Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 23 janvier 2022
Antananarivo | 21h44
 

Opinions

Oser le changement, oser le réalisme

mercredi 15 juin 2011

Il faudrait commencer par évaluer les forces en présence, prendre connaissance des dures réalités et les accepter ; le pouvoir de la HAT (Haute Autorité de Transition) est assis sur des forces militaires qui ne redoutent aucune répression pour faire échouer toute velléité ou tentative de contestations ; alors que l’opposition est inefficiente par manque de véritable stratégie, absence de base populaire suffisamment large, de négation de toute liberté d’expression, et de projets alternatifs à peine embryonnaires car télécommandés de l’extérieur ou enfouis dans les cerveaux des chefs, loin du territoire.

La puissance institutionnelle de la HAT est basée sur des simulacres de pouvoir exécutif, un législatif « épouvantail » et un pouvoir judiciaire sans état d’âme.

On assiste à l’effritement de l’opposition par des dissidences successives, et les arrestations arbitraires des leaders « émergents de l’opposition et possibles présidentiables ».

Le pays est gouverné par une « marionnette » dont on sait que ce sont des vieux politicards, revanchards, mais « vrais faucons » prêts à tout pour rester au pouvoir qui tirent les ficelles.

Décomposition totale de l’opposition par manque de vrai leadership des 3 mouvances qui se neutralisent indirectement, inconsciemment et mutuellement depuis leur fusion dans Mouvance Madagascar.

Comment briser l’impasse et renverser les tendances ?

La HAT maîtrise l’armée, les médias, les institutions, des partis satellites et « le petit peuple » (vahoaka) acquis et dévoués à sa cause.

L’opposition ne pourra compter que sur quelques officiers isolés sans commandement ; privée d’accès aux médias, représentée par des « traîtres » qui ont retourné leurs vestes, et qui ont été désavoués par leurs mouvances d’origine, ne sachant plus à quel saint se vouer ; appuyée par un groupuscule qui se retrouve de temps en temps à Behoririka, ou à la Villa Elisabeth mais qui a l’air de reprendre du poil de la bête avec le « RODOBE » qui a mis sa seule espérance dans les seules interventions des diplomates étrangers.

On est dans l’impasse « atody tsy miady amim-bato » (pot de terre contre pot de fer).

La HAT est toute puissante ; les 3 mouvances réunies ne représentent qu’une minuscule force de pression.

Les 3 mouvances manquent de vrais chefs : « Zafy Albert » seul leader présent au pays est trop vieux pour être crédible malgré son rang de sage. « Ratsiraka Et Ravalomanana » n’ont pas plus de crédibilité ni de poids du fait de leur absence sur le territoire alors que leurs bases ne peuvent jamais prendre de décision sans en référer à eux ; d’où des atermoiements qui favorisent la pérennité et les irrévérences de la HAT.

Le pouvoir sait qu’ils peuvent tout faire, tout dire, prolonger la façon de diriger la transition comme il veut au vu l’indifférence et du manque d’intérêt de la Communauté Internationale de l’UA et de la SADC.

Gaborone sera une nouvelle étape pour RIEN

Si la HAT s’enferme dans sa tour d’ivoire dont elle sait que personne ne peut la forcer à en sortir avec l’appui des partis satellites et le « OUI mais » de la Communauté Internationale (CI),
Si les 3 mouvances n’arrivent pas à faire émerger de nouveaux et jeunes leaders ambitieux, crédibles et en qui les 3 anciens chefs de file peuvent mettre leur confiance,
« Ratsiraka et Zafy » sont disqualifiés par l’âge, « Ravalomanana déclaré forfait par ses frasques des dernières années de règne,
Avec le retour manqué du 19 février 2011, je ne vois pas la possibilité pour lui de revenir au pays de sitôt. Il le sait, il en est conscient mais il faut qu’il en tire les conséquences.

Comment sortir de la crise devant de telles circonstances ?

Que chaque mouvance ait la même notion de l’intérêt supérieur de la nation (ISN). Que chacun taise ses propres ambitions et prenne conscience que la transition a assez duré, que le peuple n’en peut plus et que Madagascar est au plus bas.

Madagascar de demain ne se fera pas avec Andry, Ratsiraka, Zafy, Ravalomanana, ce n’est pas sur le gouvernement Vital qu’on peut compter pour préparer des élections transparentes et crédibles.

Ce n’est pas avec des simulacres d’institutions qu’on gouverne un pays, l’armée ne doit pas être un instrument de pression sur le peuple. Elle doit être neutre et au service du peuple, non contre lui.

En clair, une vraie transition et une sortie de crise ne peuvent être pilotées que par :

  • des personnalités neutres qui ont reçu l’onction des 4 chefs de file et qui vont former un Gouvernement d’Union Nationale.
  • des Institutions Représentatives composées à partir des clefs de répartition des accords précédents (Addis-Abeba) Maputo…
  • Des organes de contrôle neutres dont la composition devrait émaner des Institutions Représentatives (HCC – CENI…)
  • Nous devons donc aller vers les élections dans les meilleurs délais (toutes les échéances doivent être connues dans les 6 mois à venir).
  • Rendre prioritaires l’amnistie, le pardon et la réconciliation nationale.
  • Favoriser la candidature de nouveaux jeunes leaders aux présidentielles (avec l’appui des mouvances)
  • Laisser émerger les candidatures pour tous les prétendants

Pour le moment c’est Andry (TGV) qui est au pouvoir, c’est lui qui a le plus à perdre donc il fait tout pour rester et faire capoter toutes propositions. Si c’est le cas nous dirons « esory ny TGV hidiran’ny taxi brousse » (sortez le TGV pour laisser la place au taxi-brousse).

Or certains grands leaders même s’ils ne sont plus au pouvoir freinent la sortie de crise par leur opiniâtreté et leur inertie ; nous leur disons « laissez la place aux nouveaux et aux jeunes ; ils sont l’avenir et l’espoir de demain ».

« Teo ianareo no niala ka mba avelao ny hafa hanao ».

Ma conviction

Dans l’immédiat, rien ne changera vraiment à Madagascar, Rajoelina fera tout pour rester au pouvoir, gérer la transition comme il l’entend, de façon à organiser des élections, non pas transparentes ou crédibles, mais qui favoriseront sa victoire.

Qui peut vraiment l’en empêcher ? Personne et personne ?

Ratsiraka et Zafy camperont sur leurs positions du haut de leur ancienneté et de leur expérience. Ravalomanana fera tout pour bloquer un processus qui ne lui convient pas et ne voudra jamais donner son onction à un nouveau jeune leader pourtant seul gage de sortie de crise. Les deux qui bloquent vraiment la sortie de crise sont Rajoelina et Ravalomanana ; leur base respective doit en être consciente ou c’est le peuple entier qui en fera les frais.

Avec certains éditorialistes je dirais « TSZRRR » (Tout sauf Zafy , Ratsiraka, Ravalomana et Rajoelina). Bon courage à Gaborone ! Mais je suis sûr et certain que ce sera le rendez-vous le plus manqué de l’histoire de la crise de Madagascar, car la sortie de crise de Madagascar ne peut venir que de l’intérieur même de Madagascar c’est-à-dire du Peuple.

Ceux qui sont au pouvoir feront tout pour y rester. Ceux qui sont dans l’opposition feront tout pour prendre le pouvoir.

Que la prise de pouvoir, l’alternance soient légales et démocratiques ; sinon ceux qui sont au pouvoir s’y maintiendront par la force, l’oppression et la dictature.

Il n’y a pas de pouvoir légitime qui n’émane pas du Peuple.

Donner vite la chance au Peuple de décider par des élections libres, transparentes, crédibles, préparées par des Institutions crédibles, neutres et transparentes.

Même si le chemin sera long et plein d’embûches.

Professeur Jacques RABEMAHARO
Candidat aux présidentielles

6 commentaires

Vos commentaires

  • 15 juin 2011 à 09:22 | da fily (#2745)

    Professeur,

    tout d’abord encouragements pour votre investissement.

    Le paysage est en effet des plus brouillons, et l’emergence d’une foule de groupes ou plutôt de groupuscules qu’a favorisé cette crise, brouille encore un peu plus notre visibilité. Je rejoins votre analyse quant à oser enfin un vrai changement, il est plus que temps de nous ouvrir enfin à une gouvernance que je qualifierais de "new deal".

    Mais, car il y a toujours un mais, la situation locale souffre non seulement d’une cacophonie politique stérile, mais également d’une dichotomie profonde entre ce vahoaka fourre-tout et leurs politiciens qui devraient être leurs dignes représentants. Sauriez-vous également représenter ce renouveau tant demandé à ce niveau ?

    Bref, tant de questions, mais je ne peux qu’encourager votre candidature qui a l’insigne mérite de vouloir renouveler, du moins c’est ce qu’on peut comprendre, notre paysage politique.

    Quid de quel courant et quel réseau êtes-vous le représentant ?

    Donnez plus de précisions sur vos orientations et votre programme, cela éclairera bien des lanternes.

    • 17 juin 2011 à 15:01 | SIDNE (#3051) répond à da fily

      Cher Da FILY,

      Vos encouragements me vont droit au coeur ;
      Je suis flatté que votre analyse rejoigne la mienne ;

      "le New Deal", c’est un grand mot, mais ce serait effectivement le grand remède !
      Le paysage politique malgache est très compliqué, brouillon ; mais il n’y a qu’un seul objectif : profiter de la situation pour s’enrichir au mépris du peuple "fourre-tout" ; les partis politiques ne sont que des inventions "satellitaires" qui gravitent autour "d’un seul ASTRE/TGV" !!
      Quant aux 3 Mouvances, vous savez ce que j’en pense !
      Pour mon réseau et qui je représente ?
      Je suis venu à m’intéresser aux Affaires malgaches par l’interpellation de quelques amis lors de mon passage à Paris en juillet 2009 ; à partir de ces rencontres, j’ai commencé à sortir deux articles-projets que vous pouvez trouve sur mon "blog embryonnaire" aovivaorhe.bog4ever.com ; le premier en malgache, français et anglais : "TANTANO HALAKY MANDEHA I MADAGASIKARA " ; le 2è "MADAGASCAR DEFIS", à propos duquel j’avais donné une Conférence de presse au CARLTON le 6 janvier 2010, lors de mon passage à Madagascar, sur la demande d’un MARC RAVALOMANANA exilé en Afrique du Sud que je connaissais pas du tout et qui ne me connaissait pas non plus ; par un de ses amis, je lui avais fait savoir que je n’étais pas du tout content de la Résolution de l’époque de "ADDIS-ABEBA" (6-7 Novembre 2009) qui revenait à donner Madagascar en pâture aux 4 Mouvances ; il avait la modestie et l’humilité de m’appeler personnellement ; et m’avait demandé une petite Mission pour Madagascar, par la même occasion ; mais à mon arrivée à Mada, mes interlocuteurs étaient retenus en otage en Afrique du Sud ; je me suis aquitté d’une autre Mission qui relève de ma responsabilité directe, car je venais d’être nommé, paraît-il Président du Mouvement Paysan Mlagache pour le Développement ; actif surtout dans la Région de Fianarantsoa ;
      Aujourd’hui, pour répondre à votre question, quelques ténors de la politique malgache m’ont demandé de leur proposer "CE SCHEMA DE SORTIE DE CRISE" ; je commence à recevoir beaucoup de soutiens de partis et Associations Malgaches, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur ; dans l’immédiat je pense organiser "UNE CONVENTION NATIONALE DE LA DIASPORA POUR LE SALUT DE MADAGASCAR" , dynamique qui va partir de toute la France, j’espère et qui va arriver à Madagascar comme une "TRAINEE DE POUDRE" ; quelques médias sont prêts à me soutenir ; il reste à déterminer le lieu et/ou les lieux ; comme vous me le suggérez "POUR LE NEW DEAL" !!!!

      HO FILOHA

  • 15 juin 2011 à 11:56 | nicoud (#1446)

    voilà un constat -dur mais réaliste-s qui nous change des échanges répétitifs des autres internautes ; la mauvaise foi et l’autoritarisme de la HAT ,en effet, ne permettent d’avoir aucun espoir de sortie de crise et quoiqu’il fasse , il ne sera jamais reconnu par la communauté internationale et sans cette reconnaissance , combien de temps encore les malgaches pourront ils survivre ????
    Quant à l’opposition , c’est vrai , elle manque de fermeté et de conviction ...Bien sûr , la Hat sans les bailleurs de fonds et reconnaissance internationale va mourrir lentement mais combien de temps enocre va durer cette agonie ???
    Peut être faut il rechercher une application plus sévère des sanctions par La Communauté européenne qui incitera le reste de la communauté internationale à bloquer plus les agissements de la Hat .....A mon avis , ce ne sont plus les malgaches qui vont nous sortir de cette crise....

    • 15 juin 2011 à 13:11 | Boris BEKAMISY (#4822) répond à nicoud

      Voilà un nouveau Guignol tout naif......

      Qui continue à croire que Ravalomanana va tout laisser pour les bons yeux de Mr Jacques RABEMAHARO

      Sur quel miracle va se baser un changement d’attitude de Ravalo qui va preferer plus un Rabemaharo à la place de Rajoelina....c’est du domaine de rêve.....

      Dans un Republique de l’amour , on peut toujours croire que Ravalo va finir par tomber amoureux de RABEMAHARO....et laisser tomber son reve de gouverner à nouveau le Tikoland.....

      le regard basé sur le NI NI semble discutable certe , mais sa faisabilité tenant compte du contexte et l’etat d’esprit des acteurs de la crise me laisse septique......

      On ne fera pas table rase de l’existant actuel ...comme si de rien etait....sauf miracle mon ami....!!!

    • 17 juin 2011 à 14:22 | SIDNE (#3051) répond à Boris BEKAMISY

      Cher Kamisy,

      Guignol ! un autre dirait "vous-même"
      naïf ! ce n’est qu’un petit préjugé qui n’atteint même pas ma cheville !

      L’atteignez-vous vous-même d’abord ?
      Les critiques c’est toujours facile ; mais excellez-vous dans l’Art ??? je crains que ce soit plus difficile pour vous !

      BE-KAMISY !! je risque d’être méchant pour éviter d’être vulgaire !!

      Qu’est-ce qui est "BE" ??? je crains que tout soit "KELY" minuscule chez vous !

      "KA-MISY" !!! "TENA TSY MISY"

      Je peux exceller dans l’ironie comme dans le maniement de la plume et la réflexion ; mais je ne veux pas tomber à votre niveau ; je préfère l’envol ! je me consacre à des ambitions plus nobles ; à chacun son rôle !

      Vous parlez de la République de l’AMOUR ; mais vous ne respectez même pas le FIHAVANANA dans vos propos !

      RAVALOMANANA tombera-t-il AMOUREUX DE MOI un jour ? Est-ce le vrai problème ?
      Je vous réponds tout simplement que je ne le connais pas, pas plus qu’il ne me connaisse ; mais cet Homme avait l’humilité de m’appeler un certain vendredi 13 novembre 2009 (au mépris de tout Protocole) pour me demander une petite Mission ; j’ai rendu compte de cette Mission lors de ma conférence de Presse au CARLTON devant une vingtaine de journalistes, sauf la TV (MATV) qui était requise pour couvrir le grand évènement du jour, qui était la descente dans la rue des Manifesqtants de Magro d’Akorondrano, le mercredi 6 janvier (alors que j’étais encore au milieu d’eux le 4 janvier, en catimini) ; ce qui m’a valu de ne pas avoir eu de problème au Carlton, comme les Officiers qui y étaient quelques jours avant moi ; la TV est venue m’interviewer plus tard et j’avais fait une apparition sur la TV vers 20h30 après le reportage de l’évènement du jour ;
      Ma conférence de presse s’intitulait " Nouvelles Forces Aoviv" (EAU VIVE) que vous pouvez retrouver dans certains journaux encore (Archives) ;
      L’avenir de Madagascar n’est pas un simple "jeu affectif" ; mais le jour où vous verrez l’AOVIV (EAU VIVE) se déverser sur Madagascar et les TAXI-BROUSSE (pas TAXI-BE) se manifester, sachez que "LE JOUR DE LA LIBEARTION DE MADAGASCAR EST PROCHE" (MON CLIP EST DEJA PRET SUR YOUTUBE : AOVIVAORHE MADAGASCAR .... TAXI-BROUSSE) ;
      A vous de juger si vous avez à faire à un GUIGNOL et un NAIF....

      HO FILOHA !!!

    • 18 juin 2011 à 13:47 | SIDNE (#3051) répond à nicoud

      Cher Nicoud, bonjour

      Et merci pour votre réaction qui ne fait que confirmer ce que j’ai écrit ; le souci quand on est loin du Pays c’est la crainte d’être loin de la réalité ; votre réaction me rassure et m’encourage à aller plus loin encore dans ce que j’ai commencé à entreprendre, à mieux expliquer ma position afin de mieux me positionner pour briguer la Magistrature Suprême et confronter mes projets avec ceux qui seront en face ;
      La HAT ne résistera pas longtemps sans reconnnaissance et aide internationales ; seulement elle a quelques réserves et beaucoup d’appuis occultes et qui n’osent pas trop dire leurs noms ; par conséquent elle arrivera à tenir plus longtemps que le Peuple qui est vraiment agonisant ; dire que la ssituation est plus qqu’urgente ; j’en suis conscient, nous en sommes conscients car des équipes commencent à se former derrière moi ; je profite de ces lignes pour dire aux 3 Mouvances qu’il est temps d’éviter le choc frontal perdu d’avance avec la HAT et Consorts (Pot de terrre contre pot de fer : Atody tsy miady amam-bato) et qu’il est temps de trouver une autre stratégie et soutenir l’initiative que je commence à ébaucher : avec du temps et des moyens : "MADAGASCAR A BESOIN DE NOUVEAU SOUFFLE" ; les 3 Mouvances après plus de 2 ans de manifs sans conséquences sont à bout de souffle ;
      Comme vous dites "LE SALUT DE MADAGASCAR NE PEUT VENIR QUE D’AILLEURS...." ; Regardez en direction des Enfants de la Diaspora ; mais pas eux seuls......

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS