Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 20 octobre 2020
Antananarivo | 23h42
 

Tourisme

Relance économique

Nosy Be accueille ses premiers touristes 6 mois après le confinement

vendredi 2 octobre | Mandimbisoa R.

113 passagers dont plus de 70 touristes et des dizaines de résidents rapatriés ont débarqué hier à l’aéroport de Fascène à Nosy Be, à bord d’un vol d’Ethiopian Airlines. Ceci marque ainsi la réouverture du tourisme dans cette ville après presque six mois d’inactivité.

Ce vol est le premier vol commercial depuis la fermeture des frontières malgaches au mois de mars dernier suite à l’épidémie de coronavirus. Ethiopian Airlines qui s’est plaint des restrictions liées à l’exploitation de cette ligne a finalement pu embarquer des résidents de Nosy-Be, à titre de rapatriement, comme le ministère en charge des transports l’avait précisé dans un communiqué du 29 septembre dernier.

Dès le samedi 3 octobre, la compagnie aérienne éthiopienne effectuera un second vol qui s’affiche déjà complet et un troisième le mardi 6 octobre. Les vols se succèderont à partir du 21 octobre et les arrivées des touristes seront massives, confie l’Office régional du tourisme de Nosy Be. Par ailleurs, une équipe d’Airlink, une compagnie aérienne sud-africaine, s’est déjà rendue dans cette ville pour manifester son intention de reprendre la desserte aérienne Nosy Be- Afrique du Sud en vol direct, vers mi-novembre.

Avec les trois premiers vols d’Ethiopian Airlines, le taux de remplissage des hôtels de Nosy Be est estimé à 25%. Une aubaine pour les opérateurs touristiques qui n’ont plus compté le moindre client depuis le début de l’épidémie et une lueur d’espoir pour le secteur lourdement frappé par la crise.

« Depuis plusieurs semaines, toutes les équipes de la santé, du tourisme, de l’aéroport et même les hôteliers se sont massivement mobilisés pour rendre effectif cette réouverture et pour bien préparer l’accueil des touristes », se félicite la députée de Nosy Be, Christine Razafindravony alias Tatie Chris.

Des mesures sanitaires strictes ont été prises pour prévenir tout risque de propagation de la Covid-19. Tests PCR à l’arrivée à l’aéroport, interdiction de quitter l’archipel de Nosy Be durant le séjour, tels sont les contraintes imposées aux touristes.

« Aucun des touristes qui a débarqué n’a présenté des symptômes du coronavirus », a tenu à préciser le ministère dans son communiqué. « Ils sont quand même tenus d’effectuer un confinement de 48 heures à leur hôtel respectif et à leur charge, selon le protocole sanitaire établi par les autorités malgaches ». Dans le cas où un touriste présente des signes suspects ou testés positifs à la Covid-19, un centre de soins et de pris en charge a été mis en place dans le quartier de à Dar-Es-Salam, à une quinzaine de kilomètres du centre-ville de Nosy Be.

46 commentaires

Vos commentaires

  • 2 octobre à 09:44 | Isandra (#7070)

    Il faut que ces compagnies comprennent qu’elles sont des fournisseurs, Madagascar un un marché, ce ne sont pas à eux de poser les conditions , mais, au régulateur du marché ou le mpitaky ticket tsena, dont l’Etat.

    Si Air France ou Ethiopian Airlines trouvent que les conditions ici ne leur conviennent pas qu’elles cherchent ailleurs. Ce qu’elles exercent ici, ce n’est pas un acte caritatif, mais commercial, donc, derrière, il y a des profits.

    Ce n’est pas parce que Madagascar est un pays pauvre qu’elles peuvent faire ce qu’elles veulent dans ce pays. Non et non, Madagascar est un pays souverain, qui a des dirigeants qui appliquent les lois et protègent leur peuple.

    • 2 octobre à 11:31 | gaston (#8335) répond à Isandra

      @Isandra, personne ne veut enlever la souveraineté de Madagascar ! Mais comme vous le dites "le marché" Les lois du marché la mondialisation fait que votre raisonnement est très simpliste, allez demander aux tours opérateurs via les hôtels de Nosy Bé QUI RECHERCHENT DES CLIENTS pour arriver à faire une saison 2020/2021 décente ! A mon avis sans l’aide de grosses compagnies comme AF ou Ethopian Airlines ça ne serait pas possible et à plus forte raison avec cette covid 19 !! Regardez la réalité en face pour une fois !!

    • 2 octobre à 11:44 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Gaston,

      Ces compagnies ne sont pas les seules grandes compagnies dans le monde, il y a plusieurs concurrentes, qui sont prêtes à prendre leur place, mais, ce sont elles qui sont choisies, pour le moment.

    • 2 octobre à 22:53 | lysnorine (#9752) répond à Isandra

      Re Isandra 2 octobre à 09:44
      « [...] Si Air France ou Ethiopian Airlines trouvent que les conditions ici ne leur conviennent pas qu’elles cherchent ailleurs...Madagascar est un pays SOUVERAIN »

      Que Madagascar commence d’abord par RÉCUPÉRER SA SOUVERAINETÉ.... DANS LE « CIEL » ! Cela implique l’ABROGATION de la politique aberrante de sa LIBÉRALISATION À OUTRANCE qui, par l’abandon du monopole d’Air Madagascar, a conduit inéluctablement à sa faillite, aggravée par une certaine incompétence – doublée probablement de vénalité – de la part ses gestionnaires et de ses patrons politiques. La DÉNONCIATION et la renégociation éventuelle de TOUS LES ACCORDS avec les pays des compagnies qui desservent actuellement Madagascar sur tous les plans, tant régional-qu’intercontinental accompagnent évidemment le rétablissement de son monopole aussi bien INTÉRIEUR (élimination d’Air Austral de TSARADIA qui serait entièrement repris par Air Madagascar) qu’EXTÉRIEUR donc.

      Une suggestion relative aux liaisons avec l’Europe occidentale : restaurer l’une des rares choses positives à l’actif du régime de Didier Ratsiraka à l’époque du « Boky Mena » et du « Tolom-piavotana », à savoir,les accords avec l’AEROFLOT de l’EX-URSS avec l’ouverture de la ligne ANTANANARIVO-MOSCOU à réactualiser avec la RUSSIE de nos jours.

  • 2 octobre à 10:01 | I MATORIANDRO (#6033)

    Voan’ny covid hoe i TRUMP mivady de milaza izy fa tsy maintsy handresy.

    mikiry biby hanao fifidianana hoe ry mpandrava.

    De hoy aho hoe "manam-bitana hafahafa nge oah rakoaga io an.

    D’efa miteny zah zay fa tsy mila ireo satàna mamaly ahy aho an.

    Samia velonaina

  • 2 octobre à 10:01 | kartell (#8302)

    La Gazette de la Grande île, très en forme, ce matin !...
    Le goût de la fête
    Il n’est plus à démontrer que le pouvoir actuel aime les spectacles, a un goût prononcé pour les fêtes, pour tout ce qui brille si bien que toute occasion est bonne pour se montrer. On respecte cela, les goûts et les couleurs sont dans la nature ; on est moins d’accord vu que tout est payé par l’argent public et les bons contribuables ne peuvent pas adhérer à autant de choses superfétatoires quand le minimum d’éclairage, de sécurité, de propreté n’est même pas respecté.
    Ce goût de la fête et du paraître est tellement fort pour ceux qui nous gouvernent aujourd’hui que ça ne les dérange aucunement de ne pas maîtriser l’Histoire de Madagascar et d’inventer leur propre histoire ; le goût du paraître est tellement prononcé que les fêtes organisées sont inexplicables en dépenses, en raison d’être. A défaut d’avoir pu organiser la fête de leurs rêves pour les soixante ans du 26 juin 2020, le Président de la République avait annoncé à cette époque que l’immense fête – car les fêtes sont importantes – aura lieu le 14 octobre. L’Histoire nous rappelle que le 14 octobre 1958 est née la première République. Par contre c’est le 26 juin 1960 qu’est née l’armée malgache, ce qui a fait du 26 juin la fête de l’armée. Comme il faut faire coûte que coûte une grande fête, la garde robe du Président de la République et son épouse étant sûrement déjà prête pour un événement relatif aux 60 ans de quelque chose, que le logo des 60 ans de l’indépendance doit servir, voilà que le 14 octobre 2020, soit 62 ans après la naissance de la République, l’immense fête au départ annoncée le 26 juin 2020 sera célébrée dans la Région Sofia lieu d’origine du Président Tsiranana Président de la République de Madagascar.
    Le logo demeure “60” avec comme mot clé “indépendance”, l’à peu près continue tant qu’il y a occasion de faire la fête… entre 60 et 62 ce ne sont que 2 années de différence, entre le 14 octobre et 26 juin ce ne sont que des raisons différentes de festoyer… Mais comme avec certitude le Président de la République avait annoncé la grande fête pour le 14 octobre, tout comme il avait annoncé la fin du Coronavirus après le pic à fin août, un de ses fervents défenseurs qui a perdu toute objectivité dira encore certainement “c’est juste à titre symbolique” sauf que l’Histoire ne peut pas se contenter d’à peu près… surtout lorsque par populisme on cherche à effacer de l’histoire toute emprise de la colonisation française dans l’histoire du pays… avec des dirigeants qui trouvent bien entendu leur compte dans leur bi-nationalité française et malgache et qui continue de quémander à la France de l’argent même pour construire des bâtiments publics ou pour acheter des caméras de surveillance. Paradoxalement, pour ce qui est des voitures luxueuses, l’Etat a de l’argent. Bling bling en permanence et goût incessant de fête !
    La Rédaction

    • 2 octobre à 10:33 | Isambilo (#4541) répond à kartell

      La ligne de ce journal a l’air d’évoluer vers une opposition à Rajoelina, c’est bizarre.

    • 2 octobre à 10:47 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      Bien sûr, qui ne sait plus que ce Président était ex organisateur d’événement, et la majorité des Malagasy aiment faire la fête, en particulier, les gens des littéraux, ses électeurs potentiels, tsy mifety, ils sont malheureux, tafaraka ny tia sy ny manina.

      Le Président essaye de satisfaire les besoins de la majorité de Malagasy, qui aiment faire la fête, toute en pensant aux gens dans la difficulté(voir le compte rendu du conseil de ministre, avant- hier).

      Si certains Tananariviens n’aiment pas la fête, c’est leur problème, mais, cela ne doivent pas empêcher les autres de la faire. Samy manana ny reviny io, aoka tsy hifanakiana. On ne critique pas votre kalon’ny fahiny.

    • 2 octobre à 11:08 | Shalom (#2831) répond à kartell

      Faire la fête avec l’argent de qui ?
      Est-ce plus important que de créer des emplois, nourrir la population etc … !
      Je reprends mes affirmations : ce type est malade et plus fou que jamais : comment peut-on festoyer pendant que le sud meurt de faim !
      Que ceux qui ne comprennent pas ça aillent se murer 5 mètres sous terre, c’est mieux pour eux.

    • 2 octobre à 11:14 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Isandra

      Vous qui fustigez à longueur de journée les andafes que vous jugez n’être que des Cassandre à la solde des intérêts de Maman ou de ses ayants- droits, je vous fais remarquer que cet éditorial bien pesé est l’oeuvre collective d’une rédaction immergée dans un quotidien qui n’a bizarrement pas la même vision idyllique que le vôtre !....
      On n’est pas dans un jeu revanchard de la part de journalistes à l’égard de ce pouvoir mais d’une analyse critique d’un début de quinquennat entamé en fanfare parsemé de casseroles de plus en plus pesantes ...
      La gesticulation compulsive de Rajoelina est à rapprocher de celle d’un Macron qui tente de se donner une stature internationale qu’il n’arrive pas à endosser en crédibilité ( fermons la parenthèse)...
      Quand au goût prononcé pour la fête, il est surtout le privilège de ses organisateurs mais moins de ses spectateurs qui demandent autre chose de plus constituant pour leur quotidien rabougri.
      L’ivresse d’une soirée ou de la venue de chef de l’état auprès de populations démunies n’est pas constructive au point de croire comme vous que l’essentiel est d’être vu en prenant exemple sur les télés-réalités...
      Faire du vent amène un jour la tempête !...

    • 2 octobre à 11:30 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Shalom,

      L’homme ne vivra pas de nourriture seulement, il y a aussi des autres choses.

      Certes, à Madagascar, il y a de gens de certaines régions ont de problème de la malnutrition grave, que nos dirigeants doivent sauver, mais, en tant que Président de tous les Malagasy, il doit satisfaire aussi les besoins de autres, qui n’ont pas ce problème.

      Quant à l’argent, c’est l’argent de l’Etat pour satisfaire un besoin son peuple, pour qu’ils ne soient dans la dépression totale. Mba manala azy kely eh !

    • 2 octobre à 11:40 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Kartell,

      L’ivresse d’une soirée ou de la venue de chef de l’état auprès de populations démunies n’est pas constructive au point de croire comme vous que l’essentiel est d’être vu en prenant exemple sur les télés-réalités...

      Vous avez raison s’il organise cette fête dans une région où la famine menace, mais, non, dans une région où la fête fait partie intégrante dans leur vie, sans laquelle ils seront malheureux,...Ils ne sont pas riches, mais, ils savent profiter la vie pour être heureux. D’où leur joli sourire.

      C’est ça la différence entre les théoriciens et les gens du terrain comme Rajoelina.

    • 2 octobre à 12:58 | dominique (#9242) répond à kartell

      Isandra :: : va raconter tes conneries d’idioties a ceux qui crèvent de faim dans le sud a mon avis tu vas te faire lyncher la bas et arrête de te bourrer avec la tisane ça te bousille le peut qui te reste de boyaux dans la tête ...

    • 2 octobre à 14:06 | Isandra (#7070) répond à kartell

      Dominique,

      Ayez quand même de compassion envers ces gens, on ne va pas raconter la fête aux gens qui n’ont pas la morale pour la faire, qui sont en détresse, mais, le Président sera à leur chevet avec des choses pertinentes à leur situation, pour soulager leur souffrance.

      Chercher l’équilibre, c’est le travail d’un bon dirigeant comme Rajoelina, une partie a besoin qu’on leur donne des nourritures, on leur fournit des nourritures, d’autre partie a besoin qu’on fasse un peu la fête, le Président doit combler leur besoin.

    • 2 octobre à 14:17 | Rainingory (#11012) répond à kartell

      Isambilo,
      je suis d’accord, c’est bizarre, il semble que ce gazety soit en train de changer d’orientation dans sa ligne éditoriale

    • 3 octobre à 09:04 | lysnorine (#9752) répond à kartell

      Re Shalom 2 octobre à 11:08 répond à kartell ^
      « Faire la fête avec l’argent de qui ? Est-ce plus important que de créer des emplois, NOURRIR LA POPULATION etc … !. comment peut-on festoyer pendant que le SUD MEURT DE FAIM ! »

      Dans la CAPITALE même, la masse de la population souffre du manque d’une « DENRÉE » VITALE : l’EAU.
      Ne parlons même pas leur inaccessibilité aux SOINS PRIMAIRES même !
      En somme, une sorte d’assassinat collectif déguisé, progressif, à petit feu, à cause de la mise en œuvre d’une politique qui procède de la mentalité de ceux que la langue Malagasy désigne par « FIRINGA MIHEVITRA ».

      cf. « VAOVAO MBS ALAKAMISY 01 OKTOBRA 2020 », https://malagasynews.com/videos/vaovao-mbs-alakamisy-01-oktobra-2020/. (0:35-3:16)
      « ANTANANARIVO FAY RANO TANTERAKA »,
      dans lysnorine 2 octobre à 20:37 | (#9752) répond à Vohitra, dans https://www.madagascar-tribune.com/La-requete-des-senateurs-rejetee-par-la-HCC.html#comment447385
      Re Vohitra 2 octobre à 16:26
      « vahoaka...mirongatra milahabary sy mifanesika mifanitrakitro manavotra aina mitady sakafo.. »

      Tsy VARY ihany fa RANO koa, ohatra, - kanefa TENA ANTOKY NY FIAINANA - izay TOKONY HAVERINA MAIMAIMPOANA tsy handoavam-bola ny fantsakana amin’ny FANTSAKAM-BAHOAKA (Pompes Publiques) TAHAKA tamin’ny faha-FANJANAHATANY sy nandritra ny fitondran’Itpkl. Tsiranana.

      Tsy raharahain’ny mpitondra fanjakana amin’ny ambaratonga isan-karazany itony FAHORIAN’ny VAHOAKA itony momba izany RANO izany.

  • 2 octobre à 11:27 | nez_gros (#10715)

    Gros, C’est scandaleux ! des touristes quelconques, lambda, glorifiés, tapis rouges etc... et de surcroit ils ne sont que des dizaines. Cette image là est dégradante. Shame on you !!!T’as capté ou pas ??

    - à ce rythme, on a le droit de soupçonner qu’ils séjournent GRATIS....

    - j’étais touriste en France, aux USA, en Chine, Dhubai, personne m’as pas reconnu... pire les policiers ont tourné dans tout le sens et scruté mon passeport

    - Nosy be peut faire autre chose que du tourisme, ce genre d’activité est trop dépendante, ...

    Le Scandale , c’est qu’aucun Malgache ne détient un levier économique dans cette île... Nous avons l’obligation de changer tout cela !!!!
    T’as capté ou pas ????

    • 2 octobre à 11:53 | gaston (#8335) répond à nez_gros

      @ nez_gros,
      Tiens te revoila ! Nosy be peut faire autre chose que du tourisme, ce genre d’activité est trop dépendante, ... A h oui bien dis nous quoi, il y a il me semble une entreprise qui extrait des terres rares (métaux pour fabriquer des aimants , batteries etc ... mais, vous êtes en train de polluer la mer. Le tourisme reste une affaire très rentable et indispensable pour Madagascar sous certaines conditions, à vous de définir les règles, mais avec votre saltimbanque de président ça risque d’être compromis.
      Mais comme disait De Gaulle en parlant de la principauté de Monaco, ceux là s’ils continuent à m’emmerder, je vais leur couper l’eau et l’électricité, mais je crois que c’est déjà fait à Mada !!
      T’as capté ou pas ??????

    • 2 octobre à 11:55 | betoko (#413) répond à nez_gros

      Nez Gros
      La dernière fois que vous étiez à Nosy Be c’était quand ? Les touristes font vivre qui ?
      Qu’est ce que Nosy Be produit et autre la plage est une réputation mondiale ?

    • 2 octobre à 12:07 | vorona (#8254) répond à nez_gros

      Autre chose que du tourisme ?
      Oui de la canne à sucre il reste encore des restes de rails du siècle dernier pour transporter les cannes ! Il suffit de reconstruire les usines ! Transformer les hôtels en manufactures sucrières et de vêtements et le terrain de golf en prairie à zébus !
      Cela serait quand même dommage de rayer de l’esprit des touristes la destination Nosy Be qui jusqu’à maintenant et un des seuls endroit de Madagascar à avoir une image positive chez la plus part de ceux qui voyagent !

    • 2 octobre à 12:36 | nez_gros (#10715) répond à nez_gros

      Nocibé concurrent sérieux de la parfumerie Marionnaud
      https://professionbienetre.com/actualites/distribution-franchises/6943-parfums-sephora-marionnaud-et-nocibe-au-coude-a-coude-sur-les-prix

      on parle avec des dossier solide gros, on est chercheur, on ne parle pas dans le vide , t’as capté ou pas ???

      Le problème c’est l’ignorance, car des Malgaches assis sur de l’or croient poser leur fesse sur des vulgaires pierres...

      @vorona et Gaston, betoko, des pov’Malagache qui ne connaissent même pas la richesse de leur pays...

      tenez pour vos gouvernes :

      L’enseigne Nocibé créée en 1984 par Daniel Vercamer. Son nom, « Nocibé », est directement inspiré par l’île de Nosy Be, une île de Madagascar et producteur d’ylang-ylang, une fleur composant emblématique de la parfumerie .

      Le problème c’est l’ignorance, car des Malgaches assis sur de l’or croient poser leur fesse sur des vulgaires pierres...

      résultat de courses : des français, des indiens, des chinois en en fassent leur richesse. t’as capté ou pas gros ???

  • 2 octobre à 12:34 | betoko (#413)

    Vorona
    Savez vous que ces hôtels de Nosy Be participent aussi à la construction des écoles ?
    J’ai vu un reportage sur Nosy Be diffusé par Arte , il existe un hôtel où le tarif d’une nuitée coûte de 2000 euros et paraît que Patric Poivre d’Arvor possède une ile aussi avec un hôtel de lux géré par une de ses filles

    • 2 octobre à 15:43 | vorona (#8254) répond à betoko

      Aux Mitsio le prestataire de pêche Tropical Fishing à construit, car il n’y en avait pas, une école sur l’ile qu’ils occupent et ils ont embauché un instituteur dont ils payent le salaire ! <<

  • 2 octobre à 12:35 | nez_gros (#10715)

    Nocibé concurrent sérieux de la parfumerie Marionnaud
    https://professionbienetre.com/actualites/distribution-franchises/6943-parfums-sephora-marionnaud-et-nocibe-au-coude-a-coude-sur-les-prix

    on parle avec des dossier solide gros, on est chercheur, on ne parle pas dans le vide , t’as capté ou pas ???

    Le problème c’est l’ignorance, car des Malgaches assis sur de l’or croient poser leur fesse sur des vulgaires pierres...

    @vorona et Gaston, betoko, des pov’Malagache qui ne connaissent même pas la richesse de leur pays...

    tenez pour vos gouvernes :

    L’enseigne Nocibé créée en 1984 par Daniel Vercamer. Son nom, « Nocibé », est directement inspiré par l’île de Nosy Be, une île de Madagascar et producteur d’ylang-ylang, une fleur composant emblématique de la parfumerie .

    Le problème c’est l’ignorance, car des Malgaches assis sur de l’or croient poser leur fesse sur des vulgaires pierres...

    résultat de courses : des français, des indiens, des chinois en en fassent leur richesse. t’as capté ou pas gros ???

    • 2 octobre à 13:51 | betoko (#413) répond à nez_gros

      Je connais très bien la richesse de Madagascar depuis belle lurette surtout en matières precieuses et sur l’Ylang Ylang de Nosy Be et aussi sur Daniel Vercaner .L’Ylang Ylang était aussi produit par Mayotte mais sa culture à été délaissée depuis que cette ile est devenue française , assistanat est passé par là
      Les parfumeurs se servent de l’Ylang Ylang comme fixateur mais pas comme parfum et pourtant il suffit de qu’on verse quelques goutes sur son corps et personne ne pourrait savoir si C’est juste de l’Ylang Ylang ou du Christian Dior de n°5 de Chanel ou du parfum de grande marque
      On peut trouver de l’Ylang Ylang pur au Bazary Be de Tamatave .Un petit flacon de 25 centilitre coûte 50 000 fmg , mais faites attention au mélange d’Ylang Ylang avec de l’huile de friture

    • 2 octobre à 14:39 | vatomena (#8391) répond à nez_gros

      Les malgaches assis sur de l’or .Quelle bénédiction ! Les anciens colons furent donc de tres mauvais colons .Ils n’ont pas su exploiter ces richesses tout comme les gens du pays .Ils sont retournés chez eux les poches vides.Aucun de ces gouverneurs ,ou hauts commissaires ,les de Coppet , les Garbit ,les Cayla et qui ont oeuvré dans le pays ont terminé leur carrière comme des milliardaires. Ceux qui nous gouvernent aujourd’hui ,eux ,ils ont trouvé le bon filon malgache .En quelques mois d’exercice et les voilà multi milliardaires. Miracle !!!

    • 2 octobre à 14:47 | kartell (#8302) répond à nez_gros

      @Betoko

      Désolé de vous contredire mais le ylang ylang n’est pas utilisé comme fixateur comme vous le prétendez abusivement....
      Les fixateurs natures sont les gommes-résines (benjoin, labdanum, myrrhe, encens, storax, tolu balsam) et les produits d’origine animale (ambre gris, castoréum, musc et civette ) dixit Wikipedia.

    • 2 octobre à 16:28 | gaston (#8335) répond à nez_gros

      @ nez_gros
      Et oui Madagascar avait encore au siècle dernier une production sucrière de premier plan, il en découlé le sucre bien sur mais aussi du rhum , la bagasse qui elle pourra servir à alimenter des chaudières, pour par exemple produire de l’électricité, et même quelques aliments, du jus de canne, on voit bien là qu’il y a de quoi faire. Tout n’est pas sans problème, les maladies de la canne à sucre, une bonne pluviosité dont Nosi Bé possède, vous n’avez plus qu’à vous retrousser les manches, vous avez assez de jeunes qui possèdent les bagages nécessaires à la remise en état de ce secteur. Mais le Malgache a t’il la fibre entrepreneuriale, là et la bonne question !!

    • 2 octobre à 22:52 | Patrick le lyonnais (#1439) répond à nez_gros

      Betoko
      "personne ne pourrait savoir si c’est juste de l’Ylang Ylang ou du Christian Dior de n°5 de Chanel ou du parfum de grande marque "
      Etes vous sérieux ou est-ce une blague ?
      J’utilise de l’Ylang Ylang pour parfumer le linge et les toilettes. Ma femme porte le 5 de Chanel depuis 40 ans. Je crois que vous n’avez jamais vu et senti de près ou de loin du n°5. Il y a autant de différence qu’entre une sardine et une langouste, ou qu’une THB et un cru de Bordeaux.
      Ce genre de comparaison vous décrédibilise complètement.

    • 3 octobre à 08:02 | Rainingory (#11012) répond à nez_gros

      @ vatomena, Patrick le lyonnais, betoko.
      Merci vatomena et Patrick le lyonnais pour ces explications.
      @betoko, franchement, plus que vous on meurt.
      Non seulement vous dites des conneries sorties des limbes de l’intérieur de votre boîte crânienne, mais en plus vous affirmez des inventions de théories que votre cerveau a trouvé à 10.000 km de nulle part.🤔
      Ils sont gentils d’ailleurs à ne pas vous envoyer en pleine face vos quatre vérités mais se contenter de figures polissées genre "Désolé de vous contredire.. OU ..vous décrédibilise.."
      On comprend parfaitement alors la raison qui amène les forumistes ici à se gausser de vous.😆

    • 3 octobre à 08:33 | vatomena (#8391) répond à nez_gros

      Rainingory --- CASTIGAT RIDENDO MORES

  • 2 octobre à 13:41 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Bon séjour à tous ces touristes qui contribuent au sauvetage/au premier secours du soldat Ariary n’est-ce pas ?

    • 2 octobre à 13:57 | betoko (#413) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pas seulement pour sauver l’ariary .Le tourisme dans le monde entier contribue à la balance de paiement que vous êtes en France en Grèce à l’ile Maurice ou en Thaïlande , Certains pays se plaignent du tourisme de masse , d’autres se plaignent qu’ils n’ont pas assez de touriste
      Que voulez vous ainsi va le monde

    • 2 octobre à 14:03 | Oursvagabond (#9660) répond à plus qu'hier et moins que demain

      "Les parfumeurs se servent de l’Ylang Ylang comme fixateur mais pas comme parfum et pourtant il suffit de qu’on verse quelques goutes sur son corps et personne ne pourrait savoir si C’est juste de l’Ylang Ylang ou du Christian Dior de n°5 de Chanel ou du parfum de grande marque"

      On avait un "nez-gros", aujourd’hui se découvre un "nez-fin" !
      Vous avez d’autres bêtises comme celle là ?

  • 2 octobre à 13:57 | kartell (#8302)

    Par vraiment hors sujet surtout lorsque l’on parle de « tourisme « .....
    https://www.letemps.ch/monde/rdc-humanitaires-accuses-dabus-sexuels-lors-lepidemie-debola

    • 2 octobre à 14:00 | betoko (#413) répond à kartell

      Et les prostituées chinoises et nigérians à Paris harcèlent les parisiens tous les jours

    • 2 octobre à 14:22 | kartell (#8302) répond à kartell

      @ Betoko
      Pourquoi vous regardez mon doigt ?.....

  • 2 octobre à 15:57 | Shalom (#2831)

    Ny fety sy ny fampisehoana fisehosehoana ?

    Mandritr’izany fotoana izany, jereo ny manjo ny any amin’ny Faritr’Anosy (atsimon’i Madagasikara) :

    "Ireny tanifotsy ireny sisa no atao sakafo any Bekiria, 11 km miala ny tanànan’ Ifotaka Faritra Anôsy".

    Kianja manara-penitra, fetin’ny 14 oktobra, kolize, tanamasoandro …
    F’inona loatra no nataontsika tamin’i Zanahary no filou toa izao no nomeny antsika ?

    Ekena lé kopé : "Masina ny Tanindrazana"

  • 2 octobre à 16:08 | Shalom (#2831)

    Jereo na ny mpizaha-tany aza efa miditra eto koa mbola inona no hitazonana ny hamehana ara-pahasalamana amin’izao fotoana ?

    Sina, Korea avaratra, Staline, Hitler … Ireny no nitondra sy mitondra toa izao mba tsy ahafahan’ny tsy mpomba ny fitondrana hanao hetsika na fivoriana.

    Asa tokoa na iza no nametraka ilay kianjan’ny demokrasia "Taona maro las’izany e ! Hoa n’ny zanak’aman-jafy ! Fa mbola tsy tanteraka ihany …" Indrana ny Bemolangan-dry Mahaleo somary novana kely.

  • 2 octobre à 16:16 | Isandra (#7070)

    Comme j’ai évoqué ces des compagnies ne sont pas les seules grandes compagnies qui peuvent desservir Madagascar, leur concurrentes sont là :

    "Enthousiasme. La compagnie aérienne sud-africaine, Air Link, reprendra bientôt ses vols à destination de Nosy Be. Les responsables au niveau de la compagnie ont, en effet, effectué une descente à l’île aux parfums et aux fleurs hier, à l’occasion de la reprise limitée des vols internationaux. « Ils ont voulu constater de visu les dispositions sanitaires mises en place afin de contenir la propagation de la pandémie de coronavirus dans le pays mais aussi pour discuter avec les autorités sur place. Ils prévoient alors un retour sur la desserte au début du mois de décembre prochain." Laverite.mg

  • 2 octobre à 18:54 | Jipo (#4988)

    bonjour .
    Ce sont nos vahinés qui vont être contentes, les araignées n’ ont plus qu’ à bien se tenir 😈

  • 2 octobre à 19:27 | olivier2 (#9829)

    Je sais pas vous, mais je sens que les 100 touristes qui viennent de débarquer vont contribuer a un essor economique sans précédent dans l’histoire de la grande petite ile..Qui mériterait d etre un continent d incontinents..subventionné..tellement c est mérité..pour des raisons evidentes !

    J avoue eprouver de la pitié pour Ethiopian n Airlines..

    🤣

    Foza or not foza ? That is the stupid question

  • 2 octobre à 20:25 | Besorongola (#10635)

    LA FRANCE N’EST PAS L’ÉTHIOPIE. NOUS VERRONS SI RAJOELINA ET RINAH ARRIVENT À FAIRE CÉDER AIR FRANCE
    Des passagers cloués au sol par les bisbilles entre Air France 🇫🇷 et Air Madagascar 🇲🇬
    Paris accuse Antananarivo de ne pas respecter « l’accord de ciel ouvert entre les deux pays », censés se partager à parts égales leurs espaces aériens.

    Par Laure Verneau Publié aujourd’hui à 13h00

    Temps deLecture 2 min.

    Partager sur Facebook

    Envoyer par e-mail
    Partager sur Whatsapp
    Plus d’options
    Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du « Monde Afrique » depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du « Monde Afrique ».

    DR
    Tant pis pour les voyageurs qui avaient pris leurs billets : le vol Air France prévu vendredi 2 octobre, en partance de Paris et à destination d’Antananarivo, la capitale malgache, ne décollera pas. Une annulation qui a des airs de représailles après la décision prise par la Direction générale de l’aviation civile française (DGAC) d’interdire l’atterrissage d’un vol d’Air Madagascar le 28 septembre à Paris.

    Cela fait une semaine que le torchon brûle entre les deux compagnies aériennes, au grand dam des nombreux ressortissants et expatriés souhaitant retourner sur la Grande Ile. Si, du côté d’Air Madagascar, on balaie d’un revers de main toute tension diplomatique entre Paris et Antananarivo, évoquant une « petite incompréhension », le propos est plus tranchant côté français, où l’on déplore une « distorsion de concurrence » et le « non-respect d’un accord de ciel ouvert entre les deux pays ».

    Lundi 28 septembre, jour du vol annulé d’Air Madagascar, l’ambassade de France à Madagascar avait publié un communiqué sur sa page Facebook, expliquant vouloir « rétablir l’équilibre entre les deux compagnies, en raison du refus répété des autorités malgaches d’autoriser Air France à prendre des passagers dans le sens Paris-Antananarivo ». La nouvelle avait provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et dans la presse locale, certains journaux n’hésitant pas à dénoncer un « coup de force de la France ».

    D’après l’accord relatif aux services de transport aériens entre le gouvernement de la République française et de la République de Madagascar, entré en vigueur en 2005, Air Madagascar et Air France sont censées se partager à part égales les espaces aériens entre les deux capitales.

    Guerre de tranchées
    Or, déplore une source diplomatique française, « les autorités malgaches ont refusé qu’Air France prenne des passagers dans le sens Paris-Tananarive depuis la mi-août. Alors qu’Air Madagascar a pu reprendre les vols commerciaux sur un rythme régulier, Air France doit déposer chaque semaine une demande pour un seul vol hebdomadaire Antananarivo-Paris. C’est d’autant plus frustrant que la France n’a jamais interdit à Madagascar d’opérer des vols, même au plus fort de la crise sanitaire. » Une guerre de tranchées qui n’en finit pas d’exaspérer les passagers qui ont largement témoigné de leurs déboires sur les réseaux sociaux.

    Pour ne rien arranger, la compagnie Air Madagascar est actuellement en grande difficulté financière : criblée de dettes, plombée par l’achat de deux Airbus à Air France et condamnée en octobre 2019 par le tribunal de commerce de Paris à verser 39,2 millions d’euros à la compagnie française.

    Lire aussi Covid-19 : Madagascar malade de ses enterrements ratés
    Après des mois de fermeture, le ciel de Madagascar s’est partiellement rouvert aux touristes, jeudi 1er octobre. « Un premier vol Ethiopian Airlines avec à son bord 200 passagers » a pu atterrir sur l’île de Nosy-Be, a fait savoir Rinah Rakotomanga, une proche du conseil d’administration d’Air Madagascar. Les conditions restent tout de même très contraignantes : les voyageurs doivent présenter un résultat négatif PCR au moins 72 heures avant l’embarquement, la réalisation d’un test PCR à l’arrivée, 48 heures de confinement en attendant les résultats du test, à la charge du passager.

    Une série de règles qui a donné lieu à de nombreux échanges entre le ministère des transports et la direction d’Ethiopian Airlines, qui a finalement obtempéré. Le but pour la présidence malgache : réamorcer la reprise du tourisme, secteur qui représente 6 % du PIB, après six mois de confinement international.

    𝕷𝖊 𝕸𝖔𝖓𝖉𝖊.
    Laure Verneau(Antananarivo, correspondance)

    • 2 octobre à 22:01 | arsonist (#10169) répond à Besorongola

      Question :
      Est-il possible que cette tempête dans un verre d’eau dans le Canal de Mozambique s’aggrave et va jusqu’au lâchage du gouvernement foza par Macron ?
      Il n’est pas interdit de rêver .

  • 2 octobre à 20:43 | Ra-Jao (#282)

    Mampihomehy ahy ny mahita ny ambom-pontsika malagasy sasany mpanohana ity fitondrana ity. Firenena fahadimy @ny tany mahantra indrindra eto an-tany , mivelona @ hataka etsy sy eroa, nefa dia mizahozaho ery hoe betsaka ny Cie te iaraka hiasa amin’Madagasikara raha tsy eo aza AF sy AirEthiopien. Tsy manana fahaiza-mitrandraka izay harena nomen’i Zanahary akory fa hanjakan’ny mafia Ivelany sy ato anatiny ny fananana. Maninona tokoa moa i Prezida io ny tsy re intsony ny @ Iles éparses e ? Notapenan’i Yves Ledrian 250 M€ ny vavabe.

    • 2 octobre à 22:02 | Rainingory (#11012) répond à Ra-Jao

      Ity anie ilay toy ny antsoin’ny vazaha hoe coup de com’ e.
      Jereo aho ry tany fa manja bé !
      Saingy tsy manopy maso akory ny tany.
      Iny dia mangina eo.
      Kelikely aty aoriana dia tonga indray mahita hisarihana maso manaraka hafa dia hoe :
      Jereo aho ry tany fa manja bé !
      Saingy tsy manopy maso akory ny tany.
      Iny dia mangina eo.
      Dia toy izay foana.
      Misy teny tsy dia tena teny frantsay marina loatra fiantsoan’i Dèla Kely azy io fomba io.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS