Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 18 novembre 2019
Antananarivo | 08h31
 

Poliflash

Poliflash

jeudi 9 octobre 2008 | Eugène R., Manjaka Hery

- Tracts : Mamy Jô dégage sa responsabilité.

Mamy Jô dont le nom est souvent cité ces derniers temps pour être l’instigateur de ce qui couve actuellement à Ankatso, dégage sa responsabilité dans la distribution et l’affichage des tracts anti-régime dans le campus de l’université d’Antananarivo. « Je n’étais pas à Tana pendant que ces tracts ont été distribués et affichés sur les murs des établissements et des logements des étudiants », a tenu à préciser Mamy Jô. « Si je bouge, je n’ai pas besoin de faire parler les murs ou de m’exprimer à travers des tracts. Je prends tout de suite le micro et je dénonce », a fait comprendre hier depuis Fianarantsoa cet étudiant originaire de Farafangana. Lui qui a dénoncé que « des étudiants pro-régime sont en train de manipuler l’opinion universitaire pour jouer les pompiers ».

- AREMA : La rentrée des pro-Radidy

Pendant que l’Arema dirigé par Pierre Houlder est confronté à une crise de leadership sans solution, l’autre jugé pro-Ratsiraka dirigé par le Professeur en médecine Ange Andrianarisoa marque aujourd’hui sa rentrée. L’ancien président de l’Assemblée nationale et consort tiendront ce jour une conférence de presse. « C’est le comité directeur national de l’Arema constitué lors du congrès national de 1997 qui rencontrera la presse demain (aujourd’hui) », fait remarquer un proche du Pr Ange Andrianarisoa. Lui qui ajoute que l’Arema livrera ses points de vue sur les réalités politiques, économiques et sociales du pays.

- Jacques Sylla : Imperturbable malgré lui

En recevant une délégation des jeunes africains du programme-pilote de mobilité des jeunes et de formation en communication, multimédia et développement, le président de l’Assemblée Nationale est paru le visage très grave. Maître Jacques Sylla, calé voire coincé dans son fauteuil, n’a esquissé ni sourire ni aucun rictus. Composée de 7 jeunes, la délégation a rejoint le début de l’application ce programme-pilote à Antananarivo. Cette visite a pour objet de présenter au président de la chambre basse ce programme-pilote, avec sa raison d’être, et ses objectifs. Maître Jacques Sylla les a remerciés pour leur prise de responsabilité, et a affirmé son « souhait de voir les Malgaches bénéficier de ce programme ».

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS