Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 29 février 2024
Antananarivo | 22h16
 

Société

Toamasina • Coup d’envoi de la SSME

Ravalomanana interpelle l’amour-propre national

mercredi 23 avril 2008 | Gilbert R.

Comme prévu, le lancement solennel de la Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (SSME 2008) a été effectué à partir de la ville de Toamasina par le président de la République Ravalomanana Marc en personne. La cérémonie a été pour le chef de l’Etat une nouvelle occasion de réitérer le point focal de ses interpellations de ces derniers temps, le réveil de l’amour propre national, la prise de responsabilité dans la lutte contre la pauvreté, l’audace pour les initiatives autonomes avec l’abandon de la mentalité d’assisté. Des interpellations adressées à la conscience de chaque citoyen malgache, bien sûr. Mais pour la circonstance, le président Ravalomanana a reconfirmé pour la énième fois sa foi en la femme, il n’y a pas de développement qui vaille sans que la femme (et son enfant) ne soient pris en compte. Cela de tous points de vue, mais surtout de celui de leur santé donc de leur alimentation et de leur approvisionnement en eau potable. Et aussi du point de vue du planning de leur famille pour que la reproduction de la femme ne la réduise pas en esclave. Le chef de l’Etat a cependant déploré l’état actuel des choses liées à la femme malgache. A titre d’exemple, 30 % seulement d’entre elles disposent actuellement de l’eau potable à domicile. Du plan de la nourriture, la plupart d’entre elles ne sont pas suffisamment servies, ni en quantité, ni en qualité car la culture malgache traditionnelle continue de penser que posséder du bétail et de volailles en plus grand nombre possible , c’est être riche et qu’en manger est répréhensible de son vivant. Alors qu’il faut les rendre utiles à leur propriétaire, en les transformant en argent pour que le produit serve à financer la production, ou en viande pour que leur consommation contribue à l’amélioration de la santé de leur propriétaire. Alors les axes de l’effort de lutte contre la pauvreté sont tous désignés, a ponctué le chef de l’Etat, c’est la promotion de l’adduction d’eau potable, c’est non seulement l’amélioration de la production rizicole mais une meilleure utilisation des aliments disponibles, tels que le riz essentiellement, qu’il faut compléter avec d’autres denrées pour ménager nos stocks. Car les Malgaches sont les plus gros mangeurs de riz du monde. Or, en ce moment, les grands pays producteurs et exportateurs de céréales, dont le riz, ne sont plus enclins à vendre tels que sur le marché international, ils optent pour la production de biocarburants. Donc, nous sommes désormais réduits à nous auto suffire en riz, a déclaré le président Ravalomanana. Et d’annoncer que des liens d’assistance technique en matière de production de céréales seront recherchés et noués, comme avec le Malawi par exemple, pour dynamiser la production nationale. Rappelons que la cérémonie inaugurale de la SSME 2008, s’est déroulée dans le stade municipal archi-bondé de militants adultes et de scolaires. Quelque 3 000 enfants de 2 à 14 ans ont été gratifiés de cadeaux de la part de l’épouse du PRM.

Publicité




Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS