Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 13 juin 2024
Antananarivo | 17h05
 

Politique

Marc Ravalomanana

Pas candidat ?

mercredi 12 décembre 2012 |  5205 visites 

Contrairement à ce que l’on entend ici et là dans le camp Ravalomanana, l’ancien président, exilé en Afrique du Sud a déjà confié, de source fiable, qu’il ne va pas se porter candidat à aucune élection prévue pour 2013 (http://dailynews.co.tz/index.php/local-news/12589-step-one-for-madagascar-peace), mais qu’il compte rentrer au pays pour contribuer à l’apaisement et sortir le pays de la crise.

Hier mardi 11 décembre 2012, la délégation de la mouvance Ravalomanana, composée de Mamy Rakotoarivelo et de Maître Hanitra Razafimanantsoa, avait expliqué devant ses partisans de chez Magro que les resolutions du sommet extraordinaire de la SADC qui s’est tenu à Dar-es-Salam n’interdisent nullement les candidatures de quiconque ; au contraire, ces résolutions encouragent et obligent même les dirigeants de la transition à faire en sorte que l’ancien président puisse rentrer sans conditions au même titre que tous les exilés. Maître Hanitra Razafimanantsoa et Mamy Rakotoarivelo ont martelé que la SADC a seulement suggéré que les deux principaux protagonistes de la crise soient persuadés qu’ils s’abstiennent de se porter candidat ; donc le “ni, ni” n’est qu’une proposition ou un souhait et la communauté internationale ne les y oblige pas. Il n’en reste pas moins que les deux personnalités de la mouvance Ravalomanana ont insisté pour le retour sans conditions de leur chef de file sans plus se hasarder à indiquer une date.

En tout cas, l’ambiance dans le pays que ce soit du côté de Andry Rajoelina ou du côté de Marc Ravalomanana, est à la campagne de persuasion pour que les deux chefs se lancent dans la course à la magistrature suprême.

Mais selon le Dailynews de Tanzanie de ce 12 décembre 2012, Marc Ravalomanana a préféré écouter le président en exercice de la SADC, le tanzanien Jakaya Mrisho Kikwete qui l’aurait donc convaincu pour restaurer la paix et pour reconstruire l’économie du pays. Marc Ravalomanana aurait précisé que ce geste de non-candidature n’était pas un retrait de la vie politique et qu’il n’excluait pas de postuler à nouveau à la magistrature suprême ultérieurement.

Interrogé à propos de cette non candidature de Marc Ravalomanana, un haut cadre de la mouvance Ravalomanana a préféré ne pas faire de commentaire à chaud mais a déclaré vouloir d’abord vérifier.

Recueilli par Bill

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS