Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 22 juin 2018
Antananarivo | 18h11
 

Politique

Congrès de la transition

Raharinaivo Randrianatoandro descend du train

mardi 6 décembre 2011 | Valis

Parmi les premiers, sinon le premier des non participants aux manifestations de la Place du 13 mai à embarquer dans le navire conduit par Andry Rajoelina, Raharinaivo Randrianatoandro qui dirige le TIM et surtout président sortant du Congrès de la transition (CT), décide de descendre du train à la troisième gare. Il faut dire que d’un moyen de locomotion, on en est passé à un autre sans que les passagers n’en soient informés.

Après celles de la désignation du Premier ministre et de la constitution du gouvernement, la mise en œuvre de la feuille de route a en effet entamé l’étape de l’installation du Parlement de la transition. Mais n’étant pas signataire de la feuille de route, le parti de Raharinaivo Randrianatoandro a été sacrifié sur l’autel de la transition consensuelle et inclusive et n’a eu droit à aucun poste dans le gouvernement. Par ailleurs, faisant valoir auprès des plus hauts dirigeants de la transition son caractère et sa nature indispensable dans la conduite à terme et la reconnaissance internationale de la transition, Mamy Rakotoarivelo réclame la présidence du CT.

Selon Raharinaivo Randrianatoandro, il y a des pressions qui l’obligent à retirer sa candidature à la présidence du CT. Ces pressions viendraient de la communauté internationale et des chefs politiques, dont vraisemblablement de la part du président de la transition, qui, sans le dire, sont tous en train de reprendre le schéma de répartition des institutions élaboré à Maputo ; dès lors, la présidence du CT ne pouvait que revenir à la mouvance Ravalomanana, c’est-à-dire à Mamy Rakotaorivelo.

Raharinaivo Randrianatoandro a avoué ce lundi 5 décembre qu’il va aussi céder sa place de parlementaire au CT à une autre personne que son groupement va incessamment présenter. Est-ce une personnalité connue, un militant ou un cadre du TIM ? En tout cas, les frères ennemis sont aujourd’hui dans la même piscine et il semble que Raharinaivo Randrianatoandro ne souhaite pas partager la même eau de bain que la mouvance Ravalomanana. Certains observateurs laissent déjà croire qu’à ce rythme, Raharinaivo Randrianatoandro peut à tout moment abandonner la politique car il est passé de déception en déception et pourrait finir par baisser les bras. Les jours du TIM Raharinaivo sont-ils comptés ?

8 commentaires

Vos commentaires

  • 6 décembre 2011 à 14:43 | rasoulou (#4222)

    Le goût fade (tsirony matimaty) fait vomir : la Transition n’aime pas les foQ comme Raharinaivo qui n’est ni pour ni contre RAJOELINA. Par sa politique de NEUTRE « matimaty », et qui joue entre les deux eaux, la MER.....DE la feuille de route a fini par l’ engloutir.
    BON DEBARRAS !!!!!!

    • 6 décembre 2011 à 15:29 | Rakotoasitera Fidy (#2760) répond à rasoulou

      Cela veut t’il dire que seuls les vrais q ont leur places parmi les radomelina ????

    • 6 décembre 2011 à 18:11 | rasoulou (#4222) répond à Rakotoasitera Fidy

      Le Parlement,espérons-le, s’apparente à un terrain de jeu, où les protagoniste s’agissent actuellement des pro-Rajoelina et des anti-Rajoelina, où les débats d’idée devraient se confronter ; Je suis d’accord avec Mamy Rakotoarivelo, si au moins ils jouent le rôle de vrais adversaires à Rajoelina. Aller seulement au kianja (Magro) n’est pas une bonne idée : trop rebarbatif, trop populaire,trop chiant, et à la fin trop ridicule..... il faut combiner ses actions politiques en plein Parlement surtout lorsqu’il s’agit d’amnistie, d’élections, de Constitution, des grands enjeux politiques de Madagascar.
      Pareil pour les Médias, il faut occuper la Place pour montrer ses couleurs.
      L’action par la force ( rébellion,coups d’état, guerres civiles) est aussi un mauvais choix, puisqu’il ne faut pas oublier que Rajoelina ne va se laisser faire comme ça,il a aussi ses partisans à lui.
      Bref, il faut que les opposants jouent leurs rôles à fond au sein du Parlement, le jeu de Raharinaivo est trop ambigû, pas très explicite:ni pour ni contre, il ne faut pas trop laisser le champ large à Rajoelina et la HAT, sinon les opposants vont perdre aux élections futures.
      Il faut battre RAJOELINA aux élections présidentielles, c’est le but final.

  • 6 décembre 2011 à 15:58 | Mado (#3927)

    La Démocratie doit être respectée par le vote transparent et crédible, au sein du CT, qui a la fonction d’Assemblée Nationale pendant la Transition.
    Personne n’a le droit de « réclamer » un poste, au mépris de la Démocratie ; le profil du candidat mérite d’être regardé de près par les votants, car il y en a qui ont eu la mauvaise habitude de se servir au lieu de servir le Peuple Malgache.
    Le vote secret est le meilleur moyen de laisser s’exprimer librement chaque membre du CT, qui ressemble maintenant, à un lieu où se sont infiltrés des individus pressés de s’en mettre plein les poches.
    Le Peuple Malgache est Intelligent

  • 6 décembre 2011 à 16:32 | debile profond (#6180)

    Il a entendu « siffler le train » ou « le train sifflera trois fois »
    Normal, un TGV sans Jirama reste à quai !

    radomelina n’a plus qu’une solution : remettre des locomotives au charbon de BDR ...

  • 6 décembre 2011 à 16:34 | Raol (#529)

    Si donner au Mr Rakotoarivelo ce poste de Président du CT résoudrait le problème de ce pays (point d’interrogation), peut-être c’est la seule solution pour Mr Raharinaivo. Si c’est dans cet optique que Raharinaivo a décidé, je lui félicite. Mais, comme cette vie est pleine de surprise (surtout désagréable), on ne peut plus s’étonner de quoi que ce soit. Je pense que la seule chose qui compte maintenant, c’est l’organisation des élections (dans les plus brefs délais), l’application de la loi pour tous ceux qui ont commis des crimes de sang et de détournements de fond public. Pour moi, jamais plus l’impunité. Que ce soit au nom du fihavanana ou au nom d’autres choses, ce n’est plus le temps de faire régner l’impunité !

    • 6 décembre 2011 à 18:20 | Mado (#3927) répond à Raol

      Votre terme « donner » est antidémocratique et aggraverait la situation de Madagascar qui commence à s’améliorer. C’est le VOTE des membres du CT qui permet d’élire le poste de Président du CT.
      Certains membres du CT sont là, uniquement pour le partage du gâteau et/ou pour servir les intérêts personnels de leur chef qui tire les ficelles, au mépris des intérêts des Malgaches.
      Effectivement, l’organisation des Elections Législatives est à faire en priorité, afin de mettre en place l’Assemblée Nationale de la 4è République où siègeront les Députés élus par le Peuple Malgache.

  • 6 décembre 2011 à 19:18 | Lekivy (#1953)

    Il faut se rappeler que Raharinaivo figure parmi les collaborateurs de Ravalomanana à avoir fait l’objet de harcèlement intense de la part du pouvoir de fait. Joindre le bateau de Rajoelina était une façon pour lui de s’échapper des mailles de la justice, manifestement à la solde de la HAT.

    Malgré tout, ses partisans auraient été plus compréhensif sur son cas s’il avait manifesté plus de motivation à défendre la cause de sa mouvance, ce qui est loin d’être évident. Au contraire, à plusieurs reprises il défendait la cause du PHAT plus que le TGV ou l’UDRC eux-mêmes.

    Par conséquent, pas beaucoup de ses anciens amis vont le regretter pour ce départ.

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 263