Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 3 décembre 2022
Antananarivo | 22h33
 

Société

Trafic

Plus de 1 kg 300 g d’or saisi à Ivato, trois personnes interpellées

mercredi 15 juin | Mandimbisoa R.

Les tentatives de trafic des ressources minières du pays sont loin d’être éradiquées. Hier, les agents de la douane auprès de l’aéroport international d’Ivato ont mis la main sur un total de 1 kg 310 grammes d’or que trois ressortissants étrangers ont tenté de faire sortir illégalement du pays. Les produits aurifères ont été saisis et les présumés auteurs de cette tentative de trafic interpellés.

L’un d’entre eux est un ressortissant indo-pakistanais qui a dissimulé 895 grammes dans son rectum. Les deux autres personnes sont des ressortissants chinois qui ont caché les 415 grammes restant dans leurs vêtements. Les fonctionnaires auraient également découvert des pierres précieuses dans les effets personnels de ces trois individus qui devaient prendre un vol à destination d’Addis Abeba, en Éthiopie.

Il y a quelques mois, les autorités ont annoncé renforcer les contrôles au niveau des aéroports pour limiter les risques de trafics de ressources minières, un scanner plus performant a été ainsi installé au niveau de l’aéroport d’Ivato. D’autres mesures de restrictions ont même été évoquées pour les voyageurs, mais elles ont été abandonnées très vite, à cause des polémiques qui en résultaient. Des sources concordantes indiquent que le ministère des Transports a dû mettre certaines conditions aux compagnies aériennes qui assurent la liaison avec les pays jusqu’ici connus comme étant les principales destinations des trafiquants d’or en provenance de Madagascar, comme les Comores, les Seychelles ou encore l’Afrique du Sud.

62 commentaires

Vos commentaires

  • 15 juin à 10:04 | Besorongola (#10635)

    PENDANT QUE LES RICHESSES NATIONALES SONT SORTIES RÉGULIÈREMENT ET ILLÉGALEMENT, LA FAILLITE GÉNÉRALISÉE EST À LA PORTE DU PAYS !

    Selon le Ministre des Transports Roland Ranjatoelina, la faillite d’Air Madagascar est le résultat d’un constat : La compagnie n’est pas solvable et personne ne voudra plus prêter de l’argent à cette compagnie ". Les dettes d’Air Madagascar s’élèvent à 80 millions de dollars.
    La situation à la Jirama est pire . Cette société d’Etat est criblée de dettes et redevable de plusieurs milliards d’Ar vis à vis des ses fournisseurs les opérateurs pétroliers qui ne veulent plus alourdir leurs arriérés Ainsi, il y est indiqué que « l’encours cumulé des dettes de la Jirama s’élève à 1 031 milliards d’ariary » c’est à dire .253 781 696,16 Dollars au 30 avril 2022.

    Selon 2424.mg, devant cette situation dramatique, la Jirama s’approvisionne auprès des stations-services dans quelques villes faute de moyens financiers et remet sur la table son projet d’importation directe de fuel

    Un client « grand compte » qui s’approvisionne sur le réseau de distribution classique. La Jirama admet avoir procédé à l’achat de carburant auprès de stations-services dans certains sites où elle opère. Pour le directeur général TOUJOURS par intérim de la société d’Etat, Rivo Radanielina, « tous les moyens sont à mobiliser MAIS PAS ENCORE MOBILISÉS (HO) , et toutes les solutions sont à prendre MAIS PAS ENCORE PRISES (HO) pour sécuriser l’exploitation et pour éviter les coupures ou les réduire au minimum, c’est actuellement une priorité », explique-t-il face à la presse ce mardi.

    Rivo Radanielina rassure que des longues discussions avec les opérateurs pétroliers et les gérants de stations-services avaient été menées pour gérer les quantités de carburants disponibles dans ces zones afin d’éviter que cet approvisionnement ne cause de pénurie. D’ailleurs, l’opération n’est pas globale mais seulement pour « quelques sites », précise-t-il.

    La Jirama négocie directement avec les compagnies pétrolières pour son approvisionnement en carburant normalement. Le prix du gazoil qui lui est livré diffère donc de celui affiché à la pompe pour les consommateurs. Faute de moyens financiers, toutefois, la société d’Etat confie avoir réduit de 30% la quantité des carburants qu’elle utilise. La raison est que le prix du gazoil qui lui était livré a doublé en espace d’un an ; pareil pour le fuel qui a accusé une hausse de 58%, détaille Rivo Radanielina. Or parallèlement les prix à la pompe sont administrés par l’Etat et sont restés inchangés jusqu’à ce jour. Acheter du gazoil auprès des stations-services coûte donc moins cher à la Jirama.

    N’étant pas en mesure d’honorer ses engagements de paiement envers ses livreurs , la Jirama a quand même été approvisionnée en carburant pendant plusieurs mois, grâce à la réquisition des compagnies pétrolières effectuée par le ministère de l’Energie et des hydrocarbures (MEH). Le MEH ne pourra cependant plus effectuer de réquisitions, contraignant la compagnie nationale d’économiser jusqu’à 40% de sa réserve en carburant.

    • 15 juin à 10:05 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      ... Le projet "Ho" d’importation directe de carburant par la Jirama se présente alors comme solution à mettre en œuvre MAIS PAS ENCORE MISE EN ŒUVRE (HO) , pour l’approvisionnement en fuel dans un premier temps. Rivo Radanielina confie avoir déjà reçu des offres de la part de traders et de producteurs. « Nous veillons à bien les évaluer. Les contraintes logistiques et la planification financière doivent être bien étudiées », a-t-il soutenu.

      Concernant l’utilisation du fuel lourd de Madagascar Oil, Rivo Radanielina explique que le test d’efficacité de ce produit a été déjà concluant. « Nous sommes prêts à travailler (HO) avec Madagascar Oil. La question est de savoir si cette compagnie est prête à travailler avec nous », lance-t-il. Les responsables de Madagascar Oil ont déjà expliqué de leur côté que les discussions entre les deux parties butent toujours sur deux points : les modalités de paiement pour la compagnie nationale de distribution d’eau et d’électricité d’un côté, et la clause de pénalité pour la compagnie pétrolière de l’autre.

    • 15 juin à 13:00 | vatolahy (#11348) répond à Besorongola

      Un boutiquier de village aurait mieux gérer la Jirama nationale que n’importe quel ministrable !

    • 16 juin à 09:06 | Ibalitakely (#9342) répond à Besorongola

      & actuellement l’on se demande si Air Madagascar devenu illégalement Madagascar Airlines (car non encore pourvu de CTE ou Certificat Technique d’Exploitation) puis de nouveau Air Madagascar selon Ranjatoelina, puisse survivre avec la hausse prochainement des carburants à savoir le prix du litre du jet A1 & de l’Avgas 100LL ??

  • 15 juin à 10:09 | Besorongola (#10635)

    3 À 6 H PAR JOUR ET MÊME PLUS DE DÉLESTAGE.
    LE MINISTRE DE L’ENERGIE DEMANDE QUELQUES MOIS AUX MALGACHES POUR RÉGLER LE PROBLÈME.! DE QUI SE MOQUE-T-ON ?

    Le ministre Andry Ramaroson demande aux abonnés de la Jirama de lui accorder « quelques mois » pour rétablir la situation de la Jirama à la normale

    Antananarivo, 13 Juin, 6h40 - Les coupures tournantes d’électricité ne seront pas résolues d’ici peu. « Je vous mentirais si je vous disais que le problème du délestage sera réglé d’ici une semaine », admet le ministre de l’Energie et des hydrocarbures (MEH) Andry Ramaroson. C’est "une tâche qui nécessitera du temps", reconnaît-il. Aussi, "je vous demande de m’accorder quelques mois pour rétablir ce qui ne marche pas" , lance-t-il dans une vidéo spéciale publiée sur la page Facebook du ministère en fin de semaine dernière.

    Les consommateurs doivent donc encore faire preuve de patience. La grogne est pourtant déjà montée d’un cran depuis le retour de la programmation du délestage tournant, notamment pour le Réseau interconnecté d’Antananarivo (RIA). Plusieurs quartiers se plaignent même que la durée de la coupure va au-delà de celle indiquée dans l’avis publié par la Jirama. C’est "un mécontentement qui est tout à fait compréhensible", tempère Andry Ramaroson qui se dit qu’"avant d’être ministre, je suis aussi abonné de la Jirama et je subis les délestages tout comme vous".

    Le ministre de l’Energie et des hydrocarbures explique alors que le problème de l’approvisionnement en électricité enregistré depuis des mois est surtout causé par le prix du carburant qui a doublé. « La charge supportée par la Jirama a augmenté. Cette société n’avait alors plus assez de moyens financiers pour les dépannages ou pour l’amélioration de ses services », a-t-il soutenu. Ainsi, trouve-t-il « normal » les services « médiocres » offerts par la compagnie nationale d’électricité.

    Ce membre du gouvernement reproche néanmoins le retard accusé par l’équipe dirigeante de la société d’Etat dans la prise de mesures d’anticipation face à ces problèmes mais également dans la mise en œuvre des décisions déjà convenues entre la Jirama et le MEH. "Mais ce ne sont pas tous les collaborateurs au sein de la Jirama qui sont à la traîne", rassure-t-il.

    Andry Ramaroson n’a par ailleurs pas manqué de soulever le problème de gestion de la Jirama. "La compagnie nationale ne doit plus être une société qui subit mais une société qui sait anticiper les problèmes qui se présentent. La Jirama doit donc être plus forte en matière de gestion", explique-t-il en soulignant que c’est seulement une fois que la Jirama aura fait ses preuves dans ce domaine qu’elle pourra espérer un appui financier de l’Etat. Étant une société appartenant à l’Etat, "la Jirama doit suivre la politique de l’Etat et non la volonté de ses employés", conclut-il.
    2424.mg

  • 15 juin à 10:09 | MALIBUC (#9345)

    Oh ! Méfiez vous si vous prenez l’avion à Ivato...
    Les douaniers fouillent votre intimité, en clair ils regardent si vous n’avez rien caché dans le rectum (le c.ul)
    Mdr

    • 15 juin à 10:24 | Besorongola (#10635) répond à MALIBUC

      Dissimulation "incorporée"
      La dissimulation « incorporée » concerne souvent des drogues d’une valeur marchande élevée (principalement l’héroïne ou la cocaïne) mais rarement des pierres précieuses et elle a pour but de passer en contrebande des produits illicites au-delà les frontières et au niveau d’autres zones de contrôle. Ils peuvent être placées dans des préservatifs ou dans des paquets fermés par plusieurs couches de polyéthylène ou de latex et parfois recouverts d’une couche externe de cire. Après que les passeurs de stupéfiants (" mules ") par exemple aient avalé plusieurs paquets, ils prennent généralement des médicaments pour ralentir le transit intestinal jusqu’à que les paquets puissent être récupérés. La quantité totale de drogue en cause représente une dose supra-létale. La rupture d’un ou plusieurs paquets est un risque, provoquant une intoxication et un surdosage brutal.

      Pour le cas de la drogue, les symptômes spécifiques dépendent du produit , mais les convulsions, la tachycardie, l’HTA et l’hyperthermie rebelles sont fréquentes avec la cocaïne. Le coma et la détresse respiratoire sont fréquents en cas de prise d’héroïne. Une occlusion intestinale ou un abcès hépatique et une péritonite sont également possibles.

      Camouflage de drogue par ingestion
      Le camouflage de drogue par ingestion est similaire au transport incorporé ; elle survient lorsque les sujets, en passe d’être appréhendés, avalent les paquets de drogue pour éviter la détection. Parfois, les paquets sont placés dans le rectum ou le vagin. Le camouflage de drogue par ingestion implique habituellement des quantités beaucoup plus faibles de drogue qu’avec le transport incorporé, mais la drogue est habituellement moins bien emballée, donc un surdosage est toujours une source de préoccupation.
      Pour le cas de ce voyageur malchanceux D’IVATO il a dû cacher l’or dans son froque et sa démarche devait correspondre à celle d’un hydrocèlé(grosses kouilles) qui se manifeste généralement par l’augmentation plus ou moins importante du volume d’une ou des deux bourses.L’hydrocele n’est le plus souvent pas douloureuse, mais sa présence peut être gênante et déformé la démarche du malade.

    • 15 juin à 10:26 | Besorongola (#10635) répond à MALIBUC

      Malibuc salut.
      Cela s’appelle du Q en or. 😀

  • 15 juin à 10:22 | Isandra (#7070)

    Après les équipement s et la formation des agents de douane à l’aéroport, la détermination et la volonté de ce régime pour lutter contre ce genre de trafic commencent à se faire sentir.

    A l’époque de Rajao, son fils qui est devenu entrepreneur d’or, et il l’a arrêté, une fois son papa a quitté le pouvoir. Etonnant ! Non. Avait il de faveur particulière pour écouler ses marchandises comme les marchandises de TIKO à son époque(sans taxes, ni impôts, encore moins, contrôle, etc).

    • 15 juin à 10:54 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Hier vous étiez aux abonnés absents, comme ces fonctionnaires qui ne sont pas dans leur bureau mais qui laissent juste leur veste pour montrer qu’ils sont présent c’est normal car c’était trop dur pour vous hier de défendre l’indéfendable . Vous êtes revenue car le thème d’aujourd’hui est un tout petit succès pour les douaniers...
      "Entrepreneur en Or" ??? kezoko ?? L’impunité en recrudescence actuellement, c’est le signe d’un pouvoir faible ou d’un pouvoir d’oligarches, C’est ce dernier qui correspond au profil du régime de MR Ho. Comme chez Putin, les amis sont libres comme le vent mais aucune pitié pour les adversaires. Que va faire MR Ho pour le cas de Madama Be ? Vous qui paraît-il travaillez avec elle à Ambohitsirohitra. Et les 73 kilos d’or d’Afrique du Sud où en est-il ? Affaire Mamy Rakotondrainibe, affaire Imbiki, affaire Raïssa, affaire Madama Be,affaire Andry Andriatongarivo.... Est ce qu’ils sont en prison ces gens là ? Non. C’est pire qu’au temps de Rajaonarimampianina ou de Ravalomanana.

      Hier Shalom a parlé d’une caissière de chez Carrefours en France qui devient conseillère de MR Ho après la ministre de 27 de chez AUCHAN La Défense. Pendant que vous, vous êtes toujours à Mt. Com.

    • 15 juin à 11:57 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      A qui appartient déjà le scanner à Ivato ?
      Où en est-on avec les affaires des 73Kgs d’or de décembre 2020 ? Et Imbika Herilaza on l’a démissionné et fait fuir pour étouffer l’affaire.
      Ravalomanana est à Madagascar, qu’est-ce-qui vous empêche de l’arrêter ? vous savez aussi où se trouve Rajao, allez-y si vous avez des c..illes.
      Ny mpandroba indray ireto no mba milaza azy ho masina hanafenana ny halatra ataony. Ravalomanana sy Rajao na ho samborinareo androany, tsy misy miraharaha fa ianareo tsy ho afa maina eto

    • 15 juin à 12:47 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Tu devrais faire gaffe à ton Q si tu prends l’avion à Ivato car les douanier vont le fouiller à fond !
      Tu sais surement ce que veut dire à fond ?
      Tu en ressortiras grandie ou plutôt grossie, ton Q va prendre de la valeur. hihihihi

    • 15 juin à 13:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Le bianco est très débordé actuellement à cause de l’abondance des dossiers impliquant les régimes précédents, notamment, HVM, de ce fait, il gère le dossier en fonction de son ancienneté, First on, first out, mais, non pas en fonction de la sensation.

  • 15 juin à 10:31 | Isandra (#7070)

    Il est possible aussi que le statut de certaines personnes qui favorisent ce genre de trafic et l’impunité :

    "Bonjour l’impunité ! Bienvenue au club des « protégés » ! Au club des impunis ! L’étanche parapluie du genre immunité ou statut particulier porte garant afin de mettre à l’abri contre toute tentative de poursuites de quelque nature que ce soit.

    La conférence nationale sur le foncier au CCI Ivato se terminait en demi-teinte. L’assise commençait par un grand éclat médiatique en raison d’un discours d’appoint du Chef de l’Etat lors de l’ouverture. En effet, le Président Rajoelina déclarait, haut et fort, qu’il fallait démanteler les réseaux mafieux qui infestent le secteur foncier. Des corrompus et des délinquants magouilleurs souillent en profondeur le patrimoine foncier à telle enseigne que des litiges récurrents émaillent les activités des services du Domaine et de la Topographie. Suite à cette intervention de choc du Chef de l’Etat, tous les espoirs étaient permis. Et la proclamation de la résolution finale, en grande pompe, consolide la nécessité d’exécuter l’ordre formel et solennel du Président de la République Rajoelina Andry Nirina. Soit dit en passant que d’autres réseaux mafieux doivent être écrasés totalement. Exemple, le réseau de trafiquants de ressources naturelles endémiques (du sous-sol, en faune et flore) du pays. Il est impensable et impossible de quantifier les manques à gagner de tout le pays.

    La conférence d’Ivato sur le foncier a été quelque peu ombragée par la requête des agents du foncier d’obtenir un statut particulier. Un geste mal à propos qui a dû certainement mettre dans l’embarras les deux membres du Gouvernement ayant honoré de leur présence la cérémonie de clôture.

    En quoi consiste le fait d’avoir un statut particulier ? En gros, on n’est plus soumis au régime du statut général des fonctionnaires. On est en dehors des obligations et des contraintes valables pour le commun des mortels des agents de l’Etat. On a un statut particulier. Un droit particulier allant d’une grille indiciaire particulière aux divers avantages particuliers. Entre autres, toute poursuite judiciaire ou policière est soumise au préalable à l’avis exprès des autorités compétentes faisant partie du corps. A titre d’exemple, on ne peut pas poursuivre directement un soldat de l’Armée, un gendarme et un agent de Police ayant commis un délit sans avoir eu, au préalable, l’accord de leurs commandements du fait qu’ils sont régis et protégés par un statut particulier. De même pour un agent de la Douane ! Inutile de rappeler de l’immunité parlementaire qui, au fait, épargne tout député et sénateur à toute poursuite. Et à en croire à un quotidien, le maire jouirait aussi de l’immunité ! Sans parler, des membres du Gouvernement anciens ou en pleine fonction dont la mise en accusation, suite aux délits supposés commis, est soumise à un long processus difficile et inaccessible. Bonjour l’impunité !

    Quelle contradiction ! Tous les postes ouvertement exposés aux tentations de corruption et à l’accès aux grandes délinquances financières sont « protégés » par un statut particulier. On n’est pas sans savoir du réflexe corporatiste.

    Qu’est-ce qu’on veut dans ce pays ? A ce rythme, l’impunité aura encore de beaux jours devant elle."

    • 15 juin à 10:57 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Le president du Au club des impunis c’est Mr Ho lui-même. Mr Ho ressemble à un loup qui crie "au loup".

    • 15 juin à 11:11 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Le Président est loin d’être impuni, parce que le peuple est là pour le sanctionner s’il se comporte mal, Rajao en sait quelque chose avec la grande claque de 8% (nipitika tonga tany Canada mihitsy) qu’un Président sortant n’a jaamis eu dans l’histoire de la république.

    • 15 juin à 11:50 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      À part ceux qui reçoivent les habits en orange, pour accueillir Mr Ho, citez nous quelques exemples de catégorie socio-professionnelles qui soutiennent encore ce régime ? Le constat est amer partout non seulement chez les ménages qui n’ont ni eau ni électricité mais aussi des travailleurs pour le compte de l’Etat qui ne reçoivent plus leurs salaires. Avec tout ça Mr devrait battre Hery Rajaonarimampianina votre modèle.

    • 15 juin à 12:06 | citoyendumonde (#4292) répond à Isandra

      Eo ity no mitabataba eo, nasain’ny olona nipoitra anefa tsy mahasaky.

    • 15 juin à 12:10 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Battre en négatif les 8 % évidemment.

    • 15 juin à 12:24 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Le cas de Rajao nous constitue un avertissement, comme femme de Lot :
      - La tergiversation => Lasa mitsetra tena s’apitoyer.
      - L’entêtement, non attentif aux avertissements=> Felaka mampipitika any Canada.

      L’adoption de la motion d’empêchement, laquelle aurait dû lui constituer un grand avertissement pour changer son comportement et sa politique, mais, rien n’a fait.

    • 16 juin à 05:43 | umberto (#10893) répond à Isandra

      Même la délégation qui s’est rendue à Dubaï était exempte’ du contrôles ?

  • 15 juin à 10:42 | Shalom (#2831)

    Mais où en est la suite des 49kg et 73,5kg d’or ...
    Mais que fait ce pouvoir ?
    Et la demande d’extradition auprès de la justice RSA ?
    Rainilainga reste Rainilainga et en plus il traîne une queue dénommée Mr HO.

    Comme beaucoup le relève, ce pouvoir mobilise toutes les forces de l’ordre quand il s’agit d’empêcher les "mpanohitra" (mais quand ce pouvoir va-t-il officialiser l’opposition ?) de tenir des rassemblements mais quand il faut trouver les "tsy maty manota" qui volent, qui exploitent, qui répandent la corruption et qui appauvrissent le peuple et le pays, non ! il n’y a personne, tout reste sans suite.

    Les enlèvements des filles, cette histoire de 1,3kg d’or ... ce ne sont que des diversions pour que le peuple ne se posent pas des questions.

    Enfin, voyez-vous la folie de Rainilainga alias Mr HO ? Il y aura une fête prévue pour INAUGURER LE DEBUT DES TRAVAUX su la RN13 et avec des prospectus et affiches partout dans la ville de Faradofay.
    Pourtant, pourtant, pourtant ... Et on débutera les travaux avec quel argent ? Parce qu’aucun déblocage de fond n’est encore prévu.
    Déplacement d’un régiment d’officiels de pacotille en avion privée et juste à quelques km de là : VIVE LE KERE !

    Du Raililainga alias Mr HO pur et dur ! "Ampireveo ny vahoaka"

    • 15 juin à 11:50 | kartell (#8302) répond à Shalom

      @ Shalom,

      Vous avez raison de souligner que ce 1,3 kilo d’or, saisi avec beaucoup de flair, si l’on peut oser, n’est qu’un amuse-gueule, face aux deux autres affaires qui restent désespérément en pourrissement..
      Il est clair que ce trafic par vol régulier va connaître une mise en sourdine, le temps en tous cas que la fièvre douanière finisse par retomber tout en privilégiant d’autres moyens : le jet privé voir la filière nautique..
      Ces petites quantités saisies démontrent aussi que les commanditaires tentent d’autres échappatoires en évitant de forcer la dose, préférant voir si changer de méthode pourrait être payante …
      De toute évidence, ce trafic de l’or démontre à quel point, les commanditaires ne font plus confiance à un système de société endémique, sclérosé et peu prometteur d’avenir, tout en privilégiant le coût que coût afin d’en extraire leurs capitaux, soumis aux pires dévaluations liées en particulier à la corruption sur zone..
      Mais, cette saisie offre au pouvoir sur un plateau d’argent, tout l’écho souhaitable qu’il escomptait donner à ses intentions pieuses de lutter contre ce trafic..
      L’opération de com atteint, ici, son but, essentiel, en démontrant que sa propagenda porte ses premiers fruits lui permettant ainsi de glaner quelques précieux points en affirmant que lorsque l’on veut, on peut !…
      Reste, néanmoins, ce sentiment de demi-teinte qu’à trop médiatisé un tel événement, ce pouvoir pratique une diversion habile avec beaucoup de discernement et d’habilité, celle qui permettrait de laisser croire qu’une page est tournée alors qu’elle n’est que simplement survolée !..
      Car, qu’on ne s’y trompe pas, la production aurifère continue son bonhomme de chemin sans que nous ne voyons les réserves de la banque nationale progresser, il est donc éviter que cette production clandestine profite à certains, qui, plus ou moins proches du pouvoir ou de ses ayants-droits, ont trouvé la bonne porte de sortie !..
      Visiblement, aujourd’hui, il s’agit d’un grossier trompe-l’œil en jetant un os au chien affamé qui réjouit les médias et le pouvoir et rien d’autre et si : les caissières !..

    • 15 juin à 12:43 | Shalom (#2831) répond à Shalom

      @ 15 juin à 11:50 | kartell (#8302) :

      J’apprécie beaucoup votre point d’analyse :


      "De toute évidence, ce trafic de l’or démontre à quel point, les commanditaires ne font plus confiance à un système de société endémique, sclérosé et peu prometteur d’avenir, ...

      Mais, cette saisie offre au pouvoir sur un plateau d’argent, tout l’écho souhaitable qu’il escomptait donner à ses intentions pieuses de lutter contre ce trafic.."


      Et le gros problème est que c’est toujours la même technique appliquée par ce pouvoir.
      Voyons la réaction de la "petite main" ce matin sur ce site pour en donner éloge.
      En aucun moment, ces malfrats en bande bien organisée ne se doutent-ils pas que des simples citoyens voient, analysent et comprennent leur rocambolesque scénario masqué ?
      On voit bien leur visage à travers de leur masque et ce n’est pas un baladin de "petite main" qui va nous distraire pour ne pas comprendre ce qui se passe.

    • 15 juin à 14:51 | Yet another Rabe (#4812) répond à Shalom

      Bonjour Shalom,

      Vous avez dit :

      "Les enlèvements des filles, cette histoire de 1,3kg d’or ... ce ne sont que des diversions pour que le peuple ne se posent pas des questions."

      Je crois que vous êtes dans le vrai, d’ autant que pour les enlèvements, le scénario me semble galvaudé, on kidnappe une fille et on la relâche un peu droguée.

      On veut créer une psychose pour détourner l’esprit de la population des vrais problèmes du moment :

      - l’ inflation sur les PPN et surtout

      - la future hausse du prix des carburants qui sera suivie d’une spirale inflationniste infernale

      Et cette manipulation de la population passe par la création d’une psychose savamment dosée, qui ne va pas aux extrêmes dans son déroulé (meurtre).

      Ceci dans le but d’ éviter un vent de psychose populaire incontrôlable, mais une psychose que l’ on estime suffisante pour détourner les regards et aller voir ailleurs.

      Traiter le mal par le mal, en donnant l’idée d’une insécurité plus importante que l’ insécuritaire climat socio-économique, un climat explosif pour le pouvoir.

      Bref, montrer du doigt l’ arbre qui cache la forêt, en espérant que le Peuple est suffisamment idiot pour ne voir que l’arbre.

      Cordialement

  • 15 juin à 10:44 | Isandra (#7070)

    Tsy ny resaka fanaovana foto-drafitr’asa ihany no ifotoran’ity fitondrana ity.

    "Nahatratra 26 000 taonina ny vokatra voanjo tao amin’ny Faritra Menabe izay novolena tamin’ny velaran-tany 16 000 ha tamin’ity taona 2022 ity raha 12 000 taonina izany tamin’ny taona 2021. Nanatsara ny vokatra voanjo tao Menabe ny fahatsaran’ny rotsak’orana hoy ny Talem-paritry ny Fambolena sy ny Fiompiana Menabe, Andriamiarinera Serge.
    ▶️Tamin’ireo vokatra 26 000 taonina ireo dia ny distrikan’i Belo amoron’i Tsiribihina no nitana ny laharana voalohany satria nahatratra hatramin’ny 15 000 taonina ny vokatra azo tamin’ny velaran-tany 9 500 ha araka ny fampitam-baovao.
    ▶️Isan’ny tanjona ny hanohizana ny ezaka ka hijerena masomboly hafa ankoatra ny voanjo « Fleur Rose » izay tena vokatra ao Menabe sy ny hanitarana ny fambolena any amin’ny Distrikan’i Manja sy Mahabo. Nangataka ny hametrahana orinasa fanamboarana menaka ho an’ny Faritra Menabe kosa ireo tantsaha hisitrahana tombotsoa sy ho fampananana asa ny tanora."

    • 15 juin à 10:59 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Hihi hi.
      LA RERIVE DE L’ETAT DE MR HO.
      "TSY MISY FANJAKANA SAINGY MISY FANJAKAZAKÀNA"

      Le 29 mars dernier, pendant la commeration des événements de 1947, des gouverneurs ont fait la revue militaire et envisagent aussi de la faire à la fête nationale du 26 juin prochain. Selon Paolo Emilio Raholinarivo, président du syndicat national des administrateurs civils face à la presse. C’est un acte anticonstitutionnel car les gouverneurs sont nommés et ne sont pas les représentations légales de l’Etat dans les régions. Ce président du syndicat des Administrateurs Civils Symad précise que ce sont les préfets et les chefs de district qui sont les représentants légaux de l’Etat dans les régions. Il a interpellé directement le Premier ministre afin de mettre fin à cette pratique.

      Propos recueillis par 2424.mg :. Le syndicat national des administrateurs civils (Synad) demande à ses membres de rester politiquement neutres
      "Les administrateurs civils ne travaillent pas pour un parti politique mais pour le peuple". Les propos sont de Paolo Emilio Raholinarivo, président du syndicat national des administrateurs civils face à la presse ce lundi alors que le bureau national du Synad exhorte les membres du grand corps à n’arborer aucune couleur politique dans l’accomplissement de leurs tâches surtout à l’approche de l’éléction présidentielle.

      Les membres du Synad indiquent avoir des difficultés dans l’accomplissement de leur travail à cause des pressions politiques de la part du parti au pouvoir ou de l’opposition. "Nous sommes neutres", lance le président du Synad. "Nous n’obéissons qu’à la loi, à la constitution, au peuple, aux institutions de la République et à l’administration publique", ajoute-t-il. Une manière pour le Synad de dénoncer l’ingérence des partis politiques dans les affaires publiques. Paolo Raholinarivo dénonce par exemple l’ingérence de certains députés dans la nomination ou l’affectation d’agent de l’Etat.

      Afin de montrer cette neutralité, le Synad exhorte les représentants de l’Etat à autoriser toutes les manifestations politiques du parti au pouvoir et des opposants tant que celles-ci respectent les conditions prévus par la loi. "Ceux qui contreviennent à ces consignes ne seront plus des nôtres", prévient le Synad.

      Comme lors de sa dernière sortie médiatique, le Synad réclame, une fois de plus, plus de considération envers le corps des administrateurs civils. "Selon la loi (...) un administrateur civil doit au minimum occuper un poste d’un chef de service, ce n’est pourtant pas le cas actuellement", déplore le président du syndicat. Il a aussi dénoncé la précarité dans lequel vit de nombreux représentants de l’Etat notamment les chefs de district. " Certains d’entre eux vivent dans des poulaillers pourtant ils représentent le chef de l’Etat et le Premier ministre", poursuit-il.

      Le syndicat demande aussi la création de commissariat général, une autre representation de l’Etat différente de la préfecture et du district. Le poste n’existe pas actuellement et pourtant le principe de sa mise en place est édicté par la loi.

    • 15 juin à 12:06 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      DÉRIVE mais pas RERIVE évidemment !

  • 15 juin à 11:02 | Besorongola (#10635)

    FILAZÀNA AVY AMIN’NY HVM FRANTSA. FA TSY AVY AMIN’I BESORONGOLA.
    Source Facebook.
    🟦 RN13 - HANAOVANA FETY MANETRIKETRAKA AMIN’NY SABOTSY 18 JONA IZAO NY FANOMBOHANA NY LALANA RN13. FAMATSIAM-BOLA NOSONIAVIN’NY FITONDRANA HERY RAJAONARIMAMPIANINA NIARAKA TAMIN’NY BEI (BANQUE EUROPEENNE D’INVESTISSEMENT) TAMIN’NY NOVEMBRE 2017 NO NAHAFAHANA MANAO IZAO. MISAOTRA NY FILOHA TEO ALOHA HERY RAJAONARIMAMPIANINA VY NAHITANA SY ANGADY NANANANA.

    29 Novambra 2017 - Nanaovana ny sonia fifanarahana teo amin’i Madagasikara sy ny Vondrona Eropeanina nandritra ny fihaonana an-tampon’ny kaontinanta Afrikanina sy Eropeanina (Sommet UE - UA) tany Abidjan Côte d’Ivoire.
    Ho mariky ny fahatokisan’ny sehatra iraisam-pirenena ny fitondram-panjakana Malagasy tarihin’ny Filoha Hery Rajaonarimampianina sy ho fanampiana ireo vahoaka Malagasy ho fihatsaram-piainan’izy ireo sy ho fanamaivanana ny andavanandrony dia nisy ny vola mitentina 235 tapitrisa Euro natolotry ny Vondrona Eropeanina sy ny Banky Eropeanina ho amin’ny famatsiam-bola ho an’i Madagasikara. Natao hanamboarana ny lalam-pirenena faha 13 sy lalam-pirenena faha 6 mampitohy an’Ambanja sy Diego ity famatsiam-bola ity. Misy ampahany amin’ity vola ity avy amin’ny Vondrona Eropeanina izay fanomezana fa ny ampahany kosa avy amin’ny Banky Eropeanina ho amin’ny famatsiam-bola natao haverina.

    https://www.facebook.com/100006759450490/posts/pfbid02YRF1GfUPGRwNPZ5R4Pn1CAk15S8EgqpfyqLUtHQMaBpYLeuATcTdxhJWdqmjh2wkl/?sfnsn=mo

    • 15 juin à 12:33 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      Tokony hilaza koa ny HVM fa tsy i Ravalo no nanomboka ny dossier fangatahana ny fanafoanana ny trosa tamin’ny 2001-2005, ka na hatonga an’i Madagasikara nahafeno fepetra tao amin’ny IPPTE fa i Ratsiraka sy Tantely R. Kanefa i Ravalo no mihambo ankehitriny fa kapoakany.

      Nandritran’ny 2002-2007, dia ilay DCPE narafitr’i Tantely no nampiasainy. Taty amin’ny 2007 izy vao nandrafitra ny MAP.

  • 15 juin à 11:03 | Isandra (#7070)

    Mr HO frappe fort, Hovita amin’izay ity lalana ity. Mahay mampirevy vahoaka marina.

    Tout est réuni pour que cette route soit réhabilitée, le financement, l’entreprise, Colas, dont la qualité et la sériosité des prestations n’ont plus à démontrer.

    "Fin du calvaire ! D’ici quelques mois, le mauvais état de la RN13 fera partie du passé. Le Président Andry Rajoelina procèdera au lancement officiel des travaux de réhabilitation de cet axe routier qui a longtemps fait souffrir la population du Grand Sud et les autres usagers issus des Régions qui doivent emprunter cette route.

    « Je suis lié par un pacte avec la population du Sud et il n’y a pas de place pour la déloyauté. Nous allons désormais concrétiser les promesses », a déclaré le Président de la République dans un message publié sur les réseaux sociaux hier. Une manière pour le Chef de l’Etat de souligner qu’il tient et honore ses engagements. Il a également annoncé son prochain déplacement dans le Sud à partir de vendredi afin de donner le coup d’envoi des travaux de réfection de cette route nationale. Ces ouvrages font partie des promesses du Président à l’endroit de la population locale et dont la concrétisation mettra fin au cauchemar de cette dernière. D’ailleurs, le Président avait même affirmé qu’il « ne fera plus de la politique », si jamais les travaux sur la RN13 ne débutent pas avant la fin de son mandat.

    Pour sa première journée de visite, ce vendredi, le Chef de l’Etat sera à Ambovombe et enchaînera à Taolagnaro, dans la journée de samedi. A plusieurs reprises, le Président n’avait cessé de réitérer que les ouvrages routiers revêtent une importance capitale dans le processus de développement. Il y a près d’un mois, l’Union européenne a donné son feu vert pour les travaux de réhabilitation de la RN13, à travers l’avis de non objection émis par la Banque européenne d’investissement (BEI). A noter que la réfection du tronçon de la RN13 reliant Ihosy et Betroka sera financée par les fonds propres de l’Etat malagasy."

    • 15 juin à 11:56 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      Merci pour le Mr Ho. Enfin vous êtes convaincue.
      RN 13.
      LA VÉRITÉ AU GRAND JOUR !
      LA BANQUE EUROPÉENNE D’INVESTISSEMENT (BEI) A SIGNÉ AVEC RAJAONARIMAMPIANINA EN 2017 UN ACCORD DE FINANCEMENT DE 235 MILLIONS D’EUROS POUR LES TRAVAUX DE RÉPARATION DE LA RN13.

      Quand il est arrivé au pouvoir en 2019, Mr Ho a hérité d’un dossier de financement signé depuis 2017 pour la RN 13. C’est la raison pour laquelle il a osé dire que le financement est déjà prêt et si RN13 ne sera pas réhabilitée il ne ferait plus la politique.
      Les travaux de réparation de la route nationale n°13 vont pouvoir commencer.??

      🔹 En adéquation avec les procédures internes de la Banque européenne d’investissement (BEI), les avis de non-objections nécessaires pour l’avancement de la supervision des travaux de la RN13 entre le port de Taolagnaro (Fort Dauphin) et Ambovombe ont été émis, et le prochain décaissement des fonds est en cours de préparation avec l’Agence Routière, annonce-t-on.

      🔹 La BEI soutient la modernisation de deux tronçons de routes nationales, à savoir la RN6 entre le port d’Antsiranana (Diégo Suarez) et Ambanja et la RN13 entre le port de Tolagnaro (Fort Dauphin) et Ambovombe, dans la cadre du projet Modernisation Réseau Routier. L’accord de financement, d’un montant de 235 millions d’euros, dont 120 millions d’euros à titre de prêt de la BEI et 115 millions en don non-remboursable de l’Union européenne, avait été signé en 2017.

      🔹 Depuis 2015, la Banque européenne d’investissement a prêté 470 millions d’euros à l’appui d’investissements de long terme à Madagascar.
      https://actu.orange.mg/

    • 15 juin à 12:05 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      La route nationale 13 est une route de l’impossible de 493 km, allant d’Ihosy à Tolagnaro. Il traverse les régions d’Ihorombe, Androy et Anosy. Il est complètement non pavé entre Ihosy et Ambovombe, pavé mais en mauvais état entre Ambovombe et Tolagnaro.
      On se donne rendez-vous (Hifanamby selon Rajaonarimampianina) si cette RN 13 sera COMPLÈTEMENT RÉHABILITÉE, 20 OU 100 KM SUR 500 devraient pousser Mr Ho à arrêter la politique.

    • 15 juin à 12:36 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Merci Rajao de n’avoir rien fait, après cette signature, qui a été remise en cause, même appel d’offre.

    • 15 juin à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Besorongola,

      Rajao a pensé que la signature suffit, la route se réhabilite miraculeusement toute seule.

    • 15 juin à 13:04 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      "15 juin à 12:48 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
      Besorongola,
      Rajao a pensé que la signature suffit, la route se réhabilite miraculeusement toute seule."


      Ny olona manoratra toa izao dia mampiseho ny tsy fahaizany sy ny tsy fahampian-tsolaitra ka faly mamafy lainga toa an-dRainilainga fotsiny mba atao sy hieverana fa handrey lahatra.
      F’angaha izy ity rehefa vita sonia ny fifanarahana momba ny ara-bola dia avy dia omen’ny mapamatsy ?
      Miandry an-taonany maro vao omeny anao ny vola fa tsy omena faha-tany toa ny an-dRainilainga sy ny vatsy tsinjony (ary nankaiza tokoa ny tohin’io vatsy io re olona fa toa tsy hita popoka e !).

      Mandehana aloha miverina any an-tsekoly fa manala-baraka tena eto fotsiny.

    • 15 juin à 13:40 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Déserteur miseho mahay kanefa CQFD, raha tsy hoe misy beug angamba ao amin’ny ati-doha ao.

      Ny an-dRajao fitavozavozana.

      Ireto izao tamin’ny 2019 ny signature, amin’izao isika miteny izao efa hovita :

      http://www.mefb.gov.mg/page_personnalisee/index/news/279

      RN 10 : fanaovan-tsonia, avril 2022, ny asa efa hanomboka sahady alohan’ny faran’ny taona 2022 :
      - https://www.temoignages.re/international/madagascar-grande-ile/madagascar-400-millions-de-dollars-de-la-banque-mondiale-pour-desenclaver-le-sud-et-le-nord-ouest,103851

      https://www.madagascar-tribune.com/Les-travaux-de-construction-de-la-RN10-vont-debuter-cette-annee.html

    • 15 juin à 15:51 | Shalom (#2831) répond à Isandra

      Asa ny ati-dohany angamba no misy "bug" : ampidirintsika ao amin’ireo lisitra mahazatra ireo, datin’ny androany.


      15 juin à 13:40 | Isandra (#7070)

      ... amin’izao isika miteny izao efa HOvita :
      ... HAnomboka sahady alohan’ny ...

  • 15 juin à 12:56 | Shalom (#2831)

    Resak’hetotra avokoa izao tatatataina tsy ankijanona izao.
    Tapahiko ny lohako raha hanomboka marina ny fanamboarana ity làlana ity.
    20km angaha dia izay no ho tokanana.
    Ny fiheveran’ireto rainilainga mianakavy ireto dia tsy misaina sy tsy afa-mandinika ny pokona rehetra, heveriny ho saina tain’omby toa azy mianakavy angamba ny dimbaka eto amin’ny tanàna.

    Mbola averiko eto foana ny hoe : rehefa nihinan-tay Ravalomanana dia hibosesika hihinana avokoa Rainilainga Mr HO sy ny forongony.
    Koa arak’izany : voahongana Ravalomanana dia ho voahongana ihany koa izany Rainilainga, ny fotoana no andrasana.

    "Homba anao izaho Fehiloha Mena e !"

    • 15 juin à 18:16 | Turping (#1235) répond à Shalom

      Home for sale ,
      Ny tena hetsika sisa no handrasana hampiova ny rehetra , raha tsy izany tantara mitohy foana io....

  • 15 juin à 13:48 | kartell (#8302)

  • 15 juin à 13:54 | dahalo (#8794)

    Isandra,
    C’est vraiment une marque de fabrique cette façon de prendre la gloire à la place des autres. C’est surtout le signe d’une incapacité à mettre en place quoi que ce soit. Toutes les routes à l’exception de la RN 44 sont des projets qui ont été initiés bien avant 2019 et aujourd’hui le PRM s’en sert pour essayer de redorer son image
    Je vous met au défi de me dire ou sont ces fameux 14 000 km de routes que ce pouvoir a réalisé, pour vous faciliter la tache , vous pourrez y énoncer les pavés et même les pistes en terre.

    A coté on fait semblent d’ignorer la hausse imminente du carburant qui est inévitable et qui sonnera le glas de la sérénité des malgaches. Cela aura pour conséquences des délestages qui vont aller en s’amplifiant et aussi des prix de PPN qui vont s’envoler.
    Et pourtant rajao vous a laissé des projets très intéressants comme sahofika, volobe, etc.... pour pallier à ce problème de la JIRAMA mais vous aviez préféré perdre votre temps à construire des futilités qui ne vous serviront à rien pour lutter contre cette inflation qui va venir incessamment.

  • 15 juin à 15:35 | Isandra (#7070)

    L’argent arrive, la confiance de bailleurs se solidifie

    Les veliranos se réalisent petit à petit.

    La signature de l’accord avec la banque mondiale a été effectuée, aujourd’hui pour le financement de projets eau potable pour tous, au montant de 220 Millions de $.

    • 15 juin à 15:58 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      200 millions un pipi d’oiseau par rapport à l’importance de la tache
      Sais tu que pour avoir l’eau il faut des pompes et pour faire tourner les pompes il faut de l’électricité ?
      Avec la Jiramaty KO, c’est pas aujourd’hui qu’on verra le bout du tunnel.

    • 15 juin à 18:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Malibuc,

      Là, encore, c’est oeil loin, pourtant, il a prétendu être récemment à Mada. Ici, c’est la débrouille Gasy.

      Ni à Soatanana, ni à Isorana , il n’y a d’électricité, mais, cela n’empêche pas l’existence de bornes fontaines< ;

    • 15 juin à 18:31 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      bornes fontaines qui marche, bien sur.

  • 15 juin à 16:07 | Besorongola (#10635)

    QUELQUES HÉRITAGES LÉGUÉS À MR Ho. PAR HERY RAJAONARIMAMPIANINA.

    RN9 Toliara-Analamisampy

    107 km de route réhabilitée et bitumée
    samedi 1er septembre 2018 | Arena R.
    Fin de calvaire pour les usagers de la RN9 reliant Toliara à l’Analamisampy. Le cauchemar dû à l’impraticabilité de cette route ayant entrainée l’isolement de la ville est terminé, car les 107 km de cette voie est actuellement réhabilitée et bitumée. La cérémonie d’inauguration a eu lieu vendredi en présence du chef de l’Etat malgache, Hery Rajaonarimampianina et les représentants des partenaires techniques et financiers ayant aidé l’Etat à réaliser ces travaux, comme la Banque africaine de développement.

    Madagascar se dote de la plus grande centrale solaire de l’Océan Indien
    lundi 25 juin 2018 | Ny Aina Rahaga
    A Ambatolampy, sur une surface de 33 hectares, 73 008 panneaux solaires composent la plus grande ferme photovoltaïque sur le sol malgache. Elle a été inaugurée samedi dernier par le Président Hery Rajaonarimampianina. Cette centrale solaire d’Ambohipihaonana dans le district d’Ambatolampy est la plus grande centrale photovoltaïque de la région Océan Indien. Avec une puissance de 20 Mégawatts, cette centrale solaire permettra de couvrir les besoins annuels en électricité de près de 50 000 ménages à Antananarivo et à Antsirabe. Elle permettra aussi de répondre à la demande croissante d’énergie liée au développement économique et industriel de la région de Vakinankaratra.
    Les aéroports Ravinala Ivato et Nosy Be que Mr Ho n’a pas osé inauguré.
    Les centrales hydroélectriques Sohafika, Volobe, Farantsana.
    Les Gares routières Fisandratana. Le Port de Toamasina.
    La nouvelle route de bypass, la Rocade Nord, l

    le Boulevard de l’Europe, le Village Voara. La nouvelle route reliant ANKORONDRANO Tsarasaotra Alarobia-Ivato....

    • 15 juin à 17:34 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      BESORONGOLA,

      Mitsetra tena sisa, nulle ne peut se prévaloir de sa propre turpitude(tergiversation), mitamatama.

    • 15 juin à 17:39 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      La transition aussi a laissé pas mal de miels pour le régime HVM, pourtant, ils n’avaient bénéficié aucune aide, ni financement :
      https://www.madagate.org/politique-madagascar/dossier/4204-rajaonarimampianina-inspecteur-des-travaux-finis-ingrat.html

    • 15 juin à 18:19 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      MINCE, J’AI OUBLIÉ LE BAZAR BE DE TOAMASINA.

      Isandra pouvez vous m’aider à citer d’autres héritages de la Transition de MR Ho et Mr Rajaonarimampianina laissés au président élu du peuple Hery Rajaonarimampianina s’il vous plaît. Kianja Maki ve, Hôpital manara-penitra ve Antsonjombe ve..? Hery était là aussi participant à toutes ces réalisations.

      La maquette du nouveau Bazar Be de Toamasina dévoilée le 6 octobre 2010 par le Président de la Transition déjà Mr Ho mais c’est Rajaonarimampianina qui l’a inauguré. 3 ans de tergivergence et Mr Ho n’arrive pas à terminé ce qu’il a projeté. Juste un petit marché de quartier.

      Et à Papi Zano, PAPIady angely et sans honte de dire "Non, il est interdit, pour un journaliste qui se respecte, de laisser passer ce genre de démonstration d’inintelligence totale, de mauvaise foi et de manque d’humilité d’un président élu qui a bien fini par écœurer la majorité des Malgaches."

      Je vais allusion, ici, à l’inauguration du Grand marché (Bazar Be) de la ville de Toamasina, le 20 juin 2014. Cela a déjà été relevé par le confrère Rolly Mercia, au micro de notre consœur Lalatiana Rakotondrazafy sur radio Free FM 104.2. Voici les extraits « extraordinaires » du discours de Monsieur le président élu par le peuple malgache :
      " tsara, zavatra tena tsara ! »

      La réponse du berger à la bergère ne tarde pas :
      « J’ose affirmer (répété deux fois) que je fais partie de ceux qui ont discuté de cette rénovation du Bazar Be avec le projet Ambatovy. Malgré le coût élevé des travaux (Ndrl : l’argent est donc sorti de sa poche alors ? Non Papi ! Mais c’est lui qui détient la bourse et sans sa signature même 1 ariary ne sort de la caisse de l’Etat. Il connaît ce qui est faisable. Il ne fait pas comme MR Ho qui a dit à Roland Ranjatoelina "j’ai donné 5 millions de dollars à Air Madagascar mais c’est dans un entonnoir. Mr Ho avait-il ces 5 000. 000 de dollars dans sa poche ? Et Rajaonarimampianina continue :" je me suis dit : pour que Toamasina ait quelque chose de beau, de très beau, rien n’est jamais trop cher ».

      Depuis 2010 année de l’annonce de MR Ho a mais 2014 c’est l’ancien président qui était à la manette pour cette réalisation quoiqu’on dise. /

    • 15 juin à 18:25 | Isandra (#7070) répond à Besorongola

      Besorongola,

      "Depuis 2010 année de l’annonce de MR Ho a mais 2014 c’est l’ancien président qui était à la manette pour cette réalisation quoiqu’on dise. /"

      Ce que j’essayais de vous faire comprendre dès le départ. Rajao a signé, Rajoelina réalise.

    • 15 juin à 19:14 | Besorongola (#10635) répond à Besorongola

      Isandra
      C’est l’inverse ! Mr Ho avait Hoé ( verbe hoer qui désigne une promesse non réalisable ou non tenue ).
      Hery a signé et réalisé et inaugurë. Mpitsetra SISA i Mr Ho sy Papi Zano tamin’izany. Mpampiasa ilay teny Mpitsetra aho mba HO azon’i Isandra tsara na dia tsy mazava amiko loatra aza ny dikany. Pour moi Mpitsetra c’est quelqu’un de compatissant. À moins que c’est un dialecte betsileo alors j’en conviens.

  • 15 juin à 16:17 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    HS quoique :

    https://www.actutana.com/depeche/tic-tac-dans-15-jours-plus-de-coca-cola/

    Dans un climat socio-économique putride, sans réel partenaire économique local crédible, et surtout avec une population ayant un pouvoir d’ achat réduit à une feuille de cigarette, quelle grande boîte internationale, une Institution comme Coca-Cola voudrait rester à Madagougou ?

    Cordialement

  • 15 juin à 17:04 | Yet another Rabe (#4812)

    Re-,

    2 questions pour les personnes bien informées :

    - Le Cabinet Rotshchild travaille t-il toujours pour le pouvoir madagougouesque ?

    - Et si oui, actuellement sur quel sujet ?

  • 15 juin à 17:20 | Isandra (#7070)

    Asa na inona no nataon,’i Le Naina fa dia tonga ny mpamatsy vola Japonais . Nisioka sa nan’inona ? Ny sasany mantsy toa figurant Allemands no nentiny tao, dia lazainy fa mpamatsy vola no lazainy fa sioka tokana dia mirongatra, kanefa mbola tsy naloto toy izany Tana.

    Alarobia 15 Jona 2022📆.
    Taorian’ny lanonana fifanaovan-tsonia teo amin’ny Banky Iraisam-pirenena sy ny Fanjakana Malagasy dia niroso tamin’ny lanonana fifanaovan-tsonia teo amin’ny Fanjakana Malagasy sy ny JICA ( Agence Japonaise de Coopération Internationale) avy hatrany.
    Tetikasa fanatsaràna ireo fitaovana entina hitantanana ireo fako eto Antananarivo mba hisitraka fahadiovana ny mponina ao aminy.
    Mahatratra 26,5 miliara ariary ity famatsiam-bola ity ka ny Minisitry ny Toekarena sy ny Fitantanam-bola Ramatoa RABARINIRINARISON Rindra Hasimbelo no nisolo tena an’i Madagasikara ary ny Mpisolo tena Maharitry ny JICA, Ramatoa TANAKA Kaori no nisolo tena ny Fanjana Japoney ary notronin’Andriamatoa Filoham-pirenena RAJOELINA Andry.
    Ankoatra izay dia nisy ihany koa famatsiam-bola tsy averina mitentina 21 miliara ariary natokana ho an’ny fandavahana lavadrano hampihenana ny voka-dratsin’ny hain-tany."

    • 15 juin à 18:14 | MALIBUC (#9345) répond à Isandra

      Isandra,
      Tout ça comme les 220 millions ne sont que des prêts qu’il va falloir rembourser.
      Les enfants, petits enfants et arrières petits enfants ne sont pas sorti de la mer.de.
      L’économie du pays est plombée encore pour plus de 70 ans.
      Alefa Prézida !

    • 15 juin à 18:39 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      J’ai déjà dit ici que jamais Mr Ho ne se laissera ravir son werawera (vedette). Où est Naina izay hampiasa ny fitaovana sa niala aina toa an’ny Madama Be ?.
      À l’instar de l’ancien ministre des Finances de 2009 à 2013 devenu président c’est toujours le ministre de l’argent (argentier) qui signe les accords de financement des réalisations quoiqu’on dise.

    • 15 juin à 18:45 | Besorongola (#10635) répond à Isandra

      Isandra.
      6 315 804,16 de Dollar américain pour ramasser les ordures à Antananarivo. Mitelin’-drora ery izao i Mr Ho mijery ireo mpanao sonia.

  • 15 juin à 18:26 | Turping (#1235)

    Une question qui taraude : Les quantités d’or saisies ou confisquées à l’extérieur , où sont-elles ?
    - Que compterait faire les autorités gasy ?
    - Y a t’il un audit nous démontrant que les trafics illicites qu’on dévoile quotidiennement sont des biens qui reviennent à la propriété de l’état malagasy dans le but d’améliorer le bien public et le renforcement des valeurs monétaires ?. Quand on parle de CORRUPTION ,cette affaire va finir sûrement en eau de boudin.
    Une question intéressante !

    • 15 juin à 18:50 | Yet another Rabe (#4812) répond à Turping

      Miharahaba Turping,

      Izao no hovalin’ ny Foza ho anao : "Ny fanontanianao dia azo raisina fa tsy mitombina." 😜

      Mankasitraka.

  • 16 juin à 00:34 | Rainingory (#11012)

    LA HONTE - AFA-BARAKA,

    La dame de la BM face à Domelina, au DG de la jiramaty, et un parterre de foza, a sorti 2 gifles :
    - ce matin en prenant ma douche, l’électricité a été coupée, heureusement que l’eau ne l’était pas, elle a dit, en rajoutant, les 200 M que je vais signer là, j’espère que cela servira à qq chose,
    - j’ai rencontré à Tana une dame qui bosse dure et qui paye son bidon jaune plus cher que n’importe qui dans cette salle et pourtant elle est très pauvre,
    - monsieur le DG, les 200 M ne seront pas gratuits pour vous !

    Real TV 15/6, à partir du point 12’ 16’’.

    https://www.facebook.com/RealTVcanal30UHF543.25MHz/videos/523656856172528/

    • 16 juin à 07:52 | Yet another Rabe (#4812) répond à Rainingory

      Bonjour Rainingory,

      Merci pour nous avoir rapporté cette information.

      Donc la représentante de la BM a eu une coupure d’ électricité, occasionnée par la JIRAMA à son domicile.

      Et la dame de la BM est même allée dans les quartiers de Tana, et connait le coût de revient de l’eau aux bornes fontaines, pour avoir discuté avec les petites gens.

      Ces personnes pauvres qui ne disposent pas l’eau courante chez elles.

      Je suis prêt à parier qu’ aucun des membres de ce parterre de Foza avec à sa tête SAR DJ Lapin Crétin, qui a assisté à la signature de l’ accord BM - JIRAMA ( État Madagougouesque), n’a jamais fait cette démarche de s’enquérir auprès des petites gens des bas quartiers du coût de la vie, ni certainement visité ces pauvres personnes hors périodes électorales.

      Le problème est que, ni les scrupules, ni la honte n’ ont jamais embarrassé les Foza et en particulier DJ Foza Suprême.

      La preuve en est le coup d’État de 2009 de ce dernier, si scrupules il en avait, il ne l’aurait jamais fait.

      Chez eux, la honte connait pas.

      Ce qui doit être dans leurs préoccupations principales, c’ est comment grapillé un maximum d’argent, dans ce n-ième prêt que la BM accorde à l’ État madagougouesque, et dans ce cas précis pour le compte de la JIRAMA ?

      Cordialement

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS