Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 17 novembre 2018
Antananarivo | 05h00
 

Communiqué

Communiqué

Mouvement Rohy et Transparency International Initiative Madagascar contre le report des élections

jeudi 25 octobre

CONTEXTE

Depuis Octobre 2017, la société civile n’a eu de cesse de travailler pour proposer un cadre légal adapté à des élections crédibles et acceptées par tous. Sur le plan du financement des campagnes électorales, le mouvement ROHY avait proposé d’intégrer dans les textes le plafonnement des dépenses et la subvention de l’Etat, bien conscient des inconvénients créés par l’inexistence de ces derniers. Malheureusement, ils n’ont pas été adoptés par les partis politiques dominants qui décident à l’Assemblée Nationale : le HVM, le TIM, le MAPAR, et le MMM.

La Charte de bonne conduite et d’intégrité des candidats pour une élection présidentielle apaisée, promue par douze entités réunissant 7 institutions publiques et 5 organisations de la société civile dont ROHY et Transparency International - Initiative Madagascar (TI-IM) , comprend deux engagements stipulant que transparence soit faite sur ce financement afin de ne pas hypothéquer les intérêts nationaux. TI-IM a expressément demandé aux candidats de remplir un formulaire leur demandant les origines et le montant de leur budget de campagne : à ce jour aucun des 36 candidats ne l’a rendu.

Par ailleurs, la société civile avait entrepris l’éducation citoyenne pour l’inscription dans la liste électorale (LE). ROHY a plaidé en vain dès Mars 2018 pour une réouverture partielle de la liste en juillet 2018 en faveur des citoyens ayant atteint 18 ans, sachant que sa clôture était prévue légalement au 15 mai. Les partis politiques ne semblent pas non plus actifs sur ce terrain de mobilisation, ne serait-ce que pour leurs sympathisants. Certains acteurs politiques (dont les candidats actuels) ne semblent pas au courant des exigences de la loi sur cette inscription et vérification de la LE en temps opportun.

POSITIONNEMENT
Face aux revendications émises par le collectif de candidats :

1- Le Mouvement ROHY et TI-IM ne sont favorables ni au report des élections qui serait de toutes manières illégal ni à une nouvelle transition qui ne pourra qu’entraîner des impacts négatifs directs sur la population et le pays. Il n’y a pas de liste parfaite et selon nos efforts sur la LE, nous avons constaté que la CENI a fourni des efforts consistants. ROHY couvre actuellement des bureaux de vote dans les lieux les plus peuplés et les plus enclavés des six provinces , et avec les autres partenaires, nous faisons actuellement des efforts pour couvrir tout le pays.
Nous demandons à tous les candidats de disposer des délégués dans les 24.853 BV afin de sécuriser l’observation maximale et optimale du scrutin.

2- Nous exhortons la CENI et le Gouvernement à apporter régulièrement des clarifications techniques et non seulement juridiques, non seulement aux candidats, mais aussi à la population sur les bureaux de vote, la liste électorale, le logiciel que vous utilisez, et sur tout autre point technique relatif aux élections. Le faible accès à l’information et le déficit actuel de communication entretiennent l’opacité et engendrent nécessairement des inquiétudes et des rumeurs incontrôlables.

3- En ce qui concerne la justice électorale, les contentieux électoraux et les résultats officiels du scrutin, ROHY et TI-IM ne sont pas non plus favorables à la mise en place d’une Cour Electorale Spéciale (CES) en cette période très proche du premier tour. Il existe déjà un mécanisme destiné à assister les citoyens et la société civile dans la formulation de recours et à faire le suivi d’une justice électorale appropriée.
A ce titre, ROHY et TI-IM n’auront de cesse d’interpeller face à la grande corruption et aux mauvaises pratiques telles que la distribution massive d’argent et de biens, les dons aux élus (de motos et d’autres gadgets et matériels), l’indécence du déploiement de moyens énormes fait par certains candidats face à la pauvreté ambiante, et le manque de transparence quant à l’origine et les contreparties des fonds utilisés.

4- Appel aux autres acteurs prépondérants
Nous invitons les leaders d’opinion (Eglises, chefs traditionnels, artistes, etc.) à épouser des positions et résolutions constructives, conformes à la loi actuelle, même si celle-ci présente indûment des lacunes , pour éviter à nouveau la catastrophe d’une nouvelle transition.

Nous sommes tous responsables, chacun à son échelle, de la situation actuelle, et il est impératif que chacun fasse preuve de rationalité et de pragmatisme pour éviter de répéter les erreurs du passé. Nous lançons enfin un appel à tous les citoyens pour une mobilisation générale en faveur d’élections propres. Ne vous laissez pas manipuler ! Observez, reportez ! Soyez maîtres de votre destin et de celui de Madagascar ! Votez utile, saisissez la chance qui vous est donnée de sanctionner tous ceux qui vous semblent coupables de l’appauvrissement de ce pays ! Ne laissez aucune chance aux trafiquants, aux menteurs, aux dictateurs et aux corrompus en tous genres d’être ou de revenir à la tête de l’Etat !

Antananarivo, le 24 Octobre 2018

Mouvement ROHY et Transparency International Initiative Madagascar

11 commentaires

Vos commentaires

  • 25 octobre à 11:00 | reglisse (#6117)

    « Ne laissez aucune chance aux trafiquants, aux menteurs, aux dictateurs et aux corrompus en tous genres d’être ou de revenir à la tête de l’Etat ! »

    Mais alors pour qui voter ???

    • 25 octobre à 15:05 | Christianna (#10313) répond à reglisse

      ko aloha rehefa samy hanavao ihany dia aleo ny lisitry ny kandidàà mihintsy no havaozina dia sivanina ao ireo mpanongam-panjakana, mpametsy vahoaka, ireo izay mampirafy ny tanindrazany amin’ny firenena hafa, ireo izay rehetra tsy mazavazava eh !

    • 25 octobre à 15:44 | Spartacus-Madagascar (#10410) répond à reglisse

      Une élection présidentielle, c’est un chemin et une voie vers la démocratie.
      Comment aujourd’hui, une organisation comme la CENI et des organisations internationales peuvent valider une fraude massive et aussi évidente ?
      Une fois de plus, c’est ceux qui doivent protéger la démocratie qui la bafouent. Tout cela pour de l’argent !
      Peuple Malgache, vous qui avez une fierté, vous qui avez une grande histoire, rappelez vous de cette petite histoire :
      - Qui a nommé le président de la HCC ?
      - Qui a nommé le président et les éléments de la CENI ?
      - Pourquoi à deux semaines du premier tour, y a-t-il autant d’arrestations, alors qu’il n’y en a jamais eu autant pendant tout le mandat présidentiel ?

      Pour les chiffres voir notre article sur les élections sur le blog spartacus madagascar

    • 25 octobre à 15:44 | tsirah (#10456) répond à reglisse

      Ra misy ny tena gaboraraka dia zao ataon i mamanareo sy dadanareo an Antananarivo zao.amidy @ karana sy mpanambola daholo ny EPP. izay toerana malalaka volena trano dia amidy amina miliara mba hahazoany tombotsoany. ravalo izany ry malagasy namana tena efa tsy vanona ka izany no naonganana azy tamin’ny 2009 ka tsy mila azy intsony malagasy aaa

  • 25 octobre à 14:31 | ASSISE (#10453)

    ROHY : Malheureusement, ils n’ont pas été adoptés par les partis politiques dominants qui décident à l’Assemblée Nationale : le HVM, le TIM, le MAPAR, et le MMM.

    =========

    Pour ces partis cités, c’est parce qu’ils étaient, supposés, dominants qu’ils ne pouvaient pas jouer aux faiseurs de lois, pour s’auto déstruire. Déjà, ils n’étaient même pas capables de désigner un « Leader de l’Opposition » s’ils étaient les faibles.

    La raison pour laquelle, il n’y a jamais eue d’opposition « officielle » depuis l’avènement de la 5e REP.

    Encore une fois, une grand partie des problèmes du régime de la 5e REP, ce fut le 1er et le seul n’ayant aucun parlementaire « élu » mais qui avait une majorité « par les menteurs ». Notre constitution en est la base de ces problèmes. (toujours cette endémicité des malagasy).

    Raison pour laquelle, nous en sommes là.

    Plutôt, gaspillage !

    • 25 octobre à 15:34 | jayo (#10317) répond à ASSISE

      ny fifidianan ihany no tena ahafahana manavaka izay tena mbola mendrika hitondra fitondrana sy ho eo @fitantanana ny firenena satria efa ny safidin’ny vahoaka maro an’isa no fantatra @io ka samy tokony hankasitraka

  • 25 octobre à 15:02 | Christianna (#10313)

    Tokony tsy navela nirotsaka mihintsy izay kandidà efa nahitana lesoka teto amin’ity firenena ity : ohatra hoe mpangalatra, mpamono olona, mpanongam-panjakana sns.. . Fitiavan-tseza no mbola niverenan’ireo nirotsaka ary ireo ihany no mety mbola mahatonga an’ziay savorivorim-pifidianana izao !

    • 25 octobre à 15:29 | Mihaino (#1437) répond à Christianna

      Tokony tokony sy ny tsy misy , mitovy ihany hoy ny fiteny !! Ireo izy ireo fa samy mitady hiverina hitondra ka MAHAIZA MISAFIDY fotsiny !
      Mila hajanona haingana ity fanaratsiana sy mamelona ny tantara ratsy vitan’izy rehetra fa samy devoly daholo ireo fa tsy nisy anjely akory raha nitondra ny Firenena taloha !Tsy jamba ny vahaoka satria mahita maso fa tsy resaka hono hono velively.
      Ao moa ireo kandida MIKASA ary eo no efa NIASA ka aleo ny mpifidy no hitsara sy handrefy ny zava-bita hoy HERY kandida N° 12 !

  • 25 octobre à 15:21 | komi (#10299)

    Lasa izay tian’ireto mpanao politika vitsivitsy ireto izany no harahina eto amin’ity firenena ity ka rehefa te hanenbotra fifidianana izy dia tsy maintsy harahina a ?izao anie dia efa midika fa tsy matotra mihintsy ireto kandidat vitsy mitokona ireto e. Manao tsinotsinona ny vahoaka malagasy maro an’isa mihintsy fa rehefa tsy vonona fotsiny dia tokony tsy nirotsaka fa lasa sakana ho an’ny fandrosoana ianareo

  • 25 octobre à 15:22 | jayo (#10317)

    tsy tokony hatao izany ny hanemborana ny fifidianana nefa ny mpikarakara ny fifidianana ihany no tena mahita ny mety sy mampilamina ny firenena ka tsy misy tokony hatahorana fa mahalala ny tokony hataony izy ary ny mahatoky azy hatrany no tokony hataon’ny rehetra mba hisian’ny filaminana eto @ny firenena

  • 25 octobre à 16:39 | Toutoun (#10298)

    Mila miara-manamafy feo isika rehetra mba tsy hahatanterahan’io fanemorana ny fifidianana io ! Tsy ireo olom-bitsy mtady hibodo toerana akory no hibaiko sy handidy ny hoavin’ny malagasy fa isika rehetra miara-manaiky fa leo korontana ka mitady ny tena filaminana sy fandrosoana eto @ tany sy ny fanjakana !!!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS 
 
 

Visiteurs connectés : 106