Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
jeudi 23 septembre 2021
Antananarivo | 00h54
 

Culturel

Culture

Musique : Décès de Charle, batteur du groupe Mahaleo

jeudi 5 août | Mandimbisoa R.

Une triste nouvelle pour les fans du groupe mythique Mahaleo. Charle, de son vrai nom Charle Bert Andrianaivo, le batteur de cette formation musicale emblématique du folksong malgache, a tiré sa révérence ce matin. Charles a rejoint les étoiles avec d’autres membres comme Raoul, Nono, Fafah, Dadah.

« Le monde culturel malgache est en deuil. Charle ou Charle Bert Andrianaivo, du groupe Mahaleo, est décédé il y a quelques minutes », communique le ministère chargé de la culture.

En plus d’être artiste, Charle était sociologue et journaliste. Au mois de mars dernier, avec les autres membres du groupe, Charle a été élevé au rang de Grand-officier de l’Ordre National Malagasy durant la cérémonie d’inauguration du Musée des archives iconographiques à Ambohidahy où une exposition spéciale sur le groupe Mahaleo a été organisée pendant trois mois.

De ce groupe emblématique, il ne reste plus que deux grands musiciens à l’instar de Dama qui s’est porté candidat à l’élection présidentielle de 2018 et de Bekoto que les mordus de la bonne musique de la ville des Eaux à Antsirabe connaissent très bien.

11 commentaires

Vos commentaires

  • 5 août à 10:13 | vohitsara (#8896)

    Veloma, Charles ! Mandria am-piadanana.
    Miara miory, miara miondrika amin’ ny fianakaviana sy ianareo mirahalahy, akanga sisa nanamborana.

  • 5 août à 10:57 | Vohitra (#7654)

    Nody ilay masoandro, hoy ny hiran’ny iray tarika tamin’izay nandao ka namonjy niakandrefana…efa nanome ny tara-pahazavana farany izy, toy ny tara-bolamena namela soa hoentina matory…izay no tokoa no fandaharana tsy azo nihodivirana ka tsy misy azo atao afatsy ny mahay mionona.

    Mankahery ny fianakaviana nilaozany tokonambaravarana, ary mankahery ihany koa an’i Dama sy Bekoto mbola kiady sy vovonana mijoro hanohy ny ampitso…

    « Ny alahelo hono toy ny vary antsompitra, ka raha ahafahana iray fatambary isanandro, dia ho levona ihany no farany »…

    Mahaiza mionona Tompoko

  • 5 août à 14:26 | dahalo (#8794)

    Quelqu’un de bien, gentil et très sociable. Il était le plus accessible du groupe depuis le lycée et tout au long de sa vie. Paix à son âme

    • 5 août à 14:59 | vazahagasy taratasy (#10911) répond à dahalo

      Le plus discret mais le plus gentil du groupe, je disais à Dama lors du décès de Fafah et Dadah que je ne le connaissais pas très bien et que je ne sais pas s’il me reconnaîtrait pour les condoléances.
      Aujourd’hui, j’adresse mes condoléances à toute sa famille, Dama et Bekoto, qu’il repose en paix avec ses amis sous les ailes de l’éternel 😥

  • 5 août à 15:12 | Inglewood (#6780)

    Bouleversés par cet évènement tragique, nous prenons part à votre douleur et nous vous adressons nos plus sincères condoléances.
    Soyez assurés de toute notre amitié et notre soutient le plus solide.
    Merci de nous avoir bercé dans la mélodie de vos chansons et pour encore tant d’années.

  • 5 août à 15:36 | lé kopé (#10607)

    Avant 1972 , les jeunes compatriotes étaient attirés par la culture Occidentale , à savoir les variétés Françaises (nos ancêtres les Gaulois) , et le rythme And Blues Américain . Le journaliste Mara Armand a fait un tabac en faisant une animation musicale au stade couvert de Mahamasina , et les jeunes de l’époque , grands parents actuellement , sont incollables sur les chansons des artistes de l’Hexagone . Le groupe Mahaleo a su réconcilier notre jeunesse avec la culture et l’identité de ce Pays . Son succès , qui dure plus de cinquante années , est dû à cette quête d’identité , où tout le monde s’est enfin retrouvé . Dans le même registre , le groupe Kassav a fait connaître au monde entier la culture des Antilles en alliant dans sa musique , tradition et modernité . La formation du groupe , hétéroclite , avec des Africains des Antillais , des Maghrébins , ont suscité un engouement planétaire avec les cuivres , les violons , alliés aux percussions (Groka) ,et le Kréol . Jacob Devarieux , un des fondateurs du groupe , vient aussi de nous quitter . Un grand Merci à ses artistes qui ont qui ont su défendre leurs cultures , tout en nourrissant leurs passions . Paix à leurs âmes . Charles , Dada ,Fafa , Raoul , NONO .

  • 5 août à 17:16 | Turping (#1235)

    Condoléances à sa famille . Il ne reste plus que Dama et Bekoto dans le groupe Mahaleo alors ?
    Depuis Octobre 2019 ,le groupe Mahaleo a perdu 3 personnages clés !
    Fafah , Dadah et Charles .

    • 5 août à 17:19 | lé kopé (#10607) répond à Turping

      Et Nono , et Raoul ...

    • 5 août à 17:27 | Turping (#1235) répond à Turping

      lé kopé
      Nono et Raoult sont morts avant 2019. Je voulais parler de perte chez Mahaleo (3 décès en si peu de temps).

    • 5 août à 17:48 | vatomena (#8391) répond à Turping

      Turpin __"le lamba blanc’’ est souvent repris chez radio "free dom" à la demande des auditeurs créoles

    • 5 août à 19:19 | Turping (#1235) répond à Turping

      Vatomena ,
      Ok ,car c’est une chanson assez mouvementée faisant bouger le corps .Les créoles aiment ça .

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS