Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 01h15
 

Société

Commémoration du 29 mars

Neuf survivants décorés à Toamasina

lundi 31 mars 2008 | Gilbert R.
Les descendants de Koko Jean Marie.

Des districts de Toamasina I et II, neuf (09) « guerilleros » des évènements de 1947 ont été décorés le samedi 29 mars dernier du « grade de la libération ». C’est une médaille créée intentionnellement pour reconnaître officiellement les mérites patriotiques particuliers de ces anciens militants de l’indépendance dont on compte quarante (40) survivants dans des districts de Toamasina I et II. A la suite des discours de circonstance au cours desquels le maire Rakotomanana Gervais puis le Chef de Région Andriamorasata Julien ont rendu hommage aux vieux militants sans pour autant rappeler qu’aujourd’hui c’est la lutte contre la pauvreté qui est de mise, les autorités ont procédé à la remise de dons : 40 sacs de riz de 50 kg, soit un sac pour chacun et la viande d’un zébu gras de la part de la Région.

Mais les descendants résidents d’un leader MDRM de Vohipeno, Koko Jean Marie, ayant dirigé la guérilla dans le Sud Est, en l’occurrence à Lokomby Manakara, avec le Commandant guérilléro Radaorosaona, a également offert aux survivants de la section MDRM de Toamasina une enveloppe de numéraires reçue au nom de ses camarades par leur président, Tody. C’est une famille d’opérateurs tamataviens bien connue et solidement installée.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS