Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 septembre 2020
Antananarivo | 07h04
 

Santé

Coronavirus

Quatre-vingt cinq personnes mises en observation à domicile

lundi 17 février | Fano Rasolo

Selon une information recueillie auprès du ministère de la Santé publique, quatre-vingt cinq (85) passagers ont été mis en observation à domicile, depuis l’apparition de l’épidémie Covid-19. D’autre part, parmi les douze (12) personnes mises en quarantaine au centre hospitalier universitaire (CHU) d’Anosiala, il y a eu zéro cas suspect, c’est-à-dire aucun cas présentant des symptômes du coronavirus, selon la situation du 14 février publiée dans la page Facebook du ministère de la Santé publique.

« Ces personnes mises en observation à domicile sont des passagers venant de Chine avant la fermeture de nos frontières aux vols provenant de ce pays dont est issu le coronavirus. Tous les passagers en bonne santé et ne présentant pas de symptôme sont obligatoirement mis en quarantaine chez leurs familles ou à l’hôtel de leur lieu de destination. Mais au préalable, tous les renseignements les concernant (Nom, occupation, coordonnées, hôtel,…) sont enregistrés à leur débarquement à l’aéroport par les agents de la santé.

Puis, matin et soir, chaque quatrième, huitième et quatorzième jour de la quarantaine à domicile, les agents font une descente chez ces personnes pour prendre leur température et s’enquérir de leur état de santé », selon une source auprès du ministère de la Santé publique.

Polémique

En outre, cette source a indiqué que, « pour prévenir toute contamination, ces personnes mises en quarantaine à domicile auront déjà signé un accord préalable pour ne pas sortir du lieu de leur confinement, et éviter tout contact avec d’autres personnes, jusqu’à expiration des 14 jours de quarantaine, pendant lesquels le port du masque est obligatoire ».

Parmi ces 85 personnes susmentionnées, certaines ont déjà été relâchées, ayant terminé leur quarantaine. Une polémique a été engendrée en fin de semaine dans les réseaux sociaux à propos de ces 85 passagers mis en observation à domicile. Beaucoup craignent une contamination par cet autre mode de mise en quarantaine, mais le ministère rassure que tous les cas suspects ont été négatifs après analyses de l’Institut Pasteur.

Selon le dernier bilan reçu hier, le Covid-19 a provoqué 1 765 décès en Chine, avec plus de 70 000 cas de contamination. En outre cinq décès hors de Chine ont été signalés, dimanche, en France, aux Philippines, à Hong Kong, à Taiwan, et au Japon, devenu aussi le deuxième foyer du virus après la Chine.

2 commentaires

Vos commentaires

  • 17 février à 12:46 | Jipo (#4988)

    "auront déjà signé "
    « déjà été relâchées « 
    Force est de constater que DEJA est bien rentré dans l’ ADN nazionaly
    Ce que ces utilisateurs n’ ont toujours pas compris c ‘est sa signification initiale qui sous entend une réactivité immédiate et non à la Rantanplan, le chien qui réagit une heure apres qu’ on lui ait marché sur la queue , le moramora n’ excusant pas tout ...
    Donc si je comprends bien en dehors de la belle photo de sensibilisation, nos artistes sont DEJA a pied d’ oeuvre 1 X tous les 4 jours ! va falloir trouver des volontaires désignés d’ astreinte pour ce travail exténuant qui plus est à risque, de quoi revendiquer partir a la retraite prématurément en faisant valoir la pénibilité de cette tache digne des forçats d’ Analalava ...

  • 17 février à 16:01 | Ibalitakely (#9342)

    Ka raha amin’izany "à domicile" izany no hay efa tena nisy voan’ilay colonavilus, ka efa niparitaka tao an-tranony izy io "de ahoana koa re, ahoana koa re ny manaraka ??".

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS