Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 07h56
 

Coopération

Maroc - Madagascar

« Rattraper le temps perdu »

mardi 31 juillet 2007 | Felana

« Rattraper le temps perdu » ; c’est la mission que le Roi du Maroc, le Prince Mohammed VI, a confié à l’ambassadeur Mohammad Amar en terre malgache. Ce premier ambassadeur du Royaume du Maroc à Madagascar a donné, une réception à l’hôtel Hilton Madagascar pour marquer le 8e anniversaire de l’accession au trône de son roi.

La relation entre la Grande Ile et ce pays de l’Afrique du Nord a été nouée depuis belle lurette jusqu’à nos jours. Mohammed Amar a parlé des dons marocains s’élevant à 600 000 euros sous forme de riz aux sinistrés en sus des médicaments et des tentes pendant les périodes cycloniques. Et sur le plan éducatif, 109 étudiants malgaches dont 74 y sont déjà, et 35 autres les rejoindront pour se former en hôtellerie, tourisme, restauration étant donné que Madagascar a une vocation touristique.

Dans d’autres domaines, l’ambassade du Maroc dans la capitale prépare actuellement la visite d’une délégation d’investisseurs à Madagascar pour raffermir davantage la relation entre les deux pays. A ceci s’ajoute, la nomination d’un consul honoraire de Madagascar à Casablanca et l’ouverture d’un centre commercial malgache dans cette ville. Et parallèlement, Madagascar soutient les propositions marocaines au niveau des instances internationales, montrant ainsi la solidarité entre les des deux pays.

Renouveler le Maroc

La lutte contre la pauvreté, contre l’analphabétisme, contre les injustices sociales figurent donc parmi les objectifs du Maroc, ainsi que la résolution du conflit au Proche Orient. L’intronisation de Mohammed VI, surnommé « le prince des pauvres » vise à inverser les tendances, qui ont reflété des défaillances ou des lacunes. La part des secteurs sociaux au Maroc n’a jamais dépassé le 49% du budget de l’Etat. Cette fois, elle oscille au-delà de 50% et atteindra le 55% selon les prévisions pour la loi des Finances 2008. La paix et la stabilité spécifient également le Maroc dans le monde. Elle est classée au 48ème rang par le « Global peace index » de Londres, au même niveau que la France, l’Angleterre et l’Australie. Des acquis que ce pays souhaiterait non seulement préserver mais aussi à améliorer.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS