Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
dimanche 20 septembre 2020
Antananarivo | 01h05
 

Société

Délestage en provinces

Mahafaritsy préconise une solution technique

samedi 5 mai 2007 | Eugène R.

Le président de l’Assemblée nationale, Mahafaritsy Samuël Razakanirina n’a pas caché son indignation face aux agissements de certains politiciens qui provoquent les Malgaches au tribalisme en guise de solution au problème de délestage.

« A un problème technique, il faut une solution technique ». C’est ce qu’a martelé, hier devant la presse le président de l’Assemblée nationale, Mahafaritsy Samuël Razakanirina à propos du délestage qui continue de faire des ravages en provinces. L’homme au perchoir a condamné la récupération politique de la situation. Certains, selon cet élu de Toliara II, sont allés jusqu’à inciter ses compatriotes au tribalisme alors qu’en fait, les Malgaches ne forment qu’un peuple et qu’aucune ethnie (foko) ne peut actuellement prétendre être la propriétaire d’une région ou d’une circonscription donnée. S’adressant au « Vahoaka malagasy », le président Mahafaritsy Samuël Razakanirina a encouragé celui-ci à garder toujours la sérénité face aux provocations politiques de tout bord. D’autre part, en tant que député qui est là pour défendre la cause de ses électeurs, le président de l’Assemblée nationale a lancé un appel au ministère en charge de la JIRAMA pour que celui-ci apporte urgemment la solution qui s’impose à ce problème du délestage.

Cas du député Dimby Benaria

Le président Mahafaritsy Samuël Razakanirina n’a pas pu esquiver la question des journalistes sur le cas du député de Toliara I, Dimby Benaria qui a été arrêté, la semaine passée. « Nous, au sein du bureau permanent, nous avons pris connaissance de cette arrestation par voie médiatique. Quoi qu’il en soit, nous avons sans attendre pris l’initiative d’interpeller la ministre de la Justice sur cette affaire, et ce, pour le respect de la séparation des pouvoirs. La ministre de la Justice n’a pas encore donné suite à notre interpellation », a-t-il souligné. Et lui de poursuivre : « En tout cas, nous souhaitons que l’enquête sur l’affaire impliquant ce député de Toliara I soit accéléréé pour savoir s’il est coupable ou non ». Interrogé sur le sort de la proposition de loi des députés AVI en vue de la modification de l’actuel code électoral, le président de l’Assemblée nationale a bien précisé que c’est pour non respect des procédures en vigueur que cette proposition de loi n’est pas jusqu’à présent examinée à l’hemicycle.

Bref, le président Mahafaritsy Samuël Razakanirina a déploré devant la presse hier, le fait que des « politiciens malintentionnés » profitent de ce problème du délestage pour inciter les Malgaches à la révolte contre le régime en place.

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS