Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
mercredi 24 avril 2024
Antananarivo | 08h41
 

Société

Catastrophes naturelles et épidémies

Madagascar se prépare aux urgences

jeudi 28 mars | Mandimbisoa R.

Madagascar, un pays vulnérable aux catastrophes naturelles telles que les cyclones et aux épidémies comme le choléra, se mobilise pour mettre à jour son plan de préparation aux urgences. Le Ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène de Madagascar, en collaboration avec UNICEF Madagascar, a lancé des initiatives visant à renforcer les capacités régionales à répondre aux risques et à réduire leurs conséquences.

Des ateliers de formation ont été organisés, incluant une cartographie des acteurs impliqués dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène d’urgence. Des mesures pratiques telles que le suivi de la qualité de l’eau et la désinfection des points d’eau, en particulier dans les centres de prise en charge en situation de crise, ont été mises en avant.

Une première vague de formation s’est récemment déroulée à Fianarantsoa, rassemblant des acteurs de neuf régions, dont le Grand Sud, le Grand Sud-Est, Haute-Matsiatra, Amoron’i Mania et Ihorombe. Ces formations visent à préparer les intervenants à faire face aux diverses urgences auxquelles Madagascar est confronté, tant sur le plan matériel qu’humain.

La proximité des Comores, où une épidémie de choléra a été déclarée le 2 février 2024, a renforcé l’urgence d’actualiser le plan de préparation et de lutte contre le choléra à Madagascar. En réponse, le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène, en collaboration avec l’UNICEF, intensifie ses efforts en organisant des ateliers de formation et d’échanges inter-régionaux.

Réunissant environ 35 acteurs et partenaires du sous-cluster WASH, ces ateliers se concentrent sur le renforcement des capacités en matière d’urgence et de gestion des risques de catastrophes. Les participants ont travaillé sur un mapping des acteurs WASH d’urgence et ont suivi une formation théorique sur la coordination du cluster pour la réponse aux urgences, définissant les Termes de Référence du cluster, les types de crises à gérer, ainsi que les rôles et responsabilités de chacun.

-----

3 commentaires

Vos commentaires

  • 28 mars à 17:52 | Jipo (#4988)

    Le ministère de l’ eau dans le Sud qui en manque cruellement ???
    Voilà encore une initiative chronophage et budgétivore qui va permettre à toujours les memes de se réunir, bâfrer & se gaver dans les meilleurs hôtels du coin , pour un résultat cousu de fil blanc et couru d’ avance
    Hygiène et assainissement , sans eau , va falloir prévoir un petit délai , mais au final, on s’ en fout , on n’ est pas pressé , la soupe était bonne, les vahinés conciliantes et le sakafo tsara be ...
    Mission accomplie mon capitaine !

  • 29 mars à 07:24 | Saint-Jo (#8511)

    Madagasikara , Tanindrazanay ! Tany saro-bidy , masina tokoa ! Lova soa Nomen’ny Razanay taloha ! Maty ho anao no tena lazanay !
    Mitsangàna ry Tanora ! Mitsangàna fa aza manana ahiahy ! ’Zao no andro sady ora ! Mitsangàna ka sehoa ho lehilhahy !

  • 30 mars à 06:59 | umberto (#10893)

    Madagascar se prépare...!!
    Des années depuis son passé est et encore doit SE PRÉPARER ??
    Qu’c’est ce qu’on attend-t-on pour FAIRE ??

Publicité




Newsletter

[ Flux RSS ]

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS