Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 22 juillet 2019
Antananarivo | 13h30
 

Politique

Campagne électorale pour le 2nd tour

Recadrage de sprint final

samedi 15 décembre 2018 | Fanambinantsoa

Le président de la Haute cour constitutionnelle Jean Eric Rakotoarisoa a rappelé aux acteurs directs et indirects de ce second tour les valeurs qu’ils doivent observer et promouvoir, en particulier l’esprit et la dignité de la compétition pour la magistrature suprême qu’ils briguent. Ils doivent montrer qu’ils méritent cette lourde « charge » car sur les 36 candidats, ils ont rassemblé le plus de vote des citoyens/électeurs en dépit de tout ce qui s’est produit lors du premier tour. Jean Eric Rakotoarisoa a en même temps pointé du doigt les déviances et errements des uns et des autres parmi leurs militants et il a insisté sur les sanctions qu’ils encourent. Une propagande est certes une campagne de persuasion, explique-t-il, mais pas n’importe comment ni au point tel qu’ils puissent mettre en danger la nation et l’ordre public. Une propagande c’est la propagation, la diffusion des idées, des projets et programmes ; comme on le dit si bien en malgache « fampielezan-kevitra ».

Jusqu’ici en effet cette campagne a trop souvent été réduite à des rassemblements et actions tape-à-l’œil pour ne pas dire une campagne de dénigrement ; et même le débat de la semaine dernière entre les deux finalistes n’a pas été convaincant.

La plupart du temps, les propos et démonstrations étaient davantage des piques et des exercices de mise en exergue de l’individu, de sa popularité ou populisme par rapport aux fautes ou faiblesses ou carences de son vis-à-vis. Rarement les idées directrices et les projets et programmes intéressant la nation et l’ensemble du pays tout entier ont été explicités. C’était davantage des clichés et catalogues de bonnes intentions sans cohérence qui ont été livrés. Beaucoup de citoyens s’attendaient à ce qu’après ce premier débat, on pourrait discuter et comparer par exemple, l’IEM et le Manifesto/Map2 puisqu’un premier rendez-vous des représentants des deux candidats, organisé par la RNM dans ce sens n’avait pu avoir lieu parce que le camp du n°13 était absent.

Ces derniers jours, en plus des chassés-croisés/marathons des deux candidats sur le terrain des 119 districts, dans les cours et les salons les staffs des deux candidats essaient chacun de faire passer l’essentiel, voire les détails de leurs projets. Les experts en communication du staff n°13 tout en développant des arguments et projets attractifs à l’intention des paysans, veulent conforter les acquis auprès des citadins. Ainsi, on croit comprendre que le projet de nouvelle ville, nouvelle capitale, « Tanamasoandro » est au centre de l’IEM. Sauf que pour le citoyen/électeur lambda, l’IEM est un ensemble ou assemblage de projets ponctuels dont les premiers et principaux bénéficiaires seraient les opérateurs en tout genre (bureaux d’études, gros entrepreneurs en bâtiment…) et bien sûr les ouvriers et main d’œuvre disponibles dans la région, district ou commune.

En face, il est manifeste que le « Manifesto » n’est pas préhensible, pas bien expliqué/vulgarisé malgré qu’il soit structuré et cadré dans le champ macro-économique et qu’il concerne la nation entière et ses habitants avec la réconciliation nationale et la refondation de la République. Ce à quoi les staffs du n°25 s’attellent aujourd’hui. Mais cela ne suffit pas car le candidat n°25 a compris qu’il fallait encore être plus pragmatique et plus concret auprès des électeurs des fokontany, communes et districts et les faire rêver. Aussi, des initiatives sont mises en œuvre pour les besoins quotidiens des populations pauvres des quartiers de la capitale, des gargotes gratuites pour répondre aux « vary mora » et « tsena mora » du camp d’en face.

C’est dire les échelles de valeur des campagnes à quelques jours du scrutin.

6 commentaires

Vos commentaires

  • 15 décembre 2018 à 12:01 | Jipo (#4988)

    Alors si on va avoir des "gargotes gratuites" , on souhaiterait que ce soit tous les jours le deuxième tour et toutes les semaines les élections , comme ça on aurait des fety, des T shirts et du vary mora chaque jour que Dieu offre, le paradis retrouvé enfin ...
    Comme quoi finalement : du vary, du toaka et des fety comme programme et vous êtes sur d’ être élu !
    Tous ensembles tous ensembles : aux bains mousse ...

    • 15 décembre 2018 à 13:05 | André (#8563) répond à Jipo

      Il faut surtout voter pour RAVALO ....c’est le meilleur de tous.... c’est le seul homme honnête de Madagascar
      la preuve il a été condamné à la perpétuité .... pour crimes ...de 70 personnes ...bravo ...ça c’est notre DADE ... un homme .. un vrai ...à qui rien ne fait peur ... et qui ne recule devant rien ... bravo DADADOU
      il faut absolument voter pour lui .... afin qu’il recommence......
      VOTEZ ..VOTEZ ....RAVALO ...
      Loulou.....

  • 15 décembre 2018 à 12:38 | kartell (#8302)

    Vouloir introduire de la morale dans une élection, pire, à l’occasion d’un second tour, c’est, comme vouloir, exiger de la rigueur, au sein d’un système, corrompu...
    Faire la morale exige des qualités, hors du commun, dans un objectif, inatteignable, mais, destinée à la galerie, et, aux observateurs extérieurs, c’est jouer le rôle, échu, à la fonction de la HCC, pour un président qui tente de justifier son job.....
    Mais, au-delà, de ces vœux pieux, la certitude d’être entendue, et, surtout, d’être mise en pratique, par les concernés, est plus qu’improbable, mais, l’essentiel, étant, de poser les règles du jeu, même, si, elles ne devraient pas être respectées....
    Le fraudeur, le plus gourmand, devrait être, celui, arrivé, en second, au premier tour, puisque, statistiquement, il possède des chances, très limitées, de l’emporter, au tour final...
    Mais, souvent dans un souci de « compenser les fraudes de son concurrent », l’intéressé s’oblige aussi, à mettre les doigts dans la confiture, dans un réflexe, de vases communicants, rivaux !...
    Tout, porte à croire,et, à penser que les conditions seront réunies, pour faire de ce second tour, un terreau des combines, en tous genres, dans cet affrontement aux deux conceptions, cousues de fils blancs, d’un avenir du pays, qui, en étant programmé de la sorte, ne pourra déboucher, que un socle de contre-vérités, peu enclin, à inciter à donner la bonne direction, pour demain....

  • 15 décembre 2018 à 15:20 | Isandra (#7070)

    Il a bien fait Eric R pour recarder un peu l’equipe folle de Ravalo, mandrivo-tsihy qui se livre totalement dans le dénigrement malsain.

    • 15 décembre 2018 à 19:50 | Maestro (#7313) répond à Isandra

      Monsieur Eric, j’ai des remarques pértinentes SVP !!!!!!

    • 16 décembre 2018 à 10:59 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Quel aveuglement ! vous faisiez quoi avant d’ etre bornée ?
      En tous cas les cours accélérés que vous avez suivis, ont porté leurs fruits, vous me donnerez l’ adresse ...

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS