Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 15 décembre 2018
Antananarivo | 07h52
 

Lu ailleurs

Lu Ailleurs

Prêts chinois : opium de l’Afrique

vendredi 12 octobre

Des informations crédibles font état de pourparlers entre le gouvernement zambien et la Chine à propos de la cession à la Chine de la société nationale d’électricité ZESCO. Cette cession fait suite à l’incapacité de la Zambie à rembourser sa dette à la Chine. C’était prévisible puisque les Chinois contrôlent déjà la société de radio télévision du pays (ZNBC). L’aéroport principal de Lusaka pourrait également être leur prochaine cible. La Zambie est réellement en difficulté. Les autres bénéficiaires africains des prêts chinois se préparent au même sort si jamais ils ne peuvent pas respecter leurs échéances de remboursement.

L’accélération de la dette : un jeu dangereux

La Chine est intelligente et possède une vraie politique en Afrique. Elle a vite compris les besoins de développement du continent africain et utilise une stratégie efficace pour garder l’avenir économique de l’Afrique sous sa tutelle.

L’Afrique possède ce dont la Chine a besoin pour propulser davantage son économie, en particulier le pétrole brut et le cuivre. La meilleure façon d’en assurer l’abondance pour l’avenir est de faire en sorte que les pays producteurs lui soient redevables, ce qu’elle a très bien fait jusqu’à présent. Le jeu est simple : donner discrètement des prêts stupéfiants aux avides dirigeants africains et garder les détails du remboursement à l’abri des regards indiscrets du peuple. Ainsi, si les débiteurs ne sont pas en mesure de rembourser leurs dettes, la Chine saisit leurs hypothèques, qui, comme le monde le voit maintenant, sont constituées principalement d’actifs nationaux. Mais cela ne rend pas complètement compte de la gravité de la situation dans laquelle l’Afrique se trouve.

Les rapports montrent qu’un nombre substantiel de pays africains a contracté des prêts chinois depuis 2000, totalisant 124 milliards de dollars en 2016. La dette ne cesse d’augmenter, et ainsi, l’Afrique n’est que la victime de sa propre stupidité alors même que le monde entier l’avait mise en garde contre l’objectif final de la Chine. Le mois dernier, le Fonds monétaire international (FMI) et les États-Unis (US) ont encore mis en garde les dirigeants africains du risque qui entoure les prêts chinois au cœur de l’Initiative de la « Nouvelle route de la soie » lancée par le Président Xi Jinping en 2013. Enserrés dans leur cupidité, les dirigeants africains ont totalement négligé de lire les clauses des contrats de prêt avant de les signer.

L’avidité des pays d’Afrique

Presque toutes les grandes économies d’Afrique subsaharienne sont aujourd’hui massivement redevables à la Chine. Ce qui est encore pire, c’est que la plupart d’entre elles font face à de médiocres perspectives économiques les prochaines années et qu’elles auront probablement du mal à rembourser leurs dettes. Par exemple, environ 72% des dettes bilatérales du Kenya, soit 50 milliards de dollars, sont dues à la Chine, alors que le pays demande une extension supplémentaire de 3,8 milliards de dollars. Aussi, le Nigéria a récemment accumulé 5 milliards de dollars de prêts de la Chine, et l’Angola doit environ 21,2 milliards de dollars avec une demande de prêt supplémentaire de 4,4 milliards de dollars. Quant à l’Afrique du Sud, elle doit bientôt recevoir 14,5 milliards de dollars d’investissements chinois et un autre prêt de 2,5 milliards de dollars pour ESKOM, sa compagnie nationale d’électricité. Des économies plus faibles comme la République démocratique du Congo, le Soudan et l’Éthiopie ont également contracté une dette importante auprès de la Chine.

Le pire est que d’évidence, la majorité de ces pays africains ne pourra pas atteindre les objectifs pour lesquels ces prêts ont été contractés, principalement en raison de la corruption et de la piètre performance économique. Comment les pays débiteurs parviendront-ils à rembourser la Chine sans se retrouver dans la même situation de la Zambie ? La question n’a pas encore été résolue. Les pays défaillants n’ont aucun espoir d’obtenir des aides internationales comme celle du FMI. Avec l’Initiative multilatérale d’allégement de la dette, plus de 100 milliards de dollars de dette ont déjà été annulés pour 30 pays africains. Dans ce contexte, les États-Unis ont exhorté le FMI à ne renflouer aucun pays débiteur de la Chine.

Quelle alternative à l’endettement ?

Maintenant que le continent est pris au piège de la dette chinoise, les dirigeants africains n’ont d’autre choix que d’écouter les conseils sur l’amélioration de la gouvernance financière et l’élimination de la corruption. L’Union africaine (UA) avait décrié en 2014 que la corruption coûtait 184 milliards de dollars au continent chaque année. Les chiffres ont plus de 3 ans, ce qui, laisse présager d’une réalité encore plus sombre aujourd’hui. Si les pays africains arrivaient à colmater toutes les fuites, ils pourraient générer suffisamment de fonds pour financer une grande partie de leurs besoins de développement.

Par ailleurs, les attentes excessives placées sur les épaules des gouvernements en matière de création d’emplois, d’infrastructures, d’éducation et d’autres besoins, incitent les États à l’endettement. Il est évident que les gouvernements ne peuvent pas fournir tout ce qui est nécessaire pour faire prospérer une économie. En fait, plus cette croyance est forte, plus les dysfonctionnements économiques sont nombreux. Par exemple, le transport et la production d’électricité, qui représentent la plupart des prêts chinois à l’Afrique, peuvent être efficacement fournis par des investisseurs privés. Les télécommunications qui résolvent de nombreux problèmes sur le continent sont essentiellement gérées par le secteur privé. La privatisation fonctionnera pour d’autres secteurs cruciaux si les États s’attèlent à créer un véritable environnement favorable à des vraies privatisations protégées des manœuvres de copinage qui faussent les règles du jeu.

La Chine a fait connaître ses intentions ; elle veut dominer l’économie mondiale. Ceci est suffisamment clair pour qu’un analyste sérieux puisse le réaliser. Elle connaît les énormes potentialités de l’Afrique et s’efforcera à les utiliser pour mener à bien sa mission, comme l’a fait l’Europe avec le colonialisme.

Ibrahim Anoba, analyste pour Africanliberty.org – Article initialement publié en anglais par African Liberty – Traduction réalisée par Libre Afrique – Le 21 septembre 2018.

Article publié en collaboration avec le projet www.libreafrique.org

41 commentaires

Vos commentaires

  • 12 octobre à 09:45 | nanchy (#10442)

    merci

  • 12 octobre à 09:57 | Mihaino (#1437)

    Dommage que l’article ait omis de détaiiler que les américains et les européens ont aussi bénéficié des prets chinois !

    • 12 octobre à 11:22 | betoko (#413) répond à Mihaino

      Mais autant qu’es les européens que Les États Unis ne sont pas Tombés dans ce piège à k... et ils ont honoré leur dette à temps contrairement aux africains et malgaches
      Pratiquement sur les ondes des radios libres à Tana ,un auditeur du quartier de Karaobato accuse la communauté internationale d’avoir appauvri Madagascar entre autre La France ,mais n’accuse jamais la Chine
      Staline disait en substance "Si un état arrive à exploiter les matières premières de l’Afrique il sera le maître du monde
      Dans sa tombe il doit rigoler Staline

  • 12 octobre à 10:20 | RAMBO (#7290)

  • 12 octobre à 10:24 | DanBe (#2256)

    En 1973, Alain Peyrefitte, homme politique et écrivain français, publiait un essai qui annonçait : « Quand la Chine s’éveillera, le monde tremblera ».
    La Chine s’est maintenant bien éveillée… Et le monde commence à trembler.

    Population de l’Afrique : 2,216 milliards
    Population de la chine : 1,379 milliards
    Population de l’inde : 1,324 milliards
    Population de l’Europe : 741 millions
    Population de l’Amérique du sud : 422 millions
    Populations des Etats Unis : 325 millions

    Aujourd’hui, l’Afrique est la plus faible contre « l’ogre » chinois.

    La Chine a prêté beaucoup à l’Europe et aux Etats Unis, mais ces derniers peuvent payer.

    Dans l’avenir, seule l’Afrique, si elle arrivait à faire une certaine unité d’intérêt et à « s’éveiller », peut faire le poids contre « l’ogre » chinois.

    Alors, quand l’Afrique s’éveillera elle ?

    • 12 octobre à 11:41 | Mihaino (#1437) répond à DanBe

      A lire aussi DUMONT R.qui a beaucoup écrit : l’Afrique étranglée , Seuil ,1982 ; Pour l’Afrique,j’accuse,Plon,1986 etc etc...L’Afrique noire est mal partie , un best seller jusqu’à maintenant.
      Quant à la capacité de remboursement , l’ Afrique serait capable d’honorer ses engagements vu ses richesses minières et agricoles pour la plupart mais les problèmes politiques durent et perdurent ! Si tous les Dirigeants successifs africains sont de vrais patriotes et aiment leur Pays , l’Afrique figurerait parmi les pays émergents du XXIè siècle !
      Enfin, reconnaissons que l’Europe et ses dirigeants ont encore une énorme influence en Afrique en raison de nos histoires communes !

    • 12 octobre à 13:18 | Behantra (#9165) répond à DanBe

      Bonjour

      Pour répondre à votre question DanBe

      Kadhafi avait pour objectif de doter l’Afrique d’une monnaie , comme l’Europe avec l’euro , les US le dollar , la Russie avec le rouble , l’Asie .. l’Inde ... le Japon

      Il voulait donc sortir l’Afrique de l’emprise et de la France et de la Grande Bretagne

      Cela a commencé avec les 50 Milliards de dollar qu’il a mis sur le compte de Ratsiraka , compte géré et par Tantely , en ce temps directeur général de la BNI et de son célèbre ambassadeur auprès de la France et qui était le gestionnaire de ce compte

      Seulement , les réponses violentes : assassinat de Kadhafi par la France et les Anglais ont mis fin à ce projet

      Et pour maintenir l’Afrique sub saharienne et surtout Madagasikara sous sa coupe la France va dépenser des milliards d’euros , et mème sacrifier des jeunes français pour asseoir cette domination

      Vous posez la question : quand est ce que elle va s’éveiller ?

      Peut être quand la France sera inondée par 50 millions d’Africains

  • 12 octobre à 11:40 | ratiarison (#10248)

    L’AFRIQUE ***bientot nouvelle PROVINCE de la CHINE***mandady sy mandoalika.... après...ho HINTANREO anie e !!

    • 12 octobre à 12:28 | tanguy37 (#7699) répond à ratiarison

      Y compris Madagascar ! !!!!!!

    • 12 octobre à 13:50 | rakoto-neutre (#8588) répond à ratiarison

      Madagasikara dia hiaraka @ Sinoa raha lany eo Rajao. Ho =colonie= vaovao ny marina kokoa

    • 12 octobre à 14:47 | sasa (#10303) répond à ratiarison

      Tsy ho raisina ohatran’izany ilay resaka, ilaina miara-miasa aminy izany akory tsy midika hoe handohalika eo anatrehany isika fa atao mazava tsara ny fifanarahana dia afaka miara-miasa tsy misy romoromo,firenena mandroso izy isika andalam-pandrosoana izy mila atsika ,isika mila azy,mila mifanakalo tsaikefa.

  • 12 octobre à 11:52 | FINENGO (#7901)

    Si la ZAMBIE est tombée dans le Panier Chinois, elle ne sera pas la seule, ce n’est que question de temps, car d’autres suivront.
    Madagascar se prépare pour une alliance avec la Chine, n’y a qu’a et on en reparlera.
    Bientôt l’Afrique sera une Terre Chinoise, et l’invasion n’aura rien de commun avec l’invasion des colons européens.
    La Chine s’en richira un peu plus, pendant l’afrique s’appauvrira encore plus.
    Les Chinois ne vous feront cadeau de rien. Et si ils le font, c’est qu’ils ont l’assurance de récupérer 10 fois la valeur du dit Cadeau. Un Chinois est un Commerçant, un Chinois n’a jamais été un Donateur.

  • 12 octobre à 11:57 | arsonist (#10169)

    Bof ! Cet article ne décrit que très partiellement et de façon très subjective la guerre économique qui oppose la Chine à l’Occident.
    L’auteur a tenté de rattraper son parti pris dans son ultime phrase. Mais trop tard et passez développé.
    De toute manière la Chine détient à l’heure actuelle une énorme quantité de liquidités à ne plus savoir quoi en faire.
    La Chine place son argent partout où elle peut le faire.
    Pas seulement en Afrique ou en Asie, mais aussi en Occident.
    Les placements des Chinois en Europe sont faits avec grande discrétion à tel point que les autorités locales ne s’en aperçoivent que trop tard.
    Demandez aux vignerons ou aux châtelains français ce qu’ils en pensent.

  • 12 octobre à 13:24 | akam (#7944)

    - Le parachutage de la Chine en Afrique ne date pas d’aujourd’hui. A propos de Mada, l’amiral en sait quelque chose…mais la Chine d’alors n’est pas du tout comparable avec celle de Xi Jinping. Ce dernier s’est vraiment projete en empereur afin de conquerir le monde. C’est dans cette optique que la Chine veut recoloniser l’Afrique. Bien sur qu’avec la benediction de l’occident, elle a envahi les anciennes colonies francophones depuis plus de 20 ans afin que celles-ci deviennent emergentes.
    - C’est la fameuse emergence que les naifs ignorent mais qui sous-entendent la braderie du pays aux chinois. Car elle sait s’adapter justement en ayant fait des clins d’oeil a l’occident. Portugal et Grece parmi les pays europeens ayant connu de grandes difficultes economiques ont ete releves par les chinois. En privatisant certains de ses fleurons (aeroport de Nice, Toulouse…vignobles…), la France fait partie du lot mais en ayant pose des jalons. Certaines technologies high-tech (aeronautique, nucleaire…) sont exclues.
    - Peuple pas stupide, les chinois se sont faits une part belle en Afrique en accaparant des outils et ressources touchant le sous-sol et notamment l’environnement. Avec le rechauffement climatique, elle a reussi a se faire une place de choix en Afrique en s’attaquant a la crise ecologique en developpant a outrance l’industrie ecologique qui cadre avec les energies renouvelables (outils eoliens, panneaux voltaiques…). Avec la benediction de l’occident la Chine n’emet pas de cheques en blanc pour l’installation de ces filieres en Afrique.
    - HRM en a installe il y a pas longtemps et le conhil ne cesse de repeter a chaque discours : fini le delestage…vous aurez de l’electricite. Certes Mada aussi a quelques exemples d’echec mais cela depend de quels chinois ? Il y a des bons, des mediocres et des voleurs…Est-il suprenant d’apprendre que ces candidats de l’emergence sont estampilles chinois ? Des dommages collateraux existent aussi tels que ceux subis actuellement par les pecheurs Vezos de Tulear qui ont ete eduques par les bretons. Impregnes des normes occidentales a ne pas capturer des poissons de petite taille, ils sont confrontes aux grands bateaux chinois qui transgressent cela. Ouais c’est du David contre Goliath !

    • 12 octobre à 14:20 | kartell (#8302) répond à akam

      Dans votre démonstration convaincante, une petite inexactitude s’y est glissée concernant l’aéroport de Nice qui a été cédé à un consortium de droit italien constituée par les sociétés Atlantia SpA, Aeroporti di Roma SpA et Electricité de France, quand à celui de Toulouse, ce sont 49,9% qui ont été cédés aux Chinois…
      Pour le vignoble, le rachat étranger, toutes nationalités n’excède pas 2%, les chinois représentant 21% juste derrière les anglais 22%….
      Le péril jaune est un doux euphémisme chez l’ancien colonisateur tandis qu’il est une réalité, ici, dont les conséquences seront pesantes, d’ici quelques années…...

  • 12 octobre à 13:42 | ALIBABA SANS LES 40 (#10090)

    Les chinois ,comme tous les banquiers et hommes d’argents, font appellent à trois défauts des êtres humains !
    L’avidité ,la cupidité et l’inconséquence !
    Pour l’Afrique c’est le troisième qui est de loin le plus dangereux !

  • 12 octobre à 13:44 | dominique (#9242)

    Madagascar ; rembourser sa dette a la Chine ????? ça le nom : rembourser : c’est pas dans le dictionnaire Malgache !!! Mais avec les Chinois ; ça ne va pas être de la même musique !! ça va bientôt siffler et même beaucoup plus et Madagascar d’accord ou pas d’accord va finir par ce faire boulotter a la sauce Chinoise ; ça c’est une certitude avec la chine les combines sauce malgaches et magouille de détournements ça ne va pas durer longtemps !! et dans pas longtemps ça va bouger et dans le bon sens avec eux !!! croyez moi ils n’auront pas de sentiments pour faire du ménage dans les comptes de l’état ( d’accord ou pas d’accord) en plus ils sont nombreux et très bien armés en tous points .... avis aux rigolos ...

  • 12 octobre à 13:45 | Ibalitakely (#9342)

    Eto rey olona dia mbola tsy dia azoko loatra ny andraikitry ny anterimiera [ny tena fiantso azy aza moa tsy haiko !! ] roa tonta, ka ny ao Tsimbazaza indrindra, manoloana ny zavatra ataon’ny mpanantateraka. Toa tonga ity farany dia mandray fanapahan-kevitra samy irery tsy misy fankatoavana amin’iretsy voalaza voalohany @ zavatra goavana izay mamatotra vahoaka manontolo izay nifidy ireto faharoa isolo-tena azy. Tahaka izany izao momba ilay hoe fifanarahana sambo [sinoa ihany io !! ] 300 hitrandraka harena an-dranomasina eto amintsika, tokony ny fitondrana manatanteraka aloha nilaza tamin’ny mpitondra sinoa hoe mbola ho alefa ho dinihin’ny depiotenay ity resaka ity izay izahay vao hafaka mifanaraka aminareo na tsia, fa tsy tonga dia manao sonia fahatany any ivelany any.

  • 12 octobre à 14:02 | ratiarison (#10248)

    Efa voalazako etsy AMBONY manam-bola ny SINOA sady matanjaka ( hiomezanany fontsiny izany USA izany *** La Frantsa aloha dia efa ho COLONIANY tsy ho ela : VOLA ve no tsy misy *** à part L’ALLEMAGNE de MERKEL *** le reste c’est du blabla bl***** bon courage o ???

  • 12 octobre à 14:17 | Maestro (#7313)

    Je vous ai dit dans un de mes Posts, les Chinois vont vous « Manger » littéralement et ce n’est pas de la rigolade. Le duo de Choc arrive chez vous ( déjà chez vous ), Chine coté commerce et les Spetsnaz coté militaire avec leur mallette de poison radioactive et autres tueurs à gages. Pleurez !!!!!

    • 12 octobre à 15:45 | arsonist (#10169) répond à Maestro

      Vous semblez avoir une dent contre les Chinois et contre les Russes.
      Pourtant comme fauteurs de guerre dans le monde les Russes et surtout les Chinois sont très loin derrière certains autres.

    • 12 octobre à 19:04 | Maestro (#7313) répond à Maestro

      @ Arsonist

      # 12 octobre à 15:45 | arsonist (#10169) répond à Maestro ^

      Détrompez vous ! Je les admire ces Gens là ils sont capable de faire plier n’importe qui en silence et on ne dira rien car sinon ils vont nous plier aussi. Imaginez juste si demain les Chinois ils décident de doubler leur prix, comme dirait l’autre Mamma !!!!

  • 12 octobre à 14:34 | Tsix (#10296)

    Tsy eto afrika ihany no misy ny sinoa fa manerana ny tany dia misy azy ireo avokoa. Fantatra aloha fa tena manampy ireo ary anisan’ny mahay miserasera ihany koa. Azo atao tsra ny miara-miasa amin’izy ireo fa nohon’ny fisian’ny Frantsay izay mialona dia lasa maloto ihany koa izy ireny.

  • 12 octobre à 14:38 | RAMBO (#7290)

    La célèbre marque de cosmétique et du luxe français Carven est tombée entre les mains des Chinois.
    Sans parler des grands crus bordelais déjà chinois/
    https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/cote-chateaux/2015/02/19/plus-de-100-chateaux-acquis-par-les-chinois-dans-le-bordelais.html
    En réalité , comme les 330 de bateaux de pêche chinois, cet article est sorti juste en cette période de campagne électorale pour « embêter un candidat ».

    • 12 octobre à 17:46 | FINENGO (#7901) répond à RAMBO

      Dis nous combien de % des Biens Français sont entre les mains des Chinois.
      Avant que les Chinois puissent acheter la France, les poules auront des dents.
      Et dis nous le % des biens Africains deviendront des Propriétés Chinoises, dans les 20 ans à venir.
      Si cette article pourrait donner du fil à retordre à ton Vendrana n°12, et à priori tu en es persuadé, c’est que cette article dit une Grande part de vérité.
      Tu ne Changeras jamais RAMBO, toujours aussi Minable en toutes circonstances.

    • 12 octobre à 18:16 | kartell (#8302) répond à RAMBO

      @FINENGO

      Les investissements chinois en France sont riquiqui et ne représentent que 0,8% des investissements étrangers !....
      http://www.europe1.fr/economie/entre-la-chine-et-la-france-un-reequilibrage-qui-se-fait-attendre-2357889

  • 12 octobre à 14:41 | arsonist (#10169)

    Napoléon Ier aurait été le premier à avoir dit « Quand la Chine s’éveillera le monde tremblera ».
    Car il croyait à tort que les Cosaques qui harcelaient la Grande Armée pendant la désastreuse campagne de Russie étaient des Chinois.

    Cette phrase a été reprise plus d’un siècle plus tard par Alain Peyrefitte, un ministre du Général.
    Notons qu’Alain Peyrefitte était un ancien élève d’ « Ulm » .
    C’est dire le très haut degré du niveau d’instruction du bonhomme.

    Ce que l’on appelle le « Péril Jaune » est apparu en Europe fin XIXe siècle.
    Probablement une terreur ancestrale héritée des invasions de l’Europe par les Huns au Ve siècle.
    Et cela semble perdurer jusqu’à ce jour.

    Inexplicablement, certains Africains et certains Gasy qui ne sont pas de culture européenne souffrent eux aussi de cette terreur venue du fin fond des âges et que certains appellent le « Péril Jaune ».

    Je peux dire sans risque d’erreur que presque la totalité des habitants de mon village d’origine (j’ai dit « habitants », je n’ai pas dit « originaires ») ignorent l’existence de ce soi-disant « Péril Jaune » ainsi que le titre du livre du livre d’Alain Peyrefitte « Quand la Chine s’éveillera le monde tremblera » .

    Pour l’instant les habitants de mon village ont la terreur d’un autre genre de péril : les attaques des dahalo !
    Et de ça, ils en tremblent ! Pour de vrai.
    Et même la Chine s’est déjà éveillée, mon village tremble pour autre chose mais pas pour cela.

  • 12 octobre à 14:52 | ratiarison (#10248)

    Marina izany ra-ARSONIT a ? raha ny momba ny DAHALO tsy ambara Anao ny tantara izany DAHALO izan***(historiquement dans le sud de DAGO*** !! fa raha ny SINOA aloha dia efa eo ambaravarana !!! fa ny efa tafiditra aloha dia fantatrao tsara ry ’AL***efa manomboka feno ny tanàna...!!! raha iray ny tery AMBATONAKANGA + ny an-dry Borisatroka*** dia asa izay fiafaran-tsika .........Mahereza !

  • 12 octobre à 15:32 | Toutoun (#10298)

    Ny toa an’i Chine no tanjona ho an’ireo firenena Afrikana sy i Madagasikara, satria teo aloha dia isan’ireo firenena mahantra tahaka ny ankamaroan’ny Afrika izy. Amin’izao nefa dia izo no mitady handrombaka ny loha-laharana @ tanjaka ! Mila fiovàna isika ary mila mandroso sy miala @gejan’ny frantsay.

  • 12 octobre à 17:43 | Vohitra (#7654)

    Ny sinoa dia tsy dia miasa saina loatra amin’izay mety ho fanodinkodinana sy fangalarana ny fampindramambola omeny ny Firenena iray. Ary izay antony iray ozay no tena maharoboka ny mpitondra politika afrikanina hifampiraharaha amin’ny Firenena sinoa.

    Ny fifanarahana findramambola amin’ireto sinoa ireto koa dia toa misy andalana atao tsy fanta-bahoaka mikasika ny faneken’ny mpitondra afrikanina handray sinoa mpifindra monina.

    Raha ny eto Madagasikara manokana, dia azo lazaina koa nefa fa raha tsy teo ireo sinoa dia efa betsaka ihany ny malagasy nandeha amin’ny faladiha tsy mikiraro raha tsy teo ireto sinoa vokatry ny vesatry ny fahantrana miavosa

  • 12 octobre à 18:37 | FINENGO (#7901)

    @ kartell (#8302)
    Bonsoir
    Merci pour l’info, que j’avais déjà lu.
    Mais le RAMBO comme d’habitude avec sa manière de prendre ceux qui le lisent pour des Kons, je lui ai posé la question qu’il devait savoir, mais qu’il s’en contre fiche pour divergence afin de protéger et de donner raison à son Vedrana N°12.
    Bonne soirée et Bon Week-end à vous ..!!!

  • 13 octobre à 08:08 | lysnorine (#9752)

    Ny ilaina fanadihadiana voalohany indrindra rehefa mamaky sy mivaofy ny lahatsoratra tahaka itony - « Prêts chinois : opium (?) de l’Afrique » - , dia ny mombamomba ny fikambanana AO AMBADINY sy ny FOTO-PINOANY [IDÉOLOGIE] eo amin’ny lafin’ny PÔLITIKA sy ny EKÔNÔMIA.

    Eto angaha dia ilay hoe « FONDATION ATLAS » na « Atlas Network » (izay Atlas Economic Research Foundation no nahafantarana azy teo aloha) no hazon-damosiny, ka ny ivavahany dia :

    ny FANALALAHANA MIHOA-PAMPANA sy ny FANENDAHANA amin’ny Vahoaka ny fahefana NOMENY ny mpitondra fanjakany NOFIDINY hanoritra sy hisahana izay pôlitika heveriny fa hampandroso azy, ka ny JADON’ny hoe TSENA no hampanjakana amin’izay.

    Momba azy, zahao https://en.wikipedia.org/wiki/Atlas_Network :

    Ireto andalan-tsoratra ireto fotsiny no nosinganinay eto izay MITENY HO AZY amin’izay mpitazana ny fizotra ny raharaham-politika sy ekônômika eran-tany amin’ny ankapobeny [na ny « géo-politique » !]

    « The group aims to promote FREE-MARKET economic POLICIES across the world...Atlas promotes THINK TANKS that support private-property rights, LIMITED GOVERNMENT, the rule of law, and market economics.... According to journalist Lee FANG , writing for The Intercept, the libertarian Atlas Network has »RESHAPED POLITICAL POWER in country after country," operating as an extension of U.S. foreign policy, with Atlas-affiliated think tanks receiving FUNDING from the United States Department of State and the NATIONAL ENDOWEMENT DEMOCRACY...
    Atlas was founded in 1981 by Sir Antony FISHER. After founding the Institute of Economic Affairs in London in 1955, Fisher had helped to establish the FRASER INSTITUTE...
    Funding
    As of 2005, Atlas had received $440,000 from EXXON MOBIL,[14] and has received at least $825,000 USD from the tobacco company PHILIP MORRIS .[15] Of Atlas Network partners, 57% in the United States had received funding from the TOBACCO INDUSTRY .[15] Atlas has received funding from KOCH family foundations.[9]

    Toy izao kosa no famalian’ny FANJAKANA SINOA ireo fanenjehan’ny Fanjakana tandrefana ny pôlitikany eran’i Afrika, handrenesana feon-dakolosy hafa mba tsy hihinana amam-bolony fotsiny ny zeran’ny kanotan’ny hoe : lanin’ny Sinoa ianareo.

    Mpitondra teny ny Fanjakana Sinoa ka mpanazava ny hevitry ny pôlitikany ny gazety « Global Times » nanatsoahana ny lahatsoratra misy izany famaliana izany nitondra ny lohateny hoe "’Suspicion of China’s aims won’t help Africa develop’’, By Song Qing, 2018/10/9
    http://www.globaltimes.cn/content/1122294.shtml
    (Hotohizana)

    • 13 octobre à 08:28 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      ’’Suspicion of China’s aims won’t help Africa develop’’
      (Tohiny)

      [Tsy mba nisy firy ny fanomezana fanampiana maimaimpoana nataon’ny Fanjakana Sinoa, fa fampisamboram-bola araka ny fomba mahazatra amin’ny fanaovana raharaham-barotra, ary TSY MISY FARAFARA na toa inona na toa inona, na FITSABAHANA amin’izay pôlitika arahin’ilay Fanjakana Afrikanina amin’ny lafin-javatra rehetra.]

      The 2018 Beijing Summit of the Forum on China-Africa Cooperation (FOCAC), held from September 3-4, issued two important documents. The declaration and action plan not only reflect China’s major role in promoting the development of the African continent but also show its promise of the « FIVE NO » approach to Africa, including NO INTERFERENCE in AFRICAN countries’ PURSUIT Of DEVELOPMENT PATHS and NO INTERFERENCE in African countries’ INTERNAL AFFAIRS.

      Except for a SMALL amount of FREE AID given to Africa in friendship, MOST OF THE MONEY China provides to Africa is in the form of MARKET-ORIENTED COMMERCIAL LOANS for developing infrastructure, agriculture, healthcare, environmental protection facilities, science and technology, and other fields.

      However, some WESTERN MEDIA have expressed suspicion about China’s support to Africa, with criticism that uses terms like « NEOCOLONIALISM » and « DEBT TRAP . » It is necessary to make a DIRECT response to these reports, which are aimed at smearing China’s good intentions.

      So-called « neocolonialism » actually underscores the ulterior motives of the West. First, the critics believe that China’s UNCONDITIONAL AID BREAKS THE RULES OF WESTERN CONDITIONAL AID to the continent. Second, it reflects the West’s DISRESPECT and ARROGANCE toward African countries. Third, the West is obviously JEALOUS of and vigilant toward China’s progress in Africa.[...]

      . While fearing China’s strength, the West at the same time is also JEALOUS of its achievements in Africa.

      Whether aid is « colonialism » or not can be easily assessed in terms of the RESULTS. Whether there are UPSTREAM and DOWNSTREAM PRODUCTS in the economic structure of China-Africa cooperation could be one. ENERGY cooperation between China and Africa is not limited to oil exploration - it also includes the construction of supporting facilities such as REFINERIES and chemical plants. For instance, as a BIG OIL PRODUCER, NIGERIA HAD TO IMPORT REFINED PRODUCTS FROM THE WEST BECAUSE IT COULDN’T PROCESS ITS OWN OIL. China thus helped the country build its OWN REFINERY, driving up the local oil processing capability in a comprehensive way.

      Whether aid brings Africa into the international markets can be ANOTHER MEASURE. China has helped African countries build more than 6,500 kilometers of RAILWAYS and supporting infrastructure. For example, there are INDUSTRY CLUSTERS at BOTH ENDS of the MOMBASA-NAIROBI RAILWAY in Kenya, as the railway BOOSTS local economic CONNECTIVITY. Thus, the accusation of China’s « neocolonialism » in Africa appears to be totally groundless.

      Likewise, the speculation that China’s large-scale aid to Africa will drive African countries into « DEBT TRAPS » is also being conjured out of thin air. ANY development requires the SUPPORT of CREDIT. The US debt this year exceeds 105 percent of GDP, with Italy and Japan having even higher ratios. At the end of 2017, the AVERAGE PUBLIC DEBT to GDP RATIO in sub-Saharan Africa was ONLY 57 percent.
      (Hofaranana)

    • 13 octobre à 08:38 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      ’’Suspicion ...«  : Ny tokony hahamalina indrindra ny Afrikanina : Ny fikatsahan’ny SINOA FIARAHA-MIASA amin’ny Fanjakana »TANDREFANA"
      (Tohiny sady farany)

      Experience has led the West to misinterpret China-Africa cooperation. IN THE 1980 African countries were UNABLE TO REPAY THEIR DEBT, which was later forgiven by the Paris Club. But China-Africa cooperation, based on comprehensive consideration and mechanisms, is a different case - it attaches great importance to GIVING African countries THE ABILITY TO DEVELOP .

      Western countries that are suspicious of China-Africa cooperation need to engage in serious reflection. For instance, in regard to FINANCIAL and MONETARY COOPERATION , many African countries including Rwanda, South Africa, Nigeria, Kenya, Zimbabwe and Botswana are moving to include the YUAN in their foreign-exchange reserves and even as a SETTLEMENT CURRENCY . The increasing popularity of the yuan in Africa is the natural result of Chinese investment in Africa.

      As a country that has been long deeply involved in the financial stability of the French-speaking African region, FRANCE should consider Africa as a continent of the future. When the world changes, it is DANGEROUS TO REACT IN OLD WAYS . [...]

      FRANCE SHOULD WORK WITH CHINA to participate in Africa’s development, RATHER THAN COOKING UP RUMORS or being on guard.

      In terms of cooperation with Africa, there are COMPLEMENTARITIES between China and France, as well as Europe as a whole. Only through practical cooperation can the mistrust between China and France, and between China and Europe, be dispelled.

      Azo heverina ho MANAO ARIARY ZATO AM-PANDRIANA ihany ny MPITONDRA fanjakana SINOA raha mihevitra fa METY HANOVA ny famindra nahazatra azy hatrizay hatrizay ny Fanjakana FRANTSAY, na Eôrôpeanina, na Amerikanina mikasika an’i Afrika. TOMBONTSOA manokana ho azy anefa no katsahan’ny Fanjakana Sinoa sy arovany amin’ny fitadiavany « Fiaraha-miasa » amin’ny « Tandrefana » eran’i Afrika ka ny amin’izany no TOKONY TENA HAHAMAILO DIA MAILO ny mpitondra Malagasy [sy Afrikanina]. Efa nanatitantitra moa ny Fanjakana Sinoa amin’ilay lahatsoratra fa TSY HITSABAKA MIHITSY AMIN’NY TORO-LALANA NOSORITAN’NY FANJAKANA AFRIKANINA HATONGAVANY ANY AMIN’NY FANDROSOANA AMIN’NY LAFIN-JAVATRA REHETRA [’’NO INTERFERENCE in AFRICAN countries’ PURSUIT Of DEVELOPMENT PATHS’’] sy hoe hanabe voho ny fahaizany amam-pahafahany amin’izany [it attaches great importance to GIVING African countries THE ABILITY TO DEVELOP].
      Dia ho hita miandalana eny ihany ny hampiharany sy hanajany ireo fitsipi-pitondran-tena ireo.

  • 13 octobre à 09:54 | lysnorine (#9752)

    @arsonist 12 octobre (2018) à 14:41
    « INEXPLICABLEMENT (?) , certains Africains et certains Gasy qui ne sont pas de culture européenne souffrent eux aussi de cette terreur venue du fin fond des âges et que certains appellent le ’’Péril Jaune’’ ».

    Misy sombim- panazavana izany hita ato amin’ity lahatsoratra ity :

    « Les plus gros mensonges sur la coopération entre la Chine et l’Afrique », 2 août 2013,
    nosoratan’i Jean-Paul Pougala, Douala, 26/07/2013
    https://www.legrandsoir.info/les-plus-gros-mensonges-sur-la-cooperation-entre-la-chine-et-l-afrique.html
    [...]
    « Pour comprendre le degré de MANIPULATION des AFRICAINS DRESSÉS CONTRE LA CHINE , il faut aussi se demander POURQUOI LES OCCIDENTAUX NE NOUS DISENT JAMAIS que les INDIENS vont ENVAHIR alors qu’il y aurait 3 éléments probants qui pourraient être en faveur de cette thèse, même si erronée :[...]

    « 3- Le plus gros de l’économie des pays de l’Afrique de l’Est est entre les mains des INDIENS pas uniquement le commerce comme dans quelques pays africains pour les Chinois, mais aussi l’industrie, notamment au Kenya, en Tanzanie, en Ouganda et même en Ethiopie où les secteurs entiers de l’industrie mécanique, pharmaceutique, agroalimentaire.

    « Conclusion : Ils ne disent pas que l’Inde va envahir l’Afrique, mais, plutôt, la Chine, parce que l’Empire du Milieu (la Chine) LEUR FAIT PEUR et l’Inde non...la Chine a refusé d’occuper la place d’OUVRIÈRE que l’Occident lui avait assignée. La Chine a l’ambition de prendre la PLACE DU MAÎTRE et comme ce scénario ne fait pas partie de l’ordre des choses, c’est elle l’ENNEMIE à abattre et NON l’INDE qui se contente de son rôle de deuxième et troisième rang. La Chine est la VRAIE PUISSANCE MILITAIRE, pas l’Inde, capable de donner les moyens aux Africains pour en finir avec 500 ans de SOUMISSION. Alors on crie au loup et les VICTIMES AFRICAINES AUSSI CRIENT AU LOUP, CONTRE CELLE-LÀ MÊME QUI POUVAIT LEUR PERMETTRE DE SORTIR DES GRIFFES DU PRÉDATEUR EUROPÉEN .[...]

    (Hofaranana)

    • 13 octobre à 10:09 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      @arsonist 12 octobre (2018) à 14:41
      « INEXPLICABLEMENT (?) ...terreur ’’Péril Jaune ’’ »
      « Les plus gros mensonges sur la coopération entre la Chine et l’Afrique »
      (Tohiny sady farany)

      « LE RACISME ANTI-CHINOIS

      « Lorsque l’ancien ministre français de l’intégration du gouvernement de Dominique de Villepin, sous la présidence de Jacques Chirac, Monsieur Azouz BEGAG, déclare : ’’Dans dix ans, on sera ENTOURÉ DE CHINOIS , alors il faudra que l’on se serre les coudes, les Français, les Arabes et les AFRICAINS, afin de PROTÉGER NOTRE IDENTITÉ’’ », il n’y a aucune protestation d’organisation pseudo antiracistes comme SOS-Racisme créée par le parti socialiste français ou la LICRA. [...] Dans cet ordre, Azouz Begag trouve que les Chinois seront un DANGER pour nous tous, puisqu’EN REMETTANT EN QUESTION LA SUPRÉMATIE DE NOTRE MAÎTRE À TOUS, BLANC, LES CHINOIS RISQUENT DANS DIX ANS REMETTRE EN QUESTION NOTRE PROPRE IDENTITÉ DE SOUMIS, D’ESCLAVES CONTENTS DE L’ÊTRE.

      « Mais lorsqu’on connait le degré de RACISME ANTI-NOIRS DANS LES PAYS ARABES , on ne peut s’empêcher de penser que le ministre français parle au fond d’un mariage à 3 dans lequel le Beur et le Blanc sont les mariés et le BLACK LE DOMESTIQUE qui doit assurer le ménage et la cuisine couple. [...]

      « Maintenant que les maîtres sentent leur IDENTITÉ DE PATRON MENACÉE, par la race inférieure et laide des Chinois, voilà que le DOMESTIQUE, le NÈGRE, COURT AU SECOURS DE SES PATRONS. ET CRIE MÊME PLUS FORT QU’EUX CONTRE LES CHINOIS. Je connais des intellectuels africains tellement horrifiés par le seul fait que je puisse bien parler de la Chine ou imaginer un partenariat stratégique entre l’Afrique et la Chine, qu’à leurs yeux, je suis l’homme à abattre, puisque le tremblement de terre idéologique imposé par la Chine à l’Occident, ne correspond nullement aux prévisions de l’ancêtre Ernest Renan. Je deviens donc, très vite : « l’espion de la Chine » , car pour eux, mon geste d’amitié et de sympathie envers la Chine est incompréhensible. Je suis donc ACCUSÉ malignement et très opportunément, DE vouloir FAIRE PASSER L’AFRIQUE DE LA COLONISATION EUROPÉENNE À CELLE CHINOISE . Pour cacher leur haine de la Chine, ces AFRICAINS , ESCLAVES DE MAISON , répètent à tue-tête : « L’Afrique peut et doit s’en sortir toute seule ». Ils oublient tout simplement de nous dire, si l’Afrique N’A PAS PU SORTIR DES GRIFFES DES EUROPÉENS PENDANT 5 SIÈCLES, quel ÉLÉMENT NOUVEAU lui permettrait de le faire AUJOURD’HUI. De deux choses l’une : ou ils sont NAÏFS, ou ils sont IDIOTS , aucun des deux ne plaide en leur faveur.

      « Lorsque l’hebdomadaire économique britannique The Economist, paye cher, en ce moment d’été 2013, une CAMPAGNE en Grande Bretagne DE DÉNIGREMENT ANTI-CHINOISE SUR L’AFRIQUE , elle sait bien qu’elle ne s’adresse pas au public britannique, qui a bien d’autres chats à fouetter contre les délocalisations des entreprises britanniques vers la Chine ou la politique chinoise des prix bas ; mais il CIBLE sur le sol britannique, ces ESCLAVES AFRICAINS CONTENTS DE L’ÊTRE qui doivent juste RELAYER LA HAINE DU MAÎTRE POUR PRÉSERVER LEUR IDENTITÉ D’ESCLAVE.[...]

      « Lorsque The Economist met en avant sa haine des Chinois parce qu’ils sont venus en Afrique, c’est un racisme d’intérêt qui au fond, cherche à UTILISER LES AFRICAINS POUR SE BATTRE CONTRE LES CHINOIS afin de PRÉSERVER la SUPRÉMATIE des EUROPÉENS sur les RESSOURCES AFRICAINES. [...]

      « En ASIE où le plus gros des investissements chinois sont mis, on ne verra JAMAIS un Indonésien, un Malaisien ou un Philippin RELAYER LA HAINE DES OCCIDENTAUX CONTRE LA CHINE [...]

      « Lorsque des Africains participent à la haine de la Chine, qu’ils camouflent par la phrase « l’Afrique doit s’en sortir toute seule », ils sont DANGEREUX pour la LIBÉRATION du continent africain, parce qu’ils participent à FAIRE LA DIVERSION, COMME LE VEUT LEUR MAÎTRE .... »

      Jean-Paul Pougala
      Douala, 26/07/2013

  • 13 octobre à 17:29 | zanadralambo (#7305)

    Le lobby prochinois dans ses œuvres. Comme par hasard, ce sont les nationalistes pur jus, genre St Jo le francophobe, qui mènent la danse. Parce qu’ il est copain avec un Chinois dans le 13ème à Paris, St Jo le magnifique croit que tous les Chinois sont des gentils. Et parce qu’il est en conflit avec 2 français sur ce site, St Jo le manipulateur nous fait croire que tous les vazaha sont des s.alauds…A part, évidemment, sa copine, la folle atavique… ma foi, quand 2 racistes de base se rencontrent…
    La Chine est peu regardante sur le respect des droits de l’homme, les opposants chez elle se retrouvent dans les camps. Elle privilégie les tyrans africains qui n’ont rien à foutre de leur opinion publique, comme chez elle. La Chine est une dictature depuis Mao, elle ne changera pas de sitôt, elle est trop heureuse de s’implanter dans le continent noir où la grande majorité des dirigeants sont eux-mêmes des imposteurs qui-affament leur peuple. Tant pis (ou tant mieux ?), s’ils sont aussi de la mafia. Qui se ressemble s’assemble. Normal que les crapules comme Rambo plébiscitent la coopération avec l’empire du milieu, la preuve, cet accord félon qui va permettre aux navires chinois de piller en toute légalité nos mers. Partout où passe la Chine en Afrique, la nature trépasse, l’environnement est le dernier de ses soucis.
    Des considérations que St Jo et Lysnorine, entre autres, dans leur francophobie maladive vont balayer du revers de la main, ils n’ en ont, au fond, cure. Le remplacement de cet occident honni est une obsession, les accords commerciaux avec la Chine, les accords militaires avec la Russie de Poutine en seront le prix (le Tibet, l’Afghanistan, les anciens pays de l’est s’y sont frottés avant vous, demandez leur ce qu’ils en pensent). Tant pis pour la démocratie qu’ils conjuguent pourtant à toutes les sauces. Quand sa pseudo élite fait dans la malhonnêteté intellectuelle, normal que ce pays parte définitivement à la dérive.
    Juste une question à St Jo et Lysnorine. Pourquoi ne pas assumer votre haine de la France, pourquoi ne pas rendre votre carte de citoyen français ? Les 3 mots qui finissent en « té » dont vous vous gargarisez pour réclamer vos droits, en vérité, vous vous torchez avec. Et vous n’avez même pas honte. On n’est pas si mal que ça en France, isn’t ? Sinon, vous seriez évidemment partis vivre en Chine, la société idéale. La même question à l’autre foldingue de l’Isandra qui, par opportunisme, a mis de côté sa fièvre francophobe.

    • 14 octobre à 13:08 | olivier2 (#9829) répond à zanadralambo

      Désolé mais je suis encore....encore et encore d’accord avec vous..

      Ce qui n’est pas un gage de popularité pour vous, et je m’en excuse !

      Pour moi, la Chine du 21 eme siècle équivaut à la bouée de sauvetage Soviétique/Nord coréenne du 20eme..

      Désolé de généraliser...mais faut dire que vous êtes tellement peu nombreux..

      amicalement

    • 14 octobre à 14:46 | zanadralambo (#7305) répond à zanadralambo

      C’est sûr, être adoubé par vous ne me fera pas que des amis sur ce forum, déjà que je n’en ai pas beaucoup. Tant pis, je ne suis pas là pour être populaire. Vous ferez la nique, pardon la bise à Paolo et à St Jo.

  • 14 octobre à 14:54 | olivier2 (#9829)

    Ok

    Mais je vous rendrai quand même hommage..

    désolé pour le désagrément.

  • 14 octobre à 16:57 | tsimahafotsy (#6734)

    Copie-collé d’un article paru dans le NML octobre 2018 .
    « Le XXI° siècle sera celui de la Chine. »

    Une course est engagée entre la destruction de notre environnement et sa restauration accompagnée d’une conquête des étoiles.
    S’oppose malheureusement à cette lutte contre l’extinction,
    le capitalisme occidental, lequel n’est pas axé sur la survie de l’espèce
    et l’amélioration de son sort
    mais sur l’accumulation du profit individuel...
    Cela conduit à une concentration de la richesse telle qu’aujourd’hui
    huit personnes possèdent autant qu’une moitié de l’humanité.
    Le refus des gouvernements occidentaux de mettre à plat la question de la disparition du travail et la destruction de la nature crée un populisme pareil à l’infection envahissant une plaie négligée.
    SEULE LA CHINE A PRIS LA PLEINE MESURE DES DÉFIS AUXQUELS LE GENRE HUMAIN EST CONFRONTE.
    L’Occident de son côté a jeté l’éponge, refusant d’affronter le marasme où il est plongé.
    L’Europe se délite, faute d’avoir dépassé dans son intégration la simple union commerciale guidée par la recherche du profit.
    Pis encore, les populations occidentales ont baissé les bras.
    Les intellectuels sur lesquels comptaient nos sociétés pour alimenter de grandes visions d’avenir ONT ABANDONNE TOUT PROJET D’UNE AMÉLIORATION DU SORT COMMUN.
    Ils se contentent de produire des discours mélancoliques, témoignages du fait que l’Occident a, en réalité, DÉJÀ FAIT LE DEUIL DU GENRE HUMAIN.

    signé : Paul Jorion ,
    Anthropologue et auteur du livre « Défense et illustration du genre humain »

    A suivre par l’article de Claude Meyer, professeur d’économie et de relations internationales à Sciences Po Paris.

    « L’Occident ne peut plus considérer ses normes comme universelles. Il a érigé dans l’histoire sa culture particulière, son double héritage grec et chrétien revisitée par les Lumières, en norme universelle. Cette attitude ne tient plus. »

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 175