Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
samedi 13 août 2022
Antananarivo | 01h25
 

Opinions

Stabilité

Madagasikara

vendredi 28 juin 2013

Je me permets d’écrire ici car je pense que rester silencieux par rapport à la situation de notre pays est aussi pire que regarder, sans rien faire, un enfant qui joue à la fenêtre à un étage assez haut. Je ne nie pas mon imperfection, je ne vais pas non plus attaquer la personne humaine des responsables de cette situation car qui que l’on soit on ne mérite pas cela ! Mais je vais essayer de porter une voix qui s’élève par rapport à l’agonie de notre Madagasikara.

Je suis d’accord avec A. Lincoln quand il dit : "Le silence devient un péché lorsqu’il prend la place qui revient à la protestation ; et, d’un homme, il fait alors un lâche." Il est plus que jamais temps de dire tout haut notre mécontentement !

Je pars du principe que descendre dans la rue doit être un recours ultime.

Voici quelques points sur lesquels je voudrais attirer notre attention.

1- On n’a jamais commencé notre cheminement vers une vraie paix sociale !
Madagasikara est en quête de quiétude. On peut ressentir cela dès la base même du bien être : le pain quotidien. Il est vrai qu’il appartient à tout un chacun de trouver un travail pour subvenir au moins à ses besoins les plus élémentaires. Mais le gouvernement (au sens générique du terme) y est responsable pour une large partie en créant un environnement stable et incitatif. J’admire le courage et la rage de combattre de la population pour survivre. Je dénonce le dysfonctionnement de l’Etat qui, au lieu de faciliter la recherche du travail, crée l’insécurité. Cette dernière menace l’ensemble de la population ! Je souligne au passage l’effroi qui fait le lot quotidien des zones rurales et la terreur subite par les usagers des routes nationales. La libre circulation des personnes et des biens est l’un des strict minimum de droits fondamentaux ! Sur ce point là les autorités répondent absentes !
Depuis notre indépendance on ressent chez nous ce besoin de vivre la paix sociale. Dans ce domaine, je le redis, l’administration fait mal son boulot. Je me posais la question suivante : les hauts responsables de l’Etat ont ils le courage de passer une semaine en brousse sans leurs conforts quotidiens et y affronter, sans aucun garde rapproché, la peur au ventre chaque fois qu’il fait nuit ? Nos dirigeants, élus ou de facto, ont ils vraiment pris conscience de la gravité, de l’ampleur du dégât qu’ils ont causé ? Ont ils pris le temps de se taire et d’écouter le peuple ? Ont ils à cœur cette paix sociale sans laquelle rien ne va ? Hélas, les faits et leurs agissements ont toujours montré une réponse généralement négative !

2. On n’a jamais gouverné notre pays !
Certes, on a eu des gouvernements successifs mais ils étaient là juste en apparence. Le paraître, dans notre situation, s’explique par deux choses. Primo, il cache bien l’incompétence et l’incapacité à gouverner. Secundo, il masque le fait de gouverner en priorité (voir exclusivement) ses propres intérêts. Souvent les deux vont de paire.
D’un coté, on n’a jamais gouverné notre pays. Gouverner c’est prévoir. L’a-t-on réellement fait ? Gouverner c’est ne pas museler l’opposition ! Gouverner c’est ne pas se servir soi-même ! En agissant de la sorte, nos politiques provoquent eux mêmes les coups d’Etat.
De l’autre côté, l’opposition n’a pas été à la hauteur de ce qu’elle devait faire. Elle a réussi à inculquer dans la mentalité que descendre dans la rue se réduit uniquement à renverser le pouvoir en place. Elle a habitué les manipulés à se dire que protester signifie tout casser, tout vandaliser. _ Elle a surtout su à attirer des gens manipulés vers un abattoir politique : un pouvoir ne se renverse pas sans une tuerie ! C’est une classique !
Opposition et pouvoir sont tous responsables, à leur niveau respectif, de ce chaos. Ensemble ils ont donné une image horrible de la politique : vautours déchiquetant le peuple affamé.
Gouverner n’a pas existé, association de vautours et dinosaures à régné !

3. On a tout fait pour détruire le FIHAVANANA
Pour moi FIHAVANANA peut très bien s’adapter à la vie moderne. Il se conjugue principalement avec la JUSTICE et le DROIT. Ces deux termes appellent à leur tour deux valeurs idéales et traditonnelles : le RARINY (justice) et le HITSINY (droit).
Ne prononçons même pas le mot FIHAVANANA si nous ne sommes pas capables de respecter l’indépendance de la justice. Ne blasphémons pas le mot FIHAVANANA alors que nous ne sommes pas du côté du principe de l’Etat de DROIT. Si certains pensent que FIHAVANANA signifie impunité moi je réplique FIHAVANANA appelle à une sanction. Le fait de laisser régner les vautours et dinosaures coupe le lien du FIHAVANANA !
FIHAVANANA pour moi c’est établir et/ou rétablir la justice. De ce fait il est tributaire du hitsiny (du droit) qui encadre les comportements répréhensibles et édicte les réparations y afférentes.
Les faits ont encore démontré que nos politiques méprisent complètement le FIHAVANANA ! Ils ont bafoué et continuent de peindre avec du sang cette richesse inestimable !

4. On ne s’est pas donné les moyens pour être independant et souverain !
De prime abord, je ne nie pas l’existence de la main invisible des puissances étrangères pour essayer de faire la pluie et le beau temps sur leurs zones d’influence. Cela a été amplifié par les réalités géostratégiques que représente MADAGASCAR ! Ne nous voilons pas la face, nos ressources naturelles attirent la convoitise. Mais... Mais... Mais, sommes nous vraiment en état de comprendre qu’il nous appartient de nous donner les moyens pour les protéger et les transformer en fonction de nos intérêts ?
Premier moyen primordial : LA STABILITÉ POLITIQUE !
Avons nous essayé de voir plus loin que notre bout du nez trop égoïste ? Ceux qui ont eu à diriger ce pays, par élections ou par coup d’Etat, devraient se poser la question suivante : qu’ai-je fait des milliers de vies perdues pour l’indépendance de mon pays ?
Lula, l’ex président du Brésil nous fait la leçon de la souveraineté. Ça déchire le cœur mais avouons-le, il a vu juste. Voici en résumé ce qu’il a dit lors du sommet des Chefs d’Etat africains en juillet 2011 : ayez de la dignité et soyez unis pour bien gouverner, soyez humbles et responsables... Cessez de baisser votre pantalon devant les occidentaux... source : http://www.afrohistorama.info/m/article-78972700.html
Je réitère ce que j’ai dit mais cette fois ci de façon incitative : nous devons nous donner les moyens pour devenir souverain ! La solution est simple : diversité dans les idées mais unité pour la cause nationale. Cela entraînera un esprit patriotique qui ne cherche que la stabilité politique.

Pour que tout ces problèmes se résorbent il nous faut un homme, une femme capable de rassembler et les politiques et le peuple. Il nous faut une personne qui unit dans la cause nationale. Il nous faut des politiques avec des projets. Il nous faut un peuple réactif et capable de tirer la sonnette d’alarme en cas de manquement des dirigeants à leurs devoirs et obligations. Il nous faut travailler ensemble. Chaque individu importe pour la construction de notre nation. Sachons que la seule personne dont on est capable, d’après Shakespeare, d’améliorer est soi-même. Essayons de renverser le constat d’ED Andriamalala qui affirme avec justesse que "ny tanintsika letsy tsy mahantra olomanga fa mahantra olomarina !"

Manankasina ny tanindrazana ka aza avela amin’ny kizo.

Haja RAKOTOZAFY

26 commentaires

Vos commentaires

  • 28 juin 2013 à 09:19 | jaonandri (#4610)

    il faut dire merci aux putschistes dont un abominable saint ; les aboiements d’auto-satisfaction s’entendent quotidiennement ici-même

    il n’y a plus de fihavanana, il n’y a plus de valeurs : il n’y a que des jiolahimboto ; la solution est toute montrée pour peu qu’on le reconnaisse et qu’on ne se cache pas derrière la soi-disant sagesse gasy

    et basta

    • 28 juin 2013 à 10:56 | marco (#6803) répond à jaonandri

      Haja RAKOTOZAFY,
      Tout ce que vous avez dit est vrai, et est certainement l’avis de la plupart des malgaches.Mais le problème à Madagascar, c’est qu’une poignée de politicien prend en otage le peuple entier.Les politiciens affirment parler au nom du peuple, pour le bien du peuple, mais personne n’est dupe.Ils sont là pour profiter du désordre, pour pouvoir s’enrichir.Je ne rappelle plus ici, tous ce que certains ont pu entreprendre, par soif de pouvoir.Pour garder leur siège .
      Quand et comment le peuple pourra-t-il vraiement s’exprimmer ? Le seul moyen était les éléctions, mais les politiciens manoeuvrent toujours pour éloigner, et même éviter ces éléctions.
      Certains forummiste ont évoqué la tenue d’un referendum pour que le peuple pourra décider si il veut garder ou rejetter les trois candidatures litigieuses.Dans l’impasse ou on est, ce n’est pas une mauvaise idée.
      Une grève générale ou une descente massive dans les rues aussi pourront être une solution.
      Par contre une réunion au sommet comme l’a préconisée Didier R. ne pourra aboutir qu’à une impasse, car ,si nous en somme là, c’est à cause des égos démesurés des deux principaux sources des cette crise, et ce n’est pas aujourd’hui ou demain, qu’on va éspérer un changement dans leur comportement.

    • 28 juin 2013 à 11:25 | claude (#3141) répond à marco

      "Par contre une réunion au sommet comme l’a préconisée Didier R. ne pourra aboutir qu’à une impasse, "

      Mety io raha tsy hamoha fotamandry sy mba hifamela no kendren’i Dadabe Ratsiraka. L’ego des 3 autres n’a rien a y voir

  • 28 juin 2013 à 11:13 | Albatros (#234)

    Bonjour Haja !!!.

    Je suggère que votre article soit lu à HAUTE VOIX devant les médias malgaches par TOUS les candidats.

    • 28 juin 2013 à 12:44 | claude (#3141) répond à Albatros

      Tsy mbola nifanaraka tsara isika samy malagasy namaly izao fanontaniana izao :

      "Hifamelona ve isika sa hifamono ?"

      "Inona no atao ho mifamelona ary inona no atao hoe mifamono ?"

      "Ahoana no ahafahana mifamelona fa tsy mifamono ?"

    • 28 juin 2013 à 15:09 | Albatros (#234) répond à claude

      Bonjour Claude.
      Ma connaissance de la langue malgache ne me permet pas, et je le regrette profondément, d’apprécier votre post.
      Malheureusement pour moi.
      Cordialement.

  • 28 juin 2013 à 11:20 | vuze (#918)

    "Elle a surtout su à attirer des gens manipulés vers un abattoir politique : un pouvoir ne se renverse pas sans une tuerie !"

    Cette phrase résume à elle seule l’appartenance politique de l’auteur... Un GTaiTai.. Sous des airs de neutralité et de belles paroles, on essaye de manipuler les gens...

    • 28 juin 2013 à 11:27 | marco (#6803) répond à vuze

      Les seuls gens manipulés étaient ceux qui ont été trompés et envoyer à l’abattoir à Ambohitsirohitra, pour faire aboutir un coup d’état.
      Les seuls gens manipulés sont les gens des bas quartier, et les rugbimen qui vont perdre leur solde dès l’avènement d’un président démocratiqement élus.
      Ainsi qu B.B, à qui on a promis qu’il deviendrai malamahead si Rajoel était élu.

    • 28 juin 2013 à 12:10 | varanasi (#7504) répond à vuze

      Mauvaise foi quand tu nois tiens ! GTT ou pas, c’est tout simplement un constat de notre passé politique : 1972, 1991, 2002 et 2009. La manière de procéder n’a pas changé.

    • 28 juin 2013 à 12:14 | Andrianirina (#7252) répond à vuze

      Votre post résume à lui seul votre appartenance politique ... Un foza tai ... incapable du moindre discernement tellement les yeux sont plein de m.... !!!

      Quand l’auteur dit « Elle a surtout su à attirer des gens manipulés vers un abattoir politique : un pouvoir ne se renverse pas sans une tuerie ! », il fait référence à TOUS les renversements de pouvoir depuis l’indépendance et qui se faisaient toujours dans le sang : 1972, 1991, 2002, 2009 ... Mais monsieur le foza s’est tout de suite senti morveux et se mouche ! Pathétique !!!!

    • 28 juin 2013 à 12:21 | vuze (#918) répond à vuze

      Au vu des réactions violentes de nos chers forumistes, on dirait que j’ai fait mouche...

    • 28 juin 2013 à 12:26 | claude (#3141) répond à vuze

      Bons malagasy que nous sommes, ne nous laissons plus manipuler par Vuze.

    • 28 juin 2013 à 15:24 | Albatros (#234) répond à vuze

      Un petite question Vuze :

      - Pourquoi, d’après vous, Rajoelina n’était pas en première ligne lors de la manifestation de février 2009 ?.

      Par courage ?. Par hazard ?. Ou parce qu’il savait ce qu’il allait arriver ?.

      Je m’attends à une réaction violente de votre part !!!.

    • 28 juin 2013 à 15:50 | vuze (#918) répond à Albatros

      Restez en avec des débats stériles. Ne vous étonnez pas ensuite que le pays n’avance pas... Vous êtes toujours dans le culte de la personnalité...

      Ce que vous ne comprenez pas, c’est que ça aurait été un autre que Rajoelina, je l’aurai approuvé également... Je dis bravo à TGV de tenir ce pays difficile depuis 4 ans maintenant...

    • 28 juin 2013 à 16:12 | Albatros (#234) répond à vuze

      Ah !! Vuze !!!. Vous me connaissez bien mal.
      J’ai horreur justement du culte de la personnalité.
      Je ne crois absolument pas AU SAUVEUR !!!.
      C’est vous qui faites une "fixette" sur Ravalomanana et/ou Rajoelina (pour moi ils sont très proches l’un de l’autre).
      Les personnalités que j’admire, tout en ne faisant pas abstraction de certaines de leurs faiblesses, sont du genre Mandela, Ghandhi, Stephan Hessel. Pas les politi-chiens malgaches.
      Vous reconnaissez que votre haine de Ravalomanana vous aurez fait supporter n’importe qui, mais vous ne voulez pas admettre que votre poulain ne vaut pas mieux que le Calife qu’il a renversé.
      C’est ça votre problème !!!.
      Relisez l’article d’Haja sur la classe politique malgache.
      Reconnaissez qu’il y a des vérités. Continuez de ne plus vouloir de Ravalomanana mais admettez aussi que Rajoelina n’est PAS la solution pour Madagascar. Ce sera peut être un pas vers une solution pour le Peuple malgache.

    • 28 juin 2013 à 16:17 | Albatros (#234) répond à Albatros

      P.S. J’aurais bien aimé avoir une réponse à ma question sur la présence de Rajoelina le 7 février 2009.

  • 28 juin 2013 à 12:52 | bbernard (#6880)

    Quel que soit votre bord politique, votre intervention est juste. Jamais, jamais, Madagascar ne s’est doté d’un pouvoir ayant l’ambition de donner au pays une véritable reconnaissance internationale et ayant l’ambition de donner plus de bien-être à son peuple.Sans cette ambition, il n’y a pas de développement possible. Les hommes politiques ont le devoir de servir leur pays avant tout, or, à Madagascar, ils n’ont qu’une seule volonté, quel que soit leur parti, se servir d’abord et avant tout.

  • 28 juin 2013 à 14:41 | mpitily (#1212)

    Il faut renouveler notre classe politique composee majoritairement de politicards vereux et cupides, jusqu’a l’emergence d’hommes politiques sages et respectables a la tete du pays.

    Le Hery velona, l’AVI, le TIM et le TGV avaient incarne ce renouvellement chacun en leur temps mais malheureusement ils ont surtout produit de nouveaux politicards dignes de leurs predecesseurs.

    Ne baissons pas les bras pour autant. Dorenavant, il faut arreter de voter avec notre coeur mais votons avec intelligence et discernement. Sachons detecter et soutenir les vrais olonkendry (qui craignent Dieu) des seuls olomanga imbus de leurs personnes (suivez mon regard, n’est-ce pas Jansi ?), dixit ED Andriarimalala.

    • 28 juin 2013 à 15:34 | Albatros (#234) répond à mpitily

      Tout à fait d’accord avec vous Mpitily. Avec, toutefois, quelques réserves en ce qui concerne la crainte de Dieu, de la part d’un vieil oiseau.

    • 28 juin 2013 à 20:38 | jansi (#6474) répond à mpitily

      Je sais que vous suivez DJ quoiqu’il fasse. Si en janvier 2013 il affirma depuis Iavoloha qu’il ne se présentera à l’élection présidentielle pour l’intérêt supérieur de la Nation (sic) et qu’il préférerait se positionner en "sorona" ( résidence), en mai de la même année il dit exactement le contraire dans l’intérêt supérieur de la Nation. L’imbus de sa personne vous le soutenez mordicus. Bonne déroute avec DJ.
      Et comme vous êtes sur cette page, cliquez sur l’article d’a côté "10 questions à RRanjeva". Cela vous fera le plus grand bien si vous avez compris bien sur ses propos très simplifiés pour les imbus de votre genre.

    • 29 juin 2013 à 02:23 | mpitily (#1212) répond à Albatros

      Ce n’est pas moi qui a invente cela, "Le commencement de la sagesse, c’est la crainte de l’Éternel" Proverbes 9:10

      Le point commun de nos politicards (chretiens ou non) jusqu’ici est justement cette absence de la crainte du Seigneur une fois arrives au pouvoir.

    • 29 juin 2013 à 02:35 | mpitily (#1212) répond à jansi

      Keep cool Jansi, pas la peine de vous emporter cher ami, ce n’est qu’un debat d’idee.

      Encore une fois, ne faisons plus l’amalgame : olomanga = olonkendry (et le contraire evidemment) ! et arretons les cultes de personnalite. C fou ce que vous adulez votre RR.

      Le seul olomanga respectable et sage en vie a ce jour s’appelle Pr R Andriambololona (qu’il me pardonne). Voila un eminent malgache reconnu internationalement, sollicite par nos anciens politicards mais ne s’est jamais laisse seduire par les chants de sirene politique, respectable et respectueux, sociable et est reste simple et serviable malgre son rang.

    • 29 juin 2013 à 04:59 | mpitily (#1212) répond à jansi

      Oui, comme la majorite des malgaches, j’avais soutenu a chaque fois les nouvelles tetes qui incarnaient le renouveau de notre politique (Hery velona en 91, Ravalo en 2002 et Rajoelina en 2009) car tellement ceux qui etaient sur place m’avaient decu. Mais je n’etais jamais tombe dans le culte de personnalite car apres tout ce n’etaient que des hommes, et quand il fallait les rejeter je n’hesitais pas une seconde.

      A Madagascar, les nouvelles tetes surtout si elles se presentaient comme "independantes", avaient toujours la sympathie du peuple. Pour essayer de se premunir contre ce phenomene, Ravalo avait tente d’interdire d’election politique tout candidat "independant" et tout parti politique non agree par sa personne.

      Mpitily
      TSZRRR

  • 2 juillet 2013 à 05:15 | NY OMALY NO MIVERINA (#1059)

    Le vrai problème à M/car c’est que ni le pouvoir judiciaire, ni les administrations foncières, domaniales, douanières et fiscales ne font pas leurs boulots convenablement ...

    Incroyable mais vrai, aucun de nos acteurs politiques ne fait l’objet d’un contrôle fiscal, d’une vérification de leurs dossiers, de leurs transactions mobilières et immobilières ... Ils achètent des terrains, des voitures, construisent, voyagent, ... sans aucun souci de papiers et sans tracasseries administratives et financières...

    A ce jeu, on comprend aisément pourquoi tout le monde veut être ou Président de la République, ou sénateurs, ou députés, ... (Ministre ? ... Peu intéressant !!! En 1 ou 2 jours, on peut être "remis à sa famille" ...).

    Ce qui est réel : M/car, sans le vouloir et sans le savoir, est un vrai paradis fiscal. Et c’est très intéressant pour les investisseurs miniers étrangers (personnes physiques et morales) qui ont intérêt à ce que cette situation fiscale et financière perdure.
    Leur sens social et de coopération se résume tout simplement comme ceci :
    - Ces entreprises mutinationales fournissent seulement l’essentiel à leurs salariés Malagasy (logement, transport, centrale d’achats, ...), ni plus, ni moins ... Et non tous les villageois, non plus la (ou les) commune(s) où elles exploitent les minerais ...
    - Ces entreprises mutinationales aident INDIRECTEMENT les collectivités locales de leurs lieux d’exploitation par le versement des redevances et subventions au Pouvoir central, normalement chargé de redistribuer ces "subsides"...

    Mais qu’en est-il de ces "subsides" ?

    Voyons les cahiers des charges de ces entreprises internationales à M/car et le contrat qu’elles ont passé avec l’Etat de M/car ...
    Là ... vous comprendrez pourquoi ceux qui y sont (au pouvoir) ne veulent pas lâcher, ceux qui l’ont quitté veulent y revenir à tout prix, ...

    Mais ils sont où ces subsides ?

    M/car est loin d’être pauvre et a beaucoup de potentialités pour les années à venir si ...
    - on a un pouvoir transparent qui ne veut pas dire délation, chasse aux sorcières,
    - on a une législation fiscale rigoureuse à l’encontre de nos "politiciens" et contribuables peu scrupuleux, ...
    - ...

    Avec des "SI", M/car serait vraiment le "dragon de l’Océan Indien", mais ...

    C’est pour ces raisons que la Communauté internationale prend des mesures qui dépassent notre bon sens et notre entendement :
    - gel de leurs avoirs (nos politiciens) à l’étranger (Plus de 99 % des Malagasy n’ont pas d’avoirs financiers d’origine malagasy à l’étranger ... Vu le cours de l’Ariary !!!). Et rares sont les Malagasy qui ont un oncle généreux riches en Euros ou en dollars ...
    - suspension de leur visas d’entrée dans certains pays européens et autres. IRONIE DU SORT, on leur applique une autre forme du NOTAM ... les obligeant, en cas de gros pépin (non élu, bloqué à M/car, ...), à rapatrier une grosse partie de leurs avoirs de l’étranger qui échappent au "gel" , pour vivre, payer des avocats, ... Là, çà va créer la surprise ...
    - ...

    Nos politiciens, qui qu’il soit, je ne les en veux pas pour la simple raison qu’ils sont faibles, se tiennent par la barbichette et ne sont pas conscients que leurs assises sont très aléatoires et relativement éphémères .

    Il suffit de quelques membres du pouvoir judiciaire, des ministères de l’intérieur, des finances, de la Défense nationale ..., du C.T., du C.S.T., du CENIT ... se joignant à la "sanction" de la Communauté internationale pour neutraliser ces "nids de guêpes" charognards.
    Pas la peine de descendre dans la rue ! Tout va se passer par des messages codés ... entre "eux", entre 2 heures au maximum ...

    Ce n’est pas une question de personne. C’est de l’organisation pour le respect de la liberté de tout un chacun, des Malagasy en particulier.

    Veloma !

  • 3 juillet 2013 à 23:00 | Turping (#1235)

    Haja Rakotozafy,
    Un bon résumé de votre part.RAS

  • 6 juillet 2013 à 17:39 | Rambolahoavy (#7533)

    Cher Monsieur RAKOTOZAFY,

    Merci pour votre article que je trouve très pertinent.

    Je finalise un livre tout en malgache actuellement et pour les malgaches et j’espère travailler avec vous et les autres pour sensibiliser tout le monde. On est tout simplement en train de couler. Dia mba hanao ahoana ireto ankizy hono ? Quel avenir pour le bébé qui vient de naître ce matin ?

    Cordialement.

    Madame Rambolahoavy

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS