Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 30 novembre 2020
Antananarivo | 09h01
 

Santé

Vaccinations contre le tétanos

Plus de 840 000 femmes, cibles d’une campagne

mardi 24 juillet 2007 | Volana R.

Dernier passage de la campagne de vaccination ! Les deux premiers passages de la campagne de vaccination antitétanique ont été conduits lors de la « Semaine de la santé de la mère et de l’enfant » (SSME), à Moramanga. Le lancement national a eu lieu, hier, à Vakinankaratra, dans le district d’Antsirabe II. Plus de 840 000 femmes, de 15 à 49 ans, en âge de procréer, seront les cibles de cette campagne, et ce dans 23 districts de Madagascar.

Au moins, deux injections avant l’accouchement

En fait, le vaccin prévient et la femme enceinte et son enfant du tétanos néonatal. Beaucoup de femmes malgaches ont encore recours aux tradi-praticiennes, pour plusieurs raisons. Entre autres, l’éloignement des centres de santé. Ou encore, l’ignorance des risques de grossesse. L’hygiène laisse à désirer, alors que les risques d’infection à l’accouchement représentent des conséquences quasi fatales pour la mère et le bébé. D’autant plus que plusieurs « renin-jaza » n’ont pas reçu de formation adéquate pour surveiller ou assurer un accouchement dans l’hygiène.

Des équipes communautaires ont sillonné les districts concernés pour préparer les femmes en âge de procréer. « Cela n’a pas été très facile, explique un médecin, surtout quand elles avancent que leurs mères n’avaient pas besoin de tel stratagème pour donner naissance à plus de quatre enfants par ménage ».

Une femme enceinte devrait se faire vacciner contre le tétanos au moins deux fois avant l’accouchement. Soit « une première injection à la première consultation prénatale, une deuxième un mois après. Mais, cinq injections pendant la grossesse suffisent à la protéger contre la maladie jusqu’à sa mort », ajoute le médecin.

Des moyens énormes

Administrer une dose de vaccin antitétanique à toutes les femmes en âge de procréer (F.A.P) et promouvoir l’hygiène à l’accouchement, tels sont les buts de cette opération. 1.067.200 doses de vaccins et seringues, 631 équipes fixes, 688 équipes avancées et 494 équipes mobiles sont mobilisées pour réaliser ce projet. À savoir 2324 agents de santé, 3751 mobilisateurs, 3751 fokontany et 122 radios locales.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS