Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 3 décembre 2020
Antananarivo | 10h46
 

Politique

Pety Rakotoniaina

Pour une alliance pour la paix et la refondation nationale

jeudi 17 octobre 2013 | Haingo

Le président du parti Tambatra, également président de la Délégation spéciale de l’ex chef lieu de province de Fianarantsoa, Pety Rakotoniaina, appelle une réunion de deux jours à partir de ce jeudi 17 octobre, entre les membres d’associations et de partis politiques qui partagent les points de vue du Tambatra, afin de créer l’alliance pour la paix et pour la refondation du pays.

Pety Rakotoniaina a fait une déclaration de contestation de la tenue des élections ce mercredi 16 octobre à Anosy. Il a interpellé tous les citoyens Malagasy et les tenants du pouvoir. Pety Rakotoniaina leur demande ce que signifient des élections qui ignorent la réconciliation et sans que la constitution de la 4e République ait été appliquée ? À son avis, tout cela signifie la continuité de l’administration du pays par une minorité qui profite des richesses nationales, à savoir les pierres précieuses, les bois précieux, l’ilménite, le pétrole…

Organiser ces élections et participer à ces élections veulent également dire, selon toujours Pety Rakotoniaina, qu’il y a une complicité entre les colonisateurs et les organisateurs ainsi que ceux qui acceptent de participer à ces élections. Et de continuer qu’il s’agit aussi de démanteler le mouvement populaire qui a provoqué des pertes matérielles énormes et des morts d’hommes. Pety Rakotoniaina explique que la participation à ces élections veut dire l’acceptation de la continuité de cette structure qui est animée par des personnes désignées à la tête des communes et des régions. Cette dite structure qui encourage l’impunité et la mainmise sur la justice et la mise aux enchères de la patrie.

Il a fallu quatre (4) ans de pouvoir et d’exercice de pouvoir dans plusieurs structures de ce pouvoir de transition, pour que Pety Rakotoniaina et bien d’autres politiciens constatent la dérive et le non sens de cette transition ou de ce qu’en ont fait les gouvernants. L’association Fiverenana An-Doharano, Laza Razafiarison et le parti Avotra Ho an’ny Firenena, et la mouvance Zafy doivent se demander où était-il Pety Rakotoniaina à l’époque ?

17 commentaires

Vos commentaires

  • 17 octobre 2013 à 08:47 | blues_manga (#7764)

    Participer à l’election aussi veut dire qu’il faut arreter et terminer la transition auquel Pety et Ialy Rakotoniaina sont membres depuis 2009. Alors citoyens, nous allons participer aux elections.

    • 17 octobre 2013 à 15:58 | Bena (#2721) répond à blues_manga

      reconnaissons que pety est un patriote. à ce qui titre il a le sens du martyrisme (si le mot existe) au même titre que monja jaona. mais quand la soupe est assez bonne à son goût, il sait se taire.

    • 18 octobre 2013 à 07:07 | Betsileo (#5888) répond à blues_manga

      hé hé !!!C’est qui B asile ??En voila une question qu’elle est bonne !!!!Sans deconner,c’est le mec qui passe sa vie a squatter les forums par des idées de reac.Ce mec là a toujours eu des idées subjectives et dénuées de bon sens.En plus,il se croit bon commentateur.Voilà une personne qui a des idees sur tout mais surtout des idées,mais ce qu’il ne sait pas c’est que ce sont des idées de chiottes.

  • 17 octobre 2013 à 09:18 | RAMBO (#7290)

    A quelques jours des élections, chacun cherche par tous les moyens à faire parler de lui. Pety est en décalage total avec la réalité.!

    • 17 octobre 2013 à 10:25 | DIPLOMAT (#846) répond à RAMBO

      Et non bien au contraire ! Il est intelligent et il a COMPRIS que le vent a tourné.
      Il a compris que c’est le tandem Robinson / Rav8 qui remportera les élections.
      Il subodore donc que Rav8 à la primature équivaudra pour lui à rendre des comptes, donc un retour à la case prison.
      Il devient donc urgent pour lui qu’un "pardon" générale qui tirerait un trait sur ses actes passées soit promulgué, avant toute élection.

    • 17 octobre 2013 à 11:44 | olivier (#7062) répond à DIPLOMAT

      Evidemment..

      Elle a bon dos la réconciliation des voyous/voleurs/populistes..

      Quand aurons nous des journalistes courageux capables d’étaler les casseroles...ou plutôt les couscoussiers de PETY au grand jour ?

      Voleur de terrain
      Voleur de bœufs
      Trafiquants de Pierres
      etc..

      Une Honte que des Types pareils puissent encore exercer des mandats..

      OR

    • 18 octobre 2013 à 10:24 | sainte-marie (#7601) répond à olivier

      Ne pas oublier voleur de riz avec son ami Voninahitsy. Pour mémoire :

      http://www.madagascar-tribune.com/Pety-Rakotoniaina-devient,12624.html

  • 17 octobre 2013 à 11:27 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111)

    - A sept (-07-) jours du premier tour de l’élection présidentielle de 2013 :
    - Les CHEFS FOKONTANY bloquent la distribution des cartes électorales.
    - Ils exigent le règlement de leurs indemnités impayées depuis plusieurs mois,==AVANT==,de s’atteler à la tâche de distribution de ces cartes.
    - Quel retard flagrant,quant à la distibution ,par la ceni-t,des cartes électorales auprès de leurs titulaires,dans tout le "TERRITOIRE NATIONAL".
    ==ME SUIS-JE TROMPE D’AVOIR DIT/CRIE :"que c’est la plus grosse erreur commise par les Malgaches, de l’événement de 2009,c’est de confier les élections nationales à cette organisation ceni-t"==
    Basile RAMAHEFARISOA-1943
    b.ramahefarisoa@gmail.com

    • 17 octobre 2013 à 18:22 | RAMAHEFARISOA Basile (#6111) répond à RAMAHEFARISOA Basile

      ==UNE REUNION D’URGENCE==
      Une réunion d’urgence dirigée par le Premier Ministre Omer Beriziky et à laquelle vont prendre part :
      - les responsables de la ceni-t dirigés par B.A,
      - quelques Membres du Gouvernement (- Ministère de l’Intérieur,Ministère des Finances et du Budget et Ministère de la Décentralisation-)
      - ainsi que les représentants de l’Union Européenne et des Nations-Unies
      A LIEU CET APRES-MIDI du 17 Octobre 2013,au Palais de Mahazoarivo.
      Il s’agit de rechercher des solutions pour faire face à certaines lacunes du "Processus Electoral" dont :
      - le retard de la distribution des cartes électorales,
      - l’insuffisance voir,même,l’absence de sensibilisation sur l’utilisation du bulletin -unique (-BU-),à quelques jours du Premier tour de l’élection Présidentielle du 25 Otobre 2013.

  • 17 octobre 2013 à 12:21 | tsimahafotsy (#6734)

    Cherchez l’erreur !
    Qui sont les gens à réclamer à cor et à cri une réconciliation et une amnistie générale ?

    • 17 octobre 2013 à 14:59 | leclercq (#4410) répond à tsimahafotsy

      Bonjour
      Si comme moi , vous avez trouvé l’erreur en la personne de basile , TAPEZ 1 , pour confirmer PATEZ 2, merci de votre participation !!!!
      Bonne journée à tous
      BAKOLY

    • 17 octobre 2013 à 17:28 | tsimahafotsy (#6734) répond à leclercq

      C’est qui b. asile ?

    • 18 octobre 2013 à 11:29 | Stomato (#3476) répond à tsimahafotsy

      Où vas-tu Basile sur ton blanc cheval perché ?
      Je vais à la ville le vendre au marché
      Ton cheval claudique mais vois-tu pour t’obliger
      Contre une vache magnifique je peux l’échanger

      Refrain :
      Sitôt dit sitôt fait bonne affaire se dit Basile
      Sitôt fait sitôt dit Basile est un dégourdi.

      Où vas-tu Basile avec cette vache à lait ?
      Je vais à la ville la vendre au marché
      Ta vache à la fièvre la vendre est bien compliqué
      Contre ma plus belle chèvre veux-tu la troquer.
      au Refrain

      Où vas-tu Basile de ta bique accompagné ?
      Je vais à la ville la vendre au marché
      Ce n’est pas facile car elle a le dos tordu
      A la place, prends Basile ce chapon dodu
      au Refrain

      Où vas-tu Basile avec ce petit poulet ?
      Je vais à la ville le vendre au marché
      C’est un vrai squelette jamais tu ne le vendras
      Pour ce bouquet de violettes tiens, laisses-le moi.
      au Refrain

      Où vas-tu Basile avec ce bouquet joli ?
      Je vais à la ville Mad’moiselle Lili...
      La ville est lointaine donne-moi plutôt ces fleurs
      En échange pour ta peine tu auras mon cœur

      Refrain :
      Sitôt dit sitôt fait que je t’aime dit Basile
      Sitôt fait sitôt dit c’est ainsi qu’on se marie !

      Dans toute la ville ce mariage fit tant de bruit
      Qu’on nomma Basile Roi des dégourdis
      De toute cette histoire la morale est celle-ci
      Que celui qu’on croyait prendre n’est pas toujours pris.....

    • 18 octobre 2013 à 13:40 | tsimahafotsy (#6734) répond à Stomato

      C’est une ode à la gloire d’un fou ?

  • 17 octobre 2013 à 13:05 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,
    Je veux bien vous partager les raison de mon choix, et je le dis haut et fort, moi, je refuse d’aller voter le 25 octobre prochain.
    Le principe qui dicte mon choix est simple : j’ai voté le non lors du referendum pour la constitution de la quatrième république et j’irai jusqu’au bout de ma logique en refusant de voter un Président de la République sous cette constitution batarde qui ne vise qu’à assouvir le soif de pouvoir d’une personne.
    Cette élection présidentielle n’est ni plus ni moins qu’un prolongement de la bataille par personnes interposées entre Mr Ravalomanana Marc et Mr Rajoelina, et les restes ne sont présents dans l’arène que pour tester leur popularité, ou leur impopularité, c’est selon, et se positionner dans le but d’un hypothétique partage de pouvoir.
    J’aimerai bien envisager l’avenir de mon pays en l’absence de l’interférence de ces deux sinistres personnages : l’un avait démissionné de sa responsabilité à un moment critique où le pays était au bord de ravins, l’autre a usurpé le pouvoir et poussé le pays dans les ravins, l’un avait renoncé volontairement au pouvoir en refusant de gérer une situation de crise, et l’autre a fait de son pouvoir un tremplin pour sa lutte en faveur de l’accaparement de richesse pour sa famille, tiens, j’ai failli dire lutte contra la pauvreté mais non, il n’est même pas pauvre au moment du début de ses crimes contre la nation, c’est à peine qu’il lui manque tout juste la capacité de gérer un pays.
    Cette décision de ne pas aller voter est confortée par les faits notoires qui suivent :
    • Cette élection a été et continue de l’être, préparé par des institutions et des personnes dépourvues de légitimité pour exercer leurs responsabilités : elles ont été désigné pour se faire par le truchement et selon les quatre volontés de Mr Simao avec la bénédiction des puissances prédatrices des richesses des pays africains
    • Les notions d’apaisement et de réconciliation nationale ont été perverties et converties à des vagues sans précédentes d’amnisties, la plupart au profit de ceux qui ont commis des fautes pénales punies par les lois en vigueur
    • Des personnes qui ont participé à l’œuvre de démolition du pays durant la transition se posent actuellement comme étant les alternatives plausibles pour mener le pays vers le chemin de la prospérité, et oui, comme si on propose à un malade de soigner sa maladie gastrique à l’aide de pesticides
    • Cette élection va raviver les divisions au sein de la société malagasy et rouvrira de manière profonde les cicatrices laissées par une incompréhension commune et partagée de l’histoire du pays depuis le 17 ème siècle, depuis la revendication de la grande île comme étant une possession française
    Alors quelle alternative proposerai-je à la place de cette élection de tous les dangers ?
    Il faudra revenir à la situation de 2009, et oui, il faudra avoir le courage de revenir en arrière et de sortir de ce ravin avant d’avancer, au lieu de rester dans le ravin tout en creusant encore pour s’y enterrer ; aussi, en sortant de ce ravin, il faudra avancer vers un chemin plus carrossable et plus favorable à la concorde sociale : au moment où l’ancien Président a failli à sa responsabilité en démissionnant du pouvoir.
    La HCC devra statuer de manière à appliquer la Constitution en vigueur à l’époque, d’ailleurs la communauté internationale a formellement indiqué, par le biais du caïd Chissano, qu’elle ne reconnait pas cette constitution de la quatrième République, alors pourquoi forcer le peuple malagasy à organiser sous cette constitution tant décriée une élection présidentielle ?
    SI dans l’impossibilité de l’application des termes de la constitution, le HCC devra désigner une personnalité intègre et au dessus de tout soupçon de partialité parmi les membres de la Cour Suprême pour diriger le pays dans un délai de 6 mois uniquement pour organiser une élection constitutionnelle pouvant refléter l’adhésion populaire vers une décentralisation effective du pouvoir et acheminer le pays vers une élection présidentielle.
    D’aucun pourront penser que cette alternative risque générer une république des juges, oui c’est une préoccupation légitime, mais au moins je préfère le pouvoir des juges plutôt que celui des malfrats comme le cas présent ; puisqu’on a déjà renié le CES 1, allons-y, ayons le courage de renier le CES 2 et les autres institutions qui nous ont été imposées de façon exogène.

    • 17 octobre 2013 à 19:49 | tsimahafotsy (#6734) répond à Vohitra

      Si vous voulez vraiment aller au bout de votre logique, c’est de manifester votre refus en votant BLANC. Plus le taux de participation sera fort mieux ce sera pour la suite des événements. Et plus il y aura de bulletins blancs, plus le message d’avertissement sera bien perçu par les tenants du pouvoir.
      L’abstention c’est un boulevard laissé aux mafieux pour continuer leurs crimes.

  • 17 octobre 2013 à 17:20 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Bonne chance et bon courage à tous ceux qui veulent aider Pety R. et consorts dans la défense de leurs biftecks.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS