Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 24 juin 2018
Antananarivo | 17h42
 

Lu ailleurs

Lu ailleurs

Pourquoi les parlements africains sont-ils inefficaces ?

lundi 9 avril

Surfacturation de l’entretien de 200 véhicules des parlementaires sénégalais ; détournement d’environ 1,965 milliards d’Ariary à Madagascar ; sénat budgétivore et inutile au Sénégal, etc. Ces dysfonctionnements mettent à mal les parlements africains, tribunes d’expression des peuples. Mais face aux différentes crises que traversent l’Afrique et face à ces dysfonctionnements préjudiciables aux citoyens, doit-on pointer du doigt les seuls parlements ?

Absentéisme

Sur 217 députés que compte le parlement tunisien, seuls trois ont pris part à toutes les sessions selon le rapport d’octobre 2016 de l’ONG Al-Bawsala qui veille sur la transparence politique, les travaux législatif et exécutif. Malheureusement, l’assiduité et l’absentéisme des députés sont encouragés par l’ambigüité et la contradiction des textes, d’une part, et le manque de dévouement des députés eux-mêmes d’autre part. Au Burkina Faso, par exemple, la présence des élus aux plénières est obligatoire selon le règlement intérieur, mais les mêmes textes autorisent les votes par délégation, ce qui incite à l’absentéisme des élus et rend difficile de sanctionner les absents.

Improductivité

La productivité des députés est un autre problème puisqu’une fois élus, ils prennent leurs postes pour acquis et pensent qu’ils ne doivent rendre compte à personne. Ils ne proposent rien ou presque, et même quand des propositions de lois sont faites par l’Exécutif, ils ne prennent pas la peine de les étudier. C’est le cas du code pastoral au Tchad en 2014. Ce problème de productivité s’explique aussi par le cumul de fonctions. Au Burkina Faso, par exemple, l’incompatibilité du mandat parlementaire avec d’autres fonctions ne touche que les fonctions publiques ou parapubliques. Or, beaucoup de députés sont des hommes d’affaires ou des chefs d’entreprises toujours occupés. Ce cumul empêche les élus de se concentrer sur leurs missions parlementaires ce qui compromet leur productivité.

Incompétence

Autre problème, les députés ne s’investissent pas dans les débats qui précèdent les votes par manque de motivation ou de compétences. Quand c’est pour le peuple qu’il faut agir, peu de députés sont prêts à le faire parce qu’ils sont soit des hommes d’affaires qui agissent pour leurs compte ou de simples vautours qui visent les avantages qu’offre le poste. Il y a aussi la question des compétences. En Côte d’Ivoire, les articles 70 et 71 du code électoral qui définissent l’éligibilité des candidats à la députation ne parlent aucunement du niveau d’instruction des futurs députés. Ceci laisse libre champ aux personnes peu compétentes d’accéder à des responsabilités sans les qualifications requises.

Opportunisme

Les récentes sénatoriales en Côte d’Ivoire montrent qu’en Afrique, les représentants des citoyens sont beaucoup plus des pions parrainés par des hauts cadres politiques ou du monde des affaires qui souhaitent contrôler la scène politique. Sur soixante six sièges, la coalition menée par le pouvoir en a remporté cinquante. En sus, 33 autres sénateurs seront nommés directement par le président Ouattara, ce qui lui donne une mainmise absolue sur l’institution. Pour ce genre de représentants, l’intérêt du peuple devrait passer après celui du parrain. La minorité opposante est considérée comme ennemi, donc toutes ses propositions seront annihilées quelle que soit leur pertinence. C’est le cas en RDC où Aubin Minaku, président de l’Assemblée Nationale, cadre de la majorité présidentielle, bloque toutes les initiatives de l’opposition laissant seulement celles de son groupe parlementaire.

En septembre 2016, au Mali cette fois, quatre députés du RPM du président IBK ont rejoint l’ADP Maliba, qui a lui aussi quitté la majorité présidentielle. S’ils déplorent la politique de IBK qui ne répond plus à leurs aspirations, le fait qu’ils aient rallié le parti de Aliou Diallo, principal soutien financier de la campagne de IBK, laisse entrevoir des zones d’ombres. Ces députés visent de nombreux avantages que peut offrir le parti de l’homme d’affaires qui, à son tour, orchestre ces défections pour affaiblir le camp d’IBK. Ces députés renforcent ainsi ses prétentions présidentielles. Plusieurs Assemblées Nationales souffrent de cette transhumance parlementaire. Si les pays comme le Maroc, ont entamé un combat contre cette pratique, la majorité des pays africains n’y arrivent pas. Les textes prévoient généralement la destitution du député transhumant mais l’ambigüité des textes empêche leur application.

Corruption

L’autre problème majeur est la corruption. En juillet 2017, les députés de la RD Congo ont reçu chacun environ 31.000 dollars en guise de primes de départ à la fin de leur mandat. Mais presque une année après, ils continuent à légiférer en toute quiétude et refusent en plus de rembourser la somme perçue. Comme en RDC, beaucoup de parlements sont confrontés à ce genre de détournement de fonds mais dans l’ensemble, les députés cherchent par tous les moyens à récupérer leur argent dépensé lors des campagnes puisque les campagnes sont financées de leurs poches ou grâces à des parrains. Il faut reconnaître que les règlements intérieurs ne suffisent pas et la justice est confrontée à l’immunité parlementaire. Les commissions de contrôle financier présentes dans les tous les parlements, souffrent de laxisme et favoritisme laissant libre cour aux comportements vicieux.

Passivité des autres parties prenantes

Les citoyens ont leur part de responsabilité quand il s’agit de la compétence et du caractère véreux des hommes qu’ils choisissent pour les représenter. Les électeurs africains ont tendance à élire les candidats qui appartiennent à leurs clans ou groupes ethniques sans s’intéresser à leurs programmes politiques. Et puisque beaucoup d’électeurs demeurent moins instruits ou ignorent simplement l’importance des législatives dans la vie de leurs États, ils ne savent pas qui, parmi les candidats, incarne au mieux leurs aspirations. Quant aux citoyens les plus avertis, ils se demandent à quoi sert de voter si les résultats sont connus d’avance. Les candidats à la députation profitent de cette ignorance et/ou résignation pour manipuler les électeurs.

Les médias et la société civile quant à eux ont une responsabilité importante. Investis d’une mission d’éveilleurs de conscience, ils se laissent entrainer dans le jeu politique et se mettent aux services des politiciens. Ils manipulent l’information et livrent aux citoyens de fausses promesses et mensonges qui permettent aux politiciens de se positionner comme des saints sauveurs aux yeux de la population.

En somme, les dysfonctionnements dans les parlements africains sont nombreux et s’ils sont liés à la personnalité des élus, il faut aussi admettre que les règles du jeux qui gouvernent la vie politique expliquent en grande partie la crise de confiance qui oppose le parlementaire africain à son électorat.

Narcisse Oredje
, blogueur tchadien.

Article publié en collaboration avec Libre Afrique.

21 commentaires

Vos commentaires

  • 9 avril à 10:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Tout a été écrit sauf l’essentiel évidemment car toutes ces institutions ne sont pas enracinées dans la culture africaine, ce sont juste des copier-coller sur la forme et donc sans fond : Voilà le résultat, elles sont à l’origine de tous les maux qui gangrènent l’Afrique (la mauvaise gouvernance-la corruption-le sous-développement, etc..).

    • 9 avril à 11:45 | oceano nox (#10209) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Au contraire mouloud !
      Toutes les turpitudes énumérées dans l’article ont leur origine dans la culture africaine qui les a érigées en valeurs fondamentales comme on peut le constater à Madagascar. Voler, mentir, soudoyer, opprimer le faible, parler pour ne rien dire, envier, paresser etc etc sont des vertus gasy par excellence ! La faute ultime c’est de se faire choper la main dans le sac ! Tout le monde le sait et s’en accomode,....surtout ceux qui poussent des cris « comme Orphée » (SIC) et se drapent dans leur susceptibilité d’indigène offensé !

    • 9 avril à 12:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Objection votre honneur car vous citez les effets de trop de pouvoir sans conscience et sans contre-pouvoir véhiculé par toutes ces institutions copiées-collées dénommées :
      - Pouvoir Exécutif
      - Pouvoir Législatif
      - Pouvoir Juridique
      - Pouvoir Médiatique

  • 9 avril à 11:36 | Ibalitakely (#9342)

    En Afrique il y a en général trop de diversions ou de détournements de l’attent° du public, des peuples donc, ce que bcp de politiciens en profitent pour faire des sales besognes. Tenez par exemple à Madagasikara tout le monde se fait actuellement focalisé sur les affaires Ourcine Arfa ; le soit disant blocage de Rajoelina Andry Nirina pour aller à Mahajanga ; les bordelles à l’assemblée à cause de l’adopt° des lois électorales, & tout dernièrement de l’expulsion de l’ancienne ministre de la justice malagasy victime de boom-rang, alors que pdt tous ce tps Ar12 000 000 000 se volatilisent chez le domaine du PM Solonandrasana ou que Rajoelina Andry Nirina vient de promettre aux catholiques de Soavinandriana des infrastructures, par milliadrs d’Ar aussi, dont on ne sait d’où il a ou il aura tous ces pactoles. La vision de nous Africains est détournée ailleurs … & l’Afrique sombre lentement mais surement d’une manière de looser, avec ou sans députés.

  • 9 avril à 12:24 | dominique (#9242)

    BJR :: INEFFICACES !!! évidement TOUS corrompus = plus aucune confiance !!!! surtout des autres pays !!!! faite du commerce de l’Europe vers l’Afrique et c’est le début de problèmes qui commencent !!! et je reste poli !! tout n’est basé que sur l’arnaque ICI !! alors faut pas s’étonner des résultats ......

  • 9 avril à 12:30 | dirk_cab (#6503)

    Je vois que certains imbéciles de service se lâchent sur ce site pour parler de turpitudes de la culture africaine.

    Faudrait-il leur rappeler qu’à ce sujet , quelques politiciens français , comme Sarkozy, Balkany, Cahuzac, Pasqua, pour ne citer que ceux-là, bien d’autres existent, ont été pris la main dans le « pot de confiture » , mais n’ont jamais été condamnés pour autant.

    Certes , les hommes politiques africains ne sont pas parfaits, je n’approuve nullement leur imitation des politiciens français dans ce sens , mais faire la leçon de cette façon éhontée me semble disproportionné.

    Quant à médire sur la culture africaine et malgache , c’est très « intéressant » de le dire ici, mais pourquoi ne pas partager ce genre d’informations directement et « de visu » avec les intéressés, cela leur fera amplement plaisir de pouvoir « discuter aimablement » avec vous ?

    Le premier signe de courage et de franchise ne serait-il pas de s’adresser directement aux personnes concernées ? Vous devriez bien trouver des africains susceptibles de vous recevoir dans votre entourage ?

    La mentalité de quelques français , je ne la connais que trop bien , et je peux vous garantir que questions HYPOCRISIE et COUARDISE, ils dépassent largement les africains, croyez moi !

    Mais je ne mettrai pas TOUS les français dans le même sac !

    Alors , messieurs, pour la bonne entente sur ce forum, merci de ne pas en rajouter, parce que cela ne fait rien avancer au débat : Madagascar a assez de problèmes comme cela , le pays n’ a pas non plus à s’occuper des toxicomanes et alcooliques qui se défoncent sur ce site .

    Conseil d’ami...

    • 9 avril à 12:57 | saricine (#2893) répond à dirk_cab

      Bonjour dir_kab

      Rien à rajouter, et avec discernement, je ne peux que l’approuver.

      A un moment donné, il faut aussi prendre ses responsabilité et ne pas se réfugier derrière un mode donneur de leçon, et en même temps ce genre de personnes ne parle qu’en sens unique , sans regarder le miroir devant eux, voir sans se soucier (par ignorance ? ou atrophie cérébrale) les casseroles qu’ils traînent derrière. Quelle pauvreté d’esprit.

      Merci dirk_kab

    • 9 avril à 13:41 | oceano nox (#10209) répond à dirk_cab

      @dirlo de ouatères

      Les Africains dont font partie les gasy (n’en déplaise à Vanf et autres indigènes merina engoncés dans leur susceptibilité à fleur de peau) n’ont eu besoin de personne et surtout pas des blancs qui ont essayé de le civiliser pour être des docteurs ès fourberie passés maîtres dans l’art du mensonge du vol et de la cruauté tous azimuts .... on connait le refrain « cépavot’faute » et ça ne prend plus !
      Y a pas bon bam.bou.la !

    • 9 avril à 15:05 | vatomena (#8391) répond à dirk_cab

      Oui ,les civiisations sont mortelles .Et un civilisé peut faillir . Charles Renel a écrit un beau livre à ce sujet .’ le décivilisé ’ .Cela se passait chez nous . Et ,il est exact que des pratiques africaines et orientales s’installent de plus en plus ,de mieux en mieux en France . La France s’acclimate à l’Afrique et au tiers monde ... Elle n’est plus civilisatrice . Jules Ferry ,Galliéni ..C’est loin tout çà .Le reve est passé ....

    • 10 avril à 11:50 | Stomato (#3476) répond à dirk_cab

      Merci l’Ami pour vos bons conseils.

      A mon tour d’en distiller..., vous écrivez « Faudrait-il leur rappeler qu’à ce sujet , quelques politiciens français , comme Sarkozy, Balkany, Cahuzac, Pasqua, pour ne citer que ceux-là, bien d’autres existent, ont été pris la main dans le « pot de confiture » , mais n’ont jamais été condamnés pour autant. »

      Vous citez des cas particulièrement médiatique, ce qui dès le départ fausse votre affirmation finale.
      La justice française est très généralement lente pour différentes raisons.
      Il n’y a plus de justice populaire rapide voire imminente. (Bien que je comprenne les réaction rapide du peuple malgache dans ces cas).

      Un petit résumé pour expliquer la position des gens dont vous citez les noms...

      franceinfo Radio France Mis à jour le 07/05/2014 | 16:22
      Le tribunal correctionnel de Paris a condamné à des peines de prison ferme les hommes-clés de l’affaire de vente d’armes de l’Angolagate, Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak, ainsi que le sénateur Charles Pasqua et l’ancien préfet du Var Jean-Charles Marchiani

      Par Lefigaro.fr avec AFP Mis à jour le 01/03/2016 à 15:38 Publié le 01/03/2016 à 15:30
      Patrick Balkany condamné pour diffamation... D’autres affaires vont lui éclater au nez, un peu de patience car les affaires de détournement sont longues a traiter, si l’on veux respecter le droit !

      LE MONDE | 08.12.2016 à 11h17 • Mis à jour le 08.12.2016 à 15h24
      Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac, condamné à trois ans de prison ferme, va faire appel
      L’ancien ministre du budget a été condamné jeudi à trois ans de prison ferme et cinq ans d’inéligibilité pour fraude fiscale et blanchiment. Il a fait appel de la décision.

      France Télévisions Mis à jour le 02/07/2014 | 14:44
      Nicolas Sarkozy pourrait-il vraiment aller en prison ?
      En théorie, l’ancien président de la République risque jusqu’à dix ans de réclusion. Mais en pratique, même s’il est condamné, il a peu de chances d’être incarcéré.

      Trois sur quatre ont été condamnés, c’est pas mal. Mais ils ont fait appel, ce qui suspend l’exécution des peines... S’il perdent en appel il y aura toujours la cour de cassation... on n’est pas au bout du processus.
      Et pour le con-tribuable que je suis je trouve cela gênant. Je subi maintenant des condamnations électroniques sans possibilité de me défendre si je gare mal ma voiture... est les sus nommés peuvent bénéficier de recours hors de portée du simple con-citoyen...

      In fine nous sommes à la même enseigne.

  • 9 avril à 13:30 | dirk_cab (#6503)

    @ Saricine,

    Merci .

    Madagascar a de nombreux problèmes , surtout avec ses hommes politiques , mais il n’a pas non plus à « gérer » les turpitudes des autres qui cherchent à se « défouler » et à se « vider » de leur haine chez nous.

    Et je réitère , je n’en veux pas du tout aux personnes qui cherchent à nous aider, mais à ceux qui profitent de la situation pour nous enfoncer encore plus...

    Madagascar a besoin de TOUS pour sortir de cette situation plus que dramatique...

    Les responsables étant nos propres hommes politiques, hélas.

  • 9 avril à 13:56 | dirk_cab (#6503)

    @ l’imbécile de service , puisqu’il a « pensé » bêtement qu’il s’agissait de lui....

    Je veux juste dire que je n’ai pas de temps à perdre avec un pauvre « animal qui se cherche »...Il y a d’autre « nonos » à sucer ailleurs. Je n’ai plus rien à lui « lâcher »...

    D’autre part, s’il pense soigner sa toxicomanie et son alcoolisme ici , je pense que Madagascar n’est pas le bon endroit : le pays a d’autres « chiens » à fouetter, donc qu’il passe son chemin et qu’il aille aboyer ailleurs...

    Le « courage » ne se prouve pas ici....

    • 9 avril à 19:16 | zanadralambo (#7305) répond à dirk_cab

      Le big nazillon s’est reconnu tout simplement, Dirk_cab.

  • 9 avril à 20:07 | zanadralambo (#7305)

    ça vole haut, comme d’hab avec le mafioso toscan. Jamais rien de concret, jamais rien de positif. Que des insultes racistes, eh, bouffon, les bam.boulas t’e…T’as encore été sucré d’un joli post hier, j’ai vu. T’as toujours pas compris, on ne veut pas de toi ici, les nazillons locaux nous font déjà assez de mal, on n’a rien à faire d’une petite frappe qui se la joue grave, juste parce qu’il a la peau blanche. T’es la lie de ce forum, le modérateur finira peut-être un jour par réaliser qu’aux grands aux, il faut les grands moyens. T’écarter définitivement est une œuvre de salubrité publique.

  • 10 avril à 14:49 | papangue (#9623)

    Akory lihe, akory aby sa rô , salama va gny taigna

    @stomato

    Stomato
    « Vous citez des cas particulièrement médiatique,s ce qui dès le départ fausse votre affirmation finale. »

    =>Il y a accord avec le pluriel !

    Vous stomato quelle est votre position par rapport à la prise de position de dir_cab ?
    Est-ce normal pour vous qu’il y a autant de racistes français qui sévissent ici ? Vous vous situez ou ?
    Dir_cab cite les extrémistes qui sévissent sur ce site, on est déjà plusieurs à alerter, pester, réagir sur ces posts, qui comme l’écrit bien dir_cab n’amènent rien au débat.

    Contrairement à votre affirmation, ces cas médiatiques et non médiatiques, sont plutôt la règle en France est le « deux poids, deux mesures » et pour cause :

    En France, il y a une distanciation très forte par rapport à la hiérarchie.
    Cette distance hiérarchique, fait qu’il y a une crainte très forte vis-à-vis de la hiérarchie et tout ce qui représente la puissance (justice, police, les strates de chefaillons) de et même si dans certains endroits de la république c’est contestée, tout est fait pour que l’ordre établi soit respecté.

    Au niveau de la justice, cela se manifeste par le deux poids, deux mesures : « Selon que vous serez puissant ou misérable, - Les jugements de cour vous rendront blanc ou noir. » La Fontaine

    Ce qu’on appelle communément justice à deux vitesses : une pour le peuple et une autre pour les grands, gros, gras, puissants (policiers, chefs, gendarmes, notables etc…) et ceci rien à voir avec le temps médiatique :

    > Exemple avec un SDF et une élue
    https://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/midi-pyrenees-politiques-france3/2016/08/19/justice-a-deux-vitesses-selon-que-vous-serez-une-elue-regionale-ou-un-sdf.html
    >Exemple d’une femme de chambre licenciée d’un grand hôtel Parisien alors qu’elle a subi des attouchements de la part d’un client.
    http://www.europe1.fr/faits-divers/un-palace-condamne-pour-avoir-licenciee-une-victime-de-harcelement-sexuel-2860981

    Cet exemple montre que si DSK s’était batifolé en France au lieu des USA, il serait encore président à cette heure-ci !

    >Le problème des violences conjugales de femmes de policiers et de gendarmes
    Ces femmes ont beaucoup de mal à faire valoir leur droit :
    « Un policier ou un gendarme sait comment ruiner une procédure
    Mediapart :

    L’avocate Isabelle Steyer affirme recevoir chaque mois deux cas de femmes de policiers ou de gendarmes. « Beaucoup renoncent à la dénonciation, car elles pensent qu’elles n’y arriveront pas. Quand plainte il y a, on retrouve le même mode de défense des policiers ou gendarmes. Le monsieur va “contaminer” l’équipe du commissariat en disant : “Je suis victime d’une folle…”, et souvent porter plainte lui aussi. Il y a un déséquilibre, car on va d’abord croire le représentant de la loi. Cela joue dans la procédure puisque l’enquêteur qui prend la plainte appelle le procureur pour lui donner son sentiment sur le dossier. »

    >Exemple suivant : les panamas papers
    https://www.franceinter.fr/economie/depuis-les-panama-papers-une-prise-de-conscience-et-c-est-tout

    « Et puis, un peu partout, l’onde de choc des Panama Papers a provoqué une réelle prise de conscience politique, particulièrement à Paris. La France a pris, dès le début, la tête de la bataille européenne contre la fraude fiscale et le blanchiment d’argent pour accroître la coopération, l’échange d’informations. Un combat payant avec l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne notamment.
    Mais le grand coup de balai s’arrête là. La fameuse question du « bénéficiaire effectif », autrement dit le.a propriétaire réel.le d’une société écran, n’est toujours pas réglée. La Commission européenne avait pourtant promis de rapidement légiférer sur ce point... Et toujours rien ! En France, deux textes obligeant à dévoiler l’identité du bénéficiaire effectif ont d’ailleurs été retoqués par le Conseil constitutionnel.

    Et surtout, la quasi totalité des enquêtes ouvertes sur les milliers de contribuables et sociétés visé.e.s ont presqu’aussitôt été refermées. Sur les 415 fraudeur.se.s identifiés par le Fisc français, seule une quarantaine, à peine, sont aujourd’hui poursuivis. »

    • 10 avril à 16:47 | Stomato (#3476) répond à papangue

      >>« Vous citez des cas particulièrement médiatique,s ce qui dès le départ fausse votre affirmation finale. »<<

      Vous ne faites jamais de fautes de clavier ?

      >>Vous stomato quelle est votre position par rapport à la prise de position de dir_cab ?
      Est-ce normal pour vous qu’il y a autant de racistes français qui sévissent ici ? Vous vous situez ou ?
      Dir_cab cite les extrémistes qui sévissent sur ce site, on est déjà plusieurs à alerter, pester, réagir sur ces posts, qui comme l’écrit bien dir_cab n’amènent rien au débat.<<

      Oui, il y a un certain nombre de supposés français racistes qui sévissent.
      Je me situe à un point ou j’affirme que le racisme n’existe pas dans le genre humain. !
      Et cette présence de supposés racistes ne devrait pas tenter de compenser le racisme anti-français assez souvent rencontré.
      Des posts qui n’apportent rien aux différents débats sont une constante ici.
      Faudrait-il une modération plus active ? Quitte a ensuite accuser les journaux malagasy de censure... ?

      >>Et surtout, la quasi totalité des enquêtes ouvertes sur les milliers de contribuables et sociétés visé.e.s ont presqu’aussitôt été refermées. Sur les 415 fraudeur.se.s identifiés par le Fisc français, seule une quarantaine, à peine, sont aujourd’hui poursuivis. »<<

      Pourquoi ne citez vous pas vos sources concernant les 415 coupables de fraudes dont 40 sont en examen ? Ne pensez vous pas que ceux qui ne sont pas poursuivis ont simplement passé un accord pour payer le dû et les amendes afférentes ?
      Ne pensez vous pas que votre réponse à mon post a un léger parfum de « racisme » anti-français, tant le temps passé à rechercher des exemples aussi divers qu’avariés des nombreuses lacunes du traitement de certaines affaires françaises...
      Et votre soucis de tenter d’imposer une écriture inclusive avec les mauvais caractères est significatif.

  • 10 avril à 14:49 | papangue (#9623)

    Suite

    >Autre exemple : les paradises papers, en dehors du temps « judiciaire », différent du temps médiatique,
    Pas de démission cette fois-ci. Au contraire, plusieurs clients d’Appleby, comme Apple, ont rappelé, à raison, qu’ils respectaient la loi partout où ils avaient une activité. Mais cela ne veut pas dire que les Paradise Papers valent moins que les Panama Papers. “Il faut d’abord se rendre compte que ces documents montrent que les multinationales utilisent les mêmes outils - des comptes dans des paradis fiscaux et des sociétés écrans - que les individus et sociétés qui fraudent le fisc, ce qui prouve à quel point la frontière est mince entre ces deux mondes”, souligne Marc-André Feffer, président de Transparency International France, contacté par France 24.

    Surtout, les Paradise Papers illustrent l’étendue des dégâts. “Avec les Panama Papers, on pouvait prétendre qu’il s’agissait de brebis galeuses, mais cette nouvelle vague de révélations prouve à quel point le recours aux paradis fiscaux est systémique”, affirme Quentin Parrinello, porte-parole de l’ONG Oxfam, contacté par France 24

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/paradise-papers-trois-entreprises-francaises-citees-dans-l-enquete-2-2-757343.html

    Stomato :
    « Et pour le con-tribuable que je suis je trouve cela gênant. Je subi maintenant des condamnations électroniques sans possibilité de me défendre si je gare mal ma voiture... est les sus nommés peuvent bénéficier de recours hors de portée du simple con-citoyen... »
    **************************************************************
    =>Etre mal garé, et vouloir se défendre, c’est ca être con pour vous ? Vous faites une entorse aux règles sociales, pour vous c’est normal ?
    =>Tout ca pour arriver ici :
    Stomato
    « In fine nous sommes à la même enseigne. »

    • 10 avril à 17:06 | Stomato (#3476) répond à papangue

      >>Surtout, les Paradise Papers illustrent l’étendue des dégâts. “Avec les Panama Papers, on pouvait prétendre qu’il s’agissait de brebis galeuses, mais cette nouvelle vague de révélations prouve à quel point le recours aux paradis fiscaux est systémique”, affirme Quentin Parrinello, porte-parole de l’ONG Oxfam, contacté par France 24<<

      >>Selon http://www.europe1.fr/dossiers/panama-papers
      Le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) a dévoilé à partir du 3 avril 2016 les pratiques financières et fiscales opaques de chefs d’Etat, entrepreneurs, sportifs, banques.
      140 célébrités au total sont concernées par cette fuite massive de documents, révélée par plus de 100 journaux à travers la planète.
      Parmi les quelque 11,5 millions de documents provenant du cabinet d’avocats panaméen Mossack Fonseca apparaissent des noms de l’entourage des présidents russe Vladimir Poutine, chinois Xi Jinping, syrien Bachar al-Assad, le footballeur argentin Lionel Messi, Michel Platini, le cinéaste Pedro Almodovar.<<

      Vous avez raison de parler du scandale des paradis fiscaux. Dans ce qui est révélé par les Panama Papers, quel(s) élément(s) relève(nt) exclusivement de la France ?
      Et la France est-elle sur la liste mondiale ou la liste européenne des paradis fiscaux ?

      >>Selon http://www.lemonde.fr/europe/article/2018/02/12/l-ong-oxfam-eclaboussee-par-un-scandale-sexuel-au-royaume-uni_5255841_3214.html
      ARTICLE SÉLECTIONNÉ DANS LA MATINALE DU 12/02/2018
      L’ONG Oxfam touchée par un scandale sexuel qui fait tache d’huile au Royaume-Uni<<

      Très bien de parler et de citer en référence un membre d’OXFAM.

      >>=>Etre mal garé, et vouloir se défendre, c’est ca (ne serait-ce pas ça) être con pour vous ? Vous faites une entorse aux règles sociales, pour vous c’est normal ?<<

      Vous qui vous piquez d’être tellement au courant de ce qui se passe en France vous semblez ignorer que notre bon gouvernement à décidé de confier à des sociétés privées de relever les véhicules garés en infraction, ou supposées infractions qui au principe de la rentabilité jouent avec les règles de leur cahier des charges. Les sociétés seront pénalisées, mais les contrevenants ne seront pas remboursés ! Est-ce cela que vous qualifiez d’entorse aux règles sociales ou autres ?

      Et honnêtement vous n’avez pas l’impression de pratiquer de façon extensive la stratégie qui consiste à chercher le c*o*n derrière l’oreille des français pour créer une diversion sur ce qui ne va pas trop bien à Madagascar ?

  • 10 avril à 18:28 | papangue (#9623)

    @stomato

    =>Ce n’est pas la peine d’essayer de faire du sophisme faux dilemme avec moi , votre faux argument : vous dénoncez les racistes français, donc vous êtres racistes anti-français !

    Ca ne prend pas, vu que je suis français de naissance, tout comme vous, la différence entre nous, c’est que j’ai appris le malgache et quelques régionalismes…, vous vous dites aimer bine les malgaches, mais quand ils sont attaquées, votre vrai visage apparaît.

    La 1e fois que je vous ai interpellé, C’est quad vous essayez de critiquer toutes les propositions émanant de personnes que vous pensez être malgache, avec des bourdes énormes, à force de préjuger que les malgaches sont inférieurs à vous.

    Voici comment j’écris ici :
    « Ho anareo zanaky ny tsy valahary, sy mpanohariana rehetra eto !
    Ianareo vitsy an’isa mpitenieny foana eto amin’ity sehara MT.com (farafaha-habetsany 590 !!) . »

    Et dans un post pour mihaino (entre autres)
    « D’autant plus que les politichiens et ses acolytes (rambo et isandra) ne sont que l’émolument du peuple.
    Il est temps de se réveiller, aux dernières élections, beaucoup de tananariviens n’ont pu aller voter faute aux falsifications diverses du HVM, ils n’ont rien fait.
    Il est grand temps de se réveiller, nous avons fait notre boulot en 1991 !
    Faites le vôtre, faites partir le HVM et plus de MAPOU-R/MAPOU-R2/MAPOUR-3

    Malheureusement, la classe politique gasy actuelle est nulle (vous direz partout !) mais encore plus celle gasy/gasy, il n’y a quasiment que des poritra, quand on a 96 partis politiques qui sont prêts à changer de veste du jour au lendemain, en fonction des mallettes ca fait pas sérieux.
    L’art de la palinodie est le sport national, aucun parti politique ne survient à son créateur, il n’y a quasiment pas d’idéologie (conservateur, libéral, progressiste), on passe d’un extrême à l’autre (le MFM, l’AREMA…).

    On demande à la « société civile » de ne pas avoir d’opinion, mais c’est justement son rôle dans une vraie démocratie de pointer là ou ca ne fonctionne pas.

    En vous suivant, il suffirait de prendre un jeune, 3 ou 4 lieutenants d’un Mapar (1,2,3) contre Maihol et bonjour la démocratie ?

    Il faudra donc bouger pour que le scénario des dernières présidentielles ne revienne : i.e éviter le retour de Hery et pour cela il faudrait quitter MT et facedebook et aller réclamer les droits dans la rue ! « 


    Sinon la source est ici
    https://www.franceinter.fr/economie/depuis-les-panama-papers-une-prise-de-conscience-et-c-est-tout

    J’ai déjà cité, mais votre soif de répondre, vous a empêché d’y voir clair….
    Si vous n’êtes pas content de leur façon d’écrire, bah, écrivez-leur !

  • 10 avril à 18:29 | papangue (#9623)

    erratum

    vous vous dites aimer bien les malgaches, mais quand ils sont attaqués, votre vrai visage apparaît.

    • 10 avril à 18:43 | Stomato (#3476) répond à papangue

      Je me demande ce que vous avez fumé cet après midi... ?

      Vos posts précédents étaient lisibles... Allez vite cuver.

Publicité



Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 146