Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 28 février 2021
Antananarivo | 00h07
 

Politique

Législatives du 23 septembre

Marc Ravalomanana en campagne

lundi 27 août 2007 | Eugène R.

Les Législatives du 23 septembre préoccupent le président Marc Ravalomanana bien que Razoarimihaja Solofonantenaina ait déjà annoncé que le TIM aura les 127 sièges à pourvoir.

Le président Marc Ravalomanana ne veut pas perdre l’Alaotra-Mangoro dans le cadre de l’élection législative du 23 septembre prochain. Vendredi dernier, l’inauguration d’un poste avancé de la Gendarmerie a fait déplacer le chef de l’Etat à Ambatondrazaka, plus précisement dans la commune rurale de Manakambahiny Ouest où se trouve le fameux Vohidiala. Là où le président Marc Ravalomanana a annoncé la construction d’un grand barrage hydraulique et a promis qu’il prendra en charge la scolarisation des enfants et l’acquisition des fournitures scolaires pour ces derniers. Ces déplacements présidentiels ne sont pas à l’abri des commentaires. « Le président Marc Ravalomanana part déjà en campagne. », réagissent des observateurs avertis. Certains vont même un peu plus loin en faisant comprendre que ces déplacements du président fondateur du TIM s’expliquent par le fait qu’il n’est pas sûr de gagner dans cette région où se trouve le grand silo du groupe Tiko qui a suscité, à l’époque, la grogne de la population locale.

Razoarimihaja, invisible

L’absence du président national du TIM Solofonantenaina, originaire d’Ambatondrazaka, au cours de ces déplacements du locataire d’Ambohitsorohitra, n’était pas passée inaperçue. Tandis que le chef de région Robinson David Alexandre y était bel et bien, lui qui était également pointé du doigt par la population de Vohidiala pour ne faire que défendre l’intérêt du Groupe Tiko dans sa circonscription.

Plus d’un s’interrogent si le chef de l’Etat n’a plus besoin à ses côtés de Razoairimihaja Solofonantenaina pour pouvoir obtenir la confiance de la population d’Alaotra-Mangoro ? En tout cas, le fait que ce numéro Un du parti au pouvoir a fait faux bond à Ambatondrazaka et s’est porté candidat dans le Vème Arrondissement de la Capitale en dit long. Pire, cet ancien vice président de l’Assemblée nationale a accepté d’être le second de la liste TIM menée par l’actuel ministre des Mines Donat Olivier Randriamahefaparany. Tout ceci confirme que le chef de l’Etat est à la recherche des nouvelles têtes pour soutenir son régime au niveau de l’Assemblée nationale.

Une Institution où le TIM, avec cette prolifération des candidats dissidents du parti, risque cette fois-ci de ne pas obtenir la majorité absolue.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS