphonse M.

Madagascar et Maurice ont pris des mesures facilitant la circulation des personnes et des biens. Mais des personnes malintentionnées ont confectionné des fausses pièces d’identité dans le but de contourner les mesures administratives.

Des centaines de jeunes filles malgaches sont actuellement frappées d’une mesure d’interdiction d’entrée en territoire mauricien après avoir séjourné irrégulièrement dans cette île sœur. En fait, ces descendantes d’Eve continuent à y séjourner bien que leur visa ait expiré depuis belle lurette. Face à ce phénomène qui commence à prendre de l’ampleur, les autorités mauriciennes ont pris des mesures draconniennes. Du coup, l’ambassadeur de ce pays membre de la Commission de l’Océan Indien (COI) a saisi le ministère des Affaires étrangères malgache pour lui informer que les personnes impliquées dans cette affaire devraient faire une demande auprès des autorités compétentes préalablement, avant d’effectuer un voyage à destination de Maurice. Autrement dit, contrairement aux autres citoyens malgaches, ce type de « touriste » a besoin d’un visa spécial.

Fausse identité...

Pour contourner cette mesure administrative, certaines filles ont eu recours au jugement supplétif pour pouvoir changer leur identité (nom, date de naissance et filiation) avant de confectionner un nouveau passeport. Mais, selon nos informations, la police mauricienne a mis un dispositif spécial permettant de détecter ce type de « voyageur ». Pas plus tard que le mois d’avril dernier, une jeune femme malgache a été appréhendée à l’aéroport de Plaisance et refoulée à Ivato. Sans aucun doute, des malfaiteurs ont utilisé cette voie légale dans le but de se doter d’une nouvelle pièce d’identité afin de faciliter leurs actes de filouterie. A vrai dire, le magistrat devrait procéder à des enquêtes plus approfondies avant rendre son verdict sur tout jugement supplétif.

En revanche, d’une source policière, plusieurs ressortissants mauriciens vivant à Madagascar ont été expulsés vers cette île sœur faute de visa. Certains d’entre eux ont procédé à un « mariage blanc » pour éviter les éventuelles mesures administratives. D’autres sont connus par le service de la police par des actes d’escroquerie commerciale. Visiblement, beaucoup reste à faire entre les deux pays pour qu’il y aura une meilleure circulation des biens et des personnes.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS