Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 avril 2024
Antananarivo | 12h10
 

Communiqué

Communiqué de la société civile

Opérer les changements incontournables avant les élections 2023 pour éviter une nouvelle crise

mercredi 8 mars 2023

Opérer les changements incontournables avant les élections 2023 pour éviter une nouvelle crise

Nous abordons l’année électorales sans la sérénité nécessaire à son bon déroulement. Malgré les nombreuses mises en garde, fruits des expériences passées, trop d’incertitudes planent su l’élection présidentielle, sans parler du manque de communication sur les élections communales et municipales.

Pami les sujets d’inquiétude, citons le financement des campagnes, l’accès aux médias publics, la gestion de la période de campagne, les garanties d’impartialité de la CENI et de la HCC, la fiabilité des engagements des candidats, la remise des élections communales aux calendes grecques et surtout la faible participation des électeurs.

Sur tous ces sujets, la société civile plaide pour une plateforme de dialogue authentique et inclusive pour parvenir à une compréhension commune des problèmes et à l’adoption de solutions réalistes et éthiques.

Le temps qui nous sépare du scrutin étant court, nous proposons que le FFKM prenne l’initiative de convier les acteurs publics des trois pouvoir (Exécutif, Législatif, Judiciaire) les partis politiques, les acteurs non étatiques (Société civile, syndicats, Secteur privé), les organisations confessionnelles, à se réunir pour trouver ensemble des réponses équitables. Une telle réunion se tiendrait sous son égide, mais engagera la responsabilité de chacun des participants quant à la mise en œuvre des résolutions qui en sortiront.

Nous proposons le calendrier suivant (2023)

  • Dialogue entre tous les acteurs sur la base des sujets mentionnés (1ère session en mars ;
  • Formulation des modification juridique en avril ;
  • Soumission au Gouvernement et au Parlement en mai ;
  • Rectification de la Loi de Finances qui intègre un budget suffisant pour les élections communales et présidentielles en mai ;
  • Adoption et promulgation des textes en juin ;
  • Evaluation de l’avancement des réformes (2ème session) en septembre.

La société civile signale, à l’attention des autorités et du public, l’urgence et l’importance d’un tel dialogue, les souvenirs de 2013 et 2018 étant encore présents dans tous les esprits, avec leur cortège de menaces sur la société et l’économie. Ce dialogue devrait venir en complément du processus en cours et non retarder ou bloquer la tenue des élections.

Antananarivo, le 07 mars 2023

Les organisations de la société civile signataires :

- Alliance Voahary Gasy ;
- Autisme Madagascar ;
- Coalition des Radios Madagascar ;
- Collectif des Citoyens et des Organisations Citoyennes ;
- Green N Kool ;
- Liberty 32 ;
- Mouvement ROHY ;
- MSIS Tatao ;
- ONG Hitsy ;
- ONG Ivorary ;
- ONG Tolotsoa
- SAFIDY, Observatoire des élections ;
- Transparency International - Initiative Madagascar ;
- Women Break the Silence.

1 commentaire

Vos commentaires

  • 9 mars 2023 à 08:46 | Ibalitakely (#9342)

    « ... Pami les sujets d’inquiétude, citons le financement des campagnes, l’accès aux médias publics, la gestion de la période de campagne, les garanties d’impartialité de la CENI et de la HCC, la fiabilité des engagements des candidats, la remise des élections communales aux calendes grecques et surtout la faible participation des électeurs. »
    « ... La société civile signale, à l’attention des autorités et du public, l’urgence et l’importance d’un tel dialogue, les souvenirs de 2013 et 2018 étant encore présents dans tous les esprits, avec leur cortège de menaces sur la société et l’économie. Ce dialogue devrait venir en complément du processus en cours et non retarder ou bloquer la tenue des élections. »
    - Ecoute ça bois du dos diront les tenants voyous du pouvoir actuel. Voyez par exemple, durant leur mandat de quatre ans & quelques mois, bon nombre de communes non pas encore leurs maires. En plus le soi-disant mamimbahoaka s’est déjà octroyé un hélico, lui qui sait pertinemment qu’il y aura quelques futurs candidats qui ne pourront point s’en payer. Mais bien sûr que ni ceni ni hcc n’auront rien à dire là dessus.

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS