Facebook Twitter Google+ Les dernières actualités
lundi 17 février 2020
Antananarivo | 17h53
 

Société

IPC 2019

Madagascar recule dans la lutte contre la corruption

vendredi 24 janvier | Mandimbisoa R.

L’année 2019 a été loin d’être propice à la lutte contre la corruption pour Madagascar. Les notes de Transparency international sur l’Indice de Perception de la Corruption (IPC) 2019 viennent d’être rendu public hier à l’hôtel Carlton à Anosy.

Madagascar a réalisé un score de 24/100, soit un recul d’un point par rapport au score réalisé en 2018 (25/100), et un recul 8 points par rapport au score de 2012. Ce score est largement inférieur à la moyenne du continent africain (32/100). Pour ce qui du classement, le pays se place au 158e rang sur les 180 pays étudiés, dépassé d’un point par rapport à 2018 par l’Azerbaïdjan, le Cameroun, le Tadjikistan, le Mozambique, l’Ouzbékistan et l’Angola.

Les responsables de Transparency International-Initiative Madagascar (TI-IM) estime que « C’est le pire score réalisé par le pays depuis le changement méthodologique du calcul de l’Indice de perception de la corruption (IPC) opéré en 2012. C’est également le pire classement que Madagascar n’a jamais connu depuis la création de l’indice révisé en 2012. De plus, en 2012, le score de Madagascar à l’IPC était meilleur que ceux des Comores et du Mozambique. En 2019, cette tendance est radicalement inversée.

Autrement dit, la corruption reste encore omniprésente à Madagascar, malgré l’annonce du régime de n’accorder aucune tolérance en la matière et les efforts déployés dans le cadre de la mise en œuvre de la bonne gouvernance. Selon TI-IM, le score de Madagascar et son recul d’un point sur l’IPC 2019 s’expliquent par le manque d’intégrité politique qui prévaut dans le pays. Les problèmes récurrents auxquels le pays fait face mettent en lumière le manque de transparence et de redevabilité politique, soutient TI-IM. Cet organisme cite entre autres :

- L’opacité des sources de financement politique qui constitue un frein à la construction d’une relation de confiance entre politiciens et citoyens et constituent une porte ouverte aux financements illicites. L’année 2018, année de référence de l’IPC 2019, a été une année électorale caractérisée par les dépenses de campagne faramineuses aux sources souvent opaques réalisées par les principaux candidats aux présidentielles. TI-IM avait à l’époque questionné les 36 candidats sur l’origine de ces fonds, mais seuls 6 d’entre-eux – à l’envergure relativement modeste – ont joué le jeu de la transparence ;
- Le non-plafonnement des fonds de campagne qui accentue les inégalités des chances entre compétiteurs politiques et favorise l’augmentation exponentielle des risques de corruption électorale et d’achats de vote ;
- La non-publication des déclarations de patrimoine des élus qui constitue un manque flagrant de transparence vis-à-vis des électeurs/administrés et la perte d’un moyen de vérification de la probité des élus ;
- L’omniprésence et l’influence de certains opérateurs privés sur le régime qui fragilisent l’Etat et favorisent sa phagocytose par le privé, tout en accélérant la cartellisation de l’économie ;
- La persistance de la protection politique et du corporatisme qui l’accompagne constituent des sources d’impunité pour les corrompus qui opèrent à visage découvert sans craindre de représailles car « amis d’Untel » ou « sponsors d’Untel ». Ce copinage politique entretient de plus l’immuabilité de ces pratiques malsaines au fil des régimes.

Dans les pays où le score de l’IPC reste encore faible, les acteurs politiques et sociaux économiques ne sont pas totalement engagés dans la prise de décision politique. Par ailleurs, dans ces pays, le déséquilibre de pouvoirs y est courant. Cela se manifeste par le contrôle du gouvernement et les caisses de l’Etat par une poignée d’individus nantis. Dans ces pays, les riches se permettent également d’acheter les élections, selon l’analyse de Transparency International.

Dans le cas de Madagascar, TI-IM recommande au gouvernement malgache de renforcer le système de redevabilité et de promouvoir une réelle séparation de pouvoirs. Cette branche de Transparency International à Madagascar propose également de s’attaquer au traitement préférentiel pour assurer que les budgets et services publics ne soient plus motivés par des intérêts particuliers ou par des relations personnelles. Il sied également de réglementer et de contrôler le financement politique, de renforcer l’intégrité électorale, de prévenir et de sanctionner les campagnes de désinformation, de protéger les activités, les lanceurs d’alerte et les journalistes qui dénoncent entre autres les actes de corruption, soutient TI-IM.

56 commentaires

Vos commentaires

  • 24 janvier à 09:15 | plus qu’hier et moins que demain (#6149)

    Assalaamo alaikoum

    Limiter la corruption autour du monde politique en dit long et selon cette étude notre situation va s’améliorer évidemment car les prochaines échéances électorales importantes se feront en 2023 : C’est bon signe en terme de classement pour 2020/21 et 22.
    Qui vivra verra.

    • 24 janvier à 09:22 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Pourquoi ne pas l’appeler carrément TIM à la place de TI-IM quant on sait l’obédience de se ténors qui œuvrent pour la destruction au niveau international de l’image du régime en ne se souciant pas de son impact sur le pays : Voilà l’ élite qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez. Je me souviens encore de son analyse partisane sur France 24 entre les deux tours de la présidentielle.

    • 24 janvier à 12:03 | manga (#6995) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Parce que pour vous TIAKO veut dire TRANSPARENCY, de même pour l’artcle i qui, et d’après vous, signifie INTERNATIONAL dans la langue de SHAKESPEARE.
      Autrement, l’ IEM et Intiative Madagascar n’ont-elles pas, et si je ne m’en abuse, presque la même consonance ?
      Mais pour votre camp, la moindre critique, même constructive, équivaut au langage d’opposant, donc à exterminer par tous les moyens.
      Et qui dit opposant dit TIM, et qui dit TIM dit RAVALO.
      Pourissez-lui la vie comme celle de Mamy RAKOTOARIVELO & Co, les Nadia ou Marianne que vous avez commandité depuis. il en restera encore 24 Millions sur le territoire après deduction.
      Bez out momon koyon...

    • 24 janvier à 12:46 | Isandra (#7070) répond à plus qu'hier et moins que demain

      PQMD,

      "Limiter la corruption autour du monde politique en dit long"

      C’est pour appuyer leur rapport taillé sur mesure, car si on touche les autres point, l’indice sera bien meilleurs.

    • 24 janvier à 13:02 | FINENGO (#7901) répond à plus qu'hier et moins que demain

      @
      24 janvier à 12:46 | Isandra (#7070) répond à plus qu’hier et moins que demain ^
      PQMD,
      "Limiter la corruption autour du monde politique en dit long"
      C’est pour appuyer leur rapport taillé sur mesure, car si on touche les autres point, l’indice sera bien meilleurs.
      ...........................................................................................................................................

      L’indice serait meilleure en quoi la Vendrana ???
      Elle serait meilleure pour continuer la Corruption régnante au coeur d’un Etat Babakoto ???
      Minable enivrée au Betsabetsa frelaté que tu es.

    • 24 janvier à 13:24 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à plus qu'hier et moins que demain

      Manga, vos insultes ne me font ni chaud ni froid et je vous remercie en plus d’avoir honorer mes opinions sur ce faux-rhum d’Akam.
      Bonne continuation à tous.

    • 25 janvier à 06:58 | râleur (#3702) répond à plus qu'hier et moins que demain

      la transition et la bande à Rajoelina, dont Hery fait partie, sont passés pas là

  • 24 janvier à 09:29 | I MATORIANDRO (#6033)

    Tsy misy iraharahiany an’zany na de lasa 180/180 aza ny laharana misy eo.

    Vahoaka maty sy sahirana ary aza odiany fanina koah !!!

    Mandeh ny mandeh zay ihany no fantany ao anaty lohakelin’dry mpandravatafaraitsitomponandraikitra.

    Samia velonaina.

  • 24 janvier à 10:49 | FINENGO (#7901)

    Rien de bien étonnant quand on a Un Président de la République aussi Corrompu.
    C’est un Remake de 2009, n’en déplaise à certains abrutis.

  • 24 janvier à 10:59 | Turping (#1235)

    Dans la lutte contre la corruption ,le pays avance à reculons ,tous les indices prémonitoires sont là malgré les promesses mirobolantes .Le classement parmi les pays les moins avancés (PMA ) n’est pas un signe trompeur du non avancement pour atteindre le sommet de l’IEM.Le rapport PIB/PPA est loin encore d’être vraiment amélioré pour hisser vers le meilleur classement mondial.

  • 24 janvier à 11:54 | Isandra (#7070)

    Cet organisme est il toujours crédible après les allégations de Ketaka R contre Rajoelina avant les élections 2018 ?

    J’ai peur que ce rapport soit taillé sur mesure, pour taper sur le régime en place. Il ne reflète pas en rien à la réalité.

    Les efforts de ce régime dans la lutte contre la corruption, les agents corrompu n’osent plus proposer directement et clairement leur services contre l’argent.

    Après la mise en place de la Bianco du système de dénonciation, les gens se méfient, en tout cas, beaucoup se sont fait avoir du coté des agents de l’administration.

    Même en France, il y a de gens qui se posent la question, si l’éthique de cet organisme est à géométrie variable, tel Bernard Carayon, Président de la Fondation Prometheus, Ancien député. (UMP

    • 24 janvier à 13:03 | vorona (#8254) répond à Isandra

      Votre objection serait crédible s’il s’agissait par exemple de la 40ème position au lieu de la 41ème mais là c’est 158ème sur 180 ! Indéfendable !

    • 24 janvier à 13:28 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vorona,

      Que ce soit 41 ou 158, c’est pareil, s’il y a de la partialité apparente, comme Ketaka R a montré lors avant les élections 2018.

  • 24 janvier à 11:54 | lancaster (#10636)

    Il faudrait aussi s’attaquer à la corruption dans le secteur privé et le monde des affaires. Entre eux il y a également des cas courants de détournement des biens sociaux ce qui entraîne des impacts sur les coûts des produits de consommation.
    Quand une entreprise privée commande des prestations à une autre société privée, il y a aussi des cas de surfacturation au bénéfice des patrons comme des petits employés.
    Les organismes internationaux onusiens et même la BM n’y échappent pas non plus. Ils doivent aussi balayer devant leurs portes car dans les opérations qu’ils traitent a Mada, des cas de corruption sont aussi courants.

    Ce TI-IM a en effet tendance à émettre des avis très subjectifs et partiaux.
    Ce qui n’empeche Pas de continuer à faire la chasse à la corruption dans les services et institutions publiUes.

  • 24 janvier à 11:55 | Isandra (#7070)

    L’ONG Transparency International (TI) vient de publier son rapport sur la lutte contre la corruption dans le monde, soulignant un niveau d’éthique « décevant » en zone euro et suggérant des solutions souvent contestables

    L’ONG poursuit un combat légitime auquel chacun peut souscrire : la corruption est immorale en soi, elle altère la confiance des citoyens dans le Pouvoir politique comme l’équité dans les relations commerciales internationales.
    Mais pour être juge, faut-il être encore inattaquable !
    TI n’est une organisation indépendante ni financièrement ni culturellement : son existence doit beaucoup à des fondations (Bill Gates et Soros) et des multinationales anglo-saxonnes (BP, Shell, General Electric, Procter & Gamble), des institutions gouvernementales (l’Agence américaine pour le développement international – USAID) et internationales, comme la Banque Mondiale dont le classement Doing Bussiness 2013 des « réglementations nationales intelligentes » dans le monde des affaires place notre pays entre l’Arménie et Chypre…
    L’ONG publie ainsi tous les ans, depuis 1999, un « indice de perception » de la corruption s’appuyant sur des études d’opinions : quoi de plus subjectif ? Qui choisit le panel ? De qui est-il composé ? On n’en sait rien. A partir de cet « indice », TI classe les pays mais les bons élèves sont toujours les mêmes : pays scandinaves, Suisse, Nouvelle-Zélande, Allemagne, Royaume-Uni, Etats-Unis. Enfin, après avoir mis en accusation les Etats, l’ONG propose ses « services », moyennant rémunération, soulignant le monopole international qu’elle exerce dans ce magistère moral : payez, vous serez considéré ?
    C’est cette même méthode qui est utilisée par une autre ONG-sœur, TRACE(1), qui propose de fournir, à ses adhérents (entreprises et gouvernements) des intermédiaires vertueux (!) pour leurs relations d’affaires internationales. Ceux qui refusent, bien sûr, s’exposent au soupçon. TRACE, lancé par Franck Vogel, alors vice-président de Transparency International, est présidée par Alexandra Wrage, ancienne directrice du groupe américain de défense, Northrop Grumman, dont l’éthique a, pour le moins, été sujette à débat. Le point de départ de ces initiatives est la convention OCDE contre la corruption qui a été ardemment « vendue » dans le monde par les Etats-Unis, souhaitant que ses partenaires commerciaux soient, eux aussi, assujettis à une législation stricte sur le modèle du « Foreign Corrupt Practices Act » adopté en 1977. Mais simultanément, certaines grandes entreprises américaines, avec l’aide de leur gouvernement, ont su développer des pratiques habiles de contournement(2) pendant que ces ONG, dont l’administration fédérale avait suscité la création, pointaient du doigt les concurrents moins « organisés ».
    La France qui applique depuis 2000 la convention OCDE de manière rigoriste, à la différence de la plupart des autres Etats signataires, n’a cessé, depuis, de perdre d’immenses marchés internationaux, en particulier dans les secteurs sensibles de la défense et de l’énergie. Pourquoi Transparency International, qui se targue d’éthique et d’équité, ne milite-t-elle pas pour que les traductions législatives nationales de la convention OCDE soient harmonisées, afin que chaque pays, engagé dans cette démarche vertueuse, puisse lutter à « armes égales » avec ses concurrents et que la vertu ne soit pas ainsi pénalisée.
    La description, enfin, des pratiques françaises, dans le rapport de TI, ressemble fort à un procès fait à notre pays. Les turpitudes relevées ressemblent à un inventaire à la Prévert : trafic de diplômes dans le Var, abus de pouvoir dans la police, vol par un curateur des personnes placées sous sa protection, mais aussi dénonciation du groupe Safran, accusé d’avoir versé des pots-de-vin au Nigeria, sans même que l’ONG attende, dans le respect de nos procédures judiciaires, les résultats de l’appel interjeté par celui-ci ; l’ONG dénonce aussi le contournement par les micro-partis de « l’esprit » de la loi (Esprit où es-tu ?) garantissant la liberté de création d’un parti politique, alors qu’il s’agit d’un droit constitutionnel. Elle critique le cumul des mandats (quel rapport avec le sujet ?), qui permet aux élus, dans un pays encore jacobin, de disposer de plusieurs leviers face à l’Etat ; elle souligne les difficultés de la Justice face au « secret défense », pourtant garanti, à juste titre, par les Etats du monde entier.
    Elle s’étonne enfin que les poursuites des cas de corruption d’agents publics étrangers soient si rares chez nous quand elles sont fréquentes aux Etats-Unis : mais pourquoi l’interprétation des statistiques pénales est-elle utilisée exclusivement à charge contre notre pays ?
    On rejoindra au moins sur un point Transparency International : la nécessité de rendre inéligibles à vie les élus condamnés définitivement pour corruption : la proposition de loi que j’avais déposée n’a jamais été mise à l’ordre du jour de l’Assemblée. Mais une bonne et juste idée ne « blanchit » pas pour autant une organisation qui dissimule les raisons et les conditions de sa création, cultive l’opacité dans ses méthodes et la subjectivité dans le « ciblage » de ses victimes.
    Bernard Carayon
    Président de la Fondation Prometheus
    Avocat à la Cour
    Ancien député (UMP)

  • 24 janvier à 12:06 | Isandra (#7070)

    En tout cas, c’est mondial :

    Les progrès contre la corruption quasi-nuls dans le monde, selon Transparency International " titre l’échos.

    "L’ONG qui publie comme chaque année son indice d’évaluation de la corruption déplore que les deux tiers des pays voient leurs efforts stagner voire reculer. Même au sein des pays du G7 certains régressent."

    • 24 janvier à 12:28 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)
      24 janvier à 12:06 | Isandra (#7070)
      Même au sein des pays du G7 certains régressent."
      ..........................................................................................................................

      Comment d’hab une Grande Page de Copié/Collé, pour défendre la CORRUPTION régnante au sein du Pouvoir Dirigeant de Babakotoland, dont la réputation est bien connue dans le Monde.

      Eh ben !! Oui la Vendrana Betsileo enivrée, pendant que certains régressent, certains se noient.
      La différence est là, la Dondrona.
      T’as compris au moins ???

    • 24 janvier à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Finengo,

      C’est normale.

      C’est comme, il y a de gens qui se rajeunit et il en a qui vieillit plus en plus, et plus en plus insupportable pour leur famille.

    • 24 janvier à 12:56 | FINENGO (#7901) répond à Isandra

      @ Isandra (#7070)
      24 janvier à 12:43 | Isandra (#7070) répond à Isandra ^
      Finengo,
      C’est normale.
      C’est comme, il y a de gens qui se rajeunit et il en a qui vieillit plus en plus, et plus en plus insupportable pour leur famille.
      ..............................................................................................................................
      En quelle langue tu écris ???
      C’est l’écrit d’une Babakoto Vendranana certainement.
      Ca s’apparente à un Charabia.

      J’ai tout de même compris ce que tu veux dire la Vendrana, car tout le monde ne peut pas être aussi Vendravendrana que toi.
      Je reconnais qu’à chaque jour qui passe tu es de plus en plus Konne et de plus en plus Vendrana, certainement tu aurais hérité ça d’une tare familiale.

    • 24 janvier à 12:58 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra __ et il y a meme dans ce beau pays pourtant ravagé par l’incurie des élus une femme ou des femmes qui radotent et qui restent sourdes à la misère d’un peuple et vivent sous la coupe d’un illusionniste. Qui peut croire encore aux matins d’un magicien ? Vous ?

    • 24 janvier à 13:35 | Isandra (#7070) répond à Isandra

      Vatomena,

      Il y a aussi de gens qui sont frustrés jamais consolés, après le départ des colons. Ils regrettent toujours leur vie princière entourée des domestiques et des jardiniers karama vary masaka,...ils fustigent les gens de ce pays d’avoir accepté cette indépendance.

    • 24 janvier à 13:46 | ANTICASTE (#10704) répond à Isandra

      Isandra,
      " la nécessité de rendre inéligibles à vie les élus condamnés définitivement pour corruption"
      Mince s’il y avait un état de droit à et donc une justice indépendante à Mada,toute la caste dont Rajoel seraient inéligible !
      C’est pour des choses comme cela que vous êtes contre la démocratie ?

    • 24 janvier à 13:59 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra___ Rendez un peu hommage au Colon qui vous a laissé un réseau routier que vous avez endommagé et parfois rendu impraticable. et meme le début d’un réseau ferroviaire que nous avons fait disparaitre .Nous pouvons pleurer aussi sur la disparition de l’AMI, secourable aux malades de la brousse.Vous avez vécu ici ,vous connaissez tout cela mais betement vous avez repris l’antienne anti colonialiste de la gauche française qui ignorait les atrocités communistes et ne voyaient pas les progres de l’instruction ,de la santé,des infrastructures aux colonies.Traditions de progres pour tous et qui sont évanouies aujourd’hui.Le Colon avait fait du Rova un musée ,nous ,nous en avons fait une ruine incendiée.Nous,les colonisés malgaches exportions du riz de luxe,.Et nous maintenant malgaches souverains importons chaque année 300 000 tonnes de riz avarié en provenance d"Asie .Etes vous fière de ces réalités ? On avait eu un Galliéni sur le dos, maintenant nous avons du supporter un Ratsiraka ,un Ravalomanana, un Hery et maintenant un Razoel qui ont mis le pays à sec. Quel avenir pour notre jeunesse diplomée qui ne trouve pas d’emploi .

    • 24 janvier à 15:06 | vatomena (#8391) répond à Isandra

      Isandra — Qui donc plus tard aura la nostalgie de ces dernières années à Madagascar quand tout ce qui faisait le charme de madagascar avait disparu ? Vous peut etre

  • 24 janvier à 12:22 | Vohitra (#7654)

    Bonjour à tous,

    Depuis l’ère républicaine, la corruption ne cesse de s’incruster dans deux sphères de la vie publique : sur le plan politique et dans le monde des affaires.

    Dans sa forme, une structure verticale est présente, du sommet au bas de l’échelle de la vie publique, avec un lien qui relie les deux extrêmes.

    Le grand manitou, parrain du système de corruption dans le pays, n’est plus inconnu des connaisseurs de tous les horizons, le grand flibustier de l’océan indien, qui n’avait pas brillé dans les océans et la protection des frontières maritimes du pays, et qui par la suite avait échoué sur la terre ferme en y apportant le venin mortel de la corruption dans toutes les sphères citées supra.

    Et toutes les Républiques d’après n’ont fait que reproduire le système, et à chaque régime qui s’ensuit, de nouvelles bourgeoisies rentières dominent la scène économique en instrumentalisant les institutions de la République comme outils d’enrichissement personnel et illicite.

    Mais le plus spectaculaire de tous, c’est le phénomène qui s’était produit depuis la crise politique de 2009, la corruption est devenue d’une ampleur sans commune mesure, et a fait même intervenir des acteurs transfrontaliers, et menaçant de fait les souverainetés politiques et économiques du pays, et depuis, la corruption reste le fléau le plus redoutable et le mal qui gangrènent le développement sur tous les plans, et le plus grave, elle est devenue l’une des causes principales à l’origine du dépérissement continuel et progressif du capital humain de la grande île, tant sur le plan éducatif que dans le domaine de la santé publique, mais aussi sur le plan culturel et moral de l’ensemble de la population.

    Aussi, en ce qui concerne sa structure, on peut observer depuis cette année fatidique de 2009 :

    -  Au sommet les décideurs politiques, qui avaient profité de la crise politique, pour se lancer dans des actes à grande échelle de dévastation et d’accaparement des ressources et patrimoines du pays en utilisant la corruption comme principal outil et moyen pour s’enrichir de manière phénoménale, en battant même le record détenu autrefois par le grand parrain…

    -  Et en bas de l’échelle, les activistes politiques, les fonctionnaires ayant affichés leurs penchants en faveur d’une révolution colorée, celle du pillage institutionnalisé, ainsi qu’une nouvelle race de petits bourgeois, profitant du tremplin occasionné par un engagement politique affirmé, pour s’épancher dans la capture des activités économiques autrefois dominées par les satellites et affidés soit de la révolution socialiste de couleur rouge sang soit du capitaliste ultralibéral centralisateur qui ne s’était plus résigné à sévir dans le monde rural…

    -  Et la courroie de transmission entre les deux pôles sont constituées par les affairistes indo-pakistanais et les ressortissants très agiles constitués par les impérialistes communistes aux yeux bridés mais fins stratèges et indomptables, le point commun entre les deux groupes, c’est le fait qu’ils ne se soucient guère de ni de considération idéologique ni d’influence politique, ils sont toujours gagnants et devenus incontournables quelle que soit la République dans le système de corruption, dans la mobilisation des fonds issus de la pratique odieuse que dans le circuit de plus en plus stratifié et complexe du blanchiment des produits de la corruption…

    Bref, le pays est déjà au fond d’une gouffre sans fin et ne cesse de plonger dans les abysses profondes d’une paupérisation à base très élargie, avec un capital humain ravagé et démoralisé, et une démocratie mise à terre, piétinée et écrasée par le poids et achevée par le venin de la corruption…

    • 24 janvier à 13:44 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra le roi, le champion toute catégorie du blabla sur ce faux-rhum.
      On a actuellement plusieurs institutions de lutte contre la corruption, en sus des juridictions habituelles, comme le BIANCO, le PAC et le SAMIFIN.
      Si vous avez des preuves sur tout ce que vous avancez, déposez vos plaintes svp !
      Si vous ne savez pas porter plainte, toutes ces institutions à travers leurs sites peuvent vous aider.
      Avant vous critiquez et maintenant vous accusez sans preuve, c’est très grave de porter atteinte à l’honneur d’une personne.

    • 24 janvier à 18:18 | Jacques (#434) répond à Vohitra

      Bonjour Vohitra,

      Votre analyse quant au degré de corruption qui sévit au bled ne souffre d’aucune contestation, les faits et les réalités sont là, il n’est aucun interstice de la société qui ne soit épargné par cette incommensurable déliquescence morale. Le coup de grâce a été asséné durant la période transitoire (2009-2013) où l’on a vécu d’inénarrables démonstrations de prévarication sans commune mesure prônées par le bac-3 en personne. L’infection est aujourd’hui tellement grave à tel point que nul remède ne pouvait l’éradiquer, du moins pas à court voire moyen terme. Les élucubrations vocales du bac-3 ne sont que du vent, énorme fumisterie qui tend plutôt à endormir le vahoaka. D’une part il sonne la charge contre la corruption, de l’autre il poursuit l’aventure allant justement dans cette direction. Et le bianco dans tout ça ? Que dalle, c’est l’antichambre des joutes obscures, n’intervenant que sur injonction du pouvoir et non de la sienne proprement dite. Quand on voit le bac-3, premier personnage du bled, et bien d’autres tels ses prédécesseurs s’abstenir quant à la provenance de leur financement électoral, il n’est ainsi pas surprenant que cette ONG rende un verdict au goût si amer. Évidemment l’enivrée, le jomaka et autres imam du forum n’en croient pas leurs yeux, tout ça c’est de la diffamation.

  • 24 janvier à 13:12 | betoko (#413)

    Je trouve bizarre cette publication de la Transparency International car partout où vous allez dans n’importe quelle administration plus personne n’ose vous proposer un backchiche pour service rendu .Peut être que TI confond tout car depuis la prise de fonction d’Andry Rajoelina nombreux sont les fonctionnaires , élus ,ex ministres qui se sont fait épinglés
    Finengo
    Justement hier un employé vazah du consulat de France m’avait filé le dernier numéro de L’OBS Édition No 2880 du 16 au 22 janvier 2020 dont on peut lire sur la couverture : Lobbying , Pantouflage , Conflits d’intérêt Les péchés de la République
    C’est très instructif , c’est 1000 fois pire que la corruption à Madagascar

    • 24 janvier à 13:31 | vatomena (#8391) répond à betoko

      Ce que vous avancez ,Betoko, est à peser. Ainsi donc des français détourneraient les contributions d’autres français. Ici ,c’est tout de meme différent.Certes nos directeurs peuvent puiser à leur gré dans la caisse nationale mais surtout et surtout ils ont cet art bien local se savoir détourner à leur profit toutes les aides étrangères ; c’est autant de moins à prendre sur le bétail humain et malgache.

    • 24 janvier à 13:45 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Mr Betoko , vous fréquentez souvent les gens de la HAUTE ,ou des gens que vous supposez comme telle ,mais cela n"impressionne personne, vu que vos références sont toujours douteuses. Tel le journaleux de service , ou les gradés de pacotille ,vous vous enfermez dans votre obscurantisme et vous vous y noyez .En attendant ,le Pays n’arrête pas de descendre en enfer avec la population ,mais pour vous ,ce n’est qu’une vue de l’esprit ...Saint .Ce ne sont que les thuriféraires et caciques du régime qui trouvent que tout va bien ,dans la meilleur des mondes .Mais , la roue tourne et le réveil sera difficile ,car le grondement de la colère commence à se faire entendre ,et vous serez complice de ce désastre .

    • 24 janvier à 13:50 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Comparaison n’est pas raison ,et vous qui voyagez en Métropole ,vous osez dire le contraire . A croire que vous avez perdu le sens de la réalité ,ce qui est un pléonasme .

    • 24 janvier à 13:50 | lé kopé (#10607) répond à betoko

      Comparaison n’est pas raison ,et vous qui voyagez en Métropole ,vous osez dire le contraire . A croire que vous avez perdu le sens de la réalité ,ce qui est un pléonasme .

    • 24 janvier à 14:07 | FINENGO (#7901) répond à betoko

      @ betoko (#413)
      Le Jomaka Vazaha Taratasy, depuis fort longtemps ici, beaucoup se sont habitués à tes élucubrations et personne ne peut plus s’en étonné.
      Entre ce que toi et ton acolyte Isandra débitent ici et la vraie réalité du Pays il y a un immense fossé. A tous deux et à vos partisans, vous pourriez toujours prêcher le faux, rien n’y fera, en face il y a moins KON que vous.

      De là à dire qu’en France, c’est 1000 fois pire qu’à Babakotoland, qui pourrait croire à cette énormité de non sens, que les KONS de ton espèce.

      Aller, aller, circule tu renifles à mille lieux.
      Minable ! ! ! ! !

    • 24 janvier à 15:40 | papangue (#9623) répond à betoko

      @bekoto

      Désolé bekoto,

      Ou vous avez mal lu, ou celui qui l’a lu pour vous l’ai mal compris, mais cet article du nouvel OBS, accessible sur le Net, ne concerne pas directement la corruption mais la moralisation de la vie publique, effectivement lobbying, pantouflage, cumul de mandat …
      C’est tout simplement GROTESQUE !

      Vous dites « 1000 fois pire en France » ….

      Vous ne croyez même pas en ce que vous écrivez, c’est d’une énormité, oui c’est perfectible en France, mais oser comparer le quotidien des citoyens français , 6e puissance mondiale et le 4e (« 3e en 2019 ???) pays le plus pauvre du monde, et dire que c’est mieux dans le 4e plus pauvre du monde est abracadabrantesque.

      Je répète, tout ce qui se passe en France est dans le domaine du perfectible, du on peut améliorer, mais à Madagascar, 99% de la population cherche juste à survivre, ils n’ont même pas l’eau potable.

      « depuis la prise de fonction d’Andry Rajoelina nombreux sont les fonctionnaires , élus ,ex ministres qui se sont fait épinglés »

      Mais la corruption est partout, dans les ministères, la justice, c’est de notoriété que c’est celui qui paie le plus qui va gagner même si vous êtes victime.

      De plus, vos allégations ne concernent que les personnes que le pouvoir veut enfoncer car traître selon lui : HVM entre autres.
      Vos amis terrorisent tout le monde : les journalistes, la population, les étudiants, les manifestants, l’opposition !

      Même le Cardinal est sorti de son langage policé pour parler des fautes graves commises par les grands du pouvoir en place, comprenez les amis proches de ANA :Ravatomanga par exemple sur la vanille et le litchi.

      Le monde extérieur est au courant de ce qui se trame à Mada : spoliation des petits agriculteurs, accaparement des terres, accumulation de bien mal acquis par le pouvoir en place.
      Le site Mediapart et le Monde en parlent, d’autres info vont venir comme les panamas papers qui citait déjà Ravatomanga.

  • 24 janvier à 13:21 | Isambilo (#4541)

    Relativisons, ce n’est qu’un indice basé sur les perceptions de certains. Mais c’est toujours ça.
    La corruption est aussi vieille que la prostitution. Personne n’a encore trouvé le début d’une solution.
    J’espère que Rafitoson continuera son travail même si les résultats tardent à venir. Elle, au-moins, essaie de faire quelque chose de constructif pour son pays.

  • 24 janvier à 13:25 | betoko (#413)

    Finengo
    Suite de notre échange d’hier concernant l’armée française et ta petite promotion .
    J’avais fait la connaissance tout à fait par hasard au Val De Grâce en 2002 d’une dame malgache originaire de Manjakandrina qui s’est engagée dans l’armée française à l’âge de 18 ans car ses parents ont la double nationalité
    On avait débuté comme 2 ème classe et tout en continuant ses études elle avait passé son bac , puis Saint Cyr .
    La dernière fois que je l’avais croisé elle était médecin capitaine .En ma connaissance c’est la seule femme malgache médecin militaire dans l’armée française
    Toi avec ta petite spécialité il n’ y a pas de quoi à pavoiser

    • 24 janvier à 14:02 | Turping (#1235) répond à betoko

      Betoko,
      Selon votre réflexion ,le fait que Finengo ait pris sa retraite au grade de caporal chef vous chagrine autant sur le stade du mépris ???
      - Après ,il faut voir aussi l’ancienneté ,la rémunération brute de l’échelonnement indiciaire .Par exemple s’il a 30 ans de carrière dans l’armée ,le brut mensuel en fin de carrière pouvant aller jusqu’à 2300 euros brut et à côté même s’il touche le taux maximum de sa retraite avec d’autres petits boulots ,ou boulot complémentaire c’est correct .
      - Un sous lieutenant sortant de Saint Cyr (officier Subalterne)IB :444 // ; IM./390 est de 1827 euros brut .Après c’est un choix et ambition le parcours dans la vie .Un général des armées IB ;HEE2 // IM ; 1329 ,touche un salaire brut de 6227 euros en France et chez nous les généraux dont la plupart sont des pacotilles ??? 500 euros avec les indemnités et les avantages en nature pour ne pas faire grand -chose .?

  • 24 janvier à 13:37 | vatomena (#8391)

    La promotion féminine ,Betoko ,ne date pas de la dernière pluie . Avez vous rencontré au Val de Grace Geneviève de Galard ,l’héroine de Dien Bien Phu

  • 24 janvier à 14:55 | FINENGO (#7901)

    @ BETOKO
    Turping (#1235) t’a tout expliqué, et je le remercie.

    Primo :
    Monsieur le Vazaha Taratasy, c’est toi qui m’a nommé au Grade de Capora-Chef, je n’ai jamais dit ici sur ce forum de quel Grade j’étais. Et pour t’en convaincre sur ce Forum il n’y a que deux Personnes savent à quel grade que je suis parti à la Retraite. Il sagit de Vatomena, et de Zafindralambo et aussi de Belakana qui s’abtient d’intervenir sur le forum par dégoût des personnes de ton espèce.

    Secundo :
    Un anecdote.
    Au Tchad 1989, plus exactement à Abéché, étant sous-officier des Transmission de la Compagnie à l’époque, un jour à table le Capitaine commandant d’unité m’interpelle avec humour. Eh !!....Ce n’est pas normal que tu touches plus que moi. En rigolant je lui ai répondu, nous ne nous sommes pas engagés la même année non plus Mon Capitaine.
    Je ne suis pas un Légionnaire comme tu le prétends.
    J’ai toujours fait parti d’un régiment d’interventions de la Colo, comme on l’appelait avec fierté.

    Alors une chose, qu’ il faudra que tu saches tout de même, dans l’armée Française à Grade égale, le montant de la retraite peut-être différent. Tout dépend des annuités ( Nombre d’années de service qui est l’échelon, ne pas confondre avec l’échelle, qui correspond au degré de la qualification CME, CM1, CM2 qui est purement Militaire et CT1, CT2 qui correspondent au degré de qualification dans sa spécialité pour les sous-officiers, qui depuis quelques années on changé d’appellation.

    Un Caporal-Chef échelon 6 et échelle 4, aura plus de retraite qu’un sous-officier échelon 5 et échelle 3.
    Idem entre sous-officiers et aussi entre certains officiers.

    N’en pêche que moi, que tu as nommé Caporal-Chef, qui ne peut être qu’un Honneur, quand on connait les prouesses de certains pendant la Guerre d’Algérie et d’Indochine, J’ai mon propre Chez moi, sur un petit terrain de 800m2, où j’ai mon petit potager chaque été. Je paye mes impôts, oui je paye des impôts sur le Revenu, je suis à la retraite depuis le 4 octobre 1998 et mon épouse Travaille encore car elle n’aura que 62 ans l’an Prochain, et si tu veux tout savoir elle est de 6 ans ma cadette.

    Alors comme toujours le Misérable Vazaha Taratasy, parles de ce que tu sais, de ce que tu maîtrise. A nous raconter ici sens relâches tes conneries immondes devient lassant.
    Comme disait lé kopé (#10607), tu te ventes tellement de connaître des personnes de la Haute Société et des Hauts responsables du Pouvoir à Babakotoland, que l’on a du mal à te croire, car ça tient plus d’une vantardise que d’une réalité.

    Tu n’es qu’un Pauvre Minable le Jomaka.

    • 24 janvier à 16:45 | FINENGO (#7901) répond à FINENGO

      @ betoko (#413)
      Alors !!! Le Pourriture de Vazaha Taratasy !!
      N’aurais-tu pas assez de cran, de courage, voir de culot pour répondre aux Post de ceux qui te montrent du doigt.

      papangue (#9623) t’a sorti une bonne couche de vérités, pour tes Propos excessivement mensongères.
      Avant papangue (#9623) je t’en ai mis une bonne également. Je t’ai donné toute une explication sur l’Armée Française que tu prétends connaître, qu’en réalité que tchi, sans compter ce que lé kopé (#10607) t’avais mis également.

      Mais le Jomaka Vazaha taratasy, quand ont a la certitude de ce que l’on avance, on se donne la peine de la défendre.
      Hors ce n’est pas ton cas.
      En réalité tu n’es qu’un sens CO.UILLES le Jomaka d’Ambatomanga.

  • 24 janvier à 15:14 | papangue (#9623)

    Hi all,

    Je salue l’effort quotidien de certains tel Finingo, Vohitra qui répondent directement aux fausses allégations, qui ca se voit et se lit, ne convainquent même pas leur propre auteurs : Isandra, bekoto et les 10XXX.

    @isambilo,
    Ces « perceptions » ne sont pas anodines, car quand on voit la liste des moins corrompus, on remarque bien les pays ou la démocratie et le niveau de vie des habitants est le plus élevé : Nouvelle Zélande, Canada, Norvège, etc… Inversement pour Madagascar…

    Si seulement c’était cet indice de perception qui est inquiétant !
    Mais tous les indicateurs socio-economiques sont dans le NOIR absolu !

    Voici les HARD indicators :
    =>Selon le Coface : 90 % de la population vit avec moins de 2$ par jour.
    =>Selon Doing Business : 161e rang Mondial
    Données structurelles qui freinent les investors : d’électricité (186 e rang mondial), problème dans l’approvisionnement de carburant, problèmes récurrents de manque d’eau.
    Le Togo et le Nigeria ont progressé dans le classement Doing Business pour rester dans le comparable.
    – Le climat des affaires est encore un chantier en cours pour rester poli.
    • MEDEF : Ces entrepreneurs rentrent bredouilles, comme beaucoup d’autres.

    Le climat des affaires n’est pas favorable, et ceux qui s’aventurent peuvent être des grands bandits aussi : non payement des fournisseurs malgaches, contreviennent les lois francaises et /ou malgaches , exemple des entreprises d’évaluation d’hôtels qui se créent et qui notent sur TRIADVISOR alors que c’est des salariés malgaches à 9000 KM qui remplissent des notations demandées par le client : en positif ou en négatif, dans le cas de restaurants ou hôtels concurrents.

    Sur le plan socio-économique,
    Classement de Madagascar selon le PNUD :
    - IDH 2014 :154e
    - IDH 2019 : 199 e

    Variation 2002-2008 PNUD
    Taux de scolarisation :
    En 2002 48,3,
    En 2006 69,9 %
    En 2008 74 %

    Taux d’alphabétisation :
    68,7% , EN 2002
    74% , EN 2006
    En 2012 : 64 %
    En 2015 :64,66 %

    En revenu Parité Pouvoir d’Achat :
    Revenu $PPA : 2002 : 810,3
    Revevnu $PPA 2006 915
    Revenu $PPA 2008 1450,7

    RNB par habitant en PPA (dollars internationaux constants de 2011) – Madagascar
    https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GNP.PCAP.PP.KD?locations=MG
    Pic en 2008
    Et descente aux enfers depuis 2009

    RNB par habitant (monnaie locale actuelle) – Madagascar
     Qui montre que Madagascar s’appauvrit depuis 1971 !

    https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GNP.PCAP.KN?locations=MG
    RNB par habitant (dollars US constants 2010) - Madagascar
    https://donnees.banquemondiale.org/indicator/NY.GNP.PCAP.KD?end=2018&locations=MG&start=1995

    Ces graphiques de la BM sont clairs !

    Tout ça pour dire que le malheur des Malgaches ne fait qu’empirer depuis 2009, et depuis 2019 : AUCUNE AMELIORATION !

    Pour la partie corruption proprement dite
    Selon ONG Transparency International TI-IM :
    - 2009 : Madagascar occupait la 99ème place sur 180.
    - 2010, le pays n’est plus qu’à la 123ème place sur 178.
    - 2017 : Il a été constaté que la Grande île n’a cessé de régresser depuis 2012. Pour l’année 2017, avec un score de 24/100, Madagascar se situe au 155 ème rang sur les 180 pays qui ont fait l’objet de l’étude.
    - 2018 : « La tendance est mauvaise, les défis sont énormes. » Voilà en résumé ce que l’on retiendra de l’annonce faite par Frédéric Lesné, le représentant de Transparency International – Initiative Madagascar.
    • Score de Madagascar : 25/100
    • Classement de Madagascar : 152ème / 180 pays
    moyenne des pays d’Afrique de 32/100

    Quand on dit corrompus, il y a des corrupteurs, qui sont-ils ?

    • 24 janvier à 16:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à papangue

      Bonjour papangue, Juste une question

      Pourquoi RA8 a limogé le DG de l’Instat lorsqu’il était PRM ? Parce que ce dernier ne voulait pas être complice des manipulations sur les données statistique du pays.
      "Papangolahy anaty katsaka hono ka izay mivoaka babany avokoa"

    • 24 janvier à 18:04 | papangue (#9623) répond à papangue

      Plus bete tu meurs ....

      Coface , Ti- IM , MEDEF, FMI, ROhy, Safidy Doing Business n’ont rien a voir avec votre Ra8 ...

      L’eau non potable c’est depuis 2018, 2019, 2020

      la Jirama dans le rouge, AIR MAD c dans le rouge, en attente de la faillite , du à l’achat de 2 épaves par le grand hatif ... tout ca c’est apres Ra8 ...

      L’insécurité pernemente, la corruption des juges, des policiers avec ce classement , c’est TI -IM organisme reconnu modialement.

      et RFI ? vous contestez aussi ? la hausse des prix.
      les 60000 HA octroyés aux Arabes ...
      L’avion de TAO pour faire fuir Carlos Ghosn ...
      ca c’est le pouvoir actuel .

      Continuez comme ca ,changez rien, c’est pas parce que ca se passe à 9000 KM que le monde ignnore ...

    • 24 janvier à 18:06 | papangue (#9623) répond à papangue

    • 24 janvier à 18:10 | Isandra (#7070) répond à papangue

      Papangue,

      Je ne retiens que ceci, lesquels sont très chers aux yeux de Malagasy :
      - Leur revenus : en 2008 : PIB/hab : 453$ et en 2019 : 471$.
      - La démocratie : Madagascar gagne 10 place, 95 ème en 2018, et 85 ème en 2019.

      En 2020 : L’année du travail et de la récolte, les Malagasy verront toutes les réalisations lesquelles se préparent actuellement,
      - Tanà-masoandro,
      - Buildings
      - MIAMI,
      - Terrains de foot,
      - Les routes, etc
      Sans compter les productions industrielles de riz, etc

      De toutes façons, ils n’exigent que ça, le Président réalise ses promesses.

    • 24 janvier à 18:31 | Jacques (#434) répond à papangue

      24 janvier à 16:56 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à papangue

      L’imam à papangue, je cite :

      Bonjour papangue, Juste une question
      Pourquoi RA8 a limogé le DG de l’Instat lorsqu’il était PRM ? Parce que ce dernier ne voulait pas être complice des manipulations sur les données statistique du pays.
      "Papangolahy anaty katsaka hono ka izay mivoaka babany avokoa"

      L’imam pose la question mais aussi donne la réponse.

      Les 5 prières monsieur l’imam, il faut les faire. Cinq et non 2 ou 3 sinon vous risquez de divaguer comme cela.

    • 24 janvier à 18:43 | ANTICASTE (#10704) répond à papangue

      Isandra,
      Bilan très maigre à l’échelle d"un pays de 26 millions d’habitants !
      Les routes ,suites aux dernières intempéries ,faudra prévoir des rallonges substantielles !
      Quand est ce que vous autres, apprendrez qu’un pays de 600 000 km² peuplé de 26 millions d’habitants ne se gère pas comme l’Imérina ante 1896 !
      Cela bricole tantôt à droite ,tantôt à gauche et rien de cohérent !
      Sachez que c’est une ile et que les pays insulaires ont des avantages que les pays uniquement "terrestres " n’ont pas !
      Rien n’est fait pour développer cet atout maître !
      Je vous dis que vos cerveaux sont bloqués sur les hauts plateaux et que ce pays est trop grand pour vous !
      Votre petite liste de réalisation en cours est ridicule !
      Vous devez appliquez des standards de développement identiques dans toutes les régions pour arriver a l’émergence !
      C’est pas gagner ,a ce rythme actuel,vous y serez encore en 2120
      Exemple type, les 60 000 Ha du bas Mangoky ,que représente cette surface lorsque l’on a des millions d’ha à mettre en valeur !
      Surtout que ce projet n’est qu’une entourloupe de plus !
      Je sais ,c’est de la faute des vazaha qui vous ont pas formés !
      Il y a des gens compétents qui pourrait faire le boulot a votre place ,mais voila ces messieurs sont trop fiers pour faire cela !
      Allez dépensez bien votre Rsa !

    • 24 janvier à 19:08 | Vohitra (#7654) répond à papangue

      Papangue,

      Même attrapée en flagrant délit de vol à l’étalage, la voleuse, et menteuse de surcroît, rétorquera encore qu’elle n’a fait que constater la consistance de l’écorce du fruit défendu…

      Il n’est pas opportun d’obliger à boire un âne qui n’a pas soif…

    • 24 janvier à 20:01 | papangue (#9623) répond à papangue

      @isandra,

      n’insultez pas les Malgaches ! N’insultez pas votre intelligence :

      RNB par habitant (dollars US constants 2010)
      1971 858 $
      2002 =421 $
      2006 476 $
      2007 495$
      2008 : 514 $
      2009 :476 $
      2012 : 454 $
      2014 : 456 $
      2016 : 457 $
      2017 : 457 $
      2018 : 476$
      2019 => Non sortie !

      Les seuls résultats tangibles sont des effets de la continuté de l’Etat qui existe dans n’importe quel pays du monde.

      Voici les anneries de votre PDT non élu démocratiquement :

      – 4*4 amphibie
      – Drones pour chasser les dahalo
      – Miami beach à Toamasina
      – Toilettes et douches parfumées à Toamasina
      – Palais des sports comme en France
      – Côte d’Azur en France
      – Parking Epp
      – SMIG 200 000 ar
      – Nouvelle ville Tanamasoandro pour délocaliser les ministères, avec autoroute
      – Piscine olympique
      – Puce pour les zébus
      – Tramway
      – Coton de Tuléar
      – Paris (ambatondrazaka)
      – Distribution de terrain de 1Ha par personne
      – 10 Hélicoptères
      – Équipements militaires hightech
      – Revalorisation du prix de la vanille
      – Panneaux solaires pour lutter contre le délestage
      – Centrale Eolienne à Diégo
      – Projet éthanol
      – Route Ambilobe-Vohémar, pont ampasika, anosizato
      – Kits scolaires + feutre
      – Tsena mora, vary mora, menaka mora
      – Travail et financement pour tous les jeunes
      – Pas de salaire pour le Président.
      – Bourses à gogo pour les étudiants à Ankatso
      – Suppresion du Sénat et construction de nouvelles universités avec cet argent

      => Liste à mourir de rire, sauf que il y a des Malgaches qui meurent de faim par milliers dans le Sud et sauf que d’autres meurent car ils sont dépossédés de leur terrains ... au profit des karanas et autres Chinois et autres investisseurs ...180 millions EUR a trouver pour ARA pour rembouser les investisseurs .

      TIC-TAC ...

    • 24 janvier à 20:08 | plus qu’hier et moins que demain (#6149) répond à papangue

      Frère Jacques,
      Cela ne vous empêche pas de vérifier la véracité de ma réponse. Vous pouvez même donner son nom pour une enquête en profondeur et lui demander éventuellement le motif de son limogeage.

    • 24 janvier à 20:45 | Isandra (#7070) répond à papangue

    • 24 janvier à 21:49 | lafu_ny_su_krill (#10001) répond à papangue

      C’est la qu’on voit su isandra ne sait pas lire...
      Son graphique confirme son erreur.

      Oui avec andry à a bien diminue le revenu par tete

  • 24 janvier à 20:12 | kartell (#8302)

    @ Isandra

    Nous en sommes arrivés à un tel point de non-retour que les encartés s’amusent à comparer la corruption insulaire avec celle des membres du G 8, cela reviendrait à comparer les Barea avec l’équipe d’Allemagne, certes dans un même sport avec des cartons jaunes de chaque côté mais ensuite quel autre point commun sinon que l’un avait été quatre fois champion du monde ?...
    La parade d’Isandra, petite main à plein temps de la propaganda de l’émergence sort de sa poche ce qu’elle peut, et elle peut peu un rapport de Transparency qui pointe du doigt la corruption mais avec de sacrées nuances ...
    Mais visiblement, cela n’intéresse guère notre contradictrice de choc qui préfère comme à son habitude la diversion et le « boucémissairing » dont elle fait un usage très intensif qui pourraient nuire à son discernement gravement atteint...
    Deux poids, deux mesures ne paraissent pas lui sauter aux yeux préférant à l’autocritique, la diatribe post-coloniale devenue sa méthode Coue privilégiée pour conserver un moral d’acier pour une émergence de paille de riz !....
    La corruption est le marronnier idéal pour lâcher des scuds sur la société vahaza accusée d’être l’inspiratrice de tous les maux d’ici alors qu’elle est à l’origine d’une énorme frustration que vous n’arrivez plus à dissimuler et pour cause au point où on en est arrivés, ici....
    Vous partez dans tous les sens, de la centrale nucléaire au métro à Tana dans une frénésie dont s’est aussi saisie l’émergence du pouvoir...
    A avoir trop fréquenté durant son exil doré le luxe et les endroits feutrés de cet hexagone à la fois base de repli, de placements, votre gourou a confondu deux univers en croyant faire ce que l’autre a mis des décennies à bâtir, entretenir, restaurer, notions inconnues ici et pour chose, un impossible copié / collé, préférant le clé en main emiratie ou chinois !....
    En poursuivant sa fuite en avant, il est en train d’entraîner le pays vers un désespoir plus profond encore, celui de la désespérance envers une classe politique dont vous servez sa soupe jusqu’à d’excès et le ridicule sans en avoir vraiment conscience !..

  • 24 janvier à 22:11 | FINENGO (#7901)

    Demain samedi et dimanche, je ne serais pas sur le forum. J’ai un impératif. Je participe à la coupe du REF en telegraphie.
    Je ne manquerai pas dans mes temps de pause de venir jeter un œil sur les Conneries de l’enivree Betsileo et de son Compère Betoko le Vazaha Taratasy, qui n’a même pas la décence de prouver la véracité de ses dires.
    Deux minables Suce-Boules.

    • 24 janvier à 23:19 | Jacques (#434) répond à FINENGO

      Bonsoir Finengo,

      Profitez bien de votre week-end, moins froid sans doute qu’à Paris. Pour les 2 comiques du forum eh ben on ne s’en passera pas, ils ont choisi de faire rire, c’est plus fort qu’eux. L’une dans l’apologie des errements du bac-3 et sa clique et l’autre, le jomaka, qui se demande encore si son départ à la retraite était opportun ou non. Qui sait si en son for intérieur il ne souhaiterait pas un rotaka qui serait une occasion de se faire rapatrier chez Macron car il est binational, lui, comme le bac-3.

  • 24 janvier à 23:01 | ratiarison (#10248)

    13 no Maty ***** IZA ARY NO LAHARANA FAHA
    13**** ?EO indrindra isika izao ??? N’y n°13 ANDRINIRINA RAJOELINA*****Io Ary fa tonga n’y LOZA***** QUI VIVRA VERRRRRRRRRA !!

Publicité




Publicité

Newsletter

Les actus du jour directement dans votre boîte email

Suivez-nous

Madagascar-Tribune sur FACEBOOK  Madagascar-Tribune sur TWITTER  Madagascar-Tribune sur GOOGLE +  Madagascar-Tribune RSS