Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mardi 3 août 2021
Antananarivo | 22h47
 

Avis de décès

Mireille RABENORO

Il a plu au Seigneur de soustraire à notre affection notre mère, notre grand-mère :

Mireille RABENORO

Ancienne Présidente de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH)
Maître de Conférences à l’École Normale Supérieure (ENS)
Membre de l’Académie Malagasy
Grand Officier de l’Ordre National Malagasy

Décédée à Montpellier le 16 juin 2021

De la part de,

Ses enfants :
Soatiana RAJAONSON et Michel RAMILAMINTSOA
Hantanirina RAJAONSON et Valentin BONNET
Herinjara RAJAONSON et Aude

Ses petits-enfants :
Lucas Tiaro
Raphaël Herinjara

Ses frères et sœur et leur famille

Dimanche 20 juin 2021 à 14 heures, la famille se réunira au Centre funéraire de Grammont, salon Vercors à Montpellier.

La crémation aura lieu le lundi 21 juin à la même adresse après un culte qui s’y tiendra à 8h 30mn.

La date du rapatriement à Madagascar sera communiquée ultérieurement.

«  Out, out, brief candie !  » (William Shakespeare, Macbeth)

Famille Rajaonson, 171 Rue de la Cavalade, Bâtiment I, Appartement 1203, Résidence EKLA, Montpellier 34000.

mireille.rabenoro@gmail.com

7 commentaires

Vos commentaires

  • 18 juin à 12:30 | Jacques (#434)

    Je ne connais pas personnellement Madame Rabenoro mais j’ai eu la chance de l’imaginer à travers ses écrits, une femme de conviction, trempe d’intellect qu’on ne rencontre plus que rarement aujourd’hui dans la société malgache. Avec son départ le pays perd l’une de ses rares olomanga.

    À sa famille et ses proches, j’adresse mes plus sincères condoléances.

    Cordialement.

  • 18 juin à 14:39 | lancaster (#10636)

    Mireille RABENORO, partie pour un autre monde, le pays se vide de ses meilleurs éléments, en l’occurence cette fille de l’intelligentsia Malagasy qui a porté bien haut les valeurs et la dignité que lui avaient transmis ses parents.
    Issue d’une famille protestante parmi les grands Hova d’Analamanga, elle avait un bagage académique hors du commun (agrégée d’Anglais ) qui aurait pu l’amener hors du territoire. Elle avait aussi un cursus professionnel qui faisait d’elle un gabarit qu’on trouvera rarement combiné à Madagascar : Enseignante d’universite, membre de l’académie Malagasy, directeure de ministère, Présidente d’institution nationale .
    Mireille RABENORO avait aussi un passé de militante de gauche et c’est ainsi que je l’ai croisée à Paris, dans les années 70 du côté du Bd Jourdan où elle était très active au sein de l’AEOM pro Monja Jaona.

    Puisse ses œuvres et tout simplement son souvenir donner la meilleure inspiration à tous les intellectuels patriotes de Mada et d’ailleurs.
    PAIX À SON AME

  • 18 juin à 17:13 | Isambilo (#4541)

    J’ai exprimé des réserves sur son dernier édito. Il n’en reste pas moins qu’elle savait de quoi elle parlait.
    Je l’ai aussi brièvement croisée du temps des pro-Monja mais pas à la Cité Universitaire.
    Elle aura évité le royaume du Danemark mais pas celui des petits bras qu’est devenu son pays.

  • 18 juin à 23:21 | Turping (#1235)

    Après tonton Georges c’est Mireille qui s’en allait,....
    - Sincères condoléances à sa famille et paix à son âme .
    La famille RABENORO est une famille notable .Son père , le feu Césaire Rabenoro ancien diplomate et pharmacien avait un frère que je connaissais un peu ,le feu Aubert RABENORO (1926 -2003) ancien professeur à l’Université en France de son vivant quand je fréquentais l’église FPMA
    d’ARAGO à Paris en 1987 .

    • 19 juin à 09:33 | lysnorine (#9752) répond à Turping

      Itpkl. AUBERT RABENORO

      Re Turping 18 juin à 23:21 |
      « Césaire Rabenoro ancien diplomate et pharmacien avait UN FRÈRE QUE JE CONNAISSAIS UN PEU ,le feu Aubert RABENORO (1926 -2003) »

      Fanampiny
      Itpkl. AUBERT RABENORO dia niavaka ihany tamin’ny rahalahiny Césaire sy Raymond teo amin’ny lafiny pôlitika. Mbola talohan’i Itpkl.« Mahitsy » Andriamanjato izy no nanetsiketsika ny mpianatra Malagasy tamin’ny AEOM tany Frantsa. Tsy azon-dry Tpkv Gisèle Rabesahala sy ny mpiara-dia taminy natao saribakoly anefa izy ary tsy te-hiherika ny kômonista intsony izy rehefa avy nitsidika ny Firaisana sôvietika fahizay. Pasitera rahateo moa izy. Lanin’ny fiangonana AMPARIBE ho pasiterany izy tamin’ny 1955 fa notsipahan’ny M.P.F. (pasitera LEW).

      Nofitahan’ny olona sasany tany Frantsa koa izy fa hoe mamporisika azy hilatsaka hofidina depiote tamin’ny 1955-1956 – hifaninana amin’Itpkl. Tsiranana tamin’ny fari-pifidianana andrefana – ny depiote M.D.R.M. taloha, Itpkl. Dr Raseta, izay efa nivoaka an-tranomaizina sy Itpkl. Dr Ravoahangy izay mbola nigadra tany amin’ny fonja tany Calvi (Nosy Corse). Itpkl. Tsiranana moa no lany depiote tamin’io fifidianana io, natao tamin’ny 2 Janoary 1956.

      Nampianatra vetivety tao amin’ny nantsoina hoe « Fondation de l’Enseignement Supérieur » teto Madagasikara, tamin’ny 1960 izy, dia niverina nankany Frantsa (Strasbourg). Nanomana doctorat en Sociologie izy avy eo teo ambany fitarihan’i Georges Gurvitch sy Raymond Aron, raha tsy diso izahay, mikasika an’i Amerika "Latinina". Niasa tany Chili rahateo moa izy nandritra izany fotoana izany.

    • 19 juin à 19:33 | Turping (#1235) répond à Turping

      Lysnorine
      Misaotra anao tamin’ny fanazavana fanampiny ,marina daholo ireo voalazanao .Efa nampianatra tany amerika latina koa i Tompkolahy Aubert RAbenoro .

  • 19 juin à 00:43 | Rainingory (#11012)

    Miara-miombon’alahelo amin’ny fianakaviany tompoko.
    Toutes mes condoléances à sa famille.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS