Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 12 décembre 2018
Antananarivo | 14h43
 

Interview

Interview

Omer Beriziky : « Ce gouvernement faillira à sa mission d’organiser une élection libre, transparente et crédible »

lundi 23 juillet

Omer Beriziky, Premier ministre de consensus de la Transition, et non moins candidat à la prochaine élection présidentielle, nous livre ses impressions et analyse de la situation politique actuelle et nous confie les raisons de sa candidature. Interview.

Madagascar-tribune.com : Vous êtes parmi ceux qui ont dit qu’un risque de nouvelle crise politique est à craindre si le régime actuel s’obstine à organiser l’élection présidentielle cette année. Pourtant, vous êtes candidat. Pourquoi ?

Omer Beriziky : Effectivement ! Je pense qu’en l’état actuel des choses, ce contexte socio-politique qui prévaut dans le pays comporte des risques. Des risques d’une nouvelle crise. Alors à mon avis, l’élection doit être reportée à une date ultérieure. Ceci, pour les raisons que je viens d’évoquer, mais également pour qu’on trouve les solutions idoines pour apaiser la situation. Comment apaiser la situation ? Il faut commencer par revoir les textes qui ont provoqué les conflits, la mésentente et la manifestation sur la place du 13 mai : la loi électorale, d’un côté. Mais il y a également la Constitution, une loi fondamentale qui a toujours été non-respectée par les tenants du pouvoir, bafouée, piétinée, manipulée par les uns et les autres que ce soit par l’exécutif ou par la Haute cour constitutionnelle.
Mais il y a également autre chose : le président de la République n’a pas respecté le délai imparti pour la mise en place de la Haute cour de justice. Cette instance devrait être mise en place avant l’élection, pas comme on l’a fait actuellement de manière un peu rafistolée, mais de façon consensuelle avec des spécialistes en matière de droit pour que la situation puisse s’apaiser avant d’aller vers l’élection présidentielle.

M.T.com : Malgré tout, vous êtes candidat…

O. B : Je suis candidat justement parce que je vois que et les tenants du pouvoir, donc le régime en place, et l’organe qui s’occupe des élections c’est-à-dire la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la communauté internationale, tous ces organes qui normalement devraient donc organiser les élections, s’obstinent à aller vers la présidentielle malgré cette situation qui semble indiquer qu’une nouvelle crise va de nouveau éclater à Madagascar. Il ne faut pas donner le champ libre à eux. S’il arrive que ces élections se tiennent, il faut donner à la population, aux électeurs, un choix libre. En dehors des trois personnes (Hery Rajaonarimampianina, Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana, ndlr) qui sont aujourd’hui considérées comme de candidats potentiels, il y a aussi d’autres candidats qui tiennent un autre langage, qui proposent d’autres programmes. Je fais partie de ces personnes.

M.T.com : Et qu’est-ce que vous proposez ?

O. B : Ce que je veux, en l’état actuel des choses, c’est d’aller vers une refondation. Le mot est peut-être trop ambitieux, parce qu’il faudra beaucoup de temps pour une véritable refondation, parce que c’est un changement important, depuis la base jusqu’au sommet, un changement de structure, voire de culture politique, de manière de gouverner et aussi d’harmoniser de nouveau la société sur la base de la culture malgache. Cela demande du temps certes, mais il y a des étapes à suivre.

M.T.com : À vous écouter, vous envisageriez de réviser les lois, et principalement la Constitution, si vous êtes élu ?

O. B : Il est important de réécrire en consensus avec toutes les forces vives de la nation une nouvelle loi électorale qui va prendre en considération tous les desideratas, toutes les propositions de la société civile et celles des partis politiques ainsi que de toutes les forces vives de la nation (les organismes des sociétés civiles, les syndicats, les corps des fonctionnaires et ceux des privés). Ce processus ne devra pas demander beaucoup de temps. C’est la Constitution qui va demander beaucoup de temps, car il faudra la faire écrire par des spécialistes en la matière. Et moi, je propose deux textes constitutionnels. La population sera appelée à choisir sur les deux textes : un état unitaire décentralisé ou un état fédéral. Si seulement l’élection présidentielle va se tenir, si tous les organes et toutes les institutions chargées de préparer cette élection s’obstinent à y aller, si effectivement je suis élu président de la République, ce sera ma priorité.

M.T.com : Vous avez dit choix libre. Or, les conditions ne sont pas tout à fait réunies, comme vous l’avez toujours dit, pour tenir la présidentielle. Pensez-vous qu’il y aura une élection libre ? Se présenter dans ces conditions ne serait pas prendre un risque ?

O. B : Justement, le choix est difficile, cornélien même, parce qu’entre ne pas faire et faire, ne pas avancer les chaises vides et avancer tout court, il y a vraiment tout un dilemme. Mais le problème est ceci, s’il arrive que ces personnes qui aujourd’hui occupent le terrain électoral, aillent toutes seules à l’élection, et que cette élection se tienne et qu’à la fin du compte, les résultats de cette élection seront acceptés malgré toutes les conditions requises qui ne sont pas réunies, à ce moment-là, c’est donner libre court à leur ambition. Et moi, je ne peux pas accepter cela, parce que je pense que gouverner la nation est un devoir sacré. Donc, il faut se mettre debout. Il ne faut pas les laisser toutes seules occuper l’espace national pour les élections. Il faut aussi dire qu’il y a d’autres personnes, d’autres voies, d’autres chemins et d’autres programmes à proposer, d’autres voix à écouter. C’est pour donner à la population le libre arbitre de son choix. S’il n’y a pas d’autres candidats, la population n’aura qu’un choix très restreint.

M.T.com : On dit que ceux qui ont déjà pris goût du pouvoir, ne veulent plus s’en passer. Vous avez été déjà Premier ministre, pourquoi attendre cinq années plus tard pour vous présenter à la présidentielle ?

O. B : Vous vous souvenez, quelques jours après ma nomination en tant que Premier ministre, j’ai donné une interview à un journaliste de la presse locale, et j’avais dit à ce moment-là que je n’ai pas la coudée franche pour pouvoir véritablement exercer la mission qui m’a été confiée. Il y avait deux têtes pendant cette transition. C’était une transition bicéphale, la présidence de la Transition et la primature. Mais le président de la Transition avait tous les pouvoirs. La primature était sous ses instructions et n’avait pas d’indépendance ni en matière financière, ni en matière de décisions… Donc, il m’était difficile d’exercer le pouvoir au service de mon pays, au service de la population. Mais il fallait que j’arrive au bout de ma mission. Ma mission était de sortir le pays de la crise par des élections libres, transparentes, acceptées aussi bien par la communauté internationale que par les nationaux eux-mêmes. Je pense que cette mission a été accomplie. Malheureusement, l’histoire nous montre que les espérances ont été déçues. Ce n’était pas faute d’une élection valable et crédible, mais faute de ceux qui ont été élus qui n’ont pas respecté leur engagement envers la population.

M.T.com : Pensez-vous que l’élection présidentielle de 2013 n’était pas trop précipitée, ce qui a amené à la situation actuelle. Ce même scénario n’est-il pas en train de se reproduire ?

O. B : Trop tôt, peut-être pas, mais est-ce que le temps pendant les deux années et demi de la préparation de ces élections n’auraient pas servi plus efficacement à confectionner, à élaborer une nouvelle Constitution, une nouvelle loi électorale, les balises nécessaires pour que le président élu soit véritablement quelqu’un qui gouverne le pays au service de la population et non au service d’un intérêt tout à fait particulier et partisan ? Je pense que cela aurait dû figurer dans la feuille de route parce que même les observateurs internationaux ont remarqué que cette Constitution de 2010 n’était pas pour eux une Constitution valable. Ils ne l’ont pas cautionnée, ils ont fait la remarque que cette Constitution était confectionnée et taillée sur mesure avec des calculs politiciens qui ne pouvaient pas amener l’apaisement dans le pays.

M.T.com : Un gouvernement de consensus a récemment été mis en place, vous avez été déjà Premier ministre de consensus. Pensez-vous que le gouvernement actuel aura la chance de mener à bien sa mission principale qui est l’organisation des élections ?

O. B : Ecoutez, ce gouvernement est assez bizarre. Moi j’attendais autre chose. J’attendais un gouvernement de techniciens, un gouvernement de personnes neutres, un gouvernement qui aurait avancé en premier le respect de la Charte des Nations unions et de l’Union africaine à propos d’un gouvernement transitoire dont les membres qui qu’ils soient ne doivent se présenter à aucune des élections futures qu’ils préparent, justement pour éviter que les personnes qui sont impliquées dans le pouvoir ne profitent ou n’utilisent les prérogatives de puissance publique qu’elles détiennent. Hélas, le gouvernement qui a été formé, c’est un gouvernement de politiciens. Je me demande même si ce gouvernement est consensuel. C’est plutôt un gouvernement de cohabitation des gens qui ont été impliqués dans des événements récents. Ils sont tous des politiques, ils ont leurs partis politiques. Qu’est-ce qu’ils peuvent changer ? Ils n’ont rien changé, rien à propos des textes qui ont été à la source de toutes ces polémiques, des manifestations sur la place du 13 mai. Ils sont là, ils continuent comme si de rien n’était. Bien évidemment, ce n’est plus un gouvernement monolithique du HVM, le parti au pouvoir, mais les autres qui arrivent, qu’est-ce qu’ils vont changer ? Ils n’ont rien fait, même sur leurs revendications à propos des lois électorales. À mon avis, ce gouvernement va faillir à sa mission d’organiser une élection libre, transparente et crédible aux yeux de tout le monde, parce que chacun veut tirer sa couverture d’un côté comme de l’autre.
A l’époque, j’avais dit : Oh peuple malgache, oh la population qui s’attendait à un changement, tu es de nouveau déçue. Pourquoi ? Parce que tu as été utilisée, les manifestants du 13 mai ont été utilisés pour permettre aux politiciens d’accéder au pouvoir, au gouvernement. Des gens m’ont demandé si je suis appelé à conduire ce gouvernement de consensus ? Alors j’ai dit si c’est un gouvernement pour préparer les élections cette année non ! S’il s’agit d’un gouvernement pour préparer les textes fondamentaux pour que justement tous les garde-fous nécessaires soient mis en place, oui ! Sinon cela ne servira à rien parce que je trouve que ce n’est pas sain, normal, de mettre en place un gouvernement bizarre. Je vois mal l’aboutissement positif de son action.

M.T.com : Toutefois, le chef du gouvernement actuel est membre de la famille de votre mentor, le petit neveu du Professeur Albert Zafy. Quelle relation avez-vous avec lui ?

O. B : Le Premier ministre actuel est quelqu’un qui vient du Nord, de la Diana, et moi de la Sava. Il est d’ailleurs, comme vous l’avez mentionné, issu de la famille de mon mentor. On a eu l’occasion de se rencontrer, de discuter, sans pour autant qu’on se connaisse vraiment très bien. On ne s’est pas vraiment fréquenté. Moi je pense que c’est un technicien, quelqu’un qui a travaillé dans une institution internationale. Le fait d’être un technicien est déjà un acquis, mais autour de lui ? C’est là le problème.

M.T.com : Le fait qu’il soit membre de la famille de votre mentor, de celui qui a fondé l’UNDD qui vous présente à l’élection ne vous avantagerait-il pas ?

O. B : J’aimerai souligner que d’abord, Christian Ntsay n’est pas membre de l’UNDD. Moi, je ne me présente pas uniquement au nom de l’UNDD. Ce parti fait partie d’une plateforme que nous sommes en train de mettre en place, une plateforme de partis politiques, d’associations telle que prévue par les textes électoraux. Moi, je me présente au nom d’une plateforme qui s’appelle Antsika Madagasikara, parce que je considère que c’est notre pays, c’est notre héritage de nos ancêtres, c’est un don de Dieu, et nous avons le devoir de le développer, de mériter d’être citoyen de Madagascar, d’être né de ce pays. Ce devoir qui m’a poussé avec mes amis à dire que nous allons former cette plateforme qui porte ce nom.

M.T.com : Dans votre programme, vous parlez de renforcer la sécurité. N’avez-vous pas eu l’occasion de faire cela pendant que vous étiez chef du gouvernement de la Transition ?

O. B : Si. On a fait des efforts, beaucoup d’efforts. Je suis moi-même allé jusqu’à Esira, du temps de Remenabila, (un bandit notoire dans la partie sud de la Grande île, ndlr) pour voir la situation sur place, la population qui était concernée par le véritable banditisme qui sévissait dans cette région sud de Madagascar, j’ai réuni des gens. Au niveau de la Primature, on a mis en place un service de sécurité avec le directeur de cabinet militaire et aussi avec les conseillers spéciaux en droit. Dans l’Ouest, on a remis en place le « Dinan’i Melaky Tsy Mipoly ». Nous avons toujours dit, pour que la sécurité règne dans le pays, il faut impliquer tout le monde, les intellectuels ayant fait des études de la société, les personnes qui s’occupent des associations, les hommes de l’église et aussi le fokonolona.
Il y a deux choses essentielles en matière de sécurité, lorsqu’une crise grave, une attaque par exemple survient, il faut d’abord rétablir l’ordre. Le rétablissement de l’ordre, c’est le rôle des forces de l’ordre, les militaires armés. Mais après, il faut maintenir l’ordre, et le maintien de l’ordre est une affaire de tous. Des réunions ont été organisées à Ambovombe et Amboasary.
Lorsque l’État est fort, la sécurité est beaucoup plus facile à maintenir. Mais lorsque l’État est en déliquescence, lorsque l’autorité de l’État ne se manifeste que par à-coups, lorsqu’il y a besoin de ceux qui gouvernent seulement, alors à ce moment-là, voyez-vous, on n’arrive pas à véritablement stabiliser le pays.

M.T.com : Comme c’est le cas actuellement ?

O. B : Oui, comme c’est le cas actuellement avec les kidnappings par exemple.

Propos recueillis par Vavah Rakotoarivonjy

56 commentaires

Vos commentaires

  • 23 juillet à 10:42 | Marika (#9389)

    On ne comprend pas bien ce que ce monsieur voulait dire et faire , trop de confusion , on verra peut-être mieux pendant sa campagne.
    O.B était au pouvoir pendant la transition , il a dit lui même que c’est une transition bicéphale . Pourquoi accepterait-il la moitié de son pouvoir ?
    Il nous avait dit à l’époque qu’il possédait la liste des trafiquants de BR . Pourquoi diable ne les avait pas arrêter les gens qui y figurent ?
    Beaucoup de zone d’ombre autour de lui et Rajoel .
    Dans tous les cas de figure , chacun est libre de ce qu’il voudra voter.

    • 23 juillet à 11:29 | punchline (#9673) répond à Marika

      hey gros, ce monsieur est le plus crédible, en tout cas les moins mauvais de tous les prétendants qui se sont déclarés jusqu’à maintenant :
      1)il a écourté la transition de rajoelina, imaginez une transition avec VITAL ou ROINDEFO

      2)c’est le seul dans le gouvernement de rajoelina à parler de droit de retour pour Marc RAVALOMANANA, il l’a reiteré en octobre 2014

      3)effectivement , c’est le 1er à reveler l’histoire de bois de rose, mais c’est un homme prudent, car il ne veut pas finir comme la regrétté Mme RAMAROSON

    • 23 juillet à 13:20 | saricine (#2893) répond à Marika

      Punchline

      Je cite :
      1)il a écourté la transition de rajoelina, imaginez une transition avec VITAL ou ROINDEFO

      Est-ce lui, il avait le choix ? Revenez vous un peu dans le contexte, son gouvernement etait sous deux pressions non négligeables au moins : Rajoelina, et la CI.
      Le mot d’ordre c’est le retour rapide dans l’ordre constitutionnel

      2)c’est le seul dans le gouvernement de rajoelina à parler de droit de retour pour Marc RAVALOMANANA, il l’a reiteré en octobre 2014

      C’etait la 3è pression, Cas Ravalomanana, revenez toujours dans le contexte : Imaginez lui OB, son devenir à ce moment là s’il avait dit le contraire. Il gérait juste pour son portefeuille mais il sen foutait complètement de Ravalo, il n’avait dit même pas un mot sur les agissements des barbouzes de Rajoelina.

      3)effectivement , c’est le 1er à reveler l’histoire de bois de rose, mais c’est un homme prudent, car il ne veut pas finir comme la regrétté Mme RAMAROSON.

      Mr le vendeur d’idées, il etait comme vous, il a vendu ses idées, et les K. Ouillons de malagasy ont accepté.
      Lui reposer la question sur les bois de rose maintenant , c’est de donner importance aux vendeur d’idées pourries. Comprende ?

    • 23 juillet à 14:39 | Christianna (#10313) répond à Marika

      on sait jamais si Omer est credible ou pas, mais ses opinions à ce qui concerne l’élection nous permettent de tirer beaucoup de leçons , car "refondation" c’est une reconstruction de Madagascar sur des nouvelles valeurs, pour eviter certaine crise qui va encore se reproduire et c’est la raison du reportage de la date d’élection.Mais le comble c’est que cette refondation demande beaucoup de temps donc l’élection est mieux probable pour apaiser la situation à Madagascar.

    • 23 juillet à 14:59 | tojo (#10300) répond à Marika

      Izany anie ny olana eto amin’ity firenentsika ity ee. Teo ianao teo tsy hita izay nataonao, dia rehefa misy manao amin’izay eo dia zay vao mahita tenenina sy ohatrany hoe ianao no tena mahay azy rehetra.

    • 23 juillet à 15:26 | komi (#10299) répond à Marika

      fomba ny mpanao politika malagasy no mivadika hevitra matetika satria ny tombotsoan’ny ihany no fatany. Manam-pahaizana izy fa ny toe-tsaina aloha no tokony hamboarina voalohany

  • 23 juillet à 11:14 | ratiarison (#10248)

    Miboredika hoy ISIKA MALAGASY ?? naninona marina no tsy niraofina JIABY IREO VOAYmpanondrana BOIS de ROSE sy ny sisa********* MAMPIAHIAHY IHANY EEEEE ?????????? samy tsara

    • 23 juillet à 15:02 | tojo (#10300) répond à ratiarison

      Ka izay ilay olana, faly fotsiny anie ny hanohitra ee. Na ny zavatra teneniny ary tsy mandeha amin’izay laoniny akory fa faly ny anakiana izay mavita fotsiny.

    • 23 juillet à 15:31 | komi (#10299) répond à ratiarison

      Samy ho tsarain’ny tantara eo daholo isika mianakavy e !!!ny tsy maty manota sy ny mpiatsaravelatsiky misy foana.izany hanisany tena nampahantra ny firenen-tsika

  • 23 juillet à 11:21 | Isandra (#7070)

    Au lieu de mettre toute de suite la main dans la pâte, ce genre des politiciens perdent leur temps à chercher des petites bêtes pour faire capoter cette élection, pourtant, la détermination de ce gouvernement est irréversible, quoiqu’ils fassent cette élection aura bel et bien lieu, le rendez-vous sera respecté.

    A cette allure, si Rajoelina n’est pas élu dès le premier tour, le scénario de la revanche de 2013, c’est le plus probable, c’est à dire, le face à face entre lui et Ravalo au deuxième tour. Ce sera le peuple qui aura la responsabilité de les départager.

    • 23 juillet à 11:40 | punchline (#9673) répond à Isandra

      hey magrosse, c’est comme cela qu’on prepare les troubles post electorale : être sûr à 100% de la victoire de son champion,
      je cite :" si Rajoelina n’est pas élu dès le premier tour", ici tu crois déjà à 80% que lui sera élu dès le 1er tour, cela me rappelle le fameux 1er tour de vita.

      et puis tu disais : le face à face entre lui et Ravalo au deuxième tour : "tu es sûr à 100% , que s’il y a 2ème tour ce sera RAVALO et RAJOELINA

      le camps ravalo pense aussi la même chose pour leur champion.

      si une autre scénario se présente, c’est selon ,que ce soit le camp ravalo ou le camp rajoelina, vous allez tous crier à la tricherie ou fraude électorale

    • 23 juillet à 12:01 | Jipo (#4988) répond à Isandra

      Les addict de l’ incompétence, de la désinvolture, et de l’ irresponsabilité , en 1 mot les Foza ne représentent fort heureusement qu’ une quantité négligeable de la population Malgache .
      Si le noceur des bals poussière a pu être à la tête de la transition , c ’est par un coup d’ état et non par la voie des urnes, avec cette dernière il n’ a aucune chance, autre que de retourner à ses platines et faire danser les pauvres filles qui ne rêvent que de fuir ce paradis ...

    • 23 juillet à 12:07 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Hey, la squelette.

      C’est de la bonne guerre, pour marquer l’esprit,...et démoraliser les adversaires.

      Il est possible que les Malagasy puissent se dire, tant qu’à faire pourquoi perdre notre temps et notre argent, alors qu’une fois suffit.

      Et, en tenant compte, les engouements de gens pour accueillir notre champion, et la tergiversation des autres candidats, on se pose la question, si le premier tour n’est pas possible et pareil pour le deuxième tour.

    • 23 juillet à 14:30 | Tsix (#10296) répond à Isandra

      @puchline
      Tsy ho possible mihintsy ny ho lany premier tours na iza izy na izy. Tonga dia miseo avy hatrany fa nisy fangalaram-bato izany tao. Matoa maro ny kandida dia midika izany fa mizarazara izany ny vato.
      @Isandra
      Mazava izany fa tsy misy olona vaovao ahazo ny fitondrana mihintsy raha izany ?

    • 23 juillet à 15:09 | tojo (#10300) répond à Isandra

      Tsy anana fatokisana amin’ireo intsony ny vahoaka malagasy ee, navita zavatra ihany izy ireo teo aloha ohatran"i Ravalo fa maro lotra kosa anefa ireo fitapitaka madinidinika nataon’izy ireo taminy vahoaka.

    • 23 juillet à 17:04 | Toutoun (#10298) répond à Isandra

      Ho an’Isandra, satria ve efa nahavita propagandy mialoha i Andry dia tokony ho lany 1er tour ? Samy hotsarain’ny tantara eh ! Aleo ny Malagasy no haneho ny safidiny rehefa tonga ny fotoana, sady be dia be koa ngeh ireo mpifaninana vao hiaka-dapa eh !!!

  • 23 juillet à 11:51 | sixfrid (#10247)

    misy azo raisina ihany ny hevitra nambarany teo fa ny hiderako azy aloha dia ny fahintsiany. Firy moa ny mpanao politika nahazo fahefana ka afaka hirehareha fa tsy nanararaotra sy nihinam bolam panjakana. Mety misy ny lesoka aminy fa amiko manokana dia mipetraka ho modely hoan ny hafa ny heri pony sy ny vision ananany momba ny fitantana firenena. Indrisy fa ny malagasy ka voan ny fanatisme loatra ka tsy hifidy azy mihintsy

    • 23 juillet à 14:23 | Tsix (#10296) répond à sixfrid

      Misy fahamarinany ny teninao. Isika malagasy anie tsy mifidy olona amin’ny fahaizana sy ny fahendreny, fa rehefa mety sy hafaka mampiova ny anaty vilaniny dia efa resy lahatra avy hatrany e.

    • 23 juillet à 15:13 | tojo (#10300) répond à sixfrid

      tsara ilay fomba fijery fa mbola misy kosa anefa anie ny manana heritreritra tsara no izy ee. Azo raisina amin’izany ohatra ny filoha ankehitriny, sady ananany ny fahendrena no ananany ny fahalalana, ary manana tombony izy aminy fitantanana satria izy no efa teo.

  • 23 juillet à 11:56 | akam (#7944)

    - Un ancien PM postulant aux elections PRM pour la refondation, encore un autre, croit qu’il s’agit de conduire une formule 1. Et ce n’est pas l’unique qui croit conduire le pays de cette facon ! L’accession au pouvoir par les urnes est certes moins chiche que le 13 mai mais comme OB clame dans son entrevue est-il en train de postuler pour des « fausses » elections inclusives, transparentes et acceptees par tous ?
    - Du coup tu ne dois pas tourner le dos au meme process que t’as gere en 2013 ! T’as bien ete PM et donc t’assumes la direction du gouvernement qui a elu HRM au trone. D’ailleurs t’as ete le PM interimaire de HRM. Encore une fois le salaka, le salaka…il faut se liberer du joug complexant le candidat face aux 3 gurus.
    - Ces 3 gurus ne sont pas des mastodontes, ce sont des ballons de baudruche…et ts 3 ont des deboires, et t’es pas ignare en la matiere. C’est une bonne strategie de postuler avec une nouvelle constitution sous le bras.
    - Cependant proposer le federalisme c’est faire exploser ce pays de babakout en multiples royaumes moyennageux dont l’aboutissement sera la multiplication de guerres locales. L’histoire pourra se repeter ! si on sait comment et quand les guerres debuteront, les treves seront inconnues !
    - Depuis plus de 60 ans et… notamment l’avenement de ce millenaire, les tendances politiques internationales sont calquees sur l’unite, le marche unique…, la communaute et …pas l’eclatement. Encore une fois babakout un jour, babakout pour toujours...N’est-il pas evident que ts ceux qui pronent le federalisme sont retrogrades ! Ce sont des pilotes qui roulent en contre-sens ! Comme on est en hiver austral, ce sont des mauvais conducteurs qui ne savent pas rouler avec des feux de brouillard.
    - Les federalistes n’ont aucune visibilite sur l’avenir de ce pays. Ils ne pensent qu’a leur « derriere » et pas leurs arrieres. C’est clair que si tu tiens a acceder au pouvoir il faudra battre les gurus. Eclairer le peuple, c’est la demarche a entreprendre…mais t’as un retard de 4 ans. Actuellement, tu ne peux parvenir a battre ces gurus que si tu crees « vite » un conglomerat. Une force alliant des gasy responsables et competents. Ca existe, meme si les pepites sont rares ! Et tu viens avec des idees lumineuses et pas avec « des lanternes » qui s’eteignent avant la fin d’une mandature. Le succes appartient a celui qui maintient le peuple dans la lumiere et d’eviter surtout des blablas indiquant que le delestage sera resolu en 3 mois. Ce sera une partie de poker ou il faudra etre lucide.

    • 23 juillet à 14:07 | hafatse (#9818) répond à akam

      Bien vu akam,
      Cet ancien PM pense qu ’il est la clef, apres avoir exercé ses fonctions , comme le general qui se présente, Maharante aussi ?
      Tous les foza vont y aller, he he he ca va d’autant disperser leur voix, car il y aura aussi le mapoury 1, mapoury 2, les Edgar, les Mahiol ...

      Pour le fédéralisme, c’est le chiffon rouge des moins de 1% probable que seront les Pety , les Psd et autres anciens PM.

      C’est juste un fol espoir qu’ils vont avoir localement les moyens de voler l’argent octroyé par les pays riches et des ONG.

      D’autres pensent qu’ils vont gerer les taxes et se les empocher plus facilement loin des yeux centraux de l’Etat federal.
      Surtout , d’autres groupes aux elans les plus ethnicistes, les plus racistes pensent qu’ils pourraient ainsi faire payer la Capitale comme avec Ratsy irak en 1992 et en 2002.

    • 23 juillet à 18:15 | punchline (#9673) répond à akam

      hey gros, Beriziky est le seul PM DE CONSENSUS depuis Razanamasy, ta comparaison n’est pas raison, ravelonarivo, mahafaly, tantely, kolo, etc... sont des PM des majorités parlementaire

      Ici le mot CONSENUS prend toute son importance, cela veut dire un homme de paix,

      sur le federalisme, c’est un procès d’intention, sans argument, qui n’est pas digne d’un débat intellectuel

    • 23 juillet à 20:03 | punchline (#9673) répond à akam

      akam le petit gros, sur la tendance à l’unitarisme, c’est vrai économiquement, mais faux administrativement et culturellement.
      La corse, le pays basque espagnole ou français, et surtout le lander allemand restent toujours autonome en matière culturelle et administratif,

      en fait tout dépend, de la date à partir de laquelle où l’on part :
      avant l’indépendance : parlons du fédéralisme
      après l’indépendance : parlons du régionalisme

      Mais le résultat est la même

      maintenant, AKAM, vous melanger tout : le federalisme ou regionalisme (cas de l’allemagne et des USA) n’est pas le nationalisme régional (cas de Barcelone)

      nous on prône le premier , gravé dans la constitution

  • 23 juillet à 14:20 | Tsix (#10296)

    Omer Beriziky. Izy dia anisan’ny olona naharitra ihany koa teo ami’ny lafiny politika. Ankehitriny anefa i Madagasikara dia manantena fihovana, miandrandra fivoharana lalina. Midika izany fa mitaky olona mahay sy mendrika ary manan-kevitra azo tanterahina ny Malagasy.

  • 23 juillet à 14:23 | Christianna (#10313)

    Ilaina ary manan-danja tokoa ny ""Refondation"" avy aty @ fotony mankany @ tampony , ny fiovan’ny rafitra na ny kolontsaina politika , mba hampifanaraka indray ny fiaraha-monina araky ny voalazan’i Omer Beriziky saingy tena mila fotoana maro dia maro tokoa izany. Hany ka lasa tsy laharampamehana intsony ny fifidianana nefa anisan’ny zavatra iray manandanja ihany koa io.

  • 23 juillet à 14:34 | kartell (#8302)

    Bizarre, tout de même, qu’il faille attendre que des élections pointent leurs nez, pour demander leurs reports, comme si, les électeurs, déjà, peu, écoutés, étaient sommés de passer un tour !….
    Ce n’est qu’un vulgaire discours de politicard, qui voudrait, faire la sauce, lui-même ou avec ses amis, la contradiction , mêlée à l’esprit de clan, à construire pour lui, constitue sa priorité, du moment !….
    Il enfonce des portes, grandes ouvertes, en affirmant que cette élection, si elle est menée, jusqu’à son terme, sera une lutte bicéphale, les autres étant chargés de la figuration, chère à une communauté internationale qui financera le spectacle, hélico, compris !...
    Désopilante sa vision d’expliquer l’insécurité de la part d’un politique, hors-sol, en répétant, à qui voudrait l’entendre, des banalités qui ne devraient plus faire partie d’un discours politique, discréditeur, d’un milieu, fermé, où la médiocrité des analyses est devenue une habitude !...
    Ce n’est pas avec ce genre de personnage qu’on sortira, enfin, de l’ornière, mais, le paysage politique est, désormais, pris en otage pour ces prêcheurs du " il y a qu’à, faut qu’on " s’arrogeant l’espoir général de faire partie du club, très convoité, des hommes providentiels !….
    Parler pour ne rien dire, étant, devenu une profession de foi, la politique est tombée, bien bas !….

    • 23 juillet à 18:01 | rakotobe (#7825) répond à kartell

      La souris accouche d’une montagne
      Ce qui paraissait être un simple ajustage de direction par la fixation d’une date anticipée de l’élection présidentielle semble faire place maintenant à un véritable BOURBIER NATIONAL
      Tous les acteurs politiques, les forces vives de la Nation réclament à juste titre leur légitime considération et place au sein du contexte politique et social actuel, et MR BERIZIKY qui n’est autre que le chef de file d’un courant de pensée dans notre histoire politique , de surcroît représentatif d’une grande région, incarne bel et bien cette revendication !
      Le destin de Madagascar n’est pas l’apanage ou ne relève pas de l’exclusivité des seuls HVM, TIM et MAPAR
      Notre ex DJ national n’a pas su réellement tirer profit de la perche que lui a tendue la HCC, il avait pourtant la main pour influer sur l’après événement de la contestation de la place du 13 Mai, et in fine verrouiller la suite. ANR restera toujours le zandrikely sans originalité ni maturité politique.
      L’ex laitier l’est encore moins , ses pauvres troupes de députés le découvrent en permanence à leurs dépens. Et pendant ce temps le Hery vaovao qui est à l’origine du DESORDRE NATIONAL continue son petit bonhomme de chemin comme si de rien n’était !
      La suite nous réservera certainement d’autres SURPRISES... désagréables !

    • 23 juillet à 20:34 | zean-ba (#10000) répond à kartell

      @rakotobe,
      Pourquoi parler de region quand on parle d’idées, on parle de débats d’idées et non, de dire c’est parce qu’il vient d’une grande région qu’il est intéressant, c’est archinul comme non-raisonnement.
      De toute façon, en suivant votre non raisonnement, proportionnellement au nombre d’habitant, les régions du nord sont petites et peu peuplée, renseignez vous.

      Quand votre poulain va faire 2% ....
      De toute facon, ce mec vient des fozas, sinon il n’aurait pas accepté le poste.
      On sait tous le résultat de ces populistes et non populaires, au fait combien de députés a cet Omer pret a le suivre puisque vous raillez les TIM.

    • 23 juillet à 21:15 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ rakotobe

      Oui, et, encore, vous êtes d’un optimisme, flatteur !…..
      Chacun des protagonistes joue pour sa chapelle, sa région et ses amis, le soit-disant collectif, mais, au service, exclusif, d’une milice privée, la sienne, bien sûr !….
      Aujourd’hui, nous assistons à des piques lancées, depuis les PC des principaux acteurs, de manière, à ce qu’ils conservent une certaine virginité, lorsqu’il faudra entrer dans l’arène, et, ils pourront, enfin, faire tomber le masque !…
      Mais en revenant à notre ami, interviewé, il est cocasse de constater qu’il est partisan d’un ajournement des élections, tout en se disant, prêt à se présenter, si elles avaient lieu, cherchez la contradiction !….
      Il s’enfonce dans l’invraisemblance au point que sa crédibilité politique est mise à mal, mais, c’est une attitude courante chez nos élus, qui manquent d’un discours politique, clair, car, le plus souvent, ajusté, à des considérations partisanes du clan !….
      La pagaille s’installe au point de ne plus savoir où tout cela nous conduira, d’autant que la très lourde machine électorale est sur le point, de se mettre en route, payée, rubis sur l’ongle, par une communauté internationale, naïve, à croire, encore, une fois, que "la vérité" sortira des urnes !….

  • 23 juillet à 14:42 | Christianna (#10313)

    Mety mahomby ihany ity hevitr"ingiahy Omer Beriziky ity saingy hoe metimety kokoa raha ny fifidianana no hirosoana mialloha satria @izay fotoana izay aingana kokoa ny hamahana ny olana misy eto @ firenena.

  • 23 juillet à 14:44 | Solo-solo (#10356)

    Omer Beriziky
    Andy Rajoelina
    Hery
    Marc
    Dama
    Pasteur Mailhol
    Rado
    Johny
    Edgard
    Mbola
    sns...
    Raha ny fahitako azy toa manankarena ihany ity nosy ity. Saingy ny mampalahelo dia resin’ny fitiavan-tena diso tafahoatra ny malagasy sy ireo mpitondra.
    Ny firenena Arabo izao dia naneho ohatra tena tsara azo alain-tahaka, nitambatra ary niray saina avokoa ireo olona ambony, ary niaraka nitady vaha-olana entina hampadrosoana ny firenena.

    • 23 juillet à 15:16 | tojo (#10300) répond à Solo-solo

      Manankarena olona mahay mihitsy anie ny firenentsika ee, fa misy ireo fetsifetsy, na dia eo ary ny eritreritra hiara iasa lasa misy ny tsy fifampitokiasana satria misy ireo mitady tombom-tsoa manokana.

    • 23 juillet à 15:40 | komi (#10299) répond à Solo-solo

      Ny firaisan-kina no hery. Ny toe-tsaina aloha no tokony amboarina voalohany dia manaraka hoazy ny asa, raha mahay mifanampy isika dia tena handroso tokoa fa tsy hilaina ny fitiavan-tena fa io no mamotika ny firenena

  • 23 juillet à 15:03 | Toutoun (#10298)

    Samy manana ny foto-keviny sy ny paika entiny handreseny lahatra ny vahoaka ny kandidà tsirairay, fa ny zava-dehibe dia tsy tokony hanao fampanantenana poakaty toy ny ataon’ny sasany fa mila aseho @ fomba mendrika sy ahitam-bokany eo amin’ny fiainam-pirenena ny teny havoaka

  • 23 juillet à 15:19 | tojo (#10300)

    Tsar tokoa ny fandrosoanao hevitra saingy tsy vahaolana intsony kosa ny fanemorana io fifidianana io. Ra filaminana no tediavina amin’izay vomay ary izany manitatra ny fotoana hisian’ny krizy eto aminy firenena. Aleo ande ny fifidianana fa ny fikarakarana no atao tsara, amin’ny ara-dalana tasra dia hita eo izay tena mamim-bahoaka sy mendrika ny hitantana.

  • 23 juillet à 15:27 | sasa (#10303)

    araka ny hevitro, tokony tsy ahemotra izany ny datim-pifidianana satria efa voatondro ny daty hanaovana azy.

  • 23 juillet à 15:36 | Christianna (#10313)

    Misy antony ihany koa matoa ny fifidianana no tanjona napetraky ny governemanta , mety efa voadiniky ny governemanta tsara ny @izany matoa navoakany sy nataony t@ ity taona ity ny fifidianana, sady raha sanatria mihemotra ity farany ity dia vao may ohatran’ny manasaro-javatra indray izany na dia ataoko ary hoe mahaomby ilay "refondation".

  • 23 juillet à 15:37 | komi (#10299)

    ny manakiana anie mora foana rehefa tsy eo amin’ny fitondrana e. Kanefa ilaina ihany izao mba hahafahana mampandroso tsara ny asa. Na misy aza tsy resy lahatra @fifidianana dia io ihany no lalana mamaha ny krizy ankehitriny

  • 23 juillet à 15:50 | tsirah (#10314)

    pourquoi vous les politiciens vous êtes toujours si pessimiste vous ne pouvez jamais voir le bon cotés des choses même si tous les organisations internationales ont vraiment confiance a nos dirigeant pour la préparation de cette élection libre, transparente et crédible

    • 23 juillet à 16:47 | Eloim (#8244) répond à tsirah

      Peut être, cette élection sera libre et transparente mais non crédible car qui vous dit que les résultats seront acceptés par TOUS ? A mon avis, sans être un bon prophète sur sa propre patrie, une crise post électorale sera inévitable, car dès le début de cette consensualité bidon, il y a verrouillage de la gouvernance par des protagonistes rivaux (allusion au putsch de 2009) et aucune participation de toutes les forces vives du pays (partis politiques et/ou sociétés civiles).

    • 23 juillet à 17:09 | tsirah (#10314) répond à tsirah

      eeeeeeeeeeeeeee mamapaalaelo ianareo mihetsika ny olona rehetra nefa tsy nihetsika ianareo dia ankehitriny indray ve dia hanakorotana soa dia efa mba taraiky sa hoe fomban’ny sarety ny mandeha aloha fa ny alika manaaraka ihany

  • 23 juillet à 16:25 | Nomena (#10351)

    Olona tsisy fotokevitra ity omer beriziky ity, ny tiako hatongavana dia rehefa hitanao fa tsy milamina ve io fifidianana io dia mbola hirotsaka ihany ianao. Mety hoe manana teti dratsy agamba ianao matoa mahasahy miditra ao na madio tsotra izao io fifidianana io dia sahinao ny mirotsaka.

  • 23 juillet à 17:19 | diego (#531)

    Bonjour,

    Pour faire de la Politique, c’est à dire, à terme, devenir législateur, s’occuper donc les affaires du pays, le gouverner et protéger ses intérêts, le réformer, le developer, il faut absolument connaître le droit en vigueur et la Constitution du pays. Cela me semble évident mais pas pour la majorité des élites et des gens éduqués à Madagascar.

    Résultat, beaucoup des gens bien racontent des âneries politiques et tirent dans vide constitutionnellement. Un brillant juge ou médecin ou un ingénieur compétent ne ferait pas un politicien capable de diriger un pays vers un avenir meilleur.......très peu de chance que des dirigeants, des hommes de loi, irrespectueux de la loi soient bien meilleurs......

    Je respecte Mr Beriziky, mais personnellement, je ne suis pas du tout en phase avec ses analyses politiques. Et plus grave, il résiste, comme la majorité des politiciens, dirigeants et les autorités politiques et judiciaires du pays, d’admettre ou admettre de bout des lèvres que Madagascar fait face à une crise Constitutionnelle assez grave, mettant directement en péril sa souveraineté :

    - depuis 2002, les hommes politiques, les dirigeants et les autorités malgaches s’assoient sur la Constitution Malgache, les femmes et les hommes de loi de ce pays le savent pertinemment mais ont fait le choix de se taire.....pourquoi ? Les solutions seraient probablement au bout des langues de ces gens !

    Mr Beriziky a accepté de devenir chef du gouvernement dans une période dans laquelle le doute n’a pas été permise quant au caractère illégitime de son gouvernement. Ce qui fait effondrer en fait ses analyses politiques aujourd’hui. Période dans laquelle, les dirigeants qui n’ont jamais été légitimes ont entraîné le pays dans un référendum :

    - peut-être que Mr Beriziky a des explications valables mais toujours est-il qu’il a été bel et bien chef d’un gouvernement, qu’il veuille admettre ou pas, illégitime, point.

    Ce qui veut dire, qu’à la base, il y a un mensonge, on peut dire mensonge de l’État puisque les autorités politiques et judiciaires ont accepté la situation.

    Venir évoquer par la suite, de la part de la HCC et des politiciens et des élus, que le pouvoir actuel n’a pas respecté la Constitution serait au mieux une incompétence ou pire, ces gens agissent comme des hors la loi :

    - dans les deux cas, il est prévisible que les prochaines élections risquent d’être chaotiques, contestables.

    Je ne comprends pas que les politiciens, qui sont à la base des gens éduqués, n’arrivent pas à admettre qu’ils doivent, en tout temps, respecter les lois est puisqu’ils doivent gérer les affaires d’un État et les biens publics d’une Nation, de facto, défendre sa souveraineté.

    • 23 juillet à 18:15 | Jipo (#4988) répond à diego

      Devant un constat aussi accablant il n’ y a rien à comprendre, il suffit de reconnaitre, et ça : une faculté dont les élites de votre calibre sont exemptées, par obstination, auto suffisance ou tout simplement fierté déplacée, je vous laisse le choix ...
      Vous avez à faire à des bandits . /
      Ce serait des vazahas ça fait longtemps que vous l’ auriez dénoncé !

  • 23 juillet à 17:38 | ratiarison (#10248)

    Miboredika hoy ISIKA MALAGASY ?? naninona marina no tsy niraofina JIABY IREO VOAYmpanondrana BOIS de ROSE sy ny sisa********* MAMPIAHIAHY IHANY EEEEE ?????????? samy tsara

  • 23 juillet à 18:39 | punchline (#9673)

    OMER Beriziky(2011) , Ramanantsoa (1972), Razanamasy(1991), ce sont les 3 uniques 1er ministres de consensus depuis l’indépendance.
    consensus, cela veut dire capable de parler avec tout le monde, c’est celui qui a l’intelligence de cœur.
    la preuve ,
    - il va appeler tout le monde à refonder Madagascar
    - il va présenter 2 textes, un fédéral et une autre unitaire
    il n’a pas encore dit , s’il est pour le fédéralisme ou pour l’unitarisme
    le fédéralisme c’est purement organisationnel, et administratif

    • 23 juillet à 20:01 | hafatse (#9818) répond à punchline

      Pourquoi chercher un consensus ??

      Remarque pas fiecelent utile, si les elections se sont bien passées pas besoin de consensus, comme si les autres , désignés normalement ne.le sont pas, du moins ceux issus de majorité des urnes.

      Le federalisme ne resoudra pas les inégalités , au contraire... de toute facon a mada , les partisans du fédéralisme le dont uniquement pour des raisons ethniques.
      Rien d’autre.
      Ah, si ca permettrait de piquer dans la caisse discretos

    • 23 juillet à 20:02 | hafatse (#9818) répond à punchline

      Pas forcément...

  • 23 juillet à 22:35 | rakotobe (#7825)

    @ zean-Ba

    Pour la clarification , Je mets en avant la pluralité des idées vs exclusion, prétexte à toute contestation radicale comme nous malgaches aimons
    L’origine regional peut être considéré en tant que tél, mais je ne valide pas que cela doit l’etre !
    Mr Beriziky n’est pas mon idéal politique, car il est aussi porteur de conception politique que je conteste
    Mon message est simple : ne fermons pas le débat contradictoire même si le discours de cet homme est incompréhensible mais traduit le malaise ou ressentiment de certaines personnalités ( beaucoup même) dans ce contexte très compliqué de ce que j’appelle le BOURBIER

  • 23 juillet à 22:46 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum
    C’est la confusion totale chez JOB entre :
    Moyen(les élections) et Objectif(la refondation qui ne peut se faire sans développement).
    Gagner une élection et se présenter voire participer à une élection.
    Feuille de route et constitution.
    Honneur et chaise : Même le prof qui l’avait proposé comme PM de la transition à l’époque l’avait renié urbi orbi sans aucune réaction de sa part idem lors du premier gouvernement de Rajao auquel il n’a pas réagi en homme d’État pour faire respecter l’article 54 de la constitution.
    Que peuvent faire un gouvernement et la CENI là où les candidats ignorent leurs devoirs pour que l’élection présidentielle soit comme il faut ?

  • 24 juillet à 08:14 | lysnorine (#9752)

    Manodidina ny : « le fédéralisme, c’est le chiffon rouge des moins de 1% probable que seront les Pety , les Psd et autres anciens PM. »
    [ 23 juillet à 14:07 hafatse (#9818) répond à akam]

    Izao manaraka izao kosa aloha no latsa-bato « TSY PROBABLE » fa « TENA IZY » azon’ny kandidà mpanatsikana fotsiny [na « clowns »], fanaon’ny sarambaben’ny olona fihomehezana angamba, tamin’ny fifidianana ho prezidà tamin’ny 25 ôktôbra 2013 (fihodinana voalohany), na « fédéralisme » na « tsy fédéralisme » no nanompanany ny fampielezan-keviny. Marihina fa mbola betsaka amin’izy ireo no azo antoka fa hanao « rebelote » amin’ny fifidianana ho avy, angamba asesiky ny fanantenana toerana ministra sns,. rehefa avy nanome tokim-panompoana fa hanohana izay « kandidàn’i Frantsa » amin’ny fihodinana faharoa.

    Toy izao no nanasokajinay [tamina forum hafa efa nakatona] ny kandidà tamin’io fihodinana voalohany io araka ny latsa-bato azony :

    « Fivoasana ny latsa-bato azon’ny mpomba MIVANTANA na MIOLAKA ny mpanongam-panjakana tamin’ny 17 Martsa 2009. »
    Envoyé par : lys-norine
    Date : dim. 10 novembre 2013 18:07:04

    Azo zaraina TOKO ROA angamba ny NANDRAY ANJARA tamin’ny fifidianana ny ho « prezidà OUATTARA » tamin’ny 25 ôktôbra dia :

    (A) ny mpomba an’Ingahy Ravalomanana sy ny « mouvance Ravalomanana » ary ny Dr Robinson sy ny « AVANA » ka nahazo latsa-bato mitentina 955,534 na 12.20 %-n’ ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny LISITRY ny MPIFIDY (= 7,828,305) . Tsy ny isan’ny vato nanan-kery no raisina eto. Marihina fa LATSAKA BE (1,479,665) noho ny tontalin’ny latsa-bato azon’Ingahy Ravalomanana tamin’ny fifidianana tamin’ny 3 Desambra 2006 (2,435,199) io tarehi-marika tamin’ny 25 Ôktôbra io.

    (B) Ny MPOMBA NY MPANONGAM-PANJAKANA tamin’ny 17 Martsa 2009 mivantana na miolaka ka NANOHITRA ny kandidàn’ny AVANA notohanan-dRavalomanana sy ny « mouvance mitondra ny anarany. Azo tokoana TELO toy izao izy ireo izay miisa... 32 [ROA AMBY TELOPOLO !] :

    [B1] Ny kandidà 21 (IRAIKA AMBY ROAPOLO) izay LATSAKY ny 1%-n’ny ISAN’NY MPONINA voasoratra ao anatin’ny LISITRY ny MPIFIDY (7,823,305) no tontalin’ny latsa-bato azon’izy ireo, izay raha atao adisana dia mitentina 735,396 na 9.40 %-n’ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy.

    Ireto avy izy ireo :

    11 RJP / RAKOTO Jean Pierre (9,965 ; 0.1273 %)
    18 OBAMA / TINASOA Freddy (9,971 ; 0.1274 %)
    36 HOP / RATRIMOARIVONY Guy (10,913.00 ; 0.1394 %)
    41 HARENA / LEZAVA Fleury RABARISON (11,347 ; 0.145 %)
    40 MITM / NOELSON William (14,096 ; 0.1801%)
    12 MIM / DOFO Michael Brechard (15,538 ; 0.1986 %)
    35 VITATSIKA IO / RAHARIMANANA Patrick (19,684 ; 0.2516 %)
    38 INDÉPENDANT / FAHARO Ratsimbalson (24,536 ; 0.3136 %)
    22 ENINA / TEHINDRAZANARIVELO Djacoba Alain (25,974 ; 0.332 %)
    4 FAMA / RABEARISON Roland Dieu Donné VAHOMBEY ( 32,157 ; 0.411 %)
    23 MAMAFISOA / RAJEMISON RAKOTOMAHARO (38,827 ; 0.4962 %)
    15 VONJEO MADAGASIKARA / RAJAONARY Patrick (38,934 ; 0.4976 %)
    25 KML / LAHINIRIKO Jean (39,648 ; 0.5067 %)
    19 AVOTRA HO AN’NY FIRENENA / RAZAFIARISON Laza (39,952 ; 0.5106 %)
    31 KINTANA / RANDRIAMANANTSOA TABERA (40,253 ; 0.5145 %)
    7 RDS / RAKOTO ANDRIANIRINA FETISON (49,599 ; 0.6349 %)
    1 AME / RAVALISAONA Clément Zafisolo (52,083 ; 0.6657 %)
    39 PNJ MAZAVA / Sylvain RABETSAROANA Sylvain( 57,829 ; 0.7391 % )
    8 AMP / RABEMANANTSOA Brigitte (62,652 ; 0.8008 %)
    20 MONIMA / MONJA ROINDEFO (68,563 ; 0.8763 %)
    37 ESD / RAZAFIMANAZATO Julien (72,875 ; 0.9315%)

    [B2] Ny kandidà 8 (VALO) nahazo latsa-bato MIHOATRA ny 1% fa LATSAKY ny 5 % raha oharina amin’ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy. Ny tontalin’ny latsa-bato azon’izy ireo dia mitentina 1,232,368 na 15.75 %-n’ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy.

    Ireto avy izy ireo :

    27 LES AS/VONINAHITSY Jean Eugène (96,547 ;1.23 %)
    32 GAM/PATRAM / RATREMA William (96,715 ;1.23 %)
    9 FFF / RADAVIDSON ANDRIAMPARANY Benjamin (100,890 ;1.29 %)
    13 RTM(DADAFARA) / RANDRIAMAMPIONONA Joseph Martin (105,184 ;1.34 %)
    28 MDM / RAJAONARIVELO Pierrot (121,999 ;1.56 %)
    34 Edgard RAZAFINDRAVAHY / RAZAFINDRAVAHY Edgard (197,081 ; 2.52 %)
    16 ANTOKO MAITSO / SARAHA GEORGET (203,699 ; 2.6%)
    10 HIARAKA ISIKA / VITAL Camille (310,253 ; 3.97 %)

    [B3] Ny Kandidà 3 (TELO) nahazo latsa-bato mihoatra ny 5%-n’ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy ny latsa-bato azony, FA LATSAKY ny 10%. Mitentina 1,197,359 na 15.29%-n’ny isan’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy ny tontalin’ireo latsa-bato ireo.

    Ireto avy izy ireo :

    5 MTS/RATSIRAKA Roland (407,732 ; 5.22 %)
    6 MALAGASY MIARA MIAINGA/ ANDRIANAINARIVELO Hajo (476,153 ; 6.09 %)
    3 Hery Vaovao ho an’i Madagasikara /RAJAONARIMAMPIANINA Hery (721,206 ; 9.23 %)

    Mitontaly toy izao izany ny latsa-bato azon’ireo toko telo ireo : 735,396 +1,232,368 + 1,197,359 = 3,165,123 na 40.43 %-n’ny mponina voasoratra ao anatin’ny lisitry ny mpifidy.

  • 24 juillet à 08:32 | lysnorine (#9752)

    Ny kandidà Beriziky

    Tsara mba ampahafantarina ny vahoaka ihany – indrindra fa ny mpifidy –
    ary tsy tokony ho takontakonana [na dia fanajana fotsiny ny antsointsoina lavareny hoe « transparence » aza ! »] ny efa voalaza sy voasoratra tetsy sy teroa mombamomba ny kandidà tahaka an’Ingahy Beriziky, mpampianatra Tantara, izay PM’n-ny fahefana nanongam-panjakana tamin’ny 17 Martsa 2009 niantomboka tamin’ny 28 Ôktôbra 2010 ka mandra-panendren’ny prezidà ankehitriny an’Ingahy Kolo Roger ho PM tamin’ny Aprily 2014.
    Mpikambana manana fahefana (« membre influent ») tamin’ny antoko Leader-Fanilo Ingahy Beriziky.

    2010

    ­– 27/08/10 : COMMUNIQUE LEADER FANILO FRANCE
    Omer Beriziky , Premier Ministre idéal. [www.sobika.com , rohy efa nokosehana]

    Omer Beriziky a été ambassadeur à Bruxelles et auprès de l’Union Européenne de 1995 à 2006...Omer Beriziky est également un homme consensuel. Il a travaillé avec les trois régimes successifs des présidents Zafy, Ratsiraka, Ravalomanana.

    2011
    ­– 6 novembre 2011 [avy amina forum hafa efa nakatona]
    Re : Omer Beriziky : qui est-il, qu’a-t-il fait depuis 2006 ? On n’a même pas de CV de cet homme, "DE SOUCHE FRANÇAISE " selon LGDI, dont la nouvelle nomination au poste de Premier ministre est fortement contestée !
    Envoyé par : Cyclone Madagascar (Adresse IP journalisée)
    Date : dim 6 novembre 2011 23:20:19
    Jean Omer Beriziky : un Premier ministre français pour Madagascar ?

    2012
    – 17 Mars 2012, Gazette de la Grande Île,

    Selon Albert ZAFY : « Omer Beriziky et Emmanuel Rakotovahiny, faible et usurpateur » ...En s’attaquant aux institutions de la Transition, Albert Zafy, en se gardant de renier son poulain Omer Beriziky, s’est attaqué à la capacité et au caractère du Premier ministre de consensus...Le vieux Prof. a en effet reconnu, après les quatre mois de pouvoir de M. Beriziky, « Il est vrai que le Premier ministre Beriziky est faible… »....Albert Zafy a aussi rompu ses liens avec les ministres issus de sa formation, tels que Régis Manoro (Education nationale), Joseph Randriamiarisoa (Environnement et Forêts) et Marcel Bernard (Hydrocarbures) en affirmant qu’il n’a AUCUN MINISTRE AU SEIN DU GOUVERNEMENT

    ­– Aout 2012, Tananews, naverin’i Philippe DIVAY, tamin’ny 07 janvier 2013, tao amin’ny :
    « Une enquête de Tananews passée sous silence et qui ressort par un rapport officiel Belge !...information donnée en août 2012 »

    http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-divay/070113/une-enquete-de-tananews-passee-sous-silence-et-qui-ressort-par-un-ra

    « ...quatre (4) hélicoptères Alouette II...vendus à l’armée malgache font partie d’un lot de 23 appareils OBSOLÈTES « soldés » par l’armée de l’air BELGE à la société MADAFRICA DISTRIBUTION appartenant à l’homme d’affaires belge David VERLY une figure bien connue de la place tananarivienne roulant en Hummer, également proche d’Andry Rajoelina et de son conseiller Patrick Leloup.

    « Le seul bémol à cette transaction c’est le montant de la SURFACTURATION SANS PRÉCÉDENT constatée dans ce marché public. En effet, le LOT avait été publiquement vendu à 900.000 euros à MadAfrica soit 39.130 euros/PIÈCE.

    « Quelle n’est donc pas la surprise du contribuable malgache quand il apprend que les quatres engins ont été achetés par l’Etat à 750.000 euros soit 187.500 euros la pièce.

    « Une très belle marge de 148.370 euros par appareil a donc été réalisée (593.480 euros de « valeur ajoutée » au total) sur le dos du citoyen malgache qui a payé presque CINQ FOIS le prix normal de l’hélicoptère. »

    ­– 17 Nov 2012, - The Indian Ocean Newsletter
    MADAGASCAR - David VERLY

    The discreet businessman David Verly [Mad Africa Distribution], should ACCOMPANY Prime Minister Jean Omer BERIZIKY to BRUSSELS this week.

    ­– 30/11/2012, The Indian Ocean Newsletter N°1345
    MADAGASCAR
    David Verly interested in Tiko’s ATR
    The Belgian David VERLY wants to make the most of his CLOSE CONTACT with Jean Omer BERIZIKY, sometimes presenting himself as HIS SPIRITUAL HEIR.

    (Hotohizana)

    • 24 juillet à 08:39 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Tsara mba ampahafantarina ny vahoaka ihany ny efa voalaza sy voasoratra mombamomba ny kandidà Beziriky
      (Tohiny)

      2013
      ­
      – 01 Février 2013 07:04 Dossier Madagate,
      http://www.madagate.com/politique-madagascar/dossier/2953-madagascar-le-pm-beriziky-privilegie-le-prestige-du-lieu-de-sa-naissance-a-la-sortie-de-crise.html [rohy efa nokosehana]

      Madagascar : le PM Beriziky privilégie le prestige du lieu de sa naissance [région SAVA] à la sortie de crise
      « le PM Beriziky assure toujours l’INTÉRIM EN BOIS DE ROSE ... »

      ­– 16 octobre 2013 (avy amina forum hafa efa nakatona]

      . Re : Neny : PM. Mbola manindrahindra RESAKA FIAVIANA ihany ry BERIZIKY ! (1)
      Envoyé par : Rayan (Adresse IP journalisée)
      Date : mer. 16 octobre 2013 18:33:03

      Ampiasain’i La Frantsa daholo ireo andevony hampiady ny malagasy. Efa nalevina im-pito mandifotr’olona niaraka tamin’ny Repoblika Demokratika an’i Madagasikara na Repoblika faharoa an-dRatsiraka io toetra ratsy io.

      Satria tami’ny andron’i ZAFY samy tsy avy eto anivotany avokoa na ny PM na ny Filoha : zafy+ravony - Zafy+ Rakotovahiny. Toy izany koa tamin’ny filoha RAVALOMANANA : Ravalomanana+Rabemananjara. TSY NISY OLANA mihitsy.

      Ankehitriny atsangan’ireo andevon’ny fahavalom-pirenena amin’ny maty indray ny FISAINANA PADESM : tsy mahazo atao filoha ny merina, TSY AZO ATAO MITOVY FIHAVIANA NY FILOHA SY NY PRAEMINISTRA, katsaka sy vonjobory.

      . Re : Neny : PM. Mbola manindrahindra resaka fiaviana ihany ry Beriziky ! (2)
      Envoyé par : Menja (Adresse IP journalisée)
      Date : mer. 16 octobre 2013 21:01:35

      Tena tsy menatra ny manavakavaka ny samy Malagasy mihitsy ny resaka tahaka itony !...
      Dia izany ve no entina anaovana politika ???????...
      Dia mbola toe-tsaina tahaka an’io ihany koa no FOTOTRY ny fitakiana FEDERALISMA ?????????...
      Asain’ny MPANJANAKA miteniteny foana dia iny fa manao tokoa !...

      2014

      ­– 27 février 2014, « Le Gouvernement Beriziky jouera les prolongations », http://www.orange.mg/actualite/gouvernement-beriziky-jouera-prolongations

      « Au cours du Conseil des Ministres de ce jour, Hery Rajaonarimampianina a déclaré que .... le Gouvernement de Transition d’Union Nationale, dans sa composition actuelle, CONTINUE D’EXERCER LES PLEINES FONCTIONS (sous l’autorité du Premier Ministre Jean Omer Beriziky) jusqu’à la mise en place effective dudit Gouvernement de la République...

      « Ainsi, le Président de la République a donné consigne à tous les Membres du Gouvernement de Transition d’Union Nationale de prendre leurs REPONSABILITÉS [cf. 2016, Exportation de BOIS DE ROSE à destination de SINGAPOUR le 15 février 2014] et toutes les mesures, utiles et nécessaires, pour le bon fonctionnement de l’Etat »

      ­– 28 mai 2014, La Nation n° 587, http://www.lanation.mg/article.php?id=11598 [rohy efa nokosehana]

      « David VERLY - Persona non grata…
      « Le businessman David Verly, de nationalité belge et qui prétend être invulnérable en bénéficiant le SOUTIEN suspect de SES CONTACTS MALGACHES, était un étranger indésirable de la République malgache. En 2003...[Il] a déjà fait l’objet d’une INTERDICTION D’ENTRÉE au territoire malgache...

      « Grande fut alors la stupéfaction après la découverte d’un procès-verbal de notification concernant l’interdiction d’entrée au territoire au nom d’un certain David Verly. La publication de cette note remonte au 03 octobre 2003, durant le régime Ravalomanana. Le ’’directeur de la société Poids Lourds ou Business Auto’’ qu’il est, selon ce procès-verbal de la police, serait cité dans une affaire de vente de voitures d’occasion à DIÉGO-SUAREZ . David Verly était donc ’’prier de prendre disposition pour son départ du territoire’’ après cette notification. En clair, David Verly a été expulsé du territoire malgache. Quelques années plus tard, par on ne sait quelle MAGIE de l’administration, David Verly rentrait à Madagascar. Il côtoyait depuis, surtout durant la transition, des GENS DU POUVOIR . Sa liaison avec Omer BERIZIKY a beaucoup fait de bruit.

      (Hofaranana)

    • 24 juillet à 08:49 | lysnorine (#9752) répond à lysnorine

      Tsara mba ampahafantarina ny vahoaka ihany ny efa voalaza sy voasoratra mombamomba ny kandidà Beziriky
      (Tohiny sady farany)

      2016

      ­– 12 mars 2016, Gazette de la Grande Île/Gazetin’ny Nosy,

      « Ramparany Anthelme : ANDRAMENA tamin’i PM BERIZIKY no any SINGAPOUR »
      Publication : 12 mars 2016

      « Namory mpanao gazety tetsy amin’ny trano fiasany tetsy Ampandrianomby ny minisitry ny Fiompiana Ramparany Anthelme izay minisitra niandraikitra ny tontolo iainana tamin’ny governemanta Kolo Roger omaly alakamisy faha-10 martsa 2016 tamin’ny 10 ora sy sasany maraina. Mahakasika ny filazana izay mitonona ny anarany amin’io raharaha io sy ny momba ny FILAZANA ATAON’ingahy Omer BERIZIKY praiminisitra nosoloan’ingahy Kolo Roger no tena vontoatin’ny fiantsoany...

      « Manao gisalahy homan-ketsa hoy [izy] ity praiminisitra teo aloha ity raha nanao iny fanambarana iny. Ingahy Omer Beriziky dia SADY PRAEMINISTRA no MINISTRA MIADIDY NY TONTOLO IAINANA TAMIN’IO FOTOANA IO . Tao anatin’ny ROA TAONA IZY NO NIANDRAIKITRA NY MINISTERA MIANDRAIKITRA NY "BOIS DES ROSES’’. Na dia praiminisitra tao amin’ny tetezamita izy, dia MBOLA NIANDRAIKITRA IZANY ASA IZANY TAO ANATIN’NY VOLANA VITSIVITSY tamin’ny REPOBLIKA FAHA EFATRA izao. Ny 15 FEBROARY 2014 no niala teto Madagasikara iny andramena iny araka ny TARATASY amin’ny FANONDRANANA ENTANA amin’ny seranan-tsambo malagasy ao Toamasina. Mbola ingahy Omer Beriziky no PRAEMINISTRA tamin’io FOTOANA io hoy ihany ny fanamafisany ny resany....

      « Tsy ny raharaha andramena ihany no olana tamin’ny fitondrany iny fa ao koa ny mahakasika ny orinasa “MAINLAND Ltd” izay nitrandraka ny FASIMAINTY any MANAKARA sy ny faritra maro amin’iny morontsiraka iny nefa dia nanao FITRANDRAHANA TSY ARA-DALÀNA ka hatramin’ny fasana sy ny toerana fady dia nosimbainy avokoa. Tsy izay ihany fa amin’izao fotoana izao dia MPIVAROTRA IO FAHAZOANY ALALANA IO ANY AMIN’NY MPANDRAHARAHA HAFA ANY IVELANY INDRAY ITY ORINASA ITY. TSY izaho izay DEPIOTE tamin’ny fotoana nanondranana io andramena io no NANANA FAHEFANA tamin’izany raha toa ka ara-dalàna ny andramena naondrana ireo FA ny PM sy ny minisitrin’ny Tontolo iainana tamin’izany....

      « Eo anatrehan’ny raharaha andramena tratra any Singapour io dia niteny ingahy Ramparany Anthelme fa ankoatra ny fitsarana izay hatao any amin’ity firenena ity, dia TOKONY HASIANA FITSARANA MAHAKASIKA INY RAHARAHA INY KOA ATY MADAGASIKARA mba hahalalana marina izay TENA MPANONDRANA sy mpanao io resaka andramena io »

      Fanontaniana : Asa va re raha mba nisy famotopotorana sy fanenjehana na fampanenjehana notontosain’ny BIANCO sy ny sampan-draharaha forongony noforomporonina hatramin’izay arak’ io soso-kevitra naroson’Ingahy Ramparany Anthelme io ? Inona no vokany raha nisy ihany izany ?

  • 24 juillet à 19:45 | ratiarison (#10248)

    Ireo voalazanao REHETRA ireo ra-LYSORINNE dia efa fantatrin’ny BESINIMARO eto @ny Tanàna ok ?? ny tiana ho fantatrin’ny BESINIMARO dia ny hoe : CREDIBLE ve i Ramose OMER BERIZIKY sa tsia ??? point barre ???????? sans rancune !!

    • 25 juillet à 08:12 | lysnorine (#9752) répond à ratiarison

      @ratiarison 24 juillet à 19:45

      Tsy mazava aminay loatra ny hevitra raketin’ilay hoe « ny tiana ho fantatrin’ny BESINIMARO ...CREDIBLE ve i Ramose OMER BERIZIKY sa tsia ?... »

      Ny hampahafantarana ny « besinimaro » - ny MPIFIDY izany- ny voalaza sy voasoratra mombamomba ny kandidà (na iza na iza !) mirotsaka hofidiny, dia ny AHAFAHAN’ ny « besinimaro » indrindra MANAPA-KEVITRA tsara ny amin’izay hanolorany ny latsa-batony [raha mandray anjara amin’ny fifidianana ihany izy !] rehefa AFAKA NAMAKAFAKA an-tsakany sy an-davany ny TANTARAM-PIAINAN’ilay kandidà teo amin’ny sehatra fanaovana pôlitika na fitondram-panjakana, sns., sns., izy, ka azony valiana tsara AORIAN’IZAY ilay fanontaniana hoe :

      « CREDIBLE ve » ilay kandidà mikendry ho Filoham-pirenena, na azony inoana sy azony itokiana ve izy io.?

      Fa tsy hoe : noho ny anaran’ilay kandidà fotsiny sy/na ny toerana misy na nisy azy, ary ny kabary tsara lahatra ataony, dia sokirina hamaly AVY HATRANY ilay fanontaniana ny mpifidy, MIALOHA ny handinihany sy hisaintsainany am-pilaminana ny tantaram-piainan’ilay mikatsaka ny latsa-batony.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS