Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 24 septembre 2020
Antananarivo | 22h13
 

Enseignement

Ecole Supérieure Polytechnique de Vontovorona

Nouvelles manifestations des étudiants, ce jour ?

samedi 7 juillet 2007 | Eugène R.

La circulation sur la RN1 risque d’être de nouveau perturbée à partir de ce jour. Les 15 jours d’ultimatum lancés par les étudiants grévistes ont expiré hier, sans que les ministères concernés aient trouvé des solutions rapides et durables à leurs doléances.

Le statu quo. C’est ce qu’on peut qualifier la situation qui prévaut actuellement à l’Ecole Supérieur Polytechnique de Vontovorona (ESPA). Les 15 jours d’ultimatum lancés par les étudiants ont expiré hier. Aucune des revendications des ces futurs ingénieurs relatives au problème du délestage qui se trouve à l’origine de l’arrêt complet des cours à Vontovorona n’est jusqu’à présent satisfaite. Le ministère de l’Education Nationale et de la Recherche Scientifique (ministère de tutelle de l’ESPA) et le ministère de l’Energie se renvoient la balle.

Les étudiants grévistes ont déjà interpellé la présidence de l’université d’Antananarivo, mais celle-ci s’est déclarée incompétente. Ces étudiants sont ensuite allés au ministère de l’Education nationale.

Une délégation de ces étudiants aurait eu une rencontre avec le directeur général de ce ministère qui refuse jusqu’à présent de prendre ses responsabilités. Faute de solution, les étudiants de Vontovorona projettent de redescendre dans la rue à partir d’aujourd’hui pour manifester leur mécontentement face à l’immobilisme des ministères concernés.

Les enseignants aussi

Les étudiants ne sont pas les seuls depuis ce jeudi à interpeller le pouvoir central sur les réalités qui constituent un obstacle au bon déroulement de l’enseignement à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Vontovorona. Les enseignants eux-aussi sont sortis de leur mutisme. Dans un communiqué signé par Ernest Randriatsiresy, président de l’Association des enseignants à l’ESPA, ces « Mpanabe » précisent que les étudiants ne sont pas les seules victimes de ce problème du délestage. Les outils pédagogiques et l’enseignement en général en souffrent également, selon le communiqué. Aussi, ces enseignants exigent-ils des solutions rapides et durables au problème qui dérange l’enseignement à l’Ecole Supérieure Polytechnique de Vontovorona.

Du côté des parents des étudiants, c’est l’inquiétude. Bref, comme dans d’autres universités de Madagascar, l’année blanche plane à l’ESPA de Vontovorona. La circulation sur la Route Nationale 1 risque d’être de nouveau perturbée à partir de ce jour. A rappeler que des affrontements avec les forces de l’ordre ont été évités de justesse au cours des descentes sur la RN1 effectuées par les étudiants grévistes durant la première période de la manifestation. A suivre.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS