Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 19 septembre 2020
Antananarivo | 19h23
 

Politique

Rajemison Rakotomaharo

Réconcilié avec Ravalomanana ?

mardi 29 mai 2007 | Eugène R.

Des rumeurs, confirmées par des sénateurs du parti au pouvoir, faisaient état de la perte de confiance du président Marc Ravalomanana envers son premier homme de confiance de 2002, en l’occurrence l’actuel président du Sénat. La preuve, d’après ces rumeurs et ces confirmations, le locataire d’Ambohitsorohitra a désigné comme directeur de campagne lors de la dernière élection présidentielle le ministre Hajanirina Razafinjatovo, une mission que Rajemison Rakotomaharo a assumée en 2001. Une autre preuve a été apportée par des observateurs : le limogeage de l’épouse de Rajemison Rakotomaharo en tant que coordonnatrice de la Cité universitaire Aragon à Paris. D’après notre confidence, le président Marc Ravalomanana serait mal informé sur la conviction politique du président du Sénat (celui qui reste ouvert à toutes les forces politiques du pays) par les « lèche-bottes » qui l’entourent actuellement à Ambohitsorohitra.

Homme de dialogue

Force est cependant de constater ces derniers temps le retour sur le devant de la scène du président Rajemison Rakotomaharo. Lors de l’intronisation du nouvel évêque de Miarinarivo, Rajemison Rakotomaharo s’est vu confier par le président Marc Ravalomanana la mission de rassurer les catholiques sur la sincérité de la relation de l’Etat avec cette église du FFKM. Le président Marc Ravalomanana et le président du Sénat Rajemison Rakotomaharo se sont-ils réconciliés ? Un sénateur TIM a laissé entendre que Marc Ravalomanana n’a pas intérêt à écarter Rajemison Rakotomaharo, l’homme qui, selon lui, peut dialoguer avec toutes les forces politiques en cas de crise à Madagascar. Bien évidemment, il n’est pas le seul à avoir cet atout majeur au sein du TIM.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS