Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
vendredi 17 septembre 2021
Antananarivo | 19h54
 

Enseignement

Institut national des Sciences Comptables et de l’Administration d’entreprises

Marc Ravalomanana aux étudiants : « Jeunes, il faut oser »

samedi 9 juin 2007 | Herimanda R.

« Félicitations à vous les étudiants. Je suis fier de vous ». Tels sont les premiers mots du président Marc Ravalomanana lors d’une cérémonie de sortie officielle des étudiants de l’INSCAE (Institut national des Sciences Comptables et de l’Administration d’entreprises) qui a eu lieu hier à l’Espace « Lion d’Or » d’Anosy Avaratra, Antananarivo-Avaradrano.

Il a saisi l’occasion pour rappeler à ces nouveaux diplômés que dans la vie, il faut surtout oser dans tout ce qu’on entreprend. « C’est surtout cet esprit du risque qui manque chez nos jeunes ». Pour la première fois, un président de la République a assisté à un événement si important dans la vie de cet Etablissement supérieur privé. Rappelons qu’en 1998, l’actuel Chef de l’Etat, opérateur économique à l’époque, était choisi comme parrain de la Promotion « Aviavy ».

« Soyons un instrument de paix et d’amour »

Pour cette année 2007, le parrainage de la Promotion « Harena » revient à Ylias Akbaraly, président du Conseil d’Administration de la Sipromad. Lui aussi a transmis des messages à l’endroit de ces étudiants. « Travaillez beaucoup, mais avec optimisme. Fixez-vous des objectifs à moyen terme et cherchez à les atteindre. (…) Ma recommandation, à vous les jeunes, n’est pas seulement celle de travailler, d’être sérieux, d’avoir un succès professionnel et de gagner beaucoup d’argent même si tout ceci est très important. Ma recommandation est que, dans les choix quotidiens de votre vie future, arrêtez-vous un instant à penser quel est le choix qui vous amène à être le meilleur, pour vous, pour votre famille et la société où vous vivez. Soyez un instrument de paix et d’amour ».

Hier, ils étaient au total 244 dans la Promotion « Harena », toutes formations confondues, à avoir reçu leur diplôme, diplômes supérieurs spécialisés (DSS) en administration de l’entreprise, DSS en sciences comptables, DSS en comptabilité approfondie, en Masters, … après avoir passé 3 ou 4 années d’études. Pour ceux qui ont suivi « Executive Management », la formation n’a duré que quelques mois.


Des bourses d’études extérieures pour des étudiants

Hier, lors de la cérémonie de la sortie des étudiants de l’INSCAE, le président Marc Ravalomanana a pris une décision d’octroyer des bourses d’études extérieures aux 8 étudiants de cet établissement. 4 d’entre eux sont déjà connus. Il s’agit de Andrianjatovo Raharinoro Heny Fitahiana qui n’est autre que le Major des majors de la Promotion « Harena », Ravololonirina Christiane, Rasoloarison Miary, et Razananirina Gabriel Léonard. Pour les 4 autres, le président a laissé le choix entre les mains du directeur des Etudes de l’INSCAE. Grâce à ces bourses, ces étudiants poursuivront leurs études supérieures au Canada, ou à Texas (Etats-Unis) ou au Japon. Marc Ravalomanana a donné des instructions à Horace Constant, notre ambassadeur au Canada, présent à cette cérémonie, de faire le nécessaire. Selon le ministre des Finances et du Budget, ces bourses d’études sont des bourses d’Etat malagasy.

Un nouveau bâtiment pour l’INSCAE

L’appui du président malagasy à cet Institut national va également jusqu’à l’infrastructure. Marc Ravalomanana a promis la construction et l’équipement d’un nouveau grand bâtiment pour l’INSCAE dont la valeur totale s’élève jusqu’à 5 millions de dollars américains. « Dès maintenant, je donne des recommandations à toutes les instances concernées d’engager les procédures », a-t-il dit. Jusqu’à présent, l’INSCAE n’a pas son propre établissement. Il loue les locaux comme celui qui se trouve aux 67 ha et Andohalo. Créé voici maintenant 24 ans, cet Institut supérieur privé compte actuellement 1.200 étudiants, toutes filières et tous niveaux confondus.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS