Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 8 avril 2020
Antananarivo | 23h00
 

Culturel

Spectacle

Mahaleo, en France comme à Antananarivo

vendredi 3 juillet 2009 | Arena R.

Ça s’annonce comme la dernière apparition sur scène du groupe Mahaleo en France, avant la célébration de son 40ème anniversaire, en 2012. Il s’agit, en effet du « Faradoboka » au Salon Furat Dugun, France, ce vendredi 3 juillet, de 22 h jusqu’à l’aube. Une soirée très prometteuse et chaude, que l’organisateur, Kanto Production, appelle également le « Grand Bal avec Mahaleo ».

Tous les ingrédients ont été réunis pour rendre le spectacle « inoubliable », comme tous les rendez-vous avec le groupe d’ailleurs. A la dernière minute, l’organisateur annonce alors la participation de Lôlo sy ny Tariny et Erick Manana, à ce dernier spectacle. Une avant première pour Erick Manana qui va se produire à l’Olympia, au mois de novembre prochain, mais des retrouvailles pour Lôlo sy ny Tariny qu’on considère également comme l’une des légendes du folksong malgache avec le groupe Mahaleo.

Pour le groupe Mahaleo, il s’agit de son deuxième spectacle en France pour cette année, car au mois de juin dernier, il s’est déjà produit à la Cigale, avec le même organisateur. En 2007, lors de la célébration de son 35ème anniversaire de scène, le groupe mythique de la Grande île s’est déjà aussi produit à la grande salle de spectacle de l’Olympia, Paris.

12 juillet au Carlton

Dans le cadre de la commémoration de son 35ème anniversaire de scène, le groupe Mahaleo a effectué environ une vingtaine de concerts à travers le monde : en Europe, aux Etats-Unis, et surtout à Madagascar. Un tiers d’entre eux ont donc été réalisés à l’étranger. Et visiblement, le succès a toujours été au rendez-vous partout où la « légende » a passé.

Pour la Grande île, le groupe est de nouveau programmé au Carlton Madagascar, le 12 juillet. « Un concert qui entre encore dans le cadre de la célébration de son 35è », confie Jaobarison Randrianarivony, producteur attitré du groupe dans le cadre de ce « grand événement ». Avec cette fois, une autre catégorie de public comme cible.

L’idée de ce concert serait ainsi de satisfaire le public malgache, peu nombreux certes, mais qui représente tout de même environ 400 personnes, en mesure de débourser à 40 mille ariary le billet. Selon l’organisateur, « il s’agit d’une réédition du concert du groupe Mahaleo à l’Olympia en 2007 ».

Mahajanga aura peut-être également la chance de voir le groupe évoluer sur scène cette année. Le concert est prévu en août, mais visiblement ce n’est encore qu’un projet, souligne le premier responsable de Média Consulting. En tout cas, ce ne sera pas certainement l’unique concert du groupe au pays avant la célébration de son 40ème en 2012.

5 commentaires

Vos commentaires

  • 3 juillet 2009 à 14:19 | Bena (#2721)

    ny an dry lerony ange fetimpianakaviana fotsiny fa tsy tournée internationale zany e. spectacles samy gasy kely fotsiny io.

  • 3 juillet 2009 à 21:14 | bema (#882)

    ZANY FONA FARADOBOKA NEFA TONGA IHANY ISANTAONA MANINONA RA ATAO TSOTRA FA TSY FARADOBOKA ZANY MAZOTO ZE TE AHITA FARADOBOKA E

  • 4 juillet 2009 à 11:13 | sorajavona (#1134)

    Faradoboka no ataony nefa ny firenena midoboka !Raha misy ny mpanakanto malagasy nihira ny fiarahamonina, ny fahantran’ny olona, ny fanjakàna jiolahimboto, sisa sns dia ry Mahaleo sy Lolo no voalohany. Toy ny ankamaroan’ny malagasy rehetra dia mpankafy ireo tarika ireto ny tenako. Ankehitriny latsaka an-kizo-fara ny malagasy tsy heno mihintsy rizareo. Mba nandrenesampeo ve i Dama, i Bekoto, Lolo, Erick Manana ? Ankatoaviny daholo ve ny zava-miseho ? Ry Thierra Bruno sy ry Vahombey aza sahy milaza ny heviny !
    Sa araka ilay hiran’i Mahaleo hoe "TSY MIRAHARAHA"

  • 4 juillet 2009 à 13:15 | réveille-toi jeunes Malagasy (#2446)

    La présence de Bekoto et de Fafah sur la place du 13 mai soutenir TGV a écorné un peu l’image du groupe en France.
    - le boycott lancé par certains sur le concert à la Cigale a quand même été suivi, la salle n’était pas pleine à craquer comme dans tous les concerts de Mahaleo,
    - idem à La Salle des Fêtes de Firat, beaucoup de tables ont été désespérément vides malgré la présence de Lolo, Eric Manana, Gothlieb, Francis Turbo. J’ai déjà assisté à un concert de Mahaleo en 2006 dans la même salle mais comble...là pour un faradoboka c’était un peu raté sur l’affluence des spectateurs.
    - Je suis un peu contre ce boycott car ce n’est pas le groupe Mahaleo qui était à la place du 13 Mai...c’est comme si on condamne tous les TIM si quelques-uns de ses membres basculent du côté des FATy

    • 4 juillet 2009 à 14:20 | sorajavona (#1134) répond à réveille-toi jeunes Malagasy

      Cet appel au boycott est tout ce qu’il y a de plus stupide même si je comprends que la présence de Bekoto sur la place du 13 mai ait pu choquer. A posteriori, car le mouvement de TGV ne présentait alors ses faces hideuses qu’on connaîtra plus tard - pillages, violences, terrorisme contre les opposants, bâillonnements de la presse - bref, toute la panoplie du FANJAKANA JIOLAHIMBOTO que fustigeait Bekoto dans une de ses chansons. Bekoto qui est la conscience du groupe avec Dama a joué son rôle sur la place du 13 car la gouvernance de Ra8 est plus que critiquable. Maintenant, ils savent de quoi sont capables les gens qu’ils ont soutenu. Maintenant,ils savent qui sont les commandants Charles et Lilison. Ils doivent parler car on ne comprendrait pas qu’ils puissent se taire. Des milliers de fans ont accédé à la conscience citoyenne grâce à leurs chansons. Ils ne peuvent pas se taire maintenant. Se réfugier dans un silence complice. Que Bekoto ait fait une erreur sur le mouvement TGV, soit, tout le monde en fait. Mais il faut qu’il parle pour que sa crédibilité ne soit entachée, pour qu’on ne doute jamais de la sincérité de son engagement en lequel ses fans ont toujours cru

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS